Pages

28.2.13

ETERNAL SUNSHINE...



Eternal-Sunshine-Of-The-Spotless-Mind




(Premier degré du post vous noterez)

Eternal Sunshine of the spotless mind, voilà ce que je réponds systématiquement quand on me pose la question de quel est mon film préféré.

Ca a été pendant très longtemps 37°2 le matin et puis quand le film de Gondry est sorti j'ai tout de suite modifié ma préférence (je suis loin d'être la seule, j'ai cru comprendre qu'on était pas mal dans ce cas).

Je ne peux pas regarder ce film dans n'importe quelles circonstances ou avec n'importe qui, je pleure à chaque fois devant donc ça me fout la honte et trahit la carapace de dure à cuire que je tente de me construire. Ceci dit, c'est sûrement lié aux circonstances dans lesquelles j'ai rencontré ce film.

Je vivais encore à Nancy et suis allée le voir avec mon amoureux du moment. Avec l'amoureux du moment c'était pas la fête, un peu comme pour Joel et Clémentine, les choses se détérioraient doucement mais sûrement.
On était allé voir ce film parce qu'on allait tout voir, sans tri, sans préférence mais celui-ci, on sentait tout de même que ça allait être bien. Vraiment bien.

Et ce film est tombé pile au bon moment pour faire miroir avec notre propre histoire (égocentrée comme je suis il ne m'en fallait pas plus). On a fini ce film pleurant dans les bras l'un de l'autre, conscients que c'était terminé entre nous mais sentant ne pas être encore prêts à vivre l'un sans l'autre.

Aujourd'hui ce film a dépassé dans ma tête cette période de ma vie, en revanche il fait de plus en plus écho à une réflexion que j'ai dans la tête.

Attention Spoiler Attention Spoiler 

C'est bon vous arrêtez de lire si vous n'avez pas vu Eternal Sunshine et que vous voulez la surprise de le regarder...

Il y a deux choses que je trouve particulièrement émouvantes dans ce film:

-  la manière dont Joel se refuse finalement à oublier Clémentine quand le processus est enclenché.

- L'envie de recommencer à s'aimer qu'ont Joel et Clémentine alors même qu'ils sont redevenus des inconnus l'un pour l'autre et qu'ils sont à peu près sûrs que leur histoire est vouée à l'échec.

Ca c'est mortel, y aller même si ça rate, y aller aussi imparfaits à s'aimer qu'ils sont, y aller parce que la question du sentiment amoureux ne se situe pas que dans cette idée de la réussite.
Dans cette ambiance de win totale que sont devenus nos échanges (mythos que nous sommes), sentir un engagement dans un truc mal-barré, bancal, c'est presque un acte militant, non? En tous cas c'est une piste de réflexion...

Love

Je vous embrasse.





23 commentaires

Marie a dit…

Ce film est un chef d'oeuvre... je me suis lyophilisée en regardant ce film et en découvrant tellement de chose sur l'amour. Je suis assez d'accord avec tes pistes de reflexions. Avant de m'engager dans des histoires j'avais tendance à voir jusqu'ou ca allait aller et pas le chemin, la beauté de l'amour au jour le jour, et ca m'a bloquée beaucoup... jusqu'au jour où j'ai pris le risque que ca rate, et de vivre ca au jour le jour... depuis je suis heureuse et mariée... et j'ai compris que meme si ca devait s'arreter demain, j'aurai vecu tout ca et c'est tellement beau que je refuserai de l'oublier.

Et aujourd'hui dire ca c'est presque un acte militant. Encore l'autre jour en demandant un changement de nom sur ma carte grise, la dame de la prefecture m'a demandé si j'etais vraiment sur de vouloir faire cette erreur... BREF!
Des bisous

karima a dit…

Ahh... J'ai adoré ce film!! Je me souviens l'avoir vu avec des amis. Certains l'avaient trouvé complètement bancal genre "mais c'est du grand n'importe quoi ce film!!", les autres comme moi étions émus aux larmes...

Oui, ce sentiment de "win totale" comme tu dis c'est précieux, inégalable, exclusif et je me pose la question si chacun (avec nos différents bagages) est en mesure de tester s'il est capable de prendre de tels risques dans ce "tourbillon" très peu rassurant, mais qui nous fait vivre, en définitif, ce que nous souhaitons réellement vivre... au fond. Mmes Raison et Objectivité interviennent elles?

