Pages

30.3.09


LA VIE, LA MODE, LE CAPITALISME, LA CRISE ET AUTRES PARAMETRES...


Ca fait bien 6 semaines que la couverture du Elle fait l'apologie au:

* Look pas cher, on est content ça fait plaisir. On vous dit comment ça marche. Tout et même plus encore...

*Comment être looké sans pour autant manger des pommes de terre tout le reste du mois... Voire du semestre, pinaillez pas.
Et si vous n'êtes pas sages, ça risque même d'être pire... Genre heuuuuu... Genre du topinambour... Alors arrêtez de crâner.


*Le style ça ne s'achète pas bande de nunuches, c'est pas comme les pains au chocolat. (Oui je suis d'accord il est nul ce dernier titre...)

Hummmm, ok je suis parfois un peu nunuche, mais ça ne serait pas une manière de nous dire "bon ok c'est la crise, c'est tout pourri on va tous mourir dans d'atroces souffrances financières, MAIS, (et ouais les filles et les gars) on peut tout de même continuer à consommer pas cher... Non parce que faut quand même pas déconner, si vous avez peur , et bien après vous n'achetez plus. Et si vous n'achetez plus, ben là c'est la merde... Pour nous aussi..."

... L'autre soir je pensais à ce que je voulais vraiment.
Quelles sont les objets modesques qui me font vraiment envie en ce moment (mis à part l'ultime t-shirt blanc qui sera la quête de ma vie... )?
Quels sont ceux qui pour lesquels je suis capable de me serrer la ceinture (oui, enfin on se comprend) ou de me mettre bêtement à découvert... Ouais parce que des fois j'aime bien la précarité dans laquelle je me suis mise.

... Et bien rien..
...Si, en fait, je mens...
Je veux un appareil photo de compet'.
Mais ni jeans, ni pompes, ni débardeur débraillé. Plutôt du "ni" que de l'envie en fait...
La crise ne me fait pas consommer différemment, non, elle me fait changer d'avis sur la consommation et sur les fringues. Elle met un nouveau filtre sur ma vision. Elle transforme ce qui était strictement évident en de nouvelles alternatives. Me demander si finalement tout n'était pas, au bout du bout, que point de vue. Se dire que les choses pourraient être différentes voire, ne pas être du tout.
C'est peut-être à force de voir de plus en plus de minettes (et de minets ne soyons pas sectaires, restons désinvoltes et ouverts) faire de la débrouille une élégance à part entière.

Plus les jours passent, plus les modes arrivent, plus les envies devraient pointer le bout de leur langue (moi quand j'ai envie, ça se traduit surtout par un mouvement de langue... Pas vous? Tiens bizarre... ) et pourtant ce que je vois de plus en plus dans la frénésie, c'est la vulgarité. La bonne grosse vulgarité attention, pas celle qui fait semblant. La vulgarité d'une botte en cuir de skaï blanc défoncé avec du crayon à lèvre marron et du bleu irisé sur la paupière... La bien trashos quoi!

Les gens qui ont beaucoup d'argent ne sont pas devenus pauvres en 6 mois, alors, a priori, le marché du luxe ne devrait pas mal se porter... En revanche ce qui est sûr et, ce sur quoi il va falloir taffer, c'est la manière de redonner l'envie (d'avoir envie, je ne pouvais pas ne pas la faire hein!!) d'acheter "sainement", avec classe.
Faire le coup du "consommer mieux, moins nocif, plus écolo, plus responsable de la planète", n'est qu'une manière différente de tenir exactement le même discours: CONSOMMEZ.

Je ne suis ni pire ni meilleure que le social grégaire consommant, ceci dit ce qui me saute de plus en plus au cerveau c'est vraiment la non-logique élégante de la consommation sapeste. Tout mon environnement tient à me le faire comprendre.

Voir de la débrouille, du refus délibéré de luxe, de l'absence radicale d'ostentation ouvre de nouvelles perspectives... Tout cela a toujours existé mais il y a, dans l'air du temps, comme un goût de branchouille. Et ça, c'est plutôt nouveau.
Il est de bon ton de s'enorgueillir du dépannage sapeste...
Le reste paraît plus vulgaire (deux fois que je l'utilise ce terme dans un même post, mais c'est le plus approprié je trouve...).
C'est comme si maintenant, le vrai luxe se définissait comme une manière d'être en accord avec soi tout en étant light de la silhouette. Par light j'entends discrète. Le luxe moderne, à l'heure de la crise, c'est le recyclage d'accessoires et de vêtements de l'an 2005, la customisation de t-shirts (ça revient fort l'asymétrie en ce moment, non?), les jeans lacérés, les pulls tricotés à même nos blanches mains... Le luxe en 2009 c'est un peu comme s'il ne s'achetait pas. Et s'il s'achète, faute de créativité, il est has been.

