LE RÉFLEXE DE L'INSATISFACTION

11.12.14

DavidBaileyCatherineDeneuve 

Deneuve par David Bailey


Le dernier Brigitte est assez cool


En ce moment je vais bien.
Et quand je dis bien, je veux dire bien mais bien quoi!
On vient de quitter novembre, c'est sombre dehors et surtout, c'est pas dans mes habitudes la joie et là, je suis légère, patiente (relativement), optimisme (autant que faire se peut) et contente. Contente de ce que j'ai, sans manque ni frustration.

J'imagine comme derrière votre écran vous vous dites que je fais bien trop la maligne et qu'il va falloir que je me détende avec ma joie simplette, je suis relou. Je sais, je dirais comme toi à ta place.

Alors, bon, je suis pas venue là pour balancer mes sourires internes afin de bien me la raconter, non, non, non, si je vous dis ça, c'est aussi pour parler de ce qui ne va pas... avec l'état précèdent tellement ancré en moi qu'il fait presque partie de mes gênes. Et que je peux pas juste être dans le kiffe des choses... Non, je suis dans le kiffe des choses mais méfiante. Je me tiens. On se répand pas dans la béatitude ici, non, on titille l'angoisse et la névrose, manquerait pas que ça s'installe cette histoire de joie.?

C'est cool quand ça va mais ça met aussi dans un drôle d'état.
L'état que t'attends qui t'arrives une merde parce que c'est là c'est indécent toute cette légèreté niaise.
Alors tu cherches...
"Mmmh, ça va. Bien, ça fait plaisir.
Mais c'est bizarre... Oh putain, chaud ma gueule (ouais quand je suis en dialogue interne, nique sa mère la joliesse de ton, je suis un grossier personnage aux confins de mon âme. Ne me juge pas.)
Ha attends, attends, j'ai mal à la tête. Ah ben voilà j'ai été heureuse 2 semaines, j'suis sûre que c'est une méningite foudroyante, la vie, cette conasse me donne et reprend. Je manque d'air... La fenêtre, faut ouvrir la fenêtre. (J'appelle un pote je pleure. Vraie histoire -_- )
(l'hypocondrie, ce Memento Mori du pauvre).
Mais mon pote répond plus au téléphone depuis 2 heures, c'est sûr il est mort...  (Vraie histoire chaque jour quand ma mère / pote / amie / dentiste / mec répond pas -_-)
(L'angoisse, ce rappel à l'ordre métaphysique)"

Alors qu'est-ce que nous enseigne ce dialogue interne?
Et bien, c'est simple, je suis une galérienne du bien-être. J'y crois pas.
Tellement sûre que la "vie est une pute" (on a qu'à dire que c'est un dialogue interne, il est tard, j'écris ce post éreintée, mais j'ai eu l'idée en me brossant les dents, donc on me passe les gros mots pour ce soir, demain, je serai bien élevée, serre-tête velours)... oui donc je disais tellement sûre que la vie est une "fleur du bitume" quand quelqu'un me dit 3 fois dans une même phrase "qu'il va super bien, truc de dingue", je ne me réjouis pas, je pense qu'il est dans le déni et qu'il est au bout, du bout, du bout du rouleau pour en faire des caisses avec sa joie...

Mais en ce moment, je suis de ceux qui "sont dans le déni"... Et c'est tellement chouette que j'ai:
1) peur que ça m'échappe
2) peur que ça tourne mal, ce qui revient sensiblement au même.

J'ai ce drôle de réflexe qui "cherche la merde alors que bon, c'est pas comme si y'avait matière".

Tout va, alors je vais chercher un truc, insignifiant, le regarder en face, le déformer, l'exagérer, le transformer en problème / enjeu / orgueil pour être bien sûre d'être jamais contente. Ca marche... Clap Clap Clap (aka tape dans les mains)

Non, mais sérieux, c'est quoi ces conneries?
Je me vois faire à chaque fois. Des fois qui se terminent irrémédiablement en "trop moche, trop nulle, trop con, laisse moi crever seule" ( oui toujours drapée de mesure et de dignité ).

Alors que bizarrement, l'inverse est moins vrai. Je suis vachement moins forte pour trouver du bien quand ça va pas.

C'est mal foutu quand même.

