Pages

12.10.15

LILY ROSE ET LES AUTRES

FullSizeRender-8


En photo, Lily Rose Depp, fille de Vanessa Paradis et Johnny Depp.
Elle est adorable, pose dans les pages du Vogue de ce mois-ci et on l'a aussi vue dans Grazia, Elle, Glamour aussi sûrement...
Bref, on voit cette jeune demoiselle partout... C'est pas la première fille de qui truste les pages des magazines comme ça, vous noterez!

Mais en quel honneur exactement? Elle pose même pour Chanel... Est-elle mannequin? Non je crois pas...
Je sais que c'est vieux comme le monde, qu'un bon pedigree suffit à faire passer ces choses là pour une normalité mais bordel, qu'est-ce qu'elle a fait exactement Lily Rose pour être partout?

Alors elle est très jolie (d'ailleurs une fille a-t-elle besoin d'une quelconque autre qualité pour être visible? Quelle idée ça donne de la reconnaissance féminine aux autres jeunes filles? Ouais ça craint...) mais elle a rien fait bordel. J'ai cru comprendre qu'elle jouera dans le premier long-métrage de Stéphanie Di Giusto qui s'intitulera La Danseuse et sera aussi la soeur de Nathalie Portman dans Planétarium, film de Rebecca Zlotowski mais là, maintenant, à l'heure où je vous parle, rien... On a rien vu? On sait pas si elle a le talent de Jodie Foster? Non, pour le moment, elle a rien fait.

Je sais c'est con, mais j'ai été assez choquée de lire tous ces articles dithyrambiques à son sujet sans qu'il n'y ait la moindre remise en question même de l'origine de tout ça. Et vas y qu'on s'extasie:  "délicieuse", "mystérieuse" "son destin est de passer du réel au grand écran"... Son destin carrément ...

Parce qu'en vrai, ce qu'elle est c'est l'enfant de parents célèbres et une fille très jolie.
Le talent se transmet-il avec l'adn? Je sais que les Gainsbourg c'était pareil, Charlotte en tête, mais dés L'effrontée, on a vu quelque chose du talent de la jeune fille, rien à voir avec les projections assez simplistes qui semblent dire qu'évidement qu'elle a du talent, tu as vu d'où elle vient?

Sinon pourquoi parler d'elle comme ça alors qu'elle n'a, je le répète rien fait.

Ce que je trouve triste c'est ce que ça transmet aux autres gens de voir les choses se dérouler de cette manière.
Ne pas remettre en question ça, c'est admettre et accepter qu'il suffit d'être belle (oui c'est bien ce que ça continue à dire, que si la jeune fille est belle cela suffira bien, indépendamment de son hypothétique talent dont pour le moment personne ne sait rien et dont on semble se foutre éperdument, comme s'il allait de soi, sans travail bien sûr... Encore une très bonne chose à transmettre aux autres, les laborieux ... Si être belle suffit, c'est vraiment terrible pour les autres et  s'enthousiasmer de ça, c'est cautionner le système...  Ce que continue de faire allègrement la presse féminine qui n'a de cesse de nous faire nous sentir toujours trop grosse, trop vielle trop moche et pas assez célèbre... Et en  misant si rarement sur les qualités d'esprit) et d'avoir de bons parents pour réussir.

Qu'importe le talent, on dirait même dans cette histoire qu'il est quasiment anecdotique...

Je sais pas pourquoi ce truc me rend assez triste et m'énerve vachement.

Bon allez salut, bisous smack 

35 commentaires

Frederique a dit…

Un peu d'accord mais pas tout à fait :)
Elle n'a rien fait mais elle se prépare à faire.
Je sais pas si tu vois ce que je veux dire.
Déjà le mystère c'est qu'on n'a pas vu son enfance, elle a été bien protégée par sa famille il me semble. Et là telle une petite fleur on l'a découverte terriblement belle alors qu'encore si jeune, un peu comme sa mère. Il y a une histoire de projection, de destin (bah oui) et d'héritage voir d'hérédité (je pousse un peu là ;)).
Et puis elle a l'air d'avoir de la jugeote.
Bon j'avoue je n'ai pas lu les articles dont tu parles et ça peut faire toute la différence mais donnons lui le bénéfice du doute.

