Pages

2.3.11

DONATELLA

img-versace-fig-1_151603172728 (1)





Je n'ai pas créé ce blog parce que j'aime avoir des vêtements.
D'ailleurs, je n'ai jamais perçu ma compulsion acheteuse comme une "qualité", je me suis toujours sentie un peu honteuse du bordel. Je ne l'ai, en quelques sortes, jamais transcendée.

J'étais vendeuse dans une boutique de sapes et, un jour, mes copines vendeuses sont venues manger la raclette chez moi. C'était la première fois qu'elles voyaient ma chambre et, sa partie la plus honteuse, l'armoire. Elles sont devenues dingues en voyant l'amas de sapes, genre c'était cool.
Moi non, j'ai eu honte d'un coup. Pas qu'avoir plein de fringues soit nul, non, mais avoir plein de fringues alors qu'on n'en a pas les moyens me semblait, d'un coup, quelque chose un poil nul. L'argent qui devait m'aider à avoir le gros chien de mes rêves, un voyage en Australie, aux Etats-Unis et mon indépendance, je l'avais mis dans des piles de t-shirts... J'avais gâché, je crois que c'est dont je me suis rendue compte quand elles ont regardé mon armoire.

Une semaine après, je commençais ce blog.

Pas pour les fringues, pas pour déculpabiliser, pas pour trouver d'autres filles comme moi (la blogosphère n'est pas une thérapie de groupe, elle aurait même plutôt tendance à aggraver le cas).

J'ai créé ce blog, au départ, parce que j'aime profondément la mode. Je l'aime de loin, naïvement, mais toutes ces histoires sérieuses autour du vêtement, de sa forme, de ses couleurs ou de ses origines, me passionnent.

Et les regards sur la mode que je préfère sont ceux qui sont distanciés.
Sûrement pas blasés mais intéressants et surtout, surtout, amusants.

Il y a, depuis quelques jours, sur Arte, un spécial Fashion Week, introduit chaque soir par Karl Lagerfeld.
Hier soir, y était diffusé un nouvel épisode du Jour d'Avant.

Les films "Le Jour d'Avant" sont des documentaires qui nous montrent les quelques heures (jamais plus de 48!) qui précèdent un défilé.

Dans la première saison on pouvait voir les veilles de Fendi, Proenza Schouler, Sonia Rykiel et Gauthier.

La prochaine saison qui sort officiellement le 9 Mars suivra, Diane Von Furstenberg (diffusé l5 mars, samedi, sur Arte), Nina Ricci, Alexander Wang, Jeremy Scott, Narciso Rodriguez et Versace ( diffusé hier ).

A priori, Versace et a fortiori, Donatella, j'm'en fous.

En plus Donatella, elle aurait tendance à me faire flipper.

Quant à la mode de Versace elle est vraiment loin de moi.
D'ailleurs il faudrait visiblement "ne pas avoir peur d'être sublime" pour porter du Versace, dixit Garance Doré interrogée par Loïc Prigent, réalisateur du Jour d'Avant, autant dire que c'est pas dans la minute cette histoire de sublime.

J'aime, comme plein de néophytes je suppose, la mode que je porte. Celle qui parle à mon propre goût.

Mais il se passe quelque chose d'intéressant quand je regarde Le Jour d'Avant. Je me mets à voir le créateur, les robes, le travail, très différemment.
Mon goût n'importe plus tellement, mon regard change brutalement.
Après avoir vu les galères, le regard du créateur sur ses robes et manteaux, d'un coup les vêtements deviennent comme des prolongements, mercantiles certes, de l'âme et ça devient vraiment émouvant. Et je me mets à aimer ce que je n'aurais même pas regardé, comme quoi s'intéresser ça change vraiment les choses.

Mon goût n'aime pas les robes Versace.