Je me dis qu'il est temps d'arrêter et surtout qu'il est temps de se contenter. Calmement.

Il doit y avoir un truc avec l'instant présent... À creuser.

Ayé.

Ouais le billet se termine clairement en eau de boudin (j'adoooorrre cette expression).

Bisous smack, bonne journée


TRICOTER LE PREMIER PULL

10.12.14


(Hier, l'une d'entre vous sur Twitter (Billy the Kod) a mis en lien un article qui parlait de Buffy sur le magazine en ligne Retard. L'article étant super cool, j'ai commencé à en lire d'autres... Finalement, c'est tout le magazine qui commence à me plaire vraiment. Et là, comme de par hasard, un article sur Ma Mylène. Et en bout d'article un remix de sa chanson (l'originelle) Maman a tortEvidement, partiale par tous les pores, je suis fan. Voilà.)



 Ca fait quoi? 1098 ans que je vous ai dit que j'allais vous proposer un patron de pull à tricoter.

Longue à la détente, me voilà avec un pull que j'ai tricoté il y'a peu et que je trouve, dans la coupe, vachement réussi.
 Oui parce que comme j'invente toujours les formes (j'ai pas de patrons quoi!), j'ai un paquet de ratés qui veulent rien dire dans mes caisses... Col pourri, trop étroit, manches qui rentrent pas, rayures mal placées qui font grossir le ventre (qui n'a pas besoin de ça, l'enfoiré), les trucs sont importables. Ce qui est ultra pénible, parce que tricoter, c'est un poilou chronophage...

 Donc ce pull est assez cool, quasi 100 % pétrole, mais la laine est ultra douce, pas super chère et très très chaude. Le pétrole, cet ami de la chaleur corporel.

Il est facile à tricoter, donc pas de panique.
Le plus simple pour un pull c'est de faire 4 rectangles, 2 grands pour le devant et le dos et 2 plus petits pour les manches.
Vous pouvez bien sûr commencer par ça (si vous le désirez, je pourrez vous faire un patron, du pull qu'on faisait avec Angel, La presque Marinière, ces 4 carrés cousus ensemble...)


Donc rep a sa (sic) si tu veux que je raconte comment ce pull là se tricote...

Pour aujourd'hui ça sera celui-là notre pull.

unnamed



Je vais faire simple dans les explications du patron, ça me motivera donc je vous mets les points qu'il faut faire et si vous ne connaissez pas, partout sur Youtube vous trouverez des tutos ultra bien faits et clairs (pas comme les miens, tahu)

Il vous faut:

- Des aiguilles à tricoter en 10 (donc ça se tricote un peu vite, et ça on est content)

- 5/ 6 pelotes d'une laine doudou, Il y a la La Bombon de Katia qui est bien ou la Phil douce de chez Phildar.
Phildar est devenu vraiment cher je trouve.
Allez voir la qualité de la laine, la laine que j'ai utilisée n'avait pas de marque spécifique et c'était 3 euros la pelote.
C'est une laine légère, une pelote de 50 g fait 86/87 mètres en moyenne.

- Des restes de laine insuffisants pour faire un pull en entier mais trop grands pour les jeter.
De mon côté, j'ai mis un reste de la laine Givre de chez Phildar (la blanche qui n'est pas comme les autres), un peu de gris foncé sans marque (un fil qui se tricote en aiguille 5/6 en mélange laine acrylique) et le fil rose qui vient de chez Phildar et qui s'appelle Croisière (la pelote est à 99 centimes en ce moment).

- Une aiguille à coudre

- Ayé



LES MANCHES

 Monter 30 mailles sur aiguille 10 et tricoter au total 63 rangs en point jersey.
De mon côté, ça a donné
24 rangs blanc / 3 roses (avec la laine croisière) / 6 rangs gris / 30 rangs blancs.
Ca nous donne 63, les manches sont longues, mais ajustez en fonction de vos préférences.
A partir du rang 55, je fais une augmentation de chaque côté, pour pouvoir avoir plus d'aisance aux épaules. Donc rang 55, 2 mailles en plus, rang 57, 2 mailles en plus, rang 59 et 61 aussi.
C'est mieux de le faire.
Vous arrivez à 38 mailles.
Rabattez les mailles.
Je rabats toujours mes mailles sur un rang impair pour les manches (c'est à dire après un rang endroit), et je laisse du fil pour pouvoir coudre mes manches au reste après.
C'est dans ce sens là que le fil est placé pour coudre (je ne suis pas sûre sûre d'être très claire).