Je pense que prendre ce risque est un moyen de tester ses capacités à mettre en oeuvre et concrétiser ses désirs, s'écouter...

J'ai lu hier soir un article sur la crise en couple qui dit : "certaines ruptures sont là pour éviter de se connaître soi ou pour ne pas se séparer d'une image du couple idéal - Il y a plus à gagner à tenter de comprendre ce que l'épreuve révèle".

Je ne me prononcerais pas... j'y réfléchis encore... :)

Des bises!
Merci Marie, je love trop ton blog.

Marie a dit…

Autre inspiration de ce film : les différents couleurs de cheveux de Kate....J'oserais jamais mais j'aimerais tellement assumer!!

Delvyna a dit…

NB: Un film à ne pas regarder avec son ex... (je le dis en connaissance de cause).
Et cette musique...!

Anonyme Amande a dit…

tu me manquais Marie alors j etais en train de lire tes post sur twitter et v'la pas que tu postes... connexion !

J ai vu ce film, probablement dans une ambiance qui a du gacher ma concentration, car je n y ai pas retrouve la magie dont mes amis m avaient parle !

Quant au sujet que tu evoques, persister dans une relation que l on pense perdue, surtout a l epoque actuelle ou l on se quitte pour un oui ou pour un nom, ou la tele te bombarde de pubs pour trouver ton ame soeur par QCM, c est certain que ca a un cote heroique, et que cela peut renforcer des liens. Jusqu a l evidence...

Tu m as manque !
Love,


ps : n empeche qu avec ces conneries de persister a epater mon nouvel amoureux j ai mis une culotte gaine trop serree pour cacher mon bidon et la je suis en train d etouffer... fail !

Marie a dit…



Marie: Mon prof de philo disait que si l'intention en amour n'était pas totale, si on ne croyait pas absolument que cette histoire d'amour irait jusqu'à la mort, elle ne valait pas la peine… Même si elle échoue, l'important pour lui c'est l'intention, je ne sais pas si je suis d'accord avec lui!
ce que tu dis est très inspirant!
Bisous

Karima: :) Alors on se tient au courant… Des bisous et merci!


Marie: Grave!

delvyna: C'est rien de le dire :D

Amande que j'ame d'amour: <3 Merci beaucoup….
Ces culottes sont des souffrances, enlève moi ça

Jade a dit…

C'est fou le nombre de fois où lorsque j'ai finis de te lire, j'ai juste envie de commenter avec un "love". Et puis je le fais pas, parce que ça sert à rien. Et finalement je reviens 15 minutes plus tard pour faire un vrai commentaire !

(c'est le temps que ça monte au cerveau, que les infos soit digérées et que je me pose les questions à propos)

Bien que Eternal Sunshine m'ait profondément marquée, c'est pas mon film référence en terme de bouleversement de ma vision de l'amour. J'y ai pensé en écoutant la chanson emblèmatique du film. Que mon préféré a aussi une chanson emblématique, qui reste, qui fait pleurer, qui fait remonter toutes les images du film...

La chanson c'est The Blowers Daughters de Damian Rice, et le film c'est Closer (avec Nathalie Portman, Jude Law, Clive Owen et Julia Roberts). Tellement esthétique et profond et violent, qu'il me retourne à chaque fois que je le vois. D'ailleurs, si tu l'as vu, je serais curieuse d'avoir ton avis sur ce film.

Love (bah oui, je le cale quand même ^^)

lunelô a dit…

c'est meme au dela de ça.
qui se fourvoit finalement celui qui tend vers la reussite ou celui qui tricote son histoire.
j'en reparlais justement avec une cops pendant dejeuner ce midi nos relations sont devenus aseptisées. les gens fuient a la moindre difficulté alors qu'elles font partie intrinseque de la vie et des relations mais je dirais qu'au dela de la mythomanie, nous sommes devenus paresseux
avant on etait obligé de faire avec, on ne se separait ça ne faisait pas il fallait vivre avec
aujourd hui on ronchonne des que la projection se fait la malle

dans la legende de la femme squelette je radote j'ai deja du en parler mais bon ^^ la synthese c'est que le couple existe/se cree dans l'adversité car tout ne pt etre rose et puis on disait bien pour le eilleur et pour le pire...

