Pages

10.8.08



DE L'ART DU PLÂTRE...

Main droite cassée.
Os déplacé. Remis en place avec des vis dedans...
Comme toujours, j'ai été incapable d'être disciplinée, alors je l'ai recassée cette main déjà bien fragile.
Comme si j'avais 4 ans, le docteur jeune mais chauve m'a grondée. En y mettant de la virulence avec ça. Tête baissée j'ai écouté tout bien comme il faut, complètement consciente que mon charme ne ferait en aucun cas le poids face au gâchis que j'avais fait de son travail chirurgical d'orfèvre... Il a pratiquement claqué la porte après cette dispute où je n'ai, pour une des premières fois, pas eu le dernier mot.
Et encore comme si j'avais 4 ans, le docteur a décidé de me plâtrer la main. Bien haut au cas où j'aurais eu l'idée de rogner la résine.
Et c'est là que tout le talent du monde n'a plus suffit.
Je ne peux plus m'habiller.
Il faut savoir que mes silhouettes se composent depuis des mois et des mois de pièces pratiquement similaires mais efficaces.
De jean's large et de hauts près du corps.
Le plâtre m'empêche tout passage de manche étriquée et mes vagues notions de yoga ne me sont d'aucune aide. En vrai, je ne sais pas quoi faire... Sachant que je n'ai ni problème de toit ni de nourriture, j'ai tout le temps qu'il me faut pour me préoccuper de basses préoccupations futiles mais ô combien fondamentales pour mon équilibre de fille occidentale egocentrée.
Alors le t-shirt ample peut le faire dans l'absolu, je suis bien d'accord, sauf que, dois-je le rappeler, je suis encore en Bretagne pour quelques jours avant de retrouver ma Lorraine qui me manque tant. Pas pour le beau temps qu'elle me manque, puisqu'elle ne peut certainement pas se la crâner face à la Bretagne où, si je suis objective, est presque moins pire de la pluie. C'est bon?? Tout le monde s'est fait une idée de la pourravitude de la météo de chez oim??
Dans ces conditions, je ne peux décemment pas me balader à poil sans envisager la pneumonie comme joli cadeau. Alors je me couvre... Je deviens docile. Je suis au chaud... Mais c'est moche!
Je mets donc n'importe quoi. Je ne parle pas du gentil style loose que j'affectionne en général, non, je parle du style "à la va comme je te pousse..."
J'ai bien essayé de me la jouer glamour du plâtre en prenant des poses mannequin en société, et puis...

Et puis j'ai arrêté de me voiler la face, c'est moyen easy le glamour avec la résine comme accessoire. Même si la résine est sobre d'ailleurs, le plâtre fait tout de suite gogole. Il révèle ma maladresse au monde entier, à commencer par les inconnus.

Alors quitte à cohabiter avec lui, quitte à devoir le supporter, je me suis dit que j'allais le considérer comme un ami. C'est pas mon seul ami imaginaire. Mais je dois avouer que comme mon cercle de copains fictifs commençait à vivre trop replié sur lui même, Luigi la pizza est le bienvenue. C'est son nom...



Alors plutôt que de miser sur le glamour, je me suis dit que le terrain, bien connu, de la blagounette pas forcément drôle, serait toujours efficace. Un peu à la manière d'un Jean-Paul Lespagnard... Du pauvre je sais. Ca manque de couleur, de volume et d'harmonie. Oui ben ça va, je débute!

14 commentaires

Coralie a dit…

Argh, t'as pas de bol de te retrouver avec un plâtre au milieu des vacances d'été... parce qu'en hiver il t'aurai bien tenu chaud!

Tu es en Bretagne nord ou quoi?? Parce que dans le sud, je suis en tee-shirt+jupe toute la journée, même si, on est d'accord, y'a pas non plus un climat méditerranéen.

Bonne suite de vacs en Lorraine, bibi!

Baraginie a dit…

Je comprends le probleme, pas du platre, mais de la Lorraine. Ceci dit, je me suis expatriée au Youké de moi meme et de mon propre choix a moi, et la pluie presque tous les jours, ca me fait presque regretter le temps de Metz!

Delph. a dit…

Pas mal.
Dernièrement j'ai vu une fille avec écrit "En grève" sur son plâtre, et je dois l'avouer que c'est seulement maintenant que je comprends la blague.
Tandis que l'ami Luigi, ça m'a fait rie tout de suite. (Moi je dessine des bonhommes sur mes doigts)

Prumy a dit…

La douleur d'une colocation avec un plâtre... Et la colocation avec un plâtre sous le mauvais temps, y a rien de pire. Mais le prendre avec humour et le narrer avec ta plume, c'est divin!

Mes amitiés à Liugi!

Anonyme a dit…

Qu'est-ce que t'es jolie la fille brouillon, et comme j'aime ta prose!
Biz, Virginie-qui-te-lit-depuis-Alicante

bene_ch a dit…

Ce qui est chouette c'est que tu gardes le sourire et le moral. ;-)
Et bonne cohabitation qui je l'espère ne sera pas trop longue.

Marie, le même prénom qu'une bloggueuse sur 2... a dit…

Je suis nulle de la réponse commesque en ce moment, désolée... J'ai internet dans ma voiture et en plus j'ai que 2 minutes pour tout faire... La loose quoi!

Coralie: Bien chaud Luigi, c'est clair... C'est un italien, il a ça dans le sang... Je suis à côté de Brest... Et je me permets de me balader les jambes à l'air mais alors sans manches, c'est même pas pensable!

Des bisous aussi à toi...

Baragine: Oh non, regrette pas... La lorraine il faut la quitter pour voir qu'elle nous manquait cette nunuche. J'ai pratiqué et j'y suis docilement revenue.

Delph: Je crois que le plâtre force à l'humour parce que sinon tu te pends tellement c'est nul d'avoir la main droite plâtrée pour une droitière.

Prumy: Je lui ai transmis tes amitiés, tu sais ce qu'il me dit??? Il veut déjà ton numéro de téléphone... Oui parce qu'il est pizzaiolo et dragueur.

Anonyme: Merci de tes mots, et en ce moment, ils me font un bien fou. T'imagines pas...
Mais dis moi mademoiselle l'espagnole, tu me lis de drôlement loin...
Ne me nargue pas, je sais déjà qu'il fait beau et chaud chez toi!!

bene_ch: Encore quelques jours.. Si j'ai de la chance, ce qui n'est pas d'actualité depuis quelques jours... Merci en tous cas!

Fashionstyle a dit…

Pffffff....vaut mieux ça qu'une jambe cassée !!
;)

Géraldine - Sweet life a dit…

je compatis, j'ai échappé au plâtre à la cheville contre une attelle et un strapping, tout ça à cause d'un trou dans la chaussée !! c'est la loose en ce début de vacances !! bon courage
PS : je te rassure temps de merde depuis lundi dans le sur aussi !

FRAISECOCO a dit…

Mimi même platrée ! Courage !

laura a dit…

Jl'aime bien ce petit Luigi. Et puis il est unique!
Pour une fois tu pourra te réjouir du mauvais temps car un platre sous le soleil c'est assez l'horreur.
Courage quand même ;-)

Laura

solenne a dit…

aïe ! le pire là dedans ça a dû être l'engueulade du doc', ça m'aurait pas plu ça non plus !

MC kinkin a dit…

toc toc toc...y'a quelqu'un???

Anonyme a dit…

tu ne mise pas sur le glamour mais c'est quand meme reussi tu est tres glamour meme platrée