Pages

16.10.14

LA VÉRITÉ ?

gisele Bundchen MArio testino

(Gisele par Mario Testino)



(J'ai une passion totale pour Yasmine Hamdan)


Un peu comme pour tout le monde, je suppose on m'a déjà dit, pêle-mêle:

- T'as une petite mine aujourd'hui...

- Ohlala ce que t'as l'air fatigué, qu'est-ce que t'as fait hier soir... 

- T'as pas un peu grossi!

- Et ben dis donc tous ces cernes, ça se voit que t'as mal dormi...

Hier, une fille que je ne connais pas tellement en a mixé deux  et m'a dit "t'as l'air claqué, ça se voit à tes cernes...".
J'avais rien demandé de particulier, au pire je m'étais étirée signifiant mon état de fatigue, elle a dû prendre ça comme une sorte de permission.


Ce genre d'interventions, qu'elles viennent de mes proches (aka la famille qui sont les patrons de l'indélicatesse, on est bien d'accord) ou de moins proches, me surprennent toujours profondément.
En fait pour tout vous dire, je trouve ça un peu grossier.
Mon grand-père, à chaque fois qu'il me voit, peut pas s'empêcher de constater que j'ai un gros cul... À chaque fois, je ne sais vraiment pas pourquoi... C'est mon cul bordel, heureusement que je suis TRÈS à l'aise avec lui...

Je n'ai jamais de ma vie dit ce genre de phrase à quelqu'un.
Je comprends à peine que ça puisse monter au cerveau de mes congénères qu'aujourd'hui, comme je suis en dessous de ma forme, ils peuvent me dire que je suis "moins bien que d'habitude".

Si je demandais encore, j'assumerais la réponse dans tout sa sincérité, mais là, non, je suis gentiment en train d'écouter ce que les autres racontent que bim, on me parle de ma mine chiffonnée.
Le pire c'est que la fille en question est chouette...


De mon côté ça va même plus loin, je ne peux même pas dire aux gens que j'aime et estime qu'ils ont l'air fatigué... Même s'ils me le demandent... 

C'est pas vraiment du mensonge parce que la plupart du temps, si je le dis c'est que c'est vrai, mais si c'est moins le cas, leur dire ne me parait pas être l'idée du siècle... On est rarement au mieux de nous quand on nous dit qu'on ne l'est pas. 
En revanche, la douceur de s'entendre dire qu'on est beau, qu'on semble en forme, qu'on a bonne mine, influe fortement sur son rapport au monde. J'adore voir ma mère sourire et minauder quand je lui dis qu'elle est belle...
En tous cas pour moi ça marche comme ça...

PS: C'est un peu compliqué de poster en ce moment, désolée.

Bisous Smack







36 commentaires

Laura a dit…

Tu es incroyablement belle Marie. Merci pour ce post. Merci pour ce blog que je dévore depuis... 4 ans peut-être maintenant. Merci pour ta sincérité, pour tes cris de coeur, pour tes larmes, pour tes joies, pour tes rires, pour tes pulsions, pour tes mots, pour ta justesse, pour la vie que tu transmets. Je t'aime de la plume, sincérement et passionnément.

Laura
www.motsdemaalouf.com

Anonyme a dit…

tellement vrai! ça s'appelle de la politesse, et ça sert à mettre de l'huile dans les rouages et des étoiles dans les yeux...et ça marche ! You're bioutifoul, Marie8

Latte sans Scre a dit…

C'est vrai que le "t'as l'air fatiguée", même dit avec bienveillance, résonne toujours comme un "t'as une sale gueule dis donc". Le pire c'est que tout le monde le ressent comme ça, il faut croire qu'on l'oublie lorsqu'on le dit à quelqu'un... Je découvre Yasmine Hamdam grâce à toi, très sympa

http://lattesanssucre.com
Le blog à boire au bureau

Anonyme a dit…

Salut Marie. Perso, je ne le prends pas mal quand on me fait ce genre de remarques. Je ne vois pas du tout ça comme une attaque (surtout quand cette même personne sait aussi reconnaître qu'on a des jours au top pour contrebalancer:)) Je préfère encore que l'on parle de moi en face plutôt que dans mon dos. Je pense qu'il ne faut pas voir de mauvaise intention dans ces commentaires, mais plutôt un booster "allez, prends soin de toi ma belle!".
Quand à ton papi, je pense que c'est surout pour te taquiner.
Bizzz