La crise permet d'attribuer à César ce qui revient à César.
L'argent n'achète pas le style mais en facilite l'accès, et là c'est comme s'il n'était plus question de caste, simplement de "talent" à se composer des silhouettes et des élégances avec trois fois rien...

Je trouve cela très excitant... Ca me donne presque envie de ressortir ma langue...

EDIT: comme je suis pas la seule à en avoir parler, ben je vous laisse deux liens qui parlent, eux aussi de la même chose... Et ça c'est bien, et en plus, ça prouve bien que... Vous voyez quoi!!!
Qu'est ce qui me force à finir mes phrases, rien... Strictement rien.
C'est chez MILF et chez la Fille Facile que ça se passe les beautés au tarp' arrogant!!!

18 commentaires

La reine a dit…

tout à fait.
J'ai l'impression que la crise ramène à la mode l'art d'être classe sans en avoir l'air, càd sans en faire des caisses.
C'est pas donné à tout le monde, et ça ne tient pas à l'argent.
C'est donc, en effet, très interessant.
Ca me plait !!!!!

MICHELLE a dit…

Bonjour marie ,moi je suis syncro avec la crise depuis presque tout le temps dans ma façon de penser "allons à l'essentiel" le systéme D pouvait paraitre bien ringard mais là changement de ton!! et le fait de voir les gens avec cette remise en question forçée leur montre que le plaisir de se faire plaisir n'a pas disparu au contraire je me dis que cela est plus refléchi.je ne suis pas fan de mode donc c surement plus facile pour moi.J'ai tjrs acheté dans des brocantes ou les dépots vente et mes filles me suivent également. Je suis responsable d'un vestiaire qui fonctionne à plein régime depuis la crise.Je résume si tu peux encore consommer ça va mais si tu n'arrive pas à joindre les 2 bouts là c la catastrophe et je plains tous ces gens qui vivent dans une plus grande precarité et je vois cela de plus en plus "la détresse".En faisant un petit peu comme je le fais un sourire, une écoute, cela apporte un petit soutien et je suis à ma place.BON comme je ne veux pas plomber l'ambiance, je te félicite pour ton post qui vise souvent dans le mille.BISES.

Coline a dit…

"L'argent n'achète pas le style mais en facilite l'accès, et là c'est comme s'il n'était plus question de caste, simplement de "talent" à se composer des silhouettes et des élégances avec trois fois rien..."

C'est tout ce que je retiens et omg comme ils disent, qu'est ce que c'est vrai!

kiss kiss!

La reine a dit…

et pour ce qui est des titres des magazines, ça commence à lasser, mais d'une force ... Bref, avant j'aimais beaucoup le "Elle", jusqu'a ce que je m'abonne et que je réalise qu'un numéro sur deux est vraiment très creux... Répétition des sujets et séries mode bof bof. Il y a mieux pour s'inspirer (le cinéma, l'histoire, etc ...)

Aurore a dit…

Que dire......Je suis si profondèment d'accord avec toi.
Continues comme çà!!
Tes posts sont géniaux et ta manière d'écrire, j'adore!
Euhh je me répète là..oupsss!!

fille facile a dit…

marrant comme toute cette crise nous inspire...
comme toi j'ai pas vraiment d'envie en ce moment.
je l'expliquais là http://www.fille-facile.fr/?p=499#more-499

On est connectées ;-)

Kibrille a dit…

Moi je dis ça, je dis rien: mais en vrai...ça n'est pas mauvais les Topinambours. Ca a un goût de chataigne! Oui je sais...je sors!

Marie a dit…

La reine: Sans en faire des caisses, voilà. L'air de pas y toucher...
ça me plaît grave aussi...
En vrai, je ne peux pas arrêter le Elle, c'est comme un automatisme du lundi (enfin maintenant du samedi...) mais oui même s'il y a parfois des jolies surprises, ça se répète, mon dieu que ça se répète...

MICHELLE: Alors toi tu n'es pas faite déborder par le machin (i.e la crise quoi), c'est bien...
Voilà c'est ça, ce qui était perçu comme ringard, le système D apparaît soudainement comme la dernière vraie tendance... Marrant hein!!!!
Tu ne plombes personne, pas moi en tous cas!!!
Merci en tous cas pour tes coms qui sont toujours fort agréables à lire!!!

Coline: Non mais c'est vrai quoi... merci en tous cas beauté fatale!!!

Aurore: Oh merci pour tout... c'est adorable!!! ca me touche beaucoup... Bon ben je continue alors!!!!

Fille facile: Oui connectée ça doit être ça... dans l'air du temps quoi!!!! ;-)

Kibrille: Ah oui... bon d'accord.
Note pour plus tard: Ne pas croire que le topinambour c'est tout pourri...

