Pages

20.1.16

UGG / CONFORT / LAISSER-ALLER

ugg baby




Si vous me lisez depuis longtemps, vous savez que je voue une vraie passion aux chaussures de la marque Ugg.

J'ai acheté ma première paire en 2004 (12 ans sa mère) à Montréal, parce que le peu qu'il avait en France était écoulé et que j'avais très très envie d'en avoir.

Si j'ai acheté des Ugg c'est pas pour le confort (je n'en savais à l'époque rien vu que je ne les avais jamais essayées) mais bien  parce que je les trouvais jolies.

Et puis après je les ai mises à mes pieds et là, j'ai compris. C'était au-delà du confort (pieds nus, pour les Ugg c'est une obligation, c'est même de cette manière qu'on a le plus chaud, la peau à même les chaussures). J'ai eu plusieurs années où je les portais strictement tous les jours.
C'est chaud c'est doux les Ugg, pourquoi autre chose (et non ça ne fait pas transpirer... je redis au cas où).

NDLR: J'imagine que certaines et certains, trouve cet achat de chaussures cruel. Je m'excuse par avance auprès de vous si vous êtes choqués mais je n'en suis pas au même niveau de réflexion que vous sur la question donc si vous avez des remarques à faire, je les accueille avec plaisir (voire réflexion) si elles sont formulées poliment et sans condescendance. 

J'en ai eu depuis cette époque 9 paires.
C'est même resté un "luxe" dans des périodes où je ne mettais plus beaucoup d'oseille dans mes fringues. Mes préférées restent les classic short en sable (et noisette).

En tant que vieille consommatrice (le nombre d'articles sur mon blog traitant des Ugg -__-), je trouve que la qualité a un peu diminué (contrairement à mes premières paires solides au-delà de tout, les nouvelles se trouent au bout ultra facilement. Je vous conseille de prendre une pointure un peu au-dessus si vous êtes entre 2 pointures) mais pas grand chose peut test le confort de ce truc.

Bon tout ça je l'ai déjà dit.
Ce qui me frappe (encore maintenant même si le phénomène est passé et que les Ugg sont quasi devenus des basiques) c'est qu'elles continuent à être citées comme "la quintessence du truc moche, importable, que c'est même abusé que ça existe tellement celles et ceux qui en portent ne se respectent pas".

Etrange... Les Ugg sont encore vues comme une honte mode.
Alors leur aspect est souvent mis en avant (gros pieds / qui se tassent (ça c'est uniquement pour les fausses, les vraies ne dégoulinent pas, elles se tiennent) et qui tassent) mais on est d'accord que tout ça est très, très subjectif. Par exemple, en ce qui me concerne, les escarpins à clous Valentino sont d'une très grande laideur (j'en avais d'ailleurs parlé dans cet articledu coup c'est sûrement pas le seul problème des Ugg. Des pompes moches y en a un paquet d'autres et on a tous un regard singulier sur la question,a lors du coup c'est quoi le problème avec ces bottes australiennes? (Si vous avez vous un avis sur la question, je serais curieuse de savoir).

Je crois que le problème des Ugg c'est son confort. Enfin pour ses utilisateurs, c'est sa force le confort mais pour les autres c'est un problème.
"Qui sont ces gens (femmes) qui se sapent pour être bien dans leurs vêtements quitte à y sacrifier la sacro-sainte élégance?"
Quand on porte des Ugg, on a fait un choix, celui d'être bien dans ses chaussures (oui je sais qu'il y a d'autres paires confortables mais restons sérieux... Ce n'est pas comparable. Cet hiver je porte une paire de Timberland que j'aime beaucoup, elles sont bien plus confortables que beaucoup de me chaussures (basket y compris) mais à côté de mes Ugg, elles se font pulvériser) plutôt que d'être élégante.

La Ugg c'est la polaire des pieds, le fameux "c'est pas beau mais c'est pratique"... Bon moi je suis hors concours, je trouve ça beau mais c'est sûrement ce que les autres y voient.

Et je me demande si derrière ça, il n'y aurait pas l'idée que se mettre en confort c'est se laisser aller... Et se laisser aller, surtout quand t'es une fille / femme, ça n'est pas très bien vu.

