Pages

17.10.14

ALORS MOMMY?

647130next libé





Edit: Il y a du spoil total en commentaire, si vous n'avez pas vu le film, je vous conseille vivement de ne pas lire les commentaires... 

 J'ai enfin vu Mommy, le dernier film de Xavier Dolan. Vous savez que je l'aime beaucoup, j'en parle vraiment souvent sur le blog. 
J'ai vu tous ses films, plusieurs fois avec en tête de liste Les amours imaginaires et le sublime Laurence anyways dont je vous ai rabattu les oreilles.


Autant vous le dire tout de suite, j'en suis d'abord sortie enchantée, un peu sous le coup de la joie de l'avoir enfin vu, puis son souvenir s'est très vite estompé dans mon esprit.

Il est celui qui a le moins imprimé mon ressenti, Tom à la ferme y compris.

J'avais lu que le film dévastait, certaines d'entre vous en étaient même sorties "en lambeaux" et au vu de ma sensiblerie quasi systématique j'étais sûre de vivre une expérience très, très lacrymale.

Mais je n'ai pas pleuré, pas même retenu.
Je ne peux pas dire que je ne l'ai pas aimé, ça serait très exagéré, mais j'ai été... un petit peu déçue.

Ca joue évidement très bien, Steve est génial, drôle aussi (et c'est à souligner). Sa mère et Kyla sont parfaites aussi. La mère, Die, jouée par Anne Dorval est époustouflante.
C'est très beau, la lumière est magique comme à chaque fois. C'est audacieux. La musique est génialement trouvée. C'est profond, ambivalent, vraiment c'est bien. Très bien même. J'ai souvent souri dans le vide, la tête face à l'écran tellement c'était joli...

Je ne voulais ni que ça se termine ni que le film ne s'accélère mais je ne ressentais pas la même chose que devant Les amours imaginaires ou Laurence anyways, cette impression que ce que je voyais était immense et que c'était si beau que ça me donnait envie de pleurer.
C'était moins dense, mon coeur palpitait moins, je me suis même demandée, une fois le générique de fin enclenché si ça n'était pas moi... Si je n'étais pas le souci, que je n'avais pas compris, que je n'avais pas de coeur au vu de ce que tout le monde m'en avait dit... Oui parce que Mommy est décrit partout comme étant son film le plus abouti.

Peut-être que mon attente a été trop longue et trop forte... Je n'en sais rien, mais ce qui est sûr, c'est que je ne peux pas vous dire que j'ai vécu un truc fort ...

Allez bisous, mais venez dites-moi comment vous avez aimé, peut-être qu'il faut que je le revoie...

Oui je regarde les films 6 fois sinon ça marche pas.

Je vous mets aussi le Master Class de Xavier Dolan au Forum des images (je ne l'ai pas encore regardé...).



23 commentaires

Charlotte a dit…

Je ne l'ai pas encore vu, mais les personnes de mon entourage qui l'ont vu ont beaucoup aimé ! J'espère pouvoir y aller ce week end.
Pour ma part, c'est Gone Girl qui m'a un peu déçue. Je n'en avais lu que du bien et au final... pas grand chose qui tient debout !
As-tu regardé Rocco et ses frères ? J'aimerais bien savoir ce que tu en as pensé :-)

Marline a dit…

Salut Marie,
J'ai vu Mommy hier soir, du coup ton impression tombe pile au milieu de mes réflexions.
C'était la première fois que je voyais un film de Dolan donc je ne peux pas comparer.
Mais comme toi, aux vues des louanges des spectateurs, je m'attendais à y être plus sensible, peut-être à pleurer un peu, au moins être émue en sortant de la séance (je suis très sensible aussi, j'ai pleuré pendant 10 minutes à la fin de pas son Genre par exemple, hm).
Mais non, pas de larmes, pas de retenue comme tu dis.
Mais sinon, le film était très beau et la bo géniale.
Je me suis dit que peut-être en étant maman ou papa, j'aurais été plus sensible au message du film. Je ne sais pas trop en fait.
Je ne pense pas que le film me marquera, je suis ressortie de la séance assez légère à vrai dire.
Mais c'était une belle expérience cinématographique.
Bisous Marie !

