Pages

30.3.16

MACÉDOINE RAPPORT QUE CA FAIT LONGTEMPS

the face, aout 99

The Face, 1999

Alors je vais un peu transgresser les règles, et faire un paragraphe un peu personnel dans une macédoine.

Bon j'espère que vous allez bien, moi ça va.
Ca va même plutôt bien d'un point de vue général.
Le truc c'est que je ne trouve, malgré tout, pas beaucoup plus de temps pour poster ici.
Depuis que j'ai écrit le billet où je vous parlais de mes interrogations quant à l'avenir du blog et face à vos réponses plutôt rassurantes (à propos de ma fréquence de billets), je me rends bien compte que je n'écris pas plus qu'avant. Avant d'avoir parlé je veux dire.
Et bien figurez-vous, alors que le postulat de base était de mettre un coup de collier, que j'ai décidé de ne plus me forcer. C'était contre-productif.
Je me suis rendue compte que cette volonté n'était pas liée à une envie profonde mais plutôt à des résidus de léger orgueil et qu'ils (le résidus) n'avaient plus lieu d'être.
J'avais envie de mieux, de plus, de plus fort... mais pourquoi au juste? Et bien pour légitimer tout ça, avoir plus de lecteurs, un blog plus "pro", quelque chose de plus abouti...

Et pour tout ça il faut s'en donner les moyens que, visiblement, je n'ai pas envie de mettre en place.
Maintenant je m'en fous, c'est pas si grave, ce qui compte c'est le kiffe, je vais continuer tranquillement.
Ecrire quand je veux pour ne pas tout à fait perdre le plaisir. Et puis vous semblez vous en foutre un peu d'un certaine manière de comment je poste, mon blog ne sera pas ce journal quotidien...
Et puis le ralentissement réel de la fréquentation des blogs me conforte un peu dans cette idée (qui sont un média que perso j'adore mais qui est, d'une certaine manière "vieillissant". En l'état je veux dire, sûrement pas dans l'absolu mais certains blogs mode ont quand même pris un petit coup de vieux je trouve, pas tous bien sûr, mais je ne vais pas mentir, si je regarde ma propre consommation de l'internet, elle a plus qu'évolué et rares sont les blogs que je suis encore assidument et surtout, avec entrain, du coup j'imagine que pour vous c'est pareil, du coup pas la peine de mettre de l'enjeu là où il y en a finalement pas tant que ça).
Bref, tout ça pour dire que ça va, que je ne culpabilise pas de ma fréquence mais que j'ai encore des trucs à raconter et que c'est en soi, plutôt sympa.

Alors on enchaîne avec la macédoine.

Je n'ai aucun film à vous présenter, je ne suis pas allée au cinéma ces derniers mois (le truc dingue, j'y vais normalement 2 / 3 fois par semaine) du coup c'est un peu limité. Et je ne vais pas vous reparler de Vertigo (mon Hitchcock préféré)... Ah si j'ai vu un film qui m'a vachement impressionné en début d'année, c'est Ex Machina, réalisé par Alex Garland.

EX MACHINA


08361530-photo-ex-machina


Je ne vais pas rentrer dans un résumé qui sera à peu de choses près un "resucé" de la fiche wikipédia( ici ) mais ça m'a vraiment mais alors vraiment plu.
C'est un film de science fiction britannique (à ce propos vous connaissez la série Black mirror? je crois en avoir déjà parlé il y a plusieurs années mais pas de certitude... Si non, il faut absolument que vous regardiez cette géniale série, belle et profonde, elle aussi britannique).
Ca parle intelligence artificielle, rapport de domination, sentiments et projection amoureuses, c'est en huit-clos et c'est vraiment, mais alors vraiment bien.
J'aime beaucoup la SF, vous c'est peut-être pas votre came, mais le cas échéant, ça peut quand même vous parler, c'est assez fin et ça parle essentiellement humanité... Un peu comme Blade Runner même si c'est pas pareil (Marie aka Les cahiers du cinéma)

Côté série, j'ai fini la seconde saison de Murder...

MURDER


tumblr_nw6v0fHzWx1un3jkxo1_500

Bon sans conviction cette deuxième saison. Je continue à apprécier le personnage d'Annalise Keating (que je trouve toujours aussi intéressant) mais alors ça bascule dans un narration grandiloquente qui perso me fatigue un peu...
Je continue à trouver ça assez divertissant mais je ne suis pas dupe sur la voie que prend la série... Du coup, bof quoi!

