Pages

22.3.11

QUESTION D'EGO

lomop




(J'aime beaucoup Julien Doré. J'écoute en boucle ce morceau, et me dis qu'il réussit vachement bien à faire du sens avec des trucs qui, pourtant, ne disent rien. Et même s'il fait genre, ça me va.)



D'abord merci beaucoup pour tous ces commentaires après le post "Bien Traîter", pour certains c'est peu, mais pour moi, ça veut dire beaucoup.

MERCI.

(Chialerie, sensiblerie et truc de filles, terminés)

Je me suis prise un peu en photo aujourd'hui, parce je devais faire des papiers admi...
Non, c'est pas vrai.
Je me suis prise en photo aujourd'hui pour rien, sans raison, pour le plaisir. En d'autres termes, je me suis prise aujourd'hui en photo comme une bloggueuse mode.

En regardant les photos, vaguement répétitives, c'est rien de le dire, je me demandais, quand était venu le moment où il était devenu moche de bien s'aimer?

C'est vrai, en général, on ne s'aime pas tout le temps, on ne s'aime soi que de temps en temps, et même ce "temps bref du temps en temps" s'il se fait surprendre par quelque'un d'autre, on en a honte. On a honte d'être satisfait de soi. L'autre, trouve ça déplacé de "jouer à être belle", ça, on l'a parfaitement intégré.

Un jour où on a l'oeil qui brille, on se regarde de plus près, "oh ben merde alors, je suis belle aujourd'hui. Faut surtout pas que je le dise ou que je me comporte comme tel, on va me traiter sinon. On va m'exclure du genre humain, génétiquement programmé pour ne jamais se plaire ".
En revanche, ces jours où je me trouve moche, pire parfois immonde (avec toutes la bienveillance qu'on peut y mettre), je peux me foutre de ma gueule en public, ça, c'est sûr, ça gêne personne.
Que l'on soit beau ou pas, ça n'a finalement pas une grande importance.
Il n'est certainement pas question d'objectivité, plutôt de vie intérieure, de comment on le ressent.

Ce post de Garance parle joliment de ce phénomène. Se sentir bien n'a rien à voir avec la réalité (laquelle d'ailleurs?). Et, forcément, pour se sentir moche, c'est pareil, il ne faut pas grand chose.

C'est bizarre.

Au collège, au lycée, je gribouillais mon prénom partout. Mes voisins de table me regardaient déjà comme si j'étais un petit monstre. "Qu'est ce que t'es égocentrique!" qu'ils me disaient.

Je me ravisais, rangeais le stylo dans la trousse après avoir soigneusement gribouillé tout le long de mon prénom pour être sûre d'avoir enlevé toutes les traces de mon crime d'égo.

Après je me suis beaucoup matée dans le miroir. J'ai mis du temps à avoir un mec. Je n'avais aucun recul sur moi, je ne faisais guère d'effet et hormis ma mère qui me disait, entre deux bisous, que j'étais belle, je n'avais aucune idée de la chose. Enfin si, j'avais surtout l'idée que c'était pas gagné pour moi.

Le miroir m'a aidée à y voir plus clair.

Les photos aussi.

Mais je continuais à voir qu'il était préférable de ne pas trop tourner ses propres yeux sur soi... Ceci dit, sur qui aurais-je bien pu les poser en même temps? C'est vrai quoi, j'étais toute seule.

Alors pour essayer de comprendre pourquoi cette histoire d'égo c'était mal (en toute honnêteté je ne le comprenais pas), j'ai exploré les autres. J'ai écouté leurs histoires, leurs petites failles, leurs gloires, leurs victoires passées, leurs amours terminées, leur enfance, leurs complexes et j'en suis venue à cette conclusion: Les gens croient qu'être égocentrique, c'est mal parce que ça sous-entendrait, qu'on n'aime que soi, qu'on ne pense qu'à soi et qu'on est infoutu d'aimer les autres.
C'est sûr, ceux qui sont insatisfaits d'eux et de leur vie sont meilleurs en amoureux de l'humanité?


