Pages

5.5.15

COURSE / TIBIA / VITAMINE D (TITRE PÉTÉ MAIS J'AI RIEN TROUVÉ DE MIEUX)

Gisele_Vogue-Paris-04



Je cours maintenant depuis plus d'un an de manière relativement assidue. Tu vas me dire comme tout le monde vu que ce truc est très, très, très à la mode.

Je vous ai déjà raconté plusieurs fois que j'avais eu (et ai encore parfois) des difficultés à courir, notamment à cause de certaines douleurs.
La vérité c'est que d'abord je courrais à un rythme trop élevé pour mon niveau, grave erreur, ça démotive et on le fait en se sentant nulle (je vais y revenir dans un autre post, parce que y a quand même encore à dire) et surtout que  j'avais une grave carence.

Depuis que je cours, j'ai mal aux tibias. Au départ je me disais que c'était des petits muscles qui, en se formant, créaient des douleurs. Mais je trouvais ça chelou malgré tout parce que quand j'étais chaude (des muscles, rien d'obscène) les douleurs ne disparaissaient pas. Un muscle chaud n'est plus douloureux mais là, à chaque foulée j'avais toujours mal. Difficile de prendre du plaisir comme ça...

J'en parle à mon médecin généraliste qui n'y voit trop rien d'anormal, il me demande ma fréquence d'entrainement, la durée et table plutôt sur une habituation du corps, il lui faut du temps, donc certaines douleurs peuvent être persistantes... Admettons... Sauf que, un an plus tard, j'avais toujours les mêmes douleurs et courir me coûtait vachement. Toujours, à chaque foulée, j'avais mal. La douleur se déplaçait, j'avais déjà vu un podologue et la perspective d'une jambe beaucoup plus longue que l'autre était éloignée... Je sentais que c'était à l'os que j'avais mal, ce qui était une sensation étrange et qui me paraissait peu probable. Peut-on avoir mal à l'os?

J'en reparle à mon médecin et il ne semble toujours pas plus inquiet que ça. Malgré son ton rassurant,  je sais que c'est pas normal et même si mes tibias sont fatigués de la pratique intense du basket c'est quand même bizarre cette histoire.
Je décide d'aller voir un médecin du sport, il sera plus à même d'évaluer mon problème.

Le mec est chouette, il est osthéo et médecin nutritionniste aussi, j'arrive dans son cabinet, il regarde mes tibias, les fait bouger.
Il me dit qu'on va faire une radio pour enlever le doute autour d'une periostite ou d'un cancer (putain malheureux qu'est-ce qu'il a pas dit là) mais aux deux tibias il ne croit ni en la possibilité de l'un ni en la probabilité de l'autre.
Il me dit qu'il penche pour une carence mais ne me précise rien, on fera le point après les radios et les analyses.

Radios, rien de particulier, en revanche la prise de sang révèle une grande carence en vitamine D.
On est beaucoup à être carencé en Vitamine D (genre 80 %) mais je suis à un niveau de vitamine D très très bas.
Dans mon cas je suis quasi à sec, mon médecin me précise qu'on ne voit plus de gens comme moi et qu'il faut sérieusement s'en occuper.
On part donc sur traitement de cheval, grosse ampoule tout de suite +  traitement toutes les semaines (dose de dingue encore quand je regarde la posologie normale et ce que je dois prendre, taquet 5 gouttes par jour et j'en prends 70 par semaine) + il me somme de me mettre tous les jours aux soleil, 15 minute, sans la moindre protection. Après je me protège mais seulement après puisque les crèmes qui protègent des rayons ne permettent pas de fixer la vitamine D.

Je tombe des nues, il savait que ma carence en vitamine D était à l'origine de mon problème, il savait que ces symptômes révélaient ce manque.
J'avais plusieurs problèmes dentaires dont la carence est peut-être aussi à l'origine.

Je trouvais ça intéressant d'en parler parce que, même si vous n'êtes pas au même niveau de carence que le mien, il peut-être intéressant de faire un point là-dessus.

