Pages

8.7.16

MON VENTRE ET MOI 3

ryanmcginley_wayfar_p123_jpg_7353_north_1160x_white

Photo de Ryan McGinley


(Ce clip de The Black Keys > La vie)


Voici le troisième volet de la vie ô combien glam' de mon ventre (vous pouvez retrouver  la première partie ici et la deuxième là ) 


Donc, comme je l'ai déjà abordé mon ventre et moi c'est compliqué.
Il est gonflé souvent et me fait mal quasiment en continu.
Rapport que je suis très cambrée ça n'arrange rien et on peut facilement croire que j'attends des jumeaux depuis 4 ou 5 mois alors que bon, je suis au courant de rien.

C'est je crois mon plus gros complexe mais à mesure que le temps passait, c'était plus tellement son apparence que je déplorais mais bien les douleurs quasi quotidiennes (6 fois par semaine quoi!) et qui vraiment étaient au-delà du relou (et niquaient bien aussi, on va pas se mentir... Finir chacune de ses soirées pliées en deux avec une bouillotte sur le ventre ça facilite pas les liens sociaux et la vie de manière générale) .

J'ai ces douleurs depuis que j'ai à peu près 15 ans.
Plus je vieillissais et plus ça empirait.
J'ai tenté des trucs, analysé ce que je mangeais mais rien n'était très concluant.
Mes douleurs étaient aléatoirement présentes, un même aliment en provoquait et d'autres fois non.

L'an passé, je vous en ai parlé, j'ai découvert que j'avais une carence grave en Vitamine D (des douleurs osseuses avaient tout déclenché puisque la vitamine D permet, entre autres, de fixer le calcium. Je vous conseille vivement de rechercher votre taux, vous êtes possiblement carencé (quasi tout le monde l'est) mais il est possible que vous le soyez beaucoup et ça fait apparaître des douleurs très gênantes partout et les conséquences peuvent être lourdes à terme) et mon médecin a envisagé la possibilité de la présence de la maladie coeliaque (l'intolérance (en vrai l'allergie) au gluten) puisque je vais quand même pas mal dehors et c'était bizarre cette hauteur de carence (la pire que ce médecin ai vu ce qui est, pour une hypocondriaque comme moi, une petite victoire ;-) )

Ca n'a rien donné, je n'ai pas la maladie cœliaque donc pas d'allergie stricte au gluten.
Sur le moment ça m'a clairement rassurée, imaginer ma vie sans pain me rendait assez triste.

Laissez-moi vous parler du pain. J'adore ça. J'adore ça tellement que je ne pourrais me nourrir que de baguette, c'est le pôle de mon alimentation depuis 36 ans. Enfant il était déjà ma préférence. Je mange au moins une baguette par jour, et je ne vois pas ce qui se fait de mieux qu'un bonne baguette un peu cuite.

J'étais donc contente de pouvoir manger encore du pain.

Mais les douleurs ne cessaient pas.

Je suis partie en vacances en club avec ma mère il y 3 semaines.
Les vacances en club ne sont clairement pas ma passion mais j'ai décidé de tenter une petite expérience que je ne fais jamais chez moi mais que j'avais, là, les possibilités logistiques de faire: ne manger ni pâtes (mon autre passion avec le pain, mon côté italien ne s'exprimant jamais aussi bien que dans la bouffe) ni pain pendant une semaine et voir ce qui se passe.

Je n'ai pas fait la chasse au gluten en tant que tel, mais j'ai arrêté le pain et les pâtes; comme dans ce genre de lieu, il y a des buffets, j'allais pouvoir manger plein d'autres trucs sans me prendre trop la tête.

Les résultats de cette expérience: édifiants.

En 3 jours mon ventre a dégonflé de fou (j'ai perdu plusieurs centimètres quasi immédiatement) et je n'ai pas eu mal au ventre. JAMAIS

J'y croyais pas, ma mère aussi hallucinait et me disait "ton ventre ne fait plus malade" (ouais il était grave gonflé de manière trop chelou pour être honnête) et moi j'arrêtais pas de le mater, je n'en revenais pas.
Je mangeais moins aussi mais rien de ouf non plus.

