Pages

2.9.09



I ♥ BRETAGNE... BEN SI... LA PLUIE, LES FRISOTTIS TOUT POURRIS, LE VENT DANS TA FACE, LES OS QUI DONNENT L'IMPRESSION D'ÊTRE MOUILLÉS DE L'INTÉRIEUR, LES UGG SUINTANTES, LES CONVERSE CANARDÉES ET LE JOOGING TELLEMENT PORTÉ QU'IL TOMBE LAMENTABLEMENT EN LAMBEAUX... ET CA, TROP J'♥. LOL. MDR. PDR.EXPDR...




1) "Ouais tu sais, il se trouve que, où qu'j'aille, ma bonne étoile, celle qui me protège de la pluie qui dégouline sur le visage que t'as mis deux heures à farder pour être trop fraîche de l'épiderme, et bien elle est là, tellement près de mon corps cette satanée copine d'étoile qui brille que je sens son souffle chaud dans ma nuque."

Sa race la Bretagne... Sa race le Finistère...

2) "Ouais et bien moi j'ai eu 30 ans. Oh ben pour le coup, nettement plus de peur que de mal. Mal de rien. À peine un pincement. Imperceptible."

À minuit le 25 juillet, Marie, seule, dans le noir, près d'un portail qu'elle ferme chaque soir, à cause de ce putain de sens des responsabilités qu'elle a appris à coups de pieds violents dans ses certitudes, se dit "30 ans. 30 ans sa race...".
Et puis c'est tout.
Et puis la vie a repris correctement.
Normalement presque.


3) N'avoir porté aucune coquetterie, m'a donné une drôle, de drôles d'envies. Celles d'être complètement une autre. De se transformer des pieds à la tête pour ne plus vraiment se ressembler. Donner envie de varier l'uniforme. Je suis même passée par des envies extrêmes. La secrétaire soumise vaguement vicelarde d'un cabinet de pub des 50's. Voire des 60's. Un truc avec des bas, des jupes droites, de la structure, de l'épaule carrée, peut-être même du tweed. C'est pas que ça serait moi, c'est juste que ça serait autrement, un peu excitant, un peu varié... Et puis, je me suis ressaisie, j'ai ré-adopté le casual, mais cette fois en faisant mon possible pour que cela ne soit plus jamais négligé...

4) Bref tout ça pour dire trois trucs essentiels et qui sont mon entrée en matière pour le new cru 2009:

- La Bretagne elle te crache à la gueule. C'est pas une docile qui se fait avoir comme ça, c'est une farouche, elle se mérite...
- Je suis contente d'être rentrée, j'ai remis les choses dans le bon ordre... La Chic Fille c'est de la mode, c'est pas du shopping dont elle se carre comme de sa première canine tombée, alors on va arrêter les conneries.
- Vous avez manqué à mon petit cœur... Et I'm back.

À demain, je vous embrasse.

PS: Carolina de Seu Jorge, ça a peut-être à voir avec la Capoiera qu'on va faire à la rentrée, mais ça a surtout à voir avec le tarp qui gigote et les bras qui moulinent...

PS2: J'aime pas les fringues zippées. J'aime pas les clous. Que les choses soient claires. On va parler de mode mais il y a un postulat de base, 2009 d'accord, mais pas trop non plus.

La photo est de The Cobrasnake.

17 commentaires

minisushi a dit…

ah! welcome back! plein de bisous sur tes joues dorées/rosées!
j'espere qu'on se voit bientot!

Modeuse Boudeuse a dit…

Moi non plus, j'aime pas les clous, ni les zips, ni les épaulettes, d'ailleurs.
Mais j'aime que tu sois de retour.

Marie a dit…

Minisushi: On peut se voir dans la semaine prochaine, ton jour peut normalement être le mien...

Modeuse Boudeuse: Ah toi aussi... Classe, tu es rassurante beauté.
Merci.

Alix* a dit…

Drôlement contente de pouvoir te lire à nouveau!
(même si je pense que tu débordes pas de joie à l'idée d'être revenue dans notre bon vieux Nancy)

Je t'embrasse!


(je vous rejoint sur les clous et les épaulettes...)

Une amie bretonne...Finisterienne...Quimperoise. a dit…

Trois étés pourris en Bretagne, l'année ptochaine c'est bon! :D

Mademoiselle C. a dit…

Moi j'ai trop regardé les blogs cet été et maintenant les clous et les zips j'aime. Mais pas encore les épaulettes.
Suis-je sauvée ?
Des bisous et contente de te relire !

valérie-anne a dit…

Aussi contente de TE lire La Chic fille!

anaelle a dit…

Salut Marie!
Tu étais donc bien en Bretagne cet été. Il me semble avoir aperçue tes jolies boucles blondes en juillet à Brest près de la nouvelle galerie (H&M, Mango, New-Look...) Mais je n'ai pas osé t'aborder, je me suis dit que c'était une hallucination... Finalement, peut-être pas! En tout cas, je compatis à ta douleur, on a eu un été vraiment pourri... Si ce n'est pas trop indiscret, où as-tu bossé cet été?

