Pages

1.11.11

EN PLUS LA PARESSE, C'EST UN PÊCHÉ CAPITAL

Kate Moss W magazine

(Kate Moss photographiée par Bruce Weber pour W Magazine)


( Je crois n'avoir jamais trop dit comme j'aime Prince sur ce blog. Alors j'aime Prince mais de loin, je ne connais que les morceaux les plus célèbres, mais vous nous verriez mon tarp' et moi danser sur Kiss, on se sent à chaque fois habités par l'âme d'une Pussycat Dolls, la brune, la mieux, la star, Nicole )

En ce lundi ( comme je devais poster hier, je me suis dit que j'allais vous mentir éhonteusement, en vous faisant croire que lundi, c'est aujourd'hui), je voulais revenir sur un point dont je n'ai pas parlé. Pourtant si je veux être honnête, il va bien falloir que j'y vienne.

À force de mettre du sens dans mon tri de vêtements, de dire que l'ascèse y a que ça de vrai (Séguéla voice), j'en oublie le principal.
Si je peux valoriser le t-shirt blanc, le jeans droit un peu usé et les boots sales et avachies c'est parce que j'y trouve clairement mon compte.
Tout ce que je vis avec cette ascèse n'est pas que privation, heureusement. J'ai compris que même s'il fallait s'habituer à évacuer certaines habitudes et que ça, ça prend parfois du temps, et bien tout ça est très reposant.

Vous savez pourquoi je ne me sape plus vraiment? Pourquoi je ne suis que confort? Pourquoi je porte trop, beaucoup trop mes UGG? Pourquoi je pratique l'art du jogging en tentant d'en faire un truc élégant (dés que je trouve la parfaite combinaison je vous en fait part, promis)?

Parce qu'à force d'entendre que le vêtement devait être apathique je me suis transformée en une fille qui ne choisit ses vêtements que sur ce critère. Autant dire que quand le point de comparaison de tes pompes c'est ta paire de UGG, t'es hyper mal barrée pour te mettre à fantasmer sur une paire de Louboutin. Je ne fantasme plus sur les talons de 12 vu que même mettre mes Air Force me demande un effort (vu qu'elles sont moins conforts que mes UGG, t'imagines le délire).

Et c'est là que j'ai compris et que c'est un peu la honte. Je suis devenue une grosse paresseuse du look.
Pas la peine que je mente, m'habiller m'emmerde. Faire des effets de toilette me prend du temps, et vraiment je me le sens mal à chaque fois. Je crois qu'il va falloir que je remédie à ça, un minimum, parce que là, la feignasse que je suis commence à avoir un peu honte.

Mais quand je me penche sur le problème, je me demande si c'est vraiment un problème, si ça cache un laisser-aller?

Je me dis que non, que ça fait longtemps que je songe à avoir une sorte d'uniforme? Un truc que je mettrais sans y penser... Ben on y est, mais avoir un uniforme, c'est pas avoir un peu renoncé?

Putain, ça en fait des questions?

PS: ceci n'est pas un post névrosé.

PS bis: Si si c'est de la paresse.

Je vous embrasse, bonne fête de la Toussaint (évidemment je déconne, c'est pas non plus la fête la plus disco du calendrier la Toussaint!)

29 commentaires

roca a dit…

et si tout simplement tu avais trouvé TON look? ton fameux uniforme, que c parce que ça te correspond et que tu torves pas moche que tu t'habiles comme ça? un peu comme dita von teese qui ne peut QUE s'habiller année 40 ? non?
j'dis ça j'dis rien
biz

Aube a dit…

:) hello marie,

Moi je suis une militante du confort/sexy/joli/féminin sans être racoleur (aux yeux des autres s'entends. Moi j'aime les résilles, et quand ça n'est pas la mode, on a tendance à trouver que ça fait "pute"... Moi j'ai toujours l'image de Dita en tête. Chacun ses références...)

j'ai eu une phase feignasse.. jean's baskettes et hoodie... Et pis j'en ai eu marre. J'ai décidé que l'amour de moi passait par un peu de rouge sur les ongles, sur les lèvres etc.. Que même avec mon sweat à capuche, je pouvais jouer sur les détails pour me sentir féminine/jolie/sexy presque... Alors au lieu d'investir dans des robes de pin up que je sortais une fois l'an, j'ai décidé de jouer avec ces tubes de rouge qui s'accumulent, ces vernis qui s'entassent.