Ca fait 3 semaines que je n'ai pas mangé de pain blanc (de pain tout court, le pain sans gluten étant une petite chose bien dégueulasse) .
Ca fait 3 semaines que je n'ai pas eu mal au ventre.
Alors je ne dis pas que c'est la solution, vraiment je vous raconte simplement mon expérience qui vaut ce qui vaut et qui ne vaut que pour moi!
Mais vraiment c'est édifiant.
Alors je ne fais pas la chasse totale, des fois je mange des crêpes, l'autre jour une pizza (que j'ai à peu près supporté mais je me sentais moins bien que d'habitude) mais ma consommation de "blé" a beaucoup, beaucoup diminué (certains jours, la plupart, disparu).

Je sais que je ne suis pas allergique au gluten (les prises de sang), je sais que certains doivent en avoir un peu marre de cette mode "healthy" no gluten et Cie. mais je vous remonte juste des faits.

Je consommais vraiment beaucoup de pain blanc et clairement mon corps ne le gérait plus.
Avant, où que j'appuie sur mon ventre (et à n'importe quel moment) je ressentais une douleur, ce n'est plus du tout le cas aujourd'hui. Mon ventre est calme et c'est la joie intense.

Je pensais qu'arrêter le pain serait insurmontable... Mais en fait, je m'en fous, je me surprends toujours dans ce genre de situation, je me fais un monde d'un truc dont en fait je me contre-carre et que j'arrête avec une très grande facilité.

Je ne me refuse pas parfois du pain (je ne l'ai pas encore fait) mais je retenterai et verrai ce que cela donne.

Mais pour le moment je vais continuer comme ça, je me sens tellement mieux.

Voilà, je voulais vous faire un petit retour là-dessus, et au cas où vous soyez dans un cas assez similaire, ça coûte rien d'essayer.
Et si moi, la passionnée du pain vis cela assez bien, y a pas de raison.

Je vous embrasse et bonne fin de semaine.

PS: En revanche sans pain, faut nettement plus cuisiner, y'a pas de mystère, je mange donc différemment mais je mentirais si je disais que j'en souffre et que je n'aime pas. J'aime manger et j'ai une passion pois chiche là qui me permet de clairement d'être bien rassasiée et de ne pas avoir faim... En fait vachement moins qu'avec le pain!


31 commentaires

celine a dit…

Non, mais c'est clair. Arrêter le pain blanc a eu pour moi les mêmes effets. En remanger les provoque à nouveau.
Pour autant, étant également accroc au pain (pareil, d'origine italienne, la bouffe é la mia vita), je ne mange plus que du pain brun, une fois par jour, soit au petit déj avec du beurre, soit le soir avec du fromage.
La situation est franchement meilleure côté ventre de femme enceinte.

mercredie a dit…

Hello gorgeous !
Je me reconnais dans ce post, j'avais moi aussi un bide énorme en comparaison à ma silhouette plutot menue (personne n'y croit jamais quand je le raconte... sauf mon mec qui était toujours le premier à le confirmer, et en public svp, genre "AH NON MAIS JE TE JURE, C'EST UN TRUC DE FOU SON VENTRE", merci l'amour). Idem, je ne pouvais pas vivre sans pain, fromage (au boulot les anglais rigolaient toujours parce que je mangeais "one different cheese everyday", mais bon, le fromage c'est la vie), sans pate... et finalement apres des tests en labo on m'a découvert énormément d'allergie (dont effectivement blé, seigle, avoine, orge, épeautre). Rien de grave niveau symptomes, juste une peau de merde, un ventre gonflé et d'autre trucs sexy. Ca a été difficile de me mettre au régime gluten free (surtout que tous les jours je découvrais de nouvelles sources de gluten insoupconnées: la binouze, la sauce soja du Sushi Shop... bref l'horreur) et finalement je suis TELLEMENT ravie des résultats que je suis ok de faire ces concessions (je m'accorde un écart par semaine, hier c'était burger a midi et pizza pour la demie-finale ahah !). Je vous souhaite, a toi et a ton bidon, une excellente continuation. Des bises.

PS: la plupart des pains sans gluten sont en effet absolument INFAMES... et un jour j'ai découvert celui de chez Leclerc, EXCELLENTISSIME (des gens "normaux" autour de moi l'ont trouvé encore meilleur que le pain traditionnel !).

