Pages

6.9.10

IMPERATIF...

uffie-cobrasnake-mob-5




Il aura suffit de:

- Une robe Alexis Mabille soldée à 70 %.
- Du coton American Vintage bradé en veux tu en voilà.
- Des tuniques E2 (qui parle encore de ces customiseurs incontournables il y a 4 ans?) à moins de 5 euros.
- Du Et Vous...
- Et des tas, des tas de cochonneries...

( Parenthèse: Depuis quand les blogs mode sont devenus aussi intimidants? Les vacances ont dû durer trop longtemps. Après avoir maté des vidéos et survolé des tas de photos, je suis... intimidée! Merde, moi qui croyais que les blogs m'aideraient à supporter la normalité et à la rendre, pourquoi pas poétique, je me sens écrabouillée d'un coup... Pas de rapport, mais je surfais en même temps que j'écrivais, alors...)

Je disais donc,

Il y a quelques jours, je déambulais dans les rayons des Aubaines (magasin discount de la Redoute) et je me suis aperçue d'un truc...

La Redoute, comme plusieurs d'entre vous je suppose, était quelque chose de vachement important pour moi, dans mon enfance.
Recevoir le catalogue, corner certaines pages et puis, fictivement, faire la liste de mes rêves marquait, comme les feuilles qui tombent ou la rosée du matin, le début de saison.

La première fois que je suis allée aux Aubaines, j'ai retrouvé dans les rayons, tous ces articles qui coûtaient un bras et demi en catalogue et qui, là, étaient bradés.

Et ça m'a tout de suite inspiré deux choses:

- Ils se foutent un peu de notre gueule avec les prix. Un sac vendu, au prix fort, se retrouvait vendu à moins de 10 euros...

- Voir ces articles vendus au dixième de leur prix de départ avait un côté euphorisant pour ma compulsion. Je ne cherchais même pas à savoir quels étaient mes goûts, face à de l'APC ou du Marant, je perdais tout sens critique et me concentrais sur la marque. Comme quand j'étais en 4ème D, exactement.

C'est ça la notion d'impératif ou de nécessité. Il me fallait ces choses. Peu importe ce que j'aime ou le pratique de la chose. Elles ne présentaient qu'un avantages ces choses, celui de, bientôt, m'appartenir.
Comme en 4ème D encore.

La compulsion, est immature. Elle ne s'encombre pas tellement de goût ou d'élégance.
Il faut acheter cela pour en être, ne surtout pas louper le coche.

Exactement comme dans la mode, il faut, pour en être, ne pas louper une tendance, sous peine d'être une grosse conne d'has-been.
Alors parfois, la faute à l'orgueil, on se dit que "non, cette tendance, elle ne passera pas par moi", comme une sorte d'affirmation de ses propres goûts. Mais dans sa globalité, la mode, n'est pas une question de goût et c'est bien là que se situe l'essentiel de sa fragilité.
N'étant pas affirmée, ancrée dans le coeur, elle ne peut qu'être versatile. Elle ne peut que changer d'une saison à l'autre puisqu'elle n'est, que très rarement, motivée par la tendresse ou l'affect. Elle peut être différente puisque celle, ou celui, qui la porte, ne verra aucun inconvénient à ne plus la défendre le moment venu. Il pourra la larguer sans aucun état d'âme.

L'impératif, aux Aubaines, se situait là.
L'exemple le plus probant, pour ma part, s'est situé dans une tunique E2.

Je tourne, je vire, j'écarte les cintres, et je tombe, à un prix ultra bradé, sur une tunique kaki E2. Elle est relativement jolie, avec des oeillets, des cordons, un beau coton... Et coûte moins de 5 euros.
Mais, en toute honnêteté, elle ne me plaît pas, je le sais tout de suite.
Je me mets devant la glace, mouais, elle est bien coupée, mais je sais que je ne la porterai jamais.
J'hésite trop longuement. J'ai le sentiment, qu'il serait idiot de ne pas la prendre, que c'est l'affaire du siècle. C'est peut-être l'affaire du siècle mais pas pour moi, Marie, vu que, dans le fond, j'm'en tape de cette tunique.

Ca vaut pour des tas de sapes de marques pas chères cette histoire d'impératif. Il faut vraiment que je lutte pour ne pas le prendre, c'est bien au-delà du raisonnement, c'est une mini-lutte. Il faut que je pense à l'armoire surchargée, à ce que j'aime, au fait que je porte pratiquement la même chose chaque jour et encore, parfois ça ne suffit pas.

