Pages

29.12.11

COMMENT J'AI PRIS MON TEMPS, LAISSE TOMBER...

Oh si, j'ai pris mon temps.






Bonne journée et à demain (et je déconne pas!)

39 commentaires

Porce-laine a dit…

C'est clair que parfois on peut se laisser envahir par une compulsion...et c'est clair que c'est dur de résister...il nous faut cette chose et c'est tout. Alors qu'après coup comme tu dis on se sent mal d'avoir été dépendante...mais comme tu l'expliques cela fait partie du cheminement et c'est bien de reconnaitre des ratés!ça permet de mieux avancer ! J'ai suivi ton expérience dead fleurette, je trouve cela intéressant ca me parle car personnellement mon rapport aux fringues à changer depuis quelques mois...je n'achète plus rien et fait avec ce que j'ai dans mon armoire...j'ai parfois l'impression de n'avoir rien à me mettre mais j'attends les soldes pour donner un souffle à ma garde robe...après est ce forcement mieux d'acheter un peu compulsivement pendant cette période ? je ne crois pas...il y a l'excuse de la baisse des prix...c'est rassurant...mais bon une dur question notre rapport à la consommation...

Anonyme a dit…

Bonjour Marie!
Cette vidéo tombe à pic pour moi , qui suit dans la même situation que toi vis à vis du maquillage! J'ai 20ans, je travaille de temps en temps dans un bowling où on me fait nettoyer et ranger des chaussures dégueu à des horaires improbables et pourtant, dès que j'ai ma petite paye dans les mains, il FAUT que je la dépense! Je vais sur le site de sephora et là me saute aux yeux des dizaines d'articles qu'il me faut, bien entendu, absolument (alors que 2min auparavant je ne soupçonnais même pas leur existence). Je choisis, je paye et voilà ma petite paye réduite à néant par des achats qui au final , comme tu le dis si bien, me seront complétement indifférents à peine le colis ouvert. Après ce genre de situation, qui m'arrive quand même bien souvent, je me sens mal comme toi, un peu conne de ne pas avoir su résisté, un peu pathétique comme ça et je me promet de ne plus recommencer...jusqu'à ma prochaine paye...
En tout cas voir ta vidéo m'aide beaucoup, elle me fait réfléchir !! Tu t'exprimes très bien et trouve les mots justes pour décrire cette situation ! Merci beaucoup !

JulGas a dit…

Une vidéo qui vient à point, je pense , pour bon nombre d'entre nous. Cette possession du produit pour ma part je la vie plus comme le "comblement" du manque de confiance en moi: j'ai, donc, je suis! Alors que de nature, je n'ai pas l'instinct grégaire, la société de consommation et d'archétypes me rattrape. C'est comme ça que je l’interprète.
Pour me soigner, je ne lis plus aucun magasine de mode et plus de blog ostentatoire susceptibles de réveiller mes vieux démons.
J'apprécie ton blog, l'un des rares à avoir une réflexion sur la mode et la consommation.
Qui est ton coiffeur à Nancy?

A a dit…

oh... tu me parlais à moi dis? non? ah...

:) bah ouais... deux palettes en moins d'un mois et je continue a regarder des sites de produits cosméto. Avec la belle excuse, "c'est mon taff, je dois pouvoir savoir si c'est bien..."
Après, je me raisonne un peu... Je regarde mes acquisitions et je crois que j'ai trouvé un truc pour arrêter d'en vouloir plus... tu te souviens des cintres en bois? cette idée de mettre ses vêtements sur un bel objet pour lui rendre la superbe que tu lui accordais quand ils te faisaient envie...

Je me suis dis qu'en make up ça devait être pareil. Soyons claire, ce qui moi (en tous cas) me fait baver d'envie, c'est les stands. c'est beau, bien rangé, organisé et cette palette de couleurs digne d'un nuancier, c'est juste trop beau non? Donc je me "calme" en rangeant mes acquisitions. Comme quand tu es petiote et que tu as ton premier vrai parfum.. tu t'en souviens? la bouteille trônait sur ta commode parceque bon, c'était plus du eau jeune mais bien un Jean-Paul Gaultier trop classe (pour ma part ^^ ) Donc, aujourd'hui, j'ai des nouveaux jouets et bien je vais leur faire une belle place pour les admirer et me donner envie de les utiliser , ceux la et pas ceux du site de SEPHORA.

Et même que j'me suis dis que j'allais faire ça... encore mieux que d'acheter des petites boites toussa...

http://www.youtube.com/watch?v=v-QmkFhLfHg


qué t'en penses? c'est pas une mauvaise idée, si?

Lily Rose a dit…

Merci pour cette vidéo...ah la compulsion....je crois qu'on est beaucoup à bien la connaitre celle là.Pour ma part c'est vrai que mon rapport aux choses à quelques peu , voir mm beaucoup changé depuis que j'ai voyagé et découvert une autre conception du monde, de voir les choses (ça fait un peu genre grande phrase tout ça mais bon ;-) )
Mais c'est vrai aussi que pas plus tard qu'hier j'ai eu cette instant de compulsion, chez lush, où en sortant de la boutique j'ai étais plus mal qu'autre chose...