Lynn a dit…

Récemment, j'ai compris pourquoi une de mes collègues, vraiment gentille, polie mais un peu...comment dire...coincée, me saluait systématiquement par un 'tu as vraiment l'air fatiguée' très compatissant...en fait, c'est sa manière à elle de me féliciter pour mon travail ! Si si...d'autres collègues m'ont depuis confirmé...c'est son truc à elle: elle n'envisage pas le travail autrement que comme un lourd combat, un chemin de croix à mener, une longue croisade épuisante (elle est très très catho) et donc, pour elle, un employé qui a la réputation d'assurer son job correctement...c'est un gros bourreau de travail. D'office. L'organisation, la compétence, l'expertise etc...n'ont rien à voir...un bon travailleur est un travailleur fatigué. CQFD. Donc...souligner ma sale gueule est un formidable compliment pour elle, une façon de me féliciter...bravo matelot ! Elle est gentille mais elle énerve tout le monde quand mm ;-)

Bambi a dit…

Bonjour Marie,
Pour le "t'as l'air fatigué", je pense que cela dépend du ton et de la personne qui te le dit. Je suis à peu près du même avis que "Latte sans Sucre", je pense qu'il peut être vraiment dit avec une réelle bienveillance et comme ouverture (par forcément fine) pour inviter à parler. En revanche le "t'as pas un grossi" c'est complètement mal poli!!!

Charlotte a dit…

Ce genre de réflexion, quand tu n'as rien demandé, c'est grossier, je suis bien d'accord avec toi.
J'ai bien de la chance, j'ai peu de gens dans mon entourage qui se permettent ce genre de réflexion (peut-être parce qu'ils savent que je les remettrais vite en place... :-) )

AmelieA a dit…

Marie, je suis tellement d'accord avec toi. Ce genre d'intervention est déplacé et bien inutile. Je me demande toujours ce que cela apporte à la personne qui l'exprime jusqu'à penser que c'est du rabaissement gratuit pour se sentir supérieur à l'autre. Ou alors une frustration bien profonde qui amène le besoin de reconnaissance. Va savoir. Ma belle-soeur est la spécialiste dans ce domaine. A chaque fois que je la croise, elle me lache un: " pfiouuuuu t'as vraiment une petite mine." Ou "oulalala tu as vraiment bien grossi toi", normal connasse, je suis enceinte... Tu trouves pas ca un peu logique?
Allez, merde quoi... Qui a besoin de ce genre de remarque dans sa vie?
Je t'embrasse. Courage. Même si le courage nous fait de belles jambes. Je sais.
Ps (Je pense comme le commentaire de Laura...) ;)

Anonyme a dit…

En ce moment j'ai droit à tout ça, sachant que je suis en cloques et que je ne l'ai pas encore dit... Une de mes collègues notamment m'a grillée, et me répète tous les jours que je suis grosse et moche (en résumé)...

Clarisse a dit…

Perso je suis NÉE avec mes cernes, et à 35 ans c'est loin de s'arranger : maintenant j'ai des cernes creux (rien à faire à part des injections d'acide hyaluronique, autant te dire que vu le caractère aléatoire du résultat – sans parler du prix –, je n'en suis pas là pour l'instant). Et j'ai une copine qui me dit régulièrement que j'ai une petite mine/l'air fatiguée. Ma réponse est passive-agressive : "C'est juste ma tête normale". Ce qui est la vérité ! Ça la fout un peu mal, mais elle continue, alors qu'est-ce que tu veux...
Je ne comprends pas, je ne me vois pas non plus dire ça à quelqu'un, même si je le pense parfois. Qu'est-ce que ça apporte ? Une personne crevée (ou qui comme moi a TOUJOURS l'air crevée) sait bien la tête qu'elle a.

