Pages

12.5.07


DE L'AVANTAGE D'ÊTRE NÉ EN 1979...

En génétique un individu devient l'individu qu'il est grâce à ses gênes et grâce à son environnement... Evidemment le patrimoine génétique prédispose sur l'environnement mais il n'est pas le seul "décideur" ... Ce qui voudrait dire qu'il n'est pas possible de déterminer si un enfant est suicidaire ou déviant juste en regardant son ADN... Sinon ça serait Bienvenue à Gattaca. Ceci dit, méfiance parce qu'un certain petit brun qui n'y connaît rien en génétique commence à la ramener sur le sujet dans des magazines de Philo... Qu'est ce que je suis subtile de la critique, on ne sait pas du tout de qui je parle!
Bref!
Ceci n'est pas un post politique!!!
Je vais dévier sur Mylène Farmer... Je saute du coq à l'âne, vrai, mais je vais m'expliquer.
Je suis un individu avec un patrimoine génétique déterminé. Je suis naturellement châtain (mais faussement blonde), 1m65, yeux bleus, cheveux bouclés.... Ca, c'est inscrit dans mes gênes! C'est comme ça, mes faiblesses y sont inscrites aussi(peut-être que je suis fragile du coeur!!!). Mes gênes ne me définissent pas entièrement. je suis née en France, fille unique dans une famille monoparentale un peu modeste mais pas trop, j'ai fait jeune du sport... Blabla!
Si avec le même patrimoine génétique, j'étais née dans une riche famille du Sud de l'Espage avec plein de frères et soeurs, je ne serais pas du tout le même individu.
Il en va de même pour les rencontres que j'ai pu faire, mes amis, mes amours, mes passions, mon caractère, ma volonté...
Même en connaissant mon patrimoine génétique à ma naissance (et celui de n'importe quel individu), il aurait été impossible d'anticiper l'adulte que je suis devenue. Même mon physique n'est pas uniquement déterminé par mes gênes ( des vrais jumeaux séparés à la naissance qui se retrouvent des années plus tard peuvent être de taille différente. Alors que seuls les vrais jumeaux ont le même patrimoine génétique).

Alors quel est le rapport avec Mylène Farmer et mon année de naissance... Quel suspense insoutenable!!
En 1988 , je regardais M6 et suis tombée sur un clip qui allait changer ma vie. C'est le clip POURVU QU'ELLES SOIENT DOUCES, tube de Mylène Farmer. C'était l'époque où la petite chaîne qui monte montrait des clips toute la journée. Et moi, nunuche de mon état, je regardais tous les mercredis après-midis pour retomber sur le fameux clip...
Et ça ne s'est pas arrêté là.
Je suis devenue fan de Mylène Farmer, achetant disques, vidéos, magazines et livres. Une vraie deglingo. Fascinée par son univers j'ai commencé à m'intéresser aux réferences culturelles de "ma" star!
En 1988, j'avais 9 ans. Si j'étais née en 1995, j'aurai eu 9 ans en 2004. Et j'aurais été fan de Lorie. Et fatalement, les choses auraient été très différentes.
Mylène Farmer met en musique L'HORLOGE de Baudelaire, je lis LES FLEURS DU MAL (à 10 ans oui oui!! J'ai rien compris oui oui!!).
Elle adore Albert Cohen, Allan Edgar Poe, ben moi aussi!!!
Au contact de Mylène Farmer, je me suis découvert un intérêt précoce pour la littérature, l'écriture, le cinéma.
On a une tendance à sous-estimer l'influence des "idoles" des ados. Pour ma part, j'ai tendance à croire que c'est au contraire déterminant pour la suite des événements.
Avoir 10 ans et aimer Lorie plutôt que Mylène Farmer, et ben ça change beaucoup de choses. Ca change la perception du monde, des gens, de l'âge adulte. J'avais choisi le côté obscur avec une vraie fascination (et en mêmes temps elle me faisait super peur) que j'avais à l'égard de ma rousse préférée!
Elle m'a donné envie de regarder BARRY LINDON, LES LIAISONS DANGEREUSES, ELEPHANT MAN, des films de Grabo, de lire BELLE DU SEIGNEUR, Primo Levi et LES HISTOIRES EXTRAORDINNAIRES.
Si j'avais choisi Lorie, j'aurais tout de suite eu moins envie, hein!! J'ai la certitude que ma rencontre avec l'univers de Mylène Farmer a façonné l'individu que je suis aujourd'hui. Je ne suis plus au taquet, plus fan à mort, mais je garde une vraie tendresse pour elle et son univers (qu'elle ferait bien de réactualiser... Air dit vouloir être sur le coup!! Ca, ça serait pas mal!!! Parce que trop de Laurent Boutonnat tue le Laurent Boutonnat)

Toute cette démonstration pour en arriver à ça... Ben oui, mais je m'arrête jamais de me la crâner!!!
Vous aussi, vous avez fait des rencontres déterminantes quand vous étiez petits????

