Pages

9.2.12

SOUS QUELLE FORME?

photo jamel shabbaz
(Photo Jamel Shabbaz)




Aujourd'hui, nous allons commencer le premier post visant à aller un peu plus loin dans notre réflexion sur les mécanismes de désir dans la mode dans un premier temps, avant de réfléchir à la consommation ostentatoire (dans son sens social) et de finir sur l'achat compulsif.

Avant de commencer je voulais vous montrer cette vidéo diffusée sur France 24 et dans laquelle Guillaume Erner, sociologue dont on avait déjà parlé dans le post qui amorçait cette démarche, parle brièvement du fonctionnement de base de la mode.




Avant de comprendre les dérives de la consommation, à savoir les comportements compulsifs et de réfléchir à ce type d'addiction, il me paraissait plutôt intéressant de comprendre comment fonctionnait la mode. Evidemment, très brièvement, ce n'est qu'un blog, et puis ce n'est que le début de nos reflexions, mais il me paraissait plutôt bien de comprendre comment on se met à acheter telle ou telle chose et à ne pas acheter telle ou telle autre...

Erner nous décrit les 2 mécanismes à l'origine de la mode (pas du vêtement, de la mode)

erner shéma de base

Presque bien cadrée cette photo.
Sur la droite, dans le carré, il faut bien lire "distinguer", sinon, ben sinon c'est confus.

Donc ce que dit Erner c'est qu'à partir de deux principes extrêmement simples, la volonté de ressembler à des personnes et la volonté de ne pas ressembler à d'autres, on a pu construire des modes très complexes.

 C'était le tout premier post (plutôt bref) sur cette question là. Si ce post est bref, c'est aussi parce qu'il est surtout là pour vous interroger, pensez-vous qu'il est préférable de conserver des posts plutôt écrits sur ces questions ou pensez-vous, comme il s'agit directement de quelque chose qui découle de l'expérience Dead Fleurette, qu'il serait préférable de conserver le format de la vidéo?

Voilà, mes copains, j'espère que vous allez bien.

Et puis tenez moi au courant pour que je puisse un peu "bosser" sur la question, je pars bientôt à la montagne, et là, ça sera plus compliqué.

Je vous love sur la joue.

PS: quelqu'un me demandait comment on pouvait facilement trouver les posts traitant de la compulsion et de l'épuration, ils sont dans la catégorie "Expérience" de ce blog.

45 commentaires

Lily a dit…

t'es trop bien en vidéo pour qu'on te demande des posts écrits. Par contre, si ya moyen d'accessoiriser, tes schéma sur papier quadrillé sont cool aussi ! :)
Et j'ai une question :
Est ce que vouloir se différencier des autres ne nous fait pas irrémédiablement ressembler à certaines ?

marie a dit…

J'aime beaucoup tes reflexions. J'aime beaucoup ces posts qui cherchent l'origine de l'addiction et de la compulsion.

C'est vrai que ça touche clairement à l'expérience Dead Fleurette et j'adore tes vidéos.

Bises

severi27 a dit…

Compte-tenu de la complexité du sujet, je suis plus favorable à l'écrit, ce qui permet de mettre à plat les pistes de réflexion. A mon sens, la vidéo sert plus à démontrer des choses concrètes, comme par exemple le résultat de l'expérience Dead Fleurette, mais est moins adaptée à la réflexion de fond. D'ailleurs, commencer par décrire ce qu'est la mode est génial car cela permet de bien comprendre où on met les pieds, et l'analyse attraction/répulsion pour ressembler ou s'éloigner de modèles me parle vraiment (je cherche plutôt à être moi-même mais suis souvent en totale opposition aux phénomènes d'appartenance à un groupe, donc dans la 2ème catégorie. J'imagine que la majorité voudra garder le format vidéo car cela te montre(concrètement) avec une certaine proximité mais bon, je préfère l'écrit pour ce sujet spécifique :-)

Emyb a dit…

Hello Marie,

Bah moi je penses que cela est coolos de varier entre écrit et vidéo. J'adore les deux, ET disons que cela dépend du sujet. Dans ce cas-ci je catégorie plutôt ce post à des pistes de réflexion comme dit plus haut. Et c'est extra, j'aime tes photos!

Sinon, justement. En gros, la mode, c'est ne pas s'accepter ? Si dans les deux cas, c'est se vêtir pour ne pas être comme on est actuellement ? ...

Bises Marie,

Petite Bohème a dit…

Les deux mon capitaine ! J'adore voir ta frimousse et j'aime te lire … ça fait bien avancer le schmilblick hein ?!