Je n'y connais pas grand chose mais faut pas être Einstein pour voir que la mode féminine est constituée depuis longtemps (même si ces choses sont en mouvement) autour de la notion de contraintes corporelles. Les corsets, les talons, des tas de choses qui fragilisent le corps (pas la posture ni le comportement, je lis souvent que, pour le talons en tous cas, certaines femmes se sentent plus puissantes habillées de cette manière) pour le "sublimer".
Sublimation qui n'existe que selon certains critères dit de désir masculin. En tous cas de la projection de ce qu'est le désir masculin.

Les Ugg c'est une manifestation évidente du "j'm'en tamponne le cul d'avoir mes jambes mises en valeur et d'être bonnasse". Et ça, on va pas nier que c'est globalement mal perçu (pas uniquement par les hommes d'ailleurs).
Le caractère légèrement honteux du port de la Ugg (Je vous renvoie à ce propos au post de Garance Doré que j'ai trouvé très instructif sur la question ) pourrait, pourquoi pas venir de là, de ce que les autres projettent dessus, de l'idée que ce n'est pas bien de se "mettre bien" si ce n'est suffisamment joli.

Alors vous allez peut-être trouvé que je vais un peu loin et que j'y vois des choses qui n'existent pas ou qui sont en tous cas excessivement perçues, mais sincèrement je ne le pense pas.

Depuis quelques mois (années) les choses bougent petit, et comme le dit Lise le confort est devenue une qualité fashion ce qui, perso, me ravit, vu que je déteste les contraintes vestimentaires et autres sensations "d'engoncement" .

Bisous love 

27 commentaires

Charlotte a dit…

Salut Marie,
je fais partie de celles et ceux qui trouvent ça moche. Je crois que c'est principalement lié au fait qu'il n'y a pas vraiment de semelle et donc au bout d'un moment tu as la semelle un peu décalée et avachie (je sais pas si je suis bien claire...) et ça je n'aime vraiment pas.
Mais je dois dire que si je n'aime pas l'esthétique de ces chaussures, (je ne peux juger de leur confort, n'en ayant jamais essayé) je suis loin de penser que c'est ce qu'il y a de pire dans le monde de la mode !
Et je comprends tout à fait celles et ceux qui aiment ça car ils apprécient leur confort.
Pour ma part, je continue à porter mes Stan Smith à tout va, même si maintenant il semble de bon ton de les mettre au placard car trop vu, tout simplement car je suis trop bien dedans, et niveau chaussure c'est quand même quelque chose d'indispensable.

Je te rejoins sur les Valentino, je les trouve moche et je trouve surtout qu'elles font un très vilain pied !

renardeau a dit…

Hum sans vouloir etre condescendant ou agressif cette analyse philosophico-féministe de la Ugg me parait completement zinzin.

C'est un peu comme si tu mangeais a mc do, que quelqu'un te faisait remarquer que c'est pas top comme nourriture et que tu répondais "ah bah voila, des que les femmes ne cuisinent pas ca y est on les critique, mc do c'est le confort OKAY" puis que tu enchainais avec un petit "et d'ailleurs j'ai mangé dans un restau 4 étoiles hier et c'était dégueu, j'aime pas la soupe de panais"

Ca n'a aucun sens.

(post scriptum: je trouve les chaussures a clou Valentino ET les Ugg moches. Et les conditions de production de ces dernieres n'arrangent pas leur cas)

MeliMelo a dit…

Salut Marie!
J aime beaucoup ton article et je suis tout à fait d accord avec toi...cette reflexion est évoquée dans La condition de la femme de Durkheim (corset etc...)l, si ça t interesse. Malheureusement il en est de même pour beaucoup d elements du vestiaire feminin comme les sacs a main par exemple!

Anonyme a dit…

J'avais acheté des ersatz de ugg mais moi j'ai trop l'habitude de mettre de chaussettes - la ugg (qui coute cher) ne me correspond malheureusement pas même si j'adorerais avoir le pied dans du tout-doux parce que je dois forcement glisser dans toutes mes chaussures mes semelles orthopédiques, et du coup ça enlève tout l'intérêt, non ?

