Pages

9.1.14

MADELEINE ET PARFUM

yves-saint-laurent-02


Cette "petite" chose des Roots, boucle samplée d'une chanson mortelle, Everybody is a star, de Sly and the family Stone (tu connais? Si tu ne connais pas, youtube moi tout ça, Family Affair par exemple, une des chansons les plus hot de la Terre) est une de mes chansons préférées...

* POST RTT

Je suis passionnée par les parfums (j'en parle parfois sur ce blog).
Quand j'étais petite je voulais être nez tellement j'étais à fond.

Et puis finalement non, ce qui n'est pas plus mal puisque un étrange phénomène m'a rendu intolérante à la plupart des parfums. Ils m'écoeurent vite. À de rares exceptions près.

Aujourd'hui je voulais vous parler de ma rencontre avec quelques parfums (est-ce que ça intéresse quelqu'un, je n'en sais rien...)

Ce ne sont pas forcément des parfums que j'aime encore mais je me souviens encore précisment du moment où je les ai sentis pour la première fois de ma vie. Et toutes mes madeleines de vie sont olfactives. Enfin quasi.


ptisenbon_de_tartine_et_chocolat_251858805_north_545x

TARTINE ET CHOCOLAT

Il est le tout premier parfum que j'ai eu. Un parfum d'enfant. Je me souviens encore de son odeur parfaitement.
Je voulais avoir un parfum, j'étais en primaire et ma maman n'était pas vraiment prête à ça.
Pas question d'avoir un parfum de jeune fille.
Une odeur d'enfant pour une enfant. Moi qui imaginais que le parfum c'était une manière de me rendre plus fille, plus grande... J'ai finalement dû attendre un peu.


27135-cacharel-perfumes-1987-loulou-sarah-moon-hprints-com

LOULOU, CACHAREL

C'est assez drôle parce que le premier parfum que j'aurais dû avoir (enfin le premier parfum de "jeune fille") ça n'est pas Loulou (oui c'est moi) mais Anaïs, Anaïs de Cacharel également.

Anaïs, Anaïs, c'était le parfum des jeunes filles, quasi de manière universelle, mais je ne l'aimais pas. J'aime pas tellement les parfums "fleuris".
Loulou dans mon nez de jeune fille, c'était la vanille et un truc très enveloppant. Une odeur un peu facile qui m'allait très bien. Je l'ai longtemps porté, quasi tout le collège jusqu'à l'arrivée des machines de guerre olfactives teenage, les Calvin Klein.



angel-mugler-eau-de-parfum

ANGEL, MUGLER

LA machine de guerre olfactive. Tellement senti partout, sur tout le monde qu'on est beaucoup à avoir la nausée rien qu'à l'envisager de loin.
Sauf que Angel, c'est pas rien, ne crachons pas dans la soupe.
Quand il est sorti, j'étais en cinquième. Ma mère avait eu un échantillon, et dés que je l'ai senti je suis tombée dingue amoureuse de son exagération. Tout est trop dans ce parfum, mais je vous jure quand j'avais 12 ans (ou 13 je ne sais plus), ça avait été un énorme coup de foudre. Un truc qui n'existait pas (ce qu'on a du mal à croire maintenant, bien que je le sente de moins en moins).
Angel c'est une putain d'hyperbole, une féminité qui ne sent pas la rose, un truc différent.
Je ne l'ai que peu porté (il m'est très vite monté à la tête, comme les passions), mais je me souviens encore de l'échantillon, à l'arrière de la voiture de ma copine Anne-Lise, que je mettais sous mon nez en regardant les rues défiler.
Et de ma surprise systématique à chaque effluve.



Calvin_Klein-ck_one
CK ONE

Si t'as passé une partie de ton adolescence dans les 90's, t'as porté un Calvin Klein.
Secrètement je voulais porter Obsession, la pub Kate Moss / canapé / vautrée / Noir et blanc / beauté.
Mais j'ai pas eu le droit. On considérait par chez moi que l'odeur était trop femme (si Kate avait su ça), alors je suis allée vers les odeurs plus teenage, propres, pas sexuelles de la marque.
D'abord CK One et puis CK BE.
Calvin_Klein-ck_be

CK BE

Que j'ai plus porté. J'en ai eu plusieurs flacons. L'avantage de ces parfums à l'adolescence était double.
D'abord ils étaient quasi de l'ordre du fait total (Durkheim, j'exagère un peu mais pas tant que ça...). Les porter te faisait immédiatement faire partie du groupe. Une grande majorité des adolescents portaient des parfums Calvin Klein. Et tu sais comme c'est important de faire partie du groupe à l'adolescence.
Et aussi, ils sentaient le propre. Le gel douche Cadum que je prends sent CK Be. Je vous jure que c'est vrai. Un gel douche.
Et comme ils sentaient le propre et guère plus, difficile de les trouver écoeurants.


calvin-klein-eternity-for-p_32708331vb
ETERNITY FOR MEN


Mon amour, lui, portait Eternity for men.
calvin_klein_eternity_eau_de_parfum


Et ma meilleure amie la version femme. Quand je vous disais que c'était totale cette petite chose de Calvin Klein.

201211021765

N°5, CHANEL

Que dire? Ah si je te disais en début de post que je n'aimais pas les fleuris et je là, te claque un festival de roses, de jasmin et de muguet .
Le numéro 5 c'est d'abord le parfum de ma mère (avant celui de Marilyn et de Deneuve je te ferais dire).
Ma mère, quand elle venait me border enfant c'était, Stan Smith, t-shirt blanc, 501 débraillé et n°5 dans le cou.
Ce chic là sur son débraillage à elle c'était trop beau (ce que j'ai gardé comme ligne directrice d'ailleurs, le débraillage mais maquillée luxe ou l'inverse, autant te dire qu'on n'échappe à rien de notre enfance).
Je le porte souvent. J'y reviens régulièrement (j'aime aussi beaucoup la version Eau première que je n'ai jamais porté mais que je trouve hyper réussie).
Ce qui est drôle avec le numéro 5 c'est qu'il est polymorphe. Comme le jeans il s'adapte vraiment à la personne qui le porte. Il ne sent pas tout à fait la même chose même si on sait à chaque fois que c'est lui.
Et puis, aussi commun soit-il, je ne l'ai pas senti tant que ça sur d'autres. 

