Pages

7.1.15

MON VENTRE ET MOI

12b4a88fbajumbo-600x400


 (Photo sans rapport on est d'accord mais pas fastoche à illustrer ce billet)





Y-a-il plus narcissique que de parler, au premier degré, de mon ventre?
Peut-être pas, c'est vrai.
Mais est-ce une raison suffisante pour ne pas le faire ceci dit?

Depuis que je suis enfant, depuis toujours donc, c'est quasi un truc qui me caractérise, j'ai mal au ventre.
(glam j'avais dit ou pas?)
Alors tu vas me dire que tu t'en tamponnes de mes douleurs mais je voulais quand même parler de tout ça parce que... Ben parce que j'essaie de trouver des solutions et que j'imagine ne pas être la seule dans cette situation et je trouve ça dommage de pas partager des avis, réponses, améliorations aussi là-dessus.

Mes maux de ventre sont surtout liés à un état d'anxiété important (les causes organiques ayant été éloignées il y'a quelques années... en même temps ça a peut-être changé, j'en sais trop rien!) mais là j'en ai vraiment marre (avec ma petite hypocondrie, on est clairement au top vu qu'à chaque fois je me dis que c'est grave. Et comme ça arrive quasi 5 fois par semaine, je vous laisse imaginer le délire dans mon cerveau. Ne me juge pas!)
Depuis quelques mois, les douleurs s'amplifient et surtout leur fréquence, de plus en plus souvent je peux à peine réfléchir tant j'ai mal.

Après l'un de mes posts sur l'alimentation, Claire, une lectrice du blog m'avait envoyé un mail adorable et qui m'avait mis la puce à l'oreille.
Claire fait de études de naturopathie et m'avait proposé un petit diagnostic à distance.
On s'est échangé des tas de mails, elle m'a posé des tas de questions sur ma manière de m'alimenter et sur mon corps (certaines questions étant super glamour, vous vous doutez bien!).
Ses mails avaient été très inspirants.
Elle avait mis le doigt sur certaines choses qui n'étaient pas au top mais sans jugement, essayant de trouver une solution spécifique à mon cas.

Déjà elle avait suspecté une intolérance au gluten et au lactose. Mais déjà, ça me semblait titanesque cette histoire.
En gros elle me proposait de faire un test, éliminer  le lait de vache et le gluten de mon alimentation pendant 3 semaines, temps nécessaire pour se faire une idée. Si les symptômes diminuaient au cours de ces 3 semaines, j'aurais ma réponse.
Ca sonnait un peu "truc à la mode" vu qu'on entend parler partout de l'intolérance au gluten mais j'avais rien à perdre à essayer, si ce n'est la peur.

La baguette de pain blanc et les pâtes composent l'essentiel de mon alimentation.
J'aime la baguette depuis que je suis enfant, plus que les gâteaux, c'est mon aliment préféré je l'ai toujours dit. J'en mange une par jour de préférence bien cuit.
Et d'un coup il faudrait que j'arrête ce que j'aime tant. Comment le pain pourrait ne pas m'être bénéfique?

À la suite de ses mails, j'ai modifié 2 ou 3 trucs sur ses conseils mais des trucs qui ne me coûtaient pas vraiment...
Et au bout du compte... Ben pas de changement physiques notés.


Mon problème est double je le sais, il y a certes l'anxiété quasi permanente sur laquelle je dois bosser (Le ventre est parfois considéré comme le "deuxième cerveau" siège des émotions en tout genre) et de l'autre la nourriture.

Ma mère m'a parlé d'une de ses collègues qui avait consulté pour elle-même un naturopathe pour des problèmes de fatigue et ça a agit été fulgurant (un naturopathe à Metz qui a l'air très très bien)
Mieux cette collègue avait une fille qui présentait le même type de symptômes que moi et qui, après un arrêt de 3 semaines de lactose et gluten, avait perdu tout son ventre "malade" (dans son cas à elle, 8 kilos. J'ai le même type de souci).
C'est un truc que j'ai, mon ventre physiquement est un peu "bizarre", gonflé, c'est mon plus gros complexe (que de révélations aujourd'hui). En plus je suis très cambrée, je te laisse imaginer les suspicions de grossesse -__-'

Alors, il y a 3 semaines, n'en pouvant plus d'avoir mal sans arrêt, je décide d'aller voir un naturopathe en vrai.
J'arrive chez le mec, cabinet plutôt cool. On discute, il me pose sensiblement les mêmes questions que Claire, il regarde le fond de mes yeux avec un appareil qui ressemble à celui des ophtalmo, il observe mes doigts, me trouve une belle vitalité (laisse moi me la raconter 2 minutes, après tout ce que je viens de dire...), il me suggère d'arrêter totalement le Coca :-(
La séance dure plus de 2 heures, il est chouette. On essaie de trouver ensemble des solutions adaptées.
Et ... Il me parle encore de ces 2 intolérances.
Il me conseille, comme Claire, de laisser passer les fêtes et de faire le test de 3 semaines sans gluten ni lactose.
Ca fait 2 fois, effet de mode ou pas, j'ai quand même pas grand chose à perdre. Essayer c'est peut-être pas si dur que ça.

Alors j'essaie petit à petit. Déjà je ne mange plus de pain, ce qui est un bon début. Je le remplace par des galettes de riz avec des trucs dessus (et j'aime bien pour de vrai).

Le naturopathe m'avait conseillé de ne consommer aucun produit laitier pas même de chèvre ou brebis mais je m'y tiens qu'à moitié. Je mange encore du fromage de chèvre.
J'ai multiplié par 3 ma consommation de légumes.
Et j'élimine petit à petit le Coca.
J'ai ré-intégré une version simplifiée du Miam O fruit de France Guillain au petit dej'.
Bon c'est un début, rien d'absolument radical mais je vais essayer pour de vrai.

Voilà, je vous tiendrais au courant si tout ça vous intéresse évidement.