Anonyme a dit…

Hello miss!!!
Je te rassure, je ne t'ai jamais perçue comme une "craneuse" mais comme comme une vraie alliée,une fée bienveillante (aux boucles d'or, qui dit mieux??) qui m'aide à lutter contre mes pulsions... On est dans le même délire... bein voui! A qui je peux en parler moi de mon syndrôme???...
Ton craquage est normal, moi ça fait un moment que je fais gaffe à la surconso pourtant et là, période très délicate, j'avoue. Ne culpabilise pas, fais-toi une jolie coiffeuse comme le recommande A, "rentabilise" ce que tu as déjà et puis entre nous, avec ta tête de poupée le maquillage tu n'en as pas grand besoin!
zoubi
Rose K

Soniachocolat a dit…

Comme d'habitude, ton analyse est très juste, et au passage, je ne sais pas où tu as vu que tu faisais ta craneuse! S'il y a bien une bloggeuse vraie et honnête qui ne cherche pas à se montrer sous son meilleur jour, c'est toi (à mon humble avis)!
Je pense que je dois vraiment être une fille totalement dénuée de personnalité, parce que j'ai l'impression d'avoir vraiment le même cheminement que toi, mais je l'ai déjà dit ça...ici et sur mon blog. Donc oui, passer d'une compulsion à l'autre c'est pas joli joli mais en prendre conscience c'est déjà ça, non? Et comme de par hasard, le red square dont tu parles m'obsède depuis plusieurs semaines...Et il y a fort à parier que dès que je l'aurai acheté, je ne le calculerai plus :-/
Tu expliques ça très bien, l'excitation d'avant, limite le cerveau qui s'emballe (tel un petit poney ;-)), les marches de l'escalier que tu montes 4 à 4, et puis le changement d'avis de dernière minute! Suivi d'une bonne dose de culpabilité puis d'un désintérêt pour l'objet tant convoité...Bref, je crois qu'on va monter un club: les Compulsives Anonymes ^^
Le shopping, c'est tabou, on en viendra toutes à bout!

En tous cas, ça fait plaisir de te retrouver!

Bises les filles

Anonyme a dit…

je pense qu'on est nombreux à fonctionner comme ça, en étant plus ou moins conscients de la chose.Mon mec m'a longtemps reproche mon addiction aux fringues,quand je lui faisait remarquer qu'il était pas différent de moi dans son rapport à la musique et aux produits s'y rapportant (tout le temps fourré à la Fnac..), il rétorquait que lui avait une addiction "saine", pas débile s'agissant de culture... c’est vrai qu'il ne s'agit pas d'argent (un gilet coûte moins cher qu'un super casque à 200..)mais de ce que le rapport à "la futilité " dit de nous, je pense que c’est perçu comme la pire des dépendances, t'es juste au dessus du mec qui collectionne les cendriers de sa région..passer de la sape au make-up , au final c’est rester dans la même boite ("tout ce que tu veux c’est être belle", "y'a pas que l’apparence" et blablabla..), donc ressentir la même gêne. concernant le désintérêt, je me demande si c’est pas parce qu'au fond la seule chose qui compte c’est la "mise en mouvement", "l'élan", donc la "distance à combler" pour parvenir à TOI (le toi heureux, pas inquiet, )... donc tu t'engouffre dans des projets, tu te pro-jette pour tenter de combler un espace vide.

Elisa a dit…

1/2
Salut Marie!
Je parcours ton blog depuis une plombe (en sous-marin) et je poste sur ce sujet car je t'ai trouvé touchante d'avouer ce "raté".
J'ai été acheteuse compulsive pendant environ deux/trois ans en fonction de mes maigres moyens d'étudiante. Je découvrais une ville étudiante remplie de magazins dont les vitrines me criaient : "viiiiens, eeeeentre".
Evidemment j'entrais, et je craquais sur plein de saloperies mises même pas deux ou trois fois.

Je ne sais pas ce qui s'est passé pour que je décide brutalement qu'il fallait que je change.
Je ne me sentais pas heureuse après avoir acheté, un peu comme toi. Plus justement, on va dire que le plaisir était trop éphémère pour remplir mon "étant".

J'ai donc tout stoppé. J'ai vendu les fringues "en trop" en brocante et gardé le strict nécessaire. J'ai arrêté de feuilleter les magazines, de consulter les blogs mode, de sortir pour faire du shopping, et j'ai rempli ce vide par autre chose (investissement dans mes études, mes amis, mon copain, des voyages qui enrichissent plus qu'une tenue, dans d'autres causes en fait...). Je sais que dans ton cas, il s'agit plus "d'acheter mieux" que de ne plus acheter du tout mais, pour moi, ça a été une révélation : au fond, je ne suis pas faite pour être une fille hyper bien looké. Ca ne me correspond pas, je suis quelqu'un de très simple alors pourquoi accumuler des centaines de fringues ne me correspondant pas?
J'aime les jolies choses mais pas l'accumulation, ni le trop-plein!
Ca semble radical mais ça a marché pour moi.
Lorsqu'il m'arrive d'acheter des magazines, je les trouve vraiment vide de sens maintenant.
Je ne fréquente que très occasionnellement les blogs mode désormais. Ca a perdu un immense intérêt pour moi... Je n'envie plus ces filles, je ne sais même pas comment j'ai pu baver devant leurs armoires qui débordent.
Je sors en ville avant tout pour voir des gens, me livrer à mes activités persos, acheter des livres et SI, et seulement SI, j'ai une heure à tuer, je m'autorise un peu de shopping. Mais là aussi, ma façon de faire a changé.

