Pages

22.7.10

magnes

TOUT OSER...





Bonnie (c'est un si joli prénom) pensait pourtant avoir tout osé.

Les escarpins Louboutin, la jupe tellement courte que la qualifier d'indécente serait encore bien en dessous de la vérité, des fleurs par milliers (la plupart en tissu), pour colorier ses cheveux, pour marquer sa (légère) différence, des boucles d'oreilles en argent, en or, en toc, des vestes en cuir tellement douces qu'on dirait de la peau humaine, des semaines à ne pas avoir suffisamment d'argent pour manger autre chose que des patates, du gloss outrageusement posé sur ses deux lèvres, des yeux noir charbonneux comme de la suie... Et dans les grands jours le rouge star de chez Chanel. Oui, Bonnie a tout osé.

Bonnie a tout osé pour être une femme. Elle n'a pas hésité à cocher les cases des "choses qu'il faut avoir" une fois qu'elle s'était assez privée, pour enfin l'avoir devant ses yeux, dans l'armoire, autel d'une féminité qu'elle avait construit à la sueur de sa carte bleue et au détriment de sa dignité (la construction des autels nécessite toujours des sacrifices, non?)

Elle avait tout ce qu'elle savait pour être enfin Femme...

Être une femme dans sa salle de bain, dans son salon, en coupant les poivrons, en se regardant dans le miroir de sa chambre après avoir, bien sûr, pris soin d'allumer quelques bougies. Il ne fallait surtout pas oublier d'adoucir les traits et d'érotiser le corps pour commencer le rituel. Le rituel de la femme. Comme dans le dessin animé Gigi, même si Bonnie n'avait pas besoin de tourner sur elle-même pour se transformer en hôtesse de l'air aux belles jambes. De toutes façons, Bonnie, elle a peur de l'avion, alors faire une pirouette pour se retrouver dans un Boeing, elle n'en avait aucune, mais alors aucune envie.

Oui parce que, être une femme dans la rue, avec ses amis, ses amants, son piètre courage social et son incapacité à assumer ses goûts et ses envies, Bonnie, elle ne l'avait encore jamais fait.

Et pourquoi elle ne le fait pas Bonnie?

Parce qu'elle a peur pardi.

Peur d'être trop regardée. Mais aussi ne pas être regardée.

Peur de glisser et de se tordre le genou en public et que là, bien fait pour elle, tout le monde se rendrait enfin compte qu'elle n'est qu'une imposture.

Ah et puis elle a peur d'être encombrée aussi (elle a horreur de ça) ou étriquée ou sanglée, bref pas très à l'aise.

Être femme, ça lui fait peur, ça a l'air plus compliqué que de sourire et de mimer la sensualité dans une petite chambre.
ll y a trop d'enjeux, trop de choses à gérer, à négocier, trop de réponses à apporter, trop d'implications, plus le droit de faire pipi debout près d'un arbre, la féminité, on dirait qu'une fois qu'on l'a montré aux autres, après ils n'en attendent pas moins de nous.

Quand elle écoute Metal Heart de Cat Power et qu'elle joue à la sensualité, elle aime bien , même que des fois Bonnie elle se trouve belle, mais hors contexte, c'est sûr, elle serait ridicule.

Bonnie trouve qu'il est nettement plus facile d'acheter sa féminité que d'incarner, que d'être un vrai individu complet, complexe et nuancé.
Et ça fait 30 ans que ça dure...

Plus que 3 jours et cette fois, elle aura fait 31 fois le tour du soleil Bonnie.
C'est pas comme si c'était important dans le fond ce truc qu'elle ose pas, c'est pas comme s'il n'y avait pas des choses plus graves, des moments où être courageux d'être soi est plus... Plus vital...
Mais ça semble être une guerre intérieure, tiraillante et parfois violente que de montrer et d'être fière de qui elle est Bonnie...

Je vous embrasse très fort.

La photo est, je crois, de Jak & Jil.

12 commentaires

@nnoushka a dit…

ça me cause! ça fait 20 ans que je culpabilise de ne pas être assez "Femme"....mais au fond c'est quoi être une femme? et de toutes façons le mieux et le plus difficile c'est encore d'être soi!

Lionne a dit…

Mais qu'a t'elle tant à perdre Bonnie, si elle montre à la face du monde qui elle est vraiment?
Les personnes qui la regarderont trop et celles qui ne la regarderont plus sont des cons obtus. Alors ça oui il y en a beaucoup, mais c'est un choix à faire. Les autres, ce qui ont compris que l'être humain n'est pleinement appréciable que dans sa complexité et sa diversité, la considérerons d'avantage.
Mais se brider au détriment de son bien être est un sacrifice inutile.
Les cons ne font que passer dans une vie alors que Bonnie restera toujours seule avec elle même.
Bonnie doit éclater au grand jour au détriment de ces années d'intériorisation.
Peut être, pour que cela soit plus facile, devrait elle se distiller, lentement, au fur et à mesure, à la surface de cette identité morcelée qu'elle expose aux yeux de ceux qui ne savent pas...
La transition n'en serait que plus facile.

