Pages

25.3.15

GIRLS SAISON 4




La saison 5 de Girls vient juste de s'achever sur HBO et c'était trop bien.

Je me suis rendue compte que Girls est l'une des seules séries que je suis maintenant assidument.
Je sais pas pour vous vous, mais je trouve qu'il y a trop d'offres maintenant, trop de choix de séries qu'on a de toutes façons pas le temps de regarder alors je cherche à peine... Je n'ai regardé ni Walking dead, ni House of cards ni toutes les autres dont tout le monde parle.

Mais Girls sans que je ne sache vraiment pourquoi est devenue la seule que j'attends, la seule dont je scrute l'arrivée avec impatience.

J'en ai déjà parlé plusieurs fois mais comme cette saison a été en relative rupture avec les autres, j'ai sauté sur l'occasion pour en reparler ici (même si je sais que cette série ne remporte clairement pas l'unanimité et agace beaucoup).

Je risque de spoiler évidement...

L'étrangeté narrative de Girls (évidement je parle pour moi, vos ressentis sont peut-être tout à fait différents) c'est qu'on passe une certaine partie des épisodes à se demander ce qu'on fout là à regarder des vingtenaires errer, ne trouver aucune réponse à leur problématique et être plutôt mal peignés.
Ca provoque une étrange sensation de surplace d'histoire et de personnages (c'est une des critique les plus faites à la série, ses personnages stagnants. Ça et le narcissisme de Hannah / Lena).

Mais le charme de la série se situe aussi là-dedans, une stagnation assumée, dans l'anti-win.
Lena Dunham ne développe pas des personnages qui se complaisent, ce sont des personnages qui tentent de sortir de leur schéma, qui essaient des trucs, qui ratent souvent mais qui malgré tout se relèvent. Et ça prend du temps d'où cette impression de stagnation. Deux pas en avant, un pas en arrière.
Je ne suis pas experte mais certains éléments de Girls m'ont fait penser aux tragédies grecques.
Là il ne s'agit pas de dieux qui malmèneraient l'existence des humains qui luttent vainement, eux, pour sortir de leur propre condition, mais il y a de ça dans la série, une volonté profonde de sortir de ses schémas et une remise en question réelle mais... mais une vraie fatalité et une incapacité à le faire totalement.
L'analyse permanente des personnages sur leur propre existence rend finalement tout ça assez tristounet, ils ont une pleine conscience de leur propre incapacité mais singent, incarnent ce qu'on attend d'eux (sauf Adam qui est un personnage relativement à part).

On nous explique souvent que nous sommes auto-maléables (le fameux "quand on veut on peut" dont on parlait hiermais Girls s'oppose radicalement à cette pensée et par extension au modèle de win défendu dans l'american dream.
D'où cette impression de stagnation, de répétitions, de ratés, de retours qui ressemblent sous des tas d'aspects bien plus à la vraie vie.

Ce qui me plait le moins dans la série se sont les interactions entre les personnages féminins, je les trouve au contraire irréels.
Je n'arrive pas à savoir si c'est culturel (NY. Je ne sais pas si vous souvenez des analyses comparatives amoureuses que Garance Doré avait fait à son arrivée à New-York mais en tant que petite européenne j'avais été choquée des "date" américaines et de l'autorisation "morale et sociale" qu'un individu teste des autres individus en même temps... Ca c'est quand même une sacrée différence) ou si c'est autre chose mais je ne comprends rien à ce qui lie les 4 filles. J'ai parfois le sentiment qu'elles se détestent entre elles.

En revanche je suis très sensible aux personnages masculins Ray et Adam que je trouve très bien écrits et attachants. Les liens amoureux aussi sont très finement mis en scène. La rupture entre Adam et Hannah, dans ce qu'elle (la rupture) ne dit pas, les regards, les plissements de bouche d'Hannah, son corps maladroit qui quitte l'appartement est vachement réussie.
Pour le coup, Girls met beaucoup de pudeur dans ce qui n'est pas le corps, c'est très beau et très différent de ce que j'ai pu voir ailleurs pour le moment.

Si vous avez vu la fin de Girls ça me ferait plaisir de savoir si vous êtes ou non d'accord avec ce que j'ai dit dans ce billet.

Je vous embrasse.



