JOIE

10.11.12

-Sands-New-Mexico




Ce matin, le shuffle de mon très vieil Ipod a balancé un vieux Aha dans mon autoradio...

J'ai 20 ans, peut-être 21...
Nancy, un tout petit appart rue de la Visitation, tout près du croisement de la rue St Jean.

On est en hiver et à Nancy il a pour habitude d'être rude. Il fait nuit.

Ce soir, comme un soir sur deux, on va danser sur des vieux tubes, avec mes copains.

L'appartement transformé en dancefloor, c'est celui de Karl. Karl n'est pas son vrai prénom mais sa nette tendance aux envolées marxistes ont eu raison de notre imagination. Ca ne pouvait être que Karl et ça le restera ad vitam aeternam au moins en ce qui me concerne.
Il y a aussi Marie, une autre, mon amie, Ludo, mon amoureux et Arnaud. Et moi évidemment. 5. Petit dancefloor.

Nos soirées se résument ultra brièvement: un peu de tequila (peu pour moi vu que j'ai l'ivresse immédiate et surtout pas assez farouche pour la vivre convenablement en société), parler de cinéma, un vieux canapé enfoncé, une voisine avec une très grosse bouche qui n'avait nullement besoin de tequila pour être peu farouche, des spots qui clignotent et de la musique coincée entre 1981 et 88... On a tenté de sortir de tout ça pour titiller du Technotronic mais ça nous a moins charmé...

Ce soir avec Arnaud on parle de Ridley Scott, de Blade Runner ou d'Alien je ne sais plus et puis un peu lassés, on se dit qu'il est temps de danser.
On éteint la lumière et je mets le cd, ou peut-être c'est quelqu'un d'autre qui le fait. Avant de mettre les Pet Shop Boys, on balance Take on me de Aha. Arnaud connaît cette chanson par coeur, je le supplie de venir danser et de chanter. Il chante bien, spécifiquement cette chanson qui le rend à chaque fois très beau. J'adore. Les premières notes de synthé (ouais je sais...).

Et là d'un coup, alors que je sens mes amis tout près de moi, gigoter leurs pieds, chanter à tue-tête, se regarder avec tendresse, les spots qui clignotent je me sens transpercer par un truc fou.

Je sais pas ce que c'est. Je sais pas ce qui a provoqué ça, mais je me sens tout d'un coup tellement en place dans l'univers. Je les regarde, j'écoute, c'est comme si d'un coup mon cerveau était au maximum de ce qu'il pouvait ressentir, comme s'il était ouvert, complètement et je me sens tellement bien.

Sur du Aha, dans un appartement qui sent la bière et la tequila je fais ma toute première expérience de joie absolue. Ou de bonheur je ne sais pas trop comment ça s'appelle... Je me sens en vie comme je l'ai jamais été en tous cas.
Pourquoi là maintenant, je ne sais pas. Evidemment ça a duré quelques secondes (comment ça aurait pu durer plus? Et surtout pourquoi ça aurait duré plus?) mais ça été fulgurant. Et vraiment, vraiment inattendu...

J'ai globalement, encore aujourd'hui, les pores et le cerveau hyper sensibles... Ouais je sais un mythe s'effondre.
Alors certes ça me fait pleurer régulièrement, ça peut me péter le coeur alors même que c'est pas le propos, ça peut me faire être trop catégorique alors même que ça mériterait juste de la souplesse, mais ça n'est pas que ça...

C'est aussi être émue, au moins une fois par jour ou avoir le coeur qui bat fort sur le refrain de Take on me ou être bouleversée par le regard tendre d'un serveur dans un Buffalo Grill dans une zone industrielle (ma spécialité, je ne me l'explique pas).

Je sais pas pourquoi je vous ai raconté ça... C'est la faute au shuffle...

Je vous embrasse bon week-end, à lundi.

Edit: J'ai remodifié les commentaires, on va dire que les commentaires russo-crypto-viagraesque ne seront qu'une contre-partie, j'ai reçu trop de mails m'expliquant qu'il n'était pas possible de laisser de commentaires. 


25 commentaires:

Jade a dit…

On s'y verrait !
Je vois ce dont tu parles, ce sentiment de légèreté et en même temps de prendre de la place, d'exister, d'être bien... La première fois que ça me l'a fait, c'était au volant de ma voiture, toute seule pour la première fois (sans moniteur, sans parents) le pied total ! (tu rajoutes à ce sentiment de bonheur une sensation de liberté infinie, et ça devient jubilatoire !)