Jennifer a dit…

Ahhhh enfin t'es rentrée .... ouffff je commençais sincerement à m'ennuyer .... Welcome home poupée

Hasu a dit…

Enfin de retour, pile à l'heure pour la rentrée. En esperant que tu aies bien rempli ton cartable pour nous raconter plein de choses. Mais oui tu le fera c'est certain. Des bisous.

MAthilde a dit…

Suis bien contente que tu sois de retour, moi aussi, la Bretagne, ça me gagne (mais du morbihan, hein..)
Et seu jorge, j'adore !

zaelle a dit…

enfiiiin, heureuse de pouvoir te relire, tu me manquais encore plus que je n'aurais su l'imaginer :) (et bon anniversaire super en retard alors) (et des bisous de bienvenue) (et c'est joli ces petits changements bloguesques, j'aime ta bannière)

Marie a dit…

Alix*: Et bien je ne déborde pas de joie ni de tristesse je crois... Il est peut-être fini le temps de l'hystérie...
Je t'embrasse aussi.

L'amie bretonne: Tu crois? Permets moi d'être un peu sceptique hein!!!

Mademoiselle C: Tu es sauvée mais tu le dis toi même, c'est à avoir trop regardé les blogs... Alors... Je vais voir dans quelques lectures...
Je te fais des bisous aussi.

Valerie-Anne: Cool!!

Anaelle: Oui c'était bien moi... Et là j'ai la grosse honte parce que t'as dû me voir habiller n'importe comment (sûrement en gris jogging sa mère... Ah lala) et je dis que t'aurais dû venir. J'aurais adoré...
J'ai bossé à côté du Conquet, tout près de Brest quoi...
Oh t'es vraiment nunuche, on aurait bu un café.

Jennifer: Ah ouais? Non mais là laisse tomber j'ai des étoiles dans les yeux à lire ça... Merci beauté.

Hasu: Oui ça va, je suis en forme et cette pause m'a fait du bien...

MAthilde: T'es du Morbihan toi, il parait que le temps y est moins pire que dans le Finistère... Ceci dit je vois pas comment ça peut être pire...

zaelle: Merci beaucoup... Oui t'aimes la bannière? Je suis contente, j'aime bien aussi, j'ai drôlement épuré et ce gribouillis j'adore...
Je t'embrasse et merci pour l'anniversaire.

petitprunier a dit…

hello ma belle! ah ben moi aussi chui allée en bretagne fin août (d'ailleurs chui rentrée depuis hier, arf...)... je me souvenais plus que c'était là où t'allais bosser... En fait, j'ai presque honte de le dire mais j'ai eu du super temps (mais j'étais plus vers saint malo qu'à la pointe, j'avoue). franchement, je veux habiter là bas maintenant, je veux manger des moules frites bretonnes, presque à égalité avec les belges d'ostende dans mon classement c'est dire :-)
bon aller ça suffit les conneries, je voulais te souhaiter -hyper en retard- un jOOoyeux AAAnniIIIiiversaIIIiiire, Jooooyeux AAAnniveeeersaiiIIIre....joyeux HHHAAAAAnniversaiiiire, marie etc etc (pas top la chanson épistolaire...)
des bisous et à tout vite, quand t'as envie :-)

Anonyme a dit…

Je prends le train un peu de retard de qq jours mais juste... Merci d etre de retour !!!!!!!!! Enfin un peu de fun et pertinence retrouvee sur ma blogo !!!! ce que tu as manque j'te jure !!!!
Plein de bises

Anonyme Amande

Marie a dit…

Petitprunier: Merci beaucoup doucette. Ça fait plaisir. et bien écoute on se maile, c'est bien ça non??

Amande: Merci... Oh lala je suis ravie de te retrouver aussi...

noemyc a dit…

C'est étonnant la mode. Voilà que toutes, dans nos incorruptibles têtes de stylophiles, insoumises et non-conformistes, on se met à toutes rêver de "soigné", de look de secrétaire, de casual chic, pour être distinguée et proprette comme nos mamans, et comme nos grand-mamans. Et toutes, on se dit que ça doit venir du plus profond de nous même, qu'au fond, l'élégance simple mais raffinée, c'est juste "tout moi"! Alors qu'en fait, c'est tout Gossip Girl et juste nos rédactrices de mode qui se sont rêvées en Blair Waldorf ;). Et c'est toutes les fashionitas qui brûlent pour de la chemise blanche, du pantalon à pinces, de style puuuuure!

Et voilà comment je me suis déjà acheté deux jupes sous le genou cet été....

Ah la mode, ou comment se sentir unique!