Alors que le discours autour de l'exposition au soleil a bien fonctionné chez la plupart d'entre nous, entendre un toubib me demander de faire tout le contraire de ce que tout le monde dit toujours ça m'a vachement interloquée.

Bref, je dois refaire des analyses sanguines pour voir comment les choses évoluent mais mes douleurs commencent à s'atténuer. C'est évidement pas miraculeux, il m'a bien expliqué que ça mettait un mois ou deux à rentrer dans l'ordre mais j'ai bien fait d'insister.

Même si mon médecin ne voyait rien d'anormal, je savais qu'un truc n'allait pas dans ces douleurs.

Depuis je me mets au soleil ce quart d'heure réglementaire (et quand il fait beau), sans la moindre culpabilité et c'est plutôt cool.
Y a même une nuit où j'ai rêvé que je courrais sans avoir mal, c'était trop bien...

Bisous bonne journée


25 commentaires

♥La Vie est Belle, c'est cul-cul, mais pas faux♥ a dit…

ahhhhh mais moi aussi j'ai mal aux tibias dis donc quand je cours (enfin, courais, hum !)
ceci expliquerait peut etre donc cela ?!

@eclecticanimals a dit…

De mon côté, j'avais jusque là tendance à avoir une grosse grosse baisse de moral à partir de janvier. Bref, les mois d'hiver où l'on a pas trop de lumière.
L'an dernier - donc cela fait deux hivers - j'ai consulté mon médecin qui m'a prescrit des trucs genre Gingseing, et d'autre mélanges que je pourrais encore moins épeler.
J'était septique, mais j'avais envie d'essayer, de trouver une solution.
En complément j'ai aussi pris des capsules de vitamines A et B.
Bon les filles, je n'aurais pas crû que ça puisse être aussi spectaculaire mais ça a changé ma vie !!
En une semaine, j'étais déjà mieux. Et l'hiver suivant, je l'ai abordé avec beaucoup plus de confiance.

Cette expérience m'a fait prendre conscience qu'il faut savoir s'écouter.
D'ailleurs ça a lentement mais surement changé mon rapport au corps, cette écoute. Je fais plus attention à ce que je mange et surtout à ce dont mon corps a besoin. Et je n'ai plus cette tendance à ignorer la douleur. La douleur, comme la peur et la peine, il faut savoir lui prêter une oreille, parce qu’elle te dit quelque chose.
Evidemment, il ne s'agit de rester sous sa couette parce qu'on a mal, de la peine ou de la peur. Mais d'être à l'écoute de soi. De savoir dire ok douleur, tu es là, je vais m'occuper de toi, mais viens, on va avancer, ça va être cool.

Anonyme Amande a dit…

Bien joué Marie !

Moi quand je cours j ai souvent mal aux tendons arrieres, au dessus de la cheville mais sous le mollet. Mais je crois que ca vient de la nullite de mes baskets decathlon ;-)

Anonyme Amande a dit…

Pour rebondir sur le comm de eclecticanimals, je fais une cure de gelee royale 2x l an, et depuis, je n ai plus jamais eu d herpes labial (ma plaie depuis gosse), ni de rhume hivernal !
Vivent le soleil et les abeilles.

Anonyme a dit…

la carence en vitamine D touche la majorité de la population dans nos régions. Mes proches et moi prenons des ampoules de vitamine D chaque hiver. Étonnant que le médecin généraliste n'aie pas tilter.

petitprunier a dit…

salut biche!

en fait pour se premunir, il "suffit" d une exposition des avant bras 1 à 3 quart(s) d heure quotidien(s) durant toute la "belle saison" i.e printemps été. se dire qu avec toutes les recommandations anti soleil (legitimes au demeurant) on ne parvient plus à egaler ce tout petit tps d expo, ca fait tout de meme reflechir ^^ et ca laisse aussi penser que le lobby cosmetique n est pas pour rien dans les injonctions à se protéger, au detriment meme de la santé (oooohhh comme c est etonnannt ^^)

des bisous et bon bain de soleil (si t en trouves)

Anonyme a dit…

Le médecin, il y a quelques années, avait recommandé la même chose à ma belle-mère : s'exposer sans protection solaire un quart d'heure par jour pour aider à lutter contre l'ostéoporose.
Le soleil peut aussi être notre ami !
Cath

Ma fine bouche a dit…

Mais comme tu as raison ! Depuis quelques années et grâce à un médecin généraliste attentif, je fais une cure de vitamine D tous les 6 mois. Et même si mon cas et d'autres ne sont pas aussi extrêmes que le tien, elle m'a dit que sous nos latitudes assez peu ensoleillés, c'est très fréquents !

