Pages

18.9.14

PRISME ET COMPLEXES MAIS UN PEU PLUS

beyonce



Il y a deux ans et demi j'ai écrit ce post.

J'y parlais du fait que nos complexes n'existent aussi et surtout que si on les perçoit comme tels.
En d'autres termes, si t'es à l'aise avec ce qui est un peu à l'écart de la norme esthétique acceptée, tout le monde s'en fout.

L'exemple que je vous avais donné c'était mes seins. Ils sont petits mais ça n'est pas du tout un souci pour moi, je ne rembourre rien, je suis toujours les seins moitié à l'air tellement je ne suis pas complexée c'est dire.
Et bien j'entends souvent certaines de mes potes se faire chambrer sur la taille de leurs seins alors même qu'ils sont nettement plus gros que les miens (ceci dit, si t'as plus de 8 ans, techniquement, tu gagnes contre moi...) et que je suis à 3 places de canapé de la dite pote...


Après "On ne se moque pas de qui rit de lui-même" dixit Sénèque, elle est aussi là la technique.

Bref, dans ce post j'en arrivais à la conclusion que si on porte un regard neutre, apaisé voire aimant sur nous, on ne dégage peut-être pas cette impression de faille...

J'ai vécu un nouveau truc cet été qui alimente un peu le propos, d'où ce billet.

Fin d'été, un samedi soir je suis à Reims pour fêter le départ de mon copain Théo.
Je sors du travail, fatiguée, mes cheveux ne veulent strictement rien dire les enfoirés, mes habits c'est ni fait ni à faire, débraillée mais mal... Rien ne fait soirée pire tout ressemble à rien!
Pas grave, on va danser en levant le mains au ciel vu qu'on est heureux d'être ensemble.

Un bar place d'Erlon qui fait certains soirs karaoké, mais pas ce soir... Nul.
On commence un peu à boire, le dj qui ne respecte rien met à la suite 4 chansons d'Offspring, on se marre, c'est cool, tant pis si la mine est chiffonnée, c'est pas le propos.

Le dj, sort petit à petit de sa fixette punk commerciale et met, Dieu soit loué, du R&B qui fait plaisir.
Théo et moi on commence à danser, rapport que c'est moite, on chauffe le dancefloor (expression de vieille).

Et là bim, normal, Drunk in love se lance.
Moi excitée, beugle un truc genre "ouais trop bien..." (loquace et pertinente).
Théo sera mon Jay Z je serai sa Beyoncé.
On lève les bras, on se chicane, on se marre, on bouge le boule comme jamais.
Un coup à droite, un coup à gauche, plus la chanson plus je deviens premier degré. Je finis tout ça en me la racontant moite des aisselles...
On a dû finir dans une apothéose où il devait me porter et j'ai dû me cogner un truc. Sexy quoi!

Et là Théo me dit "C'est ouf, tu sais trop comment placer ton corps pour que ça soit beau, j'adore"...
Il était sérieux
-__-
Dans mon débardeur détendu, mon cheveu triste et la mine de ma grand-mère en sortie de trachéobronchite il me dit que je suis jolie (à sa manière mais laisse moi kiffer!).
Non parce qu'il était pas tout seul à le penser, les autres ont acquiescé.
J'ai demandé à Théo "c'est de l'humour?", il m'a répondu circonspect que "non pas du tout"...

Et là, j'ai pensé immédiatement à écrire ce post.
Finalement c'est encore plus "subtil" que mon bête "tu te sens bien les autres te voient bien"... Non, mon pote, y a aussi des trucs qui se dégagent de toi sans que tu le saches.

Les autres ne te vivent pas comme toi tu vis de l'intérieur (on est au taquet de l'introspection égotique avec ce post, je le sais bien... Ne me juge pas!).
Ce qui expliquerait les "t'es belle" de ton mec alors que toi tu te dis que c'est pas possible cette sortie de trachéobronchite qui ne s'arrête jamais.
Ca expliquerait que tu trouves ta mère belle alors qu'elle ne voit que ce qui ne se va pas chez elle.

