Pages

10.6.14

IL FAIT TROP CHAUD POUR AVOIR DES COMPLEXES

photo-6



(Je sais, j'ai déjà mis Roche 1000 fois sur le blog)


J -3 

Je pars dans 3 jours en vacances.
Quasi pas le moindre maillot de bain porté depuis 1 an.
Il m'en faut un nouveau, les miens tombent... moyen sur mon corps dirons nous.
Chez Etam lingerie, j'en prends 3 dans les rayons, un noir, un rayé décolleté assez joli et un rouge.
La cabine est jolie, boudoir, la lumière est tamisée (pour rendre plus bonne dans le miroir), a priori, ça devrait être bien, même si je garde mes chaussettes, mêmes je suis pâle, même si j'ai pris du cul.
...
Bon, c'est pas ça. Pas moyen de savoir si c'est la lumière ou pas, mais rien ne va.
Putain de merde, tout est moche, trop large en haut (rapport à mon énorme poitrine) et mi-figue mi-raison sur le bas.
Je dois me raviser, tout ne va plus quand on prend du cul. Tout ne tombe plus bien. Il fait sélectionner, choisir et se faire une raison.
Ca part bien complexé cette histoire.
Finalement, chez Monoprix, je trouve mon bonheur... Enfin presque, un truc mieux déjà, pour le reste, je vais déjà bosser sur mon regard plutôt que sur la coup du maillot de bain, le "problème" se situe plus de ce côté là.

JOUR J

Après un voyage en avion, des prières par milliers, la mort en face, le sens de la mesure, on arrive en Sardaigne.
Il fait beau, j'ai vite envie de voir comme la mer est belle.
Putain, je passe ma vie en jeans, je ne me dénude quasi pas, plus par complexe que par pudeur (non parce que de ce côté là, je me sens moyen concernée) et là il fait trop beau pour pouvoir faire autrement.
Je mets mon maillot de bain, jette un oeil dans la glace, je ne suis pas convaincue, mais je vais pas passer mon séjour en jeans, donc bon...
Le premier jour est un peu nul, je me regarde socialement, sans douceur, sans tendresse, un regard dur, jugeant, rien ne va parce que mes yeux ne sont concentrés que sur ça, les choses qui ne vont pas.
Aucune globalité, mon nombril ne voit que des bouts de moi, pas un tout.
Les épaules sont voûtées, le corps gauche, désincarné elle va être longue cette semaine en tête à tête quasi permanent avec mon corps.

JOUR 3


L'habitude s'installe, la mer est belle, je passe ma vie masque et tuba sur la tête et le cul en l'air à me prendre pour une aventurière.
Je nage, je cours, sens le soleil, le vent, mange des pâtes, bois des cafés à l'ombre, vois la plus belle plage que j'ai jamais vue, je bronze, je m'amuse...
Mon corps existe enfin en dehors d'un quelconque regard. Le mien mais aussi le fameux social m'accompagnant au quotidien et dictant ce qui est beau et ce qui ne l'est pas.
J'ai 5 ans.
J'te jure j'ai 5 ans, mon corps n'est plus cette enveloppe problématique, il est moi. Je ressens le monde à travers lui, il est hors esthétique, je me ballade moitié cul nu toute la journée, tout le monde s'en fout et c'est juste bien.
j'ai pas changé de corps, j'ai juste regardé plus loin que le bout de mon complexe.
De toutes façons, à un moment donné, il a fait trop chaud pour avoir des complexes.

JOUR 6

J'ai 5 ans toujours.
J'te jure je crois qu'on a oublié comment c'était de vivre sans auto-jugement (laisse moi niquer le suspense, j'en reviens, c'est mortel).
J'ai 5 ans et c'est grave tranquille de ne plus se regarder... D'un coup tout va bien.


( PS: Il y'a aussi ce post chez Tendances de mode qui parle des vacances sans mode que j'ai trouvé très chouette aussi )

19 commentaires

Charlotte a dit…

T'as bien raison !
On n'est jamais aussi dur qu'avec soi-même. Et c'est bien triste.
J'espère que t'as bien profité de la Sardaigne, tes photos donnaient bien envie !