Mathou a dit…

Je suis comme toi, en émerveillement devant tout les films de Dolan, celui qui m'a le moins ému c'est Tom à la ferme. Et bien entendu Laurence Anyways m'a scotché et j'ai rarement autant pleuré après un film. J'étais subjuguée durant tout le film et à la fin, les chutes du niagara, impossible de les retenir. Alors Mommy, ça m'a fait pareil, subjuguée, mais comme j'y suis allée avec une bande d'amis, je n'ai pas pleuré, mais j'étais sacrément bouleversé. Ses films, sont parfaits, et beaux et c'est difficile de trouver un mot. Enfin Mommy contrairement à toi, m'a provoqué autant d'émotions, magnifique encore une fois.

Camille a dit…

Bonjour Marie,

Ta réflexion tombe au bon moment. En effet, moi aussi je me suis demandée si ce n'était pas moi qui avais un problème avec ce film, tellement la critique est unanime.

J'ai tué ma mère m'avait tellement retournée, je m'attendais à ressentir la même chose devant Mommy, film sensiblement sur le même thème, la relation mère-adolescent.

Et bien pas du tout. Très beau film, c'est sûr, mais le propos m'a paru trop étouffé par des effets de style, qui d'habitude me font frémir.
J'ai tué ma mère avait atteint une telle finesse, une telle justesse dans l'approche de cette relation conflictuelle, je suis déçue de ne pas avoir ressenti autant de choses devant Mommy. Face aux autres films de Dolan, j'avais envie de courir dans la rue, attraper les gens par les épaules et leur crier "MAIS REGARDE CA C'EST MAGNIFIQUE, PUTAIN!" Une envie de le partager à la terre entière.

Mais pas cet effet avec Mommy. Peut-être la salle blindée, peut-être mon côté snob qui ne supporte pas de voir tout le monde A-DO-RER ce film et crier au génie. Car Dolan est un génie, mais dans l'approche des relations humaines. Dans la finesse.

Ici, les dialogues étaient drôles et bien écrits, les vêtements savamment choisis, les plans mûrement réfléchis. Mais je crois que l'envie de bien faire de Dolan, a tout écrasé. Trop soigné, au final. Trop didactique, peut-être (ses histoires de plans ne m'ont pas du tout plu, je n'ai pas besoin que le plan s'élargisse pour comprendre que le personnage se sent libre)
Et une musique bien trop omniprésente et mal choisie, à mon sens.
Suis-je la seule personne de cette planète à ne plus pouvoir écouter Wonderwall? Quel gachis, dans cette scène.

En bref, Dolan est grand, mais je crois qu'il ne sait pas où se trouve sa grandeur. Et même si ses premiers films avaient des défauts, ils étaient, à mon sens, plus pertinents.

*Mention spéciale pour la scène sur Céline Dion, très belle. Quoiqu' imparfaite : trop longue, trop "regardez comme cette scène est belle et la communion est puissante". Bref :)