Elisa a dit…

2/2
Je reste très longtemps dans le même magazin, je prends le temps de bien regarder, et je fais taire en moi toutes les pensées obsédantes du type "oh c'est joli, achète!".
J'essaie de l'associer en pensée avec d'autres vêtements que j'ai déjà, je regarde le prix, je repose, je reprends, j'essaie et je critique beaucoup aussi!
J'essaie de trouver le moindre petit défaut et si j'en vois un, je repose direct.

En fait, j'associe la compulsion à trois notions : la rapidité, le manque d'esprit critique et le bazar, le grand bordel, le total dawa!
A mon avis, il faut bien prendre le temps d'analyser le produit, voire de le démolir en pensée. Alors effectivement, ça retire du plaisir, et je t'avoue que je suis maintenant un peu blasée de faire les magazins mais c'est surtout parce que tout cela m'apparaît bien superficiel aujourd'hui. Je n'achète que lorsque c'est un coup de coeur dont j'ai envie ET besoin et après m'être jurée mentalement de le porter. J'ajoute aussi que je me fixe un budget fringues mensuel (dont les trois quart partent dans autre chose -_-' ).
Je pense que la compulsion fonctionne avec une certaine confusion du sens critique également. On a l'impression qu'il faut l'acheter MAINTENANT ce magnifique rouge à lèvres alors que tu aurais très bien pu attendre, et tu te serais sans doute aperçue qu'il ne te manquait pas du tout. Comme si l'on avait peur de se tromper si l'on ne le prenait pas. Peur de regretter? Pourtant c'est APRES l'avoir acheté que l'on regrette. Il faut juste s'en convaincre. Réussir à rebrousser chemin, sortir de Sephora les mains vides, remonter dans sa voiture et apprécier sa nouvelle coupe/couleur (?). Pas besoin de plus. (j'ajoute que tu as un charme fou au naturel, sincèrement, tu n'as pas besoin de trop de maquillage).
La notion de bordel est également très importante. Dans une ancienne vidéo tu disais que tu étais assez bordélique. A mon avis, tu ne mets pas assez en valeur tes trouvailles, tes objets préférés. A ce titre, je trouve la réfléxion de "A" (un peu plus haut) très juste. Il faut que tu ranges mieux tes affaires (cte pauvre phrase maternalisante... tu m'excuseras j'espère ^^), que tu t'entoures des beaux vêtements et du beau make-up récemment acheté. Que tu prennes plaisir à les contempler sur ta commode, dans ton armoire.
Ca rassure toujours de voir ce que l'on a, ça augmente le plaisir lorsque l'on utilise ces choses.

Tu m'as l'air d'être une jeune femme très exigeante avec toi-même alors fixe-toi des objectifs tout bêtes du type : je finis cinq rouge à lèvres/gloss avant d'en acheter un nouveau. Ils ne bougeront pas des étalages de Sephora les nouveaux rouges. Eux, ils seront toujours là, à t'attendre, toi ou une autre nana.
Ne te précipite pas; être gentille avec soi-même ça implique aussi parfois de se montrer sévère envers nos "caprices" je pense, non? Savoir se raviser, apprendre à se dire "non"!

Je vais peut-être être très curieuse, et limite inquisitrice mais n'y a-t-il pas dans ta vie quelque chose qui te déplaît, qui ne te rend pas heureuse? Qu'est ce qui ne te satisfait pas dans ta vie pour que tu recherches dans l'achat ce que tu as en toi-même?

Désolée du pavé ^^ et bravo en tout cas pour toutes ces réflexions et remises en question!

Audrey a dit…

Je suis ton blog depuis qqls mois grâce a Coline et l'expérience dead fleurette. J'avoue que vous m'avez inspirée et je suis passé du coté radical ou je n'ai quasiment plus de fringue, que je m'autorise que peu de forme/couleur... sauf que je m'ennuie c'est bête hein . et finalement ça ne marche pas pour moi. Maintenant je craque pour des folies qui me permettre de temps en temps de sortir du lot mais c'est sur que le cote achat compulsif est derrière moi par contre l'insatisfaction reste car tout me semble fade :(
bref en tout ças ta vidéo m'a vraiment touchée et j'espère que tu seras vite en paix avec toi même.
Je te souhaite du courage et je voulais te dire que tu es vrmt belle et sincère entière c'est tellement plus intéressant que les greluches qu'on peux voir parfois...