Zabou a dit…

Coucou Marie!

Alors, d'abord et toujours: te dire que j'adore te lire, que j'ai un peu l'impression de lire les mêmes problèmes, angoisses ou autres que moi ;)

Ca doit faire maintenant 1 an et demi que je suis totalement complexée par mon ventre. Pour moi, ce ne sont pas des douleurs, ni le fait d'avoir mal au ventre, c'est "seulement" cette impression en effet de donner l'effet d'être enceinte de jumeaux de quatre mois comme tu dis ;)

Le truc, c'est que quand je grossissais, avant, je prenais systématiquement du même endroit : culotte de cheval et haut des cuisses. Mais jamais ô grand jamais, je n'avais de bouée... Donc, je ne faisais pas trop gaffe, puis paf d'un coup (tout le monde m'avait prévenu qu'à l'approche des 35 ans le corps changeait, mais je me disais que "non moi j'avais de la chance"), bref, d'abord un petit bourrelet disgracieux, auquel je ne fais pas trop gaffe, mais qui m'oblige à me tenir assise avec les bras croisés sur le bidou tellement je complexe. Puis, ça déborde de mon jean et j'arrive carrément à pincer, à empoigner cette satanée bouée qui s'est véritablement installée, toute molle, grasse et celluliteuse (oui, c'est que du bonheur). Et autant dire que c'est ENCORE PIRE la semaine où j'ai mes règles! J'en suis même arrivée à acheter des collants et culottes gainantes tellement j'étais mal dans ma peau (ceci dit, ça marche super bien, ça aplatit et tu perds quasi une taille).

Bref, le problème étant que je déteste le sport, je me suis donc dit que j'allais faire un peu gaffe à ce que je mangeais. Avec mon mec, on a décidé de faire régime "dissocié" le soir, càd de ne pas mélanger féculents et protéines. Donc c'est soit légumes + protéines OU féculents + légumes, mais pas les deux ensemble. Alors dans la pratique, ça donne plutôt légumes et protéines (poisson ou viande + légumes cuits, salade composée, etc.), car des pâtes sans même un peu de fromage, c'est un peu sacrilège. On n'a pas l'impression de se priver, et je ne sors jamais de table en ayant faim. Et c'est clair que, quand je m'y tiens bien (càd toute la semaine, le weekend on relâche un peu notre vigilance), je vois directement les résultats; j'ai un ventre +/- normal (mais pour bien faire, il faudrait quand même que je remuscle un peu tout ça, si tant est qu'il ait jamais été musclé auparavant ;) ) Le reste de la journée, je mange normalement (yaourt, fruits et céréales le matin, à midi soupe ou salade + un peu de pain gris quand même pour me caler), il n'y a que le soir que je fais gaffe, donc c'est très peu contraignant.

Voilà ma petite contribution narcissique aussi à ce problème que je ne connais que trop bien ;) Cela étant, si j'arrêtais la picole, alors là, ce serait totalement réglé ;)

Gros bisous Marie!

Zabou

lunelo a dit…

allergique non mais intolerante au gluten surement.;p comme tu le dis toi meme tu (sur)consommais des pates et du pain et ton corps ne gerait probablement plus. moi je le vois direct ça me provoque de l eczema en version light(pas de grosse plaques rouges mais des demangeaisons rapport a peau atopique), boutons et pb de ventres notamment
j avais assisté a une conference il y a un ou 2 ans (je me rpepete pt etre ) sur intolerance/allergie au gluten et le naturopathe qui menait la rencontre avait dit que 80% des gens a l heure actuelle etaient intolerants au gluten de blé parce qu il y en avait partout=>surexposition... et que le plus simple c etait d eviter les produits transformés dans la mesure du possible varier un max son alimentation y compris en variétés de gluten cf epeautre avoine etc....et continuer de temps a autre a consommer la source d intolerance pour eviter d augmenter celle ci en gros si tu restes exposée de temps a autre c mieux qu arreter totalement car si on est réexposée ensuite c est pire . j ai vecu ça avec des chats mais c est une autre histoire. C est top car tu as ecouté ton corps. un truc qu iavait bien marché pour moi egalement c etait l acupuncture quand j avais des soucis de ventre en mode enceinte de mon repas en mode 3 mois. Je me suis demandé egalement si tu n avais pas une endometriose car le developpement de celle ci se manifeste egalement souvent avec de la "colopathie fonctionnelle" terme que je deteste car il cache surtout l ignorance et les raccourcis medicaux).ça + une intolerance aurait pu augmenter tes symptomes. L endo je la vois un peu partout en ce moment rapport au retard français sur son depistage et sa prise en charge. j ai ce petit coté hypocondriaque aussi mais je pense qu il se rattache aussi au desir de mettre des mots sur les maux. Bref.^^ contente pour toi car le ventre, quoi .....