Je me suis détestée, haïe, ai tellement voulu être autrement que je ne réussis pas à trouver ça fondamentalement mal de parfois, me sentir bien avec moi. Et quand bien même c'est vide de sens pour la plupart des gens (superficiel ou puéril marchent aussi), ça me permet de faire un truc très important que de faire des moues boudeuses devant la glace toute seule, ça me permet de m'incarner. Un peu.

Se voir soi permet d'être moins dur, plus indulgent et de se rendre compte que, dans le fond, ce qui nous paralyse tant, n'a pas grande importance.

"T'en as pas marre avec tes "moi je moi je"....?".
Non. Essayer de m'aimer ne veut pas dire que je ne t'aimerais pas toi...

Je vous embrasse.

PS: Je vais essayer de mieux faire pour ma régularité de post, j'ai été négligente.

PS2: Toujours pas de Matt Houston en lecteur Deezer et personne se plaint? Le R&B va hyper mal les copains (et c'est une meuf qui suit M.Pokora sur Twitter qui dit ça... Je sais vous vous demandez pourquoi... Je ne peux pas vous apporter de réponse, je ne le sais pas moi-même).

PS3: À demain.

28 commentaires

Pandamonium a dit…

C'est carrément vrai, les jours où je me trouve belle je vais vraiment pas le crier sur les toits et faire la belle justement. Alors qu'inversement quand je me trouve trop moche, limite je le hurle à tous. Cela dit c'est pas évident d'assumer être égocentrique, même si en effet ça n'a rien de mal.
Sinon j'aime bien quand tu te prends en photo comme une bloggeuse :p T'es la seule dans laquelle je me retrouve capillairement ^^

Anonyme a dit…

Mais si tu t'aimes autant, comment
se fait-il que tu cherches autant l'approbation
dans les yeux des autres au travers d'un blog?
Tu devrais t'auto-suffire et te contenter de ton propre regard sur toi-meme.
Pour moi l'egocentrisme limite quand même pas mal la relation
a l'autre.
Chocol@tine.

Marie a dit…

Pandamonium: Ca n'a rien de mal quand c'est un poil mesuré, sinon... ;-)
On a les mêmes cheveux?

Chocol@tine: Je cherche l'approbation parce que l'éventuelle furtive satisfaction de soi n'a rien à voir avec l'assurance mais je me soigne :)
Je dis dans ce post que je m'aime tant (genre tout le temps, sans arrêt)?
Je ne crois pas que l'égo limite la relation à l'autre, il permet de mieux s'appréhender et de connaître un truc essentiel à la relation à l'autre, l'empathie. L'autre est comme moi, je suis comme l'autre et le reste, ce qui parait différent, n'est fondamentalement pas très important!

Chrys a dit…

Il faut s'aimer soi-même pour aimer les autres. Sans dépendance, sans pathos. Il y a un moment déjà, je t'ai envoyé un commentaire qui disait qu'il fallait être sa meilleure amie. Et c'est exactement ça : être plus indulgente, plus compréhensive envers soi-même comme on le serait envers une amie. On accepte bien leurs défauts, non? Alors? Pourquoi pas les nôtres? Accepter de ne pas plaire. Ce n'est pas une obligation. Accepter que l'on peut se tromper. Les autres se trompent, non? Pourqui pas nous? Il faut , je crois, essayer de voir notre histoire en perspective, comme si une amie nous racontait sa vie... Et quand on s'aime vraiment, d'une manière saine, on n'est pas égocentrique. On n'en a`pas besoin. On sait quelle est notre place et quelle est celle des autres. On sait l'importance de chacun. Bonne journée!

Marie a dit…

Chrys: "on accepte bien leurs défauts, pourquoi pas les nôtres?", cette phrase, simple, résume très bien les choses.
"on sait l'importance de chacun", oui, exactement.
Merci pour ton com!
Bonne journée à toi aussi.

Charlotte a dit…

Très bel article encore une fois !