Elisa a dit…

Je serais plutôt en faveur de la vidéo.

Tes vidéos sont à chaque fois de vrais déclics "bon sang mais c'est bien sûr!", tu mets le doigt sur des choses que nous savons tous inconsciemment mais qui dorment un peu.

Je ressors toujours grandie de te lire, t'écouter, tout ça.

Bisous Marie.

Marie a dit…

Lily: Ok merci. Et pour ta question, force est de constater qu'on a jamais autant cherché à être différent des autres et pourtant, si on prend le vêtement, on ne s'est jamais autant ressemblé.
Bisous.

marie: Merci <3
Bise.

severi27: Je crois que tu as raison, je pense que je vais alterner les deux, ça me parait pas mal... Et pourquoi pas dans un même post, je vais y réfléchir!
Merci.

Emyb: Ok. Ben disons ce que dit ce mec c'est qu'en choisissant nos vêtements, notre look, on se réfère à deux points, ressembler à certains, ne surtout pas ressembler à d'autres.
Il y a, de toutes façons, la question centrale de l'identité...
Bisous.

Petite Bohème: :) Oui merci!... Et un podcast ;-)

Elisa: Oh merci beaucoup Elisa pour tes gentillesses.

Miss H. a dit…

Hey C’est MichelBoudakar !( Blogger a peté un câble sur ce coup la…)
L’interprétation que je fais de ce schéma, et si je peux me permettre de donner mon avis, c’est que les créatifs auraient choisi d’emprunter la voie de la distinction et que nous autres consommateurs de mode sommes plutôt dans la tendance de l’imitation, puisque l’on nourrit son style des créations d’autrui. Mais sachant que la mode/les créatifs s’inspirent de courant passe, on tourne en rond avec mon truc la… J’attends de lire/de visionner (c’est vintage ça comme mot a l’époque de Youtube…) la suite de la démo…

Sue Banana a dit…

Je savais pas trop et finalement je suis d'accord avec severi27 et surtout la réponse que tu lui as faite. Je pense qu'alterner ou mélanger la forme serait pas mal.

Claire a dit…

Personnellement je préfère les vidéos. Quand les sujets sont complexes, je trouve qu'il est parfois difficile de suivre par écrit. Alors que le parlé est souvent plus spontané, moins sophistiqué!
A très bientôt alors, pour te lire ou t'écouter sur le sujet...

Wild a dit…

A mes yeux le fait de vouloir se distinguer de certains et de ressembler à d'autres rappelle un peu un système de caste. On cherche à être perçue, assimilée à une certaine catégorie de personnes, et au contraire on blêmit à l'idée d'être rangée dans la catégorie qu'on abhorre.
Je crois que c'est Inès de la Fressange qui avait dit un truc qui dédramatise la chose et permet de se détacher du regard des autres, en substance "on sera toujours le plouc de quelqu'un et la fille chic de quelqu'un d'autre".
Au final la classe dans laquelle on veut se placer reste purement subjective, il n'y à qu'à voir comme porter une paire d'escarpins à paris est banale et ne se remarque pas, alors qu'en province dans les petites villes, tout le monde vous ferra la remarque.

Sinon vidéo comme écrit, j'aime. mais c'est vrai que l'écrit est plus simple pour une réflexion plus poussée car présente moins de risque de se mélanger.

Im-not-a-plastic-girl a dit…

J'aime vraiment tes post, c'est toujours un bonheur de te lire et de se dire que l'on est pas seul a etre dans la merde avec la compulsion, complusion qui chez moi ne passe pas je n'ai plus une tune mais je continue d'acheter à outrance j'y arrive pas c'est plus fort que moi , je pense depuis quelques temps maintenant que c'est un réel problème avec moi même je ne m'accepte pas, je n'accepte pas ma vie, ni mon passé enfin tu vois le gros bordel !

merci encore pour ces post écrit ou vidéo j'adore !

La Suze a dit…

Je trouve que pour bien assimiler la réflexion l'écrit est mieux, on peut lire, relire, re-re-lire!!! bref s'imprégner et mieux élaborer notre propre avis. Alors que pour moi la vidéo interroge moins.Je me sens plus spectatrice qu'actrice et du coup moins concernée.