Viny.. a dit…

Salut Marie !
Ton article est super ("comme toujours" j'ai envie d'ajouter !) et tu as raison, on devrait tous avoir 5 ans vis-à-vis de notre corps, c'était tellement mieux ! Je me souviens que je sortais de l'eau et je me roulais dans le sable, pas pour me cacher mais parce que c'était chaud !
Aujourd'hui, on a plus tendance à sortir de l'eau et se cacher dans sa serviette ou son paréo...
5 ans c'est cool et je vais tenter de retrouver cet état d'esprit pour mes prochaines vacances, moi aussi, histoire de vraiment en profiter et de lâcher un peu de lest et voir la vie de plus loin (et en même temps de plus près, du coup !)
Belle journée à toi, quoi qu'il en soit !

Anonyme a dit…

Ah, la première journée de plage...chevilles enflées à cause de la chaleur, cuisses flasques, fesses celluliteuses, bourrelet au ventre, j'attends toujours ce moment où la chaleur devient tellement insupportable que je ne peux plus faire autrement que de me lever et d'aller me baigner, les quelques pas entre ma serviette et l'eau sont un supplice, tout le monde doit être en train de fixer mes fesses, ça doit blobloter, ils doivent se dire que c'est tout de même dingue de se laisser aller à ce point et d'avoir autant de cellulite..
enfin bref, au final le bronzage finit toujours par aider aide à se sentir/se trouver un peu mieux, non?
bonnes vacances jolie Marie, la sardaigne c'est un paradis sur terre!

Juriste in the city a dit…

Je viens de passer 3 jours à Cadaquès au bord de l'eau. Pour parer à mes complexes - j'ai arrêté de fumer, j'ai pris du ventre ET du cul- j'avais prévu le maillot de bain une pièce noir. Joli. Décomplexant.
Et j'avais aussi embarqué mon bikini plus rikiki au cas où.
Je suis partie en vacances avec des amis qui se foutent au plus haut point de leur apparence (sont propres hein quand même :)) et encore plus de celles des autres. Je me suis sentie tellement libérée que mon ventre et moi avons passé 3 jours en bikini, libérés de toute pression. Et c'était BON !

Anonyme Amande a dit…

c est marrant, comme il faisait tres tres chaud en lorraine ce wkd j ai aussi ressorti les bikini pour aller bronzer ailleurs que dans mon jardinet.
Et la... c est le drame, rien ne me va plus, va falloir racheter la taille supplementaire, autant en haut qu en bas, et surtout trouver une autre forme de maillot(plus trop de triangle ni trop d echancrure) .
Je suis contente d aller a Oleron cet ete, je crois que ca sera moins dur de gerer le regard de l autre que si j etais allee a ibiza...

Contente que tu y aies finalement pris du plaisir ! Spero che fai una vacanza bellissima :-)

Marie B a dit…

Ahhh super ! Je suis contente :)
Une bonne grosse moitié de vacances décomplexée, ça se fête. Félicitations :)
J'ai encore du chemin pour régresser jusqu'à mes 5 ans !

Bisous
Marie

Malaury a dit…

Salut Marie,
Je me reconnais bien dans ton article... J'ai dédaigné une invitation à un anniversaire, sous prétexte que ben ça se déroulait sur un week-end autour de la piscine! Quoi?! Moi en maillot devant toute ma bande de potes qui ne m'ont jamais, ô grand jamais, vue en maillot de bain! Mission impossible... je préfère décliner... C'est con hein? ouais, je sais...
PS: tu étais où en Sardaigne? C'est sans doute là que j'irai passer 10 jours en août, mais pour l'instant, rien fait... Si tu as des conseils, suis preneuse... Merci!

Jeune Fille Cucul a dit…

Super article! (as usual)

Jess a dit…

que c'est joli ce texte...

et puis ça donne envie de plage, de douceur envers soi même, de m'en foutisme, de sable entre les orteils, de soleil et de tout ce qui va avec avoir 5 ans comme rigoler jusqu'à en avoir mal aux joues et à se tordre par terre...

juste savoir comme tu le dis parfaitement que ce corps c'est moi.

merci Marie.

xsmack

Camille a dit…

J'adore ressentir ces sensations premières, libératrices. Quand on n'a pas en permanence le soleil et les activités de plein air pour se décomplexer, je pense que la pratique régulière du sport aide à ne pas focaliser sur ces "bouts de chairs" presque désincarnés et à sentir mieux son corps, son soi. Ravie que tu aies vécu ces vacances à fond.