Un peu comme pour la clope (4 ans en novembre, je vous écrirai un billet pour vous faire un point), on peut dégager de la confiance en soi alors même que de l'intérieur tu te vois comme une petite chose fatiguée qui ressemble à rien... bon des fois tu ressembles vraiment à rien mais là n'est pas le propos, des fois, ce soir par exemple, y avait que moi qui le voyais...

Bisous Smack

32 commentaires

Dorothée a dit…

"Les autres ne te vivent pas comme toi tu vis de l'intérieur" tout est dit...

Gwen a dit…

ça me fait penser à la théorie du "dispo/pas dispo" (je parle de célibataire ou pas).

Un pote m'avait parlé de sa théorie (ce n'est pas "la sienne" mais je ne connaissais pas lorsqu'il m'en a parlé).
A cette époque là j'étais célibataire (hum je le suis toujours) et il me disait "mais tu n'as pas l'air disponible quand même" alors qu'il n'y avait aucun homme ou d'histoire mal achevée dans ma tête et mon coeur à ce moment-là. Pour tout dire ça m'a grandement saoulée, parce que je me sentais disponible pour une rencontre "potentiellement éventuelle" et paf je prends ça dans les gencives.

Une autre fois, je vais à l'anniv d'une amie. Je sortais d'une rupture douloureuse, j'avais passé ma journée à pleurer. Arrive l'heure où il faut planquer les yeux de crapaud et tenter de sauver les apparences. En mode "allez ça va te faire du bien" le but unique de la soirée étant de ne pas pleurer pendant quelques heures. Et ce soir-là (si quelqu'un me l'avait dit jamais je ne l'aurais cru), j'ai rencontré un homme avec qui j'ai ensuite vécu une jolie histoire. Il avait balayé ma tristesse, la boule au coeur que j'avais. Je n'y croyais pas moi-même, limite à me dire que j'étais une imposteure.

Un peu en dehors mais un peu lié au sujet quand même ;)
Merci Marie.

audrey sasha a dit…

salut marie, toujours trés pertinent tes articles, et ça donne le sourire ... hate de lire le post sur la clope, j'essaie d'arrêter; c'est horriblement dur...
bisous bonne journée!!!

Judith a dit…

Salut Marie!

Je vais te raconter une histoire trop triste mais qui fini a peu pres bien.
Dans ma famille, y a une espece de tare qui fait que la generation de nos meres explique a leurs filles qu'elles sont moches. Une vieille histoire psychologique qu'on a abolit a ma generation... Bref.
Moi, ma mere quand j'etais enfant me disait que j'etais pas belle parce que je ressemblait a mon pere (qui l'a plaquee). Donc adulte y a rien a faire, je suis persuadee d'etre moche et c'est comme ça meme si je sais tres bien que c'est faux et que je suis meme assez mignonne. J'ai une cousine qui est mannequin. Mais genre un vrai mannequin, vraiment tres belle. Sa mere aussi lui expliquait quand elle etait petite qu'elle etait moche. Bin elle le croit toujours, puissance de la psychee quoi. On a beau faire des therapies, elle a beau etre mannequin et voir de façon flagrante qu'elle est belle, laisse tomber ça rentre pas.
Elle et moi, on essaie de se faire belles pour le plaisir de se faire belles, mais on se sent moches c'est plus fort que nous. Alors on vit en se disant que la beaute on s'en tape,on mise sur autre chose, on oublie qu'on est mignonne (moi) et belle (elle) et on vit comme ça, comme la meuf de Girls. C'est pas un drame, mais c'est ouf ce que peut faire la psychee.

Orphea a dit…

C'est beau ce que tu dis (comme toujours). C'est vrai que l'on a souvent tendance à négliger ce qu'on dégage, nos "ondes" j'ai envie de dire... Mais c'est mieux de ne pas le savoir, ça évite de trop en jouer et ça nous permet de charmer des gens en toute inconscience...

