LESS IS MORE

29.9.12

mies-van-der-rohe



 

Écoute! J'te jure ça fait plaisir...


 Ce billet date de novembre 2008

Moins est plus...

Oui définitivement c'est ce que je pense de la mode. Je ne suis pas radicale et aime la pluralité mais lorsque je réfléchis à ma véritable conception du "beau" en sapes, j'en viens fatalement à me dire que j'aime le simple. Le moins. Systématiquement.
Cet été, j'ai passé beaucoup de temps avec un jeune homme, bien fait de sa personne, brillant et étudiant en architecture. Parler avec lui de la "construction" et de la "déconstruction" a eu un effet important sur ma perception du beau associé au vivable, pratique et agréable.
Plus nous parlions, plus j'avais l'impression que, certes dans une moindre mesure, les problématiques de l'architecture et de la mode étaient proches.
Les choses dans lesquelles nous évoluons (vêtements ou habitats) se doivent d'êtres jolies, plaisantes et pratiques.
Je n'étais pas sensible à mon environnement citadin. Je ne faisais aucun lien entre l'immeuble et le bien-être. Et je me trompais. Et ce jeune homme bien fait de sa personne me l'a démontré...

En lui parlant de mon amour du minimalisme et de la pureté de la ligne, il se met à évoquer Mies van der Rohe. Architecte allemand auquel on doit cette fameuse formule "Less is more".
Mies, soyons familière, est le constructeur, avec ses gros bras et son gros cigare, de la fameuse Farnsworth House dans l'Illinois. Une maison "pure". Droite. Épurée. Sans fioritures, utilisant l'environnement extérieur comme une vraie prolongation de la construction humaine.


Farnsworth House


Et de la Villa Tugendhat en République Tchèque.
Du verre. de l'acier. De la pierre. Du vaste... C'est encore plus beau que du Balenciaga tellement ça a été intelligemment pensé.

villa_tugendhat2_l

Alors ce concept du "Moins" en architecture???
Le "Moins" est, de la manière la plus simple, une épuration.
Une des choses qui m'a le plus intéressé dans cette histoire de "mise au net", c'est la réflexion à contre courant sur laquelle elle se basait.
Des éléments pensés s'opposant très clairement aux mouvements architecturaux du Rococo ou de l'Art nouveau pour ne citer qu'eux.
L'Art "chargé" (désolée pour le vocabulaire, je suis néophyte) est blindé de références artistiques, culturelles, historiques, naturelles, animales... Il s'agit bien de culte du Beau. De l'art pour l'art, complètement éloigné des réalités sociales et industrielles du moment (téléphone, radio, voitures, aviation naissant à cette même période).

"Less is more" apparait alors comme une réponse radicale, s'inspirant des lignes pures de l'industrie naissante... Il s'agit bien au bout du compte de rallier la notion de pratique à celle du beau. Il s'agit aussi de réfléchir à un autre beau, de réinventer quelque chose sans aucune référence ancienne. Une vraie démarche artistique moderne en quelque sorte.
Les habitations se devaient d'être fonctionnelles, et chaque chose se devait d'avoir une utilité...

Le couturier Paul Poiret en supprimant les silhouettes féminines du corset a souhaité faciliter la marche, alléger la silhouette. En abandonnant les dentelles, les postiches il devient partisan d'une certaine simplicité en mode.
Et comme il voulait une "Surfaces unies, arêtes vives, courbes nettes, matières polies, angles droits, clarté, ordre. C'est ma maison logique et géométrique » il fit construire la Villa Paul Poiret par l'architecte Robert Mallet-Stevens... Très "less is more" cette histoire!

l-004370827104

Ok j'en ai fini avec mes digressions...

Il y a 3 ans, je lisais une interview d'Helena Christensen où la beauté (mon dieu qu'elle est belle elle) expliquait qu'elle mettait peu de bijoux.