Aava a dit…

bonjour Marie

Je trouve que l ecrit passe bien sur ce sujet, surtout que maline comme tu es tu as quand meme reussit à nous mettre une petite video \o/ j aime bien le sujet et les intervenants, j ignorai totalement qu il y avait une sociologie de la mode, mais au final voir que l on achete plus des bouts d identité plutot que des objets prete à reflechir, j ai tenu en dilettante un blog mode (enfin mode est tres surfait disons des photos journalieres de mes tenues) et cela m a ammené à reflechir sur ma maniere de consommer ( c est pourquoi quand je suis tombé sur dead florette j ai ete agreablement surprise de voir que je n etais pas la seule à me poser des questions^^)
c est vrai pourquoi on est subjugué derriere notre pc devant ces montagnes de shop en ligne, tel article nous fait rever et tel autre non?
pourquoi parce que telle "bloggeuse" ou journaliste mode portant tel truc nous fait litteralement fantasmer sur ce truc en question? (au point de se demander comment mettre plus de 150e dans un sac, ou 80e pour un banal tshirt....)
cela ne me faisait pas le meme effet quand je shoppais uniquement en magasin, en vrai dans la vrai vie j ai moins de desirs fous:D

parfois internet sublime nos envies, car la photo est canon, car on admire telle femme, car on s ennuie un peu a la maison et au final on se recentre (enfin je parle pour mon parcours) je me suis dit hé ma vieille, la mode et les fringues c est bien mais ce n est pas indispensable à ce point, à un certain moment je passais un temps fou à prevoir mes achats, zieuter les bons plans, alors qu au final certaines choses plus simple nous procure davantage de plaisir...

tout ca pour te dire que je fais pas mal partie de la catégorie "achat fantasmés" et qu en meme temps j essaye de me rassurer en me disant "que je m approprie ces fringues fantasmé à ma sauce", j essaye ainsi de me mettre plus en valeur, la cape boof, les harems pants bof en faite ca ne ma va pas, le carrot pant et le boyfrien idem...je pense que recentrer ses envies et ses desirs est primordiale et qu il faut se mefier de ces frustrations et ces vagues de consommation qui deferlent sur nous par moment, dans ces moments il faut savoir rester forte et ce dire qu en vrai ce nouveau sweat on en a pas tellement besoin :D

voila c etait ma petite contribution, j ai hate de lire la suite!!

fiz a dit…

Je vais faire court (déjà que je ne commente presque jamais...) : j'adoooooooore tes vidéos !!! C'est un peu bonheur dans mon cœur et joie sur ma face quand tu en postes une

severi27 a dit…

@ Im-not-a-plastic-girl :
Ton commentaire m'a fait froid dans le dos. Je peux te demander ton âge?
Ce n'est pas pour être indiscrète, c'est juste que je me revois plus jeune quand j'achetais beaucoup trop, surtout des sacs à main, alors que j'avais peu de moyens. C'était une période où je me cherchais autant sur le plan personnel que vestimentaire.
Apprendre à se connaître nécessite du temps mais ça vient toujours. On finit par savoir qui on est et ce qui nous va. La solution est propre à chacune. J'ai testé la sortie sans CB, je ne la prenais plus avec moi, je retirais une somme fixe pour payer mes courses et sorties de la semaine. J'ai aussi budgété toutes mes dépenses : loyer, nourriture, impôts, carte UGC, transports, téléphone ... une fois que j'ai su exactement quelle somme représentait mes dépenses fixes, j'ai alloué une somme à mes fringues pour le mois.
Aujourd'hui je n'ai plus à suivre ces règles-là mais j'ai gardé 2/3 trucs qui me conviennent : acheter seulement pendant les soldes ou les VP, clôturer tous mes comptes en ligne pour arrêter l'achat bête et rapide sur internet, penser d'abord à me faire plaisir en voyant mes amies, en allant au cinéma et en arrêtant de courir dans tous les sens ... tu dois trouver ce qui te convient, les fringues à outrance ne sont pas la solution mais le problème ;-)

Elise a dit…

Fais le au feeling, non? Comme ça, on a la surprise ^^
Sinon, perso, je rejoins plutôt l'avis des autres : la forme écrite est plus adaptée pour poser méthodiquement les choses. Tu pourrais combiner les deux? Mais ça doit demander du temps par contre :/
Associer une réflexion écrite rondement menée, avec interrogations, pistes (etc.) à une petite vidéo [y'a pas à dire, c'est une vraie valeur ajoutée dans le plaisir de consulter ton blog =) ] un peu plus à la cool, complémentaire de l'écrit, où tu dirais en quoi TOI tu te retrouves dans cette piste sus-évoquée à l'écrit.