10 commentaires

Jess a dit…

Tout comme toi, je suis assidument Girls et je pense, en grande partie, pour cette lenteur et cette relative stagnation des personnages...
Comme dans le cinéma, j'aime la contemplation et la lenteur, les moments de silence, les moments de rien.
Une autre série qui m'avait un peu fait le même effet c'est Treme. Tu connais? Il y a des évènements, plus de personnages, mais aussi une certaine lenteur, un temps laissé aux personnages pour qu'ils prennent chair sous nos yeux.
Girls, The Wire, True Detective et Treme sont pour moi les meilleures séries de ces dernières années, dans des styles bien différents, mais avec sans doute le point commun, d'une histoire qui se déroule dans le temps, d'une certaine lenteur et d'une justesse absolue dans le casting.
Quand aux relations des filles, je suis un peu comme toi, je ne les comprends pas trop non plus... et parfois les relations amoureuses me laissent un perplexe aussi.
Mais tant mieux finalement!



Boucledar a dit…

Ah écoute moi j'ai beaucoup aimé la fin, j'ai trouvé ça émouvant , mais tout le reste de la saison je l'ai passé à me demander pourquoi je regardais, qu'est-ce que ça m'apportait. Et j'ai pas trouvé. Je suis mal à l'aise et énervée à la fin de chaque épisode, je trouve qu'il y a quelque chose de malsain et de mauvais qui se dégage de cette série, et surtout de ses personnages féminins. Faut que j'arrête de regarder quoi :)

Marnie a dit…

J'ai fini de regarder la saison 5 ce matin!
Moi aussi j'attends chaque saison avec impatience. Certaines choses me dérangent (comme Hannah qui est assez insupportable) mais j'aime bien l'évolution de Shoshana et Adam. J'aime bien que les scènes de sexe soient comme dans la vraie vie (on voit des cunni, c'est con mais c'est rare!).
Et j'aime bien que ça se passe à NY en étant assez "réaliste" niveau train de vie(comparé à Gossip Girl par ex).
Il y a eu quelques moments que j'ai trouvé émouvants, notamment quand Mimi-Rose dit à Adam qu'elle fait semblant de dormir le matin car elle adore le rituel qu'il la borde et l'embrasse avant de se lever.

Charlotte a dit…


Comme toi, j'ai beaucoup aimé cette saison (la 4 il me semble et non 5).
J'ai regardé les 3 premières saisons avec toujours un sentiment assez mitigé. Il y avait du bon (je reconnais un vrai talent d'écriture à Lena Dunham, elle arrive à très bien saisir certains aspects de sa génération) et du moins bon (le gros point noir à mon sens : les personnages tous plus antipathiques les uns que les autres, et surtout les personnages féminins !).
Mais cette saison fut vraiment une réussite, on a gardé l'écriture toujours aussi fine et juste et les personnages se sont enfin développés, ont enfin dévoilés quelques fêlures qui les ont rendus plus humains et moins imbuvables.
Je trouve toujours que ce sont les personnages masculins qui s'en sortent le mieux, Ray et Adam sont absolument excellents, mais Soshanna et Hannah ont quand même connus une belle évolution.
Je regrette toutefois l'absence totale de Jessa, qui a du apparaître en tout et pour tout 10 minutes dans la saison et qui n'avait aucune intrigue à défendre ! Quel gâchis.
Quand à Marnie, tout ça me laisse un peu sur ma faim, mais je pense que la suite peut être intéressante.

Enfin, je suis tout à fait d'accord avec toi en ce qui concerne leurs relations amicales. On se demande vraiment ce qui les lie. Elles ont surtout des comportements mesquins les unes envers les autres ! D'ailleurs dans cette saison, on les a très peu vu ensemble.
J'ai beaucoup aimé ce que Marnie dit à Hannah dans la salle de bains, après sa rupture avec Adam... c'était très beau et touchant ... mais très bizarre vu leur relation !
Je ne sais pas si comme tu dis c'est une différence culturelle et que c'est la conception de l'amitié aux USA, ou du moins à New York, ou si c'est juste une flegme des scénaristes.

J'ai hâte de voir la prochaine saison en tout cas.