Plein de bises la chic fille!

Anonyme Amande a dit…

waw j aurais bien aime te voir danser !!!
On me dit souvent un truc etrange, alors que je mesure un metre 55 sur la pointe des pieds, on me dit que je ne "fais pas petite" (???). Aucune de ses nombreuses personnes qui me le disent quand on parle de nos complexes ne sait m expliquer pourquoi, mais je ne "fais pas petite" malgre mon metre 53... Je n en reviens toujours pas non plus ;-)

cash cash a dit…

Ton pote sait faire des compliments, en tout cas :-)
...Ou alors, il est amoureux de toi (et toi de lui) mais vous ne savez pas encore que vous avez une grande et belle love story en attente (c'était mon quart d'heure romantique ;-)

MaRiOn a dit…

Excellent post, je me lève et je confirme par l'illustration:
y'a pas longtemps j'ai fait une formation professionnelle au cours de laquelle on était filmés sur n'importe quel sujet qu'on devait défendre en face d'une autre personne. Et truc de OUF: si toi tu te sens une sombre merde tremblante et nulle et toute rouge, RIEN ne ressort de ça à l'écran et les gens peuvent ne rien percevoir de tout ça ! MOI JE DIS C'EST BIEN FAIT MA BONNE DAME !

MaRiOn a dit…

Excellent post, je me lève et je confirme par l'illustration:
y'a pas longtemps j'ai fait une formation professionnelle au cours de laquelle on était filmés sur n'importe quel sujet qu'on devait défendre en face d'une autre personne. Et truc de OUF: si toi tu te sens une sombre merde tremblante et nulle et toute rouge, RIEN ne ressort de ça à l'écran et les gens peuvent ne rien percevoir de tout ça ! MOI JE DIS C'EST BIEN FAIT MA BONNE DAME !

petitprunier a dit…

il est beau ce post et ils sont jolis aussi les mots de ton pote :-)

moi apres 2h de cardio, desquelles je ressors rouge ecarlate, plus trempée que trempée (ouais la fille qui transpire des grosses gouttes tout autour du step, c est moi... glam hein ^^), dans mes fringues de sport moches qui ont 10 ans, ben jme sens vraiment powerful dans mon corps t'vois. comme si ma seance avait un effet "lift immediat" comme dans la pub. et ben jle vois dans mon attitude que j ai la win et que j en n ai plus rien à battre de mes bourrelets (d ailleurs à ce moment là, jme dis svt "mais p*tain arrete, y a pas REELLEMENT de bourrelets" et -miracle- j y crois). comme si mon corps était une évidence, à la fois pour moi, à la fois dans son rapport aux autres

jte bisoute ma belle

lilo2 a dit…

J'aurais aime te croiser a Reims tiens !

deltreylicious a dit…

Ton récit m'a captivé! Quelle prose! Tu as raison, les gens ne nous voient pas comme on se voit!
Deltrey de deltreylicious blog mode et beauté

Chloé a dit…

Oh oui, Marie Queen B! Beau récit, on a tous besoin de ces moments de grâce qui parsèment notre vie...
Un peu hors-sujet mais j'avais raté ton post de juin sur la solitude, que je viens de découvrir. Je suis désormais en couple mais après de nombreuses années de célibat, ton post a dc beaucoup résonné en moi... Comptes-tu poursuivre cette réflexion?
Des bisous r&b

Cecile Fitrzyk a dit…

Il te trouvait peut être belle parce qu'il avait bu et qu"on était dans le noir :-).
Ou alors tu es son style de fille ^^
Bisous BELLE blonde ;-)

Kali a dit…

Je me demande si ça n'a pas à voir avec le concept du "lâcher prise", ou justement on se laisse être, au lieu de se demander si les gens voient nos grosses cuisses ou nox cheveux gras ou nos rides.