DOS:

Monter 60 mailles sur aiguilles 10.
Tricoter 5 rangs en côtes 1/1 ou 2/2 de toutes façons avec cette laine là, ça ne se voit pas. Les côtes permettent juste de donner de l'élasticité au bas de votre pull.
Et puis le point jersey est relou pour un truc, il roulotte au bout s'il n'y a pas de côtes.

Après les Côtes, repassez en point jersey, et tricotez 66 rangs (ajustez en fonction de vos goûts).

Pour ma part ça a donné 5 rangs côtes en blanc / 30 rangs jersey avec la laine doudou / 4 rangs rose/ 8 rangs gris / 24 rangs en blanc doudou.

Vous rabattez et c'est bon.

FACE: 

Tout pareil que le dos,
on monte 60 mailles sur aiguilles 10
Tricotez 5 rangs en côtes puis passez au point jersey sur 52 rangs.
Au 53ème rang, tricotez 27 mailles en rang endroit puis rabattez 6 mailles (ça va faire le col). et retricotez les 27 mailles suivantes.
le pull est divisé en 2 vous allez devoir tricotez ces 27 mailles là, rabattre puis refaire pareil de l'autre côté.

Voilà comment vous allez procéder (ça parait fastidieux quand on sait pas mais promis c'est facile, j'ai juste beaucoup décomposé)



PREMIER CÔTÉ:


- Rang 53 rang endroit
- Rang 54, envers
- Rang 55, tricoter les mailles 1 et 2 ensemble et 3 et 4 ensemble, puis tricoter les 23 mailles suivantes endroit
il vous reste 25 mailles
- Rang 56, envers
- Rang 57 tricoter les mailles 1 et 2 ensemble et 3 et 4 ensemble, puis tricoter les 21 mailles endroit
Il vous reste 23 mailles
- Rang 58 envers
- Rang 59, tricoter les mailles 1 et 2 ensemble et 3 et 4 ensemble, puis tricoter les 19 mailles endroit
il vous reste 21 mailles
- Rang 60, envers
- Rang 61, tricoter les mailles 1 et 2 ensemble et 3 et 4 ensemble, puis tricoter les 17 mailles endroit
Il vous reste 19 mailles
-Rang 62, envers
- Rang 63, tricoter les mailles 1 et 2 ensemble et 3 et 4 ensemble, puis tricoter les 15 mailles endroit
Il vous reste 17 mailles
- Rang 64, envers
- Rang 65, tricoter les mailles 1 et 2 ensemble et 3 et 4 ensemble, puis tricoter les 13 mailles endroit
Il vous reste 15 mailles
- Rang 66 envers

Rabattre les 15 mailles restantes




DEUXIÈME CÔTÉ: 

- Rang 53, rang endroit
-Rang 54, envers
-Rang 55, tricoter 23 mailles endroit puis tricoter la 24 et 25 ensemble et la 26 et 27 ensemble
il vous reste 25 maille
- Rang 56, envers 
- Rang 57 tricoter 21 mailles endroit, puis tricoter la 22 et 23 ensemble et la 24 et 25 ensemble
il vous reste 23 mailles 
- Rang 58 envers
- Rang 59, tricoter 19 mailles endroit, puis tricoter la 20 et 21 ensemble et la 22 et 23 ensemble
il vous reste 21 mailles
- Rang 60 envers
- Rang 61, tricoter 17 mailles endroit, puis tricoter la 18 et 19 ensemble et la 20 et 21 ensemble
il vous reste 19 mailles
- Rang 62, envers
- Rang 63, tricoter 15 mailles endroit, puis tricoter la 16 et 17 ensemble et la 18 et 19 ensemble
il vous reste 17 mailles
- Rang 64, envers
- Rang 65, tricoter 13 mailles endroit, puis tricoter la 14 et 15 ensemble et la 16 et 17 ensemble
il vous reste 15 mailles
- Rang 66, envers.

Rabattre les 15 mailles restantes.