Geraldine a dit…

Fou ! j'ai eu pareil, et des dents qui se cassent miraculeusement, non cariées ! vite !

renardeau a dit…

Cette histoire de vitamine D me fait penser a Helene de mon blog de fille. Je me souviens d'une vidéo lénifiante ou elle disait qu'elle avait fini par découvrir (a l'age de 40 ans et des brouettes) qu'en fait le soleil, c'était cool, et que c'était crétin de se tartiner de creme solaire + fond de teint anti-UV a chaque fois qu'elle mettait le nez dehors. Que le soleil aidait a fixer le calcium et la vitamine D et que sans lui on avait des carences... désolée pour la comparaison hippie mais le soleil c'est la vie (comme tous les trucs, avec modération).
C'est marrant parce qu'a une époque a cause de tous les blogs de mode etc j'avais eu une phase de culpabilisation, du genre "mon dieu tu fais n'importe quoi tu oses sortir au soleil sans protection mais ma pauvre fille ta peau va etre DETRUITE a l'age de 50 ans". Je pense que l'industrie cosmétique a fait un gros lobby sur tous les produits couvrants et que parfois ca se discute (je ne prone bien sur pas le laxisme total du genre s'exposer seins nus sur la plage pendant 4h non stop entre midi et 16h en plein mois de juillet).
Il y a aussi la latitude. Plus on est dans le nord et moins le soleil nous donne ce dont on a besoin (15 min d'exposition sur la cote d'azur et en norvege, a la meme période de l'année, c'est pas pareil).

PS: la gelée royale c'est super discutable comme produit je trouve. C'est un produit qui est nécessaire au bon fonctionnement de la ruche (donc quand on le préleve on "tue" un peu la ruche et a une époque ou les abeilles ont des plus en plus de mal a survivre c'est pas cool....)

Charlotte a dit…

Salut Marie , ta carence profonde en vitamine D me rappelle l'article que tu avais fait sur tes douleurs abdominales.
Tu as peut être bien une authentique maladie coeliaque avec malabsorption digestive .
Tu devrais retourner voir ton généraliste pour lui raconter tout ça (et comme ça la prochaine fois qu'il verra quelqu'un qui a al aux os il y pensera)
bises

Anonyme a dit…

Ah la vieille douleur aux tibias, je la connais aussi!
Mes symptômes étaient les mêmes que les tiens, avec la sensation d'avoir mal directement à l'os (trop bizarre).
Le médecin m'avait dit à l'époque que ça passerait, et en effet c'est passé...au bout de trois ans!
Mais une amie à moi a réussi à mettre fin au problème en courant pieds nus (elle a lu ça dans un livre intitulé "Born to run")- apparemment ça remuscle le pied et permet de courir de manière plus naturelle (en posant la plante du pied avant le talon), ce qui prévient les douleurs au tibia et la périostite aussi. Une piste à suivre?

Cerise

Chaouinette a dit…

Et bien merci pour ce post, moi aussi j'ai mal aux tibias quand je cours et mes dents se cassent toutes seules. Je vais tenter le 1/4 d'heure de soleil et les compléments en vitamine D histoire de voir si ça ne viendrait pas de là. Merci