J'ai justement eu une expérience similaire le mois dernier au mariage de mon cousin - en milieu de soirée on a décidé de danser, et je me suis complètement lâchée en mode "on s'en fout" alors que d'habitude je danse "du bout des pieds" parce que je suis persuadée de ne pas savoir danser et d'avoir l'air ridicule. Et plusieurs personnes, dont ma tante, m'ont dit qu'ils n'avaient jamais vu un être aussi petit danser avec autant d'énergie, qu'ils avaient découvert que je dansais super bien etc. J'étais scotchée.

Lâcher prise, donc, peut-être?

Maria VanPeeble a dit…

Ouhlala ce post me parle tellement que je me dois de sortir de mon rôle de lectrice silencieuse !
Le lâcher-prise est mon cheval de bataille pour 2014 : lâcher-prise sur les défauts, sur les petits et gros tracas du quotidien, sur la météo, sur tout ce qui peut préoccuper ou miner le moral en mode vicieux... Une fois que tu commence à penser comme ça c'est un cercle vicieux mais dans le bon sens du terme ! Depuis quelques mois, j'entends de plus en plus fréquemment des compliments sur "ce petit truc que je dégage", sur le fait d'être quelqu'un de "solaire" alors que je me suis (et j'ai été) considérée un peu toute ma vie comme quelqu'un d'effacée, de tristoune perpétuellement... donc ouais, quand tu lâches prise, tu te rend compte que la vie est belle de 1001 façons, de la plus insignifiante à la plus fondamentale et ça te donne une impression d'être Wonderwoman, si tu lâches prise t'as plus peur de rien et tu peux sortir de ta zone de confort et vivre à 200%. Le lâcher prise c'est la vie, et la vie c'est chouette !
Merci Marie

Ysabelle a dit…

Le 1er truc qui me vient à l'esprit : sérieux, c'est possible de se faire chambrer sur ses seins quand on est entre potes affalés sur un canap à l'apéro ?? Je suis pas sûre que j'apprécierais...

Sinon, c'est clair, le "t'es belle" de mon amoureux vient rarement au moment où on l'attend le plus...j'ai cessé de chercher à comprendre ! Effectivement ce qu'on dégage doit être indépendant de notre volonté, tendance "à l'insu de mon plein gré"...

Mirabelle a dit…

j'allais chez le dentiste
rendez vous le soir
j'étais sapée n'importe comment
j'y pensais depuis le matin
j'aime pas le dentiste
j'arrive, je vois débarquer un monsieur aux yeux bleus
je flippe, ça me fait flipper le dentiste
il écoute Nova, je me détends un peu
un deuxième rendez-vous, un troisième (j'ai des caries...)
un jour, plus tard, il me dit "la première fois que vous êtes venue, c'est comme si on avait allumé la lumière dans la salle d'attente"
on m'a jamais dit ça, ni avant ni depuis
comme quoi oui, parfois on ne se voit pas comme on est, parfois les autres voient autre chose qui nous est invisible

Lobe a dit…

Mirabelle (tu es lorraine?) j'aime ton histoire!

Je crois qu'une clef possible du schmilblick est un peu la-dedans: "Il faut avoir des dispositions et perdre son orgueil, sa honte, descendre du piédestal où les gens sont juchés. Celui qui ne met pas en sommeil sa pensée, celui qui ne s'oublie pas lui-même, ni ne se libère des vanités et des orgueils, ni ne devient musique quand il chante, danse quand il danse, saoulerie quand il se saoule, celui-là ne sort pas de sa prison, ne voyage pas, ne perd pas la boule, n'accède pas à l'esprit. Il ne vit pas : il est décadence et mort-vivant."

Mario Vargas Llosa, in Lituma dans les Andes

Mademoisellevi a dit…

Tes billets humeur sont les meilleurs du monde
OUI DU MONDE
Même si je connais pas tous les blogs du monde tant pis
Il est vraiment génial, et bien écrit
Je suis d'accord avec ce qui est dit
Par exemple moi je déteste mon nez, je me trouve trop mince (ou maigre, je ne sais pas trop quel terme choisir) (et j'ai beau manger comme il faut rien n'y fait) . Mais après tout, on vit dans la société de l'apparence, ou elle est essentielle, dur de pas avoir de complexes dans ces conditions.