Y'aurait les deux dimensions : la réflexion "froide" et la "vraie" personne concernée par cette réflexion, qui nous fait nous sentir concernée aussi.

Tu nous montres ton dressing bientôt? (même en bordel, on s'en tape je pense, ça fait "plus vrai" ^^).

Anaelle a dit…

Beh moi suis un peu perdue.. sur quoi on dois te guider? ai pas compris le sens de l'article qui parle en fait de.. trop acheter..?
Sais pas y'a pas vraiment grand chose a dire sur la video et pour ecrit ou vidéo.. j'aodre te regarder, je trouve que ca me parle mieux quand tu me parles.. mais j'aime aussi relire deux fois quand j'ai pas trop compris.. comme tu veux en fait.. les deux?

Anonyme a dit…

Hello ! ça pourrait être les deux : de la vidéo, puis du texte, puis de la vidéo . . . La vidéo repose un peu du texte, et les deux peuvent exprimer des choses complémentaires . . . ?
BiZ

Ariell a dit…

Pourquoi vouloir trouver des explications psychanalytiques à ce qui n'est dans le fond (pour la plupart des filles) qu'un grand élan d'esthétisme...
Je ne fais pas partie des "serial compulsives"...Ouf, je suis sauvée...Quand j'achète un vêtement, c'est que je me suis intéressée à "lui" en tant qu'objet presque artistique...Résumons : les magasins seraient des "musées" dans lesquels j'observerais certains objets (obscurs de mon désir) que je considérerai comme intéressant sur le plan esthétique...Poétique pour d'autres...Et que j'achèterai afin de les "mettre en scène" sur moi...avec tout un tas d'accessoires cohérents avec cet objet...Qui du coup n'est plus considéré comme un vulgaire chiffon, mais comme un objet destiné à embellir un corps...et un esprit, une attitude... you know what I mean?

Folie Privée a dit…

Moi je vote vidéo.

Avec du écritage en dessous pour les points développés/importants.

Comme ça "Expérience" en vidéo et tout le reste du blog de toi que t'as, hop, en "écrit".
Parce que c'est bien aussi quand t'écris.

Ben si.

Bezouxes.

Anonyme a dit…

Je suis pour l'alternance. L'écrit c'est bien parce que je regarde depuis mon travail et ça me fait réfléchir à autre chose ... la video je regarde tranquillement, le week end, je suis en décalage mais c'est pas grave !?
J'aime bien les gens qui ont un petit look même si ça ne leur va pas forcément, donc normalement c'est pour rejoindre une appartenance à un mouvement et pour s'éloigner d'autres personnes qui appartiennent à rien ou à d'autres qui ont des appartenances nazes ... Rose

Methedrine a dit…

Je suis aussi pour l'alternance des deux formats. En tout, c'est un sujet très intéressant et j'ai hâte de lire/voir les prochains posts.

Petite parenthèse sur le fait que le supplément du monde week end (qui sort demain il me semble) propose un super dossier sur les nouveaux codes de la beauté, je te conseille d'y jeter un coup d'oeil. Le sujet n'est pas si éloigné de la mode et des réflexions que j'ai pu lire son ton blog.

Hawai a dit…

Perso je suis une fan inconditionnelle de vidéos (même en général, vive Youtube), donc tes vidéos forcément je les aimes !
Après c'est vrai que j'ai déjà Evernoter plusieurs de tes articles écrits, donc ça me permet de garder une trace et pouvoir revenir dessus !
Sauf que pour moi les vidéos ont l'avantage, que je les retiens hyper facilement (c'est l'histoire du être présent en cours versus lire des polycopiés ) et du coup pour y réfléchir au jour le jour c'est plus facile pour moi (car j'adore tes réflexions, ça donne vraiment des points de départs (voir d'arrivée) mais pour y réfléchir soit même !)

Mais les deux me vont ! Mais au fond j'espère que tu n'arrêteras pas les vidéos, c'est toujours un plaisir ! :) (sans faire psychopathe ! ^^)

fouh a dit…

ALTERNANCE!!!
Parce que lorsque je suis au travail, c'est un peu compliqué pour moi de regarder tes vidéos...enfin si , remarque je pourrais les regarder mais sans le son (la psyk!)
Mais tout compte fait , je crois que je ne suis pas non plus supposée surfer au taf!
bises

Jeanne a dit…

Oh oui, oui, oui, encore des articles de ce genre ! C'est intéressant et enrichissant !

