Pages

21.9.09



DE L'IDÉAL...






Cet été, pour une énième fois, Pamela enfile le maillot de bain, prend son panier, sac pratique et "bucolique", elle y fourre le drap de bain, la crème solaire pour pas être vieille, un magazine... non en fait deux: un où il y a un test sur son réel potentiel sexuel (qui sera lu) et l'autre sur l'économie islandaise (qui lui, en revanche sera montré aux habitants de la plage), un elastoc' de cheveux pour qu'ils ne soient pas trop emmêlés. Et pis voilà, on est bon, non? Ah non merde les lunettes de soleil... Lesquelles? Les en cœur pour être rigolote et les en pilote pour être jolie, même pour une heure à la plage, je saurai être multiple et complexe... Des lunettes, voilà!

Tac tac, un short en jean's, un débardeur classique mais pas tant, de toutes façons elle aime pas la fantaisie, elle aime pas les vêtements trop compliqués. Pas question de s'encombrer avec une sacoche d'excentricités, ça sera trop lourd avec le panier.
Une paire de tongs parce qu'elle a oublié les K.Jacques dans son placard et qu'elle s'en veut un peu... Mais elle aime pas les tongs, ça fait les jambes pourries qu'elle trouve.
Il fait beau, chaud, lumineux, océan, il fait été quoi!
Elle est contente de mettre les pieds dans l'eau.

"Putain elle est grande cette plage. Il va falloir que j'en traverse des regards avant de barboter... Ils vont le voir que je suis grosse. Que mon ventre il fait pas le bon volume. Et que quand je marche mes jambes, elles bougent. Et que ça fait moche. Et que j'ai pas de seins, ce qui aurait pu être joli si j'avais été parfaitement androgyne et anguleuse de partout... Genre du ventre... Non comme ça, j'dis ça comme ça... Mais là, ils vont le voir. Ils vont voir que ce n'est pas harmonieux, que je suis presque belle..."
Alors Pamela se redresse du mieux qu'elle peut. Elle rentre le ventre, redresse le dos parce que cette connerie de ventre en avant c'est à cause qu'elle a le dos en arrière. Trop en arrière. Elle se tient tellement droite qu'elle se dit que ne pas respirer jusque là-bas, jusqu'à la mer, ça sera bien, même si elle risque de devenir rouge pivoine à pas renouveler son oxygène... Il faut souffrir pour être belle qu'on lui a dit. Et pis de toutes façons, quand tout le monde sera dos à elle, elle pourra toujours s'évanouir des poumons, son honneur esthétique sera sauf. En plus Pamela, elle fait toutes ces conneries en faisant l'air de rien. Elle va contre sa morphologie comme si c'était naturel, elle a les épaules basses, le sourire léger mais pas forcé (alors que si) et elle se la joue bombe atomique. Ouais parfaitement. Comment ça pourquoi? Ben, c'est quand qu'elle a le choix d'être imparfaite? Ben voilà, jamais... Sinon c'est comme si on était une moins que rien... L'acceptation? Ouais mais bien sûr! Elle est pas ronde Pamela, sinon ça serait sympa d'avoir de la cuisse bien en place, du sein galbé, mais là, Pamela elle est mince... mais pas de partout alors c'est comme si elle avait l'impression que son corps, comme il ne rentrait dans aucune catégorie, il avait pas le droit d'exister... Alors l'acceptation, c'est pas encore si évident comme concept.

L'eau est trop froide... À peine deux orteils de rentrés et elle se tétanise... Elle repart, elle a un test à faire...



Pamela c'est mon double diabolique à l'ego défaillant. L'épreuve du maillot de bain, c'est naze. C'est naze parce que ça renvoie à des choses qu'on pense, en décembre sous le manteau et le jean's, ne plus subir parce qu'on est "adulte"...
Sur cette même plage, à déambuler en redressant le torse, j'ai soudain eu conscience qu'il ne s'agissait pas des autres, mais bien de moi. Et je me suis sentie ridicule à camoufler...
Il y a des tas de choses en moi, que j'aimerais différentes... Sauf que, ben, c'est moi.
Alors j'ai regardé mon seins, mes jambes, mon ventre et... J'ai tout relâché, j'ai pris mon propre positionnement... J'ai respiré (ça faisait de nombreuses minutes que ça ne m'était pas arrivé normalement, ça fait du bien...) et j'ai accepté. J'ai essayé de me réjouir. C'était pas gagné, mais c'est ce jour là que j'ai commencé à y bosser sérieusement. L'acceptation. Voilà. Le renoncement à la toute puissance.
C'est con les rock'n'roll pupuces hein ce que je viens de dire?

La photo c'est moi... Par moi.