Scotty Caplan a dit…

J'aime assez ce que dit cette femme(en anglais): c'est drôle et intelligent. Ce qu'elle dit paraitra peut-être un peu mièvre à certain mais, en ce qui me concerne, ça fait pas mal écho....et pas mal envie, aussi !!! J'ajoute aussi que, en tant que femme, dire à d'autres femmes (amies, inconnues, connaissances...) qu'elles sont belles contribue beaucoup au bien-être et à la confiance en soi de chacune. Kisses à toutes :)http://momastery.com/blog/2014/06/08/beauty-routine/

Aline - Inspiré et Créé a dit…

Comme l'a dit Gandhi: "le monde extérieur reflète ton monde intérieur"!

Avant, je n'aimais pas mon corps trop mince et je le cachais tout le temps avec une tonne de vêtements, malgré ça, les gens arrivaient à voir que j'étais mince et me le faisait bien comprendre ("tiens prends ça dans ta face").

Depuis que je m'accepte comme je suis et que j'ose sortir en robe / legging, j'ai reçu beaucoup moins de critiques sur mon corps.

Comme quoi tout vient de l'intérieur, notre aura, tout ça x).

anna a dit…

Marie,

J'aime bien quand tu parles (oui tu parles pas mais enfin tu vois quand tu lis quelque chose tu te fais la voix dans la tête, bon du coup tu parles dans ma tête quoi !)
Et cette phrase de ton pote elle est magique . Et c'est bien de danser premier degré pas pour séduire l'autre autour (parce que c'est souvent fait pour ça et interprété comme tel) , danser parce que tu ressens la vibe et que tu te dis que ce serait trop con de pas y aller à fond parce que t'es bien et que cela mérite que tu te donnes.

Cécile a dit…

Hello Marie,
J'ai lu ce post hier(samedi) puis adhéré pas commenté mais adhéré quand même, puis je suis sortie et juste dans ma rue j'ai croisé un très jeune homme avec un visage vraiment magnifique, une expression très forte, très déterminée il m'a semblé, avec un regard profond. Ca n'a duré qu'une fraction de seconde parce qu'il filait sur son fauteuil roulant, sincèrement à ce court instant je n'ai vu que sa beauté, cette image persiste dans mon cerveau, j'aime ce regard croisé. Voilà c'est juste ce qu'il m'est arrivé après avoir lu ton post!!! Merci de continuer à partager tes pensées:)

mirabelle a dit…

Bonjour Lobe, non je ne suis pas lorraine, mais ma maman adore les mirabelles.... (j'aurais aussi pu m'appeler Framboise d'ailleurs !)
bonne journée :)

Mhéyp a dit…

Marie, marie ...

Merci pour ces articles, pour tes réflexions partagées, que je dévore !!!

Qui se ressemblent s'assemblent.
& tu as le seul blog pour lequel je lis tous les commentaires, car tes lectrices sont en or, elles comprennent et développent tes idées. Et je trouve ces conversations toujours aussi pertinantes, intéressantes et enrichissantes!

Donc, juste merci à toi, Marie, et à vous toutes et tous :)

Anonyme a dit…

ah, Marie, que je suis contente de te retrouver... j'ai passé tout l'été à me languir de toi, j'ai une rentrée sur les chapeaux de roue, je reviens et tu as posté plein de choses, des belles en plus, qui me font me sentir bien... tu m'as manqué.

Aurore
www.histoiresdedeuxdos.wordpress.com

emyb a dit…

Marie, je reviens de vacances et c'est un cadeau de te retrouver.

J'ai deux petits points sur lesquels rebondir face à tes deux articles sur les complexes. Celui d'il y a un an et celui-ci.

