Pages

6.3.07


COLETTE...

Quand je monte à Paris (ou plutôt que je vais en diagonale sur Paris... Je suis de Lorraine moi!), je vais chez Colette. Pas à chaque fois, mais régulièrement!

J'y suis allée hier et j'y ai eu une drôle d'impression. Les choses y étaient toujours aussi belles...les robes Broken Label à l'entrée vraiment jolies, plein de magazines géniaux (c'est le bonheur pour une deglingo de magazines comme moi) et les silhouettes agrémentées de noeud-papillon à paillettes inspirantes.
Ce n'est pas les jolies choses vues qui m'ont procurée une sorte de malaise (ça serait complètement incohérent) mais l'ambiance.
Il y avait beaucoup de gens. J'avais l'impression d'assister au défilé des gens les plus blasés de l'Univers. Moi, souriante et émerveillée je faisais tâche au milieu des gens qui étaient plus tristounes les uns que les autres. Je ne parle pas des vendeurs parce qu'évidement il y aurait beaucoup à dire (et j'en ai déjà beaucoup dit précédemment) mais bien des clients... Bon je vais quand même faire une petite parenthèse sur les vendeurs (je ne peux pas m'en empêcher...). J'avais lu il y a quelques temps que, quand la boutique s'est montée, Colette s'était fait un point d'honneur d'engager des vendeurs souriants. C'était visiblement un truc important.
Alors soit il y a eu un changement de direction commerciale, soit il y a des erreurs de casting. Parce que là, c'est juste pas possible de moins sourire. Ok, c'est chiant d'être debout toute la journée et de parler à des touristes chiants (moi!) mais ceci dit c'est bien de répondre aux sourires et aux bonjours.
Bref...
J'étais comme une dingue, mais quand je regardais autour de moi, je ne voyais cet enthousiasme chez personne. Il y avait un truc un peu glauque de l'apparence poussé à l'extrême. "Je ne vais pas sourire, ni faire comme si ça me plaisait, je fais comme si j'étais habituée... Sinon, c'est la honte!"
Il ne faut surtout pas se réjouir de ce que l'on voit. Il faut faire comme si c'était le quotidien de la vie. Comme si le "beau" était commun. Alors évidemment, j'interprète, mais il y a quand même un truc de cet ordre là! Ne surtout pas s'emballer.
Alors je suis partie... Un peu déçue. Et j'ai réfléchi à tout ce truc de mode "avant-gardiste" du magasin. J'ai lu un bouquin où l'auteur disait que Colette n'est pas "à la pointe" de la mode, elle en est la créatrice. Cette capacité à renifler l'air du temps et à la concrétiser avec des objets correspondants. C'est effectivement ce qui parait le plus probable.
Il y a quand même un aspect de la mode que cette notion "d'avant-garde" semble oublier, c'est la dimension ludique. La jolie mode que propose Colette me plaît, et me fait sourire (et pipi dans ma culotte mais là n'est pas le propos), et je ne prends pas tout ça très au sérieux. C'est pour rire. Rire avec des milliers d'Euros, mais rigoler quand même!
Alors pourquoi quand je vais là-bas, j'ai l'impression d'être décalée? Que je ne perçois pas le sérieux de la chose. Que boire de l'eau à 5 EUROS c'est très sérieux, qu'acheter un cd 7 euros plus cher qu'à la FNAC c'est normal et que qu'avoir des vendeurs qui ne répondent pas à mes bonjour c'est une évidence.
Ou je suis une provinciale qui ne comprend pas les subtilités de la mode chez Colette ou je crois bien qu'on se fout de nous! Oh ben non, c'est pas possible, ça!!!

Je ne veux pas devenir blasée. je ne veux pas faire comme si dans ma vie je voyais à chaque instant de si jolies silhouettes. je ne veux pas ne plus dire bonjour aux gens sous prétexte que bouder (ou faire la moue boudeuse plutôt) est mieux perçu. C'est comme si le sourire et l'entrain étaient assimilés à de la bêtise ou plutôt à de la niaiserie... Je ne veux pas faire la gueule pour me fondre dans la masse et me donner une légitimité modesque. Je veux juste sourire, m'émerveiller, m'esclaffer, jubiler quand je vois de si jolies choses et le tout sans passer pour la dernière des nunuches!!!

11 commentaires

marieaunet a dit…

Quel dommage en effet d'être blasé de tout comme ça, et surtout blasé devant des produits de qualité. Perdre sa capacité à s'emerveiller c'est triste. Je peux te dire que j'adooooooooore une bonne centaine de choses par jours. Pour ma part je continue à m'émerveiller devant les croquis des autres tous les jours, (puisque mon domaine c'est plus le dessin), j'aime la création, l'envie des autres de créer et de partager tout ça. Les fringues c'est pareil, comment peut-on être snob à ce point! Surtout quand tu vois une belle fringue, et que tu imagines le travail qu'il y a derrière, le processus créatif qui est aussi excitant que de porter la dite fringue! J'espère quand même que tu t'es régalée et que tu as vu de belles choses chez Colette, au moins eux ils auront vu ton joli sourire peut être le seul qu'ils auront vu de la journée ;-)

minisushi a dit…

MAis le parisien est blasé ! surtout le branché ! ils peuvent se moquer de nous autres provinciaux, mais c'est pathétique cette blasé-attitude qu'ils adoptent en toute circonstance, et je sais de quoi je parle je l'ai été (parisienne, pas blasée). Y4a qu'à aller à un concert, le public parisien c'est le pire du monde...

alix a dit…

En lisant ton article, j'ai eu l'impression de lire mes propres pensées! preuve donc que l'on pense toutes la même chose.
les vendeurs, Je trouve qu'ils sont tous simplement autains; ils se croient supérieurs alors que finalement (attention je ne veux blesser personne)ils ne sont là que pour répondre aux questions et encaisser les billets. comment peut-on avoir un égo aussi gonflé pour ne pas dénier accorder un petit sourire ou la moindre politesse à un client grâce auquels ils ont leur paie tous les mois? (bien moindre que celle de madonna dont on pourrait mieux comprendre un tel comportement).
Oui, les vendeurs collettes ne sont pas des stars, mais c'est ce qu'ils croient, et plus d'une fois j'ai eu envie de les remettre à leur place.
Voir vendeurs et clients faire cette tronche,c'est franchement pas hype, et en tant que parisienne, ca me fait vraiment honte.