Allez bisous smack








46 commentaires

severi27 a dit…

Je me retrouve dans ce que tu évoques, depuis l'adolescence, j'ai mal au ventre. J'ai toujours considéré que mon histoire familiale était à l'origine de ces maux, si bien que je les considérais comme faisant partie de ma personnalité angoissée. Tu connais la suite, ces douleurs étaient en fait une tumeur dans le colon, et des métastases dans le foie, un cancer donc. Tu vas probablement prendre peur en me lisant mais ce n'est pas le but. Je sais désormais, pour avoir consulté une naturopathe avant même d'être diagnostiquée d'un cancer très avancé, que mon alimentation a été un facteur aggravant. Je venais la consulté pour mon ventre, mes douleurs, mes ballonnements, elle m'a recommandé le Miam Ô Fruit de France Guillain et sa méthode. Après quelques jours, je sentais déjà les effets bénéfiques de ces profonds changements d'alimentation. J'en ai parlé longuement sur mon blog pour essayer de partager des conseils et amener l'idée selon laquelle l'alimentation est essentielle en matière de santé. Je te mets quelques liens si cela t'intéresse. Le déclic est important quand on sait à quel point le lait est mauvais chez l'adulte, d'où l'information. Pas besoin de te priver de pain, il suffit de ne pas le manger blanc, pareil pour les pâtes, je mange du plain complet ou intégral (BIO) et des pâtes 1/2 complètes. Si tu pars avec l'idée que tu te prives, ça ne fonctionnera pas, l'éventail des possibilités est large dans cette nouvelle alimentation que tu vas mettre en place. Je ne bois plus de coca depuis 3 ans alors que j'étais accro, je ne mange plus de sucre raffiné alors que j'étais accro mais ils sont remplacés par du lait de noisettes ou tout autre lait végétal et par des fruits, amandes, noisettes, noix de cajou à 16H00.
http://simplicityisnotsoeasy.blogspot.fr/2014/02/le-ventre-notre-deuxieme-cerveau.html
http://simplicityisnotsoeasy.blogspot.fr/2013/10/lunch.html
http://simplicityisnotsoeasy.blogspot.fr/2013/06/disease.html
http://www.dailymotion.com/video/x2tg9w_lait-mensonges-et-propagande-thierr_tech
http://simplicityisnotsoeasy.blogspot.fr/2013/10/diary.html

Amélie a dit…

Bonjour Marie, je me reconnais aussi dans ce que tu décris (attention 3615 ma vie)...Depuis le lycée je souffre de mots de ventre plus ou moins graves et plus ou moins difficiles à gérer. Après de multiples examens, le verdict de maladie "psychosomatique"est tombé. Bon enfin en gros mon angoisse joue sur mon estomac et plus précisément mes intestins. Bref, maintenant à presque 30 ans je réfléchis à aller voir un naturopathe alors même que j'ai vraiment du mal à croire à la médecine "parallèle". J'ai essayé de tenir sans gluten justement à cause de cet effet de mode mais sans être suivie...je n'ai tenu qu'une semaine et puis maintenant je suis enceinte, alors ce n'est plus le moment de me lancer dans des régimes stricts. Mais ton expérience m'intéresse énormément, parce que même si je vis bien avec mes problèmes gastriques (hum), je reste persuadée que si je trouvais une vraie solution, ma vie en serait considérablement améliorée... Bises et bon courage.

Tibo a dit…

Le résultat de ton essai de modification d'alimentation va intéresser beaucoup de monde je pense !

Anonyme a dit…

Bonjour Marie!
Je crois que c'est mon tout premier mot chez toi... ;)
J'ai de grosses douleurs d'angoisse régulières depuis que je suis enfant... Bonjour le nombre de fois où j'ai cru mourir de l'appendicite... (je viens d'écrire ça...?!) Depuis quelques temps, dû à d'autres problèmes, je consulte un acuponcteur... Qui a repéré cette énorme angoisse que je me balade depuis tellement de temps... Et il arrive à me soulager... Séances d'acuponcture + homéopathie (et quelques conseils d'alimentation et d'hygiène de vie -sport etc...) j'ai vraiment constaté une amélioration... Et les séances d'acuponcture hyper bénéfiques pour la détente, la façon de voir, d'envisager les choses... Bon, bref, ce n'est que mon expérience... Et je prend note des conseils de Severi27... Merci!
Bon courage, et merci de tes partages simples, accessibles... :-)

stef a dit…

Bonjour Marie,

J'ai eu le même problème pendant des années.
Petit à petit j'ai modifié mon alimentation, moins de gras en fait pour résumer.
Mais ce à quoi je fais le plus attention ce sont mes envies! Je suis convaincue que mon corps sait ce qui est bon pour lui!
Je ne me sens jamais obligée de finir mes portions ou passer à table si je n'ai pas faim. C'est comme ça que j'ai pu me débarrasser de maux de ventre qui ont duré des années!Récemment, j'ai éliminé la viande car cela me dégoûtait. Je n'avais aucun plaisir à en manger donc autant écouter mon ressenti.J'ai aussi bcp diminué les produits laitiers. Mon ventre n'est plus un problème aujourd'hui mais j'ai aussi longtemps cru que cela venait d'anxiété générale.
Bon courage en tout cas pour trouver TA solution!

ziloa a dit…

Check aussi que tu n'aies pas une hernie hiatale ;-) des traitements existent pour ça.

aemi a dit…

Salut Marie!
Mon ventre est un véritable problème aussi parce que j'ai la maladie de crohn. Ça fait 4 ans maintenant. 4 ans sans rémission et j'ai testé tous les régimes santé possible. Au final, celui qui me convient le mieux est le régime paléo et je te le conseille. Ce qu'il faut comprendre avec notre système digestif, c'est que normalement, il y a tout un tas de bactéries plus ou moins gentilles ou méchantes. Normalement, il y a beaucoup plus de sympa que de pas sympa. Il y a plein de familles. Chaque famille de bactéries digère un type d'aliment ou de molécule. Toute ta famille de bactéries s'est construite, normalement depuis la toute première fois où, bébé tu as avalé quelque chose, et elle s'est amplifiée toute ton enfance jusqu'à donner cette "colonie" (vrai terme). Si elle a été mal construite à l'origine, ou bien si quelque chose est venu perturber ta colonie ou tuer définitivement une "famille" de bactéries (ex: antibiotiques, autres..) cette famille ne sera plus là pour digérer tel ou tel aliment. Les aliments que la plupart d'entre nous ne digèrent plus sont effectivement le gluten et le lactose en priorité. Ou alors tu as peu de bactéries pour les digérer et tu en donnes trop à ton corps.
Cela fait 4 ans que je fais des régimes et il m'a fallu 2 ans pour pouvoir re-digerer les pommes de terre et le riz. Je pense que je ne pourrais plus jamais manger de gluten.
Concernant ces deux aliments, "avant", il y avait du levain dans le pain (bactérie qui permettait de le digérer, on l'avalait en même temps qu'on le mangeait) et avant on mangeait des yaourts avec des bactéries dedans aussi et pas des crèmes glacées...
Depuis le temps que je fais des régimes (GS, paléo), tout ce que je peux te dire c'est que clairement, on ne mange pas assez de légumes. Un repas, ça devrait être des légumes et de la viande et une petite tranche de pain à la limite!