Toutes vos pièces sont tricotées. Pour le montage, utilisez la technique de la couture invisible, c'est la meilleure. C'est invisible pour de vrai!

Montez d'abord le dos et le devant ensemble. C'est à dire, prenez le devant et le dos, collez les, cousez au niveau des épaules, les 15 mailles de chaque côté sont ce que vous devez coudre au dos.

Une fois que c'est fait, vous cousez les manches.
Une épingle à nourrice pour mesurer la moitié des manches, une fois que c'est fait, vous calez votre aiguille à nourrice sur la couture que vous venez de créer au niveau des épaules.
Et vous cousez vos manches au dos et à la face de votre tricot.

Une fois que vous deux manches sont faites, vous allez terminer votre couture.
Vous commencez à coudre la dernière partie de votre tricot en commençant par les poignets (la partie la plus étroite de vos manches) et vous allez comme ça jusqu'au bout, c'est à dire les côtes du bas de votre dos et de votre face.

Faites les 2 côtés, rentrez vos fils, ayé...

Pour un pull comme celui-ci, comptez à peu près 10 ou 12 heures  (environs, ça peut sûrement être moins ou beaucoup plus) de tricot en fonction de votre rapidité d'action. Et 1h3O ou 2h pour le montage.

La difficulté de la couture est que la laine doudou cache les mailles, donc c'est pas facile de faire un travail propre de couture, essayez de faire au mieux. Ou sinon commencez avec un type de laine plus "lisible".

J'espère que ça a été clair pour celles et ceux qui voulaient un patron de pull.

Hésitez pas pour les questions.

Je vous love.

LES TRUCS COOL

9.12.14

Jennifer-Lawrence-by-Alasdair-McLellan-600x761


(Ma chanson préférée de Air)

Salut les copains, ça va?

Désolée pour le petit passage à vide.

Je voulais revenir sur les quelques trucs que j'adoooooorrrreeee faire toute seule alors même que normalement, il parait que ça fait pauvre fille.
Alors comme j'ai été une vraie célibataire qui fait pas semblant, j'allais quand même pas m'arrêter de faire des trucs cool sous prétexte que les gens allaient voir que "oh lalalala miskina, elle a pas de copain".
Sûrement pas.
Il faut essayer, vous aller kiffer si comme moi, la solitude ne vous fait pas peur et que vous aimez bien faire des trucs avec vous-même.

 ALLER AU CINÉMA

Le cinéma seule est un de mes plaisirs préférés.
J'adore être toute seule dans la salle et en plus je ne me suis jamais dit que c'était un loisir à rencard le cinéma. On peut pas parler de toutes façons, ce qui rend les échanges difficiles. On est seul face au film pour le temps que ça dure en tous cas. J'aime y être avec d'autres personnes mais celles qui sont venues voir ce film. C'est un loisir collectif avec des inconnus.
C'est en parlant avec certains potos que je me suis aperçue que c'était pas si courant et que "jamais ils n'iraient au cinéma seuls"...
Je trouve ça bizarre.
Dans le fond, ça m'arrange, discuter à chaud en sortant de la salle avec les doigts qui collent encore à cause du pop corn c'est pas mon truc.
J'ai jamais rien à dire à chaud sur les choses.
Bref, le cinéma tout seul c'est un ravissement.
Je ne me suis jamais dit que ça faisait "pauvre meuf, pas de copain". Et puis à raison de parfois 3 ou 4 films par semaine, les autres ont pas forcément envie ou les moyens de suivre.



