Pages

6.10.09



DE SON ÂGE...





La fille, la femme, non la fille, la femme... Cette robe, cette jupette... Je préfère cette austérité... Et pourquoi je me refuserai le frou-frou après tout.
Le statut!
Ouais mesdemoiselles et messieurs, le statut. Celui qu'on décide d'avoir là maintenant.
S'habiller c'est aussi faire sens avec soi, avec son âge, ce qu'on en pense et comment on le vit.

La majorité des lundi, mardi, mercredi, vendredi même week-end, je me sape avec un jean's, un petit blouson et un t-shirt débraillé (Ça peut varier de la couleur mais guère... C'est chiant hein? Ouais je sais je trouve aussi parfois...). Hiver, été, automne, printemps, depuis longtemps. Depuis tellement longtemps que je me dis que me réinventer un peu du look serait une bonne idée... Parce qu'à force ça lasse. Parce qu'à force ça ne surprend plus personne, à commencer par moi-même.
Hier, sûrement lassée de mon reflet, je me mets à porter des choses, d'autres choses. Il n'a pas été question de s'emballer avec des choses "importables", non, tout est resté relativement "simple", pas bien éloigné de ce que je fais d'habitude.
Un pantalon large en toile... trop large d'ailleurs alors je reboule la ceinture, je mets un t-shirt encore trop débraillé et je me regarde dans la glace. Les couleurs sont un peu ternes, ça n'invente rien, ça a un côté un peu Annie Hall et je dois dire, si j'étais parfaitement objective, que ça ma va plutôt bien...
Mais je ne me sens pas forcément à l'aise pourtant. L'œil est rassurant, c'est plutôt ma tête qui me dit "bof, ça fait vieille non?"... oui j'ai encore ce genre de réflexion. Il m'est extrêmement difficile de m'habiller classe, ça correspond jamais à l'idée (de branleuse) que j'ai de moi.
Alors fatalement, ça réduit le champ des possibles...

Une des thématiques qui me tient le plus à cœur est le statut de la, pour être tout à fait honnête, difficulté d'assumer pleinement ma féminité avec les attributs qu'elles comportent... D'être grande. D'être parfaitement d'accord avec le fait d'être adulte.
Alors ça me met le cul entre deux chaises: "maths sup' maths spé?", qu'est ce que je fais...
L'évolution elle se fait pas forcément normalement, il s'agit parfois de passer des paliers, et comme pour "vieillir", pour que ça se fasse bien, il y a des deuils à faire... Et ma toute-puissance n'en est pas forcément là, RENONCER. Toute la question est là... Qu'est ce que vous voulez je suis une putain d'enfant unique.
(Putain ce que c'est sérieux ce matin, limite relou...)

Je crois que même cette histoire de "mettre ou ne pas mettre des talons" vient de là. Je me sens forcément déguisée lorsque je me la joue "femme". Alors que "femme" ça a l'air d'être fun quand on joue avec la mode... C'est juste que ça, je ne sais pas encore faire...

Mais, et c'est pour ça que j'en parle, il est temps je crois. Je ne me sens plus à l'aise le cul entre deux chaises, ça fait perdre l'équilibre à mon identité, elle sait plus où se mettre cette nunuche.
"Marie il faut que ça cesse...". Certes, la sape c'est futile, c'est une opportunité donnée à ceux et celles qui ont le temps de penser à l'harmonie mais tout cela est extrêmement révélateur de l'amour que l'on se porte à soi... Et ça, même si ça fait bizarre à l'image que l'on a de soi, ça mérite d'être fait. Faire des choix c'est renoncer à des modèles qui n'ont plus sens et qui ont tendance à nous rendre malheureux...

Je suis bien désolée d'être peu assidue, tout bouge en ce moment, il faut que je compose avec des nouvelles choses (oui voilà, j'ai mal au cul!) et ça me prend du temps et surtout de l'imagination...
Il n'empêche, je vous embrasse fort.
Bonne journée.