13 commentaires

alexia a dit…

quel joli texte...
Et c'est si bien résumé,je crois qu'on est une grande majorité à penser cela.
Lacher prise en maillot!!pis t'façon,les gens ils ont pas que nous à regarder non?Si?
C'est en tout cas un plaisir de te retrouvr et de te lire.
Gros bisous

Anonyme a dit…

Le regard de la plage est terrible... c comme se mettre à nu je déteste ça nous ne sommes jamais contente de notre image et en maillot difficile de tricher... moi je ne m'aime pas du tout en maillot trop de défaut mais j'adore me baigner alors ça prend le dessus sur tout le reste dans l'eau ou je suis une vraie sirène...tu es si adorable sur les photos...bisou michelle

Anonyme a dit…

Tu as bien résumé notre masochisme!On devrait essayer d'être nos "meilleures amies". Est-ce qu'on dirait à notre meilleure amie d'arrêter de respirer? Non. Jamais. Parce qu'on l'aime, on la respecte. Alors, quand on est en train de se torturer (pas seulement en bikini..!!), on pourrait se demander..."ça, je le dirait à ma meilleure amie????" Si la réponse est non...je dois changer mon attitude envers moi-même. C'est hard, je sais, mais qu'est-ce que ça fait du bien!!! Moi, je continue la lutte... Besos.

Melle. Marion a dit…

Merci Marie pour ce si joli texte...est c'est tout sauf con. C'est même exactement ça, l'acceptation de soi. J'aurai encore aimé une fois, pouvoir écrire ce texte tellement je le trouve juste :)

Un jour une personne m'a dit: "Ca doit être fatiguant de paraître aux yeux des autres. Tu vois, juste paraître, ne pas vraiment se sentir exister pleinement à travers son corps".

Ca a été un peu comme deux grandes claques dans la gueule (disons le franchement hein)!

Et comme tu le dis si bien, l'acception c'est oser lâcher prise, lâcher ce tout contrôle qu'on veut avoir sur soi. Ça fait peur au début, ça fout mal à l'aise...et puis on apprend finalement à apprivoiser tout ça avec le temps je crois...

Je t'embrasse beautée.

Mélanie a dit…

Salut Marie,
Il faut absolument que je te dise que j'aime beaucoup beaucoup ta façon d'écrire qui peut parfois être hyper touchante et émouvante, ou alors super motivante. Te lire peut me filer une pêche d'enfer ou me faire réfléchir (et donc avancer!) toute la journée. Le plus souvent ça colle tellement avec ce qui se passe dans nos têtes de filles...
Je dois dire qu'aujourd'hui ton texte me remonte particulièrement le moral : ça fait du bien d'arrêter de vouloir à tout prix être parfaite et d'arrêter de vouloir tout contrôler tout le temps!
Merci pour chacune de tes lignes :)
Mélanie

Marie a dit…

Alexia: Lâcher prise tout court d'ailleurs...
Merci en tous cas!!! Merci vraiment!

Michelle: Oui pareil, j'adore me baigner... C'est dingue! Merci Michelle.

Anonyme: C'est vachement joli ce truc de "meilleure amie". Moi je fais un truc qui s'en rapproche aussi, lorsque que quelqu'un se comporte moyennement avec moi, je me demande dans quel état je serais si j'avais fait comme lui... Si la réponse est "mal", c'est très simple, je sais qu'il a mal agi... Imagine par quoi je dois passer pour savoir si un comportement est tolérable ou pas!
Bisous à toi aussi...

Melle.Marion: Cette personne t'a dit ça à toi perso? Je crois que c'est uen question bienveillante dans le fond... Mais oui quelle claque!
Merci en tous cas Marion!!!

Mélanie: Alors toi, j'ai lu ton com et je me suis sentie pousser des ailes... Ça marche dans les deux sens, t'as vu... Merci Mélanie. Ça m'a fait très plaisir!

N.B a dit…

Très sympa!

Safiaa a dit…

J'adore te lire , c'est agréable et trés doux !

Continue !

emiiiiiii a dit…

Tiens, c'est un cadeau pour la ptite fille des photos ;)

http://www.youtube.com/watch?v=nmwIgF2gekY

Hasu a dit…

On en est toutes là je crois... C'était en Thalasso la photo, il me semble que tu "goille" dans la boue ?!

Marie a dit…

N.B: Cool

Safiaa: "Doux" est un adjectif auquel je n'aurais pas pensé mais qui me fait plaisir. Merci.

emiiiiii: elle te remercie, elle a beaucoup ri :-)

Hasu: En thalasso!!! Non je goille dans un lac près de où je suis née... Moins glamour tout de suite!

Anonyme a dit…

salut Marie !
C est vrai, on se retrouve tant dans ce que tu ecris et tu sais si bien mettre les mots sur ce sentiment d inconfort que l on peut souvent avoir avec soi meme, avec son corps...
Perso j avais choisi l ami pareo noué au dessus des seins pour traverser...

Anonyme Amande

rose a dit…

C'est parfait, c'est beau et, tout à coup, je me sent moins seule !
Rose