Anonym'bis a dit…

Bonjour Marie j'ai apprécié votre vidéo et le sujet que vous y avez abordé. L'addiction que vous évoquez comme une de vos faiblesses moi je l'ai perçue comme une de vos forces : vous avez le recul, vous analysez, vous savez quand le "dérapage" va se produire... vous êtes hors du cercle et vous saurez la maitrisez je n'en doute pas et les erreurs ne remettent pas tout en cause, elles aident aussi à se construire et à être plus fort. Alors disons que le frénésie de noel y a contribué et puis peut-être le "lâcher prise" ça fait tellement du bien de ne pas toujours être sous contrôle de tout. Vous pouvez rapporter vos achats, à force cela devriendra dissuasif quand vous aurez des envies frénétiques, gardez ses sommes d'argent récupérées et offrez-vous un beau gros cadeau bien cher si si !!!! celui qui vous fait rêver depuis tout ce temps et bien celui-là même qui durera dans le temps ou bien même vous offrira de précieux souvenirs. Vous l'apprécierez sans culpabilité parce que vous l'avez mérité, l'avez convoité, l'avez espéré.... que sais-je mais en tout cas vous vous donnerez droit aux belles choses, aux bonnes choses pour vous et cela sans jugement de valeur. Il y a compulsion quand il y a frustration,
quand on choisit sa consommation tout le reste s'élimine de lui-même. Je vous souhaite une très bonne nouvelle année sans résolutions aucunes, mais avec de l'imprévu, d'autres envies et plus de serennité.

Anonyme a dit…

Elisa c'est fou ce que ton commentaire résonne...

" n'y a-t-il pas dans ta vie quelque chose qui te déplaît, qui ne te rend pas heureuse? Qu'est ce qui ne te satisfait pas dans ta vie pour que tu recherches dans l'achat ce que tu as en toi-même? "

Je crois d'ailleurs que tu l'avais aussi aborder dans tes videos Marie, c'est si vrai...


en tous cas tes cheveux sont sublimes!


xJ

Daphné a dit…

Waaaw ! T'es super belle !

MelleShang a dit…

Bon voilà j'te suis mais je ne mets jamais rien...et là, eh bien là...je me reconnais, je reconnais la personne dont tu parles "c'est moooooooooi", cette nostalgie, cette tristesse, cette culpabilité ressentie parce qu'on a fait "craquer" la CB pour un rien en fait, un truc dont on a même pas besoin. J'ai suivi tes conseils pour dead fleurette (j'adore), bon le truc c'est que je n'ai plus rien...mais bon. Le truc aussi, c'est que je me suis mise à tricoter..j'adore et là pareil que toi en maquillage,(ça j'ai déjà donné), je me lance dans l'achat de la laine. Mais tu sais la super laine...voire la grosse grosse laine (c'est plus simple à tricoter), ben j'ai la même chose parfois, le "jaurai pas dû" qui tue une fois que je sors du mag...Bref ta vidéo ma parle (ne m'aide pas vraiment pour le moment certes). des bises la belle...

Folie Privée a dit…

Je ne suis pas DU TOUT en train de surfer sur Place des Tendances. Non. Négatif. Erroné. FAUX !
(grmbll)
Sinon love sur toi et tout.

audrey a dit…

T'es un peu dure avec toi, je trouve. Je dis ça parce que ta dernière vidéo m'avait boosté à mort. Et puis avec les fêtes, pas évident de lutter contre l'appel du chocolat (dont je suis gravement addictive). J'ai résisté mais quand on est dans la lutte, à un moment donné, la volonté s’effrite et là on craque! Paf la moitié de la tablette. houp... ça fait mal surtout sur les hanches.
J'ai commencé à culpabiliser, à me faire des reproches. Et puis, je me suis dis que si j'avais craqué, c'est que j'en avais vraiment besoin. Que je devais surement être mal à ce moment là et que ce comportement était pour le moment celui qui me réconfortait le plus, celui qui calme mes angoisses. Certes, je ne veux plus de ce comportement mais je craque de moins en moins souvent et oui parfois on régresse. Tu dois pas culpabilisée, t'en avais besoin à ce moment là. Faut pas chercher la zéro régression mais la régression maîtrisée: on sait qu'on régresse, on en est consciente, on en a besoin, on régresse sans trop de folie mais on se fait plaisir tout de même et surtout on ne culpabilise pas. Moi certes j'ai mangé mon chocolat mais c'était du chocolat noir avec un fort pourcentage de cacao (je suis pas trop fan mais c'est mieux pour la santé). J'ai craqué mais pour une fois j'ai pas fini la tablette et en plus j'ai pas craqué pour du chocolat au lait. Donc on progresse quand même. j'espère t'avoir aidé comme tu m'as aidé (on dirait du jean louis Aubert!) la dernière fois?! biz

Garance Désirée a dit…

Tu es juste un être humain avec ses forces et ses faiblesses Marie.
Et puis les cordonniers sont les plus mal chaussés..
Allé, ne te noies pas dans la culpabilité et apprends à apprécier les produits que tu as acheté pour te prouver que ce n'était pas que de la compulsion et que ça te rend quand même heureuse. Apprivoise les.
C'est ce que je fais dans ces cas là..