flux a dit…

expérience récente :
( qui va encore parler des boots suzanna à la con, là.. SORRY ! )

bon ces boots, je les kiffe, je les aime et plus si affinité. évidemment pas les moyens de lâcher les 800 euros, j'suis pas complêtement toquée non plus! je cherche et trouve un palliatif, des boots trés inspirées de ces chaussures déjà trés inspirées d'autre boots ..(LOL)..

je les trouve donc, en plus soldées 50%, je suis, mais vraiment obligée de les prendre .
75 euro au lieu de 150, quoi ! en plus sur le site il y a marqué que ce sont les deux dernières paires dispo. je ne prends pas le temps de réfléchir, C'EST UNE URGEEEENCE ! VIITE!
genre j'aurai pu acheter un billet d'avion Rennes - New York pour la même somme que j'aurais peut être un peu plus hésité !

bref je commande, je reçois , j'ouvre le paquet. et là je pense à toutes les nana qui pleurent de ne pas avoir pu les avoir . hin hin hin je les ai euuuuuu !et pas vouus ! et là je pense a toute les nanas hystériques qui sont en train de penser a la même chose que moi dans leur appart, chambre, maison , toute seules . genre presque avec le sentiment d'avoir eu une part dans l'histoire de la mode .

Malaise ...

euhh, mais c'est pas moi ça .. si ? ou est passé la fille qui avait vraiment des goûts éclectiques, personnels, ne se rapportant qu'a sa propre définition de l'ésthétique ? d'un beau bien personnel. d'un peu bancal, un peu fête foraine, d'un peu foireux . et puis c'est un désir qu'on a réussi a force de matraquage à me faire rentrer dans ma tête , a force de les voir dans les magazines, interent, on a reussi a me faire craquer.
beehh beehhh beehhh
(il faut entendre des moutons, là )


en fait a force de les voir c'est presque comme si je ne savais plus si je les aimais ou pas. juste elles font maintenant partie de mon inconscient visuel.

malaise. j'ai vraiment l'impression de m'être fait manipulée sur ce coup là .


Morale: deux jours apres , je les revendssur internet. je trouve une acheteuse au bout de 48 heures . elle me laisse un message au ton enfiévré et illuminé . d'une voix rauque, elle dit : bonjour j'appelle pour les boots qui ressemble a celles des suzanna de chloé..
10 jours plus tard, à paris , en friperie je tombe sur une paire de bottines à lacet trop cool, pour trente euros. ce sont mes nouvelles chaussures préférééeeees. même si elles ne sont pas particulièrement originales .




gros pavé, pâté , désolé.

(au fait: je milite pour l'écrit sur ce sujet )

flux a dit…

bon bref et cette péripétie m'a fait me poser ces questions :

-d'ou vient le désir ?
-la volonté de se démarquer et a la fois de ressembler a quelqu'un c'est pas contradictoire ? voire complètement schizophrène ? ( en fait ça rejoint en partie l'affaire Lana del Rey)

- résister contre ses tendances contradictoires ça aurait pas comme effet de détruire tout désir ?

- peut on aimer une chose sans avoir d'a priori dessus, sans référent esthétique . est-ce que j'aime une chose parce qu'elle me fait penser a des choses que je connais déjà , familières .. est-ce que cx'est possible de vouloir ressembler a quelque chose de compl^tement inconnu .. ? (enfin dejà dans ma phrase ça se contredit ..) peut on avoir un coup de coeur esthétique PUR ? dégagé de toutes influences marquetting, de mode, sociétale, familiale , etc ? est-ce que quand on aime quelque chose on possède un libre arbitre ?


désolé c'est un peu flou !

Khaira a dit…

L'ecrit bien evidemment, il y a 2 blogueuses que je ne me lasserais de lire : la lionne et toi. Y a un truc magique qui se passe dans les mots, je vais citer mon auteur préféré : tahar ben jelloun, quand je le lis je sais que c'est lui qui a ecrit. Un truc du même ordre que l'emprunte vocale : t'entends stevie wonder, tu connais pas le morceau, mais tu sais que c'est lui. Ben la c'est pareil.

Isa a dit…

Bref passage pour t'écrire ô combien tes réflexions sont précieuses. Allier les 2 (vidéos et commentaires écrits) me semble approprié. Le mode vidéo est une bonne entrée en matière, tandis que le texte complète et conclut bien. Le lien établi avec Emma Bovary est fort intéressant, il donne plus de sens à tous ces comportements addictifs qui nous tenaillent.
PS : est-ce dans le cadre d'un mémoire d'études ou par intérêt personnel que tu te penches sur toutes ces questions ?
En tous cas, merci de les partager avec nous et de nous éclairer toujours plus.