En regardant hier Donatella Versace dans la caméra de Loïc Prigent, je l'ai trouvée vraiment très amusante. Elle est drôle, son physique ne va pas avec son regard distancié sur les choses, c'est fou de voir les contradictions humaines ailleurs que chez soi... J'avais envie de la voir Donatella pour la faire rire et qu'on regarde ses robes avec envie en imaginant les garçons tout troublés par toute cette chair moulée... Et aussi de traiter, avec elle, gentiment Luigi, le chef d'atelier de chez Versace.

En regardant Le Jour d'Avant de Versace, je me suis mise à tout aimer, les robes, les drôles de jeans de la créatrice, son physique extrême, la manière dont elle parle d'une attaché de presse hystérique.

C'est drôle quand même, non?

En je n'arrêtais pas de dire en voyant le défilé que "oh c'est beau ça". "Il est magnifique ce dos-nu". "La robe qui scintille taille 32 est un rêve".

Je vous conseille vraiment Le Jour d'Avant.

Le regard que porte Loïc Prigent est mon préféré, de loin. De super loin même. Parce qu'il est drôle, vraiment, il utilise les codes du film de fiction (le suspense en est le meilleur exemple) avec brio et, surtout, avec une distance hilarante.

La musique de suspense qui illustre une main qui essaie de couper un fil mais qui n'y arrive pas rend la chose tendrement grotesque.

C'est comme si Loïc Prigent filmait non pas la mode, mais ceux pour qui la mode c'est tout.

Je vous embrasse

21 commentaires

splint' a dit…

Alors que j'ai la vanne facile sur cette outrancière Donatella, figure-toi que moi aussi j'ai été touchée par sa présence dans de doc. C'est bien d'être surpris.

Marie a dit…

Splint': C'est bizarre quand même!

Anonyme a dit…

J'ai regardé le reportage aussi et j'ai aussi été touché par la personnalité de Donatella. Comme quoi il faut parfois mettre ses a priori de côté.

Anne Chic and Geek a dit…

Oh j'ai raté le documentaire hier soir, honte sur moi... mais je suis fan aussi de Loïc Prigent. J'ai regardé sa série sur Chanel en dvd plusieurs fois, comme un thriller romantique et oui son regard est tendre même et peut-être justement parce qu'il montre parfois des choses cruelles.
C'est étrange car mon mari pour qui la mode n'est qu'étrangeté, a suivi aussi ces épisodes avec plaisir.
Il a un talent fou ce Loïc.
Merci et bravo pour cette chronique, lue comme je regarde les docs de monsieur Prigent, d'une traite, qui m'a donné envie tout de suite de chercher chercher comment me procurer au plus vite ce que je n'ai pas encore vu alors que Versace, à priori, comme toi, pas LE truc incontournable.
Bisous
Anne

la pie qui chante pour un oui pour un non a dit…

Tu écris vraiment bien.
C'est beau.
Je suis toute émouvée... ;-)
Merci.
Bonne journée!

Lili_Espiegles a dit…

Bien d'ac avec toi ! Mais d'ailleurs tu ne trouves pas que la vie est bien plus fun dans les ateliers de couture ? Chouette reportage en tout cas !

Lara a dit…

Au fait, Coconut Wool ça se passe bien ? :)

Marie a dit…

Anonyme: C'est clair, mais c'est quand même bizarre
:-)

Anne Chic and Geek : Oh merci c'est très gentil et je valide, les mecs adorent aussi Prigent!
Bises.

la pie qui chante pour un oui pour un non: Sérieux? Merci beaucoup. T'embrasse.

Lili_Espiegles: Oui c'est vrai. et puis ces petites mains, tout ce sérieux, j'adore!

Lara: Oui ça va, je fais les nouveaux pulls tout ça. J('e parle pas trop ici, je sais à quel point le "harcèlement" peut-être relou :-)

Sonya a dit…

Ouff merci arte replay.
merci Marie pour l'info je ne regarde plus la télé ici en Polynésie on n'a que 2 chaines donc le choix est vite fait à part quelque reportage locaux!!
biz

Benedicte a dit…

Oh, moi aussi elle m'a émue et je ne m'y attendais pas du tout car je la trouvais plutôt ridicule mais ce n'est pas le cas du tout, je l'ai trouvé sensible et intelligente.