Alexandra Verzier a dit…

félicité, béatitude, euphorie... un bonheur soudain et absolu quoi :) C'est tellement rare ces moments la ! Ma "dernière fois" c'était en allant monter à cheval. Ma passion d'enfance que j'ai un peu négligé avec le temps. Et la, un mec que j'ai rencontré y'a pas longtemps me propose de monter son cheval. Alors je suis partie en balade, sans bombe (pas bien), et au moment de partir au galop le cheval prend peur d'un oiseau et part comme une furie! Etant donné que je n'avais rien sur la tête j'ai commencé à avoir très peur, peur de tomber, peur de ne pas pouvoir l'arrêter... Et puis à ce moment la sans que je puisse l'expliquer la peur s'est transformée en joie intense, la vitesse m'a rendu folle, j'étais dans un état de plénitude absolue... et finalement j'ai réussi à le ralentir puis à l'arrêter et tout est redescendu très vite mais quand j'y pense j'ai toujours le sourire au lèvre :)

Anaëlle a dit…

Ces moments euphoriques ou tout est a sa place ou on est en phase avec l'univers, et ou une sorte d'energie tellement positive sort du plexus solaire, tellement forte qu'elle alimeterais NY pendant un an.. Putain qu'est ce qu'il sont bons.. rare. Mais bon.

Tu sais.. tous les soirs, dans mon lit, pendant quelques minutes, j'essaie d'envoyer de l'energie positif au monde "changer mon enegie interieur changera peut etre les choses" J'y crois vraiment.

Amandine a dit…

Frissons. J'attends mon tour. Mais comme j'ai tout juste 20 ans faut que je sois patiente.

Amandine a dit…

Frissons. J'attends mon tour. Mais comme j'ai tout juste 20 ans faut que je sois patiente.

Amandine a dit…

Frissons. J'attends mon tour. Mais comme j'ai tout juste 20 ans faut que je sois patiente.

Amandine a dit…

Frissons. J'attends mon tour. Mais comme j'ai tout juste 20 ans faut que je sois patiente.

velouria a dit…

putain, j'en ai les larmes au yeux, déjà vécu et envie de le revivre très vite

Sofifonfec a dit…

Larmes... Tellement bien décrit.

Mélo l'imparfaite a dit…

Ca me faisait ça tous les matins, quand je bossais dans les îles et que je prenais un moto-taxi tôt le matin pour aller au taf. la chaleur et l'humidité sur ma peau, le soleil qui s'élève, la lumière encore douce et l'air dans mes cheveux. Je me sentais heureuse. Et libre.

karima a dit…

Comme il est beau ce post... j'en ai les larmes aux yeux.. Oui je vois ce que c'est ce truc qui te prends les tripes. Un instant pur et fort...

J'adore le commentaire d'Anaëlle aussi! Merci à toi... l'idée d'envoyer de l'énergie positive aux autres ca me le fait souvent quand des proches en ont besoin, je pense à eux très fort et j'essaie de leur communiquer ces ondes positives, de les regonfler à bloc :) Dingue l'idée mais on y croit dur comme fer! Je vais tenter de le faire pour l'Univers! Uhhh pense pas en avoir assez... mais tous ensemble?

Beh pour la petite histoire, je consulte un magnétiseur en ce moment qui "m'initie" à ca plus ou moins. Il m'explique que les doutes, les questionnements et raisonnements trop négatifs ralentissent le processus de la concrétisation de nos joies... de la satisfaction et de la jouissance de l'instant présent. Il me parle de l'échelle de guidance émotionnelle... Bref un travail à faire.

J'ai l'impression que c'est complètement lié... ces instants de JOIE sont inéluctablement combinés à des états de plénitude, contentement, etc.

Très bon WE!

laurence a dit…

merci, tout simplement...

minhoi a dit…

cette sensation je l'ai vécue le mois dernier quand un vieux pote d'enfance et d'adolescence à décider de réunir un max d'anciens autour de lui....autour de nous.

personne ne savait vraiment qui viendrait...j'ai retrouvé des amis que je n'avais pas vu depuis 22 ans.

Il ne manquait presque personne, ça a été des cris, des embrassades, des fous rire en rafale...des larmes aux yeux.

Et ce sentiment que tu décrit toute la soirée pour ma part de regarder tout ça, de me sentir hyper ouverte au niveau du coeur, de me sentir totalement chez moi avec les miens qui pourtant ne sont plus mon quotidien.

ça a duré toute la soirée pas seulement un instant j'ai adoré !