C'est comme ça que j'ai reposé la tunique mais aussi la robe Et vous qui brille à 7 euros, mais qui était, pour ma morphologie, une idée naze.

Subir l'impératif, ça rend, en plus, pas très heureux.

Il y a de cela 5 ans peut-être, avant la Chic Fille, je veux avoir un Cabas à paillettes Vanessa Bruno. Je veux parce qu'il faut en fait.
Je scrute Ebay dans tous les sens pour attendre la bonne occas' (qui n'était, vous l'imaginez bien, pas liée au prix du dit sac mais plus au moment).
Je trouve le sac.
A la même époque mon amie Aline, a déjà un cabas VB et comme c'est un peu mon poto que je vois très souvent, l'achat du cabas est une idée de mouton peu judicieuse...
Ca, c'est ce que me dicte ma raison...
Je l'ai pourtant acheté, en rose, la grande taille.
Admettre devant mon amie que je l'avais, aussi, acheté, avait comme un goût de défaite. "Et ouais, comme tout le monde, je me suis faite avoir".

A cette période, je pensais qu'il était préférable d'échouer contre moi-même (de toutes façons, je ne pouvais pas vraiment lutter) plutôt que de me faire une raison et ne pas l'acheter. Mes dilemmes se résolvaient toujours de la même manière: mes choix allaient à l'encontre de mon amour propre tout simplement.

C'est pas très gai, comme ça à brûle-pourpoint, ce post, mais ça progresse, je n'ai pas pris la tunique kaki, ce qui est, il faut être honnête, un bon début... Et ça n'est pas la première fois (en d'autres termes, gros "jbbiiim" dans ta face la compulsion!).

Je vous embrasse bien fort comme le dit ma mamie.

Demain, je vous parle de la ré-organisation de la Chic Fille, ça pue la structure tout ça...

PS: J'en ai fini sur ce blog avec la compulsion... J'en ai fait le tour, déjà que ça commence à flirtouiller avec la redondance cette histoire...

La photo c'est Uffie par le Cobrasnake.

A demain!

18 commentaires

Anonyme a dit…

j'aime de plus en plus tes posts, je m'y retrouve tellement, peut êtr l'age lexpérince je ne sais pas mais suis moins avancée que toi sur mes vrais choix et qaund m^me y'a un truc qu'il faut préserver au delà de la raison c'est le jeu ( même éphémère et son plaisir) qu'apportent la mode
velentina
twitter bipsvalentino

bavardises a dit…

j'adore comme tu dis les choses, tu mets le doigt sur un sentiment récurrent pour moi, mais jamais formulé avec tant d'évidence. T'as tout compris, quoi.

Pinasse33 a dit…

je ne vois en rien dans tes posts de redondant !! J'aime beaucoup ta façon d'écrire c'est frais speed, on sent ce que tu ressents dans tes écrits, et on se retrouve dans tes actes !! génial

Khaïra a dit…

petit scarabée sorti vainqueur de cette bataille, mais la guerre continue ... ok, j'arrête
Quand je lis ton post, je me dis que c'est vraiment du gros foutage de gueule ces prix. Je serais bien curieuse de connaître le prix de revient de toutes ces marques hype qui fabriquent en Asie.

Moi, le jour où je m'offrirais une pièce de créateur, ben ça sera du Coconut, oué, parce que pour sûr que c'est pas délocalisé.

La reine a dit…

pour info dans les boutiques en destockage et compagnie, c'est du hors stock, c'est a dire que tu peux vendre a perte puisque de toute façon ça a deja été comptabilisé dans l'une des années précédentes de tes achats. Bref, c'etait pour l'explication mais ne vous affolez pas les filles, les prix si bas sont parfois plus bas que ce que cela a couté au distributeur (quand la pièce a été produite).
Pas très clair mon explication, j'espère que vous me comprendrez quand même.

Toujours est il que je partage ton avis sur le fait qu'il y a une aberation sur les prix de vente et que ça vaut pas le coup ...

Je redecouvre un peu la valeur de l'argent rapport a mes depenses, et et ça m'ecoeure un peu à la longue ces prix, je me rend compte du ridicul ...