lunelô a dit…

c'est meme au dela de ça.
qui se fourvoit finalement celui qui tend vers la reussite ou celui qui tricote son histoire.
j'en reparlais justement avec une cops pendant dejeuner ce midi nos relations sont devenus aseptisées. les gens fuient a la moindre difficulté alors qu'elles font partie intrinseque de la vie et des relations mais je dirais qu'au dela de la mythomanie, nous sommes devenus paresseux
avant on etait obligé de faire avec, on ne se separait ça ne faisait pas il fallait vivre avec
aujourd hui on ronchonne des que la projection se fait la malle

dans la legende de la femme squelette je radote j'ai deja du en parler mais bon ^^ la synthese c'est que le couple existe/se cree dans l'adversité car tout ne pt etre rose et puis on disait bien pour le eilleur et pour le pire...

ps rien a voir mais sur arte 7 il y avait cette semaine un doc sur art et folie, et un autre sur des reprises de bashung... je me suis dit que ça pourrait tinteresser note que je ne sais meme plus si tu aimes bashung

Anonyme a dit…

Je viens souvent mais commente rarement mais comme c'est aussi mon film préféré, alors...
Ce que je trouve génial dans ce film c'est que je n'ai jamais vu un film d'amour aussi réaliste, au niveau des sentiments, et en même temps si dingue, effacer sa mémoire et se balader de souvenirs en souvenirs on n'y est pas encore.
J'ai aussi aimé dans ce film la notion de destin, ce qqch qui nous pousse à aller vers une personne et qui n'est pas simplement reliée au physique.
On m'a déjà dit que j'étais un mouton à aimer ce film plus que les autres mais il me suffit de le regarder à nouveau pour être sûre de mon "choix".
Bises

Anonyme a dit…

marie à chaque fois que je vois un nouveau post sur ton blog je me dis que je vais être amener à réfléchir et à me posais des questions (dans le bon sens du terme)...mais alors ce post tombe à pic...ou pas pour moi...
étant donné que mon couple est sur la sellette en ce moment même...je me demande lis tu dans mes pensées? pour écrire ce qui arrive toujours au bon moment pour moi! je suis choquée:) et je me demande alors dois-je télécharger ce film dans la seconde qui suit...le regarder .
...et peut être me dire que mon couple est dans ses dernières heures...
je risque de beaucoup pleurer mais je pense que ce film est fait pour moi
chère marie merci d'être ce que tu es
je t'embrasse
cindy

lilo2 a dit…

Après Fight Club, "eternal sunshine..." ! Décidément ! En même temps, ça doit être pour ça que j'aime ton blog, y a des choses qui me parlent, forcement. En flânant dans les rayonnages de la FNAC, j'ai vu un bouquin dont le titre était" "Aimer c'est laisser ses peurs derrière soi", ou un truc du genre. Ton post m'a tout de suite fait penser à ce titre (je n'ai même pas lu la quatrième de couverture de ce bouquin je dois l'avouer). Pour moi, aimer c'est lâcher prise, quitte à se planter et se replanter... Réécoutons religieusement la chanson de Brel "La quête" car je crois que ça vaut mieux qu'un long discours finalement...Je serais pas grave romantique en fait ?! ;-)

Anonyme a dit…

Le plus beau film de la 1ere décennie 2000 avec des personnages attachants et criants de vérité (Kirsten Dunst est déchirante). La reprise de L. Cohen par Beck à la fin du film... délicieuse.
Bonne continuation
Une autre Marie

PS: Je l ai vu aussi au Caméo Commanderie à Nancy ;-)

Anonyme a dit…

Je suis très heureuse de tout ce que je viens de lire. Marie tu as une sorte de pouvoir apaisant, parce que tu es réfléchis et en même temps tu es engagée, ça vaut pour plein d'autres de tes posts. J'apprécie beaucoup te lire, et je pense que c'est hyper important de laisser tes lecteurs continuer à pouvoir réagir à ce que tu écris.
En particulier cet article et les réactions qu'il a suscité m'ont vraiment mis du baume au coeur. Je suis au début de ma vingtaine et l'amour c'est pas un truc avec lequel je suis vraiment à l'aise. J'ai une histoire qui peut s'apparenter plus ou moins à celle de joel et clementine, depuis 3 ans avec un garçon formidable, rien n'est sans douleur mais tout est si beau...
On aime la vie et on essaie de ne pas faire souffrir l'autre, c'est déjà beaucoup dans notre petite vie et ça permet de ne rien regretter.

