Pages

12.7.16

LECONS DE JOIE AVEC COLUMBO

columbo red



Salut les copains, bien ou quoi?

Si vous lisez mon blog depuis longtemps (mais si c'est pas le cas, on s'en fout je vais résumer), vous savez que j'entretiens une relation tout particulière avec le Lieutenant Columbo.

Ouais ce flic de la télé mal coiffé, mal fagoté , l'air, a priori (et c'est très important de le notifier), concon qui coince toujours le meurtrier riche et / ou célèbre à Los Angeles.

J'aime Columbo très fort, d'abord parce que ça me fait penser à ma grand-mère (on les regardait ensemble quand les épisodes passaient sur TF1 et c'était des moments vraiment chouettes) et aussi parce que c'est une série policière que je trouve super cool.
Elle est différente, jamais anxiogène et le rapport aux "méchants" est à l'opposé de ce que l'on voit en général.

Columbo est un personnage vraiment atypique (des personnages un peu "bancals", mais brillants il y en a eu d'autres par la suite, mais je pense qu'il est l'un des premiers).

C'est un flic qui s'en fout de l'apparence, qui ne porte pas d'arme (il ne fait pas même de tir), il n'est pas le flic flamboyant qu'on a verra par la suite dans les séries américaines, mais il a un truc, il très doué. C'est un flic brillant, intuitif, qui trouve toujours ce qu'il cherche et finit par "gagner".


Bon normalement, vous êtes beaucoup à connaître cette série et son postulat narratif.

En ce moment je déménage et c'est encore très "encombré" chez moi (doux euphémisme) du coup, j'ai besoin du doudou ultime, et Columbo (avec Buffy) c'est ma série doudou.
J'ai vu tous les épisodes 1000 fois avec toujours autant de plaisir.

Donc je matais un épisode et je me suis dit que ça serait pas mal de faire un billet sur la "philosophie" de Columbo, parce que ce mec est vraiment, mais alors vraiment bien dans sa peau.

Alors les tips du lieutenant, c'est quoi?

✔︎ L'absence d'ego  / Ne se vexe pas 

Ce qui frappe quand on regarde Columbo c'est de voir à quel point il ne se vexe jamais.
Tout le monde se moque de, au choix, sa bagnole (une 403 très belle mais très négligée), son chien qui se traîne, sa tenue (souvent confondue avec un pyjama), sa coupe de cheveux (le cheveux épais mal mis, je compatis, on est de la même team lui et moi!), de son apparence en général, personne ne le prend jamais pour un flic, même les flics qui ne le connaissent pas le prennent pour un mec qui erre et qui a sûrement rien à foutre là!
Et les gens ne se gênent pas pour lui dire, pour se moquer, et ben lui, il s'en fout comme de l'an 40.
Jamais ça ne le touche, il garde ce même sourire un peu biais, plus amusé qu'autre chose.
Il n'a pas d'ego. Quand j'entends les gens dire "untel m'a manqué de respect" pour un oui ou pour un et les voir se mettre en colère comme pas permis (donc souffrir un peu quand même) je me dis que le flegme du lieutenant semble être un choix plus judicieux que cette histoire de "tu m'as pas respecté"...



✔︎ Les plaisirs simples 

 Un des ressorts narratifs (le plus essentiel d'ailleurs) de cette série est de confronter Columbo, un homme simple, fils d'immigré italien, à la haute-société californienne.
Ouais parce que les tueurs ont tous des professions de folie, où ils gagnent plein d'argent et sont vachement célèbres dans leur domaine.
Columbo est toujours super content de les rencontrer, un enfant, jamais blasé, quasi fan.
Mais jamais, vraiment jamais, on ne ressent chez lui une quelconque envie.
Il est heureux pour les gens, il ne se projette pas dans des rêves ou dans une vie qui ne sont pas les siens.
Ce mélange de candeur et du "plaisir d'être à sa propre place" est tellement frais. Il ne questionne même pas son "sort social". Mieux il l'utilise.
Il ne se compare pas, il est qui il est, mais le meilleur de ce qu'il peut être.

C'est un mari aimant, un flic consciencieux et un homme qui aime sa famille.
Columbo est simple, pas simpliste, et cette simplicité là est au coeur du raffinement.
Il joue son propre rôle à la perfection, ne ressent pas le besoin d'être autre chose que lui, il s'incarne à merveille.

✔︎ L'optimisation de ses compétences 

Il optimise son travail et se focalise sur ses points forts / points faibles sans morale. Il est pragmatique.
Dans le premier épisode (qui est en fait un téléfilm et où le meurtrier est un psy) Columbo se fait "psychanalyser" par le meurtrier avec beaucoup de justesse. Il a transformé son "manque de charisme" dont il a pu potentiellement souffrir en une force dans son métier.
Les meurtriers ne se méfient pas de lui ce qui lui donne à chaque fois une longueur d'avance. Pire, il a sûrement "aggravé" volontairement cet état de fait (absence de charisme) en son ultime arme.

Systématiquement, le tueur prend Columbo pour une baltringue (ouais ringos "baltringue") et un incompétent.

On sent que Columbo fait le métier qui lui est destiné, celui dans le quel il est bon.
Il a optimisé ses compétences pour les mettre au service de sa communauté.
Lui sait pourquoi il se lève le matin .