41o7qfoVpWL

FÉMINITÉ DU BOIS, SHISEIDO (ENSUITE SERGE LUTENS)

En période de Noël, avec mon papi et ma mamie on se ballade à Bar-Le-Duc.
On rentre dans une parfumerie. On est en 1992 je crois.
On erre dans les rayons. Je tombe sur ce flacon et je le pshitte sur mon poignet. Le flacon est tellement étrange, la couleur très belle, je n'avais jamais eu l'impression d'avoir vu quelque chose comme ça.
Dés que j'ai rapproché mon poignet j'ai été subjuguée.
Je savais aussi très bien que ce n'était pas un parfum d'enfant, qu'on n'allait pas me l'acheter.
On est reparti. On a continué de errer dans les rues, et je n'arrivais pas à m'arrêter de le sentir.
Féminité du bois, m'avait presque choqué.
C'était un parfum sublime même dans les rues de Bar-Le-Duc en décembre.
J'ai fait attention à ne pas me laver les mains trop haut pour pouvoir le sentir encore un peu.

10 ans plus tard l'une de mes amies l'a acheté, j'étais folle. Ca voulait dire que pour moi, c'était trop tard.
Je l'ai essayé, malheureusement, sur moi, ça ne marchait pas. Il devenait entêtant.
Il a été l'un de mes chocs olfactifs.
Je n'ai jamais porté de Lutens, presque intimidée à l'idée de le faire (étrange, c'est comme ce truc en littérature qui m'empêche de lire James Joyce en toute décontraction).
Mais si je devais me lancer, Jeux de peau me paraîtrait très adapté.

Guerlain-Jicky

JICKY, GUERLAIN

À 22-23 ans, j'ai eu envie de porter un parfum Guerlain.
Shalimar ou L'Heure bleue. Ca c'était classe. Oui je vous l'ai déjà dit, j'ai envie de porter des parfums dans l'idée et pas qu'à l'odeur (en tête Blenheim Bouquet de Penhaligon's parce que c'était le parfum de Churchill). Ce qui est une idiotie profonde au vu de mes goûts et du fait que je suis très très très difficile en parfums.
Je suis toujours surprise que des gens offrent à d'autres gens des parfums comme ça, sans savoir. Y a quand même rien de plus perso que ça, non?

Donc je disais, L'heure bleue ne me plaît pas du tout. Je trouve qu'il sent la nourriture (étrange).
Shalimar mieux (j'ai dû le porter le temps de 2 flacons)... Mais mieux que tout ça, que tout ceux que j'ai cité, il y a lui.
Mon parfum.
Je ne le porte pas toujours, mais j'y reviens toujours. Il est mon préféré. Masculin / féminin, premier à utiliser des produits de synthèse, vieux, Jicky c'est mon amour.
En vrai, je le trouve plus masculin (en tous cas dans le propositions olfactives que nous fait la parfumerie, je n'aime pas l'idée de genre, mais si on doit expliquer c'est ce que je dirais...).
Il est toujours réussi. Jamais hypertrophié, assez discret, je l'aime beaucoup. Et depuis très longtemps.

Voilà, j'ai fini ce post long long long.

Je voulais aussi vous mettre en lien la  Super conférence d'Anne-Sophie Trebuchet-Breitwiller à l'IFM qui m'a passionnée. Elle y parle des évolutions du parfum, des parfums niches (plus confidentiels) et de plein d'autres choses trop bien (c'est un podcast, on peut le télécharger).

Si vous êtes intéressé par les parfums, c'est passionnant.

Aussi vous dire que dans mes fantasmes olfactifs,  Frédéric Malle se pose nettement en pole position.
Avec en pole position du pole position, l'envie très forte de sentir Dans tes Bras, création de Maurice Roucel.


Post fleuve, c'est peu dire. 

Je vous embrasse fort et bravo si vous êtes allé jusqu'au bout de ce post...

 Bisou Smack (so 2014)

51 commentaires

Goelen a dit…

Ah les parfums toute une histoire. J'ai fait la collec pendant très longtemps des flacons vides, en attendant d'en avoir à moi. Ce que j'aime aujourd'hui n'a vraiment rien à voir avec les parfums de mon adolescence ou de ma toute jeune vingtaine (des trucs très fleuris, très sucrés que je suis incapable de porter mais que j'aime bien sentir pour les souvenirs).
Mon premier à moi ça a été Jean-Paul Gaultier et je rêvais d'avoir le lolita lempicka (que je n'ai jamais eu) et qu'on sentait partout.
Mais j'ai jamais eu de Calvin Klein bizarrement ni de eaux jeunes (le parfum de supermarché) qu'on sentait partout.
Maintenant j'aime les odeurs musquées, boisées et la fleur d'oranger :-)

Margot a dit…

Ah oui les parfums eaux jeunes :P
Les parfums de ma vie ce sont Lolita Lempicka (que je reporte depuis peu) et Flower de Kenzo

mmarie a dit…

Suis allée jusqu'au bout, oh oui. Moi aussi j'ai un peu rêvé d'être "nez" (d'ailleurs je suis équipée pour ;-)) et la question du parfum me captive, alors que je suis horriblement difficile. Impossible de me laisser pschitter un truc inconnu sur le poignet.
Ce que tu dis de Jicky m'intrigue : je ne le connais pas mais ai un a priori sur les Guerlain trop entêtants pour moi.
Après, les goûts... Loulou est haut dans mon top perso de l'abomination olfactive, par exemple ;-)
Quant à Féminité du bois, j'ai aussi le souvenir d'une fascination à sa sortie. Puis je l'ai approché, reniflé régulièrement, entre désir et intimidation. Enfin je l'ai mis sur une wishlist et l'ai reçu, il y a deux ans. Je le porte peu, mais l'aime beaucoup.
Suis assez encline à aimer ce que propose Hermès, par ailleurs. L'Eau d'Orange Verte (anciennement Eau de Cologne) est pour moi un classique absolu et superbe. Calèche, Amazone (qui se fait rare), Terre.