Margaux du blog de Margaux a dit…

1/2
Un petit conseil ce n'est pas la prise de sang qui te prouvera à 100% que tu n'es pas coeliaque car elle peut-être faussée. Il faut que tu ailles voir un gastro-anterologue (je ne sais plus comment ça s'écrit) et tu lui demandes de te faire une biopsie. La biopsie est actuellement la seule valeur sûre. Je me permets de te le dire puisque ma soeur est coeliaque depuis quelques années maintenant et pendant 3 ou 4 ans elle a souffert le martyr et on lui disait que c'était psychologique car elle était stressée par ces études supérieures en médecine. On ne voulait pas la croire qu'elle pouvait avoir une maladie.

Alors ma maman a fait des recherches et nous sommes tombés sur cette maladie peu connue du grand public mais des médecins aussi. On lui a donc fait d'abord la prise de sang qui a été négatif mais par précaution on a fait la biopsie et là, la mauvaise nouvelle est tombée.
Son médecin n'avait jamais vu un taux aussi élevé et un ventre autant abîmé.

Margaux du blog de Margaux a dit…

Du coup, du au faite que nous ayons attendu trop longtemps, ma soeur est au seuil le plus élevé et en plus elle est intolérante au lait, aux oeufs, aux maïs et à la tomate.

Donc je te laisse imaginer le calvaire pour se préparer un repas. Puisque quand tu as la maladie tu ne dois avoir aucune mais aucune trace de gluten dans ton assiette sinon tu es malade à mourir. Dans son cas, elle ne peut ni manger ni boire pendant 2 à 3 jours accompagné de maux de tête de folie, un mal de ventre de dingue et des allées et venues au toilette. Alors en plus quand tu es obligé d'enlever le lait et compagnie c'est doublement compliqué.

Surtout quand tu vis en province et que tu n'as aucun restaurant sans gluten, ni vegan (pour le lait et autres aliments). Donc déjà tu élimines les restaurants car très peu de restaurant t'accepter avec ta "gamelle" même si ton mec est capable de payer l'addition fois deux.

Et j'ai même envie de te dire qu'à Paris pour y vivre il est compliqué de pouvoir manger sans gluten, sans lait et sans oeufs. Il y a que 3 restaurants et une boulangerie pâtisserie qui le propose. C'est tout. Pour une ville qui est la capitale de la France c'est peu.

Alors oui tu as en masse de restaurants soit disant sans gluten qui ouvrent mais quand tu les appelles et que tu expliques que tu as la maladie et non une intolérance donc tu ne peux pas avoir de traces dans ton assiette et qu'en plus il faut que tu manges sans lait et sans oeuf, ils te répondent tous : "ah non ça ne va pas être possible vous allez être contaminée. Seulement les intolérants et non les malades peuvent manger chez nous."

Alors tu m'expliques pourquoi tu ouvres ce type de restaurant si tu ne penses même pas aux malades ? Pour être dans la tendance du moment. Je trouve cela triste pour ceux qui ont cette maladie et qu'il est compliqué de ce restaurer. Par contre c'est toujours un plus pour ceux qui sont seulement intolérants

Malheureusement beaucoup de gens ne connaissent pas la différence entre être intolérant et avoir la maladie. La différence est très simple : un intolérant pourra se permettre d'avoir des traces de contamination de gluten car il supportera beaucoup mieux et qu'un coeliaque en souffrira énormément et peut transmettre environ à 20% cette maladie à son futur bébé.

