Pages

25.11.08



BEIGEASSE AVEC ÇA...

Inoxydables:

- Le t-shirt blanc en coton. Col V mais pas que... (Oui il n'est nullement question d'originalité dans ce post... Pour ceux qui en doutaient... Ou ceux qui allaient encore traiter...)

- Le jeans. Kassdédi généralisée pour le 501, sûrement parce qu'il est la base de la base. Ni plus ni moins. Prenons le plus grand que la taille normale sinon, la coupe n'est pas des plus flatteuses... Ça fait un gros behind!!! En tous cas, pas un behind de compet', ce qui, au gré de mes post, apparait comme une priorité dans ma mode et dans ma vie... On n'a pas de contrôle sur ses rêves, j'aurais préféré parler d'un souhait plus flatteur, comme prendre le contrôle du monde, mais non... J'ai des rêves de fillette...
J'ai une véritable fascination pour le jeans. Son succès. Son quasi-monopole...
Il n'y a plus de succès comme celui-ci.

- La basket. Ouais pas la peine de faire les belles des échasses, un samedi sur deux mais pas plus.
À de rares exceptions près, personne ne supporte le talon comme la basket ou la ballerine. Va pour la ballerine et son confort....

- Et le trench..

Il revient le trench là, non?
Pas le Comptoir des Cotonniers qu'on a toutes eues, moutons décérébrés que nous sommes.
Non le vrai trench. Le Burberry. Que je rêve d'avoir depuis... 10 ans je crois.
Comme le caban, le trench est une pièce clé. Appelée communément un basique, parce qu'on manque de vocabulaire. Plutôt intemporel en fait. Qu'importe que la mode soit au fluo, au lin gris passé, à la robe de soirée brodée et tullée, il est évident. Il transcende parce qu'il est fonctionnel en plus d'être diablement joli et harmonieux.

Col relevé, boutonné à la va comme je te pousse, le trench c'est l'épure. Mais l'épure l'air de ne pas y toucher. Il n'est pas là pour impressionner.
L'épure n'est pas ce qui n'est pas travaillé. Il l'est, plus que n'importe quel pièce. Il se doit d'être étroit de l'épaule. Presque trop étroit. Comme s'il avait fallu chouiner longtemps avant de l'acquérir et que c'était la raison pour laquelle il faisait un peu trop petit sur nous...
Il se doit d'être à même le corps. Le trench, comme toute pièce épurée est une réponse directe et honnête aux os, au squelette... V'là pas que je m'emballe... V'là pas que je parle de trucs pas gais en plus.
Il est parfait du tombé parce qu'il est pensé comme tel. Sans surplus. Je n'aime pas les trenchs, et les pièces trop travaillées de manière générale, parce que ça n'est pas le propos. C'est hors-sujet. Le propos c'est l'embellissement. Des os, de la peau, du genre, des attaches, des galbes...

Bon ben voilà, j'ai divagué, digressé et maintenant j'ai plus d'encre pour écrire ce que je pense du jeans... (Je déconne, j'ai pas besoin d'encre, mais c'est mieux que de dire que j'ai des trucs à faire, comme acheter des légumes. Acte ni glamour ni mystérieux... Se mettre en valeur. Faire genre. Se mettre en valeur, faire genre...)

7 commentaires

gui a dit…

:)
J'ai toujours trouve amusant le nombre de gens qui aiment l'epure... Il me fait peur, je me trouve trop nue d'ou mon gout prononce pour le dore, le trashy, le tacky, le cavalli, le voyant, le clinquant...mais bon je suis libanaise... :)
Mmmmh et j'aime bcp les trenchs...mais pas Burberry...je crois tu as du comprendre...

Marie, le même prénom qu'une bloggueuse sur 2... a dit…

Gui: Comme j'aime que tu existes.
Le clinquant c'est définitivement pas mon truc, mais comme il ne faut jamais dire jamais...
Et je comprends qu'il fasse peur l'épure, après tout il est à même nous. Et moins déguisant, même si ce n'est pas un jugement de valeur.
Ado, j'étais relativement bling-bling de mauvaises matières et de voyant (pas trop de brillant quand même) et les choses se sont sobriesées d'elles-mêmes, quand je me suis sentie plus à l'aise avec moi...
Cap à passer pour moi, mêler les deux...

Miss Zen a dit…

Le caban je le revais en cachemire de chez Hermes pour le prix de mon loyer annuel - je me suis contentée d'un "pretaporter". Mais le Burberry, je le veux - j'irai voir dans leur magasin dépot

Mademoiselle C. a dit…

Pour les talons moi c'est l'inverse, je cavale de plus en plus juchée sur des grands machins, tout simplement parce que le plat, ça me réveille ma tendinite du talon...
Et puis comme je suis mal foutue, j'en arrive à avoir moins mal au dos sur des talons qu'à plat.
Il faut aussi dire que tout ça ne me gêne pas des masses, je me sens très bien haut perchée :)

Anyway, c'est toujours un grand plaisir de lire tes notes incongrues :))

Melle. Marion a dit…

le tee shirt col V blanc je l'accumule dans ma penderie, le levi's 501 est mon amour de jean depuis mes 5 ans maintenant, le trench je l'ai...mais c'est pas le burberry.

Mais tant pis, je l'aime d'amour véritable quand mm !

Marie, le même prénom qu'une bloggueuse sur 2... a dit…

Miss Zen: Ah oui. Hermès... ben t'as peur de rien. Même si "sky's the limit", c'est au-delà de mes rêves Hermes... En attendant mieux évidemment...

Mademoiselle c: Merci...
ah oui, j'adorerais porter des talons comme on porte une tennis en coton. Avec la même aisance le même confort...
mais non!!

Melle Marion: toi et moi on va se marier et puis on aura qu'une penderie...

lisa a dit…

love clemence, love that trench!!!
xoxo from las vegas