Voilà, si je te dis tout ça c'est parce que ventre gonflé, pour moi, ça veut dire problème de digestion, et problème de digestion, ça veut dire que tu manges des choses que ton ventre ne PEUT PAS digérer. Tout simplement!

Bon j'espère t'avoir éclairé un peu sur le fonctionnement du bidou! et si tu veux des pistes eh bien, n'hésite pas à me contacter!

ziloa a dit…

J'ai posté mon commentaire un peu vite. Pour le lait c'est assez simple, on le digère quand on a l'enzyme lactase dans notre estomac. Moi j'ai cette enzyme donc ça roule ma poule, le lait est assimilé par mon corps.
Quand on a pas l'enzyme ou qu'elle en déficit dans notre corps -> on a du mal à assimiler le lait -> on a mal au ventre -> utilité d'arrêter le lait (en Chine bcp de gens sont intolérant au lactose car ce n'est pas une civilisation qui avait l'habitude de prendre du lait).
Pour le gluten j'ai moins de connaissances... J'ai lu un super article qui parlait de l'effet de mode aux USA (mais il est super important de noter qu'aux USA ils abusent avec le gluten, ils rajoutent du "sirop de gluten" dans leurs pâtes à pain pour les cuire plus vite... j'imagine que c'est pas bon d'ingurgiter autant de gluten, mais je suis pas médecin.)

l'article, assez long et in Engliche, mais c'est de The New Yorker donc une bonne source quand même :) http://www.newyorker.com/magazine/2014/11/03/grain

Mathy a dit…

Tu n'es pas la seule , loiin de là.
Malade au niveau de l'appareil digestif (glamglam!) toute ma petite enfance, j'ai tendance a être malade dès que je stresse ou qu'il y a un changement dans mon environnement.
Ce que j'ai trouvé de mieux pour aller mieux : Ostéo (qui travaille sur le ventre en faisant travailler le foie - qui est très sensible au stress, les intestins etc) et le yoga. je fais ça depuis septembre et j'ai beaucoup moins de probleme. J'ai pas testé le régime sans gluten et sans lait, je suis comme toi et me nourris majoritairement de pain / pate et fromage, donc impensable. Pis j'y crois moyen.

bon courage, plein de bisous !

Peggy L a dit…

Moi aussi je me retrouve completement dans ton post... je passe la moitié de ma vie a avoir mal au ventre j'ai beau etre plutot menue et bien comme toi mon bidou est toujours un peu gonflé certains jours plus que d'autres. Je suis aussi d'un naturel tres angoissé cela n'aide clairement pas.
Intolerante au lactose je l'ai toujours ete et ce depuis ma naissance, donc depuis bien longtemps je suis passé au soja etc...
Pour ce qui est du Gluten, je ne pense pas y etre reellement intolerente, mais tout comme toi j'ai fais quelques test. Moi aussi je voue un amour sans limites a la baguette et au pates !!
j'ai commencé par eliminer totalement le pain blanc de ma vie, et j'avoue avoir deja noté un changement.. Mes douleurs elles aussi se sont montré etre moins presente.
Les pates j'essaye d'en manger moins d'en acheter des complètes.
il y existe a present enormement de produits sans gluten dans les supermarchés je n'ai pas encore tout testé.. Habitant a proximité de l'allemagne j'ai la chance d'avoir encore plus de choix a ce niveau la.
Je ne compte pas eliminer le gluten entierement de ma vie car j'aime trop mes pates au blé dur mais je remarque un mieux deja !
bisous et courage a toi !

Anonyme a dit…

bonjour marie

ton expérience m'intéresse aussi.
mon ami souffre de douleurs au ventre depuis 2010, il suspectait une bactérie attrapée lors de son voyage en égypte. les examens passés il y a un an et demi n'ont rien montré.
moi je suspecte son naturel stressé et angoissé et contrarié. il n'ose plus manger et est en sous-poids. en ma compagnie il n'a jamais mal au ventre et dort mieux et mange..
le problème est que pour se soulager il prend quotidiennement le soir de l'efferalgan codéiné(donné par son médecin), il prenait beaucoup pris d'anti-inflammatoire aussi ce qui je crois aggrave l'état de l'estomac et détruit les bonnes bactéries..
il ne sais plus vers qui se tourner ayant fait les examens nécessaires, et suivi des traitements qui n'ont rien fait.
bizarrement avec moi ses maux s'en vont..
j'aimerais l'aider ou le conseiller mais je ne peux pas.
tiens nous au courant oui!
moi même j'ai le ventre qui gonfle et parfois fait mal sauf quand je ne mange presque rien! mais je n'en suis pas à en souffrir. j'ai les intestins qui digèrent souvent mal, certains aliments ressortent tels quels en morceaux..bref bref..et certaines vitamines qu'ils absorbent mal..
mais je ne m'en soucie pas.
je me soucie plus de mon ami dont ses douleurs monopolisent comme toute son énergie et gâchent son quotidien, ses nuits.
j'ai donc hâte de te lire ainsi que les précieux commentaires des autres.

Anonyme Amande a dit…

voila un sujet qui va nous faire beaucoup parler...!

J ai decouvert mes problemes de ventre vers 24 ans, quand j ai du rentrer dans la vie active (tiens tiens !).
Mega ballonements, gaz inimaginables (n ayons pas peur des mots !), jusqu a constater du sang dans les selles (pas peur j ai dit !).
On m a diagnostique une rectocolite hemorragique mais pas trop violente heureusement, le traitement consistant a se gaver de medoc voir de cortisone quand l inflammation est trop violente (c est l inflammation du colon qui provoque le gros bidon, cette douleur de saturation totale qui moi m oblige a m allonger, et les bacteries qui font les gaz).
Je n ai jamais reussi a etre constante avec les medoc (meme avec la pilule !), c est pourquoi plus de 10 ans apres j ai fini par trouver mon propre mode de fonctionnement et ce malgre les nombreux conseils d amis comme ceux des lectrices ci dessus.