Anonyme a dit…

Bonjour marie
Comme toi a la première verification de mon taux de vitamine D, je n'avais même pas de chiffre tellement mon taux etait insignifiant.
C'est ma gyneco qui m'a fait verifier mon taux et qui depuis suit ma carence.
Mon taux est remonté doucement et lentement,rien d'astronomique mais c'est remonté.
je prends une ampoule tous les deux à trois mois depuis 5,6 ans je crois.
D'ailleurs j'ai une ampoule à prendre là.
Et je n'ai rien contre le soleil, c'est juste que je ne pars jamais en vacances et en ville, j'habite en maison, je n'ai pas particulièrement l'envie ni l'idée de mettre mes bras trois quart d'heure au soleil..chiant quoi..
Il s'agit aussi de prevenir l'osteoporose lors de la ménopause donc je prends mes ampoules..et voilà


À bientôt
Cécile

Avril a dit…

j'te rassure (ou pas), il y'a encore des gens qui ne courent pas ahah, comme moi par exemple parceque je n'aime pas ça, je suis nulle en course et j'ai absolument pas la patience de m'y mettre jusqu'à progresser, donc j'ai opté pour la piscine! c'est bien aussi et moins violent pour mon dos qui est une merde!

d'ailleurs ça me fait penser que mon médecin m'avait prescrit une ampoule de vitamine D par trimestre, il serait temps que j'aille l'acheter!

des bisous

(pas mal le captcha où il faut cliquer sur des photos de bouffes... ahah)

Fanny a dit…

Tu as bien fait de demander un autre avis. J'avais une douleur persistante dans la jambe droite depuis une course à pieds. Pendant 3 ans, j'ai souffert et je suis allée de kiné en kiné. Je commençais à boiter et un jour, j'en ai eu marre, j'ai demandé une IRM avec insistance. Résultat : une ostéo-nécrose des têtes fémorales, je suis arrêtée depuis 6 mois et présentement à la clinique suite à une opération de forage et de greffe. Comme quoi, il faut s'écouter et arrêter de croire les médecins qui banalisent les moindres maux.

Clairette a dit…

Salut Marie !
Moi quand je courais j'avais des douleurs aux genoux et aux mollets, c'était vraiment pénible. Je suis allée voir un médecin du sport qui m'a dit d'arrêter de courir, c'est trop traumatisant pour les articulations. Merci monsieur. Après lecture de cet article j'ai collé complet : http://lucilewoodward.com/arretez-de-jogger-courez/
Je me doutais que je devais mal me placer pour courir, mais là j'ai pu le vérifier en augmentant ma vitesse, les douleurs étaient vraiment moindre. Truc de fou. Mais qu'est ce que c'était dur pour le souffle ! Alors pour l'instant je vais en salle de sport et j'ai plus de résultats en combinant renfo et hiit. Il faut tatonner et trouver ce qui nous convient, mais garder en tête que la santé peut aussi en prendre un coup.

Quant à la vitamine D, merci pour ton témoignage. Je vois plutôt d'un mauvais oeil cet protection à tout prix, pour la synthétisation de cette vitamine oui, mais aussi parce que je n'ai aucune confiance en les nanoparticules qui abondent dans les crèmes protectrices. M'étonnerait que ce soit moins nocif que les rayons du soleil. Mais c'est un très vaste débat, donc merci d'avoir apporté un autre éclairage !
Bises à toi !

Anonyme a dit…

Merci Marie de nous parler de ça, je vais faire attention à ma vitamine D aussi alors :)
Merci, bisous!!

Marianne a dit…

Super ta régularité en course à pieds ! Moi j'ai fait qqs tentatives, mais comme je n'ai ni souffle ni endurance, ça n'a pas pris. Ça viendra quand ça sera le bon moment, une réunion entre envie, motivation et forme :)

La vitamine D et moi, c'est toute une histoire aussi ! Il y a 3 ans, j'ai commencé à avoir une grosse baisse de moral et de forme. Après grosse insistance de mon côté, on a fini par trouver une méga carence en vitamine D, qui peut expliquer et favoriser quelques états anxieux et baisses de forme. Depuis, je prend donc une ampoule 6 mois dans l'année. Et les 6 autres mois, je tente de capter le soleil, mais pas facile quand on habite quart nord-est, qu'on travaille beaucoup et en intérieur. Là par exemple, je suis sûre que le taux est pas au top.
Bref, tu as raison d'en parler, avant cet épisode, j'avais pas du tout conscience de ça, mais mon doc m'a appris qu'on était presque tous en carence sous nos latitudes. Et comme j'ai la peau ultra claire, je fais aussi partie des personnes qui se protègent voire fuient le soleil à fond, à tord parfois.
Le côté moins cool c'est que le temps que j'insiste pour qu'on trouve ce qui "clochait" chez moi, j'ai perdu pas mal confiance en la médecine (j'ai pas été prise au sérieux au début, j'ai du insister car je sentais que ça n'allait pas mieux), et que ça continue à me jouer des tours. Mais c'est un autre chapitre :)