Mais y'a Girls qui a repris... Et tu sais comme je suis une petite groupie de la série et de sa créatrice, Lena Dunham

Girls


o-GIRLS-SEASON-5-facebook



La saison 5 de Girls, ah la saison 5 de Girls.
Je ne pensais pas avoir un tel attachement à cette série dans la durée.
Le côté glauque de la chose (alors que je suis sensible à ce genre de choses et que ça a tendance à bien me plomber) aurait dû vite m'en lasser mais putain pas du tout!
La finesse d'écriture, des problématiques rarement abordées de cette manière (tout court aussi d'ailleurs parce que Girls parle vraiment de ce dont on ne parle pas en général. Et en parler c'est les normaliser ce qui présente un grand intérêt) et les évolutions narratives qui bougent, d'une certaine manière, au même rythme que dans la vie. La vraie, pas celle qu'on fantasme, et le rythme de la vie, même si on en attendait plus, est quelque chose de lent.
J'aime ce côté réaliste et ce même si les personnages m'horripilent souvent.
Je ne sais plus si j'ai déjà abordé la question sur le blog (vu que j'en ai aussi pas mal parlé dans la vraie vie) mais bordel la représentation du corps dans cette série touche au génie.
Moi ça m'aide, cette normalité là, parfois "disgracieuse" selon les critères dominants, est au-delà du rafraichissant, cette liberté qu'a Hannah avec son corps est libératrice, c'est très fort tout ce qu'elle fait avec ça.
Je l'aime très fort pour ça.
Je ne vais pas vous spoiler, mais cette saison là est vraiment étonnante. L'épisode 6 diffusé dimanche soir, centré sur le personnage de Marnie (elle est la seule des 4 filles que l'on voit. Enfin quasiment!), l'un des personnages les plus antipathiques du programme, touche au sublime, passant de la grâce au coeur qui se crève, comme ça d'un coup.
Lena Dunham ne nous ménage pas, et même si ça m'a brisé le coeur, après coup, je n'en ai gardé que la grâce.

Girls-Set-02

Girls-Set-03



Je suis tombée, clairement après la guerre, sur le Time never lies de Sage sur Nova et putain que c'est beau.

Sage

sageclippreso


Je ne connaissais pas ce jeune homme, Ambroise Willaume, ex-membre des Revolver alors qu'il avait sorti en 2014, un EP qui avait déjà beaucoup impressionné, In Between.

Et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il a le sens de la mélodie. Alors c'est pas guilleret guilleret mais c'est absolument sublime, mais genre vraiment.
J'ai écouté l'EP et son nouvel album, Sage, sorti cette année.







Et j'ai aussi beaucoup écouté Miles Davis... Mais là c'est pas la découverte du siècle mais tout de même, ça mérite d'être souligné.

Miles Davis 
miles-davis-at-his-e2809cmiles-davis-quartete2809d-session-of-march-6-1954-francis-wolff-c2a9-mosaic-images-llc

Je connaissais... De loin en fait... Mais c'est en regardant Ascenseur pour l'échafaud de Louis Malle que je m'en suis souvenue.
Depuis je suis un peu en mode j'écoute plein de trucs et j'en suis aux prémisses rapport que y'a de quoi faire.




Voilà... Vous savez tout! Ah ben non, j'ai aussi reçu ma deuxième commande Glossier (et oui ça se dit Glossi/e/ (é)  à la française)


IMG_2629


Verdict?

 ✔︎ Le démaquillant? Ben je sais pas trop encore, je l'ai utilisé qu'une fois mais pour le moment, et de mon point de vue, rien de révolutionnaire.

✔︎ Leur eau florale? De l'eau de rose ni plus ni moins... Sauf qu'elle pique les yeux.

✔︎  Leur gel à sourcil? Très, très, très bien alors que les trucs à sourcils c'est pas mon truc à la base. Je l'ai pris en brown.

✔︎ Leur correcteur? Ressemble beaucoup à celui de chez RMS (que j'aime bien) mais en moins gras. Il est pas mal du tout pour le moment. Je l'ai pris en médium.

✔︎ Leur rouge à lèvre? Texture intéressante. Transparent mais mat vraiment très très joli (je n'avais jamais vu un rendu comme celui-ci). Je l'ai en Crush.

 Toujours pareil, commande passée et livraison chez Shipito. En revanche, colis plus lourd du coup les frais de port piquaient un peu plus (29 $). Pas de frais de douane, livraison en 10 jours. Vachement séduite par leur make-up. Vraiment.

Allez je vous souhaite une super bonne journée, et vous dis à très vite!

7 commentaires

Charlotte a dit…

Je suis contente de voir que tu parles de Girls.
Je trouve cette saison superbe !
J'ai regardé les 3 premières saisons en me demandant parfois, souvent, pourquoi je regardais, tant beaucoup de choses, notamment les 4 personnages féminins, m'énervaient? Je me suis quand même accrochée car il y avait toujours un petit truc que je trouvais bien (un dialogue qui tombait juste, une réflexion originale, une vision du corps féminin différent et rafraichissant...).
La saison 4 était déjà bien mieux que les 3 premières, les personnages commençaient à gagner en profondeur, et alors la saison 5 est un petit bijou !
Je n'ai pas encore vu le dernier épisode mais j'ai beaucoup aimé les 5 premiers : Sosh au Japon (quelle bonne idée que de l'envoyer là-bas!), le nouveau couple de Jessa qui permet de redonner un peu d'épaisseur à ces 2 personnages (et qui fait tellement sens !), Hannah et ses questionnements habituels... et bien sur le premier épisode du mariage, avec une écriture et une mise en scène parfaites !
Je suis bien contente de m'être accrochée au début, rien que pour ces 5 épisodes, ça valait le coup.