Désolée pour ce pavé. Mais quand je vois ma soeur souffrir de cette maladie et qu'il y a encore beaucoup d'amalgame à ce sujet, ça me fou les boules pour elle. Car son quotidien est devenu un enfer à lire toutes les étiquettes puisque tu trouves du gluten partout où du moins des traces de gluten. Même dans l'huile d'olive par exemple. Et surtout de ne pas avoir de vie sociale.

Car quand bien même tu dois aller manger chez des amis tu es obligé de ramener tes propres couverts, ta bouffe et surtout ne pas nettoyer ta vaisselle chez eux car c'est contaminé ! Et de toute façon même chez toi si tu vis en couple tu es obligé d'avoir chacun sa cuisine avec ces propres ustensiles et son lave-vaisselle pour obtenir zéro contamination.

Même tes potes de temps en temps te prenne pour une folle mais avec le temps ils commencent à comprendre.

Après ce n'est que le cas de ma soeur étant donné que son niveau est élevé.

Voilà Marie, je te transmets cette histoire d'une jeune-fille qui doit vivre différemment de la normal.

Je suis une fidèle lectrice mais qui ne commente jamais. Mais pour une fois je laisse mon coeur parler.

Belle journée à toi,
Margaux

Zaza a dit…

Marie,

Je crois que to as mis le doigt sur la différence entre intolérance au gluten et céliac.
Lorsque j'ai été testée pour céliac pour des raisons si miliaires que les tiennes, le Gastro m'a bien explique que les tests ne permettent que de détecter la maladie de céliac mais pas l'intolérance. La seule façon de savoir si on est intolérant est d'éliminer le gluten pendant plusieurs semaines. Excrément ce que tu as fais. Je suis désolée de te dire qu'un bon médecin aurais dû t'expliquer la différence entre ses deux situations et te suggérer de procéder à une élimination du gluten.
Dans mon cas, je suis sensible à l'excès de gluten. On en mange tout le temps et comme d'autres commentaires l'expliquant nos corps en. Sont saturés. Certains le supportent mieux que d'autres. Tu sembles faire partie de cette dernière catégorie. En tout cas je suis vraiment soulagée pour toi. Les douleurs au ventre pourrissent la vie et si elles sont parfois psychologiques elles sont aussi souvent médicales et toujours bien rebelles.
A +

Anonyme a dit…

Hello Marie
Je rejoins Margaux: seule la biopsie permet d'évacuer la maladie cœliaque, et pour être sur de ne pas avoir un faux négatif il ne faut pas avoir sorti le gluten de ton alimentation (surtout pour la prise de sang).
Même Si 'seulement' intolérante, il ne faut pas que tu supprimes le gluten totalement de ton alimentation non plus, au risque de réagir d'autant plus fort si tu en remanges un jour.
En tout cas, c'est chouette que tu te sentes mieux. Et si tu as une boulangerie Kayser dans ton coin, leurs pains sans gluten sont super bons.
Bon week end

Lucie a dit…

Les autres ont fait long, je vais faire court :

c'est surprenant, intriguant, génial, et tentant. Je suis ravie que tu ais trouvé ta solution ;)

violette.b a dit…

Bonsoir , ma petite contribution de collopathe :

J'ai vu récemment une bloggeuse qui s'est prise en photo avant /après pour montrer comment le corps peut changer en moins d' une heure ......et je ne me suis plus sentie seule .

je ne reviendrais pas sur les conseils d 'alimentation , la base du problème , tu vas trouver ton équilibre et savoir ce qui va /ce qui va pas , sans être pour autant "malade" ou allergique .

Pour moi quand je suis pliée en deux , c'est à dire que la crise est là malgré ma prudence , mais souvent c'est le stress qui est le plus fort et là tu penses avec ton intestin et pas avec ton cerveau , je prends des anti spasmodiques de type dicetel ou pinaverium , allongée , sans vêtement qui brident , en une heure c'est passé .
je sais c'est pas trop vertueux ou naturomachin mais cela évite de dcd dans d'abominables douleurs et gaz .