Hors de question d enlever les pates et le fromage (une journee sans pate est une journee de chien galleux) de mon alimentation, mais c est vrai que de les remplacer par les semi completes, et ne manger que la croute du pain aide. Apres des mois de miam aux fruits (trop long a faire pour moi), j ai fait ma semi version qui marche plutot bien. Pas de boisson gazeuse (adieu coca quotidien, mais quel kif les rares fois ou j en bois un glacé !) et je te conseille vraiment des gellule de charbon qu on trouve en pharmacie, ca marche bien pour degonfler !
J ai admis aujourd hui que je n aurai jamais le ventre plat, encore moins depuis que j ai "enfante" mais je gonfle moins souvent, c est un fait. Je prends mes medicaments quand je resaigne, c est tout. Ca ne doit surtout pas etre au quotidien.

Bon sinon j imagine que tu as du rencontrer un gastroentherologue, c est important pour ecarter toute autre colopathie...

Tu l auras compris, nous sommes tres interessees !!!!

je suis sure que le sport t aidera bcp aussi !

Cécile a dit…

Hello!!!
Bon les filles je suis tout comme vous, je n'ai pas trouvé de remède miracle: pas d'intolérance au gluten pour moi d'après le doc. Je me suis mise au sport pour évacuer le stress et il y a une nette amélioration j'ai un régime alimentaire vraiment équilibré mais bon j'ai des périodes délicates à ce niveau et aussi tous les complexes qui vont avec depuis toujours... Je fais aussi tout un travail perso accompagnée et je crois que c'est ce qui m'aide le plus. Je vais revenir vite ici lire tous les bons conseils. Merci!!!!

Clue a dit…

Hello Marie

partage d'une expérience personnelle : comme la plupart des commentateurs ici, j'ai connu des épisodes de maux de ventre réguliers.
Il y a 3 ans, un gros mal de ventre, que je croyais connaitre, s'installe.
Le SOS médecin que j'ai fini par appeler me dit "colite" et me fait une piqouse. A 2h du matin, réveillée par la douleur, je me dis "hmm pas bon", je rappelle SOS médecin et celui qui vient me dit "bon ce ne sont pas vraiment les symptomes mais ça pourrait être une appendicite".
Je suis allée à pied à l'hopital à 5h du matin, seule dans la nuit, un sceptique, avec ma petite ordonnance.
Ils ne l'ont détectée qu'au scanner (écho pas du tout claire).

Merci SOS médecin donc (le 2e était bon!! son diagnostic reposait sur une bonne suspicion)
et surtout : quand ça insiste, quand ça fait très mal, un tour aux urgences peut etre une bonne idée.

Bonne journée!!
Clue

Mathilde R a dit…

Je fais très court... Essaie de faire les bonnes combinaisons alimentaires. Par exemple, c'est une grosse erreur de manger un fruit en dessert, ou de mélanger les sucres et le gras. C'est tout un rééquilibrage car les plats d'aujourd'hui ne respectent absolument pas les bonnes combinaisons alimentaires, mais ça te facilitera énormément la digestion ! Et le matin, boire beaucoup d'eau avant d'avaler quoique ce soit...
Ca m'arrivait aussi d'avoir les maux de vente dont tu parles, mais depuis que j'ai arrêté certains aliments et que je respecte les combinaisons tout va beaucoup mieux. (tu devrais trouver facilement sur internet). Aussi, forcément quand on mélange trop d'ingrédients dans un repas qui ne se ressemblent pas c'est difficile pour la digestion...
(vécu à Noël où mes proches ont cuisiné végétalien pour me faire plaisir, mais il y avait environ 2000 ingrédients différents et j'ai eu mal au ventre).
Si ça ne fonctionne pas, je te propose de te pencher sur le cas de la candidose et de l'hyperperméabilité intestinale... ton naturopathe devrait connaitre car ça touche malheureusement beaucoup de gens.
Bisous!

Sophie MC a dit…

Coucou Marie,
J'ai pas pris le temps de lire les commentaires précédents alors peut être que ça va être de la redite : à mon avis, il faut faire gaffe avant d'éliminer une catégorie d'aliment de son quotidien. Il y a cinq ans, j'ai arrêté le gluten pour des raisons un peu crétines : je voulais perdre mes kilos de grossesse et une copine m'avait dit que c'était miraculeux.
Du coup j'ai fait comme toi, j'ai arrêté les pâtes et le pain, que j'ai remplacés par toutes les farines possibles et imaginables (de riz, de châtaigne, de quinoa...)et j'ai en effet perdu mes kilos en trop.
Mais aujourd'hui, suis toute patraque, je fais une colopathie depuis 1 an et j'en sors pas. J'ai vu un gastroentérologue qui m'a dit être consterné par cette mode du no-gluten et que avant d'arrêter de manger un truc, il fallait vérifier qu'on avait une vraie intolérance ou allergie à cet aliment en question, sinon, ça détraque tout...
Du coup me suis retrouvée un peu démunie, genre, je pouvais pas vraiment revenir en arrière.
Mais y a un truc qui m'a fait du bien, et ça n'a rien çà voir avec la bouffe : suis allée voir un sophrologue, (sur les conseils du gastroentérologue) qui m'a appris à gérer le mal au ventre avec des exercices de respiration.
Voilà, te fais des bises poulette !
Sophie

Jess a dit…

As-tu pensé à consulter en gyneco?
Parce souvent on pense au digestif mais ça peut être lié à une cause gyneco...
Bon désolée si je nourris ton hypocondrie... Mais ça vaut peut être le coup de vérifier!

xsmack

Stephyyy a dit…

Bonsoir Marie,

Je serai intéressée de savoir si ce changement alimentaire a été bénéfique ou non pour ton problème de ventre. N'hésite pas à nous tenir informés ;-)

Bonne soirée !

Stéphanie

ch3rpy a dit…

Marie, ton article ! Je me reconnais tellement là aussi.
L'an dernier j'ai décidé de m'attaquer à ce problème de "ventre", analyse de sang, échographie, coloscopie, rien a signaler. Je suis ensuite allée chez un acupuncteur qui ne m'a pas trop convaincu, j'ai préféré arrêter.

Je me suis "imposé" un mini-régime biscuits à l'épeautre, muesli pendant un bon mois et ça n'a rien donné. J'ai arrêté car ça me coutait assez cher.

Il y a un mois j'ai eu rdv chez une nutritionniste qui m'a donné des probiotiques. Pour l'instant aucun effet. Je lui ai parlé des intolérances etc mais pour elle ce n'est pas ça. Rien dans mon alimentation ne semble poser problème selon elle. Je pense que si rien ne s'arrange j'irai consulter une autre nutritionniste.