Anonyme a dit…

Bonjour Marie,

Pour Murder, je suis assez d'accord, je regarderai la prochaine saison j'en suis sûre mais c'est un peu dommage, la première était bien plus intéressante (et surprenante, la 2eme étant un copier-coller...)
Pour la série Girls, à chaque fois que tu en parles je me demande pourquoi j'avais regardé les 4 premiers épisodes (de la 1ère saison donc) et laissé tomber ensuite, je vais donc m'y remettre bientôt (6 mois que je me dis ça...) mais le commentaire de Charlotte me donne envie de persévérer !
Comme tu dis être fan de SF, je suis allée au cinéma il y a 2 semaines pour voir 10 Cloverfield Lane (ok mon mec m'y a traînée en prétextant "mais c'est le printemps du cinéma") et bien j'ai été bluffée. J'ai été emportée par le film, pas une minute de temps mort, ça faisait longtemps que je n'avais pas autant apprécié un film ! (Peut-être aussi pcq je n'en attendais rien...) Normalement il est encore en salle, je ne peux que te conseiller d'y aller.

Rien à voir avec cet article, c'est mon premier commentaire sur ton blog, et je tenais à te dire que je l'apprécie beaucoup. La plupart des sujets que tu évoques me parlent et m'aident dans ma remise en question permanente et parfois j'y vois un peu plus clair. Donc merci. Et peu importe si tu postes souvent ou pas, je ne suis pas très régulière dans ma venue ici non plus, alors bon, je ne pourrais jamais t'en vouloir !

Encore merci Marie.
Bises,
Hortense

Anonyme a dit…

Même si tu postes moins, ce sera toujours un plaisir pour moi de te lire .
Natacha.

Anonyme a dit…

SPOIL GIRLS
Marie, ça me fait plaisir que tu parles de Girls parce que j'ai regardé le dernier épisode (5x06) pas moins de 3 fois..
Je l'ai trouvé vraiment bien écrit, Marnie m'a touchée pour le coup, et tout ceci a vraiment fait écho. Je pense que beaucoup d'entre nous se sont cherchées, ont espéré trouver des réponses dans l'autre, à tout prix (quand Marnie dit à Desi à la fin "j'aurais pas dû t'épouser mais je ne voulais pas renoncer à un rêve de +"), tomber sur un ex quand EVIDEMMENT t'es fringuée comme pas possible, pas coiffée (pourquoi c'est jamais quand on est toute apprêtée et en train de rouler des pelles à notre nouveau mec?), se dire que ça peut repartir, fermer les yeux sur des trucs qui sautent pourtant aux yeux (je ne sais pas toi, mais moi j'ai tout de suite vu que yavait un souci avec Charlie... en fait on s'en doute quand il discute avec ses potes au début sur le fait de "ramener assez d'argent", et d'ailleurs ça m'a surprise de la part de Marnie de pas sembler + choquée que ça quand Charlie deale de la drogue lors de la soirée habillée, mais je suppose qu'il y avait de la bienveillance dans le fait de ne pas juger ?), et j'ai beaucoup aimé le moment sur la barque où ils s'embrassent, tout semble féérique mais ils tombent, métaphore évidente mais quel moment mon dieu! elle ouvre les yeux et cette magnifique musique démarre (little mariage de Lia Ices, toi aussi tu la trouve somptueuse ou bien?)
L'espoir, puis la désillusion... le moment où ça fait tilt et où tu réalises que tu es capable de t'en sortir très bien toute seule, finalement.
N'empêche, ça m'a brisé le coeur le moment où elle trouve la seringue à la fin... (et j'ai lu une interview d'Allison Williams qui disait que charlie a menti quand il raconté le truc sur son père).
Parfaite dernière scène quand elle va se coucher dans le lit d'hannah, qui ne dit rien et qui sait que si elle est là c'est qu'elle a besoin d'être là, pas besoin de parler, ça m'a réchauffé le coeur. T'as remarqué qu'on finit aussi sur le visage de Marnie, miroir avec la 1ere scène, pensive aussi et même expression mais pourtant quelque chose a changé en elle.
Bref, j'arrête ce roman, mes copines ne regardent pas la série du coup il fallait que j'en parle avec toi :)
Je t'embrasse jolie Marie

Jess a dit…

Ascenseur pour l'échafaud <3
et Girls et le corps <3 <3
et la photo The Face <3 <3 <3

miam la macédoine!

Ele a dit…

Autant la saison 4 de Girls m'avait fatigué autant la saison 5 je suis en extase. Après l'épisode Japan je pensais qu'on ne pouvait pas faire mieux stylistiquement et puis l'episode 6.... Grande claque dans la gueule. Un mini film. Et comme tu dis j'adore la représentation du corps dans cette série, j'en parle dans mon dernier post sur le blog. Je ne poste jamais de liens vers mon blog ici mais j'ai l'impression que cela pourrait t'intéresser.
http://www.elenuki.com/mes-complexes-mes-contradictions/

A plus tard Marie

lenna a dit…

hello
je viens de regarder le dernier épisode (S05E08) et il brise le cœur tout autant que les épisodes précédents de cette saison 5. qu'est ce que c'est fort, et beau.
bises !
lenna