Pages

27.3.09



JE T'AIMERAI FOREVER... ET ON SERA TOGETHER... FOR ETERNITY...


* Lili elle a rencontré Pedro il y a trois jours. Il est parfait. Elle a déjà le goût du riz dans la bouche. On va encore dire qu'elle s'emballe Lili mais quand on rencontre l'homme de sa vie (et si on peut très bien le savoir au bout de 72 heures...) rien n'est trop rapide.
Comment elle le sait qu'il est abouti son rêve de prince charmant Lili? Elle a qu'à compter son rythme coronaire, il va plus vite plus loin plus haut quand Pedro est là...
C'est un beau signe, et puis lui il est content aussi. Il est presque niais quand elle est là...
C'est bien parti cette belle histoire.
Pedro est tout ce qui va à Lili.
Lili elle est tout ce qu'espérait Pedro sans vraiment y croire...
Ils sont déjà énervants à s'aimer comme ça...

* Encore larguée... Lulu s'est encore fait plaquer alors qu'elle avait tout bien fait ce que les livres de psychologie lui avaient dit. Mystérieuse mais compréhensive. Sexy mais pas vampirisante, pour lui laisser sa place de garçon chasseur...
Réussissant mais avec la fragilité nécessaire pour n'écraser personne.
Capable de boire de la Kro en mangeant de la quatre fromages tout en croisant et décroisant les cuisses, dévoilant de la Louboutin vertigineuse...
Ça n'a pas suffit... Il est peut-être temps de se mettre au Red Bull pour Lulu... C'est ce qu'elle se dit!
Triste, dépitée, se répétant que personne ne l'aimera, elle sombre...
Quoi de mieux que du shopping pour remonter la pente de l'ego, hein?
Ouais...
Lulu part mi-guillerette mi-dépressive avec son Balenciaga sous le bras (sac relique de sa rupture avec Paul (intervention de l'omnisciente narratrice aka Marie, "ouais tous les garçons ils ont un prénom qui commence par un "p" dans ce post. "P" comme prérogative... Sans rapport quoi!!!))

* "Comment ça? Tu plaisantes ou quoi! J't'avais prévenu de toutes façons... Tu fais tout le temps ça. Tu vas me rendre dingue."
Ben oui Lili, t'as voulu faire la maligne et nous faire croire que tu vivais un conte de fée... C'est joli d'y croire Lili mais Pedro il est pas si... Si... Tu vois quoi!!!
Tu le trouvais beau, intelligent t'as même fait le coup de "il n'a strictement aucun défaut... Enfin aucun qui m'énerve, je m'en fiche, j'l'aime tout entier...". T'as cherché Lili...
Tu l'as vu idéal et finalement t'en es où maintenant, hein???
Ben ouais Lili, tu vas le larguer parce que trop d'emballement tue la lucidité et pire que ça encore, la compréhension. Pedro il n'était qu'une extension de ton fantasme de couple et d'amour alors maintenant qu'est ce qui se passe? Tu lui en veux Lili. Tu lui en veux qu'il n'ait pas été à la hauteur de tes espérances... Est-ce que c'est vraiment que de sa faute??? J'attends pas de réponse Lili...

* Lulu elle trimballe son sac-relique et ses larmes au coin de l'œil dans les rayons du Bon Marché. Du créateur, elle veut du créateur, du cher, à la hauteur de sa déception, parce que merde, elle a vraiment mérité. Son petit cœur en mille morceaux il a besoin de ça.
Une robe, non! Ça va trop lui faire penser à des circonstances trop maritales pour lui remonter le moral. Elle se rappelle de Boy by Band of Outsiders, de Kirsten, de son visage sur la photo très raccord avec l'ambiance du moment...

Ouais ça sera bien ça. Même pour se moucher dans les manches, ça sera parfait!!!
Elle le portera toute sa vie ce sweat. C'est sûr, même si elle n'est pas super en état d'être une fille lucide et mesurée, elle sait qu'elle le portera jusqu'au fin fond du forever...

* Pedro, il l'a bien vite remplacée Lili. Lili n'a pas de regret, surtout depuis que Victor est rentré dans sa vie. Elle aurait pas parier un kopeck sur lui. Pas sa came habituelle, trop petit, trop blond, pas les mêmes goûts. Il aime Sinik comme elle aime Cold War Kids. Il aime Jean-Marie Poiré comme elle vénère Éric Rhomer...
Du grand n'importe quoi. Un pied de nez aquilin aux livres de psychologie et à Meetic. Bizarre qu'elle se répète quand même chaque jour...