Marie a dit…


Frederique: je vois ce que tu veux dire,mais pourquoi lui laisser le bénéfice du doute? Parce que c'est leur fille? Des filles jolies et en devenir y en a plein... Sa couverture médiatique est disproportionnée, on mise sur de l'hypothèse...
Je suis dubitative parce que j'aime pas ce que ça dit aux autres gens.

amelstos a dit…

J'ai le même sentiment, la même sensation vis à vis de Charlotte Casiraghi que l'on voit partout... certes elle monte bien à cheval et fait vraisemblablement de la philosophie. Mais on la voit partout, très clairement, parce qu'elle est très belle. Ses activités en soi ne la rendent pas célèbre, si elle était très moche, on se foutrait de savoir ce qu'elle fait de sa vie. Cela me déprime car ça en dit long sur notre société et ses affres. On dit souvent qu'on ne prête qu'aux riches et de la même manière, on ne s'intéresse qu'aux beaux...

Charlotte a dit…

Merci Marie pour cet article, ça fait plaisir de lire enfin un article sur le sujet qui ne soit pas "oh qu'elle est jolie ! Ca fait tellement plaisir de voir la fille de Johnny et Vanessa"
Qu'est-ce qu'on s'en fout de voir leur fille ? Et qu'a-t-elle fait, en effet, pour être là ? Réponse : rien.
Même effet pour la fille de Charlotte Gainsbourg.
A ce que tu as déjà dit, j'ajouterais 2 chose : la fille de Charlotte Gainsbourg a 12 ans et celle de Vanessa Paradis, 15/16 ans il me semble.
Et elles sont utilisées pour vendre des vêtements et autres à des adultes ! Ce ne sont encore que des enfants, quand on voit la fille de Vannessa Paradis au défilé Chanel, on dirait qu'elle a déjà 20 ans.
Qu'à leur âge on ait envie d'être plus âgé, ça se comprend tout à fait, mais que tout leur entourage et les marques favorisent tout ça, je trouve ça totalement déplacé et malvenu.
Enfin, il est étonnant de voir cela pour les filles de Charlotte Gainsbour et Vanessa Paradis, qui ont, toutes les 2, commencées très jeunes et qui en ont, d'après leurs dires, beaucoup soufferts.
Je ne comprends donc pas bien qu'elles encouragent leur fille là-dedans si jeune.

Frederique a dit…

Marie: Non lui donner le bénéfice du doute parce que c'est juste une jeune fille qui débute ;)
Je ne dis pas que c'est bien soyons d'accord et il faut se poser la question de la légitimité à un moment, comme tu le fais ici.
Après je n'ai pas ressenti cette omniprésence. Et je pense que ça joue beaucoup. Il faut dire que je ne lis plus les magazines que tu as cité.

Clara a dit…

Ce que ça dit c'est que si tu es riche, belle et issue d'une famille influente et talentueuse, tu pars avec une longueur d'avance. C'est totalement injuste mais ça serait difficile de nier que c'est le cas.

Pour le fait de s'enthousiasmer sur la beauté, est-ce que c'est possible de ne pas le faire ? C'est presque une réaction biologique d'être fasciné par la beauté et de la rechercher (pas que la beauté physique d'ailleurs).
Le "destin" de Lily-Rose Depp, ça serait d'être mannequin, it girl et/ou actrice ? Que des métiers où l'apparence a une importance prépondérante finalement donc ça me choque moins que si on parlait d'une wannabe écrivain ou musicienne.

D'ailleurs, la beauté d'une personne a un impact sur la perception de ses compétences. Il y a des études qui prouvent que dès l'école, les enfants beaux ont de meilleures notes ou que les candidats beaux ont plus de chance de décrocher un job, parce qu'ils sont jugés plus compétents. In fine, ça joue sur la confiance en soi. Parfois, il ne suffit même pas d'être talentueux mais d'en être persuadé ou d'arriver à en persuader les autres.
C'est injuste pour les laborieux mais ça leur donne la gagne pour y arriver par d'autres chemins.