Un peu différent, mais moi qui à la base fais un bon 90C, j'avais des seins assez énormes quand j'étais enceinte. Normal. Et une copine m'a dit ça, exactement ça, sans humour, sans clin d'oeil de sous-entendu où je ne sais quoi (ce qui m'aurait saoulée aussi, mais bon), juste ce constat : "Tes seins sont énormes". Étais-je censée ne pas l'avoir remarqué ? Contrairement à ce que certains pourraient penser, ce n'est pas un compliment!

Claire a dit…

Olala nan mais on est d'accord. Ce genre de remarque de merde, autant que les mecs se la caloss tranquille dans le boule sérieux (en plus j'ai même pas de cernes, c'est vraiment genre paie ta tronche de pitbull cocotte). Nique ça. Team rayonnance intéreure tsss.


Anonyme a dit…

J'ai toujours trouvé ça très passif-agressif et désagréable. D'ailleurs au bureau je suis connue pour ça: j'ai fait comprendre à tout le monde que même quand j'ai vraiment mauvaise mine, en général je l'ai remarqué par moi-même donc pas la peine de me le signaler. Du coup ils s'abstiennent. Non mais...

laurence a dit…

oh Marie, ça me parle tellement ce que tu as écrit!! et c'est triste mais ça m'a tout de suite fait penser à ma mère qui ne peut PAS s'empêcher de faire des commentaires de ce genre, ce qui est au mieux énervant, au pire blessant (selon l'humeur du jour) le pire c'est que ma maman, je la vois une fois par an seulement...
je n'oublierai jamais la fois où je suis rentrée à Noël après deux sans l'avoir vue et à peine la porte passée, elle me dit: " ohla, mais tes cheveux, tu pourrais te coiffer quand même..." oui, merci, bonjour maman, moi aussi je suis contente de te voir :)
même si je sais que dans le fond ce n'est pas méchant, elle veut plutôt dire: "tu es déjà jolie mais tu le serais encore plus si..."
mais comme tu le dis, ça ne me viendrait jamais à l'esprit de sortir des trucs comme ça!
par contre, c'est vrai que ça m'arrive de dire/demander à quelqu'un s'il est fatigué, mais plus par compassion, ça donne plus l'occasion de répondre sincèrement qu'un simple "ça va?" et je ne le dis vraiment qu'aux gens que je connais très bien...
bisous Marie <3

Judith a dit…

Je suis totalement en phase avec ce que tu dis.
On me repond souvent que c'est de la susceptibilite. Et quand on me dit ça je sais pas quoi repondre a part que je trouve ça faux. Ca m'agace aussi. C'est surement une maniere de se faire "proche de l'autre" le "allez on peut tout se dire regarde on se dit tout ça veut dire que je suis proche de toi". Mais moi ça m'agace.
Voila.

laparisienne a dit…

hello Marie,

je culpabilise un peu parce que je suis du genre à dire à ma meilleure amie qu'elle a une petite mine ( j'irais pas jusqu'à dire à quelqu'un qu'il a des cernes ou l'air exténué) mais mes ami(e)s proches, si je leur en fait part, c'est avec sollicitude et pour m'assurer que tout est ok. On a tous à des moments données dans l'année une mine d'endive grippée; à contrario, quand une amie pète la forme et que çà se voit, je lui dit aussi, parce que çà me fait plaisir de partager sa bonne humer et ce qui la rend rayonnante

mais après ton post je me dis que je ferai un peu plus gaffe et que je prendrai certainement plus de pincettes à l'avenir; je n'ai certainement pas envie de froisser quelqu'un !

laparisienne a dit…

et j'ai oublié d'ajouter que par contre, parler du poids à une fille, même "bien dans sa peau" je ne me le permettrai jamais, bien trop touchy !