Camille a dit…

Beau post. Ma facilité à moi, ado, c'était les fleurs avec Parfum d'été de Kenzo. C'est marrant de repenser à ça : le parfum vient sur nous à l'adolescence comme le maquillage quand on commence à devenir une ptite bonne femme. Et effectivement c'est très uniformisé, comme les fringues, comme tout... Ça fait maintenant des années (je ne me rappelle même plus depuis quand) que je ne porte plus de parfum. J'aime certaines odeurs mais le parfum c'est trop fort pour moi, pour que cette odeur me suive partout. En fait, j'aimerais trouver (ou fabriquer) un petit parfum solide (j'ai oublié le nom que ça porte) qu'on applique au doigt, juste par touche, dans des endroits stratégiques... Bisous

Marie a dit…


Goelen: ça j’ai jamais fait, la collection de flacons; Une pote à moi traquait les miniatures…
Le lolita Lemicka je l’ai porté aussi. Tu connais Mure & Musc de l’Artisant parfumeur (il ressemble, en plus chic)?
Bise

Margot: Comme je disais à Goelen, tu connais Mure et musc de l’artisan parfumeur?
Bise

mmarie: jicky est très spécial, il est vraiment moderne, pas entêtant, c’est peu dire. Comme un souvenir, un truc passé. Elimé. je l’aime beaucoup. je comprends qu’il ne puisse pas plaire, en revanche, qu’il entête ça me paraît impossible!
J’aime les colognes mais ne connais pas les parfums Hermès, tu m’intrigues…

Camille: Merci <3 Je me parfume la nuque. uniquement, sinon c’est trop, je le sens trop. Et je ne me parfume pas du tout tous les jours… Loin de là!
Ah oui les parfums solides, j’ai du musc comme ça, je l’avais chopé au Maroc, j’aime beaucoup.
Je t’embrasse.

Anonyme a dit…

Jeux de peau, il m'a fait un peu l'effet que tu décris pour Féminité du bois. Mais il était trop... Et après j'ai trouvé Bois farine de L'Artisan Parfumeur: pour moi ce n'est pas un parfum parce que j'imagine que je suis la seule à le sentir (je n'en pschitte pas à outrance et il est discret), mais quand il est sur ma peau je me sens sacrément bien.

Marie a dit…


Anonyme: Bois farine je l'aime beaucoup. Une de mes potes le porte, et de sois en secret, je m'en pschitte un peu. il réussit ce tric à être assez "sucré" sans jamais rendre nauséeux...

alexandrina a dit…

Bonjour Marie,

Merci pour ce billet, j'adore parler parfum !
Tu dis que tu as envie de porter certains parfums dans l'idée... Je pense qu'on sera beaucoup à se reconnaître là-dedans, la part d'imaginaire qui entre dans la relation qu'on a à un parfum est tellement importante. Personnellement je suis venue à mes Guerlain préférés, L'Heure bleue et Vol de nuit, parce que je trouvais leurs noms élégants, poétiques et mystérieux. Je comprends que tu reviennes toujours à Jicky, une fois qu'on tombe dans Guerlain on ne peux plus en sortir ! Aucune autre maison ne me fait cet effet-là, même Lutens et pourtant je l'aime.
Angel et CK One, je ne les ai jamais vraiment aimés, mais j'avais plein d'amies qui les portaient. J'ai presque du plaisir à les sentir aujourd'hui, tant ils me rappellent mon adolescence. C'est vrai que quand on a quinze ans on n'a qu'une seule envie, c'est de porter des parfums de femme (pour moi c'était Coco).

Bises

Aloxx a dit…

Loulou, le parfum de ma mère quand j'étais petite. Mais pas tous les jours non, le dimanche quand on se faisait beau pour une sortie et qu'on était tous dans la salle de bain à se marcher sur les pieds. Son odeur m'émeut encore aujourd'hui, l'enfance, le bonheur tout ça tout ça...
Je crois qu'aujourd'hui, elle n'en a plus d'attitrer, la vie tout ça...

Moi je porte Alien, j'entame mon 3ème flacon, pas que je n'aime pas d'autre odeur, mais dans monde de changement, ça me rassure je crois de garder le même.

Charlotte a dit…

Ah les parfums CK !
Ca c'était au collège et au lycée c'était la mode des parfums Hugo Boss.
Actuellement, je porte Chance de Chanel, c'est ma belle-mère qui me l'a offert et j'aime beaucoup.
J'aime bien que l'on m'offre du parfum car je déteste aller les choisir moi, l'odeur quand on rentre dans une parfumerie m'insupporte, je tiens pas plus de 2 minutes !

Leila a dit…

Je ne portais jamais de parfum et ne m'y intéressais pas plus que ça jusqu'au jour ou je suis tombée sur un échantillon d'Habit Rouge L'eau, une tuerie! j'ai lu par la suite qu' Habit Rouge est le pendant masculin de Shalimar (que je n'aime pas du tout).Pour le coup je le trouve plus "féminin" que Shalimar,même si féminin/masculin ce n'est que du marketing tout ça!

mimi a dit…

Moi j'aime l'idée 1 parfum = 1 personne. Aussi comme mes parents je n'ai jamais changé de parfum pas une fois. L'´Heure Bleue c'est ma mère (c'est même étrange pour moi qu'une femme de mon âge le porte!) mon père c'est Caractère de Daniel Hechter, j'adore quand il m.arrive encore parfois d'aller dormir chez lui me lever après lui et sentir son sillage dans le couloir. Moi c'est Elle d' Emporio Armani que je porte depuis 15 ans. Mon conjoint alterne entre Bleu de Chanel et le Mâle de JPP (pour me faire plaisir parce que ce parfum, oh mon dieu ce parfum, il me fait un tel effet!!!). Et tout comme me brosser les dents ou mettre ma crème de jour, me parfumer est un geste automatique et obligatoire du matin. Je n'avais jamais réfléchi à cela d'ailleurs c'est en te lisant que j'ai réalisé mon rapport au parfum!

Anonyme a dit…

Merci de parler parfum et je me rends compte que c'est très intime cette histoire...J'ai porté comme une amoureuse Chanel n°5 et Shalimar pendant des années puis le dégoût plus aucun parfum ne passait, à part l'Eau Dynamisante Clarins. Je porte à nouveau de temps à autre Cristalle de Chanel et Déclaration de Cartier mais mon parfum quotidien c'est l'eau de cologne bouchon vert de chez Aldi j'y ajoute des huiles essentielles de Lemon grass ou Citron jaune, fleur d'oranger ou Lavandin et j'adore ça ! Je ne pourrai plus m'en passer... Des bises

Clémence L a dit…

Alalala les parfums... Tartine et chocolat a aussi été pour moi mon premier parfum. Mais mon premier parfum, porté en pleine conscience c'est lolita lempika. Tout le collège lycéee. Il ne m'a pas quitté, parfois quand je passe chez sephora et je le sens comme ça, pour un petit shoot souvenir. Ensuite je me suis dispersée avec J'adore de Dior, Classique de Gautier... et puis vers mes 20 ans je suis tombée sur mure et musc extrême. C'était beau et c'est devenue ma signature. Plus racé que le mure et musc, il m'a suivi durant 6ans, jusqu'au jour où il me donnait la nausée, je n'ai plus réussi, à mon grand regret, à le porter sans en être dégoutée, comme si mon corps m'imposait un changement... Alors je suis passée à Fleur d'oranger de Lutens l'hiver et puis plus rien l'été. Ca me fait bizarre, j'ai toujours été une "femme à parfum" et ça m'attriste de ne pas avoir réussi a trouver un parfum qui est vraiment moi, dieu sait pourtant que j'en ai senti! Les parfums c'est quand même quelque chose, je trouve que ça dit tellement de soi...