Milky a dit…

Globalement, je suis d'accord avec toi.
Mais pour ce qui est de l'omniprésence, non : c'est la 2° fois que je la vois (la 1° datant d'il y a 4 jours, parce que je fais un boulot en lien avec la mode et que du coup j'ai vu passer une photo d'elle au défilé Chanel avec sa môman).
Parce que je n'achète plus guère qu'un Biba tous les 18 mois (en regrettant à chaque fois), trop énervée et écœurée de la vision du monde et de la femme que donnent les magazines féminins... (d'ailleurs, je cheminais de mon côté, mais je crois bien que c'est suite à un post de toi que je m'étais dit Ouais ça suffit d'acheter et de lire ces conneries).
Donc finalement, ta note d'aujourd'hui est parfaitement raccord avec celle d'il y a quelques temps : moins de magazines féminins, plus de bonheur !

Nicole a dit…

Bonjour,
Je partage ton exaspération sur la pauvreté totale du contenu des magazines mais que j'ai résolu en ne lisant plus ce type de journaux (dont j'étais grande amatrice mais que petit à petit j'ai arrêté d'acheter au profit de la lecture des blogs, sur lesquels on a bien plus de choix et des articles -comme les tiens - bien plus riches à mon goût).
Par contre je trouve que tu omets un élément dans ton analyse c'est qu’aujourd’hui on juge non pas sur le travail fourni mais sur le "savoir être". Je veux dire par là qu'on aime quelqu'un de moins en moins pour ce qu'il fait mais pour ce qu'il est et cela, je pense car par le biais des réseaux sociaux (type instagram sur lequel elle a un compte par exemple) qui nous permettent d'avoir accès (ou du moins d'en avoir l'impression, il est très difficile de savoir à quel point l'image donnée est réelle) à la personnalité des personnalités. Cela explique à mon sens la différence entre le traitement de Charlotte Gainsbourg il y a 30 ans et celui d'aujourd'hui.
Ensuite clairement, les "enfants de" bénéficient d'un capital sympathie hérité de celui que l'ont a pour les parents, c'est inéluctable.
Mon commentaire est assez confus mais il ne m’apparaît pas très clairement ce que tu reproches et à qui (peut être à toi non plus puisque tu écris "Je sais pas pourquoi ce truc me rend assez triste" ;-). Pour moi ton article et l'exemple de Lily-Rose Depp m'inspirent trois choses : (1) en tant que fille de elle part avec beaucoup d'avantage dans la vie, oui et à différentes mesures c'est vrai pour tout le monde (en avantage ou en inconvénient) et oui c'est assez triste et il faut combattre ça, (2) on la juge sur ce qu'elle est est et pas ce qu'elle fait, oui et c'est un mouvement général et je sais pas trop si c'est mieux ou moins bien, (3) le traitement médiatique de la "culture" est juste minable dans la presse écrite française et génère une normalité "décalée" qui "enferme" les gens, oui oui oui, et c'est ce qu'il faut dénoncer (et c'est ce qui me rend le plus triste ;-)
Sinon j'aime bcp ton blog ;-)

Anonyme Amande a dit…

Alleluia j ai a nouveau acces a ton site !
je partage assez ton coup de gueule et les comm ci dessus. Tu penses bien, la fille de VP et de JD, cachee pendant 15 ans et qui tout a coup devient la nouvelle coqueluche mode et cine, entre USA et France, so glamour... Sur que si elle avait ete moche, on ne la verrai nulle part aujourd hui.
Cela avait fait un peu le meme effet avec Laura Smet, la fille de JH et de NB, la pauvre a morfle a la fin...

Je t embrasse fort !

Contessa a dit…

Je pense tout comme toi.

Tout cela ne fait que confirmer que la société médiatisée est une vaste usine à vendre... petite fille à papa maman qui est déclarée "géniale" avant d'avoir fait quelconque preuve de son talent. C'est tellement facile de la placer pour ses parents, surtout si ce n'est pas une lumière... Eh oui. Et rappelons qu'être acteur n'est pas un métier très difficile. Son seul talent est qu'elle va faire vendre des produits.

Triste constat. Merci Marie.

Anonyme a dit…

Pour ma part je suis totalement d'accord avec toi, sans aucune restriction.

ll y a des tonnes de comédiens et de musiciens hyper talentueux qui restent dans l'ombre et à qui on ne donne même pas leur chance. Alors que les "fils et filles de"...font des films et sortent des albums à n'en plus finir...

Pour les gainsbourg c'était pareil, certes Charlotte a peut-être du talent mais d'autres en avaient sûrement tout autant sauf qu'elles n'avaient pas la visibilté et la carte de visite de papa maman...