Elise a dit…

Marie,
Je vais essayer de ne pas être longue, ennuyante ou redondante dans ce qui va suivre.
Comme toi, j'ai vu tous les films de Dolan et suis restée scotchée devant tant de magie. Le cinéma est un medium que je connais bien, de par mes études et mon insatiable faim de films. Je peux le dire, et encore plus après avoir vu Mommy : Dolan est à part.
J'ai, contrairement à toi, vécu quelque chose de très fort devant ce dernier chef-d’œuvre (n'ayons pas peur des mots). Je crois qu'en fait, ce qui m'a plu, c'est ce film "montagne russe", comme je l'appelle. C'est constamment soit terrible, soit magnifique, et c'était comme recevoir des coups (sympas les coups, hein) à chaque fois.
J'ai été emportée dans une expérience, dans du sensoriel, dans du vivant. Ca arrive suffisamment peu pour le souligner : l'art doit nous faire VIVRE quelque chose. J'ai eu une expérience similaire en allant voir l'exposition de Bill Viola au Grand palais, où le spectateur était entièrement plongé dans le noir et confronté à des vidéos pas toujours faciles.
Cette comparaison pour dire que l'art ne doit pas nous laisser de marbre.
Si tu n'as pas ressenti d'émotions fortes pendant ce film, peut-être est-ce parce que tu t'attendais à quelque chose? Peut-être parce que tu n'as pas fait le vide de tout avant d'être plongée dans le noir? Ou tout simplement, peut-être que tu n'es pas rentrée dedans, et à ce moment là, c'est aussi notre bon droit, de ne pas adhérer.
Tout ça pour dire que peut-être une deuxième lecture t'aiderait à y voir plus clair sur ta première impression... et que je pense VRAIMENT que tu devrais y trouver ton compte.

J'espère ne pas avoir été trop longue, c'est toujours un plaisir de te lire. bises!

Anonyme a dit…

Quant à moi, mes deux films préférés de Dolan sont Les amours imaginaires et Laurence Anyways. J'ai bcp aimé Mommy également, mais sans l'adhésion totale qui m'avait emporté pour ces deux là, tout au long. Et pourtant, vers la fin... la dernière scène, quand on enlève au fils sa camisole de force et que soudain il s'enfuit, dans une course à la fois désespérée et avec cette énergie folle, et ce petit sourire en coin ("je vous ai eu!") - alors qu'il fonce vers une fenêtre et que bon, quand même... il va se suicider quoi...
J'ai explosé en sanglots. Première surprise. Incontrôlable. Jamais pleuré autant au cinoche (jamais pleuré au cinoche, tout court en fait!).
Je ne sais même pas ce qui m'a touchée autant. Pas tellement le rapport mère/fils, en fait, plutôt ces personnages, leur non conformité, leur désir de s'en sortir voué à l'échec, leur force dont l'élan se brise contre les murs, leur irréductible révolte - un truc comme ça...
lalectrice

Clairette a dit…

J'avais hâte de connaître ton avis Marie !
J'ai vu le film en avant première suivi d'un débat avec Dolan, donc je savais peu de choses sur le film. Je ne connaissais que les Amours imaginaires que j'avais aimé bof, mais j'étais curieuse de celui-ci malgré le potentiel hype qui l'entourait. j'ai été très agréablement surprise par ce que j'ai ressenti, je suis bien rentrée dedans, j'ai adoré les acteurs, les répliques, la photo, les décors, le scenar. J'ai moins aimé les qq effets de styles léchés, la BO un peu évidente meme si très efficace, les références assez appuyées, les scènes un peu larmoyantes. Mais au fond ce film est resté avec moi qq jours après et un peu malgré moi je pense avoir bcp aimé, même si je vois ses défauts. Finalement parfois nul besoin de trop analyser, faut juste faire confiance à ses emotions :)Pourtant je n'ai pas pleuré, je n'ai pas aimé la scène du déchirement vers la fin, je n'ai pas compris les gens qui remerciaient Dolan à outrance ou qui usaient de trop de superlatifs. Mais ça me fait juste plaisir d'être encore surprise (trop rarement faut le dire) au cinéma !

Anonyme a dit…

J'ai vu il y a quelques jours Tom à la ferme et j'ai beaucoup aimé. C'est assez différent des films précédents mais le suspens, la violence sourde des personnages, les plans magnifiques de la voiture qui roule entre les champs, j'ai trouvé ça très beau. Et puis le mensonge,la brutalité avec laquelle Tom se retrouve dans cet endroit prisonnier, enfin j'ai adoré. Moi aussi j'ai des flashs de films qui me marque ça dure plusieurs jours, l’ambiguïté des personnages du film me sont réapparue encore après.
Vous ne pouvez demander à un réalisateur de rejouer encore et toujours sur la même gamme de sentiments, ca serait emmerdant à la longue. Je trouve qu'il a une finesse dans la manière d'approcher les personnages qui me bluffe complètement. Je regarderai Mommy comme les autres films, j'attends qu'on me raconte une histoire... Rose