MANGER AU RESTAURANT

Alors là, je sais que ça fait encore plus bizarre , mais je pense que c'est une de mes activités préférées au monde (ouais le sens de la mesure encore).
La première fois que tu rentres dans un restaurant, que le serveur te demande "c'est pour combien" et que tu réponds, "ben je suis toute seule", ça fait bizarre...
Mais je me retrouve régulièrement dans des villes où je ne vis pas pour travailler et mes nuits à l'hôtel me forcent à aller manger dehors. 
Donc je mange très souvent seule au restaurant. Vraiment très souvent. 
Et j'ai développé un amour pour ça. 
Les gens qui mangent seuls au restaurant sont rares. 
J'anticipe en arrivant en disant "que je suis seule" dans un grand sourire. 
Manger est un des plus grands plaisirs de ma vie et le faire au restaurant est un truc cool. 
Je m'assois, il m'arrive d'être la seule dans tout le resto seule. Les gens ça les intrigue, je ne suis jamais gênée de ça. 
Je commande un verre de vin rouge et j'attends. Je ne me cache même pas dans mon téléphone à twitter ou à espérer qu'on va vite me servir pour que je me barre au plus vite. 
Et quand ma commande arrive et que je mange, je vis toujours un grand moment de plaisir, pas besoin de parler, pas de gêne face au silence, juste moi avec moi. Simplement.
Si c'est bon, je suis en kiffe intergalactique. 
Et je regarde les gens, je mange avec les doigts (qui pourrait m'en blâmer), j'ai 5 ans et j'observe les mômes avec mes doigts gras en les narguant... 
On imagine que c'est un moment de gêne que de se montrer seul dans un endroit où les gens sont au moins 2 mais alors pas du tout... 
En vrai, si vous l'avez jamais fait, faut essayer. 
Aller dans un restaurant où on aime la nourriture (moi les italiens, ça me rend dingue), boire du vin, manger en appréciant chaque bouchée, regarder les gens, se demander où ils en sont de leur relation et aimer profondément l'instant. 
(j'en ai fait un chouia des caisses désolée)

FAIRE DES GRANDS TRAJETS EN VOITURE

Conduire c'est un peu ma passion. 
J'habite à 700 bornes de ma famille et je rentre vraiment souvent la voir, donc je passe une grande partie de ma vie en bagnole. 
J'adore ça. Je suis ta pote qui conduit tout le temps. C'est régulièrement un mec, mais là, c'est moi. En couple, celle qui conduit c'est toujours moi et avec tous mes mecs (je suis l'incarnation de la mauvaise foi, la seule qui conduit bien au monde entier, c'est moi. Et en deuz, ma mère... Le niveau de mon propos, laisse tomber!)
Depuis que je suis arrivée en Bretagne, mon rapport aux distances a changé. Faire 1000 bornes c'est devenu presque rien. Ca me fatigue plus (ouais je me la raconte vener) et c'est une joie intense à chaque fois... 
Je préfère être toute seule, chanter très très fort, mettre repeat sur une chanson pendant 90 minutes (alors qu'avec quelqu'un avec moi, ça risque d'être compliqué pour lui de ne pas me juger, on est d'accord), boire des cafés dans toutes les stations, me remettre du blush  (ouais je suis une de ces pouf là, celles qui se remaquillent aux feux...).
Et puis une meuf, ça doit savoir conduire et bien conduire, rentrer les pires créneaux du monde. C'est très important. Et je suis très très premier degré. 

LE SEXE

C'est très bien à deux... Ou à trois voire plus si c'est ton délire, mais seul, le sexe c'est aussi très bien. Ne jamais l'oublier. 

Kissou, love et bonne journée. 


FRANK OCEAN MEMRISE

28.11.14

Je suis dingue de Frank Ocean, je le rabâche assez...

Et y a un nouveau morceau ♥__♥



Et j'ai hâte d'entendre la suite... ce morceau est vraiment étrange... Mais cheesy sexy.

Kissou, bon week-end

4 ANS SANS FUMER DES CLOPES

27.11.14



CHILDISH GAMBINO, SOBER

26.11.14

Childish-Gambino2



J'aimais déjà beaucoup son premier album Because the internet, alors quand le double projet de Childish Gambino, Kauai / STN MTN est sorti, j'ai un peu biché, on va pas se mentir.

(Ouais c'est aussi le mec d'Hannah dans le début de la saison 2 de Girls)

Et ça méritait bien un petit morceau R&B cheesy qui dégouline de sucre que ça faisait longtemps qu'on a pas écouté...




Et si vous aimez ce genre de sons, sa mixtape est téléchargeable juste  

#ASTUCESNOVEMBRISME 2

25.11.14

IMG_3991
Y a un an, j'avais posté un billet sur mes "astuces" pour lutter contrer le novembrisme (i.e. cette gentillette petite dépression de fillette que je vis au mois de novembre, mois gris, mouillé et sombre on est bien d'accord?) et j'ai eu envie d'en refaire un cette année.

Une sorte de macédoine cheesy et solaire... Et cette année, point de novembrisme à déclarer de mon côté, comme quoi, vieillir c'est aussi des trucs cool.