Jess a dit…

c'est fou comme te lire peux me rendre nostalgique... entre le 113 et Eternity... beh on a quasiment résumé mon adolescence!
En fait c'est marrant, j'avais complètement oublié Eternity jusqu'à ce que tu en parles et là tout de suite j'ai envie de courir dans un sephora pour le sentir et fermer les yeux pour voir ce qu'il se passe du côté de ma mémoire...

De mon côté, le chouchou absolu c'est ambre narguilé de chez Hermès. J'en ai qu'un tout petit flacon et du coup je m'empêche de le mettre trop pour qu'il me dure le plus longtemps possible... il est sublime et tout doux.

merci pour ce très joli article rtt

kiss

Béné. a dit…

Bien sur que je suis allée jusqu'au bout du post!Si on vient sur ce blog c'est bien pour vous lire...Cela fait un moment que je vous suis, que je navigue dans les archives et c'est assez addictif!!...
L'allusion à Serge Lutens m'a amusé car c'est de lui que je suis partie pour choisir mon parfum..Pendant des jours je les ai tous essayé methodiquement,sans a priori,et un jour je suis tombée en amour...
C'était"Clair de Musc"...
Voilà.De temps en temps je vais faire un tour ailleurs et puis je reviens...
J'ai aimé ce passage sur votre maman.Quand mes enfants étaient petits et que nous sortions leur père et moi,mon petit garçon voulait un peu de parfum sur son oreiller et ma fille l'empreinte de mon rouge à lèvres sur sa main...
A bientot,j'aime bien venir ici..

Ysabelle a dit…

Je crois que j'ai été une des rares ados des 90's à n'avoir jamais porté de CK !
Mes 1ers parfums c'est plutôt Kenzo, j'en ai eu plusieurs et ressentir Flower me fait toujours très plaisir...
Je ne peux pas m'imaginer porter le même parfum toute ma vie, j'ai trop envie de changer quand j'arrive au bout du flacon, explorer d'autres émotions olfactives, me lasser, y revenir...
J'ai porté Lolita Lempicka aussi, il faudra que j'aille voir chez l'Artisan Parfumeur.

L'autruche a dit…

C'est marrant car je voulais faire un article sur mes parfums bientôt et j'ai un peu eu l'impression de me lire dans ce que tu racontes...
Comme toi, toutes mes madeleines sont olfactives et je suis très sensible aux odeurs en général (et facilement écœurée également). Il m'est déjà arrivé de suivre quelqu'un dans la rue car son parfum me rappelait un ancien amoureux (la cinglée) ou même de rentrer chez Sephora juste pour sentir le parfum de ma mère...

aemi a dit…

moi je l'ai eu obsession quand j'avais 16 ans (na na nère ;) ) et oui j'étais kate moss, jeune, très jeune, presque naive dans cette photo totalement sexuelle... pourtant, c'est clair! il était beaucoup trop fort ce parfum! ha ha!
ps je t'invite à lire cet article intitulé "l'odeur des choses" que j'avais écrit il y a quelques temps, ça devrait faire echo: http://100objets.blogspot.fr
bises
aemi

aemi a dit…

oh la la je fais que des conneries moi!!! tu peux effacer tous mes doublons? (c'est la faute à l'ordi qui me dit que mon code était erroné)

mirabelle a dit…

merci pour les podcasts, je tacherai de prendre le tmeps d'écouter tout ça !
je porte parfois Shalimar, bizarrement je ne sens pas mes parfums quand ils me "conviennent", c'est à dire que leur odeur devient "transparente" pour mon nez, mais pas pour les autres, un parfum qui ne me convient pas en revanche, je vais le sentir toute la journée...
bref
(j'ai encore un vieux fond de l'eau lente de dyptique, et je l'économise, ils ont changé la formule et il est moins bien maintenant...)
bref, merci pour ce chouette article !

Black Sheep a dit…

J'adore lire les billets sur les parfums. Nous sommes nombreux à avoir des histoires avec un/des flacons. Ils jalonnent nos vies. Tu as raison: ce sont de vraies madeleines. A+!

Magali a dit…

Cet article est un régal pour moi qui souffre d'une anosmie partielle depuis un an.
Les odeurs (et les goûts) ne sont plus les mêmes, tous mes repères ont changé.
Dans mes souvenirs olfactifs, il y a le savon Dove (amande amère), la colle cléopâtre, Habit Rouge de Guerlain, Burberry baby, la fleur d'oranger, l'odeur de la peau encore chaude dans le cou mes bébés au sortir de la sieste...

Anonyme a dit…

Salut Marie,

Encore une fois ce post me parle grave :-D
Tatine et Chocolat, les Cacharel, les Calvin Klein (je porte toujours Obsession et Eternity), des Chanel, Paris, Rive Gauche, Yvresse (Champagne à l'époque), Shalimar...
Et puis, Féminité du Bois : alors là ce fut LA révélation pour moi, en 1996 exactement..Senti sur une copine d'un pote...un coup de foudre (pour le parfum!)..Je l'ai porté non stop pendant 8 ans sans infidélité (alors que j'aime beaucoup de parfums et que je n'ai jamais été fidèle à un seul)...Et puis sans crier gare un jour, je ne l'ai plus supporté. Je l'ai senti et ressenti mille fois, dernièrement encore, mais rien à faire ce n'est plus lui...Je pense qu'il est relié à une période à laquelle je ne veux plus penser, mais c'est inconscient...Le pouvoir des souvenirs olfactifs est immense. La madeleine.
J'avais très envie de trouver un parfum que je n'avais jamais porté pour éviter ça, car j'en porte encore certains que j'adore mais qui sont encore reliés à des souvenirs malgré tout. J'ai trouvé il y a quelques mois, c'est Miracle de Lancôme.
Mais je sais que je ne suis pas la fille d'un seul parfum et qu'un jour viendra où je devrais changer, mais pour le moment je file le parfait amour avec lui :-))

Je lis vraiment toujours avec grand plaisir tes posts.
Désolée pour le pavé :-/

Bisou
C.