Helena-Christensen-1273285

Que quasiment à chaque fois elle trouvait que ça faisait "trop". Ce "trop" est quelque chose qui ressort régulièrement face aux femmes qui vieillissent. Le trop n'existe pas à 15 ans. Ni à 20 d'ailleurs. Mais, souvent, plus les choses avancent et moins les femmes se maquillent, moins elles chargent.

Même si je ne suis pas fan de Calvin Klein ou de Jill Sander en mode, lorsque je regarde ce qui me plait le plus à l'oeil, je suis fatalement attirée par l'épuré. L'épuré ne valant, de mon point de vue, que s'il est pensé.
En mode la qualité première de ce qu'on appelle le casual, c'est le confort. Et donc par extension la fonctionnalité. Le vêtement se doit d'être pratique et confortable. Je ne veux plus être entravée, déguisée, chargée, cocottée, parce que ce n'est juste pas moi. Et le vêtement permet de traduire à l'autre ce que j'ai en moi. Le vêtement, même simple, est une traduction de ce qui se passe en moi. De ma conception du joli.
Ceci dit, je trouve que le "fonctionnel" ne prend véritablement son sens que dans la pluralité. Une pluralité marquée par les couettes fluos, les longs manteaux noirs gothiques, les talons vertigineux bleu électrique, les joggings en soie travaillés, les jupes droites et vaguement vicieuses, les cravattes, les crêtes, les nattes fleuries et les carrés lissés...

Les choses seraient bien tristes si tout le monde était adepte du casual comme je le suis. J'aime que les choses soient diversifiées, alambiquées, compliquées aussi en mode. Ce n'est pas pour moi mais j'aime que ces choses existent...
Mais j'aime que les choses simples soient finalement aussi réfléchies que les plus "travaillées"... Et j'ai l'impression que ces choses valent pour tout ce qui a attrait à la construction et aussi à la déconstruction...

Et pendant ce temps là, y en a qui continuent à dire qu'on est que futile...

Marie aka McFly vous souhaite une bon samedi 29 septembre 2012 ♥

 




11 commentaires:

Linavi a dit…

mallet stevens !!! j'adore ce mec. j'ai bossé au centre pompidou quand il y avait l'expo et j'ai fait un expo sur lui lors de mon cours d'histoire de l'art.
Je comprends tout à fait ce que tu dis.
les filles que je trouves les mieux fringuées sont finalement celles qui portent peu de choses.


ps : tu sais qu'il y a une rue mallet stevens à paris? tu peux aller t'y balader, toutes les maisons sont de lui.

clochette a dit…

Waouh Linavi, merci pour le tuyeau! Perso, j'aime aussi l'épuré, souvent, c'est comme une bouffée d'oxygène, mais j'aime aussi le bousculer avec un élément exubérant, souvent un accessoire. J'aime aussi l'exubérance quand elle est exprimée avec talent et avec tellement d'harmonie qu'elle en devient épurée; je pense au musée Gugenheim à Bilbao, par exemple. Bon de toute façon il ne faut pas se leurrer, il y a un talent, une créativité et un savoir-faire de fou, sous la simplicité apparente des grands artistes! Bisous Marie!

Jade a dit…

Tes deux derniers articles font du bien à (re)lire, ça remets les idées en place ! :D
Tout d'un coup une envie de calme, d'espace, de silence...

severi27 a dit…

C'est l'apprentissage de toute une vie je crois, ou comment dépenser juste, utile et nécessaire. J'éprouve pourtant systématiquement cette sensation d'étouffement quand il y a trop, cela aurait donc pu m'apparaître avant mais je sais à présent que "moins mais mieux" me correspond tout autant que "moins est plus". C'est même particulièrement satisfaisant de se rendre compte que l'on peut, dans une certaine mesure évidemment, se détacher du trop.

Clara a dit…

Bon, ce n'est pas d'une pertinence folle, mais je reviens d'une brocante ou j'ai bradé tout ce que je ne mettais plus. Je me suis fait un peu de sous et je me sens tellement légère : less is more indeed ;-)
ps: je vais pouvoir me payer UN truc cher que j'aime à la folie.... héhéhé !!