UPTOWN FUNK, MARK RONSON x BRUNO MARS

Ce morceau est une bombe. Le truc le plus gai de l'automne, j'ai dû l'écouter 40 fois en une journée...
Y a clairement du Michael là-dedans mais c'est "laisse tomber" efficace ♥... Mais Mark Ronson il sait faire en même temps... Normalement j'm'en tamponne le coquillard de Bruno Mars mais là...

Je vous mets le clip et la version live au Saturday Night live qui fait bien plaisir aussi.





JORGE BEN JOR, TAKE IT EASY MY BROTHER CHARLES

  Y a aun truc qui marche bien aussi, c'est la musique brésilienne (alors j'imagine qu'il y'a plein de types de musiques brésiliennes mais ce morceau de Jorge Ben Jor est quand même bien efficace pour faire sentir le soleil dans ton coeur)

 

K.FRIMPONG AND HIS CUBANO FIESTAS, KYENKYEN BI ADI M'AWU

Ouais je sais beaucoup trop de musiques, mais vu que c'est un des trucs les plus importants de ma vie, elle l'influe vachement.
Alors troisième machine de guerre de l'humeur, c'est une musique ghanéenne découverte 
sur Radiooooo (ouais je suis monomaniaque ne me juge pas!) mais qui doit être bien connue.
Et elle tue...



SACRÉE SOIRÉE, À L'ENVERS À L'ENDROIT, JEAN-PIERRE FOUCAULT

Cette toute petite vidéo de 7 secondes est une drôlerie dont je me lasse pas. 
Vous vous souvenez de Karen Cheryl? 
Je ne sais pas pourquoi je me marre autant, mais j'imagine le contexte qui fait que Foucault, au lieu d'appeler cette chanson "à l'envers à l'endroit" l'appelle Par devant par derrière... 
Une blague salace en coulisses qui a dû s'imprégner dans son esprit... 
Bref, son air blasé, sa bourde, j'adore... 



LA BRETAGNE

Ca fait maintenant 4 ans que je vis ici, dans le Morbihan précisément.
Et j'y suis bien.
Il m'arrive, régulièrement, de retourner vers "là où je suis née", à Saint-Dizier ou à Nancy et définitivement, je ne regrette rien.

Les photos qui suivent ont été prises au début du mois... De toutes façons c'est toujours beau ici (#NiaiserieOn) et la beauté, ça a un effet dingue sur le moral.

IMG_3978

IMG_3961

IMG_3979

RECOMMENCER BUFFY, THE VAMPIRE SLAYER DU TOUT DÉBUT

c0965436ec0b4e7dfd493b67bf818261_large

  Si vous me lisez depuis peu de temps, c'est une donnée que vous ignorez, je suis une très très grosse fan de la série Buffy contre les vampires.
Et si vous connaissez Buffy de loin, je vous entends pouffer. Si si, j'entends vos sarcasmes.

Mais, et je vous jure, craché sur la tête de ma mère tout ça tout ça, que c'est une GRANDE série.
Evidement, c'est daté, maintenant (mais moi je m'en fous j'adore) mais les thèmes qui y sont développés (comment devenir un adulte, la question de la responsabilité, le choix, l'amour, la solitude (ah ça...)) me parlent vraiment.
Alors ce mois de novembre je m'y suis remise.
J'ai attaqué la saison 1 (le maitre tmtc)  et même si c'est pas vraiment ma saison préférée (peut-on faire plus grand que la sixième?) je prends un plaisir fou à recommencer du début.

Au cas où, commencez Buffy si vous ne connaissez pas et que vous avez un peu de temps devant vous. Accrochez-vous un peu au début, le côté teenage est très anecdotique ça ne parle pas de ça. C'est intelligent, complexe et surtout très drôle.

Ok Madeleine pour finir.



AVOIR COURU 7 KMS (JE SAIS POUR PLEIN DE PERSONNES C'EST RIEN) AVEC LÉGÈRETÉ, AVEC LE SOURIRE, SOUS LA PLUIE ET EN PLEINE NUIT

Et je suis très fière de moi...

Bisous bonne soirée les copains. 
 

Une Chic Fille © All rights reserved · Theme by Blog Milk · Blogger