Sib a dit…

J'aimais beaucoup le format vidéo. Après je pense que tu devrais choisir le moyen avec lequel tu te sens le plus à l'aise. Tu peux mixer les deux en fonction du contenu.

Anonyme a dit…

Moi je suis pour la vidéo j'aime beaucoup ce format :) mais après si tu te sens plus à l'aise sur l'écrit pourquoi ne pas varier :)
En tout cas c'est toujours un plaisir que de te lire

Je te laisse je vais justement continuer ma propre expérience en continuant à trier, vider...
Souhaiter moi bon courage j'ai beaucoupo mais alors ce qui s'appele beaucoup de mal à trier... (jen suis à mon troisième tri :( j'espère avancer un peu plus aujourdhui!)

Anonyme a dit…

Marie, je te conseille la lecture de "revolte consommée" pour alimenter ta réflexion. De la sociologie un peu pop facile a lire. Je l'ai lu il y a longtemps mais je me souviens que la partie sur "la dictature du cool" était particulierement pertinente. Bises (je me permets ;-), Laure

Pauline a dit…

Merci marie
Je trouve que ce sujet hyper intéressant,
Je me demande si c'est possible de se détacher de la mode et de la consommation. Du moins le prendre plus "cool"
bisous

Anonyme a dit…

Bonsoir tout le monde !

je rebondis sur le commentaire de Wild : c'est exactement ca. Ce que Erner explique dans la video, c'est un principe tres simple qui nous vient, je crois, de Bourdieu : le principe de distinction. Ca rejoint meme completement ton post sur Lana Del Rey. ^^

L'idee, c'est que nos gouts culturels (mode, mais aussi musique, peinture etc), ou du moins ceux que nous professons en public, ont pour but d'indiquer notre appartenance a une classe. Et pour cela, il faut 1.se distinguer au maximum de la classe immediatement inferieure (celle avec laquelle on est le plus en 'danger' d'etre confondue -jugee vulgaire) et 2.imiter au maximum la classe immediatement superieure (celle a laquelle on aspire directement a etre identifie). Attention classe inferieure et superieure n'est pas forcement une question de richesse !

Plus une classe est 'superieure', plus elle privilegiera 1.la jouissance differee (exemple : acheter un seul vetement de qualite, pas dix, est une jouissance differee) et 2.la subtilite du signe (exemple : pas de logo ostentatoire, au contraire look en apparence 'passe partout' que seuls les inities reconnaitront).

Ca explique le snobisme qui consiste a avoir des gouts pointus (l'idee etant en gros de se demarquer de ceux que l'on considere vulgaires), tout comme le snobisme superieur qui consiste a adopter precisement des gouts 'beaufs' (voir le mouvement hipster par exemple -si tu n'est pas dans le coup, tu comprends pas). La vitesse a laquelle on juge qu'une mode se demode est directement proportionnelle a sa rapidite a etre assimilee par la classe immediatement inferieure a la notre. Autre exemple : les bottes blanches a frange Isabel Marant, n'importe quelle fashionista aurait hurle de les voir il y a 3 ans (bouts pointus, franges, blanches = la Halle aux Chaussures, horreur !). Mais maintenant elles sont en quelque sorte suffisamment "ringardes" pour que les porter redevienne un signe de distinction... subtil non ??

Franchement je simplifie grossierement (de toute facon l'idee de la socio c'est de discerner des mouvements de masse, elle ne concerne pas les individus !), mais je ne veux pas ecrire une tartine qui decouragerait tout le monde (ah non ca c'est fait haha) ^^

Le bouquin La Distinction est enorme, mais EXTREMEMENT interessant -et puis on est pas oblige de tout lire pour comprendre le systeme... Marie si tu es motivee pour lire de la sociologie, vas-y tu vas adorer !!!

bisous a toutes...