Courage , il semblerait que ces souffrances horribles ( une fois toute pathologie écartée ) soient bénignes

Anonyme a dit…

Merci pour ce témoignage ! Mais juste une question si tu as le temps : qu'est-ce que tu manges le matin du coup ? Parce que ni pain, ni avoine, c'est compliqué quand même....

Anonyme a dit…


Merci Marie pour ton éclairage ! J'ai peut être une théorie sur ce nouveau "mal du siècle" ...Notre génération a été gavé de produits industriels transformés contenant des farines de blé et autres ogm, insecticides,pesticides, et autres régalades.... Il y a eu la révolution industrielle et nous , nous sommes devenus les cobayes à l'échelle mondiale de la nouvelle agriculture....Nos grand parents avaient ils ce genre de maux ? Non ! Et pourtant ils consommaient beaucoup de pain que nous !
Les pâtes italiennes de la mama ne seront pas digérées de la même façon ! J'ai testé !
Ceci étant dit j'ai une petite question : que manges tu au p'tit déjeuner ? C'est casse tête du coup ?
Et bravo à Zaza pour son lapsus....."excrément" que j'ai trouvé très mignon et approprié !
Des bisous , Seve

Methedrine a dit…

Merci à tous pour vos témoignages qui font mouche!
Marie, je me pose la même question concernant ton petit dej. Que manges-tu?

Suzanne a dit…

Slt j'ai bcp aimé cet article Bon Dimanche.

Anonyme Amande a dit…

Coucou Marie,
je connais bien les problemes de ventre, en particuliers de ventre qui gonfle comme un malade (bonjour les petites bacteries qui creeent une bombone de gaz au dedans !), qui est en revanche cause par une vilaine colopathie que je gere tant bien que mal avec des injections.
Ca va bcp mieux depuis quelques temps mais clairement le pain blanc j evite au maximum, ainsi que ses consoeurs pizza etc...
C etait facile quand j etais seule, mais ayant a present un mec ouf de pain qui gonfle aussi sans raison apparente, je l ai convaincu de faire comme moi et on s est mis au pain complet ou de mais (grosse passion pour le pain de mais) et franchement ca va... Ca peut etre une alternative aussi...!
C est plus difficile de limiter les pates mais je ne suis absolument pas etonnee par ce que tu ecris......

Profite bien de ton nouvel etat et que cette acalmie dure le plus longtemps possible ! (Dees fois en vacances on est aussi plus zen alors ca aide...)

Bisous ma belle !

Eclecticanimals a dit…

Salut !

Des problèmes aussi de maux ventre pendant des années. POur finir par prendre le taureau par les cornes, m'attaquer au problème, et découvrir qu'il y en avait au moins deux ou trois !! haha !
Donc je vous en fais par les filles, car ça peut être des pistes pour vous. Attention, glamous inside ! :

1. l'ULCERE. Ouep. Je croyais que c'était réservé au cadre financiers ultra stressés, ais en fait non.
Après des test , il s'est avéré que j'avais la bactérie de l'ulcère (différent d'un ulcère, ulcère, mais qui quand même mal). Donc médocs pendant une courte période. Et là, nette amélioration. Aléluia. Je revis.

2. Le pain blanc and co.
J'ai tous passé and mode farine complète et bio. Et ça se passe plutôt bien. Ce qui est chouette c'est cette impression d'être "rassasiée", impression que je n'ai jamais avec des pates normales. Et puis je n'ai JAMAIS mal au ventre vec ces produits.
Côté pain bio. L'astuce morte-monnaie c'est d'achter un gros pain que tu fais trancher. Ca permet de le garder longtemps.
Revers de la médaille : j'ai beau être rassasiée,et manger moins en quantité. Je ne perd pas un gramme. Nope. Chienne de vie !!
Peut-être que c'est l'approche des 35 ans. L'arrêt de la clope et de la pillule il y a 3 ans. Je ne sais pas. Je ne fais qu'engraisser. Oh rage oh désespoir !

3.Le gras !
Truc tout bête : si tu n'as rien dans le ventre et que le premier truc que tu mange est plutôt gras : mal de ventre assuré. Ca ne m'arrive pas si souvent, mais c'est un truc à retenir qu'en même ça peut te sauver la vie parfois, notamment en vacances, quand les habitudes alimentaires sont bousculées.

Voilà pour ma contribution !