Myriam a dit…

J'ai porté les memes que toi....Loulou, Angel, Eternity, et aujourd'hui je porte encore Loulou. J'ai aussi porté Charlie de Revlon, white musc, un flacon de N5 mais finaaement non. Je suis restée la meme, je oorte Loulou

bonjourmignonnes a dit…

Mais comment j'ai aaadoré ton post Marie je pourrais le lire et le relire...
Tout d'abord, parce que moi et les parfums c'est une grande histoire d'amour( j'ai bossé pendant 10 ans dedans ) aussi je voulais être nez également et puis non... ;)
Et surtout j'ai aimé la façon dont tu décris ta maman , son allure ( méga cool ta maman <3 )
J'ai 31 ans ( merde c'est dit) mais voilà ça me parle tout ça...Cacharel, Mugler...
Ah et aussi c'est marrant quand tu dis "Oui je vous l'ai déjà dit, j'ai envie de porter des parfums dans l'idée et pas qu'à l'odeur"
Pareil ici, Guerlain .. Tout est magique chez eux, j'aimerais pouvoir assumer "L'heure Bleue"...Bah non pas moyen , il me fout la gerbe et mon mec trouve que ça sent la grand-mère...
Tu me donnes envie d'aller en ressentir quelques uns, je pense aller me perdre dans les parfums très bientôt...
Merci Marie pour ce superbe article.
Bisous
Noémie

Cécile a dit…

A l'exacte inverse de toi, je n'ai aucune mémoire des odeurs... Limite si je ne reconnais pas mon parfum porté par quelqu'un d'autre!
Une seule exception : L'heure bleue que portait mon arrière grand-mère, une vraie madeleine...
Les femmes de ma famille portent toutes un parfum Guerlain et pour moi c'est la maison de parfumerie qui fait le plus rêver!

jul" a dit…

Hello U ! Bon béh, tu tapes juste encore une fois !! avec ton super post ! Inspirée et inspirante... CK et d'autres.. Hé hé !! me font le même effet, intrigué par le sisheido mais pour lutens... comment te dire... MANDIEU k ca puir... le prix pour une odeur de renfermé je trouve, c l'arnaque absolue, pour moi !!! nan le truc c de m'acheter 'voyage' d'Hermès ki coûte un bras et ki tient pas mais c le kiff kan jpeux me l'offrir... tu as raison c tellement perso un parfum.. ma tante a la facheuse habiude de m'en offrir et... tombe pas si mal finalement, mais bon... me suis rétracté en me fournissant chez roger gallet 'hosmentus' si t'as l'occas'.. lodeur est diiiiingo, et.. Yves rocher sur Néroli, et bah, j'ai plus de remarques sympas avec Yves qu'avec hermès... com'koi !! Bref... moi aussi au musc du maroc !c pas cher et ca sent pas le vieux parfum com flower de kenzo ki a tellement été copié en odeur horrible qu'il est passé de mon favori à mon pire ennmi de mon nez, beeerk.. Com koi, ca nous rend bavarde ton super post !!!..... le bécko.

jul'' a dit…

te harcèle encor" pour te dire.. ke je suis fana de tes playlists !!! de tes réflexions ! tes souvenirs me font trop écho (aaah, 113... moi aussiiiii !) de tes vieilles blagouzes d tes rférences à la con !! tu es une vraie machine de guerre com tu dis toi aussi, n'en doutes pas !!! et...oui moi aussi kan sais pas koi faire... béh, jrattrape toutes ces années d'ignorance avec tes vidéos de dvpmt perso et tes posts à mourir de rire...ou.... de pleurer !! MERCI ENCORE !!!

Carmen a dit…

Bonjour Marie,

Bonne année! Tout le mieux pour toi et nous toutes pour 2014!

Je suis toujours partagée par les billets parfum parceque, moi aussi j'adore ça, mais en même temps c'est si personnel que c'est difficile d'en discuter.

Mon parfum c'est Eau des merveilles de Hermes. Ma relation avec ce parufm est très étrange.Je ne l'ai pas choisi, il m'est tombé dessus par hasard, j'avais fini le mien (je ne sais même plus lequel c'était) et une pote m'a dit "tiens, si tu veux j'ai celui là qui est trop fort pour moi". Alors je l'ai pris. J'aime les parfums forts, mes amours sont Hypnotic poison de Dior et Ambre Vanille de Coudray (mais ce ne sont pas ce que je porte, ou très très trèèèèèsss rarement, mais je les aime). Eau des Merveilles c'est bizare, je le porte depuis 7 ans maintenant et pourtant je ne l'aime pas plus que ça. Mais c'est mon parfum. Et puis, personne ne le porte, alors dès que quelqu'un le sens il me dis qu'il m'a senti, et ça j'aime bien.
J'aimerai bien trouvé LE parfum, être la femme d'un parfum je trouve que ça fait rêver. Mais je sais pas, j'y arrive pas, j'ai la flemme de chercher. Et puis surtout, j'aime trop de parfums, sans pour autant les imaginer miens. Pas facile!

Bisous Marie et encore MERCI pour ton blog si super.

Cramen

Goelen a dit…

Ah mais non, je ne connais pas Mure and musc de l'artisan parfumeur. Je note et j'irai sentir de plus près. Merci Marie :-)
Bises

Anonyme a dit…

C'est étrange comme je me retrouve dans ta liste. Angel, Eternity, Féminité du bois... Et puis est entré dans ma vie, Jeux de Peau, qui ne m'a jamais plus quitté... Hélas, je ne le sens plus sur moi. Moi qui étais infidèle, je reste collée à lui depuis des années.