Bon weekend Marie ! Et bon ensoleillement à toutes et tous !

Estelle a dit…

Hello Marie

Merci pour ce poste. C'est toujours un plaisir de te lire. J'avoue attendre chaque poste avec impatience.
J'avais partagé avec toi (et vous tous) la chanson de Daniel Caesar il y a quelque temps en pensant que ça te plairait. Voici une nouvelle chose très différente mais qui fait du bien. Peut être que ça te plaira aussi :)
http://jonathanlehmann.fr

Bises
Estelle

Anonyme a dit…

Coucou Marie!
Je vais écrire un commentaire totalement hors sujet, mais je viens de voir un film que j'ai beaucoup aimé, et je pense que peut être ça pourrait te plaire : "And while we were here", j'ai trouvé la photographie très très belle (ça se passe entre Naples et l'île Ischia, couchers de soleil couleur parme...), la musique également!
Tu me diras ce que tu en penses si jamais tu le regardes, je t'embrasse jolie Marie ;)
P.S: fais tu partie de ces gens qui ne jurent que par la VOSTFR? Moi oui^^

Marie a dit…


La vie est belle: peut-être oui!

eclecticanimals: C’ets dingue ce que tu racontes, mon médecin m’a dit que ça prendrait un peu de temps donc j’attends

Amande que j’aime: ahahaah

Anonyme: Ouais c’est clair!

petitprunier: Je prends du plaisir à mettre le museau dehors :-)

Cath: sûrement même

Ma fine bouche: oui apparemment

Geraldine: si ça se trouve c’est ça!

renardeau: moi je m’expose j’adore ça, mais je le faisais avec beaucoup de culpabilité là, je me suis bien détendue…

Charlotte: je vais faire une écho et j’ai pris rdv avec un médecin pour vérifier, merci de m’en parler

cerise: j’ai trop envie de courir pieds nus

Chaouinete:ça vaut le coup de demander à to médecin c’est clair

cécile: tu sais pourquoi toi? Une carence admettons mais des taux si bas c’est étrange …

Avril: ahahah oui!

Fanny: oh merde… Oui tu as clairement bien fait d’insister …

Clairette: Alors ce post que tu mets en lien, une révélation je vais en reparler ici

Anonyme: Oui!

marianne: Merci pour ton témoignage je crois que mes baisses de moral peuvent aussi être dues à ça.

Estelle: <3 j’aime beaucoup oui, j'avais posté un morceau d lui (une reprise) il y a quelques posts

Anonyme: je ne connais pas du tout ce film merci pour le conseil. Bisous
Oui je préfère la vostfr mais peux regarder un film en français

peachylau a dit…

Parfois, le mal au tibia quand on court peut aussi venir des mollets trop tendus ou d'un mauvais alignement du genou. Echauffe toi-bien et étire-les après ta course et porte des baskets adaptées

Anonyme a dit…

Non je ne sais pas purquoi mes taux sont si bas et reste en dessous malgré les prises d'ampoules de vitamine D..mais je pense que mes intestins absorbent mal certaines vitamines. Malgré une supplementation quotidienne et pendant de longues annees en fer, mon taux était resté faible mais acceptable, il n'y a que depuis deux ans que mon taux a réellement décollé..bref la paroi intestinale peut être perméable..pour moi je ne sais pas vraiment je n'ai jamais cherché à savoir..

Bisou
Cecile

Anonyme a dit…

Je veux dire impermeable....au lieu de permeable...