Je me rends bien compte qu'il y a des aliments que j'ai bcp de mal à digérer, mais ce n'est pas systématique non plus. De nature anxieuse quand je suis mal et stressée les maux amplifient. Ce n'est vraiment pas facile à vivre au quotidien et il y a tout un tas de symptômes qui diffèrent en fonction des gens. J'espère trouver à terme ce qui cloche chez moi.

Je te conseille la lecture d'un livre : quand l'intestin dit non. Première partie un peu complexe "scientifique" mais très intéressante qui permet de bien comprendre le fonctionnement de l'intestin. ça m'a beaucoup éclairé.

Bon courage à toi et tiens nous au courant, ça intéresse beaucoup de monde ici on dirait !

Anonyme a dit…

Bonjour Marie,
Si je peux....tiens bon et essayes de suivre les conseils du naturopathe si tu en as trouvé un(e)bien(déjà pour voir).
Je vois une naturopathe depuis 2 mois pour le même genre de soucis(ma bête noire) et depuis...Il m'arrive, parfois, d'oublier mon ventre(t'imagines?). Et le ventre rebondi quasi oublié. Ouèp!
Pour mon cas, plus de produits laitiers de provenance animale gluten ok avec 3/4 jours d'intervalle une alimentation plus organisée et quelques compléments alimentaires naturels pour réparer mes intestins et atténuer mes stress.
Il existe du pain sans gluten pas mal(la baguette croustillante reste irremplaçable), des pâtes Barilla sans gluten dans ton fameux Leclerc le moins cher de France ^ _^ (un italien ne ferait pas la différence) et bien d'autres choses si on prend le temps (pas mal au début) de s'informer.
Bon c'est pas tjrs ultra fun, faut tenir sur une durée indéfinie sinon du pleurs tes écarts mais les résultats sont là. Enfin les résultats sont motivants pour la suite et absolument pas pour la tendance...
Bonne chance!

Noémie a dit…

Bonjour Marie,

C'est vrai que le gluten industriel fait des ravages (génétiquement modifié pour se conserver mieux, le blé devient pauvre en tout et plein de gluten). Les levures industrielles aussi font des ravages et sont super allergènes...

J'ai une amie qui a le meme parcours que toi et qui a éliminé lactose et gluten, le test a été probant pendant quelques mois (surtout pour une acné persistante), mais là rebelotte.

Elle est donc allée faire des tests sanguins pour comprendre exactement quelles étaient les intolérances, et ne pas faire de tests à l'aveugle (meme si ca a radicalement amélioré sa manière de se nourrir, aprés toute sa vie à manger des pates de chez ED). Et ça l'a aidé à cibler un peu mieux ce qui n'allait pas (par exemple un de ses gros problémes c'est la levure industrielle, plutot que le gluten). Et puis aussi, puisque tout est lié (mais ce n'est que son expérience, chacun fait comme il peut ou veut), elle a commencé un travail lié à son premier cerveau, en gros elle voit un psy psy.

En tout cas, les grains (blé, épautre, orge) ne sont pas sensés etre mauvais, tout dépend de leur provenance et leur transformation. C'est un investissement de temps et d'argent mais ca vaut le coup de gouter des pates faites avec du blé non industriel, et ca se trouve facilement. Aussi, mais ca tu dois le savoir en Italienne, pour le coup la cuisson Al dente change radicalement l'assimilation, la valeur nutritionnelle des pates, etaméliore la digestion, beaucoup beaucoup mieux!!

Pour le lactose, rapport à mon copain qui suit peu ou prou la meme diete (je m'entoure de gens funs) le chèvre est le fromage le moins "aggressif" et gras, mieux assimilé. Et le beurre, bizarrement, apparamment va bien pour les intolérents au lactose...

Mais c'est pas mal je pense de joindre l'homéopathie (qui coute un bras il faut pas se mentir) a un test sanguin d'intolérances...

Bonne chance en tout cas,
noemie

Anonyme a dit…

J'ai eu pendant dix ans un point douloureux à l'estomac, pour moi la formule "miracle" (à force d'essais) a été la suivante: boire plutôt du lait délactosé quand je peux (sinon c'est pas la mort non plus), privilégier le pain complet, et surtout faire une psychothérapie (EMDR et Brainspotting, ça marche hyper bien et t'en as pas pour des années). Depuis je vis sans crampes et c'est un bonheur :)

Récemment mon osthéo m'a recommandé de prendre des probiotiques pour "guérir" complètement ma digestion, donc je vais tester ça tout bientôt...

Anonyme a dit…

Coucou Marie,
tout comme toi je souffre de problème de digestion depuis longtemps. Mon ventre mais aussi ma peau souffrent quand je me nourris mal. Depuis déjà quelques années je suis passée au sans lactose et là une belle amélioration de l'état de ma peau mais toujours ces problèmes de digestion liés à l'angoisse. Comme tu dis le gluten aussi est un aliment à évincé mais je n'arrive pas le supprimer complètement mais par exemple quand je mange une baguette bien cuite j'ai beaucoup moins mal au ventre. Ceci dit ce n'est pas du tout facile de faire attention, aller au pub et commander une bière et bien non plus possible alors c'est du sans alcool et oui pour pousser le bouchon encore plus loin je ne supporte plus l'alcool non plus. Je pense qu'au bout d'un moment on arrive à se connaitre et savoir ce qui nous va ou pas mais le problème c'est l'entourage qui te prend pour une chochotte quand tu refuse de manger certaines choses.
Bisous