Fmior03 a dit…

Premier commentaire, mais ce post m'a parlé... alors que je suis loin d'être intéressante en terme de parfum: je porte le même depuis mes 18 ans et j'en ai... 41 (quoi??)! A l'époque, Goude a fait une publicité avec V. Paradis pour le parfum Coco, de Chanel. La pub était amusante, a attiré mon attention sur ce parfum et quand je l'ai senti, ça a été le coup de foudre absolu.
C'est pourtant un parfum très oriental, pas forcément évident pour une jeune fille, mais cela a été une évidence pour moi et je le porte tous les jours, j'en ai au bureau au cas où, je ne le sens plus quand il est sur moi et je le redécouvre avec volupté chaque jour. J'ai immédiatement détesté Coco Mademoiselle, je trouve Coco Noir pas mal du tout.
Mais le seul, le vrai, l'unique, pour moi, c'est Coco <3

floflo a dit…

C'est fou qu'à pratiquement chacun de tes posts une de tes phrases résonne en moi : "Ce chic là sur son débraillage à elle c'était trop beau". C'est pas forcément la construction, c'est pas quelque chose que j'analyse, mais tu me touche. Cette façon de montrer quelque chose qui est si totalement juste et individuel, si intime dans n'importe quel sujet...bref merci pour ça.
Ici le thème s'y prêtait, certes.
Le parfum ou même l'odeur en général c'est ce que je retiens le mieux d'une personne. Et c'est très lié à l'émotion, comme toi j'ai l'impression, je convoque beaucoup le souvenir par le parfum
Un mot sur les éditions de Frederic Malle, j'ai porté un an En Passant (c'est de la fleur, essentiellement, mais moi j'aime bien), j'adorais la pureté de ce parfum, je trouve qu'ils proposent des odeurs vraiment travaillées et particulières, de quoi imprimer sa personnalité dans l'air :)
des bisous

Michèle a dit…

Pareil pour moi, mes meilleures madeleines de Proust sont les parfums de mon adolescence(ainsi que la musique...of course)Aujourd'hui je ne les supporte plus sur moi, trop entêtants: Paris d'YSL, Loulou bien sûr, Private collection d'Estée Lauder...
.Mais je les ai rachetés et les sniffe de temps en temps histoire de revivre certaines émotions fortes de cette époque.Aujourd'hui je préfère les poudrés,les parfums de mémé pour certaines;), le 19 de Chanel, Chamade de Guerlain, Naema et Parure de Guerlain, les classiques quoi;).D'autres parfums, à mon grand désespoir, ont été supprimés des ventes,Barynia d'Helena Rubinstein et le premier parfum offert par ma mère, Clair de jour de Lanvin et ceux là je les porterais à nouveau.Ouf, tout ces odeurs me rendent nostalgiques de mon adolescence.

Ben a dit…

Raah Féminité du Bois c'est mon parfum je peux pas te dire à quel point. Le bois dans les parfums je trouve ça génial, je pense que c'est une des plus belles odeurs de la terre (je m'emporte pas du tout, non non)... Et puis c'est un cadeau de ma soeur pour mes 20 ans et comme j'ai vu dans un commentaire plus haut, dès que je l'ai je me sens un peu mieux...
Et puis j'aime beaucoup les associations qu'on donne aux parfums en général, comme des balises dans notre vie...

Des becs,
Ben

Anonyme Amande a dit…

J adore les posts sur les parfums !
Et puis ecrit par toi, c est encore plus passionnant :-)

J ai fait partie de la team Anais Anais, mon 1er parfum, j avais 11 ans je crois... On m a offert Angel (d accord avec toi, on ne peut pas acheter du parfum a qq1 par hasard !), et je DETESTAIS. Je trouvais que ca pupute je ne sais pas, cette odeur ultra sucree... De 16 a 18 ans je n ai porte que le 1er parfum de JPG, le flacon etait magnifique, l odeur c etait la femme que j etais en train de devenir. J ai aussi eu mon calvin Klein, qu on partageait avec le copain de l epoque, le B !
Puis il y a eu une miriade d essai en tous genres de 20 a 30 ans, avec des preferences accrues pour les parfums de nina ricci et shiseido...
Depuis 5 ans suis a peu pres posee, et je reste fidele en hiver a Fille en aiguille de Lutens (je pourrais passer ma journee a sentir les parfums de serge lutens chez sephora), a anais anais en ete (va comprendre... j ai eu besoin de retrouver cette odeur de l enfance qui me fait penser a l odeur du savon), et j ai aussi qq parfums + passe partout que je met selon la couleur ou la matiere de mes vetements ...
Par contre il n y a rien qui me frustre plus que les parfums que j adore mais que je ne tiens pas (aqua allegoria, l eau des miracles).

Sly and the family Stone....... you rule !!!!!!!!

je t embrasse fort

Anonyme Amande a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anonyme Amande a dit…

Et j oubliais fuel for diesel qu on m a offert quand ma fille est nee, je l ai porte les 1er mois de sa vie, c etait une odeur tres particuliere melee a l odeur de mon bebe... je n ai jamais ose le reporter depuis.....

Justine B a dit…

Merci Marie pour tes posts qui sont souvent passionnants, j'en parle souvent d'ailleurs autour de moi : "hé, j'ai lu un article de la chic fille et elle dit un truc super intéressant sur ci ou ça".

Bref, pour moi il n'y a rien qui me ramène plus à mes souvenirs que les parfums. C'est instantané, par exemple mon gel douche Yves Rocher que j'utilisais en 5ème et bam, je suis de nouveau amoureuse de Mathieu et j'espère qu'il me parlera à la récré après le cour de maths!

Mon premier parfum c'est Noa de Cacharel je crois, offert par ma mère vers mes 12 ans, comme un cadeau de grande, j'ai adoré. Puis plus tard, besoin de m'affirmer, de porter quelque chose de très féminin comme mettre un costume, j'ai porté Dior Addict au lycée. Quand je le sens maintenant, je le trouve très capiteux et n'oserai pas le porter à 25 ans!

J'aime assez changer de parfum, puisque j'associe beaucoup ces odeurs à des périodes de ma vie, il arrive un moment où mon parfum "m'empêche d'avancer", me ramène à des sensations passées et il faut que j'en change. Et puis je change aussi selon les saisons, fleuri et acidulé en été (l'eau des minimes cet été) et chaud et cocon en hiver (thé des vignes de caudalie, mais sans grande conviction).

Oui en ce moment, je n'arrive pas à trouver mon parfum, comme si je n'arrivai pas vraiment à me définir, période de transition dans ma vie qui m'empêche de me parfume?. Non non je ne suis pas compliquée!

Dernière chose, je suis très attachée aux noms et aux marques derrière mon parfum. Lorsque j'ai choisi Insolence de Guerlain (c'est pas joli tout ça?) il y a deux ans, j'avais aimé aussi Ange ou démon, mais sérieusement, je ne pouvais pas dire: "je porte Ange ou démon", ça ne me plaisait pas. De même, je ne peux pas porter D&G ou Guess c'est clairement du snobisme, je sais!