La photo est d'August Sanders.

15 commentaires

emiiiiiii a dit…

Je crois que ça va durer...

Après ce sera 'la femme? La vieille?' ce sera pas mieux...

N'empeche, y a des gens qui hésitent le matin pour savoir s'il vont s'habiller en homme ou en femme donc, franchement, t'as pas trop à te plaindre, hein, beauté!

Aurore a dit…

J'aime beaucoup ton poste car je suis passée par là , par cette question existentielle !!Avant je m'habillais plutot type ado on va dire genre jean , basket et tee shirt.
Mais je ne sais pas un jour, apres la naissance de mon fils (alors est ce le fait de devenir mère ou est ce le fait de ces putains d'hormones , i don't know)donc j'ai décidé de changer, de m'habiller plus féminine tout en gardant un look décontract'. Du coup j'ai demandé à ma soeurette en lui montrant un look sur les 3 suisses (pathétique lol!!) et elle m'a coupé une frange... euhh rien à voir là!!
Bref je me suis mise à porter des leggings et des tuniques , des robettes et même des short (avec un legging ou collant bien opaque çà passe hein!!) et puis je suis passée petit à petit aux boots , aux talonettes et autre babioles!
Bon tout çà pour dire....je ne sais plus du coup!!lol!!
On a pas besoin de talons aiguilles pour se sentir femme.
Tu vois aujourd'hui par exemple , je porte un jean slim reboulé sur des boots (minelli vu chez punky j'ai craqué ma gaine) et un haut un peu loose et une veste. Je me sens femme , mais pas non plus business woman. Look féminin mais plutot coolos.
Bon bah voilà j'ai raconté ma life!
J'espère ne pas être hors sujet comme au bac d'histoire (6/20) et pourtant j'y croyais......

Anonyme Amande a dit…

Je te comprends tout a fait, ca me fait ca aussi, mais dans le sens contraire...
J adore les baskets, les baggy tout ca, j en ai meme de belles pieces dans mon placard mais j ai un mal fou a les porter. Je trouve que ca me va pas, que ca accentue ces maudits 155 cm qui font de moi ce que je suis... Alors je reste aux talons.
Curieusement ca fait pareil avec les tailleurs siglees de mes collegues, si j en porte un j ai l impression de perdre mon ame, ma personnalite...
Alors je bidouilel entre 2 styles (non t inquiete, pas de converse a talons :-)).
Serait ce parce qu on est pas forcement en phase avec son age ou sa generation...? Mmmmh... Comme tjr ca demande reflexion, tes articles touchent toujours la fibre sensible Marie !
Bisous

Gaëlle a dit…

Je plussoie Aurore...
Il y a 2-3 ans, j'étais (trop) souvent en jean/basket & je me voyais encore comme une ado (à 30 ans).
Une "rencontre" m'a donné le déclic !
Ca va paraître idiot mais j'ai réalisé que j'étais une "femme" à travers son regard & l'envie de lui plaire m'a amenée à faire évoluer mon (no)style.
Je suis loin d'être une vamp mais talons/robes/jupes/short je n'ai plus peur de rien (chose impensable il n'y a encore pas si longtemps).
Ca ne m'empêche pas de me (& de lui) plaire aussi en combo jean & t-shirt oversizes/converses!
C'est ça le plus important pour moi, je me plais maintenant... (enfin !)

michelle a dit…

salut marie j'ai tout tenté pour me transformer 20 ans de recherche qui n'ont pas abouti!!! tout ça pour redevenir moi à chaque fois maintenant avec le recul je sais que dans la vraie vie je ne dois jamais me sentir déguisée et les jours de grande sortie j'ai de la classe je me plais à jouer le jeu...mais il ne s'agit que d'un jeu bref le miroir à facettes ou le regard des autres est appréciable j'en parle à chaud car j'etais de mariage ce week...mais le lundi je reprends mes fringues simples et je redeviens moi en vrai et c'est ce que je préfere vouloir changer et compréhensible cela donne une autre facette de la personnalité c amusant mais moi je préfere etre dérriere la caméra cela m'amuse encore plus bises et trés bon post comme d'hab...