Et pis je te rencontre, toi et tes fleurettes... Alors je regarde le placard et je ne veux pas jeter. (Je suis déja une consommatrice très raisonnable. Genre, j'essaye avant d'acheter...)alors je décide de chercher les combinaisons qui feront que ces robes je les sors un peu plus que deux fois l'an. Et j'ai trouvé alors je suis joie... Un truc confort, sexy avec des résilles et une robe Marylin sans être too much cocktail!

Enfin je digresse.. tente le tiroir à rouge :) je suis certaine qu'il y a le choix...

tricky trix a dit…

assez d'ac avec roca... ugg+ jean+ t shirt blanc, c'est quand même un CHOIX. Je veux dire, tout le monde dans la rue n'est pas habillé comme ça, c'est juste TON style! Pour moi MON style de feignasse, c'est petite robe noire basique+ legging+ mes godasses d'indienne... ça c'est vraiment quand je sais plus du tout quoi mettre, "mon" uniforme à moi!!! bref, pas du tout le même que toi! ;)
Bon et pour finir marie, je ne me lasse pas de lire tes posts!!! tu es une fille géniale! :):):)cécile

audrey a dit…

On connait toute ça! la grosse flemme de tout! en même temps privilégier le confort à l'esthétique, n'est pas un signe de paresse mais de bon sens finalement ;) bon c'est sur des ugg sur un jogging, c'est pas glamour mais bon...on a le droit de régresser de temps en temps! un peu de cocooning ça fait du bien!!
Pour revenir sur ta video dead fleurette 9: je voulais savoir comment tu te motivais, justement les moments ou tu sens que tu vas lâcher. Comme quand tu cours, il ne reste plus que 3 min mais t'en peux plus et tu te démotives. Comment fais-tu pour trouver la force en toi de te dire:"non je craque pas!"? Parce que je n'ai pas encore réussi à y arriver à chaque fois donc si t'as des conseils, je suis preneuse!

Anonyme a dit…

Merci pour l'orthographe réelle de "feignasse", ça me perturbait depuis un bon moment.
Bonne journée!

Céline D.

Déborah a dit…

Coucou !
Je suis ton blog depuis cet été, date où j’ai découvert le blog de Coline et ton projet DEAD FLEURETTE que j’adore. J’étais (et je suis toujours !) dans l’optique de libérer de l’espace…
Figure toi que c’est en faisant un tri que je me suis posée pour la première fois la question « qu’est-ce qui peut suivre avec ce t-shirt ? ». Alors pour moi, je pense que la fainéantise, c’était d’acheter plein « d’uniformes » déjà prêts, d’acheter un pantalon supplémentaire pour aller avec ce pull, plutôt que de me demander : « si j’achète ça, je le porte avec quoi ? ».
OU d’acheter une chemise mal coupée, sans se poser la question…sans savoir si ça me va ou pas, ou si la couleur me va, ou si la matière est belle…
Bref, s’habiller simplement, ça peut être super compliqué :)
Je pense qu’un style simple ne cache du coup pas la vraie beauté de la personne (qui va regarder tes boucles avec un t-shirt fluo à paillettes ?).
Puis y’a t-shirt blanc et t-shirt blanc…Le truc pourri cadeau de la foire aux saucisses, et le t-shirt en lin super coupé !
Bonne soirée !!!