Mon commentaire est déjà long alors je ne parlerai pas des parfums de ma mère et de mes grands mères mais c'est important comme impression de petite fille ;)

Bises

Justine B.

jollien sarah a dit…

gniii, tu es née en 1980 ???? l'âge de ma petite soeur... purée ! Je l'ai porté dès 1993 jusqu'à tard, et j'avais... 22 ans ;(((
il n'est pas dans l'exagération, c'est un choix de cérateur car le sucré est l'odeur que l'on retient d'abord. C'est le parfum anti-maturité (genre one million aujourd'hui, typiquement ado, mais il est épouvantable alors qu'Angel avait quelque chose de sensuel et d'attachant)olfactive par excellence. Mais je l'ai tant aimé, de mes 22 ans à .... il y a 4 ans peut-être. donc tu vois ! et il m'a fallu 2 ans, pour en retrouver un autre, c'était ma signature. mon mari, mes fils, mes amis me reconnaissaient avec lui. Et durant longtemps cette odeur leur manquait !On ne sort pas indemne de tant d'années avec un parfum.

Blondeur d'onde a dit…

Un peu comme toi, souvent écoeurée par les parfums... Mais depuis que j'ai découvert Gypsy Water de Byredo, je n'en changerais pour rien au monde. Il est très cher, mais il existe aussi en lait pour le corps et ça fait bien la blague...

Les M de Marie a dit…

C'est assez paradoxal ce que tu dis, d'un côté une de tes amies t'a offert un Shiseido dont tu étais folle, et d'un autre côté, que t'es surprise quand les gens s'offrent des parfums, que c'est perso.
Et le plus paradoxal, c'est que je suis d'accord avec ces deux choses.
C'est tout ou rien quand on offre un parfum à une personne (qu'on la connaisse bien ou pas) c'est l'histoire du coup de foudre ou de la foirade totale.
Mais c'est quand même bien quand on reçoit des cadeaux qui nous correspondent à merveille (et pas si grave que ça quand ça floppe total).

Je ne m'étais jamais questionnée sur les parfums, les odeurs que j'aimais, et je vais le faire. Merci.

Love

Marie

Les M de Marie a dit…

PS ; c'est fou mais moi j'ai l'impression d'avoir trouvé mon odeur, j'ai eu le coup de foudre sur un parfum et l'histoire de tes parfums (et donc un peu, l'histoire de ta vie), j'ai l'impression qu'elle ne s'appliquera pas à moi.
La première fois que j'ai senti La vie est belle de Lancôme, j'ai eu envie (et je l'ai toujours) que cette odeur soit à jamais la mienne.
Pour toujours. Qu'elle fasse partie de mon identité. Je ne sens plus jamais d'autres parfums, sauf des parfums d'homme que j'adore découvrir.
J'ai l'impression que jamais aucune odeur ne lui arrivera à la cheville.
Je suis totalement in love!

On verra bien, dans dix ans, si j'en suis toujours au même point... C'est un peu un héritage aussi, toutes les femmes de ma famille n'ont qu'une odeur. Ma même, c'est J'adore, ma grand-mère, c'est Anaïs Anaïs, mon grand père L'Homme, de Caron... Chacun d'eux très très puissant, un vrai sillage.
Et moi à côté, petite fille que je souhaite toujours rester à leurs côtés, une odeur fruitée, fraîche et douce. Qui me ressemble et qui, je l'espère, me ressemblera pour toujours.
J'ai pété un câble littéralement quand mon homme, enfin mon ex-homme avait changé de parfum. Il avait tout changé. Tout gâché, je ne le retrouvais plus. Le jour même, j'ai filé chez Sepho et je lui ai racheté son ancienne odeur, l'odeur de notre histoire, de l'identité de celui dont j'étais devenue dingue.

Je veux que les odeurs restent pour toujours celles qu'elles ont été quand j'étais au plus haut point d'harmonie avec la personne qui les portaient. Pour graver dans ma mémoire et mon histoire le mieux qui toujours s'en va.

Je n'avais jamais pensé à tout ça.
J'ai l'impression que nos odeurs sont des points de fidélités avec les personnes que nous sommes, quand nous sommes au meilleur de nous-mêmes. Mon grand père porte son parfum pour de grandes occasions (et pas tous les jours). J'ai hérité ça de lui. quand je veux être au plus fort de moi même, la plus belle que je puisse, le pchit du parfum est une étape fondamentale, peut-être la plus importante même. Qu'est-ce que je peux m'en vouloir quand je l'oublie....

Amour sur toi,
merci de ces paillettes que tu ravives dans mon coeur.

(Déclaration d'amour de 2014, voilà)

laïka a dit…

Ahlala, le numéro 5 Eau première, il est génial. Si un jour je trouve un billet de 100 balles devant un séphora, je sais comment il sera dépensé !
Je porte couramment le Rose de nuit de Lutens, la première fois que je l'ai senti, je me suis dit : "hé, ça sent comme les vieilles chiottes de chez ma grand-mère, j'aime !". Quand j'ai lu sur le site au-parfum que quelqu'un d'autre s'était fait exactement la même réflexion je me suis sentie moins seule. Bois et fruits m'avait littéralement emballée en échantillon solide, je l'ai acheté, mais il y a dedans un composé qui me fait un effet très synthétique qui m'écoeure toujours un peu. Certains Lutens donnent quelque chose de carrément convaincant mélangés ensemble, par exemple Féminité du bois/Eau froide ou Rahat Loukoum/Miel de bois. Dommage que les échantillons soient si petits, on devrait inventer les formules à 10 euros où t'aurait quoi, 5 mL, parce que ne pas pourvoir s'acheter plus d'un flacon par an, ça ne favorise pas la culture du parfum.
Sinon le premier parfum que me souvienne avoir porté doit être le chèvrefeuille de notre ami Yves...
Tu nous diras des nouvelles de Sous tes bras, heu, Dans tes bras !

Anonyme a dit…

c'est quand même dommage que tu ne répondes plus aux comms.