Et idem pour la reflexion face a l'achat, meme petit, il merite questionnement ! Et surtout acheter les bonnes pieces plutot que les mêmes pieces que les autres (la mode, les blogs de mode, etcc.), acheter ce qui NOUS va !

voila, donc comme tjs tu as les bons mots pour resumer ce que je pense,
merci la chic fille ;o)
irène

marie plee a dit…

Salut toi!!!
Franchement, bravo!! C'est horrible cette envie incontrolable d'acheter un truc que tu trouves cool, mais que tu te dis que non, ça n'ira vraiment pas, qu'il faut pas.
Ya quelques jours, je vais dans une friperie à bruxelles, et pareil, je tombe sur un manteau qui ressemble au manteau de Rachel dans blade runner (ouais ce film a marqué mon enfance, en plus ya le coté affectif qui rentre en compte), cape en fourrure, col relevé jusqu'aux oreilles, je l'essaie trois fois et le trouve genial mais merde qu'est ce qu'on va se foutre de ma gueule! Alors je le repose evidemment, à contrecoeur, en me disant qu'en plus je peux pas mettre de sac avec cette cape, à moins d'avoir une banane. La semaine d'apres elle est encore là. Le supplice.
Bref, c'est pas mon blog à moi alors j'arrete mais je comprends tout à fait ce que tu veux dire sauf que le phenomene pour moi est different, c'est que j'oserai jamais porter les trucs qui me font plaisir par peur du ridicule...
Enfin voilà, je vois qu'effectivement tu changes la structure de ton blog, et si jamais t'as besoin d'aide et que t'as envie de trucs chouettes, je suis webdesigner-illustratrice-graphiste, et je me ferais un plaisir de mettre à contribution mes compétences, en ce moment j'ai pas de boulot alors...
si tu veux en voir un peu plus: www.marieplee.be
c'est mieux sous google chrome, safari ou firefox, internet explorer est mon ennemi juré.

Curieuse et futile a dit…

Même si on est loin de la fringue de marque, mais le problème est assez identique avec H&M et Zara. C'est pas très cher, alors pourquoi donc hésitez trop longtemps. Et puis comme maintenant la plupart des pièces ne sont pas suivies pendant toute la saison, si on hésite trop longtemps, pof il n'y sera plus la semaine suivante. Mon dieu, qu'il est dur de lutter contre le marketing et la pub!
J'essaie de plus en plus souvent de me poser les bonnes questions devant une fringues: est ce un basique qui fera plus d'une saison, est ce que ça me va vraiment bien...
Luttons!!

flux a dit…

Il y a l'inverse aussi...

Par exemple les chaussures.
c'est cher des chaussures, surtout pour mon petit budget d'etudiante ...
Alors je me dit que si j'en achete une paire il faut vraiment que ce soit rentabilisé : il faut qu'elles soit praticables dans la vraie vie, il faut qu'elle me plaisent a mourir , il faut qu'elles soient confortable, de bonne qualité pour les garder longtemps, pas trop chere non plus etc ..

et puis il y a la quête du graal parfait...
depuis une eternité je voudrait une paire de bottine a lacet sans talon , d'une autre couleur que noir . mais chaque paire que je croise n'est pas assez ressemblante a ce que je cherche : bout trop rond, trop carré .. cuir trop fin , cuir trop epais , couleur bizarre , talon trop haut etc...

Résultat : ça fais deux-trois ans que je me trimballe les même paire de groles , elles sont déchirée de partout et je sens que vais finir par acheter une autre paire plus par besoin que par conviction ..

Ah ! vie douleureuse !

Isabelle S. a dit…

BRAVO.

Je te suis dans cette lutte contre les pulsions,addiction,qui n'apportent rien bien au contraire.Se poser les bonnes questions:est ce que ça me va,est ce fait pour ma silhouette,est ce que cela me correspond vraiment?Serais je vraiment cette autre Femme(évidemment belle,cool,élégante)si j'achète ce vêtement vu sur un blog(réponse:non)...etc,..mais cela suppose de bien se connaître,déjà.D'avoir une identité bien construite,structurée(hum...)Cela suppose de dépasser les crises d'angoisse ou d'anxiété qui poussent à l'achat qui va soulager sur le coup mais pas après.
C'est super ton blog et ta sincérité.Cordialement,I.

Anonyme a dit…

Et ...un pas de plus vers un peu plus d'amour de soi...effet miroir: je parle pour moi en fait t'inquiète!
Mais au combien rassurant : merci x1000!

Bises

Lucie

petitprunier a dit…

salut ma belle!
comment vas tu? ta rentrées est-elle meilleure que tes mois d'été? Moi j'hésite entre rire (tellement la situation est rocambolesque) ou pleurer...
la lutte...c'est tellement vrai...
j'ai écrit ça y a quelques temps dans un post :"Je sens bien qu'un déclic s'est produit, mais je dois encore -et toujours?- lutter. Aujourd'hui, rien n'est naturel dans mon comportement d'achat. Rien ne coule tranquillement. Je dois me battre, planifier, organiser, m'interdire, trouver des subterfuges pour calmer la bête."
on passe tous et toutes par les mêmes phases de merdouille ;-)
vivement que ça soille* fini tout ça!
des bisous!