Anonyme a dit…

Je visite ton blog regulierement, mais c'est la premiere fois que je laisse un commentaire
Sans etre nevrose, car il ne l'est pas, ton billet m'a fait penser a un billet recent de Garance Dore: http://www.garancedore.fr/2011/10/25/le-pouvoir-etrange-du-pantalon-de-yoga/
En resume: "trop de confort peut etre un repli sur soi".
Ces billets m'ont fait reflechir, et en effet, quand ca ne va pas, et je ne parle pas de depression la,je fais moins d'efforts voire un minimum d'efforts. Je pense qu'on peut avoir un style simple, mais ce qui est important c'est la notion d'effort. Bon courage!
Amicalement,
Rikki

Peregrine a dit…

Yep! Je comprends ça aussi, en grande paresseuse que je suis. Paresseuse, mais pas négligée, en tout cas j'y travaille... Parce qu'elle est là, la subtilité finalement... et la frontière est mince parfois en ce qui me concerne! Je pense que chez moi, c'est aussi une façon de ne pas trop me faire remarquer, de ne pas attirer l'attention que de m'habiller simplement. Mais pour pas que ça ne soit trop fade, je mise souvent sur les bijoux, le vernis à ongle,... Bref, à chacun de trouver un compromis pour allier l'utile à l'agréable.

Dur dur la vie quand même! ;)
Biz.

minhoi a dit…

c'est pour cette raison de feignasserie que j'ai suivi quelques petites choses de ton dead fleurette.
A la base je ne suis pas une vraie fan des vetements classes et ultra féminins. j'admire par exemple les tenues de cherry blossom girl mais personnellement je ne pourrais pas chaque jour mettre des collants, des talons, les petites robes....non ça c'est pas possible.
Je suis une vraie fan du jean boyfriend, sweat et converses et le gilet loose pour tenir chaud.

Et c'est déjà énoooorme a quel point je dois me faire violence parfois pour bousculer cette habitude confortable.

donc mon seul moyen personnellement pour changer cette monotonie vestimentaire c'est d'acheter régulièrement des vêtements pour avoir envie de les porter, je suis restée très enfant face à l'acquisition de nouveautés excitée comme une puce et toute fière de porter mon nouvel achat.

severi27 a dit…

Je crois simplement que c'est ton style et puis basta !
Tu es bien dedans, ça te plait, indépendamment du confort, tu as trouvé une esthétique qui te convienne ...
C'est exactement comme Emmanuelle Alt ou Kate Lanphear http://www.tendances-de-mode.com/2010/01/07/1601-kate-lanphear
Moi aussi j'ai un uniforme, je ne porte que des robes, imprimées de préférence, et en soie si possible. Le matin, je ne cherche pas 107 ans ce que je vais porter, ce sera une robe imprimée, un foulard long d'un autre imprimé, et, selon la saison, un gros gilet, un manteau ... j'ai 2 pantalons dans mon dressing juste au cas où ;-) mais je ne me sens absolument pas bien dedans donc ma robe imprimée en soie est exactement comme tes UGG/jean/tees blanc.
L'essentiel c'est d'être bien et de ne pas se grimer. Cela n'a rien à voir avec de la paresse, tu es sortie de la frénésie shopping parce que tu as trouvé ton style, ce qui te convient, ce qui te plait. C'est pour moi le fruit de nombreuses tentatives en tous genres et l'aboutissement d'une démarche, une reconnaissance de soi. C'est plus un signe de plénitude que de laisser aller, clairement.

Anaelle a dit…

Je pense que tu as eu un trop plein de tout et que le tu as juste besoin d'un truc cocon, d'un truc confort dans lequel tu te sente protégée et bien.
Uniforme c'est avoir renoncer. Hum c'est deprimant cette phrase non? Pourquoi se chercher un uniforme? se chercher un style c'est mieux! (je suis pareil que toi en ce moment, j'ai acheté ma premiere paire de Ugg et un slim pepe jeans avec de l'elastane.. mon mec m'a demander si j'allais mettre ca TOUS LES JOURS!!) c'est des periodes pour moi.. bisette