JujuK a dit…

Ah là là Marie, MERCI d'avoir écrit ce post !
On pourrait d'ailleurs l'étendre à tous ces types de réflexion sur l'apparence, sur la "tête" qu'on a...
Moi je ne le prends bien que lorsque je sens que ça vient de quelqu'un de très proche qui me le dit parce qu'il/elle se soucie de moi.
Sinon, soit ça m'énerve, soit ça me fait carrément flipper.
Et il y a des gens qui sont spécialistes... du manque de tact. Parfois ils ne se rendent pas compte, mais merci la journée flinguée une fois que tu as eue ce genre de réflexion !
Petite question : est-ce qu'on le dit aussi souvent à une femme qu'à un homme ? Est-ce qu'une femme n'est pas encore plus sujette à ce genre de réflexion ? Parce qu'on se sent le droit de lui dire quelque chose sur son apparence...
(en plus moi j'attends un bébé là, pour l'instant c'est le tout début mais je n'ose imaginer ce que ça va être ensuite, quand les gens ne te voient plus que comme un gros ventre, ou se donnent le droit de te toucher, de te faire des commentaires alors que bordel, tu n'as RIEN demandé !!!).
Et je te comprends : moi non plus je ne sais pas dire à une amie qu'elle a l'air fatiguée, et au contraire, j'adore dire à mes copines et mes copains qu'ils sont beaux, qu'ils rayonnent, qu'ils sont bien sapés ou que j'aime leur style... parfois c'est un tout petit peu exagéré, mais ça fait tellement de bien, pourquoi s'en priver !
Ca me fait penser à cette pub Dove que j'adore, où ils font tester à des femmes un patch qui est censé rendre + beau ou un truc du genre, les femmes le testent, trouvent que ça marche... en fait, c'est un placebo...
Belle journée Marie et merci, merci pour ton blog !

JujuK a dit…

Tiens ça me rappelle un collègue (pas fin DU TOUT le collègue déjà à la base) qui me dit un jour "qu'est-ce que vous êtes susceptibles les filles : l'autre jour j'ai dit à Machine qu'elle avait grossi et elle l'a super mal pris elle m'a fait la gueule pendant 2 jours après"...
Je suis restée bouche bée, j'avais juste envie de lui dire : "et toi, t'as vu ta gueule ?"
Ouais c'est ça, on est "susceptibles"...
D'ailleurs je suis désolée d'insister là-dessus mais mes collègues hommes font toujours des réflexions sur le cul des filles... (dans leur dos bien sûr), merde même si c'est "pour rire", je ne trouve pas ça drôle. Ca leur ferait bizarre, tiens, si moi je faisais pareil pour les mecs... Je passerais pour une dangereuse nympho...

Anonyme a dit…

Je n'aurais pas pu mieux dire que laura !
Biz et courage
lu

Céline a dit…

Bonjour Marie,

Mon avis si je peux me permettre c'est que quelqu'un qui émet un jugement sur le physique d'une autre personne, que ce soit positif ou négatif, ce sont les deux faces d'une seule et même médaille. Personnellement je n'aime ni les commentaires élogieux, ni les commentaires négatifs sur mon physique. Bien sûr c'est plus agréable de recevoir un compliment mais si celui-ci a le pouvoir de nous toucher, alors la remarque acerbe, malveillante ou juste maladroite nous touchera aussi puisqu'on est dépendant dans ce cas du regard de l'autre. Dans les deux cas je m'efforce au maximum de ne pas réagir. J'ai tendance à penser qu'on peut juger des uns et les autres à l'aune de leur comportement, de leurs actions, de leurs idées... mais de leur physique ? Par ailleurs s'attacher au physique nous pousse à focaliser toute notre énergie là-dessus. Quelqu'un qui est toujours bien habillé, beau, tonique et qui a bonne mine c'est tout simplement quelqu'un qui passe la majeur partie de son temps à se consacrer à lui-même. Je ne dis pas qu'il faut se négliger mais simplement accepter l'imperfection et le changement perpétuel comme partie intégrante de nous. Quand je parle avec quelqu'un d'intéressant il m'arrive souvent de n'avoir même pas remarqué comment il était habillé, comment il marche ou ses "étrangetés" physiques parce que c'est l'échange, la discussion qui est au coeur de la relation. C'est donc parfois très surprenant de se retrouver naïvement avec des amis, proches, connaissances et qu'une partie de son propre corps devient un sujet de discussion, sans qu'on n'ait rien demandé, et comme si ce corps justement ne nous appartenait pas... Et je crois que souvent les personnes qui font cela le font soit pour avoir quelque chose à dire soit pour rester dans un échange superficiel confortable... souvent sans malveillance.