Bisous les filles

Anonyme a dit…

Bonjour Marie ,il est rare que je laisse des commentaires mais ton article m a interpellé,moi aussi depuis que je suis petite et ça remonte à loin ,j ai 50 ans ,mon ventre me gâche la vie,il détermine ma journée,il est très rare que je passe une journée sans dire je suis ballonnée ,j ai mal au ventre..enfin bref il m empoisonne la vie et ce matin j ai décidé d essayer d éliminer le pain et tout ce qui se rapproche de l alimentation avec gluten ,je n ai pas fait de tests comme toi et je vais voir comment cela se passe car je suis une angoissée de la vie et je mets ces douleurs sur le dos de ce stress..donc à voir.

Marie a dit…



Merci beaucoup à tous pour vos retours <3 <3 <3

renardeau a dit…

On dirait un article du Gorafi ce post

Anonyme a dit…

Eh ben c'est fou tout de même! par contre comme le dit margaux, une biopsie permet seule de définir si intolérance/allergie.

Par contre Margaux, des restau vegan et des boulang' sans gluten à Paris, ça va! Il y en a plusieurs! Mon quartier, paris 10, secteur répu, en a a lui seul plusieurs! je pense donc qu'il est très facile d'y vivre pour les allergiques, comparé à d'autres villes en province!

Sabrina a dit…

Une vidéo hyper intéressante sur le sujet (notamment toutes les pâtes qui nous "collent" les intestins...) : https://www.youtube.com/watch?v=3pupDVbec2s

elodie a dit…

Bonjour, C'est dingue comme c'est obscur cette histoire de gluten quand même ! J'en perd mon latin ... ma fille est coeliaque, de ce que l'on m'a expliqué, coeliaque et intolérant c'est la même chose. Après, il y a l'allergie au blé, et la sensibilité au gluten. Intolérance au gluten (donc coeliaque ) ne veut pas dire la même chose qu'intolérance à un autre aliment, il n'y a donc pas de consommation faible possible, ce serait se bousiller l'intestin petit à petit, éviction stricte un point c'est tout. Enfin, ça c'est ce que la gastro pédiatre nous a dit et que j'ai cru comprendre à force de lire sur le sujet ...

Cécile a dit…

Coucou Marie,
J'ai une histoire tout à fait semblable à la tienne avec un résultat de prise de sang négatif il y a quelques années et je n'avais pas écouté le conseil du médecin qui m'avait malgré tout indiqué d'essayer d'en arrêter la consommation pour voir l'effet produit. J'avais préféré écouter mon goût prononcé pour le pain et petits gâteaux et trouvait à l'époque que cela était compliqué. Je n'avais donc toujours pas trouvé de solution à mes maux de ventre et m'y étais résignée me sachant très nerveuse. En octobre dernier après une semaine passée à Londres et ma consommation de pain de mie ayant considérablement augmentée, j'étais hyper malade et cette fois-ci n'avais aucun doute sur le stress. Lorsque je suis rentrée j'ai donc à nouveau cherché et ai repensé au conseil du médecin, désormais beaucoup plus facile à suivre vu le nombre de produits disponibles maintenant. Au bout d'une seule semaine cela a réellement changé ma vie! Aujourd'hui même si je m'autorise des entorses, je suis vite rappelée à l'ordre par mon corps mais honnêtement je trouve cela facile. Pour le pain, à force de chercher et avec les variétés de plus en plus nombreuses on en trouve qui peut même avoir bon goût, même si différent du traditionnel. En tous cas le changement vaut vraiment la peine!

Anonyme a dit…

Le mal de ventre chronique est souvent diagnostiqué comme "syndrome du colon irritable", c'est ce que j'ai. Je ne suis pas sûre que ce soit hyper précis et scientifique, cette dénomination, c'est un mot un peu fourre-tout, comme le terme "dépression".
Pour moi aussi l'arrêt du gluten a été très très bénéfique (j'en mange encore parfois, quand même un peu) mais ne suffit pas : l'alcool me fait mal au ventre, le gras, les glaces,les laitages de vache aussi...Je dois faire attention avec le café, boisson avec laquelle j'entretiens un rapport passionnel =)
J'ai dû revoir toute mon alimentation car j'en avais trop marre d'être pliée en deux...Nous avons pris l'habitude d'utiliser le sarrasin, la farine de riz, de manger plus de pommes de terre...