Emilie a dit…

Salut Marie !
As tu acheté des Dolfie ? Je te demande ça car je me souviens que tu en avais parlé une fois et moi je viens de m'acheter ma première paire ! des vrais chaussures chaussons :) ET cool ! ;)

Anonyme a dit…

Alors Marie, je te conseille vivement de te pencher plus en avant sur Prince. TU RATES UN TRUC LA, TOI TOUT SPECIALEMENT !
Pour ma part, j'étais comme toi, je le connaissais de loin... puis j'ai eu le déclic, j'ai senti qu'il fallait impérativement m'y intéresser. Il y a un avant et un après Prince. Sa discographie certes, colossale, brillante, hétéroclite, vraiment surprenante, mais aussi son personnage: un style, un sens de la masculinité, une culture et un univers très singuliers... franchement une grande leçon, une claque même (après j'avoue il m'a fallu deux ans, perso, pour me familiariser et atteindre une compréhension plus fine de son travail et de sa personne... Prince se mérite !).
Soit, je profite de cette exhortation pour te remercier pour ce blog, tes articles... tu as une très belle d'écriture, des réflexions pertinentes, et must du must t'as vraiment l'air d'être une chouette nana!
Marine

Fanny a dit…

Tu veux dire que tout ta super thèse du NO SHOPPING AT ALL (oui, frangliche forever) c'est de la poudre aux yeux; et qu'en fait, tu préfères faire une grasse matinée plutôt que d'arriver à l'ouverture des magasins le samedi?? Mince, on te croyait forte et tout ça...

Héhé, cela dit, par fainéantise ou par choix d’ascétisme, le résultat est là: moins de sous dépensés, des sous dépensés plus utile, une garde robe plus cohérente. Peu importe les moyens, pourvue que la fin (oui enfin je ne l'ai pas dit dans le bon sens).

J'en reviens (têtue?) à ta dernière vidéo Dead Fleurette. Encore une fois, je préfère l'idée d'acheter intelligemment plutôt que de se passer de tout. Ca supprime la compulsion et construit un style. Tout bénèf, non? Pas de frustration non plus dûe à une négation de toute tentative de shopping. De l'achat raisonné, un peu chiant je te l'accorde (oh tiens, si j'allais faire les magasins pour dénicher un énième tshirt blanc?), mais au final, on se caractérise, et même si l'uniforme ressemble à celui de sa voisine, il est là, chaque jour, et il devient TOI (et pas VOISINE qui, je suis certaine, cède parfois à la tentation d'une chemise verte au lieu du tshirt blanc).

Donc continue la feignasserie, et de passer pour une force de la nature face au shopping à nos yeux; on admire, et on copie pour le bien de toutes!

Agatano a dit…

Perso je pense que avoir un uniforme revient juste à "avoir trouvé son style"...
celui qui dira que Kate Lanphear est une paresseuse ne se trompera qu'à moitié. Elle a une sorte d'uniforme, certes sophistiqué quand meme, mais au final c'est du temps gagné chaque matin!
et puis quand on a trouvé son style, au moins, on n'a plus jamais l'impression de sortir déguisée!

Pour moi c'est encore la recherche du graal hein... je me demande encore ce qui me va et ce qui ne me va pas... (et j'ose pas trop faire confiance à l'avis des gens autour de moi alors... ça risque de prendre du temps)

lilo2 a dit…

Tu devrais être satisfaite : ne plus se prendre la tête pour savoir comment se fringuer, se sentir bien dans ses vêtements et être dans le confort... Que demande le peuple ?
(enfin, moi, ça me plairait bien, tiens !)
Biz

Anonyme a dit…

Oui, avoir un uniforme, c'est renoncer. Mettre une jolie tenue quand on a pas le moral, moi cela me booste et me force à aller mieux... Même si tu limites le shopping, le vêtement, est que tu le veuilles ou non, un reflet de toi, de ton humeur du jour et de ta volonté du matin. Ce que j'ai retenu de dead fleurette est "je n'achète que si c'est parfait à tous points de vue". Les uggs sont elles vraiment parfaites à tout point de vue?