15 commentaires

Shalima a dit…

Madonna ? je ne me suis toujours pas mise au yoga, mais qui sait, ça viendra peut-être un jour...

cél a dit…

Mon entraineur de Gym... Il m'a appris une certaine hygiène de vie (pas toujours repectée, hum hum), l'esprit d'endurance, la saine comptétition... J'oublierais jamais "Monsieur Guy"...
Tu crois que ces gens se doutent qu'ils peuvent "influencer" le devenir de certaines personnes?

Artyshow a dit…

En 1988 j'avais un an et il faut croire que ma mère m'était Pourvu qu'elles soient douces trop près de mon berceau vu les sequelles et le bonheur que me procure cette chanson !

minisushi a dit…

des 5 ans j'ai etais ultra mega fan de michael jackson (ok je me suis arretée apres dangerous). Je ne suis pas devenue detraquée pour autant mais je me rapelle que je chantais ses chansson en yaourt en faisant du air guitar avec une raquette.

Jane a dit…

Ma première rencontre déterminante a été celle avec ma maman (pour ne pas remonter à la rencontre de l'ovule et du petit spermatozoide qui a gagné la course vers la fécondation)... puis mon premier amoureux, ma prof de danse, mes amis... et aujourd'hui, je suis Moi!!!
Finalement, je crois que chaque rencontre fait partie d'un moment de vie et aide à la construction de soi, à l'épanouissement.

Vendredi 13 a dit…

moi aussi j'étais une grande fan de Mylène. J'avais des palpitations dès que "que mon coeur lâche" passait à la radio. Je suis moins fan maintenant mais Mylène c'est un peu mon enfance...

solenne a dit…

je n'ai jamais été fan, c'est triste en fait...

un espoir pour les nouvelles générations, peut-être que les fillettes nées dans les années 2000 seront fan de julien et auront envie de lire yourcenar ???

dolorès a dit…

Lio?... Ben quoi à l'époque je restais au 1er degré de ses chansons moi...

fanny a dit…

alors moi petite fille née aussi en 1979 (quel bon cru!) mes rencontres ont été aussi mylène (oui que mon coeur lâche fait partie moi aussi de ms préférées), baudelaire of course, mais aussi kundera, stefan zweig (je recommande fortement "lettre d'une inconnue" ) & mon cher howard buten ("quand est ce qu'on arrive" est MON livre préféré absolu); voilà!

Princesse Audrey a dit…

Audrey Hepburn, fatalement ! Mes parents m'ont donné son prénom et m'ont quasi-droguée avec elle jusqu'à ma puberté, période où je me suis prise en main pour la découvrir par moi-même. Et j'ai enfin été fière de porter son prénom.

unechicfille a dit…

Shalima: Peut-être oui. Ceci dit Madonna et mylène c'est un peu le même combat non?

Cél: non je ne pense pas qu'ils en aient conscience... D'ailleurs nous aussi on a peut être était dans cette situation. Je me mets à rêver!

Artyshow: t'es ma copine de chanson!!

Minisushi: Moi aussi j'ai arrêté après Dangerous... Je vois vraiment pas pourquoi!!

Jane: C'est vrai... t'as un peu résumé les choses là!!!

Vendredi 13: )))

Solenne: C'est pas gagné ça encore!

Dolorès: J'aime bien Lio moi aussi... pourquoi il y a un deuxième degré;)

Fanny: Super bon cru c'est clair!!

Princesseaudrey: C'est mignon que tu t'appelles comme la miss Hepburn!

emily a dit…

Même si je suis née en 1988, moi aussi j'étais fan de mylène farmer. Ça a commencé avec "innamoramento" en 1998. Même si je ne suis pus vraiment ce qu'elle fait, elle reste pour moi une des plus grande chanteuses française des 20 dernières années.

Continue ton blog, il est génial!

Mou a dit…

Définitivement Higelin, dont j'apprenais toutes les paroles par coeur entre 7 et 12 ans pour attirer l'attention de ma soeur d'une part, et par fascination de l'autre. Je crois même que sa chanson "Nul ne sait"régit en quelque sorte mon rapport à la mort. J'avais une frousse folle de l'écouter au début...mais je me suis fait violence jusqu'à l'adoration:"nul ne sait, quand vient le temps de mourir, s'il est prêt, pour le grand voyage..."... j'ai envie de lire une suite à ce post passionant.

C.Boudin a dit…

1980 c'est bien aussi.

xixili a dit…

c marrant cette histoire parce que moi aussi je suis tombée en admiration la première fois que j'ai entendu Libertine et j'ai également lu Baudelaire quand j'ai appris qu'elle avait repris l'Horloge. Et sans être fan comme avant j'ai toujours bcp de sympathie et d'admiration pour elle.