Jade Cactus a dit…

Faut pas trop se regarder aussi, au quotidien, pas seulement parce que c'est des vacances en maillots de bain. Parce que ça entretient les complexes de les regarder en face trop régulièrement. La technique qui tue tout c'est de se regarder de loin et de faire un check up intégral en moins de 10 secondes. Plus de temps devant le miroir et on se mets à s'attarder sur les détails qui font mal !
En tout cas je suis contente que t'ais kiffé tes vacances ^^

Arie a dit…

Moi, je ne me pose pas de questions sur mon enveloppe, je vais à la mer en Cornouailles uniquement pour faire du bodysurf, mon maillot est en néoprène (chouette ça tombe bien c'est ultra tendance cet été)...Les plages où je me pose sont désertes donc le regard des autres...Je m'en tape :D
Sois plus indulgente avec toi honey :D

minhoi a dit…

j'aimerai avoir cinq ans mais je sais que cet été sur les plages d'Espagne dans moins d'un mois je vais me prendre la tête et je n'arriverai pas à rajeunir de 35 ans.
D'ailleurs je n'ai pas de maillot pour le moment alors que le départ est proche et à part un maillot gaine rien ne va me convenir alors que je rêve d'un tout petit maillot fleuri à la bardot.
J'admire ta capacité vraiment

bises

Alice BOTALLA GAMBETTA a dit…

Mais Roche c'est tellement la vie aussi quoi !
^^

lili
http://blog.wearetheshops.com/

Cecile Fitrzyk a dit…

Je te comprend trop Marie mais c'est vrai que le déclic est parfois long à avoir, surtout quans tout le monde te dit "mais non tu n'as pas de complexe à avoir", genre les personnes peuvent controler ton esprit et te dire d'arreter de complexer :-)
Jsp que tu auras pris de belles photos de tes aventures!
Bis

Marie a dit…


Charlotte: C’ets clair…Oui j’ai profité à mort!

Viny: Je te le souhaite, c’est très agréable…
T’embrasse

Anonyme: La première journée, c’est un drame -__-
Le bronzage aide bien c’est clair.
C’est effectivement très beau la Sardaigne!

Juriste in the city: Parce qu’en fait, tout le monde s’en fout (à part bous donc c’est le seul regard à devoir modifier!

Amande que j’aime: Je t’embrasse fort <3

Marie B: Grave Bisous

Malaury: Je peux faire ce genre de trucs aussi… ça craint quand même…
J’étais à coté d’olbia (nord est)
Ca ressemble à la corse du sud, très beau.

Jeune fille cumul: ;-)

Jess: <3 Bisous

Camille: tu as raison, le corps est incarné avec le sport… en fait c’est le vrai truc le plus important.

Jade Cactus: Tu as raison!
Oui grave!

arie: Ah ca c’est le mieux, le corps t’est juste utile, qu’importe le reste…

Minhoi: Le maillot d bain sobre a aidé pour moi!

Alice BOTALLA GAMBETTA: Mais ouais…

Cécile: Tu as tout à fait raison.
Je suis à Reims toute la semaine, t’es là??
love

Cecile Fit Etc a dit…

Oui je bosse tous les jours de 14h à 21h (sauf mercredi 8-20) donc on peut se voir un soir ou un matin (pcq le midi je fais les cantines, oui je n'arrête pas!)
Bonne soirée.
Bises

volatilemixture a dit…

Merci Marie. J'avais besoin de lire cet article pour me foutre une baffe virtuelle. Je me suis regardée dans le miroir tout à l'heure en sortant de la douche, je me suis trouvée belle, même mon ventre je l'aimais bien. Mais quand il s'agit de le montrer c'est autre chose. Demain je vais à la plage, demain j'aurais 5 ans. Promesse de moi à moi.
Des bisous.

Anonyme a dit…

c'est dingue, je relis ton post et je me dis que l'on a chacune nos complexes.

je passe ma vie en jean aussi, et les tee shirt manches longues me collent à la peau l'été, depuis 6 ans (j'en ai 23)...

pour moi tu es juste parfaite, menue, et pour toi peut être que non.
c'est là ou je me dis que l'on s'enferme toute dans nos complexes des fois. quand je regarde les filles dans la rue j ne vois que des bombes, menues, belles, au bronzage parfait et moi je me sens grosse et moche. cet été c'est un peu en train de changer grace à ton blog, de vrais nana, à mademoiselle, et aussi à big beauty.

je me rend compte que j'ai pu penser à tors, que certaines filles n'ont pas de complexes car pour moi elles sont parfaites (comme toi), mais non, on est toutes pareils ;)

bref, tout cela pour dire que l'on pense toujours être plus moche ou grosse que les autres et que ces même autres pensent peut être la même chose que nous en nous regardant !

bises, et merci d'écrire, et de tenir ton blog aussi cool !!