Franchement je suis bien contente de n'être pas dans ce milieu, de n'avoir jamais eu aucune velléité de devenir comédienne ou un truc dans le genre, parce que ça, je n'aurais jamais pu m'y faire...

biz

C.

lunelo a dit…

je vais passer pour une vieille conne aigrie mais jolie mmouais mignonnette a la rigueur...serieux je suis vraiment pas sure qu on se retournerait sur son passage dans la rue non appretée si elle n etait pas fille de ce qui la glamourise serieusement et puis elle a herité ces proportions curieuses de sa mere, ce torse plat très cambré bref...moi je la trouve pas canon canon
les gouts et les couleurs.
on ne se pose pas la question elle est vouée à...c'est très curieux la starocratie. ça ne veut pas dire qu elel ne deploiera pas un talent quelconque mais c est forcement plus aisé quand tu es scruté(e) des ton bal des debutants
mediatiques.. Je me suis souvent posé la question pour les enfants birkin, et consors je veux dire est ce reellement de famille? juste un bain? les 2? ou un elevage intensif

je ne suis pas d accord avec nicole sur on aime les gens pour ce qu ils sont et pas ce qu ils font desormais... n oublions pas que les communications sur les reseaux sociaux sont savamment orchestrées, mises en scene. Elles ne traitent pas plus du reel que je susi billingue en mandarin ;)

il y a eu de castes de tous temps et il y en a encore... je n'ai pas de solution par rapport à ça

Sylvia Pieri a dit…

Elle a un bon pedigree, elle est jolie, tout est réuni pour en faire la nouvelle icone à la mode et un pur produit marketing.

Si on était à sa place, on ferait quoi?

Elodie Arnaud a dit…

Bonjour Marie ! Ton article fait echo à un livre que je viens de lire : "fils et filles de, enquête sur la nouvelle aristocratie" et malheureusement en France il n'y a aucune prise de risque pour dénicher les nouveaux talents (à part les télécrochets), quasi toutes les nouvelles recrues sont des fils et filles de, de près ou de loin. Je crois que c'est dans notre culture, c'est un peu fataliste et radical ce que je vais dire, mais on en est un peu toujours au temps des rois avec la noblesse qui a tous les privilèges, la bourgeoisie et le peuple. Et même s'il y en a toujours qui tire leur épingle du jeu, c'est quand même très compliqué pour une personne lambda d'accéder à ce milieu (cinéma, chanson, etc.). Bref je te conseille ce bouquin qui est très facile et rapide à lire ;)
Bises
Elodie

Ally a dit…

L'accent sur l'apparence, va encore si on étaient tous égaux devant la loterie de la combinaison de génétique parentale et les compétences des maquilleurs. Mais là, ce qui est affligeant, c'est qu'on célèbre la "fille de" ou "le fils de". Et chacun d'eux, au talent la plupart du temps médiocre ou douteux, pique la place à quelqu'un d'original, de talentueux, qui n'a pas de filiation pour passer outre la case casting, être invité direct chez Drucker ou Ruquier, ou être pris en photo par Lagerfeld. C'est affligeant. On revient au temps pré-révolutionnaire, franchement, où une nouvelle "noblesse" s'installe et de plus en plus de voies verticales le long de l'ascenseur social se ferment à ceux qui sont hors de ce réseau clos.

Café Mode a dit…

C'est une question complexe. Elle n'a encore rien fait, mais elle fascine (elle a déjà près d'un million de followers sur Instagram) et donc, potentiellement, fait vendre... A L'Express Styles, on a fait le point sur ce sujet délicat récemment: http://www.lexpress.fr/styles/mode/y-a-t-il-trop-de-fils-et-filles-de-dans-la-mode_1722649.html

Clue a dit…

salut Marie

moi aussi le principe m'agace, après je ne lis plus cette presse donc je suis plutôt épargnée par ce déferlement de principes tous nazes autour de la beauté/ la jeunesse/ la célébrité même par procuration du nom... ça joue sans doute sur le fait que pour moi, ce que tu décris c'est tristement une tempête dans un verre d'eau. Le verre d'eau étant le milieu du média. Je pense qu'une certaine presse utilise un certain type de ficelle, et que les gens qui lisent cela doivent assumer qu'on leur serve du mass-média junk-fast-empty food for thought. Je suis dure mais j'assume cela: pour ne pas voir cela, on peut aussi décider de ne plus s'y exposer.