lilo2 a dit…

Moi, la semaine dernière. Comme prévu, j'achete un jean chez zara (j'adore leurs jeans) et une écharpe. Bon. Je sors, c'est sympa. Le lendemain, achats de Noel. Je passe devant H&M et là, une envie irrépressible d'y entrer alors je j'avais besoin de rien. Achats compulsifs et malaise à la sortie... C'est une lutte ce truc, merde ! Plus ça va, plus je trouve que ça ressemble à une dépendance.
Bref, je te comprends et je vois que je suis pas la seule. C'est un peu la maladie de notre époque, non ? Posséder, toujours plus et ne jamais être satisfait. La profusion des objets, des choses, ça me fait peur finalement et à cette période, c'est encore pire...
Contente de te revoir en tout cas. Bises !
PS : t'es belle sans make-up aussi ;-))

severi27 a dit…

J'avoue avoir été très surprise du contenu de cette petite vidéo ... je pensais que tu étais partie complètement sereine et tranquille et je m'aperçois qu'un moment seule plus tard, tu traverses une phase de culpabilisation extrême après cet achat chez Sephora. Tu le dis très justement, tu as changé l'objet mais le sujet reste le même, la compulsion. Il n'y a aucune honte à avoir, ça te permet aussi de comprendre d'où tu viens sans oublier ce que tu as vécu pendant longtemps, ce n'est pas grave mais instructif. Je t'ai trouvé particulièrement triste ou déçue dans cette vidéo, comme si tu craignais de retomber dans d'anciens travers. Ne t'inquiète pas, cet épisode fait intégralement partie du processus de guérison. Tu es courageuse de nous en faire part et ça signifie que tu assumes.
Marie, personne n'est parfait, il est nécessaire d'être un peu indulgente avec soi par moments, de lâcher prise. Bien sûr tu aurais aimé faire d'autres choix d'achats mais je pense que tu t'es juste laissée prendre par le temps réduit et la cohue des fêtes, tu n'as pas pu réfléchir sereinement et ensuite tu as regretté. Le manque de temps favorise les dérapages, j'ai bien connu ce phénomène. Lâcher prise c'est aussi arrêter d'être parasitée par des pensées sombres suite à un furtif loupé, sois fière de tout ce que tu as accompli, regarde devant, profite de choses simples et prends le temps de savourer les moments simples de la vie. Je suis allée me laver les mains chez ma belle-soeur lors d'un déjeuner familial et là horreur, la salle de bains était envahie de maquillage de luxe, et les Dior, Chanel et compagnie m'ont donné le tournis, je ne pouvais plus respirer devant l'ampleur du phénomène, il faudrait 10 vies pour tout utiliser, quel gâchis !
ENJOY YOUR HOLIDAYS :-)

Anonyme a dit…

Je voulais te dire que tu dégages une douceur incroyable sur la video.

PS: "les chose qu'on a acquéri" hihi

minhoi a dit…

loool j'allais dire comme anonyme sur les choses "acqueris"

sinon je te trouve un peu dure envers toi (c'est rigolo tu m'a dit ça en plus aujourd'hui et là je le pense vraiment) tu as déjà fait une vraie démarche pas évidente au niveau des vêtements si tu rajoute les cosmétiques ça fait beaucoup.

Mais quelque part oui je sais tu va me dire que c'est une histoire de cohérence que si tu as engagé cette démarche sur les vêtements ça n'est pas pour transposer ta compulsion sur des cosmétiques.....
Mais bon même si oui tu as trouvé ton achat con et décevant un coup de faiblesse c'est humain nan :-D

Moi en tout cas meme si j'ai freiné sur les fringues j'avoue que sur les cosmétiques ça reste difficile du coup.

biz

Anonyme a dit…

I can't get no satisfaction ...

SilviaKerkent a dit…

merci, vraiment. je me sens pareil et ça fait du bien de se retrouver avec quelqu'un qui vit le memes choses...

fanny a dit…

bonsoir!

je trouve ta logorrhée (enléve tout ce qui pourrait etre péjoratif à ce terme,c'est le nombre impressionnant de mots que tu prononces qui m'a mis ce mot à la bouche ou plutot au doigt,au clavier quoi) trés interessante!
Ton blog montre de toute façon un sens critique et d'autodérision super bien tourné et sympatoche au possible! tu es trés "sex appeal" des idées et du vocable si je puis dire,et tu abordes des sujets sérieux SANS te prendre au sérieux!


il y a quelque chose d'intense et attachant qui se dégage de toi lorsque tu prends la parole (j'avais jamais regardé tes vidéos encore et ne me fait guére d'avis via des photos,c'est bien trop figé pour...) j'ai aussi l'impression quand je te vois ainsi à l'écran que tu te "caches" et te pelotonne derriére ta chevelure magnifique...

je souhaiterais juste te dire qu'il ne faut surtout pas culpabiliser!
tu as d'ailleurs mis le doigt sur un truc important en disant que l'image avait provoqué la pulsion!nous sommes peu de chose derriére la psycho-science ingénieuse des commerciaux lorsqu'ils créent des pubs! tout est fait pour qu'on tombe dans le piége de la consommation immédiate et non réfléchie!