Lilsirene a dit…

Ptain on est toutes des Bonnie! Je me retrouve vraiment dans ta façon d'écrire, et j'adore, j'adore, j'adore.
Bise,
Lilsirene
http://blogdelilsirene.blogspot.com

Anonyme Amande a dit…

tu "trouve qu'il est nettement plus facile d'acheter sa féminité que d'incarner", et je suis si d accord avce toi...
Mais en fait la feminité n est elle pas + dans les gestes (la facon dont tu te passes la main dans les cheveux, dont tu tords ta bouche quand tu reflechis, dans ton rire...) que dans un total look de killeuse de la mode ?
Une femme qui ne sait pas ou sont ses veritables atouts ne mettra de toute facon jamais en valeur les beaux vetements les belles chaussures...
Alors c est vrai que certaines ont la grace innee (on les appelle aussi des mannequins, pas que des porte manteau), mais une fois que Bonnie aura pris confiance en son potenciel de seductrice, meme ses pieds sabotés la rendront (encore +)irresistible ;-)

Dou a dit…

Ca y est ! 31 tours de soleil pour moi depuis 3 jours et je me sens à peu près comme Bonnie.¨Pas toujours à l'aise avec ma féminité, quel type de femme je voudrais être, ce que j'aimerais dégager, ce que je pourrais oser...Mais petit à petit quand même à force de lessiver dans mon tambour, j'arrive plus où moins à faire un tri, savoir ce qui me correspond...
Parfois c'est aussi le fait de lâcher prise avec une utopie de perfection qui donne la grâce et la légèreté d'une silhouette ou d'une attitude. Nous ne sommes réellement en phase avec nous même que lorsque nous nous autorisons à être imparfait...Et cette femme là, celle avec des défauts et des maladresses en fin de compte elle déchire tout ;-)
Bises

minhoi a dit…

je suis une bonnie aussi, a trente six ans mon homme me dit "lutte pas tu sera femme enfant encore a soixante dix ans c'est toi c'est comme ça"

donc je lutte plus

Les petits secrets de Lila a dit…

Facile d'acheter une feminité et de s'y sentir au final déguisé.
Etre soi , pfiouuuu compliqué dans ce monde de brutes...dur dur de savoir qui on est vraiment et de le montrer à la terre entière...Comme bonnie 32 tours de soleil sa race et toujours autant d'hésitations , d'incertitudes.....

Lionne a dit…

De Bonnie à Bonnasse il n'y a qu'un pas! (OK je sors...)

Marie a dit…

@nnoushka: Oui dans le fond c'est quoi être une femme.

Lionne: Quoi qu'il arrive, tu as raison, Bonnie restera même si les autres passent... C'est un peu la clé!
Merci!
Je t'embrasse.

Lisirene: Merci beaucoup, oui il y a un peu d'elle chez beaucoup d'entre nous!

Amande d'amour: Finalement, ça serait la grâce?? C'est bien ça. Ca me fait penser au bouquin de Kundera, l'immortalité, qui traite des gestes, de ce qu'ils représentent, du fait qu'ils sont synonymes d'un âge et d'un état... Un peu comme ce que tu as dit!
Je t'embrasse.

dou: Oh le lâcher prise est quelque chose de très, mais alors très, compliqué pour moi. je vais y travailler, ça serait mieux je crois...

minhoi: C'est très joli ce que te dis ton amoureux :-)

les petits secrets de lila: On en est toutes là j'ai l'impression!!!

Lionne: Ah ben oui tiens ;-) Pas que tu sortes hein, mais pour le reste...

flux a dit…

ce genre de question je me la suis posée un millier de fois .
qu'est-ce qu'une femme ?
Et puis la féminité c'est quoi ?

des talons ? du rouge a levre ?

j'ai parfois la désagréable impression que ce sont plus des criteres décidés par des hommes , ou de choses qui plaisent aux hommes qu'autre chose...

la douceur ? la grâce ? l'élégance ?
le soin ? (arg!)

FUCK la douceur !
ou alors pas comme critere définissant la féminité ...!

je m'y retrouve plus trop , non plus.
Entre les amies qui ont parfaitement endossé le costume, et moi qui nage dedans de façon bizarre ..

Elisabeth-Modèle a dit…

coucou, il est chouette ton blog jkiff le principe et ta façon d'écrire me plais énormément :)

Je profite aussi de l'occasion pour te demander de venir voir mon blog afin de me donner tes impressions sur mes photos shootings, si ca ne te dérange pas. Bonne continuation et à bientot j'éspère!

Elisabeth-Modèle a dit…

coucou, il est chouette ton blog jkiff le principe et ta façon d'écrire me plais énormément :)

Je profite aussi de l'occasion pour te demander de venir voir mon blog afin de me donner tes impressions sur mes photos shootings, si ca ne te dérange pas. Bonne continuation et à bientot j'éspère!