Du coup justement, j'ai vraiment l'impression que cette jeune femme va probablement pâtir de cela, il faut dire que concrètement il n'y a que du vide, à part l'amitié entre Karl Lagerfeld (qui a aussi mis en scène Zahia, par pure ironie business soyons clairs) et Vanessa Paradis, cela n'aurait peut-être pas eu lieu. Elle accepte un principe de mise en avant qui ne fonctionnera que si derrière elle fait des choses sublimes - sinon elle sera tout simplement délaissée, et ça fera sans doute mal. Je n'aimerais pas être à sa place, jamais.

Une parmi d'autres... d'autant qu'en fait, souvent, moi, ça ne me pousse pas du tout à acheter du luxe, car je suis trop snob: pour moi le luxe ce n'est pas une ado, c'est une femme un peu plus mûre que ça :)

Des bises

Anonyme a dit…

Je te rejoins complètement. Autant Vanessa Paradis, Kate Moss ... des filles sorties de nulle part et qui arrivent au sommet je trouve ça super autant pour les "filles de",j'ai beaucoup de mal. Il m'arrive de voir dans la rue des jeunes filles aussi voir plus belles que Lily Rose et alors pourquoi elles ne font pas de pubs dans les magazines, elles?

Good Morning Pretty a dit…

Totalement d'accord, vraiment... Tu as tout dit, et les commentaires déjà postés complètent très bien ton article. C'est nul de donner cet exemple aux gens et de croire que c'est "normal" de réussi comme ça et moi aussi quand j'y pense, ça me rend quand même vachement triste...
Bises, Eli

Anonyme a dit…

Je me suis fait la même réflexion il y a quelques jours !
Personnellement je ne la trouve même pas "jolie" mais plutôt très quelconque et je pense franchement que si cette jeune fille n'était pas de la famille Depparadis elle ne serait pas médiatisée comme cela.
C'est triste, il y a des gens tellement talentueux sur terre, qui eux mériteraient d'être mis en avant.

Edelwess a dit…

On pense tous comme toi au fond... mais je trouve ca dommage d'écrire ce genre d'article car ca fait "envieuse", oui elle est née avec une cuillère en argent dans la bouche et alors? crois-tu qu'elle a une belle vie vraiment (qu'elle n'a jamais connu le harcelement dans la rue? la honte? etc.) ? on ne sais pas ce qu'il se passe dans sa vie privée réellement, les médias et les réseaux sociaux montrent ce qu'ils veulent... Bonne journée ;)

cash cash a dit…

Moi qui en étais friande, je n'achète plus JAMAIS de presse féminine vendue à Babylone (aka le grand capital), qui érige une aristocratie des riches et puissants, cette poignée d'humains qui vit dans un luxe indécent au détriment de tous les autres..
Non, vraiment, je VOMIS ce modèle que les médias essaient de nous faire avaler de gré ou de force et je ne donne plus un centime pour l'alimenter.
C'est peut-être un peu radical, mais j'essaie de faire en sorte que mes pensées et mes actes soient cohérents ;)
Bisouxx

Vanille a dit…

Je suis tout a fait d'accord avec ton article! , ça me rassure de le lire d'ailleurs parce que c'est "a cause" de Lily Depp que j'ai arrêté d'acheter Grazia récemment. Ça fait longtemps que j'ai du mal avec les courbettes forcées des journalistes envers les stars et leurs enfants, mais la c'était la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. Qu'on dise qu'elle est jolie pourquoi pas (encore que bon, rien d'extraordinaire, ce qui est un peu normal d'ailleurs vu qu'elle n'a que 16 ans) qu'on l'interviewé quand ses films seront sorties au cinema, ok, mais la, on parle d'elle comme si c'était la nouvelle égérie de la jeunesse, une personnalité fascinante et merveilleuse....Franchement j'ai du mal a imaginer la majorité des gamins d'aujourd'hui se retrouver dans son quotidien et sa carrière fulgurante. A titre de comparaison, la mannequin Cara Delevigne que je n'aime pas outre mesure, fait des choses (cinéma, campagnes) et la première fois que j'ai entendu parler d'elle en tant que fille du moment, je la voyais en photo dans les magazines depuis déjà quelques mois. Bref, je n'aime pas qu'on me dise qui il faut que j'aime et que j'admire et c'est ce que je trouve le plus désagréable avec le phénomène des enfants de :)
Merci pour ton article et bisous !

