Pages

22.9.09



BACK TO BASICS...





Bon, il va falloir reprendre les bases!
Non parce que l'emballement pour la mode et la popularisation des tarifs des vêtements par le biais, j'sais pas par exemple, Zara, H&M et pourquoi pas Camaïeu (naaaannn, je déconne...) donnent lieu à des silhouettes des plus... Hum... Hasardeuses! Étonnantes ouais! Non, Vilaines voilà... C'est vous qui m'avez forcé à le dire hein!

Donc, comme je suis une grande prêtresse (ben quoi!) de la mode et de l'univers, je crois qu'il est temps de revenir aux basics.
En d'autres termes, on ne peut pas faire de la physique quantique sans avoir une connaissance de la physique classique... Sinon en s'habillant, on se plante et on pique les yeux de nos congénères dans la rue... Peut-être qu'ils vont saigner du nez même.

1) Alors par quoi on commence... Ouais y a vachement à dire...

Ah si tout d'abord, ce que je dis ne vaut évidemment que pour moi, il ne s'agit que de mon avis sur la question, parce que tout est variable et que je n'ai pas le monopole du bon goût... J'en suis même à des bornes, mais j'adorais l'idée d'écrire sur la question.

Donc petit 1, on se concentre les gonz'.

LE CAS DU VINTAGE

Ne s'habille pas vintage qui veut et, qui dit vintage ne dit pas forcément élégant (oh que non, et j'ajouterai même que le beau coup vintage s'apparente à un putain de coup de chatoune!).
Alors ça c'est les deux adages à retenir... Acheter une jupe à la taille élastiquée aux Emmaus et la mettre en robe n'est pas forcément un coup de génie... Pour deux raison, d'abord parce que cette méthode de "customisation" est vieux comme mes robes (ah ah ah , dieu que je suis spirituelle...) et que ça ne rend plus personne "hype" ou "diablement original" et aussi parce que ça peut provoquer de vrais erreurs de parcours.
Genre acheter deux jupes longues en presque laine tendance acrylique de la marque "les petites parisiennes de la province " (oui, j'ai inventé!) et se dire que ça sera canon sur nous... Rentrer chez soi et juste ressembler à rien une fois que les dites jupes au potentiel de malade étaient sur notre dos...
Ça gratte, c'est moche et, ça gratte trop j'ai des plaques qui apparaissent!
( Histoire vraie... Mon histoire vraie...)
Donc la sape vintage nécessite une connaissance de la mode mais... mais pas que! Elle nécessite surtout une bonne connaissance de sa morphologie. Parce que les femmes d'avant,