Pages

15.9.08


EN TOUTE HONNÊTETÉ...

En surfouillant sur mon blog (oui parce que le concept de "surfouillage" est plus léger que celui de "surfage". Le "surfage" implique l'air un peu grave, l'air qui donne plus vite que prévu la ride du lion, alors fatalement, je préfère l'autre...), on se dit que la mode, la mienne en tous cas, est vraiment trop sympa. Pas sympa genre elle déchire grave, non sympa genre légère... Et si c'est pas le cas, et que vous trouvez que je me la joue sérieuse de la sape, ça serait bien de ne pas trop la ramener sinon ça va foutre en l'air tout mon génialissime argumentaire. Donc on se la boucle! Et oui, pour ceux qui s'interrogeraient encore, c'est de la censure pure et dure... J'm'en fous pas mal de passer pour une dictatrice (la première soit dit en passant) qui dit quoi dire, quoi faire et surtout quand se taire.

Donc, si mon ton est léger (chut qu'est ce que j'ai dit!!! C'est pas possible d'être si peu disciplinée, c'est qui le patron??), c'est parce que ça me fait marrer la mode. Et ça tombe plutôt bien puisque si je faisais chialer à chaque fois que j'aligne 4 mots, ça serait tout de suite moins sympatoche... On m'avait dit revival 90's et comme moi je suis disciplinée, je commence mon revival par le vocabulaire. C'est aussi ça la hype.

Sauf que, et c'est là maintenant que l'argumentaire (ou plutôt le 3615 ma vie est juste trop géniale alors j'ai qu'à la raconter....) commence, mon rapport à la sape n'a pas toujours joyeux et vaporeux. Vaporeux comme un léger voile qui rend tout vraiment joli et agréable...

...

Une chic fille a eu 2 ans, autant dire que c'est une grande fille maintenant... Je la soupçonne même de rouler 2 ou 3 pelles à d'autres blogs, juste parce qu'elle est trop travaillée par les hormones.
Quand elle n'était encore qu'une petite chic fille, elle souffrait de plein de choses cette nunuche. Comme d'autres nunuches, elle avait un rapport hystérique au monde qui l'entourait.
Et quand on aime la mode , comme la chic fille, le meilleur moyen d'être hystérique, c'est d'être une bonne grosse compulsive...
Qui dit compulsion dit achats de sapes. Achat de beaucoup de sapes. L'important n'était pas l'argent qu'elle avait la chic fille, l'important était celui qu'elle n'avait pas et qu'elle dépensait.
Parce que la chic fille elle ne se sentait pas très bien, elle se sentait vide alors le plus important pour elle était de se remplir... Elle aurait pu choisir la boulimie ou l'héroïne, mais, par trouille, elle a préféré consommer à outrance, cherchant l'ivresse absolue mais ne trouvant à chaque fois que la nausée. La nausée du trop plein, la nausée de la mauvaise réponse à une question personnelle plus profonde qu'une longueur de jean's, la nausée à la vue de l'accumulation indécente de pulls ou assimilés, la nausée face à la stagnation de la tristesse et à l'augmentation du découvert, la nausée face à la victime dont elle était le propre bourreau, la nausée face au rien... La nausée de ne pas être à la hauteur. La nausée de me tromper chaque jour un peu plus...
La chic fille était une acheteuse compulsive, dépensant 5 fois plus que ce que son porte-monnaie lui permettait. Des belles choses elle en a eu, des qu'elle n'aurait jamais dû pouvoir s'acheter. Elle n'en avait que faire la chic fille des frontières sociales... L'important n'était pas d'être riche, l'important était de paraître riche...
Et ça a détruit plein de trucs en elle, lui enlevant jusqu'à la légèreté de la mode. Parce que potentiellement tout pouvait la faire rechuter alors il fallait faire gaffe. Même une banale balade chez H&M. Même l'achat d'un vulgaire stick à lèvres chez Sephora.
Et quand la chic fille est arrivée sur la blogosphère ça n'a pas arrangé ses bidons. C'est vrai, les choses y étaient plus abordables, mais il y en avait tant qu'elle en avait le tournis... Alors ça s'est accéléré... Et le découvert s'est creusé...

...

Et ça a ralentit. Il fallait batailler, il fallait faire genre qu'elle était plus forte que ça... Tout n'était pas facile pour la chic fille. Mais elle va nettement mieux. Alors c'est pour ça qu'elle est devenue excessive, cherchant sans cesse les limites. Elle est devenue radicale parce qu'elle n'avait pas le choix...

La chic fille a décidé d'exploiter cette faille dans son blog.
La chic fille a décidé de tenir une rubrique parce qu'elle va se radicaliser encore plus.
Parce qu'autant aller le plus loin possible. Et pis autant arrêter d'augmenter le PNB de la Suède... Et ça, ça vaut aussi pour l'Espagne...
La chic fille arrête de consommer. Plus de sapes pendant 6 mois. Ca va être tendax à mort, mais autant voir ce que ça fait vraiment. Comment ça fait d'aimer la mode et de l'aimer sur soi sans plus rien acheter. Même un pauvre t-shirt chez H&M.
Par "rien" j'entends nada... Vous pouvez pas comprendre c'est de l'espagnol...