Alexandra Verzier a dit…

Haa j'allais m'arracher les cheveux jusqu'a ce que je lise la fin :p Peut être que l'épuré et en quelque sorte la simplicité c'est ce que tu aimes le plus, en tout cas c'est l'impression qui ressort lorsqu'on te lis, puisque tu dis souvent que rien ne te conviens mieux qu'un jeans et une chemise blanche. Mais franchement, qu'est ce qu'on s'ennuierait si tout le monde était comme ça ! (et vice versa, bien evidemment). Comme toi j'habite un patelin, mais moi dans le sud, et je trouve cela étouffant de voir tout le monde habillé pareil..Surtout que chez moi c'est un peu tendance bof donc tu va acheter ton pain t'as tout le monde en t shirt survet' adidas/nike et du coup quand tu te ramène habillée selon tes gouts, un peu plus complexe et différents de la norme ambiante, tout le monde te toise du regard.. Bon je m'y suis fait et maintenant j'en rigole, mais souvent je me souviens de mes voyages à Londres ou San Francisco, ou jamais je ne m'étais sentie aussi libre lors du choix du vêtement, parce que dans les rues c'est de ne pas être excentrique qui passe pour anormal limite^^ Donc meme si le casual est plus intemporel, en quelques sorte, que les vêtements très originaux qui peuvent vite passer de mode, on s'ennuierait à mourir si tout le monde en était adepte...
Bref apres ce long commentaire qui a mon avis ne veut absolument rien dire mais la flemme de relire, je te remercie pour ton blog, je commente pas souvent parce que j'ai tjs beaucoup de choses à dire mais un peu la flemme de tout organiser, ranger... Mais en tout cas j'adore tes articles et j'admire vraiment le travail d'"introspection" que tu fais, ça change un peu dans cette forêt des "blogs modes" ou finalement a part des belles fringues tu ne trouves pas grand chose pour nourrir ton esprit!

Mélo l'imparfaite a dit…

C'est tellement vrai qu'à partir d'un certain âge j'ai commencé à me poser la question du trop. Du trop sexy ridicule, du suraccessoirisé trop bling, ou sur surmaquillée qui me vieillit. La question ne se posait jamais à la vingtaine, c'est certain.
Des vernis à gagner sur mon blog ^^ Bises, http://melolimparfaite.blogspot.fr/

Elise Monnier a dit…

http://minimalissimo.com/

gwadamé a dit…

Cet article me parle d'autant plus que je suis une architecte aussi sensible par le monde construit que par la "mode"... A force d'analyser ces deux univers assez similaires, à priori, j'ai décidé de me laisser guider par ce qui m'attirait le plus. Et je me surprends souvent à aimer tout et son contraire... J'aime autant les lignes architecturales épurées comme celles que Zumthor a su transcender au travers Des Thermes à Valls (qui est de loin ma plus belle expérience du dedans,je les conseille vivement) que des lignes plus complexes et organiques comme celles mis en scène par l'architecte danois Utzon dans ses chapelles magnifiques... A plus grande échelle, j'ai eu la chance d'entendre battre le coeur de son Opéra à Sydney. Je me sens également si petite face à la grandeur d'une cathédrale gothique aussi chargée d'histoire que d'éléments architecturaux. Je me laisse porter, essayant d'avoir le regard d'un enfant qui n'aurait pas autant conscientisé les codes du monde dans lequel on vit (difficile après avoir étudier l'archi, hum)... Je me vois porter par des espaces et je me vois les vivre...
En parallèle, comme je suis, quelque part, fascinée par la mode, j'essaye également d'avoir un regard nouveau, novice? face aux nouvelles tendances qu'on reçoit tous les jours en pleine face via tous les supports que l'on connaît! Et bizarrement c'est nettement plus difficile. Je me surprends souvent à aimer parce que c'est LA tendance et je ne supporte pas ça. Je suis obligée de me poser sans cesse la question: Oui, mais tu aurais aimé porter ça y a 2 ans? vraiment? tu aurais aimé le fluo, les top péplum et les vestes militaires? Franchement? J'essaye...vraiment... et souvent je bascule du côté obscur de la force! ppffff... Et en terme de préférences, j'aime tout et son contraire également! Et pourtant, chaque matin, j'enfile un froc, des tongs, un t-shirt on ne peut plus basic et c'est comme ça que je me sens moi. En résumé, j'aimerai autant me laisser bercer par la mode que par l'architecture mais je crois que c'est impossible. La comparaison peut exister entre ces 2 univers mais ne se rapportera pour moi qu'à la forme et non au fond .
La mode est portée par les hommes en fonction de leurs envies, leurs moyens et en fonction des codes du moment. L'architecture, quant à elle, porte et dirige les hommes. Et même si elle est régie par les hommes, l'analyse qui en découle et bien plus profonde, plus spirituelle, plus complexe que la création d'un sac Balenciaga... et son rôle dans la société comporte bien plus d'enjeux au sens large... le tout est d'en avoir conscience...
Bonne journée la chic fille... C'est toujours un plaisir!

