Pages

20.6.08

DU BLEU...

Je regarde pour une énième fois Bienvenue à Gattaca. J'adore Bienvenue à Gattaca.
C'est parce que j'aime bien les films sur le futur sans excès de sabre-laser ou de taxi volant. Le futur est plus joli, lui aussi, quand il est sobre.
Bref, je sais qu'on s'en fout de ma préférence pour la sobriété temporelle, mais je vais venir à l'important... Important... Mmmh, dans ma réalité ça l'est...
Comme de par hasard, y a Jude Law dans le futur proche. Bon je vais pas faire le coup de l'insensibilité lawienne, ça ne serait pas crédible... Non, vraiment pas crédible.
Je regarde les yeux de Jude, tout en me concentrant sur le reste du film... Du mieux que je peux au moins.
Et c'est là que je vois les cernes. Ses cernes autour de ses yeux tout clairs. Et je me dis que c'est ça qui rend son regard épais. Pas épais genre avec trop de peau, plutôt épais de gravité.
Et c'est là que, toute prête que je suis, j'arrive sur la scène de ce post...
je suis comme Jude. Au moins des yeux, ce qui fait quand même un sacré point commun pour se marier. J'veux pas me marier, mais s'il est insistant, je serais être conciliante de l'alliance...
Je suis née avec des cernes. Et pas des moindres. Très bleu, depuis toujours. Même que ça fait presque pauvre gamine.
J'ai tout essayé.
En commençant par les sommeil