anne c a dit…

De ton tri je suis passée à mon tri. Clairement qu'est ce que j ai ds mes placards depuis des années et que je ne porte ni ne porterai jamais, comme cette superbe robe Diesel limite de princesse en viscoe ou celle en soie rouge bcp trop décolletée. Et après des années de vide stylistique à porter tout et son contraire, j'ai compris.
J'ai un pouvoir d'acahat (raisonnable) qui m a permis d acquerir tout un tas de trucs sans même les désirer plus d'une minute.. et qui finalement ne me ressemblaient pas et surtout ne me mettaient pas en valeur. J'ai compris qu'à force de parcourir 5 magazines de mode à la semaine et 10 blogs mode par jour, j'etais ds la course à l'achat, à la consommation et qu'en fait c etait une frustration permamente et j'ai surtout oublié toute notion de plaisir, comme quand j avais 15 ans et que j'economisais pour m'acheter MA paire de basket de L'ANNEE ! Dc apres un grand vide et surtout deux grossesses qui forcement m ont forcée à repenser mon dressing et à mettre en stand bye mes achats compulsifs, je me recentre. Qu est ce qui me ressemble à moi et à moi seule (ou presque sur 7 milliards) et quelle image j ai envie de renvoyer. Et je repars sur ce qui m a tjs plus, des basiques de qualité et des pièces plus exceptionnelles, colorées, avec de beaux détails, des formes que j'aime, des cuirs, des mailles, de la soie... Et ben ça va bcp mieux !!!! Dc pt etre que tu fais le vide et une pause pr mieux repartir et plus intelligement..

Steph" a dit…

Marie,

Je me permet pour la 2ème fois de laisser un tit commentaire, en espérant que celui ci ne te dérange pas trop dans son contenu... :-(

Je n'ai pas connu ton blog à l'époque ou tu étais en pleine débauche de consommation...

Et pour tout te dire, ce qui m'interesse le plus, ce sont tes billets qui traitent de tes reflexions personnelles diverses...
Cependant, j'ai quand même suivit ton expérience Dead Fleurette, qu'au passage je salue !

Bref, j'en viens à ce que je voulais dire (ouf, c'est long, toutes mes excuses à l'avance...)

Ce qui m'interpelle en fait dans ton cheminement pour te libérer, c'est la "demesure" que j'en percois... (Après je me trompe peut-être, et je souhaite vivement me planter)

Je conçois qu'en cas d'addiction (finalement pourquoi ne pas appliquer ce terme quant à l'achat excessif de fringues ? nan ?) il faille passer par une "période d'ascèse" ou d'abstinence comme tu dis.

Si je me souviens bien, c'est pour toi un passage "obligatoire" que d'être dans cette restriction (assez draconienne tout de même).
Je me demande si par la suite, celle ci te permettra de rebondir et de trouver "ta juste consommation" ?
(Puisque j'imagine que c'est bien le but de ton expérience, nan ?)

La fainéantise ou la paresse que tu évoques aujourd'hui n'est elle pas une conséquence des restrictions que tu t'imposes t'entraînant dans un détachement, ou même l'abandon de l'image de soi dans le regard de l'autre ?
Bien que, et fort heureusement, l'image de soi ne passe pas que par les sapes que l'on porte...

L'uniforme dont tu parles (que je ne prend pas au 1er degré bien sur) soulève chez moi une autre question ?
Ne serait ce pas quelque part la volonté de se fondre, de se rendre "transparente" ? C'est une question, non une affirmation, juste je me demande ???

Bon, en fait, je m'aperçois que mes questions nécessiteraient d'être développer, chose que je ne peux pas faire dans un com.. (merde, c'est con... Mais je repasserais en reparler si le cas se présente, et si ca t'interesse bien sur !)

Bon, je vais m'arrêter là hein ? Et puis si mes questions t'apportent quelque chose, et bien tant mieux ! (Sinon, pas grave, ca m'aura permit à moi de refléchir sur d'autres trucs sur l'image de soi, bref...)