My Liberty a dit…

MARIE tu veux pas écrire un bouquin? Ce serait tellement bien :)

Anonyme a dit…

J'aodre tes posts video, j'adore tes posts écrits...J'aime la video et le schéma inclus dans ce poste, bref, j'aime la variété de tes propositions! Intéressante cette réflexion...

milou a dit…

bonsoir Marie
je rejoins les posts précédents qui déclare qu'il s'agit bcp de se démarquer de ceux que l'on considère comme beaufs pour flirter avec ce que l'on considère comme plus pointus, sans perdre de vue que l'on est souvent à la fois le beauf/la pointue de qqu'un...
je pense que ce schéma prévaut pour la mode vestimentaire comme pour la musique, le ciné, les bouquins ect...
il y a la dedans une forme de snobisme assumé ou pas (comme par ex. le fait que tu kiffes buffy, ou que tu te sentes dépossédée du coté exclu de lana del rey).

perso, mes envies mode sont bcp influencées par qui porte quoi, si un acteur/mannequin/artiste que j'apprécie met porte une pièce qui me plait je vais être plus tentée. De mm si le visuel du produit répond à une esthétique que j'affectionne.Je suis aussi attachée à certaines marques qui véhiculent une image "qui me vend du rêve", qui me font me sentir celle que je veux être mm si au quotidien je suis un peu en dessous.
Je pense vraiment être un peu snob dans ma façon d'envisager les choses que j'affectionne au sens large: vêtement mais aussi bouquin ou musique, car j'ai du mal à aller vers ce qui est trop "popularisé" (je ne sais pas comment formuler autrement, mais en gros j'ai une pointe de fierté à dénicher un truc un peu en marge avant tout le monde).
Bref, je suis le mm petit mouton que les autres, mais j'aime à croire que mon troupeau à qq chose que les autres n'ont pas ;)
bises et bonne réflexion à toutes

milou a dit…

et aussi, je suis toujours contente qd tu postes des vidéos!

Anaelle a dit…

Ouais l'appartenance a un groupe...
Moi c'est les films. Je me sens d'appartenance a un groupe qui aime les films un peu differents, film d'auteur et autre.
The artist était au cinéma "art" de ma ville. Depuis les golden globe, il passe au cinema "branché" la ou tout le monde va.. beh du coup j'ai plus envie d'aller le voir..
ca se rapproche des fringues.

Garance a dit…

Chère Marie,

jle fais jamais (prendre le temps de laisser des commentaires) mais juste là, j'avais envie.
Merci pour ton blog, c'est bizarre mais ce petit morceau d'internet me fait toujours toujours du bien. C'est mon blog doudou un peu, jm'y sens toute bien dans ton écriture, dans tes thèmes toujours légers mais intéressants, dans tes photos aux couleurs douces et agréablement vintage...
jpourrais t'en dire des gentillesses mais "chic fille" résume déjà le tout très bien :)

merci (et bisous! oui même si c'est un peu bizarre de dire ça à une étrangère non? )

Anne a dit…

Je trouve très intéressante la théorie de Bourdieu dont parle la personne anonyme quelques commentaires au dessus !

Et bon sang c'est vrai, quel snobisme de s'approprier des codes "beaufs"... Pourtant moi aussi je trouve ça drôle le tee-shirt Johnny/loup/dauphin... Mais je me mets à la place du vrai fan de Johnny, ça doit lui faire bizarre de voire des petites nénettes porter le même tee-shirt que lui !!

Tous les codes sont déplacés en fait... Les filles "vulgaires" (à mon avis) s'habillent en Dior contrefaçon et les blindées de thune s'amusent à jouer à la "récessionnista" (qu'il est moche ce mot !) en s'habillant chez H&M...

Anonyme a dit…

Salut,

Je suis d'accord avec le commentaire de Wild, un peu plus haut. Je ressens aussi les choses comme ça, en fait. C'est aussi pourquoi la mode m'intéresse mais me gêne aussi parfois.
En tout cas la réflexion autour de ce thème est très intéressante!

Concernant le format vidéo ou écrit, personnellement je préfère l'écrit: j'ai bien aimé tes vidéos, mais pour être honnête j'avoue que pour moi, ce format demande une certaine "maîtrise". Pardon de dire ça mais j'ai dit que je serais honnête...bon, dans les vidéos les inévitables digressions me sont pénibles et j'ai tendance à décrocher à cause de cela.
Autant pour expliquer un maquillage ou une coiffure je trouve que bien sûr la vidéo est très utile, mais pour un sujet de réflexion l'écrit me semble plus approprié.
Voilà mon avis!
Cela dit, je lirai ou regarderai tout ça avec intérêt, car je sais que le contenu sera de toute façon intéressant ;-) !

Bisou

C.

laïka a dit…

Je rejoins l’avis majoritaire : écrit ou vidéo alternés ou mélangés dans un même billet, parce malgré les avantages évidents de l’écrit, une vidéo implique peut-être davantage le lecteur et donne envie de rebondir même sur des phrases lancées au vol.