JujuK a dit…

Bonjour Marie !
Ah là là mais les maux de ventre c'est l'histoire de ma vie ! Entre les ballonnements, le ventre gonflé (quand j'étais ado ça me complexait à fond !) et le reste, pas facile, d'autant plus que je suis enceinte de 4 mois maintenant et qu'avec la grossesse, ben ça a empiré !
Je n'ai pas encore trouvé de solution miracle, et je suis un peu réticente à enlever le gluten de mon alimentation (quant au lait, je n'en consomme de toute façon pas beaucoup). En revanche, je sais deux-trois choses, qui sont valables pour moi et moi seule évidemment car je ne suis pas médecin, mais je te les livre quand même, au cas où :
- le pain et les pâtes mangés le soir en trop grosses quantités ont tendance à me faire vraiment gonfler le ventre et me faire mal (que ce soit farine complète ou non d'ailleurs)
- ces problèmes de ventre me donnent parfois l'impression d'avoir du mal à respirer, d'être essoufflée et de me bloquer le sternum, d'où l'importance de voir un ostéo régulièrement qui puisse me soulager
- je constate une énorme différence entre les repas avec dessert et ceux sans : quand je mange du sucré en fin de repas, je me sens tout de suite hyper lourde (mais je le fais souvent car je suis trop gourmande !)
- une copine m'a conseillé de me mettre au chant, car c'est basé sur des techniques de respiration qui font beaucoup de bien au ventre et aident à ouvrir la cage thoracique, ce que m'a confirmé l'ostéo, donc je vais essayer.
- l'ostéo m'a vraiment beaucoup aidée, et m'a expliqué que ces problèmes pouvaient être dus à une mauvaise posture depuis l'adolescence : je suis un peu "voûtée" et je me replie donc sur mon ventre ce qui n'aide pas => il faut donc se muscler le dos et la sangle abdominale (en faisant attention tout de même)

Bon ben voilà quoi !
En gros au fil des années j'apprends à comprendre ce qui me fait du bien ou pas, mais c'est tout pour l'instant. J'ai essayé l'homéopathie mais j'en ai eu vite marre de prendre tous les jours des probiotiques qui coûtent super chers et j'ai pas eu l'impression que ça servait à grand chose...
J'ai consulté en revanche plusieurs fois l'ostéo comme dit plus haut et ça m'a fait beaucoup de bien, j'ai aussi vu un micro-kiné spécialisé dans la micro-nutrition, qui m'a donné des conseils assez intéressants sur la façon de s'alimenter.
Voilà !

Belle journée et merci pour ce post, très très intéressant ! (et c'est bon de savoir qu'on est pas toute seule !)

Nais a dit…

Hehe !
Tu m'intéresse là dessus ! :)
Perso, je suis végétarienne, majoritairement sans gluten (pas de pâtes et presque plus de pain), et presque sans plv aussi.
De mon expérience (21 ans tout frais au compteur), j'ai toujours eu le ventre gonflé, on m'a dit que c'était parce que je suçais mon pouce, alors j'a arrêté et... pas de modification. Puis avec le lycée les repas scolaires + pates/viande le soir, j'avais vraiment le ventre gonflé ET un constant gargouillis relativement gênant au quotidien.
Puis avec mon végétarisme, je me suis mise à manger beaucoup, beaucoup plus sain : légumes ++, et céréales à légumineuses à tout va. Les gargouillis se sont calmés, mon ventre à dégonflé. Et quand j'ai arrêté les plv pour de vrai, j'ai aussi arrêté d'être constamment enrhumée...
Plutôt bénéfique tout ça donc.

En arrivant en Allemagne, j'ai mangé un peu comme ma famille d'accueil, bidou gonflé ++ aussitôt, et retour des gargouillis.
Bon, bah voila, par A+B, j'ai bien vu les effets qu'a la "malbouffe" sur mon corps.

Je me suis aussi mise au miam o fruits de F.G., et je pète du feu de dieu avec ça ! Et pourtant je fais un travail relativement physique, et en mangeant ça à 6h, je peux presque tenir jusqu'à 11h sans avoir faim ^^

Donc tout ça pour dire : ça vaut le coup de tester ça "sans", même si le voir comme une évolution plus qu'une privation facilite les choses ! :)
Et puis au bout d'un moment, on a même plus envie de manger des choses qui avant nous aurait fait plaisir. J'étais une fana de pates et mnt, ça me laisse froide, et si j'en mange je me sens toute malotte (vertige fatigue).

Et... Je crois que je voulais ajouter autre chose, mais j'ai oublié. Echec.

En tout cas, go ! Bon courage, et amuse toi avec la bouffe, c'est ça qui permet de faire une chouette transition ! ;)

Adeline a dit…

J'essaie de pas juger mais la moitié des filles qui m'entourent ont essayé ces fameuses 3 semaines sans gluten et sans lactose. Du coup, pour moi, ça sonne hyper caricatural... Pourtant je ne suis pas contre varier, réduire l'apport en blé et en lactose mais de là à être radicale.
Ma meilleure pote l'a fait 3 semaines en décembre "parce qu'elle avait des boutons". Résultats ? Elle est arrivée à Noël avec toujours autant de boutons, une envie folle de se goinfrer et pourtant, va savoir pourquoi, la certitude que ça lui avait fait vachement de bien.... Tout est dans la nuance et suivre la mode me devient insupportable. Ceci dit, je te souhaite d'aller au bout de ton truc.

Adeline a dit…

Ah oui, une toute dernière chose, je suis allée voir un naturopathe aussi. Devine ce qu'il m'a dit ? "Il faut arrêter le gluten et le lactose". D'autres naturopathes ont dit exactement la même chose à toutes mes amies (les hommes ne vont pas trop voir les naturopathes); Je te mets au défi de trouver un seul naturopathe qui ne proposera pas ce changement d'alimentation (peu importe la patiente). Bisous Marie, Bonne recherche. (Mais encore une fois, c'est bien, éventuellement, de réduire gluten et lactose, de varier tranquillement..)

fanny a dit…

coucou Marie,pourrais tu me donner le nom de ce naturopathe sur Metz ? merci d avance! bises

Audrey Ba a dit…

Sinon en plus du naturopathe, il y a la psychanalyse! Bon courage, j'espère que ca ira mieux!!