Je te fais des bises Marie, prend soin de toi !

Bises

stéph'

Anonyme a dit…

Un documentaire que peut etre tu as vu:
http://www.arte.tv/fr/Comprendre-le-monde/Au-bonheur-des-dames/4184854.html

j'y ai trouvé pas mal de reponses, étant, je crois, dans une réflexion proche de la tienne...

Mademoiselle Kriss
(oui, oui, anonyme parce j'ai paumé mon code, et que j'ecris ce com pour la troisième fois...)

Pinassotte a dit…

En fait si je comprends bien les UGG (la honte je n'en ai pas) c'est comme mes birkenstok c'est impossible par la suite de mettre autre chose et le survet pareil !! bon si c'est pour te sentir déguisée, tu as raison reste dans tes UGG, l'important c'est d'être bien dans ses pompes non ? Bizz

nipponphilia a dit…

A priori, se satisfaire d'un uniforme est une forme de renoncement (une nouvelle expression de la radicalité du "tout ou rien").
Renoncement à jouer avec la palette des possibilités. Certes, elle peut être momentanée, ou conjoncturelle : toutes les circonstances ne valent pas cette attention, cet effort. Personnellement, je pense mes tenues en fonction du dehors, des autres, du groupe. On ne me fera jamais croire qu'on s'habille pour soi ou pour se faire plaisir. C'est comme la honte: on ne l'éprouve jamais en solitaire. Mais dans ce registre pré-déterminé, on peut trouver (chercher) sa voie, exercer sa créativité, s'affirmer.
Cela dit, au bout du compte, je trouve ton uniforme bien sophistiqué : il me paraît, malgré son confort, pensé aussi pour te mettre en valeur (tu dois être très jolie dans cette tenue). Du coup, on peut voir cette tentative d'ascèse comme une expérimentation, la logique d'une recherche de style poussée à son comble, au bord du néant, mais au bord seulement, pour voir ce que ça fait, si c'est vivable. Le renoncement n'est qu'apparent et la quête bien réelle me semble-t-il:)

Anonyme a dit…

Tu crois pas que ca peut venir aussi de ton environnement ? Je veux dire, quand t es pas oblige d aller au boulot en "uniforme", ou quand tu ne vis en grande ville ou tu croises du people, finalement, tes vetements doivent s adapter a ce qui t entoure, ou a tes activites...

De meme que je n envisagerais pas de venir a luxembourg chaque matin sans une mini et des talons tres tres hauts (et j aime etre ainsi), je n imagine pas ne PAS mettre un levi's defoncé le wkd avec un pull en grosse maille et...mes uggs ! (je vis a la campagne et j ai une mome de 4 ans qu il faut suivre...).

Love,
Anonyme Amande

PS : Prince rules, et anyway you're SEXY mother fucker !!!

Oli-via a dit…

J'ai eu cette période. Parfois ça m'arrive aussi. Le principal c'est de se sentir jolie. Dans une petite robe, un vieux jeans troués ou un jogging :)

Marie a dit…

Roca: C'est vrai, c'est possible!

Aube: Et bien je fais exactement comme toi, le rouge sur la bouche et sur les ongles... mais en hoddie AA.
Bise!

Tricky Trix: Ah ben oui en fait ce que je perçois comme un look de feignasse l'est peut-être pas pour tout le monde!
MERCI pour tout! <3

Audrey: De bon sens c'est vrai, mais pour une nana qui s'achetait des chaussures qui n'étaient pas à sa taille pour pouvoir les avoir, c'est une révolution.
Comment je me motive, je ne sais pas, je ne me laisse pas le choix je crois! Mais c'est difficile à expliquer. Je vais y réfléchir et je te dirai!

Céline: :)

Déborah: C'est vrai tu as raison, s'habiller simplement c'est finalement compliqué!
Bisous beauté.

Rikki: Ah oui c'est vrai, il y a quelque chose du repli de soi!
Merci. Bise!

