Pages

30.6.08


DE L'ART DE LA LOOSE...

Le mascara mal mis. Celui qui donne l'air de s'être juste réveillé. Vite. Dans l'urgence. À cause du retard.
L'eye-liner même pas droit. Parce que c'est dur de le mettre pareil des deux côtés. Tant pis. Pas le courage de recommencer. Alors se dire que ça fragilise le regard. Et que c'est joli la fragilité.
La bouche mordue en guise de rouge à lèvres. À force d'aimer. À force d'embrasser. À force de se laisser aller. Et se passer la langue dessus, pour sentir l'odeur dedans. Encore. S'enivrer même.
Les cheveux emmêlés. Jamais tout bien rangés. Sauf la fois où on a tenté le lisseur et qu'on s'est pas reconnu dans le miroir. C'était pas beau. Parce que c'était pas ressemblant... Et pis ça demande un entretien les brushings, et j'ai jamais aimé ce qui était apprêté.
Les boucles de toutes façons, c'est farouche, et moi, j'aime que l'indiscipline.

Tâtonner. Pas savoir bien comment on doit faire.
Alors ne pas forcément faire bien. Parce que, mine de rien, la perfection c'est très surfait comme concept. Pas vouloir être irréprochable. Ni bien mise, ni tout le temps polie, encore moins aimable, faut pas déconner.
Se taire quand il faudrait parler. Parler quand je ferai mieux de la fermer. Faire tout le contraire de ce qu'on attend...
Être incorrecte. Jamais docile. Même sans raison, même si c'est ridicule. Parce que c'est très adolescent tout ça finalement. Jouer avec les contraires. Pas savoir faire les gâteaux, jouer aux jeux vidéos comme si ma vie en dépendait, même pas savoir faire un lit mais bien savoir le défaire , me battre mais pas fort et pas au visage, parce que ça fait peur...

Mettre une robe de princesse le dimanche matin. Préférer le jean's arraché et le débardeur blanc en soirée guindée. Pas pour faire genre j'suis trop cool et j'm'en tape. C'est juste que c'est comme ça. Et depuis que je suis petite...
Mettre de l'Adidas aux communions et de l'Hardy pour ramasser les salades dans le jardin de ma mamie. Pour qu'elle me crie, et qu'elle trouve que je suis "bizarre avec ces histoires de mode"....
Enfiler du coton troué, le savoir, mais le garder quand même.
Montrer son dos et son épaule. Le t-shirt qui dégouline parce qu'il est pas à la bonne taille. De toutes façons, je m'habille jamais à ma taille. Parce que ça tombe mieux en plus grand ou en plus petit.
Mais je préfère le plus grand quand même. Mais pas de partout. Choisir si c'est le haut ou le bas qui tombe un peu. pas envie de ressembler à... J'sais pas moi... À rien quoi.
Faire le plus souvent le strict minimum. Pas par feignasserie, mais trouver que c'est toujours plus joli sur moi. Épurer c'est aussi ne pas trop se tromper.

Être toujours à peu près, mais jamais tout à fait.
Il existe un art de la loose, comme il existe un art du bien mis.
La loose n'est pas moins travaillé que le bien mis. C'est certain, elle pense faire juste illusion la loose... Mais personne n'est dupe...

9 commentaires

frieda l'écuyère a dit…

Belle ode au faussement négligé, pas si facile à maîtriser.

Anonyme a dit…

Allez, je me lance, premier commentaire après des mois de lecture (oui oui, même avant la pause -très longue-!). Je suis toujours autant émue par ta plume, tes mots... Je me demande, comme ça, si par hasard tu envisageais la publication d'un roman?
au plaisir

irène la reine a dit…

et comment que c'est de l'art ... et que tu en est une ... d'Artiste !

Alexandra a dit…

Et si mon mec passe par là hein?
Tu viens d'exprimer le plus justement possible le méta négligé. Et le secret d'un certain "je ne sais quoi" (accent anglais).
Bises

Nina a dit…

finalement, ériger la loose au rang d'art... plutôt que de la laisser se nourrir de notre moral telle le doriphore moyen... Est- ce la loose qui devient un art, ou l'érection qui en est faite à ce rang? (j'ai dit érection? ah... pas fait gaffe...)

AU PAYS DE CANDY a dit…

C EST MIBNON;DOMMAGE QU IL N Y AI PAS PLUS DE PHOTOS!!
ca donne envie d en voir plus!!bonne journee

Marie, le même prénom qu'une bloggueuse sur 2... a dit…

Frieda l'écuyère: merci beaucoup...

Anonyme: Oh merci merci... qu'est ce que j'aime tes mots. je n'envisage pas la publication d'un livre, mais j'écris quelque chose qui me tient à coeur. Après à voir si cela plaira!!! Merci de tes encouragements

Irène la Reine: :-)))))) Je ne sais plus quoi dire, alors je smile!

alexandra: Ah oui, mince, j'ai pas pensé à ça... Ben c'est la fin de la magie en quelques sortes.
Des bisous aussi

Nina: :-) Pas plus...

Au pays de Candy: Ah oui????? D'accord pour une prochaine.

Lorelaï a dit…

La loose est un art très très difficile . Il faut être loose sans faire négligée , il faut bien dosé pour ne pas faire trop "bien mise" . Finalement la loose c'est super compliqué. Mais je trouve que c'est aussi ce qu'il y a de plus sexy , sans jamais tomber dans la vulgarité .

Serena a dit…

J'adore ton article, et j'aime beaucp la photo