* Le sweat de Lulu il a en marre de traîner au fond du placard. Il sait bien qu'elle l'a oublié et qu'il va falloir qu'il s'habitue à être plié, caché, rangé... C'est son destin. Ce qui l'énerve en fait, c'est qu'elle ait cru que ça serait pour la vie... Lulu elle l'a bien allumé son sweat pour le laisser bien en galère maintenant.


Mon armoire est dégoulinante de sapes, toutes plus désirées les unes que les autres. Toutes alimentant mon envie de look absolu. À chaque achat je me disais très clairement que je ne pourrais pas vivre sans. Qu'il complèterait les apparats que j'avais choisis pour me présenter au monde.

Comme avec l'amoureux qu'on croit parfait, idéal...
C'est bizarre de voir à quel point je ne suis tombée amoureuse que de sapes que je n'avais que guère désirées... Chaque fois je me suis faite surprendre. Tout ce qui paraissait évident s'est révélé décevant...

12 commentaires

AlmondFlower a dit…

Encore une histoire très joliment racontée, et je fais pareil avec les fringues !

Nina a dit…

... et inversement...

MICHELLE a dit…

Marie je ne dirai qu'un truc: quand arrive le beau prince charmant avec son cheval blanc fous le par terre et casse toi avec le cheval et vas dévaliser les boutiques YES!!! comme tjrs aprés lecture de ton post REACTION.

La reine a dit…

raisonnement subtilement amené. J'aime ta façon de découper l'histoire. Putain, t'es limite une poète quand même pour de vrai ?

T'es amoureuse ?

gui a dit…

:) je t'aime. Bonne soiree tonite...bois pas trop!! *mamma libanaise*

Anonyme a dit…

Ca fait quelques mois que je te lis sans jamais poster.

Vraiment, je trouve que tu as du talent. Il fallait que je le dise.

Pour les fringues, le seul truc cher que j'ai acheté, je suis toujours amoureuse de lui et le porte tous les jours (un sac furla). J'ai envie d'essayer les chaussures hors de prix.

Continue avec tes posts enchanteurs.

Sandrine

Marie a dit…

Almondflower: Merci. Oui on fait toutes pareil, j'en ai bien peur!!!

Nina: .... Oui c'est vrai!!!

MICHELLE: Tu me fais rire... Quoi, le prince n'existe pas Michelle??? Oui mais c'est ça qui est bien, tu crois qu'on est que des princesses nous aussi??? Enfin moi oui mais les autres??? ;-)))

La reine: Ah oui tu trouves??? tu sais que ton regard sur mon écriture a changé vachement de choses, tu rends, dans ma tête, des choses possibles, et )à chaque fois ça m'émeut...
Pour ta question,
oui un peu... C'est bien non???

Gui: Une soirée bien calme que j'ai passé... Mais drôlement bonne quand même... je bois pas. Et toi? Bonne soirée yesterday???
*mama italienne*

Sandrine: et bien de bon matin me va droit au cœur.
Merci pour... Pour tes mots, et ce que tu me dis, c'est adorable... Vraiment...
Non tu sais arrête avec les gros achats, avec la crise, tout cela frise la vulgarité... J'dis ça j'dis rien!!!

La reine a dit…

Oui, je trouve ça super ...

emiiiiiii a dit…

ahlala, Marie... :)
Un plaisir de te lire, always.

Et t'as jamais eu cette révelation (?), quand tu te sens tellement bien dans une tenue que tu aurais envie d'acheter ces fringues en dix exemplaires pour ne plus porter que ça, que ça deviendrait ton unique style jour après jour tellement ça cole bien à ce que tub es...
et puis que trois jours plus tard tu touves une nouvelle tenue idéale...
Coeur d'artichaut... :)

Marie a dit…

La reine: Oui c'est super, je suis d'accord!!!

Emiiii: Bien sûr que ça m'arrive Emiiii...
Je vais te raconter une histoire.
en 2001 c'était la mode des t-shirts asymétriques. Moi, docile, j'ai coupé tous mes t-shirts petit bateau en biais, persuadée que toute ma vie je ne porterai que ça...
autant te dire que j'ai vite arrêté et suis retournée à autre type de t-shirt.
La mode est versatile, c'est surtout à ça qu'on la reconnait...
Je t'embrasse

emiiiiiii a dit…

ah oui, je vois que tu es completement dans le trip...Tu ne fais pas les choses à moitié!!

Anonyme a dit…

It is useful to try everything in practice anyway and I like that here it's always possible to find something new. :)