Anne a dit…

Je fais partie de celles qui trouvent ça moche, mais qui comprends l'utilité de la chose pour les surfers pour qui elles ont été créées me semble-t-il et plus encore pour les danseurs (en taille géante les danseuses peuvent les enfiler par dessus leurs chaussons de pointe pour garder leurs muscles, tendons et articulations bien au chaud). Dans la rue, et sous la pluie (surtout sous la pluie!! sacrilège!), je ne comprends pas.
J'ai mis mes pieds dedans pour la 1ère fois cet été à Sydney pour aider un collègue à valider la taille de la paire qu'il voulait rapporter à son épouse (même si elles sont fabriquées en Chine, elles n'ont plus rien d'Australien ces bottes). Et je comprends mille fois le confort. Pieds nus là-dedans c'est le paradis! Ce sont les meilleures pantoufles du monde!
Juste beaucoup trop chères pour leur usage ;-))
Du coup j'ai acheté des gants. Quoi rien à voir?!

Virginie a dit…

Je ne suis pas vraiment d'accord avec ton analyse.

Effectivement les UGG sont reconnues comme des chaussures confortables mais je pense que ce qui gène surtout c'est leur aspect "chaussons". Je pense que ça ferait autant tiquer les gens de voir un homme en porter, et ça ferait bizarre de voir qqun dans la rue en pyjama non ? (d'ailleurs je n'ai toujours pas compris la mode "nuisette"). Dans le même genre, ça me fait toujours bizarre de voir des gens porter des babouches dans la rue. De plus, la majorité des chaussures pour hommes type chaussures de costume peuvent être assez inconfortables.

Alors oui les UUG sont pour les femmes principalement. Mais je pense que la question que tu te poses est un autre débat qui ne réside pas dans le sexisme mais dans l'apparence en société : ainsi que je sois un homme ou une femme, pourquoi ne pourrai-je pas porter mon pyjama polaire dans la rue ? Après tout il est confortable lui aussi...

Anonyme a dit…

Bonjour,

Je trouve ton analyse pertinente, je tenais à te le dire.
J'aimerais développer mais je ne sais pas si je vais y arriver.
D'un point de vue féministe, c'est certain que les femmes doivent se contraindre à plus de choses. Et je trouve ça pertinent de partir de l'exemple ugg, parce que derrière tout ce que ça engendre comme réactions, il n'y a pas juste une question esthétique.
Il n'y a pas de petits combats, de choses plus futiles, il y a juste des choses qui peuvent nous toucher différemment selon notre vécu, nos sensibilités. Voilà. Merci d'écrire ce blog.

Une fidèle lectrice de l'ombre

Vanessa a dit…

J'ai des hugg de couleur sable et je me sens bonnasse dedans et la chose primordiale : je me contrefiche de l'avis des gens autour de moi ! Je revendique haut et fort le confort et la chaleur pour mes pieds l'hiver !
Chacun fait bien ce qui lui plait ! non mais ;-)
Merci pour ce post !
(une deuxième fidèle lectrice de l'ombre)

Maud a dit…

Je comprends tout à fait ton analyse UGG/diktats sociétaux imposés aux femmes...mais c'est pas possible je trouve ça juste affreux! Pour le confort je peux pas dire j'ai pas essayé. Et je suis bien d'accord moi aussi je refuse les fringues dans lesquelles je suis engoncés mais c'est pas possible , ça donne une silhouette de Big Foot, voir limite négligée et ça s'applique , pour moi en tout cas, autant aux hommes qu'aux femmes!!!

Je peux pas me pointer au taf avec de telles "chaussures" en disant "Fuck la société" parce je vais surtout avoir l'ai ridicule et me prendre une réflexion de la part de ma hiérarchie.

Donc les Ugg non ! pour moi en tout cas

Merci en tout cas pour tes articles toujours aussi sympa!

Eloïse a dit…

Je n'ai jamais compris cet engouement pour les UGG. C'est tellement laid. Et puis pardon Marie mais pour moi c'est plus connoté "ado". Sans compter la cruauté du truc... Bon bref j'aime pas :)
La bise quand même...

velouria a dit…

J'ai toujours trouvé ça bizarre aussi que les ugg soit la quintessence du moche alors que moi, ça me fait plutôt penser au surf(remember kelly Slater et Pamela en short)et à Kate Moss(ma caution modesque)qui les a portés il y a quelques années.