Ce qui m'a aidée : l'immense bien-être apporté par les probiotiques, en tout cas certains (dans mon cas, les moins chers sont en même temps les plus efficaces : probiogegul plus de chez Nutravance).

Moi aussi j'ai souri au lapsus "excrément" ci-dessus, trop approprié =). Sans doute une lectrice de Guilia Anders (le charme discret de l'intestin).

Bises

Anonyme a dit…

Oups je voulais écrire PROBIOREGUL PLUS de Nutravance, désolée pour la faute de frappe et je précise bien sûr que je n'ai aucun lien commercial avec cette boîte =)

Sylvia Pieri a dit…

Ça te ballone pas les pois chiche? Moi ça me casse en deux

Sylvia Pieri a dit…

Ça te ballone pas les pois chiche? Moi ça me casse en deux

Olivia a dit…

La diminution du gluten a largement contribué au fait que je sois beaucoup moins gonflé..et les probiotiques et la levure de bière ont presque arrété mes douleurs au ventre ... ;-)

Anonyme a dit…

BONSOIR MARIE quel plaisirvde te lire et ècouter tes choix de musique qui ma biche me font exulter vraiment ...je ne suis pas revenue sur ton blog depuis des annèes lumière et quelle belle surprise ce nouveau design de ton blog super bien ....à part je voulais laisser un petit post par rapport à ta première partie j ai 43 ans depuis le dèbut de cette annèe je souffre de grandes douleurs aux articulations qui me reveillent parfois la nuit ... j ai vu un premier toubib qui m a fait analyse du sang a detecte aussi une grande carence en vitamine D mais sachant que cela touche la pluspart des communs des mortels elle m a suggère d attendre l été et sa belle saison sauf qu à Paris çà a été une pluviométrie de dingue mon corps s est improvisè barometre ...suivant mes douleurs je savais que deux jours plus tard çà allait pleuvoir je suis au doliprane casi chaque jour et ingestion d ampoule vitamine D tous les 15 jours c bizarre comment t expliquer le sport je n en fais plus et juste ce sentiment que moins on sollicite son corps plus il devient vulnèrable durant mes vacances en Espagne il a plus 2 jours sur les 15 et pareil mon corps a parlè ...douleurs exacerbèes aux poignets chevilles et coudes je vais en reparler au toubib à la rentrèe comme c curieux concernant le bidon même probleme mais avant d arreter le pain j aimerais lire le bouquin notre intestin notre deuxieme cerveau je t embrasse avec beaucoup de tendresse merci pour ton blog absolutely fabulous grosses bises Isa de Soisy 95

Anonyme a dit…

Je suis bien contente d'être tombée sur ton article. J'ai déjà expérimenté plusieurs fois le non glu et à chaque fois je me suis sentie vraiment bien mais à la suite d'une intoxication alimentaire le mois dernier mon médecin m'a prescrit un régime purement blé : je ne devais manger que des pates, du riz et des légumes cuits alors hein il n'a pas fallu me le dire 2 fois : ça a été pâtes à tous les repas. Aujourd'hui mon ventre est une montgolfière, il est douloureux et affreux. En lisant ton article je me suis dit "mais c'est bien sûr" et me revoilà sur la bonne pente. Exit le blé, je me remets au riz et au non glu en général. Merci pour m'avoir redonné la voie de la guérison et du bien être.

Aude a dit…

Merci pour ce partage d'expérience, très intéressant.
J'ai aussi des douleurs de ventre chroniques, avec tous les inconvénients que tu décris. Egalement cambrée, k'ai déjà été plusieurs fois félicité pour un "heureux événement" dont je ne suis pas non plus au courant :)
J'avais essayé de faire des cures sans gluten, que je remplaçait par d'autres types de féculents, types pâtes au maïs, ou riz... et ça a été encore pire ! J'ai l'impression que pour ma part c'est plutôt la surconsommation de féculents, difficiles à digérer, qui est l'une des causes de ce problème. Mais difficile de changer ses habitudes alimentaires !