Puis je te suggérer au lieu d'acheter l'objet de ta pulsion,de tout simplement conserver,collectionner s'il faut, tels des trophés l'objet qui a provoqué la pulsion...et revenir quelque temps plus tard l'admirer,l'examiner,à ta guise,pour voir les sentiments qui en naitront (la pulsion d'acheter ledit truc est elle encore là,alors que je n'ai pas céder?)


je pense sérieusement t'acheter un pull rayé noir et blanc pour le printemps( ah oui c'est hors sujet je te l'accorde) passe de bonnes fétes,à bientot

Shampoing a dit…

Attention, commentaire pas constructif du tout: tout pareil, et je ne vois pas d'issue (sympa, le com). Pour le moment (méthode Coué).

J'essaie même pas de te faire relativiser, parce qu'à ta place, ça ne marcherait pas. Si j'ai honte de moi, le fait de me répondre que la connerie est humaine, je ne vois pas comment ça peut me rassurer. Je suis même du genre à penser que c'est en se disant ça qu'on entretient la médiocrité. Enfin, la mienne (de médiocrité) parce que je suis toujours plus indulgente quand il s'agit des autres.

J'essaie pas davantage de te dire comment te satisfaire de ce que tu as, parce qu'au fond de moi je doute de cela. Ben oui, parce que cette société de consommation que j'exècre m'a collé du rêve au fond de mon crâne et je ne sais pas si je veux l'enlever. Si je trouve un mascara qui me fait les yeux de biche, je l'achète. C'est vrai quoi, je m'aime mieux avec mon maquillage que sans. Je me trouve même jolie parfois, et j'ai des compliments, y compris de Monsieur Shampoing. Or, j'ai besoin de me remplir de confiance. Et comme mes parents ont un peu foiré cette histoire-là, ben je me rabats sur Sephora (bon, moi, c'est plus Mademoiselle Bio). C'est pathétique, c'est égocentrique, c'est superficiel, mais je ne sais pas faire autrement.

Voilà, j'avais prévenu.

Bon, pour finir sur des lol lol lol, j'ai flippé dans ta vidéo. J'ai cru que tu allais nous annoncer le retour de la clope. C'est marrant ça comme je me soucie de ta santé alors que je ne te connais pas.

Anonyme a dit…

Don't be so hard on yourself<3
Mais c'est dingue comme ta video résonne :j'ai eu le rouge vesuvio de Nars à Noel, une tuerie absolue ,je le kiffe,il devrait me satisfaire pleinement ,mais je me surprends a déjà loucher sur un autre rouge à lèvres...C'est un peu comme quand tu kiffes sur un mec, vous vous draguez tout ça tout ça, et quand tu le chopes il devient moins attirant/intéressant ...
Ce que je préfèrerai donc serait de "monter les escaliers"comme tu l'avais si bien dit dans un ancien post.
J'ai lu dans un un com plus haut que ton comportement s'expliquerait peut etre par "un manque" ...je suis célibataire,me faut il un mec pour remplacer l'envie de rouge à lèvres ?!cercle vicieux moi j'dis.
Sinon le magnifique haut que tu portes et qui te vas si bien ...c'est coconut wool?parce qu'il déchire un peu sa race.

Kiss kiss <3


BB

Marie a dit…

Porce-laine: Comme toi je ne suis pas sûre qu'attendre les soldes pour acheter très fort soit la solution, après il faut tenter. Et oui c'est vrai que les ratés font parti du "chemin", c'est pour ça que j'en ai parlé.

Anonyme: Oh je connais bien ça, quand j'étais à la fac, en maîtrise j'avais 4 heures de cours par semaine, et bossais dans une boutique de fringues. Et je vivais exactement la même chose que toi!
Merci <3

JulGas: Tu as raison, je crois d'ailleurs qu'il faut qu'on aille dans une réflexion plus globale...
Mon coiffeur c'est ipso facto (rue du dom calmet, perpendiculaire à ma rue saint-dizier). Et c'est surtout Virginie chez Ipso facto, elle est super.

A: :) J'adore, tu as raison, je suis une vraie souillon avec mon maquillage. il faut que je me fasse, merci beaucoup <3
Cette étagère est une super idée

lilyRose: C'est ça, ça va mieux dans la globalité et puis bim, d'un coup, une drôle de sensation.

Rose K: Oui tu as raison, il faut pas trop que je m'en veuille ;-) Et puis le rangement, comme les cintres en bois, changera tout! Merci. je t'embrasse.

Soniachocolat: Oui c'est clair que comme toi il m'intéressera nettement moins ce red square!
Merci, bise et courage :)

Anonyme: "addiction saine" c'est un jugement bizarre je trouve, et puis niveler les intérêts, j'ai toujours trouvé cela dangereux. Mais dans la globalité je suis plutôt d'accord avec toi, les "dépendances futiles" ne doivent pas nous faire honte, elle sont relatives certes à notre rapport à l'image mais pas que.
bise.

Elisa: Merci pour ce long et bienveillant commentaire.
je suis d'accord avec tout ce que tu dis, la rapidité de réflexion et le reste.
Je ne sais pas quoi dire d'autre à part merci beaucoup <3
Et pour ce qui est de ma vie, il y a forcément des éléments qui expliquent cela. Avant et maintenant d'ailleurs.
Je t'embrasse.