Je ne suis pas tout à fait d'accord quand tu parles d'égocentrisme. S'aimer et s'apprécier à sa juste valeur et l'égocentrisme sont pour moi 2 choses différentes, et c'est là toute la difficulté ! Arriver au 1er sans tomber dans le second :)

Marie a dit…

Charlotte: Ben il fallait bien que je trouve un mot, et puis égocentrisme, même s'il est un peu inexact, était celui qui correspondait le mieux.
Et oui tu as raison, le 1er en se gardant bien de trop basculer dans le deuxième .
Et merci aussi...

Pandamonium a dit…

Oui évidemment ça n'a rien de mal quand ça reste mesuré. Faut pas virer égocentrique pur et dur avec toutes les "qualités" que ça entraîne... le narcissisme et j'en passe.
Pour les cheveux oui, on à le même combat. Et encore, moi j'ai plus de boucles et plus de masses *le calvaire*, mais je viens d'acheter peut être LE shampooing. (je l'ai pas encore testé, je te tiendrais au courant si tu veux)

Marie a dit…

Pandamonium: oui je veux bien! Sait-on jamais :-) Merci

jade a dit…

oh marie! encore une fois te lire me fait sourire!
je me suis tellement détestée, blessée, abimée que j'ai failli ne jamais me retrouver... et puis le miroir/les photos m'ont fait voir les dégâts et depuis j'ai appris à m'aimer et ouffff ça fait du bien! c'est pas facile tous les jours mais face à la glace je me reconnais enfin...

jade a dit…

oh marie! encore une fois te lire me fait sourire!
je me suis tellement détestée, blessée, abimée que j'ai failli ne jamais me retrouver... et puis le miroir/les photos m'ont fait voir les dégâts et depuis j'ai appris à m'aimer et ouffff ça fait du bien! c'est pas facile tous les jours mais face à la glace je me reconnais enfin...

Frédérique a dit…

tellement d'accord avec toi pour les belles fesses de Kate !
et le miroir, on le scrute jusqu'à plus soif histoire d'imprégner qui on est réellement non ?

alex gomes a dit…

Coucou ! Grave pour M. Pokora, moi-même devenue une groupie de n'importe quoi aussi, j'te jure ! ;) me demande pas pourquoi non plus... bref !

Miss Purple a dit…

Si tu voyais le nombre de photos de ma tronche que j'ai sur mon téléphone... mais je les montre pas, personne le sait (vraiment).
j'ai besoin de me rassurer, de voir que ma tête, ça va, de prendre en photo ma nuque pour voir "comment il rend mon chignon, en vrai". C'est un peu maladif, je crois. Mais je pense aussi que moins on est sûr de soi, plus on se prend en photo pour être sûre d'en avoir une où on se plait...

Quant aux jours où on se trouve magnifique ou affreuse, c'est un truc de fou : j'aimerais que la science me l'explique.
Surtout que pour les autres, t'as plus ou moins la même tête, mais que toi tu te dis "mon dieu, mais je peux PAS sortir comme ça !"

A noter aussi, dans cette réflexion profonde, que c'est souvent les jours où t'es bof, le cheveu terne et le jean pourri, que tu vas te faire draguer comme jamais... Mystère, Jacques Pradel.

Balibulle a dit…

Merci Marie, tu es précieuse car ce sujet mérite qu'on s'y penche avec ta finesse habituelle.
Il y a un tel tabou autour de l'amour-propre, "jouer à la belle" comme tu dis, surtout depuis l'explosion des blogs. Comme si tout était à jeter aux orties... Ca ne fait de mal à personne pourtant, mais ça passe pour un crime.
Je rejoins totalement Chrys : "Quand on s'aime vraiment, d'une manière saine, on n'est pas égocentrique. On n'en a`pas besoin. On sait quelle est notre place et quelle est celle des autres."