Fanny a dit…

En fait Lily-Rose suit le même destin que sa mère... Les parents de Vanessa avaient des connexions dans le monde du show-business, elle n'est pas sortie de nulle part non plus. J'avais lu quelque part que la chanson "Joe le taxi" avait été refusée à l'époque par Sophie Marceau et que comme celui qui avait écrit la chanson connaissait les parents de Vanessa, il s'est dit "tiens elle pourrait la chanter" et on connaît la suite...

Nadège a dit…

Bonjour Bonjour,
Je suis d'accord avec toi, elle n'a rien fait. Mais elle fascine le regard. Car elle a un côté lolita, elle est photogénique, mystérieuse (tout est à découvrir chez elle, puisqu'elle n'a rien fait), jeune. Et je pense aussi que comme beaucoup d'enfants de deux stars, les gens sont fascinés en regardant son visage. Ils cherchent à reconnaître les traits du papa ou de la maman. Il y a un côté voyeuriste.
Et je pense qu'il y a une grande part à chercher là dedans dans sa couverture médiatique.
Bonne journée
PS : je vois qu'il y a un autre post, je file le lire

Anonyme a dit…

Marrant ! j'ai eu la meme discussion il y a peu de temps. Je pensais comme toi que le talent n'était pas dans les gênes lassée de voir des filles de.... sans aucune légitimité artistique. Mais ce qui m'amuse/m'énerve le plus c'est de les entendre dire avoir un nom connu c'est compliqué, elles oublient que c'est un gros avantage avant tout car elles n'auraient jamais brulé autant d'étapes rapidement. Et surtout je pense à tous ces gens talentueux qui rament pour accéder aux castings. Bref le jour où on verra une fille de... énarque je serais bcp plus admirative. Surtout que pour la petite histoire Lily Rose a été très protégée des photographes pendant toute son enfance on ne l'a très peu vu, alors l'exposée à la vitesse de l'éclair à 16 ans, drôle de raisonnement. Agacée aussi, mais pas jalouse du tout simplement un comportement que je trouve incohérent avec une éducation.

shoubbs a dit…

Je trouve ton article très fin et très juste. Et pour être encore plus précise, ce qui m'agace, c'est que sa soudaine exposition n'est pas "oops on a pas fait exprès" mais sent le plan marketing bien rodé, avec un timing parfait : installer [Insérer nom de l'enfant de la star] dans le paysage médiatique, lui faire faire une campagne de pub, quelques interview sur sa future actualité (parce qu'elle n'en a pas encore), décrocher le contrat pour le film qui va bien (raccord avec l'esprit de ses parents hein! faudrait pas perturber la marque) et ensuite croiser les doigts pour que la mayonnaise prenne.

En fait, ce qui me fait le plus de peine, c'est que peut être qu'elle est super douée, peut être quelle est née pour ça, mais je pars déjà sur un très mauvais à priori parce que j'ai l'impression qu'on essaye de me vendre Lily Rose (ou autre) comme un bidon de lessive. Et au final, si les plus honnête dans l'histoire c'était les Kardashians Jenner qui font du business et n'hésitent pas le dire (elles)?

Comme toi, je trouve ça presque insultant qu'une fille obtienne tout sur un plateau, sans effort, juste parce qu'elle est bien née (star system is the new royalty non?). Ce qui m'enerve le plus, c'est que ces filles ne se servent pas des moyens qui leurs sont donnés pour autre chose que devenir star. Au final, si on regarde les actrices qui ont pris le temps (parfois, post célébrité d'ailleurs) de faire des études, ce n'était pas des "enfants de".

Sabine a dit…

Oui, nous ne sommes pas égaux, jamais, et pour rien. Votre article est un exemple très parlant !! Tant mieux pour cette demoiselle, qui part dans la vie, quoi qu'on puisse en dire, avec un avantage serieux ! Le tout est d'en avoir conscience et d'en faire un truc bien !!!
Je crois que pour beaucoup, mères de famille,bosseuses, essayant d'etre le plus présentable possible, le plus aimable, conviviale, spirituelle, pleine d'humour et d'esprit etc....tout cela est bien loin de nous ! Cela ne nous empêche pas d'avoir un avis, d'être choquée ou admirative, mais la vraie vie est ailleurs !!! Ni dans les magazines et leurs diktats, ni dans les peoples et leurs extravagances !!