Les crocs pour moi, c'est beaucoup plus laid par exemple

Les causettes de Célestine a dit…

Ah c'est marrant, moi je m'interdis de porter des UGG pas parce que c'est considéré comme "moche" ou "confort/laisser aller" mais parce que je les apparente à des pompes de pétasses. Genre Paris Hilton pétasse.
Pourtant ça a l'air tellement confo, je pense que si je les essayais, je ne mettrais plus que ça, TOUS les jours. Déjà je suis tentée de vivre en Moon Boots alors...

Anonyme a dit…

Pas fan de la Ugg mais j'avoue qu'après avoir essayé, bah si elles n'étaient pas aussi coûteuses, il est probable que je me laisse tenter. J'ai bien aimé ton article, tu as parfaitement raison, mode ou pas mode, on s'en fout, on est libre d'aimer ou ne pas aimer un vêtement. L'essentiel étant de l'assumer et je n'ai aucun doute quant à ta capacité à assumer tes choix et res goûts. J'aimerais dire aussi à renardeau que je n'ai pas trop compris le sens de son propos et que si elle connaît l'adresse d'un restaurant 4 étoiles, qu'elle me la donne... 😉 Bises
Caro

Daphné a dit…

Bonjour bonjour !

Personnellement, je trouve ça chouette que les gens portent des chaussures confortables, même si elles ne sont pas profilées chez Boeing.
Quand on est bien dans ses pompes, on est bien dans sa tête et ça c'est important !

Concernant la mode féminine pas confort parce que prenant en compte le regard des hommes, je suis tout à fait d'accord avec toi Marie !

Beaucoup de grands créateurs de mode féminine sont des hommes qui ne portent pas leurs créations, ils n'ont alors aucun ressenti du confort ou de la portabilité. Ils créent des produits pour l'Idée de LA femme qu'ils ont en tête. Ce qui fait que leurs créations sont époustouflantes de beauté et subliment les lignes des personnes qui les portent, c'est vraiment très beau à voir, mais…

Mais il y a trop de produits de ce type que l'on retrouve ensuite dans les médias les magasins partout et qui forment une sorte d'Idéal (impossible) à atteindre. À force on se sent nulles et diminuées si l'on ne se conforme pas à ce modèle de femme idéalisée.

Tou•te•s uni•e•s pour une mode plus utilitaire et moins visuelle !

Heureusement il y a eu et il y a encore des courants de mode et des créateurs•ices qui pensent au ressenti des personnes qu'ielles habillent et desquel•le•s on peut s'inspirer.
Je pense par exemple à la mode des années 20, qui a envoyé balader le corset taille fine, les jupes longues trop encombrantes, les chapeaux immenses et chargés, les longues chevelures.

Dans les années 60 aussi, les créations de Mary Quant, d'André Courrèges.
Plus tard, les vêtements de Sonia Rykiel, je pense aussi à Isabel Marant et puis tant d'autres que j'oublie…

Mais je recentre mon monologue sur les chaussures, puisque c'est de ça dont on cÔse là maintenant.

On a tous•tes en tête gravée l'image presque fétichiste du parfait escarpin noir verni et son talon incroyablement fin qui défie les plus pures lois de la nature.
Il est là, il nous nargue et chaque fois que l'on s'essaie à l'apprivoiser il nous gratifie de magnifiques et nombreuses ampoules qui, durant les deux semaines nécessaires à leur guérison nous rappellent inlassablement que qui s'y frotte s'y pique ouille ouille ouille.

Alors oui les stiletto vertigineusement hauts c'est beau, mais il y a aussi :
La danseuse son cache-cœur et ses ballerines de satin (oublions les pointes ces viles bourrelles d'orteils !)
La fermière ses joues roses son jupon de vichy et ses sabots suédois
La cavalière sa cravache et ses bottes d'équitation
La joueuse de tennis sa jupe plissée et ses chaussures de toile blanc immaculé
La rebelle son collant résille et ses Dr. Martens
La buisiness-woman son pantalon à pinces et ses derby argentées
La danseuse indienne ses bracelets aux chevilles et ses pieds nus
Kate Moss et ses bottes en caoutchouc
Marie son jean et ses Uggs ;-)

La Beauté c'est tellement subjectif !