Julie a dit…

bonjour Marie, j'ai pris la liberté de te "linker" sur mon propre blog, j'aime beaucoup tes mots et ta sensibilité, j'espère que tu ne m'en tiendras pas rigueur, si jamais tu veux que je retire le lien dis le moi. en tout cas merci d'avoir écris cet article il fait du bien!

SoulDélice a dit…

Un link ici : http://souldelice.blogspot.com/2011/03/la-blogosphere-nest-quun-reflet.html parce que je kiffe cet article!
Au fait... Je t'ai vue en photo chez H&M. Canon!!
je t'envoie ça via Twitter ;-)
Bonne fin de journée!

Lau a dit…

Passionnant ce post ! Je te rejoins complètement ainsi que les coms de Chrys et Balibulle !!!
Elle est canon cette photo de toi ;)

Julia R. a dit…

Encore un post plein d'esprit à mon avis. J'adore et j'adhère

Ines a dit…

Clap Clap clap

Et aussi, tout le monde que le Rn'b n'est pas du hip hop ho ho

Merci La Chic Fille

Laura a dit…

Marie,

Je te lis ca fait quelques, mois c'est la première fois que je poste un commentaire mais j'ai une foule de choses à dire.
Tu trouves toujours les mots justes à pour aborder ces sujets qui nous touchent tous, mais dont on ne parle pourtant pas. Tu as une analyse très fine de tous ces phénomènes, et tu sais le dire joliment. C'est toujours intéressant et bien pensé! Et puis souvent, je me retrouve un peu dans tes pensées.

Voila, c'était le merci d'une jeune Libanaise de 18ans qui apprend toujours un peu sur ton blog!

Aditha a dit…

Rhooo, ce blog rentre dès à présent dans "Mes-blogs-favoris-que-j'vais-lire-tous-les-jours-tell'ment-c'est-d'la-bombe-bébé" !!!

Maud a dit…

Encore un, encore un post plein de bon sens & de finesse.

Marie, te lire m'aide souvent...Tes articles sur ses thèmes qui peuvent sembler futile tel que l'acceptance de soi, de son image et du regard des autres me renvoit à mes propres questions, mes propres angoisses. Mais mieux que seulement me retrouver dans tes mots tu apportes souvent des réponses à mes doutes et mes peurs.
Alors je voudrais juste te dire merci de me donner une confiance que souvent je pers & merci de montrer qu'être heureux ne veut pas dire parfait.

Ca fait un solennel tous ça mais fallait que j'te le dise ;)

xx

minhoi a dit…

ok avec tout tout tout je peux pas dire mieux !

Marie a dit…

Jade: ça repose d'ailleurs. je suis contente.

Frédérique: je crois oui... Il donne quand même peu de réponses, non?

Alex Gomes: ;-)

Miss Purple: (Idem. Soupir de honte) peut-être qu'on se fait draguer comme jamais parce qu'on est moins poseuse, non?

Balibulle: Ca ne fait de mal à personne, et bien tu vois, c'est la première fois, en te lisant, que je le comprends.

julie: Oh non, pas e problème, au contraire :-)

SoulDélice: merci!

Lau: :)

Julia R.: Merci!

Ines: C'est vrai!

laura: Oh merci, je suis super touchée. Libanaise... Whaou. Merci encore!

Aditha: :-)

Maud: Tes mots (et d'autres) m'encouragent vraiment, c'est vraiment le plus important pour moi. Merci Maud. Vraiment!

Minhoi: Cool!

Alceste Hilton a dit…

Ton post est super émouvant j'adore ton état d'esprit.

Anonyme a dit…

Hi there, I ωish for to ѕubscribe for this
webpage to obtаin most recеnt updateѕ, so where can i do it plеase help out.
Also visit my blog post ; unsecured loans for bad credit

Anonyme a dit…

nаtuгally liκe your ωеb sіte
but you need to taκe a look at the ѕpelling on quite a
fеw of your poѕts. Sevеral of them are rife wіth sρellіng
isѕuеs anԁ I to finԁ it very troublеsomе to infοrm the truth however I'll definitely come again again.
Feel free to visit my site ... loans for bad credit