Audrey: Je comprends ce truc d'ennui. L'important c'est que ces folies te ravissent.
Merci à toi et toi aussi je te souhaite du courage :)

Marie a dit…

Anonym'bis: Oui vous avez raison, j'ai une tendance à la dramatisation. Sans résolution, en êtes vous sûre? Mince c'était la première fois que je voulais en prendre...
Merci beaucoup!

xJ: Oui j'en avais parlé, des sources d'ennui qui ont besoin d'être comblées.
Merci!
Bisous.

Daphné: :) Oh merci!

MelleShang: Et bien c'est que comme pour moi, c'est un truc plus global qui nous fait culpabiliser... c'est relou hein? je t'embrasse aussi!

Folie Privée: :DDDD
Je t'embrasse

Audrey: C'est vrai que c'est beau comme du Aubert :D oui je suis un peu dure avec moi, c'est vrai! Pas méchante hein, dure!
Je vais essayer de me calmer un peu, dans cette vidéo je ne m'étais même pas aperçue que j'avais été dure...

Garance désirée: :)Oui. Je t'embrasse.

lilo2: Oui c'est un peu la maladie de notre époque je suis d'accord avec toi. merci.

Severi27: Oh mais je suis partie sereine. mes humeurs varient.. . Et c'est vrai, je me méfie un peu de ces travers.
je saute du coq à l'âne, mais je suis convaincue, j'ai décidé de commencer le miam ô fruits en janvier, merci à toi d'en avoir parlé.
Je t'embrasse.

Anonyme: Merci!, et j'ai honte... Acquéri bordel!

Minhoi: La vieille faute :)
Je sais que tu as raison, que je devrais intégrer plus de douceur là-dedans...
Bissou.

Anonyme: Et oui...

SilviaKerkent: Oh mais de rien...

Fanny: Merci pour ton très joli commentaire. Vraiment. Et oui ta suggestion est très bonne.
Pour le pull c'est quand tu veux. Passe de bonne fêtes toi aussi

Shampoing: Je crois qu'il faut absolument réfléchir plus profondément aux désirs matériels, à la consommation ostentatoire. Moi quand j'intellectualise, ça m'aide toujours!
Je t'embrasse.

BB: Oui c'est vrai, le plus important c'est le moment des escaliers...
Non le pull c'est un Zara, fin de soldes l'année dernière.
Merci pour ton com. Bise

Anonyme a dit…

Salut Marie,
Les rechutes sont normales, faut pas dramatiser, surtout qu'il s'agit d'un rouge à lèvres... 25-30€ de perdus, ça fait chier mais c'est pas la mort non plus. Le plus intéressant, c'est de te demander comment tu te sentais ce jour là, ton état d'esprit, etc... avant ton achat voire même avant tes achats (cadeaux de ta maman). Pas pour se miner encore plus le moral (bienveillance avec soi-même à ne pas oublier), mais pour se dire "ok, voilà ce que je me sentais et ce que je ressentais avant mes achats, pendant". Juste le ressenti intérieur, la compréhension viendra plus tard, rien n'est urgent, et les mécanismes auto-compulsifs partiront d'eux-même... avec le temps.

Deborah a dit…

J'ai découvert ton blog il y a peu de temps, et j'ai regardé pas mal de vidéo dans la foulée, notamment celles relatives à ton expérience "dead fleurette" et aux problèmes de compulsion. Tout d'abord je tiens à te féliciter parce que je te trouve particulièrement pertinente dans tes propos, et surtout tu t'exprimes de manière très claire est complète, et ça change de beaucoup de vidéo mal faites et sujets mal abordés que l'on peut voir sur le net! Je me suis d'ailleurs retrouvée dans certains propos, trouvant moi-même que j'ai un problème avec ma consommation de fringues et de produits de beauté. Mais voilà, en regardant tes vidéos je me suis aussi sentie rassurée et loin du compte... Je dépense probablement plus que ce mon budget d'étudiante vivant seule à Paris ne me permet mais j'ai pourtant quand même toujours la sensation de plaisir quand je m'achète une sape, je n'achète pas tout est n'importe quoi, il m'arrive parfois de craquer pour un haut Zara mais la plupart du temps je vais attendre d'avoir vraiment le temps de faire du shopping et m'offrir une belle pièce Maje ou Claudie Pierlot... (peut être que je dois remercier mon emploi du temps assez booké aussi?). Tout ça pour dire que bizarrement tes vidéos permettent de me faire relativiser mon comportement. Pour autant, je me suis demandée si le fait de tenir un blog pour lequel on est sans cesse de le paraître, surtout quand il est très visité comme le tiens d'après ce que j'en ai déduit, si cela n'avait pas pour effet d'amplifier inconsciemment tes pulsions. Sur un blog on "montre" des choses qu'on a, directement ou indirectement, même si on ne fait pas de vidéo "haul", il faut qu'il y ait du contenu, on parle forcément de choses qu'on a ou qu'on aimerait avoir. Alors certes la consultation même de blog créer des envies de choses dont ont aurait même pas pensé avoir besoin si on ne les avaient pas vues, mais pour les rédactrices de ces blogs qui sont dans une sorte "d'angoisse de la page blanche" elle sont constamment en train de penser à leur prochaine envie qui va faire l'objet de leur prochain article, et j'aimerai vraiment savoir ce que tu penses de ça. Parce qu'au bout du compte, nous lectrices, on a une démarche active consistant à aller sur des blogs relatifs à tel ou tel domaine et de ce fait on est conscient de fait que l'on a envie à ce moment là de se créer de nouvelles envies... Je ne sais pas si je m'exprime très clairement pour le coup mais j'aimerai beaucoup connaître ton point de vue là dessus en tant que "bloggeuse à succès". Je me demande, si l'on supprimait leurs blogs à quelques bloggeuses compulsives (non je ne suis pas si cruelle c'est juste une hypothèse ;-)) est-ce que cela ne leur enlèveraient pas leur désir de "montrer à tout prix quelque chose de nouveau" et qu'elles retrouveraient ainsi un semblant de rationalité vis à vis de leur consommation? Bien entendu je ne pense pas là faire preuve d'une perspicacité particulière et le raisonnement est relativement évident d'ailleurs, mais comparer les points de vue lecteur/rédacteur m'intéresse beaucoup.
Encore une fois bravo pour tes vidéos éclairées et passionnantes et j'espère ne pas t'avoir trop ennuyé avec ce loooong développement.
Bien à toi!