Fig_venom a dit…

Je suis tout à fait d'accord avec toi. Je ne dirais pas comme minisushi, que LE parisien est blasé car c'est faux. Mais le jeune branchouille friqué l'est souvent (ou du moins il met un point d'honneur à s'en donner l'air).
C'est vrai que j'adore aller chez Colette pour le plaisir des yeux (et du nez aussi étant leur chouette sélection de parfums!) mais clairement les vendeurs ne sont pas nos potes...
Il existe pourtant des tas de vendeurs charmants dans des tas de boutiques. Il suffit que j'y pense deux secondes pour que des dizaines d'exemples me viennent en tête: chez Manoush une petite brune pétillante et bavarde, au Printemps une gentille psychologue-vendeuse-de-sacs, aux Galeries Lafayette une adorable jeune femme aux grands yeux clairs qui zozotte, au bon marché un vendeur de chaussures aux petits soins (il va chercher l'autre pied avant même qu'on le demande)...
Bref, par pitié arrêtez de croire que vous autres pauvres provinciaux, êtes fichés comme tels et méprisés en conséquence par ces méchants parisiens...!Nous avons tous droit au même accueil dans les boutiques, d'ailleurs d'où est-ce qu'ils tiendraient l'info (qui est parisien, qui ne l'est pas)!? la différence, c'est peut-être que les parisiens savent à quoi s'attendre!!

Esmeralde a dit…

Bravo pour ton article! rien à rajouter mais je voulais te le dire quant même!

frout a dit…

je pense que savoir bien faire la gueule est un critere de selection pour les vendeurs de chez colette, en tout cas je suis total d'accord avec toi !( moi qui viens de corse en plus pire que la province, c'est limite les DOM TOM pour eux)

Anonyme a dit…

ils sont tellement TOUS désagréables et inexistants qu'on peut se demander si ce n'est pas la direction qui leur demande de pas trop parler au client. Quoiqu'il en soit ca donne pas envie de leur ouvrir notre porte feuille!!

Anonyme a dit…

bonjour,
je navigue pas mal sur les blogs et souvent je me régale en lisant les interventions pertinentes de cet univers parallèle qu'est la blogosphère.... le simple fait de découvrir un nouveau blog avec tout son univers me rend toute chose. j'aime le partage et le net le rend possible à très grande échelle... c'est merveilleux. surtout lorsqu'on bosse dans bureau ou les personnes se parlent aussi peu que possible et montrent si peu de considération pour la personne qu'ils ont en face. le simple fait d'être de bonne humeur cette semaine de m'extérioriser un peu avec qqs blagues, m'a valu la remarque : tu te shoote ou quoi ??? la personne était on ne peut plus sérieuse !
tout ça pour dire que les gens sont jaloux du bonheur des autres...
en ce qui me concerne le simple fait de faire moi même ma pâte à pizza est un événement unique qui m'enthousiasme... j'ai cette chance d'apprécier les petites choses de la vie et en plus je décide à l'instant d'arrêter de m'en excuser.

merci pour ton blog fort ludique et varié... j'aime y revenir souvent...

simply-in a dit…

j'ai pri le temps de lire cet article (comme tout tes autres d'ailleurs) et je voulais lire les comentaires aussi mais j'ai eu la flemme alors je me suis di ne pas parler trop et juste lui dire :
BRAVO
parce que tu es un peu mon journal intime, mes pensées reposées sans que je n'ai besoin de la faire!
alors BRAVO encore pr le blog, les articles tout et MERCI
bises

Colette a dit…

ça s'appelle la blase-attitude, pas loin de la naze-attitude.
Ton post est criant de vérité, bravo.
Colette (euh, oui, c'est mon vrai prénom)

unechicfille a dit…

Marieaunet: Oui je me suis régalée mais même si je sais que ça n'est pas Disneyland, je m'attendais à plus d'entrain...

Minisushi: Peut-être qu'il est blasé oui, ou peut-être qu'il fait genre... si c'est le cas, il a fait l'Actor's Studio parce que le trouve super crédible dans son rôle!

Alix: Je ne sais pas si c'est leur ego qui a gonflé ou peut être que c'est encore plus chiant que de vendre chez H&M... Moi aussi ça me gonfle, j'ai l'impression d'être reluquée comme une moins que rien, ça craint!

Fig_venom: Il s'en donne vachement bien l'air. Je trouve qu'on gagne à être content et émerveillé... Blasé à 16 ans, Dépressif à 22, vie ratée à 80 ans!

Esmeralde: Merci.

Frout: "limite DOM TOM", c'est super drôle...

Anonyme: C'est sûrement un critère de séléction... Pourtant le sourire fait mieux vendre!

Aonyme: merci beaucoup. Et "ludique" c'est certainement le plus beau compliment qu'on puisse me faire.

Simply-in: je ne suis pas fan des blogs skyblog, mais je trouve que le tien est vraiment bien!

Colette: C'est une blague... La blase-attitude ça craint!!!