... Ceci dit avoir été une compulsive présente un avantage certain, j'ai des sapes pour une vie. Voire 7.
... Ceci dit être une casual qui ne prends pratiquement plus de risques présente un avantage certain, peu de chances d'être démodée...

Ouais ça se la joue empirique par là...

17 commentaires

Ginie a dit…

Bravo Bravo, quel courage !!
mais un bien necessaire parait il!
6 mois c'est long quand même,
etant dans le meme cas, sauf que je ne suis pas si compulsive, je me permet de temps a autre un petit tout dans le temple suedois, ou espagnol ca depends, d'ailleurs j'y cours
à bientôt

bene_ch a dit…

C'est bien de s'en rendre compte et c'est vrai que ces périodes de "sevrage" font du bien. Difficiles mais tellement salutaires et jubilatoires (comme les achats). Bon courage ;-)

Marie, le même prénom qu'une bloggueuse sur 2... a dit…

Ginie: Courage, courage!!!! Bon pour tout te dire je suis déjà en train de me demander ce qui l'a pris d'être si excessive... et pis je me ravise en me disant que ça peut être intéressant... Mouais, on verra!
Et oui 6 mois c'est long, mais comme je fais toujours mon intéressante, je suis obligée d'être excessive...

Bene_che: merci c'est gentil mais je vais mieux, attention, ça ne va pas être aussi difficile qu'il y a 2 ans... Vaguement frustrant, c'est sûr. ça va m'obliger à reconsidérer les vêtements que j'ai dans mon armoire...(Dit-elle pour se rassurer)

petitprunier a dit…

bonjour! c'est la première fois que j'ose poster sur ton blog (euh... et seulement la deuxieme sur des blog en général!chuis pas très téméraire!), bien qu'il fasse partie de mes shots réguliers! c'est vrai que l'achat compulsif est peu abordé sur la blogofille, mais après tout, c'est normal: vive la légèreté! en tout cas merci à toi d'avoir ne serait ce qu'évoquer ce mal si peu reconnu, et ce tout en délicatesse.je suis également une sevrée/repentie/guérie de la flambe sapesque, et franchement, j'admire ta résolution!
encore merci pour tes posts plein d humour et de finesse :-)

Pierredelune a dit…

Oublie les fringues et ECRIS. Tu as du talent pour ça, c'est évident.

Emiiiiiii a dit…

je te soutiens! C'est vrai que els tentations sont fortes, et qd on passe de blog en blog c'est intenable!

Courage! C'est pas les fringues qui rendent heureuse :)

Coralie a dit…

Bonne rehab'!

Bibi la chic fille

Alexandra a dit…

Non mais ça va pas!?

matilda a dit…

Trop cool la rehab fringue !! Je suis complétement accro aux blogs de modeuse , à la mode en général. Je suis religieusement tous les défiles , j'aime connaitre les tendances sur le bout des doigts . MAIS je vis dans une toute petite ville sans magasins , donc pas de tentations , pas de shopping. et finalement c'est très reposant, parce que mon armoire est pleine à craquer de fringues que je ne met jamais...

La reine a dit…

On est toute un peu compulsive je crois ... Moi aussi parfois j'ai la nausée, alors je me calme.
Etre bien ,c'est une question d'&quilibre. Trouver le juste milieu.
Si tu veux un conseil pour ne pas t'acheter de vêtement : ne rentre plus dans les magasins.
Quand je fais des pauses de non shopping, je profite de milles autres choses : le cinéma, aller boire des cafés, se faire une petite bouffe au resto. Et là tu réalises que ça vaut largement toutes les fringues du monde.
Et puis on a beau nous faire croire que la mode bouge tout le temps, si tu choisis bien tes pièces phare, elles peuvent te durer plusieurs annes snas se démoder.
Moi c'est ma paire de bottes et mon blouson en cuir, indémodable, irremplaçable. Du coup quand je suis tentée par autre chose je pense à eux ! et l'envie passe ...

Bon courage ma belle

ps : et pour ne pas craquer, offre toi quand même des petites choses de temps en temps, des choses que tu apprécieras encore plus, car elles seront rare ...

Anonyme a dit…

Courage car ce n'est pas évident ! J'ai été une shopaddict je me suis calmée - Tu verras que par la force des choses tu re découvrira ta garde robe et la mode c'est un éternel recommencement

YZA

Anonyme a dit…

Je lis trés souvent ton blog mais je ne poste jamais,mais là ce que tu dis me touche bcp!!
Perso je suis la reie de la culpabilité (genre: hé meeeeeeerde on est le 10 du mois, chui deja a decouvert de la mort qui tue et ca craaaaaaaaint pour le loyer!! nan parcke la bouff et les sorties j'men tape tant que je peux contempler mon armoire) Et a cahque nouveau colis qui arrive, ca rajoute une petite couche de stress!!
C vrai aussi que la blogo et les ventes privées c vertigineux!!! Toutes ces filles sublimes petes de thunes, c fringues geniales... tu finis par croire que si tu achetes pas ce truc hype a 200€ (si c pas cheeeeeeeeer c'était à 400 a l'origine ;), ca va etre la crise d'angoisse!!!