awo a dit…

Je lis d'habitude en voleuse, sans jamais commenter... mais aujourdh'ui j'ai envie de te dire : ben j'aime vraiment beaucoup ce que tu écris ( et même quand il n'y a pas spécialement de propos ) Voilà c'est tout :)

Anonyme a dit…

[/url] extra-muros mais également la plupart des peaux se trouvent aussi un de vos biens en sensualité . White, vermillon, framboise, ou tout autre [url=http://www.uggshortsparkles.info]bottes ugg pas cher[/url] langue . Être une femme [url=http://www.pascheruggclassicfr.info]ugg bottes pas cher[/url] accrocheur n'est pas difficile . Ugg Traditional Brief ze révèle être [url=http://www.uggfr-baileybutton.com]ugg australia pas cher[/url] con?u concernant quitter gratification Merino (level Your) sous peau touchant à mouton ainsi la à vocation plus magnifique toison afin p conserver votre entière bottom en sec mais aussi concernant l’aise au sein de les climats . Cependant, étudiant sous deuxième année Luke Speicher ledit basses températures ze trouvent être pas plus longtemps notre raison afin p lacher le domaine appear . Mais aussi un bon sondage élaboré sophistication au groupe barrier relatives au utes? reté routière découvert [url=http://www.uggshortsparkles.info]ugg bottes pas cher[/url] 40pc un set de dames disposent de admis obtenir conduit sur la talons hauts.[/p]
[p]Bottes Femmes UGG, Rayban, Rolex, mp3, Smarties, Toblerone, vélo Raleigh, Reebok mais aussi un grand nombre d’autres marque internet pages préférés présent pour obtenir No?l concrétisent leur apparition au seins des centaines pour obtenir [url=http://www.uggfrclassictall.com]ugg femme pas cher
[/url] projects laquelle viennent grace à cette activité bright mais aussi sympathique . Votre Première Guerre du monde entier possède per?u le domaine gouvernement britannique investir dans le [url=http://www.uggfrclassictall.com]ugg bottes pas cher[/url] domaine clip touchant à votre laine australienne entier afin p un bon tarifs fixe afin p la totalité p le temperatures imparti à votre guerre . Ces diverses balourds nenni se trouvent pas plus longtemps d’élevage ou bien tués afin de la derme, cependant bénéficie de apporté en sensualité à vacation spot des bureau [url=http://www.frclassicuggstocker.com]ugg femme pas cher

[url=http://www.north-wind.ne.jp/%7Ehiroyuki/bbs/wforum.cgi?no=&reno=HyncSkany&oya=&mode=msg_view]we are a fashion st[/url]
[url=http://forum.pacr.cz/posting.php?mode=newtopic&f=1%25252525252525252525252525252525253Cbr&gt]we are a fashion store statement made discount ugg5m[/url]
[url=http://www.easytoswallow.co.uk/cgi-bin/board/messages/7852.html]They are a fashion shop online statement made ugg boots1x[/url]

Une Chic Fille All rights reserved © Blog Milk - Powered by Blogger