*ca te manquait hein l'accent lorrain, chui sure? ;-)

Marie a dit…

Velentina: Merci beaucoup... Si c'est de plus en plus, c'est bon signe, non?

Bavardises: C'est vrai? Wahou, c'ets un très beau compliment.

Pinasse33: Ah oui... Ah ben merde, c'est moi alors... Merci en tous cas. Ca me fait très plaisir.

Khaïra: viens là que je te roule une pelle... Mais amicale hein! Mais une pelle quand même! <3

La reine: (Je n'ai toujours pas pu répondre correctement à ton mail, je promets que je m'y mets dés que j'ai plus de temps, ça prend pas 4 minutes cette histoire...)
Ah tu m'éclaires mieux pour ces prix bas.
Il mérite forcément réflexion.
Mettre de l'argent, dans un quelconque objet, c'est mettre de la confiance dans un objet, De sa propre confiance, comme une sorte de mini-investissement. Il faut avoir du respect de soi, parce que cet argent mis dans une connerie de chez C&A (par ex ;-)) ne pourra pas être utilisé dans un projet plus... important pour soi!
Je t'embrasse Irène.

Marie Plee: Mais t'es sérieuse? pour le blog? Non parce que je suis une patate et ne sais rien faire de geek, alors je suis ULTRA TENTEE... Je vais allée voir ton site, confirme moi si t'as le temps ou l'envie, parce que je vais te kidnapper que tu vas moins faire ta maligne ;-)
PS: Pour la cape, vu comme ton coeur palpite, je dirais que là, ça n'est pas vraiment un achat irréfléchi...

Curieuse et futile: La question du basique est intéressante, mais si on se focalise que là-dessus, on vire chiant je crois... Mon cas 1 jour sur 2 ;-)

Flux: Ah ouais, mais j'y avais pas pensé... Je te jure que c'est vrai, ça ne m'est jamais arrivé, mais j'aime cette idée, tu sais ce que tu veux quoi!
La vie est une chienne avec les chaussures...

Isabelle S.: Cela suppose, de ce que je comprends, d'avoir confiance en soi... Ce qui est, je te l'accorde, titanesque.
Merci.

Lucie: Merci Lucie, ça me fait plaisir.

Petitprunier: Comme l'anorexie je crois! Ou le crack... être vigilante... C'est chiant. L'accent lorrain m'a terriblement manqué... Que je croille (sic)!

Les petits secrets de Lila a dit…

Je suis en plain dedans en ce moment. J'achète, j'achète pour acheter... et pour me rendre compte qu'une fois le vêtement sur moi bah je me sens déguiser.
Cà suffit......STOP......dur dur!!!

petitprunier a dit…

haaaan la chouffe... c est "que je croive" qu'y faut dire :D

justine a dit…

Premier post que je lis de toi, je débarque dans le monde enchanteur des blogs mode, et j'aime beaucoup ce que tu dis. A suivre...

Anonyme Amande a dit…

Ah ben ca m a fait pareil y a 4 jours sur ventes privees (parce moi je compulse sur internet) !
J avais mis ds le panier une paire tres jolies bottes en peau claire, soldees a 30€ (bon, on arrive a 40 avec les frais de port).
Au moment de degainer la carte (la conne que je suis a failli y rajouter des ballerines banales juste pr amortir les fdp, n importe quoi !), je me suis dite... que je ne porterai jamais ces bottes parce qu elles etaient plates et que 40€ quand meme, c etait pas si bon marche... j y repense encore mais avec la fierte de celle qui a reussi a lacher l affaire et surtout avec l espoir que je recommencerai !

Anonyme Amande a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anonyme a dit…

Tu sais que ça fait du bien de te lire ? Moi j'en redemande des billets sur la compulsion, parce que j'en ai bien besoin !
L'hiver dernier ça a été portnawak au niveau des achats, je m'ennuyais donc j'achetais sur internet (ET en boutiques), chez H&M/Zara surtout parce que pas trop cher et au final... que des merdes. Donc cette hiver, et suite à la lecture de tes 2 billets sur le sujet, je vais travailler sur moi même pour acheter moins mais mieux et pour ça ce serait bien que tu sois mon coach ;) !
Bébinou