Anonyme a dit…

Bonjour Marie,
je te suis depuis un petit bout de temps, et d'abord je voulais te dire merci de m'avoir fait découvrir Xavier Dolan, c'est après t'avoir lue que j'ai regardé les amours imaginaires, puis j'ai enchaîné sur Tom à la ferme, et le magnifique Laurence anyways. Je suis tellement soulagée de ton post... Je suis allée voir Jeudi Mommy, et comme toi j'en attendais beaucoup, peut-être suis-je naïve, mais le prix du jury de Cannes, je me suis dit qu'il devait être encore mieux que les amours imaginaires (mon préféré). et j'ai été déçue... J'ai trouvé ça un peu facile parfois (des ralentis"sentimentaux", des scènes fortes mais qui ne m'ont pas "scotchée" ...) C'est extrêmement difficile à expliquer, mais j'ai été nettement moins"remuée" qu'avec les autres..et je me suis aussi dit que c'était sûrement moi, que je n'y comprenais pas grand chose, et que, comme tu es mon expert en cinéma, tu m'expliquerais ce que j'avais loupé... Du coup, je suis tellement sciée de lire ta déception que je commente, alors que je ne le fais jamais d'habitude.. Si tu le revois et que tu as une révélation, sois sympa, écris un petit post!! Et continue ton chemin dans la blogo, ça fait vraiment du bien de te lire!
Marie-Laure

Stef a dit…

Bonjour Marie,

J'ai beaucoup aimé le film comme je l'ai dit dans un commentaire sur l'autre post concernant Mommy. Je suis cependant comme toi, pas de larmes pendant la projection (alors que je peux pleurer devant un série TV débile et même de TF1....don't judge)et je ne me suis pas retrouvée en lambeaux.
Par contre je porte encore le film en moi.
Ce que j'aime dans le cinéma de Xavier Dolan, c'est que j'arrive à suivre ses choix de mise en scène, les voir aussi(le cadre carré dans Mommy, les images bord cadre dans j'ai tué ma mère, les hommages dans Les amours imaginaires....) et que ça a un sens pour moi.
J'ai tellement été scotchée à l'époque par J'ai tué ma mère, il y a eu comme une révélation pour moi et bien évidemment que ça a à voir avec la mienne de mère et la relation que j'avais avec elle, que je garde une affection particulière pour Xavier Dolan

Je peux comprendre qu'on n'ai pas forcément un torrent d'émotions devant ce film, même si on est des inconditionnels du cinéma de ce jeune homme. Parfois aussi l'attente est trop grande.
Il me paraît évident que ce qu'on ressent face à un film dépends tellement de nos expériences, de notre état émotionnel au moment où on le voit, du souvenir de ce qu'on a pu ressentir auparavant devant un écran de cinéma que l'on est parfois déçu de ne pas retrouver ces fameuses émotions.

J'espère avoir claire et pas trop longue ....
Stef

sandrine a dit…

"ses histoires de plans ne m'ont pas du tout plu, je n'ai pas besoin que le plan s'élargisse pour comprendre que le personnage se sent libre"... ah, j'ai tellement aimée ce plan ( je devrai dire ses plans car il y a en deux je crois. facile peut-être mais tellement bien amené...). c'est un bon film, pas le meilleur de dolan ( laurence anyways était dense et j'ai des souvenirs d'y avoir penser pendant longtemps), n'y même de l'année (only lovers left alive et under the skin m'ont hantée pendant un petit moment quand même...) mais celui qui va lui permettre de se faire connaître du grand public et une bonne transition pour sa trilogie en anglais et acteur(s) hollywoodien(s).

