Pages

19.8.16

BRÈVE MACÉDOINE DU 19 AOÛT 2016

oMslNYD

Hello,

Bon je reviens un peu vite fait pour vous parler de petits trucs assez cool.


✔︎ Frank Ocean qui nous fait grave tourner en bourrique (ringos) et que ça commence à être relou même si je reste suspendue à la moindre info, nous a pris de cours en sortant cette nuit un contre-projet, Endless.




Nettement plus expérimental qu'imaginé, je suis pour le moment un peu déconcertée, mais cela ne serait pas son "véritable" album, plutôt une mise en bouche...

Je ré-écoute en attendant cet album en vous écrivant ce billet.

La tracklist:

01. Device Control

02. At Your Best (You Are Love) (Isley Brothers cover)

03. Alabama

04. Mine

05. U-N-I-T-Y

06. Ambience 001: “In a Certain Way”

07. Comme Des Garçons

08. Ambience 002: “Honeybaby”

09. Wither

10. Hublots

11. In Here Somewhere

12. Slide on Me

13. Sideways

14. Florida

15. Deathwish (ASR)

16. Rushes

17. Rushes To

18. Higgs

Pour le reste, après un énième allumage (ce mec est le roi des allumeurs), il semblerait que peut-être un autre album, qui ne s'appellerait plus Boys don't cry, sortirait ce week-end!

La vidéo m'a orienté sur deux trucs:

✔︎ The Jesus and Mary Chain (Ocean porte un t-shirt du groupe) que j'avais oublié et que j'ai adoré écouté en boucle ce matin ( Just like honey, morceau qu'on entend dans le Lost in Translation de Sofia Coppola )




✔︎ Et aussi le travail de Tom Sachs, artiste plasticien américain que je ne connaissais pas (j'en connais peu ceci expliquant sûrement cela), que Frank Ocean remercie à la fin de Endless.


tom sachs


sachs1


2016_Tom_Sachs_Boombox_Retrospective_1999_2016_Clusterfuck_4000W


1999-16-Model-One-1-forPradaBook-1680x1033


Il avait collaboré avec Nike il y a quelques années, et putain que c'est beau...
Je suis grave faible mais les baskets ♡


P1390653


Mars_Yard_TomSachsNike.010_hd_1600-2


✔︎ Toni Erdmann, Maren Ade

toni-erdmann-poster


Un peu par hasard vu que je ne suis allée que 3 fois au cinéma en 2016 je crois, je suis tombée sur la bande-annonce de Toni Erdmann, le film de Maren Ade présenté à Cannes cette année.



Alors que ça soit clair, il dure 2H42. Ouais vous avez bien lu, 2H42!

Et j'ai adoré.
Je n'avais jamais vu un film comme celui-là, il est vraiment différent. Tendre, étrangement drôle, pudique,  brut...
Vous savez que je n'ai pas de don particulier pour décrire correctement les films, donc je vais vous la faire simple.
J'ai ri, souvent, souri tendrement souvent aussi, et je me suis laissée surprendre par un pleur aussi fort qu'impromptu.
Yassine, mon partenaire de crime et de cinéma, a passé 2H15 à me demander "c'est quoi l'histoire?" ou sa variante "C'est quand que ça commence?" avant de sortir de là enthousiasmé et charmé.

Si vous avez l'occasion et l'envie (et 2H42 devant vous... mais je vous jure, je me suis pas ennuyée une minute...), foncez, c'est vachement beau et bien plus subtil que cet étalage de sentiments qu'on nous balance en général.
Ines regardant son père partir de son appartement après quelques jours de gêne et de silence, les larmes qui lui coulent sur les joues en dit beaucoup plus sur la relation parent / enfant qui vieillit que ce que j'ai vu jusqu'à maintenant.
Ca m'a beaucoup touchée.

✔︎ The School of life 

the-school-of-life-credit-david-michael

Je continue avec une chaîne Youtube vraiment chouette, The School of life .

 C'est une chaîne anglophone (mais ça va c'est fastoche avec les sous-titres et certains, rarement, sont trouvables en français) dont l'ambition est de faire de "l'éducation émotionnelle".
C'est hyper bien foutu, les vidéos sont intéressantes et abordent les choses sous des angles un peu différents.

Je vous en mets quelques unes en dessous qui m'ont pour le moment bien parlée.




                

 (Celle-ci est assez cool et fait la nique à cette idée ô combien répandue que le célibat c'est assez nul)

 



 

(Moi qui ai longtemps été énervée par la gentillesse, cette vidéo m'a donnée une très bonne clé de compréhension




✔︎ Et je voulais finir sur la vidéo de Marinette sur la sidération psychique que je trouve très importante et qu'il faut faire tourner un maximum.

 


Je vous souhaite un bon week-end, à bientôt!

7 commentaires

Lucie a dit…

Comme la vidéo que tu as mise en lien a été supprimée, je me permets de donner un lien qui fonctionne :
https://www.youtube.com/watch?v=HTui2ppLJJU
merci pour tes macédoines, j'aime beaucoup ^^

Laurine a dit…

J'adore tes macédoines! The school of life a l'air d'être une chaîne intéressante je vais y faire un tour :)
En chaîne de podcast un peu féministe / sarcastique il y a Badass qui a été lancée en mars et c'est hyper bien fait !
Bonne continuation

Suzanne a dit…

Slt, il est cool ce "macédoine"!

Anonyme a dit…

Super macédoine !
je n'ai pas tout compris à Toni Erdmann, mais la dernière scène et celle que tu mentionnes m'ont bousculée. Et même si dans l'ensemble ça ne m'a pas touchée au sens brut plus que ça, c'est un film vraiment subtil et intelligent. Les rappels, les symboles sont comme des indices semés partout, mais très discrètement, ce qui rend le film plus opaque, dans le bon sens du terme. J'ai eu le sentiment d'être devant un film très complexe et j'en suis ressortie un peu comme d'une rencontre dans la vie : on n'est pas sûr, on a des interprétations, mais les choses ne sont pas simples. Pour ça j'ai adoré.
Et merci beaucoup pour la recommandation des vidéos "The School of Life". J'ai appris et compris vraiment plein de trucs, et j'ai tellement aimé que j'ai regardé des dizaines de vidéos à la chaîne ! Une vraie découverte, merci !

LuL a dit…

Merci pour tous tes posts, j'aime bcp tes questionnements et interrogations, ces liens sont particulièrement intéressants.
Ils permettent de voir les choses sous un autre angle !
Merci de participer à mon ouverture et à ma compréhension de moi-même et du monde.
<3

Lobe a dit…

J'ai entendu un extrait de l'album de Franck Ocean sur France Culture il y a une dizaine de jours de cela, mais c'est bizarre j'ai l'impression que ce serait malvenu si j'y posais mes oreilles avant que tu ne le présentes. Ouip, pour moi t'es Marie l'impresario officielle de Frankie :)
Sinon en cinéma je suis allée voir Rester vertical au départ juste parce qu'il avait lieu sur le causse Mejean où j'ai passé un grand bout de mon été. Scotchée baba j'étais. C'est fort, tout fort. Et ça m'étonnerait pas que tu t'y sois déjà frottée.

renardeau a dit…

c ki frank ocean