À nous de trouver notre beauté là où l'on pense que c'est le mieux, mais essayons d'arrêter de nous conformer à ce que l'on a apprit, à ce qui s'est imprimé dans notre ciboulot à force de voir les mêmes choses partout depuis toujours.


J'ai remarqué que les Uggs ça dérange, parce que ça fait des gros pieds, et que les femmes aux gros/grands pieds "c'est pas joli"…
(*soupir de découragement & yeux levés au ciel*)


On s'en fout de "ce qui est séduisant et ce qui ne l'est pas"
Tout peut être séduisant : la nuque les lobes d'oreilles les clavicules les coudes les poignets les ongles courts le ventre rond le fessier plat la culotte de cheval les genoux les mollets épais les malléoles les orteils la façon de se tenir de mettre les mains sur les hanches de tripoter ses cheveux de mordiller sa lèvre inférieure de croiser les bras.


En bref, voici The Ultimate Conclusion : s'en foutre de ce que les Autres disent/pensent/pourraient penser.
La vie est plus belle en s'en foutant.


Amour et Joie sur la tête de celui/celle qui lit ça ♥

Chloé a dit…

Hello Marie,

Je fais partie des genns qui vomissent sur les porteurs de Ugg. Mais pas parceque c'est moche (bien que ce soit très très moche)... Mais juste quand le port n'est pas adapté
Genre ma soeur habite au fin fond de l'Allemagne, elle a hyper froid, elle en porte, logique. Pareil pour les polaires, c'est bien pour trainer chez toi ou aller faire du sport, mais tu vas pas mettre ça pour aller en ville ! La grosse doudoune fluo, c'est très bien au ski, mais grosse erreur pour le brunch dominical
Et l'inverse est vrai, je meurs de rire à chaque fois que je croise une nénette over maquillée avec ses petites fringues à 300$ pour le footing dans les bois..
Pour moi c'est ça le probleme de ces pompes, qu'elles soient confortables OK mais elles sont réservées à certaines conditions, les mettre tout le temps c'est comme se dire ouais youpi mes charentaises et mon pyj sont super confortables alors je vais faire ma vie habillée comme ça... -_-

Anonyme a dit…

Coucou je trouve ces chaussures hyper agréables à porter et même belles - je trouve qu'elles font de belles jambes et qu'elles ont du style (!!!) Comme quoi tout est possible. Ok elles sont chers, mais c'est un choix. de manière générale, je suis contente qu'elle soit sur le marché de la chaussure, et je me fiche pas mal de ce qu'en pense les autres. Depuis quand on ne pourrait plus se chausser comme on veut?

katia a dit…

bonjour marie,

je viens d'acheter une paire de laidbacklondon, même principe que les ugg mais en version amérindienne (perles, cuir lisse, clous et mouton à l'intérieur) avec une semelle. Je les trouve magnifique et j'ai l'impression de me déplacer avec des nuages aux pieds.

rosooo a dit…

Ton article m'a donné envie de confort : comme je n'arrive pas à passer le cap psychologique de mettre autant d'argent dans des Ugg, je me suis acheter des bottines ANTARTICA en noir su vente privée : à 35 €, je pense que ça pourra me donner un avant-goût du bonheur. Je les ai prises en noir pour jouer la sécurité, même si - évidemment ! - je ne les porterai qu'à la maison....

lilu a dit…

Je les trouve pas vraiment jolies, même si à foce d'en voir, on s'habitue.
Mais surtout je ne comprends pas qu'on nous vende cela comme "chaussures" ou pire comme "chaussures de neige": c'est perméable à l'eau et la neige, la semelle est glissante bref en rien adapté à ma région et donc pour moi absolument inutile.

mais pour le confort et la douceur je suis d'accord....

Tout comme je n'aime pas les Valentino que je trouve agressives.