Aurore a dit…

Je confirme : le topinambour, c'est pas pourri , c'est bon même, c'est juste le nom qui cloche....
Ah bah oui tu continues, t'as intêret même dis donc.....

MILF a dit…

Ah bah, je le savais que ça allait finir pas toucher un max de gens cette non-envie de sur-consommer, d'être raccord avec le déjà contenus dans nos armoires !.

Tu l'espliques vachement mieux que moi mais on est sur la même longueur !.

Des bises !.

Marie a dit…

Aurore: alors si c'est un mouvement de masse en faveur des vieux légumes, je en peux que m'incliner.
je t'embrasse...

MILF: Bon j'avais pas vu ton post, alors j'ai linké en retard...
Oui je sens que ça va toucher de plus en plus de gens.
Tu sais je regarder mon armoire et je l'ai trouvé complète, c'est qu'à force d'avoir, c'est comme si le tour était en train d'être fait... ça me rassure, et me tranquillise un peu, je ne sais pas pourquoi...

fille facile a dit…

hey merci pour le lien, c'est gentil !

Aurore a dit…

Cela te tranquilise parce que tu te dis que finalement tu n'as rien besoin donc pas de tentation d'achat.
Moi aussi cela m'a fait çà pendant quelques mois et j'ai vu "the" bottes ton naturel plates (oui je sais c'est une mode de 2007) mais j'ai craqué ma gaine!!j'ai été sur le net pendant des heures à chercher LA paire avec réduc' et je l'ai trouvé à -30%.
Enfin tout çà pour dire que l'on fait quand même plus attention à nos consommations.
Avant n'aurais je pas acheté les bottes sur un coup de tête plein pot?

MILF a dit…

Oh bah, merci Chouquette pour le lien !.

De toute façon, il faut partir du principe qu'on ne peut pas tout avoir et donc savoir renoncer!.

C'est ce que je disais dans un de mes tous premiers posts à propos d'une nana rencontrée pour de vrais qui collectionnait les sac mais ne pouvait porter les plus beaux de per de les abîmer...

Est-ce que ça vaut le coup de "n'être" que par la possession ?!.

That is the question !.

Aurore a dit…

Quel plaisir a ton d'avoir des sacs et de les laisser pourrir dans le placard juste pour se dire que l'on a un sac à 10000 dollars?

Princesse Audrey a dit…

ton articvle (parce que j'ai toujours ce petit mouvement d'excitation à la découverte d'un nuvel article qui va faire vivre ton style que j'aime tant ) : sur quoi va-t-elle encore changer mon regard ? Sur quoi va-t-elle me faire réfléchir ? Que va-t-elle encore me donner comme regard neuf ? Et j'adore.
La crise n'a absolument rien changé pour moi, je sais que des tonnes de gens en souffrent et ça me désole pour eux. J'ai la chance d'être trop pauvre pour avoir des actions, et trop pas exigeante niveau bouffe pour avoir toujours pris des patates, du jambon blanc, des pâtes et de la soupe. C'est un régime alimentaire qui n'a pas souffert de la crise et qui me permet d'économiser pour de belles pompes. De belles pompes trouvées en dépôt-vente et des fripes qui me font me sentir moi, ça c'est mon luxe. Ce que je trouve vulgaire mais qui me met de bonne humeur : du vernis rouge claquant à peine orangé sur les orteils. Je n'en mets pas, mais j'ai croisé dans une boutique une fille qui en vavait, un vernis écaillé, et j'ai trouvé ça fun.

Princesse Audrey a dit…

J'ai un peu démembré ma première phrase : j'écrivais "ton article me fait toujours cet effet (puis vient la parenthèse) et j'ai toujours ces pensées en lisant le titre " : et vient la série de questions que j'ai ensuite écrite...
Bises !

Marie a dit…

Fille facile: Ben non normal!!!

Aurore: oui tu as raison, en fait on fait plus gaffe à comment on achète et surtout comment le faire mieux, moins souvent et moins cher... C'est finalement tout benef' je crois...
Pour les sacs, rien, mais le désir est souvent plus fort...

MILF: Non tu as raison... Et puis avoir ne s'est jamais transformé en être. C'est souvent (et là je parle pour moi...) parce qu'on trouve qu'on est pas grand chose qu'on a... Ça facilite les choses mais en même temps ça empêche les vraies question...

Princesse Audrey: tes mots sont adorables et me vont droit au cœur Audrey... tu es adorable!!! Vraiment c'est sincère...
Pour être tout à fait honnête avec toi, la crise ne change pas grand chose pour moi c'est plus le regard sur des choses plus "jolies" qui changent... Et j'adore le jambon blanc...