Clémence L a dit…

Bonjour Marie,

Alors pour tout te dire lorsque je suis allée le voir cette semaine, en sortant de la séance je me suis dis : j'aimerai bien savoir ce qu'en pense La chic fille.

C'était mon premier film de Dolan et honnetement ça m'a foutu une grosse claque. Je trouve ce film plus oppressant qu'émouvant en fait. Je n'ai pas pleuré mais j'étais "dedans" avec cette impression d'étouffer comme les personnages au milieu de ces plans en carré. Mais lorsque je suis sortie je me suis dis que Dolan avait voulu faire un chef d'oeuvre et que malheureusement cela ce voit dans film (à mon avis hein !) Les plans sont très léchés, réflechis, trop peut etre. Parfois je faisais comme une sortie de film, je sortais de l'histoire pour ne plus regarder que les plans, tournés à la perfection, presque chirurgicalement et c'est là à mon sens que le film pêche. A trop vouloir faire parfait il en a oublié l'émotion, du moins celle qui fait pleurer.

Mais en meme temps je l'ai vu mercredi et j'y pense toujours et je maintien que c'est une merveille. Mais une merveille d'un cinéaste de génie, qui a encore le temps vu son age de prouver au monde qu'il en impose, et donc qui n'aurait pas besoin de courir après le chef d'oeuvre.

Smack

Clémence L

Anonyme a dit…

Marie IL FAUT que tu ailles voir Gone girl !

Lou a dit…

Bonjour Marie,

Le film m'a beaucoup ému..plus que les autres et je suis une grande admiratrice de Dolan.
J'ai été touchée parce que le sujet de Moomy fait écho à mes propres interrogations (aimer quelqu'un suffit-il pour le sauver?).


Anonyme a dit…

Bonjour!

Je suis allée voir ce film hier et il m'a vraiment chamboulé. J'ai été prise dans le tourbillon des émotions, ces montagnes russes ( passage de la violence, à l'espoir, au désespoir, à la douceur...), je me suis même surprise à aimer Céline Dion ( Damn!). j'ai trouvé les deux actrices d'une rare beauté, Steve d'un charisme époustouflant... pourtant je comprend qu'on puisse être déçu. Il utilise en effet beaucoup d'effets de cinéma qui peuvent agacer ( les ralentis, la musique larmoyante). En tout cas, ce film à fait raisonner en moi une corde sensible ... et j'ai pleuré!

Marie a dit…


Charlotte: J’ai vachement aimé Gone Girl (j’avais pas lu le bouquin)

Marline: Oui c’est très très beau
Bise

Mathou: Et la fin de Laurence est tellement crève coeur!

Camille: C’est sûrement les défauts apparents qui les rendaient si attachants.

Elise: Exactement oui!
Non c’était pas trop long ;-)

lalectrice: (j’ai précisé en intro qu’il y avait du spoil en commentaire)
Bise

Clairette: ça devait être chouette de pouvoir l’écouter en parler ne direct

Rose: tu as raison oui

Marie-Laure: Un autre de mes potes (celui qui m’a fait découvrir le travail de Dolan) pense comme nous…

Stef: C’ets sûrement lié à l’attente trop longue…
Claire oui, trop longue, non :-)

sandrine: under the skin je ne l’ai pas vu… Mais OLLA mon Dieu!!

Clémence L: il faut que tu vois Laurence anyways…
Bise

Anonyme; Je l’ai vu le même jour et je l’ai nettement préféré

Lou: je comprends…

Anonyme: J’adore ces effets de caméra, comme à chaque fois!