Anonyme a dit…

Le changement en "femme" s'est fait tout seul et très naturellement chez moi, quand j'avais 20 ans. C'est peut-être parce que je suis petite et que j'étais "fluette"... j'en avais marre de faire moins que mon âge et de passer pour une gamine.
Maintenant je ne pourrais pas changer, j'aime mon look comme ça.

Par contre je me sens déguisée au travail, où je suis en tailleur-pantalon. Mais bon, chacun ses problèmes hein...

Sandrine

hélène w a dit…

moi c est quand je suis en jean baskets que je me sens déguisée...
tout d un coup , je commence à boiter comme une caillera et je parle ouaiche comme un charretier...
sinon , Marie , des fois , je suis obligée de relire plusieurs fois tes phrases avant de les comprendre et des fois , je ne les comprends pas du tout...
pourtant , je n ai pas un qi d huitre , alors ,peut etre que c est ton style que je ne saisi pas toujours...

blablatok a dit…

C'est quoi le sujet? AAAAh oui.... Se trouver..... Ben faut pas trop se faire de noeuds au cerveau en même temps.... Hein?,?? Parce que les sapes, c'est le pied, ouais moi aussi j'aime ça, et ton post est bien écrit Marie, mais, mais, j'ai envie de dire passe à la vitesse supérieure en fait... Toile large, jean ticheurte, talons ou pas on s'en tape... Kesskifé qu'on est soi? Bon oui, les fringues aident au sentiment de cohésion avec son soi profond et indivisible (ou multiple = multiply= jamie lidell) mais bon... Jte jure, moi avec 5 enfants, des matins qui chantent le top of the pops en syrien et Spinoza qui me fait hurler de rire, ben je croa à mort au djin ticheurte. Parce que c'est pratique et à géométrie variable. Après tu peux évoluer. Comme les gnossiennes de Satie, sur le même thème... Et tu te réserves le droit d'être une femme qui es toi. C'est l'essentiel. Parce qu'il n'y a pas d'archétype. C'est de la foutaise... moi j'ai vu des nanas à tomber raide tellement elles dégagent et elles avaient pas de talons.....

Bon ben tchou....

La Marie, faudrait voir à pas trop se triturer le cortex...

Ps la Lorraine (je viens de passer un WE dans les côteaux de Toul) c'est DIVIN

Mélanie a dit…

Salut Marie,
A 19 ans j'ai testé l'"ultra féminité", dans le genre trash du terme je dirais : jupes larges de 10 cm, bottes moulantes, et tops au dessus du nombril, mmh so sexy!.. La grande classe quoi! Enfin, dans l'histoire, heureusement que ça c'est fait à cette âge là, parce qu'à 40 merci bien... Bref, 5 ans plus tard, me revoilà en jeans/t.shirt/baskets pour mon plus grand confort mais avec le même type d'interrogations : n'ai-je pas l'air d'une ado et ai-je envie d'avoir l'air d'une ado? NON! mais sûrement pas d'une femme fatale non plus... Alors, je crois qu'il y a un juste équilibre à trouver à tout âge.. ça n'a rien d'un scoop ce que je dis là mais je pense vraiment que notre style peut évoluer tranquillement et je dirais même naturellement. Alors être en deuil de ce qu'on était ne signifie pas forcément changer du tout au tout, c'est bien sûr d'abord à l'intérieur de soi que ça se passe... Et je pense que ton analyse est judicieuse lorsque tu parles de renoncer à ce qui nous a fait du bien à un moment mais qui nous fait souffrir aujourd'hui... Il y a donc des deuils qui font du bien si on en ressent le besoin. Finalement, au delà de la mode, de l'image, tout ça, le plus dur c'est d'accepter les changements, et c'est là qu'il est hyper important de voir ce qu'il y a de BEAU AUJOURD'HUI...
Sur ces mots, je te souhaite une belle journée et ouvre bien grand tes mirettes! :)
BISOUS!