Jade Cactus a dit…

Si jamais ça n'arrange rien, vois si par hasard ce serait pas de l'endométriose : hyper courant chez les femmes et c'est très liée à l’anxiété.

iNaturel a dit…

Honnêtement je ne pense pas que sa soit le truc super à la mode, c'est juste que certaines personnes font attention à leur alimentation pour aller vers le "mieux". Ces personnes en parlent et beaucoup voient une différence, malheureusement beaucoup dans la société s'en foutent royalement et continue a consommer des cochoneries, j'en connais qui mange fast food tous les jours et ne veulent même pas entendre parler des biens fait de manger mieux. Pour te parler de moi même, j'ai arreter le lait de vache il y a plus d'1 an pour me mettre au lait végétal (celui du riz est celui qui s'en rapproche le plus niveau gout). Et j'ai vu beaucoup d'effets au fil des mois, notamment mon acné qui a presque disparu...
Voilà, garde la pêche et de toute manière tu verra une différence sur ton corps ;)

Anonyme a dit…

Pour moi la méfiance à l'égard du gluten n'est pas qu'une mode, elle peut être justifiée dans certains cas, en tout cas le mien §
Je souffre du syndrôme du colon irritable depuis quelques année. Je fais donc attention aux laitages, aux repas trop gras et copieux depuis longtemps. Je bois des tisanes, je prends des probiotiques, j'évite certains aliments(lentilles, charcuterie, melon, pois chiches, sauce tomate etc...) et j'ai supprimé les boissons avec bulles.
Malgré tout cela, en Septembre (période de stress !) mes précautions habituelles n'ont pas suffi, j'avais très souvent des "crises" où j'étais pliée en 2...Evidemment j'ai pris des antispasmodiques qui me soulageaient sur le moment mais il fallait que je fasse quelque chose...
J'ai donc arrêté le gluten complètement pendant un mois, et ça m'a fait beaucoup de bien !!!
Depuis j'essaie d'en manger le moins possible, sans me l'interdire complètement.
Quant au lait de vache, je ne l'ai pas complètement supprimé car j'adore le fromage.Par contre j'ai arrêté les yaourts et le lait à boire depuis longtemps.

Bon courage à toi en tout cas...

Anonyme a dit…

Y-a-il plus narcissique que de parler, au premier degré, de mon ventre?

La réponse est contenue dans la question, non ?

Anonyme a dit…

Moi aussi, j'ai mal au ventre....
Je suis Charlie !

Anonyme a dit…

"Y-a-il plus narcissique que de parler, au premier degré, de mon ventre?
La réponse est contenue dans la question, non ?"

peut-être...mais pour les personnes qui en souffrent réellement physiquement leurs douleurs sont du premier degré, j'essaie de prendre au sérieux les maux de mon ami(ses douleurs disparaissent quand je suis avec lui donc sûrement que sa tête et ses émotions contrôlent son ventre) je prends ses maux d'autant plus au sérieux qu'il en est à prendre de l'antidouleur codéïné quotidiennement..alors qu'il me fasse assez confiance pour partager ses maux peu m'importe que ce soit narcissique ou égocentrique l'important c'est d'écouter l'autre pour le comprendre..être charlie en ce moment c'est bien très bien, essayer d'être l'autre par moment pour essayer de le comprendre c'est bien aussi..

Oud a dit…

Bonjour,
Ma fille de 6 ans avait mal au ventre tout le temps, par périodes plusieurs fois par jour, elle se plaignait de douleur, et cela a duré des années. On a fait plein d'examens qui n'ont rien donné, tout au plus une constipation légère pouvant expliquer.
J'ai essayé de lui donner du kéfir de fruits suite à la consultation de ce site : http://www.culturedfoodlife.com/ et ça a été révolutionnaire ! Il suffit de se procurer des grains (c'est gratuit si l'on trouve des donneurs), de préparer sa boisson fermentée, et d'en consommer régulièrement tous les jours. Quel bonheur que notre petite chérie n'ait plus mal ! Et en plus c'est vraiment pas cher.

Clairette a dit…

Ce sujet m'intéresse aussi depuis des années ! J'ai aussi pas mal de problèmes à digérer et des maux de ventre assez récurrents, dûs à mes angoisses c'est un fait, et aussi aux vers (oui des vrais vers, glamo-glam, mais à checker, on en parle pas assez). J'ai aussi un terrain mycosique très développé qui ressort sur les ongles des pieds en mode hardcore (ah oui aujourd'hui je dis tout!). Il a été prouvé que j'avais donc aussi du candida albicans dans les intestins (forme de champignons qui ressortent en mycose). Ces saloperies se nourrissent de sucre, donc est particulièrement alimenté par le gluten et la lactase, sans blague. Je vais voir un super naturo à Saint Etienne qui m'a débarrassée des mycoses il y a qq années : pour lui il faut supprimer tout lactose, gluten, sucre pendant au moins 2 semaines en phase d'attaque et ré-introduire chaque aliment à dose très progressive pour voir mon seuil de tolérance. Pour une presque végétarienne, c'est un peu l'angoisse. J'avoue j'ai craqué, c'était l'été et j'aime trop la bière... Mais alors si je ne guéris pas je ne peux m'en prendre qu'à moi. Je n'oublie pas qu'en réduisant ces aliments je peux certainement aller mieux. La plupart du temps notre guérison est en nous, il suffit de prendre ses responsabilités et y aller. C'est le plus dur, et ça prendra le temps qu'il faudra pour l'accepter, mais on y revient toujours. Bonne chance à toi Marie, hâte de lire la suite de ton expérience !!

Fanny Mouton a dit…

J'ai l'impression de me lire : mal au ventre depuis toute petite, dès qu'il y a angoisse, il y a mal de ventre. Je suis cambrée avec un ventre gonflé, mon plus gros complexe, questions sur ma potentielle grossesse, etc...
J'ai moyen le courage de tenter le régime sans gluten (il y en a dans TOUT) et sans lactose (je dévore le fromage) mais malgré tout, je me dis que c'est peut-être la solution à ce mal handicapant qui me gâche l'existence. J'ai aussi une fatigue chronique qui serait peut-être lié mais ce qui me chagrine comme toi c'est cet effet de mode, et aussi la politique de restriction alimentaire. J'ai déjà identifié certains aliments déclencheurs (oignons, poivrons, tomates, tout ce que j'adore quoi). Mais je ne sais pas comment prendre le problème...

Anonyme a dit…

Salut Marie =)

C'est le première fois que je commente mais je lis ton blog depuis des années ;)
comme toi j'avais constamment mal au ventre, j’essayais de passer outre et je mettais ça sur le compte du stress !
Il y a quelques mois je suis devenue végétarienne et là miracle plus de douleurs !
Je pense que le problème viens plutôt de LA VIANDE et des produits laitiers que du gluten
Oui le gluten est un effet de mode et très très très peu de gens y sont réellement intolérants (maladies cœliaques)... Par contre beaucoup de gens qui se plaignent de maux de ventres mangent de la viande et des produits animaux quasi quotidiennement et je pense que le souci se trouve là.
On perds l'enzyme qui nous permet de digérer le lait après le sevrage et notre estomac n'est pas du tout conçu pour digérer de la viande qui ne contient en plus aucune fibres.
Tu devrais peut être essayer de réduire ta consommation de viande et de produits laitiers pour voir ;)
voilà ma maigre contribution =p

PS / J'adore ce que tu fais !