Anonyme Amande a dit…

Je suis tout pareil que toi, je cultive a mort la BIENVEILLANCE (c est un mot tres important dans l amitie et dans les relations en general) envers mes congeneres.
Je ne me vois pas balancer un "t as l air fatigue" meme si la personne en face de moi est deconfite, je trouve cela meme violent, comme une incursion dans la vie de l autre sans y avoir ete invitee.
Au contraire, je ne manque jamais une occasion de dire a qq1 qu il a bonne mine, que ce vetement lui va a ravir : hier par ex je matais de loin une collegue marcher sur le parking, elle etait elegante et agreable a regarder, j ai meme "siffle" (Amande l elegante ;-)) pour attirer son attention et la complimenter sur son allure, j adore faire ca, et entre filles, je trouve ca encore plus gratifiant que lorsque le compliment vient d un homme ;-)

je t embrasse !!!

Carole Sternicha a dit…

BOnjour,
je suis complètement d'accord. Je suis toujours surprise et un peu blessée de ce genre de commentaire. je me demande aussi pourquoi les gens disent ça. C'est en grande partie pour cela que je me maquille tous les jours, car je redoute le "t'as l'air fatiguée/malade" des jours sans maquillage. Et comme j'ai pas envie de gueuler NON J'AI JUSTE PAS DE MAQUILLAGE AUJOURD'HUI, ben je me maquille. J'étais accro, aux USA, aux gentillesses que même les inconnus vous prodiguent en guise de salut. Tous les jours un compliment embellit la vie. Je confirme. C'est bien idiot de s'en passer...
bises.

Anonyme a dit…

A 100% d'accord avec toi, mais j'ai surtout l'impression que les gens disent ça, se permettent ça, dans des moments d'oubli d'eux-meme.
Des moments ou ils ne savent plus trop quoi dire, ou pour meubler une conversation, pour avoir l'air de dire quelque chose, pour donner l'impression de (ou sincèrement) s'intéresser à toi, de faire le "concerné".

Je trouve que comme parler de la pluie ou du beau temps, finir par en venir à dire : ah mais tu as ci, ou ça... Ca peut parfois être vaguement méchant, vaguement passif agressif, mais parfois c'est surtout un moment con-con, bebete chez l'autre et que sa parole s'apparente plus à de la logorhée vide et creuse de sens, rien de plus.

Anonyme a dit…

@ anonyme amande : je trouve ça vachement chouette ce que tu fais ;o))

Irène

Anonyme a dit…

Oh petite Marie comme tout cela est si juste. Le pire, c'est que si tu sous-entends que "oui je suis un peu nase" ben on se fout de la suite. Des fois que ce serait contagieux.
Mais le pire du pire des réflexions jetées comme des tirs de snipers et malheureusement c'est mon pain quotidien : "dis donc t'as vu comme t'es maigre... Mais mange, allez... ".Dit-on à une "grosse" : "non mais t'aurais pas un peu forci... Arrête de bouffer".
Mais fermez vos gueules bordel. Un sourire, une caresse sur le bras, des papillons dans les yeux juste en parlant, et des élans calins... c'est pas mieux ?
Pas de mots, des actes mais sincères.
Allez je vais continuer de maigrir un peu, des cernes me bouffant le visage, le cheveu défait dans les bas de mon grochat qui me dit que je suis parfaite, simplement en humant mon cou de poulet.
K@KROUN

Flo a dit…

De la façon dont tu le décris bien sûr, c'est grossier. Assez similaire à ces gens que tu connais à peine mais qui soudain prennent leur plus belle tête d'enterrement pour venir discuter avec toi de ta rupture ou n'importe quelle mauvaise nouvelle qui pourtant est clairement du domaine privé. Y'en a que ça nourrit, on dirait.