Anonyme a dit…

Hello Marie !
J'ai pas franchement d'avis sur les UGG, il faut avouer que je n'en ai jamais essayées. Mais je te rejoins absolument sur la notion de confort, qui peut-être vue comme de la négligence ou du "je-m'en-foutisme" alors que pour moi, personnellement, c'est la base pour se sentir bien, dans son corps dans sa tête et donc en tant que femme tout simplement.
Je ne me sens pas négligée lorsque je porte l'une de mes X paires de baskets, ou mes motardes, ou mes camarguaises. Mais j'me sens con dans des escarpins dans lesquels je ne suis pas confort et où je ne trouve aucun plaisir.
MON DIEU QUELLE HORREUR LES ROCKSTUD VALENTINO !!!
QUELLE AFFREUSITE. ILS DEVRAIENT ENCORE EN AUGMENTER LE PRIX ;-)
Je me lâche, vu que "les gens" le font bien à propos des UGG, alors pourquoi pas contre des choses de luxe ahah ^^
Voilà, voilà j'avais envie de causer sur ce sujet.

Bises Marie, et bon week-end !
xx Crazy Clemcy

Béné a dit…

Pas mal de commentaires ne font que valider ta théorie : pour beaucoup, confort = laisser-aller = le MAL.
Je pense que cette idée est très ancrée chez les gens qui ont des obligations vestimentaires importantes, qui travaillent dans un certain milieu, avec un certain dress-code. Je vis à la montagne et si un dress-code inconscient existe (ainsi qu'un certain snobisme), les vêtements engonçants et les chaussures inconfortables n'en font pas partie (à part les chaussures de ski, mais c'est une autre histoire ...).

Question de milieu donc, et d'âge aussi probablement puisque j'observe autour de moi et dans la blogosphère pas mal d'évolutions similaires chez des filles qui ont la trentaine bien entamée. Plus question de me tortiller dans tous les sens pour enfiler un jean trop petit (remember le 501 sans stretch dans les années 90 ?), de souffrir toute une soirée dans des chaussures trop étroites ... Il existe des fringues jolies et confortables, mais ça demande un peu de réflexion vis-à-vis de son propre corps (le jean taille basse est confortable pour certaines morphologies, pas pour d'autres, par exemple) et de recherche dans l'offre vestimentaire immense que nous avons. Au lieu d'essayer de contraindre son corps au vêtement qui nous fait envie, il faut chercher le vêtement qui s'adapte à notre corps. On peut avoir l'air négligée en tailleur, et très fraîche en jean et chemise en coton - question de tenue, de détails, de qualité ...
Ce rejet de la Ugg me semble néanmoins plus relever du snobisme (c'est sooo 2008) que de la condamnation du confort. Au nom de la mode, on nous a plus récemment fait porter des trucs très confortables, très peu sexy et de mon point de vue, beaucoup plus vilain, genre jupe-culotte ou claquettes de piscine (et les mules fourrées de Gucci, on en cause ??), et là c'est fashion, c'est trendsetter, c'est limite subversif. La Ugg, c'est trop vu, c'est tout.
Mais tu sais quoi ? On les emmerde ;-)

Anonyme a dit…

Ahah ! Perso, je trouve les UGG très belles et très cool... Quand elles sont neuves. J'en ai eu une paire il y a longtemps mais je n'ai pas renouvelé l'expérience. Je trouve qu'elles sont trop chères pour l'usage : on ne peut pas les porter sous pluie (sauf qu'à Paris en hiver froid = pluie assez souvent) et l'effet confort ne fonctionne que pieds nus (je trouve) ce qui reste quand même assez délicat en hiver...

Anonyme a dit…


MARIE AS TU VU CREED???
J'ai A DO RE !
et j'ai pensé a toi vu que t'es une grande fan de Rocky, je me demande ce que t'en as bien pu penser...
Je t'embrasse

Baboush

xx

Cready Ni a dit…

Euhhhh et on doit être une danseuse étoile pour porter des ballerines ? Un tennisman pour porter des Stan Smith ???

Les Ugg sont tout à fait légitimes en ville ! Bien au chaud (oui il fait froid ici aussi pas qu'au fin fond de l'Allemagne)
Alors que, par exemple, les gens en tong en ville... là il y a un gros problème...

J'aimerais beaucoup savoir ce que tu portes comme chaussures...

Cready Ni a dit…

Ton commentaire est juste parfait :)

Cready Ni a dit…

Voilà :)))) bonnasse en UGG

Cready Ni a dit…

Bezucoup trop cher pour leur usage ?
J'ai payé les miennes environ 200 € sur le site officiel et je les porte depuis 9ans donc bon...
Et les nouvelles (Classic II sorties cet automne) peuvent prendre la pluie sans pb