Charlotte

Marie a dit…



Merci sincèrement pour tous conseils, avis, liens...

je reviendrai régulièrement vous dire comment ça se passe avec ce "sans-gluten".

je vous embrasser t encore merci d'avoir pris le temps de commenter

Fanny; Christophe Mercier me dit ma mère ;-)

Juri a dit…

Le mal de bidou ou le truc qui m'a pourri la vie pendant des années. J'ai essayé tonnes, tonnes, tonnes, de choses, dont les changements d'alimentation dont tu parles mais, chez moi, ça n'a pas fait évoluer l'affaire puisque je suis avant tout anxieuse. Après, mieux manger, c'est toujours ça de pris et puis ça fait hyper plaisir. Mais j'étais tombée, perso, dans un truc d'auto-surveillance assez limite, je trouve.(i.e. partage drastique entre aliments gentils et aliments méchants, genre damnation si je touche à une miette de pain ou à quelque chose qui s'apparente à un aliment transformé, et culpabilisation le cas échéant, suivie du classique - bien qu'usé jusqu'à la corde - sentiment de totale nullité, alors que merde, j'ai pas d'allergie ni d'intolérance réelle.). Mais voilà, ces vacances d'été, j'ai passé dix jours à manger des pizzas, boire trop et fumer comme un pompier et il s'est rien passé : aucun mal de ventre. (En vacances, je suis détendue.) Je me suis dit que mon souci n'était pas à ce point lié à la bouffe. Pour faire court, j'ai arrêté les conneries (je mange des fruits et des légumes en quantité mais je m'interdis rien, parce que quand je suis relax avec les idées de contrôle et de volonté, je fais souvent moins de merde, au final) et j'ai retenu plusieurs choses utiles :
1) Respirer. Oui, alors ça fait un peu embrouille-New Age-yoga dit comme ça, mais j'insiste. La respiration abdominale (comme celle des chanteurs), ça peut avoir un effet quasi-instantané. Perso, avant, je passais des heures à pleurer en boule dans mon lit, avalant trente-huit mille anti-douleurs différents. Maintenant, si j'ai mal, je m'allonge deux minutes et je respire (correctement, avec le diaphragme) et ça se calme. Et puis c'est gratuit.
2) Le charbon végétal pour le ventre gonflé, c'est assez efficace et naturel. Je prends plus rien d'autre. De toute façon, j'ai plus autant le ventre gonflé.
3) Encore dans l'idée de bien respirer : j'ai mis du temps à comprendre que porter des vêtements un peu serrés à la taille empirait les choses ; et puis j'avais cette habitude de rentrer mon ventre, parce que c'est plus élégant et qu'on a l'air plus bonnasse. Mais non, quand t'as mangé, t'as un gros bide, c'est normal. Faut le laisser faire sa vie, quitte à mettre des hauts un tout petit peu plus amples. (Mais il me semble que t'es une meuf de l'oversize, donc ça ne te concerne pas tellement, à priori.)

Enfin ouais, courage avec ce bidou (et ce régime sans gluten) !

GUS a dit…

hello, je reviens poster un commentaire, parce que j'aimerai bien avoir ton bilan de ce test sans gluten/lactose et les effets sur ton ventre...
Merci!

Marie a dit…

Bonsoir Marie,

Alors, te sens-tu mieux depuis l'arrêt du gluten et du lactose?

En ce qui concerne les douleurs au ventre, elle peuvent effectivement venir du gluten et des céréales en général, du lactose ou de la caséïne (protéine du lait), MAIS aussi des aliments faisant partie de FODMAP.

Personnellement, j'ai eu des douleurs au ventre ainsi que le ventre hyper gonflé (franchement, par moment j'avais l'impression d'être enceinte :S ), alors que je ne mange ni céréales, ni lactose, ni aliments transformés - pour faire court, je mange paléo - et j'ai découvert que mon problème venait d'aliments riches en FODMAP :

F = Fermentescibles (rapidement fermentés par les bactéries du côlon)
O = Oligosaccharides (fructanes et galacto-oligosaccharides ou GOS)
D = Disaccharides (lactose)
M = Monosaccharides (fructose en excès du glucose)
A = And
P = Polyols (sorbitol, mannitol, xylitol et maltitol)

Par là, tu trouveras une liste des aliments riches en FODMAP : http://www.mauxdeventre.org/centre-information/sante-et-nutrition/regime-appauvri-en-fodmap-2/
Après, l'idée est de supprimer ces aliments pendant 3 ou 4 semaines, le temps que les symptômes disparaissent, et de les ré-intégrer 1 à 1 (ou par groupe de famille) pour voir les effets causés sur ton organisme. S'il ne se passe rien, tu conserves l'aliment dans ton alimentation, et tu en intègres un suivant...etc. jusqu'à trouver les aliments qui ne te conviennent pas, et bien évidemment, ceux-la seront consommer avec la plus grande parcimonie :)

J'espère que ces informations pourront t'aider ! (pour moi, ça a super bien fonctionner)

Clairette a dit…

Ohhhhh ça faisait longtemps que je n'étais pas passée par ici...
Alors comme je lis le blog à contre-sens... ben j'ai déjà commenté le second article que tu as écrit sur le sujet !
Ca fait tout bizarre de voir que mes petits conseils apparaissent ici ^^
Et oui... le gluten, le lactose... c'est notre truc à nous les naturos ça... mais quand on sait ce que ça fait à notre petit corps (enfin, à la plupart, pas tous, c'est vrai!), forcément on encourage à diminuer voire à arrêter selon les cas. Mais pas non plus systématiquement comme j'ai pu le lire dans les com plus haut (Adeline je crois...). Notre job c'est aussi et surtout de nous adapter et de faire du "sur-mesure", et c'est tout l'intérêt d'ailleurs !

En tout cas, je suis toute contente de lire que tu te sentes mieux, en ayant simplement changé ces petites choses du quotidien :)

Pleins de bisettes Marie !
Il faut que je repasse dans le coin plus souvent, tu m'avais manquée ^^

Esther List a dit…

Merci pour ce post.. je cherche justement un naturopathe sur metz.. pouvez vous me communiquer le nom du practicien.. en vous remerciant d avance

Esther List a dit…

Merci pour ce post.. je cherche justement un naturopathe sur metz.. pouvez vous me communiquer le nom du practicien.. en vous remerciant d avance