Mélanie

J a dit…

Salut, comment ça va?

Je m'appelle Joseph. Si ça vous intéresse, vous pouvez gagner de l'argent en postant des textes publicitaires sur votre blog.

Vous pouvez gagner jusqu’à 50 euros par blog ou site Web.

Indiquez-nous les adresses de vos blogs pour que nous puissions vérifier leur compatibilité.

Pour plus d’informations, vous pouvez me contacter par email/messenger :
joseph.brown@live.fr

Nous avons également un système de parrainage, qui vous rapporte jusqu'à 7,5 euros par mois par blog que vous parrainez.

Salutations cordiales.

Joseph

Marie a dit…

Emiiiii: Certes... Vu de ce point de vue!

Aurore: C'est un cheminement quoi! La maternité c'est certainement un déclencheur, mais il y a aussi tout le reste...
Non tu n'es pas hors-sujet et puis pour le racontage de life, c'est plutôt une bonne adresse ici!

Amande grillée: Voilà c'est ça, perdre sa personnalité, genre son âme... Comme si on se trompait soi. Drôle d'impression!

Gaëlle: ou sinon y a l'amour oui... L'amour, le désir tout ça... et si tu te plais, c'est bingo là!!

Michelle: "revenir" à moi, c'est vachement joli ça...

Sandrine: Finalement il y a y-toujours un moment où on se sent déguisé.. pas soi quoi!

hélène w: Dieu je suis obscure... Sûrement oui.

blablatok: "tu te réserves le droit d'être une femme qui est toi" c'est ça oui... C'est exactement ça la Blablatok.
Toul tu dis? Ah bien sûr que c'est classe....

Mélanie: Merci Mélanie... Tes mots m'ont vachement parlé. Je vais ouvrir ultra grandes mes mirettes... Au soleil!

Marielle Galy a dit…

Tellement heureuse de toutes ces lectures. Merci =) Mais dites, "avoir mal au cul" dans le langage mariyen, what does it mean?

Melle. Marion a dit…

je ne sais pas quel est mon statut. Je ne sais pas quel look j'ai. je ne sais pas quel âge me fait ce look.

Par contre je sais que c'est dans ce look que je me sens bien. Parfois je fais péter le gros baggy bien destroyed sa mère. Et le lendemain je vais mettre une robe toute yummy yummy !

Finalement, peu importe que tu sois la fille, la femme, non la fille...euh non la femme! Tant que tu es toi. (l'envolée lyrique là, c'est de la folie haha)!

Le bisou beautée!

aurélia a dit…

vaste question pour mon cerveau de fin de journée! (pire: de fin de mercredi!). je dirais juste que les talons, les sapes de fâââme, c'est des fois aussi une bonne solution pour rester une gamine (à l'intérieur de soi et sous les fringues) qui joue à la grande (pour ceux qui regardent et qui verront pas ce que tout ça cache...Bon ok, c'est aussi la seule solution que j'ai trouvée pour m'élever au-dessus de mon tout petit mètre 58...
moi, honnêtement, mais tu le sais déjà, c'est dans ma tenue spécial home sweAt home toute pourrite, pas sex, pas belle, pas classe, que je me sens vraiment moi...(d'ailleurs, merci de m'avoir posé cette question, tu peux pas imaginer à quel point ça m'a fait ouvrir les yeux sur certains trucs :-) )
des bisous ma belle

Aurore a dit…

Merci marie
Alors je peux continuer 3615 ma life , cool!!!lol!!
Put....que j'aime ton blog!!
biz