Mais bon comme tu dis on comble du vide!! Et contrairement à toi moi j'ai testé la boulimie et l'heroine! donc chui pluto heureuse de m'en tenir aux sapes maintenant...
Bravo pour ton blog genial !

Marie, le même prénom qu'une bloggueuse sur 2... a dit…

Petiprunier: L'achat compulsif est effectivement peu abordé sur la blogo, peut-être aussi parce que le phénomène n'est pas forcément généralisé...
Et merci de commenter sur mon blog si tu le fais rarement, ça me touche encore plus. Je t'embrasse fort!

Pierredelune: Ah oui? Ca me fait du bien d'entendre ça... Eu de lire ça c'est pas le propos.
Merci merci beaucoup!!!

Emiiiiiii: Oui c'est vrai, c'est pas les fringues qui rendent heureuse... Ni jolie d'ailleurs! Oui ça s'appelle la méthode coué ce que je pratique!! tous les matins quand je me réveille je me dis que je vais, je vais bien, je vais très bien...

Coralie: merci ma beauté!!!
rehab time....

Alexandra: Ben quoi!!! Je me dis que pour être une meilleurs consommatrice, plus sélective, moins nunuche il faut que je passe par une phase extrême...

matilda: Ah c'est vrai que la province, où je vis aussi, présente l'avantage d'être moins tentante... ceci dit on peut être maligne aussi. Et pis internet aide vachement à avoir tout ce que l'on veut...
La toxico arrive toujours à faire des pirouettes!!!!

La reine: J'avais pensé à ne plus entrer dans les magasins. je veux bien faire des efforts, mais je ne suis pas maso non plus...
Tu as raison, quand je regarde les 2 ou 3 pièces que je mets tout le temps, je me rends bien compte que je n'ai besoin de rien d'autre... Et pi ça va me permettre de vraiment considérer ce que je veux et ce que je ne veux pas...
Merci en tous cas de tes encouragements...

YZA: C'est aussi pour reexploiter ma garde-robe que je fais ça.
Il y a 3 ans je me suis acheté un sèche-linge et bien, et je te jusre que c'est vrai, j'ai acheté beaucoup moins de fringues... ben oui, elles étaient toutes, tout le temps, disponibles....

Anonyme: Ton commentaire m'a fait rire surtout vers la fin... Disons que finalement ta nouvelle "béquille" mentale est moins nocive que les 2 autres.
Je croisq ue toi et moi on a sensiblement le même rapport aux fringues. Il fait être vigilant. Et tu vois ce que je veux dire.
Tu sais ce qui m'a le plus aidé moi??
m'aimer. Et me trouver plus jolie quand je suis sapée à la va comme je te pousse... Je t'embrasse fort, et je pense à toi... pour les moments de galère...

Alexandra a dit…

Humour.

Je suis avec toi dans le combat.

Tu connais ma radasserie. Bien que je poste moyen mes achats sur mon blog. J'devrais peut être, c'est la diète. Ma nouvelle radinerie fait que je n'achète plein pot (chez H&M Zara et consors) que les trucs qui me tuent de beauté, basta. Rien de "mouais" ou de "c'est trop la mode, je ne peux pas ne pas l'avoir". J'ai le temps de digérer envies, besoins et lavage de cerveaux avant de passer ma carte de crédit.
Changement de vie!

matilda a dit…

Mouais , je suis pas trop fan de la vente par correspondance . Je ne peux me passer de ce moment si particulier du "passage en cabine" . Tu fermes la porte/rideau , tu te retrouves seule face au miroir , avec cette si jolie frusque, va t elle te sublimée ou au contraire t'enlaidir ? Et le passage en caisse , quand tu tape ton code de CB et que tu te dis "encore gagné!!" parce que tu vois écris "code bon" sur la petite machine. Trop trop bon . Non vraiment je préfére les vrais boutiques !!

Spark'L a dit…

On a visiblement les mêmes problèmes lis mon premier post si t as du temps ça te rappelera des choses...

www.sparkleyourself.net

mareme a dit…

franchement ça fait du bien de lire ces lignes parceque le petit monde joli des blogueuses,où l'argent et le rapport à l'image sont occultés commençait un peu à me shampoiner la face!!!!de plus, les assos marques /blogs font que de plus en plus de blogueuses nous balancent des post pub en échange d'une paire de shoes ou d'un ptit chèque, et ça se sent vraiment...Du coup à quoi ça sert de préférer les blogs à la presse féminine???On se prend autant de pages pubs que dans Elle...Bon, on est pas obligée de venir, mais c'est dommage de voir certains blogs déraper, surtout quand on s'y rend depuis plusieurs années...J'ai laissé un com sur un blog à ce sujet une fois et je me suis fait limite traitée de conne, moi qui bouffe de la socio tous les jours je sais quand même analyser un phénomène, celui de la surconsommation et de l'existence par l'achat...