Anonyme a dit…

C 'est la mère qui la pousse a faire ça , a faire l amour a la camera.
tout est calculer ,sa mère qui joue la femme blessé , c'est une calculatrice .

Mary a dit…

Pour moi la vraie question, Marie, est : quand est-ce que tu vas arrêter d'acheter les magazines ? ;)

J'ai arrêté (j'en consommais bcp) et ca ne me manque pas, du tout. Vu que je ne suis plus en contact avec tout ca. Ca ne fait plus partie de mon monde (intérieur aussi). Petit à petit. Quand même le vogue paris, pck je les ai tous, les vogue paris! Puis même celui là.

J'achète le magazine de cinema "a la place".

La simplification de la vie.

C'est juste une piste ;)

Anonyme a dit…

....en clair...à mes yeux..hein ;).....elle est quelconque....des filles plus jolies y en a des tas....du charisme....aucun...dommage les parents formaient pourtant un duo assez d'étonnant ...rocknroll et déjanté ...enfin pour les jeunes années du couple....
Bref...en d'autres termes la jeune fille ne SERT À RIEN encore moins à me vendre du rêve sur les pages de mes kilomètres de pressée féminine !
Limite à me dire que son visage est étrange...
Ok j'arrête ...on aura compris l'idée . Je la kiffe pas .
Bonne soirée les gens

minhoi a dit…

Ça fait deux/trois ans que je suis cette gamine sur Instagram. Entre les photos avec les gardes du corps, les sorties habillée dés l'âge de 13 ans de manière très limite, ses inlassables vidéos dans des limousines avec chauffeur c'est sur que la petite de toute manière n'a aucune idée de l'existence du commun des mortel. De toute manière avec deep en père c'était évident. Apres je suis vraiment étonnée que paradis valide cette médiatisation en flèche. Elle a assez chougnée avoir été maltraitée à cause de sa carrière fulgurante trop jeune. J'aurais pensé qu'elle protégerait sa fille de tout ça...on sait que Lily rose bossera pas à carrefour c'est évident. Pour autant il y a bon nombre d'enfants "de" qui ne s'exhibent pas et font des carrières tout autre et c'est sûrement plus protecteur. Elle me déçoit paradis sur ce coup mais bon elle s'en fout de ma déception

Anonyme a dit…

je suis complètement d'accord et je partage ton énervement...c'est injuste, imméritée et révoltant

Anonyme a dit…

Elle je ne lui en veux pas, parce que c'est vachement injuste de se faire couvrir d'éloges avant d'avoir eu une chance de faire ses preuves. Si jamais elle voulait devenir écrivain ou biochimiste ou je ne sais quoi d'autre, au lieu d'être chanteuse ou actrice, elle devra absolument trimer pour être crédible, y a de fortes chances que ce soit bonjour la misogynie. Même si elle veut être actrice ou chanteuse, ce sera dûr de savoir si les critiques ou les éloges qu'on pourra lui faire sont honnêtes. Ce qu'on lui offre sur un plateau, ça ne vaut pas le prix auquel elle le paye. Et elle est trop jeune pour le saisir, surtout dans le cocon où elle a été élevée.

Mais, le fait qu'elle ait tout ça sur un plateau, ce fait-là m'énerve, parce qu'on la sacrifie pour priver toutes les autres aussi de leur chance, finalement. Enfin, elle est ultra-riche, alors y a des chances qu'on lui paie de bons cours d'actrice et donc qu'elle soit plutôt bien, mais des jeunes femmes avec son potentiel, voire plus que son potentiel, y en a des centaines.

Enfin, y a le fait que ces centaines, elles ont souvent du mal à saisir la valeur de leurs propres talents, ce qui fait qu'elles ne râleront jamais, limite elles ont l'impression d'être prétentieuses et d'escroquer les gens si elles s'avancent trop. Combien de femmes se sentent coupables de penser un instant qu'elles seraient capables de faire mieux que des ménages ou du secrétariat? C'est pas la faute à Lily Rose Depp, ni à personne dans sa position, mais on a un peu l'impression qu'on nous l'exhibe pour nous faire comprendre que le talent, c'est de naissance. C'est quasi une aristocrate, et l'aristocratie c'est en partie une histoire de sang, mais c'est surtout un rapport de classe sociale. Ce qu'on nous fait miroiter là c'est "si tu le méritais tu pourrais y arriver", alors que d'une, le "y" en question n'est pas très attractif, et de deux, c'est faux, ou alors le mérite est carrément de naissance.