Anaelle a dit…

Je pense que tout le monde a dit ce qu'il fallait dans les comms (ceux que j'ai lu) tu sais, c'est humain. Et cherche plus loin.. cherche encore en toi pourquoi.. pourquoi tu ca? Le travail ca dure toute la vie. Et on a tous nos petits soucis.. Moi tu m'as enormement aidé meme si parfois aussi je fais des merdes et je m'enerve!
Je t'embrasse super supra fort!!

Lucia a dit…

:D
j'ai eu un gros accident il y a 2 mois et la guérison ne se passe pas très bien. RESULTAT hier soir, 11h50, voilà pas que je me retrouve sur sephora.fr à acheter un crayon-rouge à lèvre Nars dragon girl (dont je n'ai absolument pas besoin). Persuadé que grâce à Sephora, même amputé de 3 doigts je vais être une supra bombasse avec mon nouveau rouge à lèvre ...
Pour le moment j'arrive encore à rire de ma bétise, mais MERCI MERCI MERCI de dire tout haut en vidéo ce que nombreuses d'entre nous font en cachette. Ca fait du bien, ça déculpabilise.

Et bonne année !

Anonyme a dit…

Mille ans de retard pour le commentaire, vu que je viens à peine de voir ta vidéo. Je dirais que c'est très courageux de te dévoiler comme tu le fais, en appuyant bien là où ça fait mal (ne sois pas si dure avec toi)... Ta démarche est très intéressante et me fait réfléchir, eh oui, l'addiction est ma meilleure amie, j'essaie de me détacher de la nicotine (4 jours d'arrêt, 'tain je veux y arriver) et bientôt j'entame le reste, après tout chaque chose en son temps. Bref, ça fait du bien de se sentir moins seule, du coup, je culpabilise toujours mais moins, grâce à toi. Bisous.
Caroline.

milou a dit…

merci Marie pour avoir de nouveau posté une vidéo, je les attends tj avec impatience car quelqu'en soit le contenu, je sais que le ton va me plaire!
merci aussi de partager tes moments moins "wouech la patate", effectivement quand on prend du recul sur la question on se sent un peu pathétique dans ces moments là...mais la persévérance paie et puis merde t'as arrêté de fumer, limité ta conso fringue, faut qd mm un sacré mental! perso mes petites vengeance make up ont été un temps les vernis (alors que je bosse ds le médical et le vernis est proscrit...heureusement il me reste les orteils!).
pour finir je te souhaite une merveilleuse année 2012, et comme je te suis depuis environ 6 mois, je voulais te dire que découvrir ton blog a été "ma jolie rencontre internet" de l'année (dans le registre cucul je viens de rétamer le poney) pour ce qui est de la réflexion sur les différents sujets que tu abordes, pour tes liens de musiques, pour ta gentillesse ap m'avoir repondu une fois en PV,voilà c dit!

PS: la vidéo m'a enfin fait comprendre les allusions à ton décolleté "no complexe"...dis dc ça plonge ;)

Anonyme a dit…

merci Marie de faire avancer le chmilblik!

Anonyme a dit…

Je suis amoureux...

aurelia a dit…

hey biche,

bon voilà seulement que je regarde tes dernieres videos, chui un peu à la ramasse.

celle ci me parle, tu peux pas imaginer... encore plus que les autres peut etre. la fragilité, c est exactement ça. putain que c est dur...
jt embrasse fort

Anonyme a dit…

Tu combles ton propre désamour. Apprend à t'apprécier sans fards ni vêtements. Peut-être que le regard des autres sur toi sera différent mais c'est là tout l'interet de l'expérience.