Mais, à l'opposé, est-ce que je suis la seule à parfois voir ça comme, venant de quelqu'un de proche, une façon douce de signaler qu'on est là pour l'autre? Par exemple : j'ai en général tendance à garder mes soucis pour moi et parfois un "dis donc tu n'as pas l'air en forme, tu es sûre que tout va bien?" me semble être l'équivalent de "tu le gardes pour toi si tu veux, mais je te connais, j'ai remarqué et je suis là si tu veux en discuter, ou pas". En tout cas à moi, ça m'a déjà fait cet effet, et j'ai au contraire trouvé ça assez respectueux comme approche. Après, le fait que ce genre de remarques soit inexistant dans nos échanges en général est sans doute la raison pour laquelle je peux le prendre comme ça...

Zéphine a dit…

Merci Flo, comme toi (et apparemment on est les deux seules), je vois aussi ce "t'as une petite mine" comme une invitation à la parole.
Je parles bien sur de cette phrase dans une "vraie" relation d'amitié, et pas juste les collègues qui se foutent de ta gueule parce que t'es pas maquillée, hein, on est bien d'accord.
Mais pour moi qui suis quelqu'un de très "tortue", qui cache ses sentiments et ressenti sous une carapace, j'apprécie que quelqu'un me demande sans y toucher comment ça va.

Je trouve d'ailleurs beaucoup plus grossier d'ignorer de voir que quelqu'un traverse une phase difficile. Si ça se voit sur le visage, c'est qu'il y a un problème, et en discuter peut être bénéfique... ou pas! Et la remarque "t'as une petite mine" peut être éludée d'un "j'ai pas beaucoup dormi" si on ne veut pas en discuter, ou au contraire peut amener la discussion.

Je trouve aussi que certains commentaires sont assez hypocrites, puisque les filles disent trouver envahissant et hyper impoli les remarques sur une physique pas à son avantage, mais par contre, ne se privent pas d'intervenir si la fille rayonne. Pour moi, dans les deux cas, la question cachée est "que t'arrive-t'il, tu veux en parler?", c'est la même chose, seulement on préfère être présent quand ça va bien.

Mais en ce qui concerne les remarques sur le poids / la maigreur / les gros ou petits seins-culs-hanches... J'ai jamais compris! Chacun est différent, et puis c'est tout. Mais si je constate qu'une amie subit une modification corporelle importante "sans raison" (perte/gain de poids rapide), j'essaierai de trouver les mots pour lui en parler, et essayer de voir si ça ne cache pas quelque chose pour laquelle je pourrai l'aider, ne serai-ce que par ma présence.

Anonyme Amande a dit…

merci irene :-)

Une autre Marie a dit…

Ah, cette petite phrase..
Je plussoie le commentaire de Zéphine, mais seulement quand la remarque provient de quelqu'un de très proche. En revanche quand c'est une connaissance, un collègue... je n'apprécie pas pour ma part.

Il y a environ 2 semaines, je tombais sur un article de je ne sais plus quelle blogueuse (il n'y a que toi que j' "imprime" Marie ;) ) qui expliquait qu'elle se maquillait moins et qu'elle se sentait mieux, que le maquillage avait longtemps représenté à ses yeux un moyen de se cacher, et que là, étant dans une période heureuse de sa vie et se sentant épanouie, elle ressentait moins le besoin de se servir d'une dizaine de produits make up chaque jour et qu'elle ne se sentait pas mal dans sa peau pour autant.

Je me suis dis tiens mais super idée, pourquoi pas essayer, et me contenter de mascara et highlighter sur les joues (au lieu de eye liner + fard à paupière, rouge à lèvres et tout le tintouin..) et bah le mec que je kiffe à mort au bureau (je suis stagiaire), quand il m'a croisé il m'a dit que j'avais "l'air crevée"

Alala, les garçons...
Grosses bises Marie

Donoma a dit…

C'est marrant parce que c'est le genre de remarques qu'on me fait souvent mais je le prend absolument pas mal.