Du coup, le fait de dire "t'as qu'à pas regarder les sites là où elle est", franchement, le phénomène ne cessera pas d'exister, on ne change pas la réalité en évitant d'en regarder les parties qui ne nous plaisent pas. D'ailleurs, je pense qu'il y a lieu d'être triste et en colère, dans le cas présent, à condition de ne pas perdre son empathie, parce que c'est un gachis de potentiel énorme.

Anonyme a dit…

Absolument d'accord avec les commentaires; Je ne lis pas la presse féminine depuis très longtemps et malgré tout, je n'ai pas échappé à l'opération marketing/matraquage Lily-rose Depp. Cette gamine, c'est une entreprise rondement menée et qui marche pour l'instant. Fille de, pistonnée, c'est sans vergogne qu'on nous l'impose. Je trouve même que ces personnes de la mode et des médias nous méprisent, nous les gens du peuple, en nous l'imposant. Pour eux, nous ne sommes que des "sous êtres laborieux" destinés à les admirer : on se croirait au temps de la noblesse avant la Révolution ! C'est ce qui me gêne chez cette gamine,ce qu'elle représente, ce mépris des gens du peuple auquel son milieu ne montre aucun respect. On aurait pu au moins la rendre visible progressivement, mais non : du jour au lendemain, elle pose pour Chanel, est mannequin en mesurant à peine 1m60, est invitée à la télé... bref aucun travail à part être une fille de. Et, elle se la raconte comme si elle avait vécu plusieurs vies alors qu'elle n'a que 17 ans !

Lorsque je la compare avec d'autres enfants de...,par exemple, l'ainée des Obama,on constate une différence de niveau et d'éducation : elle est certainement pistonnée, mais au moins, elle fait des jobs d'été et va rentrer à Harvard. Et, même pistonnée, elle devra bosser un minimum et faire un peu ses preuves.

Lily-rose Depp (avec son prénom un peu ridicule -ce n'est que mon avis-) de toute évidence ne bossera pas beaucoup vu que tout le monde lui accorde déjà des talents qu'elle n'a pas. Elle aurait pu choisir de se réaliser dans ce qu'elle voulait avec son nom (études, recherche, humanitaire, ..., bref dans n'importe quoi...) mais elle a choisi la facilité et les paillettes. Enfin, elle ne sert à rien et je ne vois pas du tout pourquoi elle suscite autant d'admiration. A brûler les étapes ainsi, si jeune, elle risque plutôt de s'en mordre les doigts plus tard.

Beaucoup d'enfants de. gravitent autour les milieux de la mode et du cinéma. Cela en dit long sur leur mentalité : une certaine paresse peut être... J'ai lu dernièrement que la fille de Yannick Noah allait se lancer dans le mannequinat... trop facile...

Enfin, je ne les envie pas. Mais je m'interroge. Et je me demande : si j'étais fille de, que ferais-je ? Je n'aurai pas choisi d'être mannequin malgré ma taille qui est bien plus conforme que celle de Lily-Rose (A son âge, j'avais la taille correcte (1m72), les bonnes mensurations -et pour la beauté, toutes les filles peuvent être très jolies avec un bon maquillage. Et, honnêtement la plupart des filles sont jolies quand on regarde bien). J'aurai fait des études de lettres et j'aurai tenté d'écrire des livres. Et, si dans ma vie de prolétaire, je n'ai eu aucune chance d'être éditée, je sais qu'en temps que fille de, je l'aurai été. C'est la différence entre ma vie actuelle et ma vie si j'avais été fille de.

Et, vous qu'auriez-vous fait ? C'est la seule question intéressante que m'inspire Lily-Rose Depp : qu'aurai-je fait à sa place ? Ma vie aurait-elle été extrêmement différente ? Je trouve dommage qu'elle gâche énormément de possibilités de faire des choses intéressantes et utiles pour les autres. Elle a choisi sa gueule, d'avoir plus de fric et d'évoluer dans le monde hyper superficiel dont elle est issue et qui est à ses pieds. Jeune, riche, un peu jolie mais une petite mentalité. Mais bon, elle n'a que 17 ans... attendons de voir...