Peregrine: il y a de ça, oui, ne pas se faire trop remarqué chez moi aussi!

Minhoi: Mais je comprends, mais pour moi c'est trop risqué, j'ai déjà trop de t-shirts blancs :)

severi27: Je pense oui. En tous cas, je me prends vraiment moins la tête!

Anaelle: Bien sûr que c'est déprimant cette phrase ;-)

Emilie: Oui j'ai acheté des Dolfie le printemps dernier! Elles sont cool hein?

Marine: Tu m'as hyper convaincue là. Merci beaucoup! <3
Je t'embrasse Marine!

Fanny: :DDD Mais la mesure c'est préférable, je suis d'accord, le truc c'est que pour le moment, ça me parait risqué.
Merci en tous cas!

Agatano: l'exemple de Kate Lanphear est bien trouvé... en même temps, ça prend du temps ces trucs là!

Lilo2: C'est vrai tu as raison!

Anonyme: ben presque parfaites ;-) je sais que tu as raison!!!

anne c: le truc c'est ça, on revient toujours à la base, on a fait que se balader dans les extrêmes mais on a toujours plus ou moins su!

Step": J'espère trouver une juste consommation, j'y tends, j'espère.
Ce que tu dis est très intéressant, il y a sûrement du vrai! (la transparence, le détachement...)
Merci pour ce com! Vraiment.
Bise!

Mademoiselle Kryss: merci pour le lien je l'avais pas vu. Je l'ai regardé le soir même. Effrayant!!!!!

Pinassotte: exactement!

Nipponphilia: Ah tu soulèves un point important, le vêtement pour le dehors!!!
Oui c'est vrai, je vais moins dans le disco parce que la province, le taf tout ça!
Et l'uniforme, au moins depuis quelques mois, c'est vivable!
Merci aussi pour ce commentaire intelligent!

Amande que je <3 <3 <3: Bien sûr beauté que ça vient de mon environnement.
Je te love!

Oli-via: C'est vrai!!

clochette a dit…

Tu sais quoi??? J'ai découvert aujourd'hui que mon chéri adore les UGG, il trouve ça sensuel et féminin! Reste plus qu'à attendre des soldes, je rêve du modèle camel à 3 boutons sur le côté! Faut dire, à la Blake Lively avec un legging et une jolie robe-pull moulante (en cachemire)... Je rêve, je rêve...

clochette a dit…

Poil aux pattes -check, vernis écaillé depuis 2 semaines et demi sur les pieds -check, queue de cheval -check, sourcils en friche -check...
Ouais, je confirme, je sais pas si c'est la dépression saisonnière, mais je suis en mode flemmarde moi aussi! Bon en même temps y'a que mon chéri pour s'en rendre compte!
Se payer la honte sur le fofo de la chic fille -check

clochette a dit…

Désolée pour le triplon! Juste envie de dire que mes UGG de l'été, c'étaient des crocs! Ils font de jolies ballerines, maintenant, je veux plus les quitter en été, comme les UGG, c'est l'orgasme des petons! Et c'est la nana qui quittait jamais ses 8 centimètres de talons qui parle! ;)

Ariell a dit…

Hello (Je suis tombée dans un bain de fluide purple à 15 ans...Alors Prince...Tu m'étonnes, c'est comme Vishnou pour moi!).
Pour en venir à ton post, ce matin, en m'habillant je me disais qu'il m'était impossible de "lever la pédale" et de m'habiller cool/casual/relax...Impossible de porter un vêtement qui soit "mou" comme un jogging ou des shoes difformes...J'ai besoin de rigueur même dans ma façon de m'habiller...Je serai un peu comme un Karl Lagerfeld au féminin (sans son Baptiste Giacobini)obsédée par son uniforme noir/mitaine/col blanc ultra rigide...
Pour me sentir bien il me faut cette rigueur là...Même pour sortir la poubelle je me dois d'être habillée smart...C'est du à une éducation psycho rigide judeo chrétienne je suppose! Bises