Quant au petit schéma exposé, ce que je constate, c’est qu’il y a un besoin antérieur commun aux stratégies complémentaires de ressembler ou de se distinguer, c’est celui d’être reconnu.
*Se reconnaître soi-même en affirmant ses goûts, son éthique, ses particularités physiques, son souci de confort, etc.
*Etre reconnu par les autres, en arborant un code vestimentaire qui parcourt un double axe allant du peu assimilable (il ne ressemble qu’à lui) à l’automatique facilement reproductible, et du repoussant au valorisé par autrui en passant par le neutre.
Quelque chose qui nous parle est toujours susceptible de parler à autrui, et la capacité du vêtement à réunir des signes d’origine diverse permet de moduler la cible possible et le degré d’impact. On peut par exemple s’habiller d’une certaine façon, arborer certain détail en gage d’appartenance à un ensemble de personnes partageant une même chose (une référence culturelle, un état d’esprit, une coutume…), une façon de dire « j’en suis » ; et même quand les potentiels récepteurs ne sont pas là, dans notre imaginaire ils existent. On peut aussi le faire en recherchant au maximum ce qui sera susceptible d’être valorisé (ah, les tendances…) et de nous distinguer dans cet ensemble (la plus belle pour aller danser) à cet instant. Et dans un mode négatif, on peut aussi se préoccuper de ne pas envoyer certains signes qui nous disqualifieraient.
A partir de là, comme le dit G.Erner, les combinaisons sont infinies.

Marie a dit…

Miss H: C'est vrai tu as raison!

Sue Banana: Ok roule, merci!

Claire: Merci. Bise.

Wild: Au tout début de ce blog j'avais écrit un post qui s'appelait "le beauf d'aune autre", et la beauf, c'était moi ;-)

Im-not-a-plastic-girl: Merci <3

La Suze: D'accrord. Merci!

Aava: Ce que tu dis est intéressant sur le shopping "fantasme" sur internet, finalement, c'est plus une idée, une image qui t'intéresse, plus que la réalité en tous cas, non?
Merci en tous cas pour ton com. Bisous.

fiz: <3 Merci

Elise: Ouais le feeling, c'est cool.
Oui je vais vous montrer mon dressing, au clean. Enfin au max de ce que je peux!

Anaelle: Sur la forme. Merci en tous cas!

Anonyme: C'est ce que les autres disent et effectivement les 2 ou alterner me parait bien!Merci

Ariell: Parce que consommer à outrance, plus que les moyens ne le permettent, ne peux pas n'être qu'un élan esthétique. En tous cas dans mon cas. Si tu es au clair avec ton image, tes sapes, ton allure, je suis sûre que tout ça ne te parle pas, mais quand t'achètes à outrance, que tu n'es toujours pas satisfait de ton apparence, mais que tu va stout de même recommencer, c'est que le problème est ailleurs!
Mais pour la plupart des filles, ce que tu dis est juste.

Folie Privée: <3

Rose: Merci pour ton commentaire Rose. je t'embrasse.

Methedrine:Merci! et merci pour le tuyau.

Hawai: Non je ne pense pas arrêter les vidéos, j'adore les faire. merci pour ton commentaire!
Bisous.

Fouh: :D C'est vrai...

Jeanne: Merci beauté.

Flux: Tu décris vachement le truc, ce truc de malaise...
merci et pis on va y réfléchir, non?

Khaira: Non c'est juste par goût... Merci à toi. Je t'embrasse.

Sib: Oui c'est vrai!

Anonyme: Trie, trie, sois intransigeante, garde que le beau et le le pratique. Et quand t'as fini, trie encore... :D

Laure: Merci, je ne connais pas ce livre. Je vais jeter un oeil à ma bibliothèque. Bisous (je me permets aussi!)

Anonyme: Merci pour ton commentaire, une bonne entrée en matière de La distinction que je n'ai pas lu mais qu'on arrête pas de me conseiller. Tu m'as bien chauffée là :)

My Liberty: J'adorerais mais cette fâcheuse tendance que j'ai à la paresse me met des bâtons dans les roues.

Anonyme: :D

Milou: T'es sensible à l'image de la chose? Moi aussi!
Merci pour ton commentaire. Bise!

Anaelle: Ca se rapproche des fringues ouais clairement, c'est la même chose!!

Garance: Merci beaucoup pour ton joli commentaire, il me fait chaud au coeur :)
Bisous aussi...

Anne: Oui tout se déplace...

Anonyme: Merci pour ton commentaire

Laïka: C'est exactement ça... Merci pour le commentaire.