        ✔︎ Ne confond jamais l'acte et la personne



Et pour finir, et ça concerne son rapport aux autres, il ne confond jamais la personne avec l'acte qu'elle a commis.
Il fait tellement souvent preuve d'humanité et de respect que ça mérite d'être souligné.
On (moi) a parfois tendance à confondre l'acte et la personne (nous-même y compris ) mais lui jamais.  Il est fondamentalement emphatique et c'est très chouette à voir et très inspirant.


Donc je résume Columbo ne se vexe pas / n'a pas d'ego mal placé  / a des plaisirs simples / accepte son "sort" et en fait une force / ne confond jamais l'acte avec la personne / optimise ses  compétences

Et ça a l'air de vachement bien lui réussir.

Je vous embrasse et vous souhaite une très bonne journée. 

Marie 

18 commentaires

Lucie a dit…

Avant que tu analyses tout ça, j'avais déjà senti chez lui un bien-être que je liais à sa dégaine, sa façon de parler, de bouger, et son image. Tu y rajoutes des qualités, et le tableau devient complet : un modèle ! ;)

marlène a dit…

Et Buffy c'est pour quand??????

Charlotte a dit…

Ah Columbo, on regardait très souvent quand ça passait sur TF1 ou TMC et à chaque fois ma mère s'exclamait "oh je l'ai pas vu celui-ci" et à 2min de la révélation finale "ah ben si en fait", à CHAQUE FOIS :-)
Columbo c'est une véritable madeleine de Proust.
Ton analyse est très intéressante et j'ajouterai que le succès de la série est aussi en grande partie dû à Peter Falk qui est vraiment excellent dans son rôle.

Sinon je me suis refais tout Buffy il y a quelques mois et à chaque fois je découvre des petits détails, des niveaux de lecture supplémentaires.

Aloÿse_ADC a dit…

<3 (sur Columbo, sur toi, sur cette analyse qui me remet un peu à ma place et c'est bon)

Tomme Cruise a dit…

Très juste. Ce mec est l'incarnation du zen ! Je pense que ça fait juste du bien d'être à son "contact" (même avec un écran de télé entre lui et nous), en plus d'être inspirant de toutes les manières que tu as décrites.

Sandrine a dit…

Un bien bel article ! Merci !
Charlotte plus haut a raison, Columbo c'est une véritable madeleine de Proust !! Il repasse en ce moment sur TVBreith un pur bonheur ! (quand bien sur on peut avoir cette chaine !) C'est vraiment un chic type et chapeau pour avoir tenu toutes ces années sans nous lasser (et tout ça sans violence, sans hémoglobine et même sans sexe (un exploit !)

rosemarie a dit…

J adore Colombo et surtout Peter Falk!
Je trouve que c'est un acteur formidable surtout dans les films de Casavetes ("Husbands" et "Une femme sous influence")
IL m'a aide à supporter "les ailes du désir " que j'ai détesté !

Stéphanie a dit…

Quid de Magnum ?? A quand une analyse ? Magnum ! Magnum ! :)

Lau a dit…

Géniale cette idée de post ! Ca change et c'est très intéressant :)
Je n'ai jamais regardé Columbo mais la description du personnage me donne envie de m'y plonger!Bonne continuation!

Agnes a dit…

Super intéressant cet article !! A quand Buffy ;-) ?
Je sais pas si Sex and the City est une série qui t'as plu je serais curieuse d'avoir ton analyse sur le sujet !

Bisous

Clür a dit…

Marie !! J'ai jamais regardé Columbo mais pourtant adoré ton article... y'a que toi pour faire ça.
Une tonne de love !!

Khôl and The Gang a dit…

Très bon article!
J'ai commencé à adorer les Colombo assez tardivement. Quand j'étais petite, je ne supportais pas cette série car on connaissait d'entrée de jeu le tueur... Alors que maintenant je trouve ça brillant :D
Bref... ton article dresse un très joli portrait de ce personnage et on sent bien le côté affectif que tu lui portes.
Bon dimanche

Léa a dit…

Très beau texte Marie, ça m'en bouche un coin.

Je n'ai pas vu tous les épisodes de Columbo, loin de là, mais ce que tu en dis est parfaitement juste.
J'adore Peter Falk d'ailleurs et je te conseille vivement Une femme sous influence si tu ne l'as pas déjà vu. Il y joue un personnage de mari extraordinaire, simple mais pas simpliste comme tu le dis si bien... Même si la palme de ce film est à attribuer à Gena Rowlands qui joue son épouse...

Merci à toi.

Magali Kinzonzi a dit…

Merci pour cet article je suis plus que fan de cette série que je qualifiais de vieillotte étant plus jeune mais en réalité je crois que c'est la série policière la plus intelligente que je connaisse. Columbo est exactement comme tu le décris et c'est pourquoi je le kiffe !! Mon épisode préféré ' criminologie appliquée de la saison 10 je crois. Un bijou que je regarde toujours avec plaisir. Comme tous les épisodes d'ailleurs !! Vive Columbo

Sylvia Pieri a dit…

J'ai jamais regardé mais tu nous l'as trop bien vendu. La prochaine fois, je tente. :)

Sylvia Pieri a dit…

J'ai jamais regardé mais tu nous l'as trop bien vendu. La prochaine fois, je tente. :)

renardeau a dit…

toujours plus

Anonyme a dit…

Il est plutôt empathique qu'emphatique, non? (coquille à la 4ème ligne en partant de la fin)
Et j'adore aussi Columbo... regardé dans mon enfance, et grâce au bouquin de Lilian Mathieu (Columbo la lutte des classes ce soir à la télé) j'ai eu envie de le re-découvrir avec mes enfants, qui ont adoré aussi!