Le "tu as l'air fatiguée" j'y ai le droit au moins 2 fois par semaine par mes ami(e)s proches, mais j'ai toujours eu des gros problèmes d'insomnies et ils sont au courant, du coup je le vois plus comme de la sollicitude que de la critique. Fin c'est tes potes quoi, ils s'en fouutent de ton apparence, ils veulent juste être sures que tu va bien :)

De même un "tu as grossi" ou "tu as encore pris du cul" ne me gène absolument pas. Je le prend sur le ton de la déconne.

Encore l'autre jour une amie bourrée m'a fait remarqué que j'avais un sacré spot sur la joue (ce qui m'arrive toujours dans la mauvaise période du mois), et le lendemain quand on décuvait elle s'est confondue en excuse, alors que sérieux ça ne m'a pas touché du tout ....

Je pense que limite ça me blesserait beaucoup plus une remarque sur mon caractère ; ce qui arrive très rarement mais me marque durablement, des trucs comme "t'es égoïste" "tu te plains tout le temps", en gros les défauts que je ne peux pas voir chez les autres quand on me les approprie ça me fout une sacrée claque. Mais les petites remarques sur le physique, bof, ça ne me fait rien.

Anonyme a dit…

Ha ben moi je ne vois pas ça comme ça du tout.
A une période de ma vie j'étais mal, mais vraiment mal... un petit tour en psy, 12 kg en moins en 2 mois, un état de délabrement physique que moi je ne supportais pas. Et les gens me disaient " ouahhh tu es rayonnante, t'as maigri BlABla " ben j'avais juste envie de hurler que non je n'étais PAS rayonnante et que j'étais SUPERMALBANDESDECONS. Donc quand je dis à quelqu'un qu'il à l'air fatigué c'est plutôt que je me soucie de lui, que je veux bien savoir si ça va pas ! Plutôt que de demander " ça va ? " et que les gens te répondent "oui" alors que ben non...et de ne même pas essayer de percevoir l'immense détresse, ou juste la fatigue ou le stress...
moi j'aurais bien aimé qu'on me dise " ohhllala ça n'a pas l'air d'aller tu veux qu'on discute " plutôt que l'indifférence générale dont j'ai pu bénéficier ....Donc je fais partie de ces gens qui le disent quand je trouve que quelqu'un à mauvaise mine mais ce n'est en rien une critique !
voilà :)
Bonne soirée !
cécile.

Anonyme a dit…

Bonjour Marie,

Je crois que c'est la première fois que je commente ... cet article me parle tellement ! je me vois complètement dans ta description, je suis extrêmement choquée quand on me fait remarquer que je suis fatiguée ou que j'ai pris du poids ! surtout que parfois c'est pas le cas ...
Et pareil, JAMAIS je ne dis à qui que ce soit que je rencontre qu'il a grossis ou qu'il a une sale mine, j'ai aussi toujours tendance à dire l'inverse, je me dis que moi c'est ce que j'aimerais entendre, surtout qu'il m'est souvent arrivé de me remettre en question après avoir reçue une telle remarque, genre je me regarde dix fois dans le miroir et je constate que oui, je suis crevée, ça se voit un peu mais je pensais que le make up que je me suis tuée à réaliser ce matin faisait bien la blague ... pas assez ! ou alors, "ce soir je mange pas, même untel a remarqué mes 6 kg pris ces derniers mois !"
BREF MERCI MARIE !

Bonne journée
Sabrina.

Béné a dit…

HA ! J'en parlais justement à mon mec la semaine dernière encore (et il n'arrivait pas à croire que des gens se permettent ça - apparemment ça ne lui arrive jamais - parce que c'est un mec ? à creuser ...), et c'est un des trucs qui me choque le plus dans les rapports humains courants. Moi qui ai des poches sous les yeux héréditaires et la peau du nez et des pommettes qui rougit au moindre changement de température ou à la moindre émotion, je me prends presque tous les jours des remarques sur mon air fatigué ou mon nez rouge, "oh là là, c'est drôle !". Ouais, ta gueule, en fait.
Mais je suis assez d'accord avec Céline : les compliments sur mon physique me mettent également un peu mal à l'aise, comme elle le dit, mon corps n'a pas à être l'objet d'une discussion ... sauf une discussion très très privée avec la personne qui partage mes nuits :-P