Anonyme a dit…

Oups! Sorry! Je n'y avais même pas pensé. Il faut dire que je suis assez tordue avec ça : je lis presque toujours la dernière page des livres avant de les commencer, et il m'arrive de chercher des résumés complets de certains films avant de les voir! J'aime bien savoir comment ça se finit : je me laisse embarquer avec encore plus de plaisir sur le chemin ("alors, comment tu vas m'amener là-bas, toi?"). Bref, tu peux effacer le com précédent si tu veux. Bonne journée Marie.
Lalectrice

laparisienne a dit…

coucou Marie, j'attendais de voir Mommy avant de lire ton post. C'est grâce à toi que j'ai découvert Dolan, et comme toi, Laurence anyways et les amours imaginaires restent mes films préférés ( avec une mention spéciale pour Laurence); plusieurs commentaires évoquent la perfection du film, c'est vrai, les actrices sont géniales, Die et Kyla sont vivantes et Steve est tellement touchant. je n'ai pas ressenti l'émotion que j'avais ressentir pour les autres films, j'avais quand même la larme à l'œil, pendant la scène où elle voit/imagine son fils grandir, se marier, aimer , forcément çà me touche j'ai un petit garçon et je projette. mais comme toi, je n'ai pas ressenti cette émotion que provoque les autres Dolan: la faute à l'attente, énorme ? à la promotion( j'ai dû lire et voir toutes les interviews le concernant), trop parfait comme certains l'ont commenté ? je l'ignore, mais je trouve çà très frustrant !!j'ai l'impression de passer à côté d'un " chef d'œuvre"

Paubloo a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Paubloo a dit…

Bonjour Marie, alors pour ma part je n'avais jamais vu de film de Dolan (il n'est jamais trop tard...)
donc je ne savais vraiment pas à quoi m'attendre (à part que j'avais entendu les avis donnés par
les médias). Eh bien se fût une incroyable expérience pour moi: j'ai été touché par ce film à tel
point que je me suis mise à sangloter dans le cinéma (je suis ressortie avec le maquillage
dégoulinant). En rentrant chez moi, il m'était impossible d'en discuter sans verser une larme
.Je ne suis pas de nature émotive mais là ,j'ai été prise dans ce tourbillon d'émotion (particulièrement
dans le futur rêvé de sa mère, un futur qu'il n'aura jamais... ). Peut être qu'en n'ayant aucun point
de comparaison, j'ai pu me laisser aller totalement. Donc pour moi ce film est juste magique !!

Anonyme a dit…

J'arrive après la bataille mais il m'a fallu du temps pour pouvoir enfin aller voir Mommy.
J'ai été totalement dévastée par Laurence anyways. Beaucoup moins par Mommy. Ce n'est pas le sujet qui m'a moins touché, ce sont les personnages. Je les ai trouvés presque caricaturaux. Pour tout dire, j'ai trouvé ses idées de mises en scène plus intéressantes que ses personnages. Laurence Anyways m'avait scotché par sa finesse psychologique, Dolan évitait les gros sabots sur un sujet hautement périlleux, et la mise en scène était grandiose. Dans Mommy, j'ai retrouvé le génie de la mise en scène, moins celui des caractères. Mais peut être que l’œuvre avec laquelle on découvre un artiste reste à jamais notre œuvre préférée.
Et un avis sur timbuktu?
Marianne

girlsintown59 a dit…

Ce film me là a été vraiment traumatisant pour moi. J'ai du le voir deux fois pour ne plus être complétement anéanti et vraiment apprécié. Je veux dire j'ai adoré le film comme tout ceux de X. Dolan. J'ai même pu le voir en chair et en os à la fin...bref pour revenir au film le cadre fait tout. On respire puis on a le souffle coupé. C'est prenant et déstabilisant a la fois. Et la phrase de Die " j'ai fait ce que j'ai fait parce que quand même y a de l'espoir". C'est un film sur l'espoir.

Anonyme a dit…

Merci! Me voilà rassurée! J'ai eu exactement le même ressenti que toi à la fin du film à savoir que je devais être passée à côté du film .Je n'ai pas pu rentrer dans l'histoire, je suis restée spectatrice. Je n'ai pas cru aux liens qui unissaient les personnages. Je n'ai pas pu m'attacher à eux... Une leçon de mise en scène sûrement mais ce n'est pas un scénario exceptionnel. Je suis déçue de ne pas avoir pu ressentir la même émotion que ces spectateurs bouleversés.