1/ Propos de ma mère-grand plus ou moins retranscrit. "Il y avait à la librairie où je travaillais, une femme sublime, vendeuse, charmeuse que beaucoup jalousait ou admirait en dépit. (dires d'une mère-grand sublimement élancée dans son tailleur ajusté et son beau chignon brun). Et puis un jour elle nous dévoila ce qu'elle trouvait comme ses défauts. Du jour au lendemain, je ne vis plus que ça chez elle."

2/ Propos personnel, voir un peu narcissique. "Je n'ai jamais été photogénique. On me voit coincée, recroquevillée. Image que j'ai dès lors appliquée à tout mon être, et dès que je rencontre quelqu'un j'ai ce complexe qui ressort, d'une fille quelque peu non-épanouie et insipide parfois. Parfois, j'ai l'impression que pour plaire les gens doivent se donner la peine de me connaitre réellement.
Et puis ces deux dernières semaines je suis partie en roadtrip incroyable et j'ai décidé de l'immortaliser avec mon amie en le filmant. Et ma foi je me suis rendue compte que je rendais super bien en vidéo. Tout sourire, naturelle. Parfois, même jolie. On se faisait coquette pour paraitre au mieux, souriante et puis les vacances aidant on se faisait plaisir. Je me sentais petit à petit mieux devant la caméra, pour finir en apothéose à faire les indiennes dans le désert du Grand Canyon. La dernière vidéo tournée, mon amie me sort :"Pwouah, tes trop sexy sur celle-ci!" Et c'est vrai qu'à la regardée, je me trouve jolie. Subjectivement bien évidemment. Alors, comment les autres me perçoivent si je ne me reconnait même pas moi-même sur les vidéos ? A force de me croire recroquevillée (comme sur les photos) le deviens-je pas quand je rencontre quelqu'un ? Mon homme regardant mes photos de voyage m'a bien précisé que je ne rend pas aussi bien que mon amie sur les photos mais que je suis toute métamorphosée sur les vidéos. Je suis vrai.

Propos totalement décousu, je ne sais pas si je me fais bien comprendre également. J'avoue que même moi je suis un peu perdue dans mes réflexions en ce moment.

Bises Marie, et merci

babydoll&co a dit…

C'est vrai ça, on nous le dit souvent quand nous on ne se sent pas particulièrement au top... J'aime bien lire des posts comme ça ;)

Peggy L a dit…

finalement la beauté ne serait-elle pas juste un etat d'esprit ?comme quoi quand on rayonne de l'interieur et bien ça se voit !
Bises Marie !!!!

Anonyme a dit…

Des articles comme celui-là, ils font du bien, beaucoup de bien !

Merci :)

Anonyme a dit…

Marie, je t'envie..
Personnellement quand je me sens moche (quand j'ai très peu dormi, que la journée est déjà bien entamée et que j'ai des yeux fatigués de cocker..), c'est ultra superficiel mais j'ai du mal à passer outre. Je m'explique.
Si je passe seulement une soirée entre copines, ça va, je ne suis pas en "mode séduction", je suis là pour passer un moment avec elles et on s'en fout. Mais la dernière fois, lors d'une soirée entre filles justement, le copain de l'une d'elles nous a rejoint et a emmené avec lui 3 copains, dont un que je trouvais vraiment mignon.
Et bien blocage total. Je ne me trouvais pas jolie, donc incapable de le tenir du regard, ni même de faire le premier pas pour engager la conversation. Je suis restée dans mon coin, recroquevillée comme une huitre.
Alors que le même scénario avec une version de moi même pas fatiguée (qui avait bien dormi la veille et avec même une petite sieste en prime), et ben j'y arrive, je me sens bien donc je flirte, et pas de blocage.
(Bref, il faut que j'arrête de faire une fixette sur mes yeux, mais tout de même, 6heures de sommeil VS 11h, y'a pas photo et ça change tout...)

Sinon je suis hyper contente que tu sois de retour, tu m'as manquée, les autres blogs à côté c'est tout de même carrément moins transcendant...
Bisous jolie Marie