Balibulle a dit…

Loïc Prigent, c'est mon idole et pour l'avoir rencontré plusieurs fois pour le boulot, je peux témoigner qu'en plus c'est un mec d'une discrétion, d'une intelligence et d'une drôlerie impossibles. J'ai réagi exactement de la même façon que toi face à ce doc. Touchée et étonnée par l'humour, le recul et le côté presque anti-diva de Donatella. Sa mélancolie permanente depuis la mort de son frère. Je m'attendais à tout sauf à ça. J'avais adoré le doc Rykiel de la saison 1, le plus réussi de tous à mon goût, celui-là a rejoint le top 3, parce qu'en plus de montrer des tas de choses passionnantes, il est étonnant.
Bises !

Théa Unknown a dit…

Moments de rêve grâce à Loic Prigent...
En tout cas, j'aime ce que tu as écrit au début sur ce qui t'as poussé à commencer ce blog, très personnel. J'aime lire ce genre de texte... :)


xo
Théa Unknown
http://theaisunknown.blogspot.com/

Miss Purple a dit…

je sors tout juste de ma télé et du "Sonia Rykiel" : il m'est arrivé la même chose que toi avec Donatella.
Jusqu'à aujourd'hui, j'avais plutôt tendance à détester Nathalie Rykiel, que je trouvais très hautaine.
Là, je l'ai trouvée très touchante dans ses rapports avec sa maman (pas commode, faut dire).
Et puis j'ai réfléchi et je me suis dit que quand on évolue depuis toute petite au milieu des mannequins et qu'on a un peu le visage de la Callas, il faut trouver un moyen d'exister...

Mariame a dit…

Deux comms dans la même soirée, waouh pour moi ! Je commente encore pour une histoire de musique : "this is why i'm hot ; this is why i'm hot ;this is why this is why this is why i'm hot ça fait plaiiisir de réentendre cette chanson !

tribulate a dit…

bun comment ça y a pas un petit bouton "like" parce-que franchement j'ai surliké ton post. Bravo ça donne envie !

http://www.tribulationetcupcake.com

Siam a dit…

;-) j'ai eu (à quelques détails près) la même réflexion en voyant ce super reportage...
A priori ; tout m'éloigne de cet univers et de ce qui y est créé mais moi aussi je me suis surprise à aimer ce défilé et ces robes portées par des enfants de 16ans!

La reine a dit…

merci pour l'info, je suis scotchée sur arte tous les soirs maintenant (je les avais loupé l'année dernière ...)

Marie a dit…

Sonya: Ah cool... Sinon le truc de la Polynésie c'est pour nous énerver ;-)

Benedicte: Oui vraiment. Super intelligente.

Balibulle: Le Rykiel de la première saison n'est pas mon préféré, il me mettait parfois mal à l'aise, sûrement la faute à la présence des liens familiaux, ça rendait les choses plus ambiguës. J'avais adoré comment on "s'amusait" chez Fendi!

Théa Unknown: Oh merci c'est très gentil!

Miss Purple: Ouais c'est vrai ça doit pas être évident. Elle a trouvé un bon moyen remarque.

Mariame: Je l'adore aussi!

Tribulate: :D

Siam: C'est bizarre vraiment ce truc...

La reine: :-) cool, tu aimes?

Anonyme a dit…

oh la la c est fou quand j ai regarde l autre jour j ai pense a toi !!!
J ai adore, et meme mon mec... dommage que mercredi prochain je sois en auvergne sans tele !!!
dommage aussi que j aie rate le passage Versace ;-((((

bisous

AA

Marie a dit…

Amande: Si t'as une Freebox, tu peux rechoper l'émission sur le freeplayer!
Bise

Anonyme a dit…

J'adore aussi cette émission, le problème avec le reportage sur Versace c'est que je me suis concentrée sur la personne de Donnatella tout le long en me demandant, est-ce un transexuel? C'est ce qui m'a le plus intrigué...

Ps: le reportage sur Sonia rykiel était un des plus intéressants je trouve.

La bise