Marie a dit…


Laura: Oh merci <3 Laura ça me touche beaucoup…

Anonyme: Exactement. Merci :-)

Latte sans sucre:Oui ça veut clairement dire « c’est quoi ta tête dégueu là… » -__-

Anonyme: Ouais je vois ce que tu veux dire… mais malgré tout, je trouve cela déplacé que quelqu’un ait un avis là-dessus comme ça, à froid!
Non, il ne me taquine pas, il se permet. Ca n’est pas très gravent certes, mais ça n’est pas de l’humour.
Bise

Lynn: C’ets très marrant ça… Je n’aurais imaginé un truc pareil, que ça, ça soit pour certaines personnes, un compliment.

Bambi: Je sais pas…

Charlotte: ahahahha

AmélieA: Je ne crois qu’il n’y a pas forcément de volonté de « rabaisser », enfin je ne sais pas, mais je trouve que ça donne l’impression qu’ils ne savent pas se tenir…

Anonyme: -__- C’est ouf!

Clarisse: Exactement, et au bout du compte ça fait de la peine…

Claire: ahahah énorme, team rayonnance

Anonyme: Excellente idée.

Laurence: C’est dur quand c’est la maman je trouve, j’exige d’elle une totale subjectivité aimante…
<3
Bisous

Judith: Tu crois que c’est pour singer la proximité… Chelou comme approche!

laparisienne: Je comprends que c’est par souci d’eux. Après on ne sait jamais comment l’autre va le prendre, dans quel état d’esprit il est!

JujuK: Putain moi aussi ça peut me niquer ma journée… et donc je culpabilise d’être aussi influençable et surtout d’en avoir un truc à foutre!!!
Merci pour ton com
Bise
pS: ça me fait penser à un passage de King Kong théorie où Despentes décrit à quel point n’importe quel mec, moche, nul, sans intérêt, se sentira toujours légitime à avoir un avis sur le physique des meufs.

Anonyme: Merci :-)

céline: C’est très intéressant ce que tu dis, a priori, lorsqu’ils sont positifs, donc qu’ils sont des compliments, je ne les perçois pas de la même manière… Et c’est dommageable tu as sûrement raison!

Amande que j’aime: J’adore <3
je t’embrasse aussi

Carole Sternicha: aux Usa les inconnus font des compliments ? Beaucoup.

Anonyme: ca c’est intéressant, leur manière de parler du temps qu’il fait…
Je me suis rendue compte aussi que les moments où je m’exposais le plus à la médisance, c’était ces moments où je me faisais chier…

K@KROUN: <3

Flo: Sûrement oui… mais j’essaie d’être à l’écoute sans souligner ça parce que ça peut parfois me blesser et je me dis que ça peut valoir pour d’autres aussi…

Zéphine: Comme tu le dis, c’est relatif à sa manière d’être au monde. Si on se cache beaucoup, il faut que les proches voient dans ce type de détails un signal.

Une autre Marie: Ah merde… Putain le maquillage, ce traître.
Bisous

Donoma: ce qui est super cool. Que tus lis détachée de ça c’est vraiment bien

Cécile: je comprends… mais pour certaines personnes dont je suis, c’est mal compris.

Sabrina: Dans mes bras, je fais comme toi!

Béné: <3 Les garçons y sont moins exposés c’est certain

Sylvia Pieri a dit…

En sortant de la supérette en face de chez moi, un employé me dit "vous avez eu du succès auprès de certains clients". Moi, naïve, je lui répond "ah oui" (tout en sachant que j'étais vraiment pas à mon avantage) et lui me répond "oui mais ils étaient bourrés, faut pas prendre ça au sérieux"...
Je sais pas si c'était pas si c'était maladroit ou malveillant mais j'aurais préféré qu'il ferme sa gueule.
Je suis comme toi, j'ai du mal avec ce genre de réflexions débiles.

Smoothie Girl a dit…

j'aime bien le " aka la famille qui sont les patrons de l'indélicatesse.." :D
c'est cela!!