Alexandra Gvz a dit…

coucou marie, très intéressant ton article, je suis aussi une fan absolue de parfums.
Petite je piquais jamais les maquillages de ma mère, mais ses parfums, tout le temps :)

J'ai porté pour la première fois le black XS pour elle, heureusement que ma mère était open, pcq la pub était assez "sexuelle" je me souviens.(d'ailleurs en parlant de la pub je me souviens maintenant que c'était erin wasson dedans, que je trouve encore ajd fantastique, comme quoi)

apres j'ai porté, dans l'ordre, un escada, le trésor in love de lancôme, le fuel for life pour elle de diesel, l'aqua di gioia d'Armani, valentina de valentino, et un bois vanille de lutens.
Tiens en faisant la liste je me rend compte que j'ai porté pas mal de parfums masculins à la base, dans leur version "pour elle"...

En tout cas je les ai tous beaucoup aimé, et les aime encore aujourd'hui, car ils me rappellent pleins de souvenirs ! Mais olfactivement, j'ai besoin de changement, je ne sais pas pourquoi... D'ailleurs ça m'énerve moi-même car j'aime beaucoup l'idée d'un parfum indissociable de la personne qui le porte.
Cet hiver je porte Shalimar initial, que j'aime beaaaaucoup mais dont je commence déjà à me lasser.

Dans ta liste, j'aime énormément Féminité du bois et CK one. Après jicky c'est un des seul guerlain que j'aime pas je crois ^^ le n°5 me laisse de marbre. Et Angel tu va rire mais je ne l'ai jamais senti !! Enfin, je l'ai déjà sûrement senti sur une amie à moi, car il paraît que tout le monde le porte, mais jamais je ne suis allée le sentir sur touche. Je suis très touchée par l'image des parfums, et le flacon, le marketing d'Angel ne m'a jamais jamais touché, ça ne me donne aucune envie de sentir le parfum.

Bref voila le pavé ^^ J'espère trouver un jour mon "graal parfumesque" que je pourrais garder plus d'un an.
Le site jovoy propose pour 25€ une "jovoy box" ou tu as 5 échantillons de parfums que tu choisis sur le site. Que des parfums de niches, avec des notes qui laissent rêveuse. C'est pratique pour découvrir de nouvelles senteurs.
Il y'a le forum parfums, sur beauté test aussi, avec de véritables poètes qui te donnent envie d'aller sniffer certaines choses
Mais bon je ne veux pas te tenter ;)
bisous

Marie a dit…


alexandrina: Coco c’est très très femme aussi. J’aurais aimé lui aussi
Bisus

Aloxx: C’ets drôle je n’arrive pas à me dire que Loulou peut être un parfum d’adulte…

Charlotte: mais tu n’es pas trop difficile en parfum? Il existe tellement d parfums que je ne peux pas porter…

Leila: Habit rouge, mon masculin préféré…
Le genre en parfum, ça veut rien dire, c’est sûr!

mimi: tu te parfumes tous les jours alors?

Anonyme: je ne connais pas « déclaration », mais tu portes des parfums frais maintenant. J’ai eu une période similaire, uniquement le white musk de body shop

Clément L: le lolita j’en ai pas parlé alors que je l’ai pas mal porté…

Jess: vous me parlez beaucoup des parfums hermès, je n’en connais aucun…
Bisous

béné.: C’est trop bien ta méthode, j’adore…

Ysabelle: Les kenzo, oui le parfum d’été je l’ai eu. j’aimais bien!

L’autruche: j’adore… suivre quelqu’un!

aemi: merci je vais aller le lire. Bise!

mirabelle: s’il devient transparent, c’est bon signe… Mais pour qui se parfume-t-on?

Black Sheep: grave!

Magali: Oh mais ça doit être bien bien relou ça…
Prends soin d etoi, bisous

C.: Merci pour ton commentaire… t’excuse pas, j’aime bien les commentaires longs…
Bisous

Myriam: Alors il existe encore…

bonjourmignonnes: Merci <3 tu bossais dans les parfums, j’adorerais…
Merci Noemie.

cécile: Je comprends

jul’: encore un Hermès… merci pour le roger gallet je vais aller le sentir… Bisous et merci merci love

Carmen: alors là, c’est fou, tu portes un parfum que tu n’aimes pas tellement…
Merci Carmen, bise

Goelen: Tu me diras!

Anonyme: il est soldé chez Sephora (enfoirés de 6 mois ;-))

Fmior03: J’aime beaucoup Coco…

floflo: Merci! La chance, en passant il a l’air très beau aussi!

Michèle: pareil, je ressens certains parfums. Certains parfums d’amour me donnent la nausée maintenant…

Ben: Merci, bise

Anonyme amande que j’aime: pareil, étranges ces parfums qui ne tiennent pas… Je t’embrasse. Fuel for Diesel, ouf!!!!

Marie a dit…


Justine B: <3 Trop touchant, merci…merci pour ton commentaire.

jollien sarah: en 79 :-) Angel c’est une vraie signature en même temps…

Blondeur d’onde: J’ai très envie de sentir les parfums Byredo mais la province présente un certain nombre d’inconvénients…

Les M de MArie: Non elle s’est offert à elle, pas à moi ;-)
Tua s vachement de trucs à dire sur les parfums alors que tu pensais que non, j’adore!
Merci pour tes gentillesses <3

laïka: oui il sent hyper bon, le numéro 5 mais pas vraiment…

Anonyme: Ah oui?

Alexandra Gvz: un bois de vanille lutens je viens de le sentir, mazette…
Merci pour ton com et merci pour le plan des échantillons (Nose fait ça aussi je crois).
Bisous

M'zelle Élo a dit…

-Ta mère, elle déboite-
Ok premier commentaire pour ma part (j'suis une maman Stan Smith mais sans l'ami Chanel), j'me suis sentie bizarrement inspirer bien que faisant partie des gens qui ne se parfument pas...
Tes posts sont chics Marie!
Bise sur la miche

Anonyme a dit…

Salut Marie,
j'ai découvert (grâce à internet) les éditions de parfums Frederic Malle et j'ai eu envie direct de tester le Musc Ravageur qui me parlait énormément (suite à la lecture d'avis sur Beauté Test). Le hic? J'habite en province dans un bled paumé :/
La solution? J'ai contacté leur service client qui m'a proposé , pour la modique somme de 9 euros (c'est pas donné mais quand on a une idée en tête...), de choisir 3 échantillons de parfums ( contenance d'environ 3ml) afin de me les faire envoyer par la poste. Je l'ai fait ,j'ai pschitté une fois chacun d'entre eux et j'ai revendu sur ebay les 2 échantillons qui ne me plaisaient pas. J'ai gardé Musc Ravageur ;)
Woilou!
Bisous doux