Luce a dit…

Bel article ! Très courageux de parler de choses aussi intimes ici, devant tout le monde.
J'ai déjà vécu de tels moments, ça ne dure pas mais c'est tellement marquant...
Bon dimanche !
Luce

http://lucesdiary.wordpress.com

Olivia a dit…

take on ,me take on me!..♥

lunelo a dit…

je me souviens d'une fois le doir ou je suis arrivee en irlande, ma famille d'accueil avait preparé des legumes grillés au four on etait eclaire par la lueur des bougies, un bon petit verre de vin blanc, un fond musical. J'ai senti une boule de chaleur m'irradier, un sentiment confus de gratitude melé de joie et une sensation de connexion a cet instant. ça m’irradiait c’était chaud souple et moelleux

ce que tu dis m'as fait penser a un livre sur l'hypersensibilité
http://www.relation-aide.com/dos_description.php?id=129

Anonyme a dit…

ouh toi tu devrais manger de la viande plus souvent ! :)
Blandine

Peregrine a dit…

Je ressens quelquefois ce truc qui donne envie d'arrêter le temps, là maintenant tout de suite... Et puis ça file. Quand j'y repense, je suis nostalgique... Et c'est émouvant la nostalgie, même celle des autres je me rends compte en te lisant.

Anaëlle a dit…

@karima
De rien ;)
Je crois de plus en plus aux ondes. Au fait que on attire les choses dans nos vies suivant ce qu'on irradie. Être positif, voir les choses du bon côté demande un effort permanent mais petit à petit ça devient aussi un automatisme..

Cécile a dit…

Coucou Marie, j'aime beaucoup ce texte et cette expérience ce moment est si bien décrit que j'ai eu l'impression d'une scène de film de Klapisch, j'adore. Merci à toi de nous rappeler que ces moments si rares et magnifiques existent, j'espère que les 4 autres personnes avec lesquelles tu as vécu ce moment précieux peuvent lire ce texte, ça doit faire trop plaisir de savoir qu'on a fait partie des ingrédients réunis pour que ce moment existe! Bonne journée!

juriste-in-the-city a dit…

c'est juste un moment rare de bonheur et c'est génial quand on ressent ça.

Marie a dit…


Jane: Ca me fait très souvent ça en bagnole aussi :)

Alexandra Verzier: Ah c'est étrange ce que tu décris, toi c'était mêlé à un sentiment de peur?

Anaëlle: C'est trop joli ce que tu dis... je sais pas si j'y crois, mais j'aimerais bien je crois!

Amandine: <3

Velouria: :-) <3

Sififonfec: Oh merci <3

Mélo l'imparfaite: Oh oui je veux bien te croire...

Karima: J'aimerais bien voir quelqu'un pour ça... Merci en tous cas <3

Laurence: :)

Minhoi: Ah ouais, j'imagine comme ça devait être fort (et puis ça a duré plusieurs heures... chanceuse...)

Luce: Je sais pas, je crois que c'est plus universel qu'intime. merci en tous cas!

Olivia ::-D

lunelo: Merci pour le lien. C'est comme un truc d'agencement parfait cette sensation. Un agencement pas prévu, pas connu, mais qui devient d'un coup parfait pour ce moment précis!

Blandine: :DDD

Peregrine: Grave, c'est exactement ça

Cécile: J'espère aussi, elles faisaient absolument partie de ma perfection :)

juriste-in-the-city: :) Ouais...

Anonyme Amande a dit…

l experience du bonheur...;-)
Cette sensation d etre dans le juste moment, avec les bonnes personnes, en train de faire la bonne chose... Ca m arrive souvent avec ma fille (la derniere fois en dansant comme des tarees dans la cuisine et en la regardant yeux grand ouverts devant Kirikou au cinema, mais ca m arrive plus souvent dans la nature, genre a la montagne en montant dans le silence.

c est bien d avoir mis le doigt dessus et d en avoir parle, surtout que ca surprend tjr quand ca arrive, je dirai que cette sensation est un des immenses privilege de la vie d un etre humain.

Anonyme Amande

Petite Bohème a dit…

Comme tu écris bien ! Je le sais depuis un petit bout de temps... Mais là le fond et la forme me bouleversent !
Et ce sentiment que tu t'écris, est si rare donc si beau... Peut-être l'insoucience !
Ça me rend triste d'y penser car j'ai l'impression que je ne revivrais jamais plus cet état de grâce, propre à l'exaltation de la jeunesse ?!

(madein)Faro a dit…

Quel talent pour transmettre tes émotions ♥
Pour la peine j'écoute cette fabuleuse chanson qui me met la pêche et qui me transforme en folle furieuse ;)
D'ailleurs, on est samedi, je m'apprête à partir chez des potes et je suis à peu près sûre d'entendre Take on Me ce soir ^^

Bon weekend Marie !

 

Une Chic Fille © All rights reserved · Theme by Blog Milk · Blogger