Karel a dit…

J'ai beaucoup aimé cette saison 5. J'ai eu la même réflexion que toi lorsque Hannah quitte son école d'écriture. Elle a tellement voulu y aller, le faire et réussir, mais elle n'a pas pu par manque de confiance en elle. Et c'est tragique d'échouer là où on voudrait réussir. Je comprends que certains puissent trouver son comportement agaçant, mais au fond, on est toutes un peu comme ça dans la vraie vie. Si on était toujours en empathie avec elle, le message qu'elle transmet ne serait pas le même. Elle a énormément mûri et la scène de fin le prouve. je suis fière qu'elle ait réussi à lui dire non, pour son bien. Parfois, il faut accepter que certaines personnes sont nocives pour nous et qu'elles nous font plus de mal que de bien même si on les aime :/

Marnie m'aura grandement gonflé avec son égo surdimensionnée et à se regarder le nombril, elle ne mérite absolument pas Ray !
A part ça, c'est une honte qu'on ait vu Jessa 20min en 10 épisodes, et j'espère que la storyline de Shoshanna sera plus aboutie à la saison 6.

J'attends le retour avec impatience !

Marie a dit…


jess: je ne connais pas Treme, entendu parler mais pas vu! merci

Boucledar: ah ouais malsain?

Marnie: T'as trouvé beau le moment où Adam parle à Hannah de leur amour dans l'épisode 5?

Charlotte: Oui merci je me suis trompée, j'ai rectifié :-)
Ray et adam sont vraiment trop bien!
Oui le passage entre hannah et marnie est très beau, elles sont vraiment intimes à ce moment là.

Karel: J'attends aussi le retour avec impatience.
C'est clair que le traitement du personnage de Jessa est ultra light.

Anonyme a dit…

salut Marie,

je viens de terminer cette saison, je la trouve sublime et subtile et à la fois plus douce par son travail des personnages qui grandissent et trouvent une certaine position. beaucoup disent que le personnage d'Hannah est trop présent, qu'il y a un côté narcissique? pour en revenir sur les femmes de cette série je me demande si elles ne sont pas toutes un seul et même personnage, qu'elles s'aiment et se tétestent comme on ne supporte pas parfois certains aspects de nous. Les mecs sont qd à eux à l'honneur un mélange de fragilité, de maturité, de centrage, ils assument leurs sentiments, leurs choix "malheureux", ils osent mettre des mots dessus et communiquer à l'autre. Bref, j'ai aimé cette saison

Anonyme a dit…

salut Marie,
Je suis assez d'accord avec ton point de vue. Pour ce qui est des relations entre elles, j'ai l'impression que plus les saisons avancent plus elles s'eloignent les unes des autres, un peu comme avec tes amies d'enfance que tu cotoies plus par habitude et qui te comprennent moins car au fond vous n'avez plus la même vie. Tout d'un coup un malaise ou du ressenti s'installe à cause de ce décalage de vie ( mais peut etre je me trompe grave là...).
La grosse déception était qu'il n'y a que 10 épisodes à vrai dire. Parceque pour moi, à part jessa et marnie, personne n'a stagné ! Une telle scene de rupture (aussi juste) est impensable dans la saison 1. J'ai aimé que Hannah accepte de tenter autre chose que l'écriture ( savoir renoncer n'est pas évident), qu'elle ne ramenne pas le problème de ses parents à elle, et que shoshanna ne se contente pas de son plan de départ ( epouser un homme socialement haut placé). Et puis ray et adam...on est d'accord. J'espere juste qu'on retrouveras adam la prochaine saison du coup...

lenna a dit…

hello hello
j'ai aussi apprécié cette saison, plus que celle d'avant, et la fin m'a plu. ce n'est pas une série qui caresse le spectateur, ou à rebours. mais il s'y passe qq chose qu'on ne trouve pas partout. hâte de voir la suite.
bises
lenna

Anonyme a dit…

Je trouve aussi que les râtés de ces 4 filles sont ce qu'il y a de plus intéressant dans la série.
La majorité des gens avec qui j'en ai parlé ont détesté la saison 2...mais pour une fille qui a connu ça aussi (repousser l'échéance d'un travail dû jusqu'à ne plus avoir le temps, rester chez soi, se cacher sous la couette comme une enfant en étant si angoissée qu'on en vient à se dire qu'on est à deux doigts de crever, dire à sa meilleure amie que tout va bien..), je trouve que ce que Dunham nous montre à l'écran est bouleversant et brillant.

Dans le dernier épisode de la saison 4, j'étais vraiment émue quand Adam demande à Hannah de se remettre avec lui, je ne m'attendais vraiment pas à un refus de sa part à elle... Et on sait toutes la force que cela demande.
J'ai hâte que la saison 5 reprenne!! gros bisous jolie Marie :)