Des bisous à toi

Ninie Pouce a dit…

Je n'avais jamais pensé que le chemin était aussi important que la réussite ou non.
Maintenant je sais.
Merci la Chic Fille :)

(tu tombes toujours juste quand tu écris, c'est ce que j'aime chez toi)

clochette a dit…

Mon com est pas passé! Bon je disqis que je sacais pas que c'était possible de t'adorer encore plus, mais voilà si, c'est mon film préféré aussi! Et je m'arrête là parce-que sinon j'en ai pour des heures et je viens de te saouler déjà sur ton dernier post alors ça va hein :p

Anonyme a dit…

Marie !!!
Ca fait longtemps que je te lis et je suis trop contente de pouvoir dire que moi aussi Eternal sunshine of the spotless mind est mon film préféré !!!
A part ça en passant, je vais juste te dire que j'adore te lire Merci pour tes posts

Alexandra Verzier a dit…

OH PUTAIN ce film mais ce film ! Celui qui m'a réconcilié avec Kate Winslet quoi :)Mon préféré, kiff-kiff avec le chateau dans le ciel de Mister Miyazki quand même. Moi mon moment préféré c'est à la fin, à la toute fin, quand ils sont tous les 2, quand Jim dit à Kate "Jte jure que jvois rien de déplaisant chez toi". "mais ça viendra, j'tassure, tu te fera des idées, jvais m'ennuyer et jme sentirais coincée parce qu'avec moi c'est toujours ce qui se produit !". Et la la plus belle réponse du monde : "OK!", juste rien vu de plus beau que ce OK, avec tout ce qu'il signifie :)

Ah et au passage, on est d'accord, "Theme" de Jon Brion que je me tue a essayer de jouer au piano depuis des mois est la plus belle instru du monde, tu trouve pas?

Kisss kissss

Olivia a dit…

faut que je le revois très vite !

Marie a dit…



Jade: <3 merci
Ton com m’a redonné envie de voir Closer, ce que je vais faire ce week end...
Je t’embrasse

lunelô: Je tricote moi.mal parfois, mais je suis sur un embryon de piste...
Le doc sur Bashung je l’ai regardé (il était déjà passé à sa mort), l’autre en revanche, non... merci


Anonyme: Je suis assez d’accord avec toi Le montage inversé (comme dans un film d’Ozon 5 * 2) donne à cette histoire d’amour, une magie inversée. Au début (donc à la fin de leur histoire) c’est naze et après, ça devient gracieux...
Bisou

Cindy: Oui tu risques de beaucoup pleurer. prends soin de toi CIndy dans ces moments difficiles. Je t’embrasse aussi

lilo2: La quête oui... Grave romantique oui!

Une autre Marie: dans le meme ciné que moi :D

Anonyme: Merci pour ton très joli commentaire <3 Embrasse ton Joel et je t’embrasse

Nini Pouce: <3 Merci!

Clochette: Tu saoules jamais!!!

Anonyme: Merci beaucoup :) Bise

Alexandra Verzier: «Ah ben oui cette toute fin c’est mort, je peux plus lutter, je lacrymalise au max.
je suis assez d’accord pour le theme oui!
Ok?
Kiss

olivia: Oh oui

Anonyme a dit…

En moins magique mais bien émouvant c'est le même propos dans "Camille redouble"...

Anonyme a dit…

Je ne suis pas d'accord. Quand on sent dans ses tripes que la personne n'est pas bonne pour nous, si on y va quand même pour de mauvaises raisons (du genre "il est "trop canon", "il est riche", en faisant la psy j'en tierai bien quelque chose) ca tient du suicide, de l'auto-destruction, du déni de soi et c'est en rien un acte militant.
On paye très cher le prix du déni de soi, de l'aliénation à l'autre, de la dépendance à l'autre. C'est du vécu ;)

Anonyme a dit…

Je ne suis pas d'accord. Quand on sent dans ses tripes que la personne n'est pas bonne pour nous, si on y va quand même pour de mauvaises raisons (du genre "il est "trop canon", "il est riche", en faisant la psy j'en tierai bien quelque chose) ca tient du suicide, de l'auto-destruction, du déni de soi et c'est en rien un acte militant.
On paye très cher le prix du déni de soi, de l'aliénation à l'autre, de la dépendance à l'autre. C'est du vécu ;)