Pages

18.12.06


I'M BUFFY THE VAMPIRE SLAYER...

Je l'ai déjà dit et redit, je suis fanatique de séries tv. Et seulement américaines, qui sont à n'en pas douter les meilleures (en mêmes temps la concurrence française n'est pas acharnée...c'est le moins que l'on puisse dire).
Ma préférée de tous les temps (en concurrence avec SIX FEET UNDER...Je n'arrive pas encore à choisir), c'est BUFFY. Oui oui, la tueuse de vampires.
Je l'ai regardée dés le début, sur M6. Et je suis rapidement tombée sous le charme avant de devenir une fanatique. Alors maintenant j'ai tous les DVD et je me les repasse en boucle. Au début mes amis me traitaient "mais c'est super teenage, non? Et puis le kung-fu, vraiment ridicule...."
Certains de mes amis sont restés sur cette impression et d'autres ont rapidement succombé. Parce que, et là je suis super objective, c'est une excellente série. Et je pèse mes mots. Vraiment. Très bien écrite, à la réalistion soignée et au jeu d'acteur toujours juste. Alors oui, il y a des épisodes moins bien, mais sur 7 années difficile d'être toujours au top.
Ce qui me plaisait avec Buffy (et me plait toujours), c'est la mise en avant de l'ambivalence humaine. Les choses n'y sont pas aussi évidentes que chez Julie Lescaut. Les mauvais et les bons n'existent finalement pas. Eros et Thanatos s'y affrontent en permanence et prenne le dessus l'un sur l'autre chez une une même personne. Comme dans la vraie vie quoi! Les gentils inhibés pouvaient devenir super méchants et les méchants assumés étaient capables du meilleur. Des sujets graves, comme la mort ou les déviances sexuelles y étaient toujours bien traités. J'ai grandi avec Buffy en partageant ses doutes de femme (la série n'étant qu'une allégorie du passage à l'âge adulte...) et en jalousant les implications de sa destiné. Non pas que je veuille devenir une super héroïne (quoique!) mais elle était dans l'obligation, dans le non choix. Sa mission est nécessaire là où j'étais soumise en permanence à la contingence de ma propre existence. Je ne sais pas faire des choix dans un monde où on m'a laissé entendre que tout était possible et elle, elle sait ce qu'elle a à faire.
Bon je vais m'arrêter là, parce que je peux en parler pendant des heures (peut-être que j'y reviendrais...) mais j'espère vraiment que si vous tombez dessus un jour sur le cable, vous referez une nouvelle tentative. Bon en mêmes temps, ce qui est le plus important dans Buffy, c'est la mythologie, l'ensemble de la série (chaque histoire d'épisode n'est finalement qu' anécdotique).
E tous cas je garde une tendresse pour Sarah Michelle Gellar, l'actrice qui jouait Buffy, comme s'il s'agissait d'une cousine qui m'aurait donnée des clés pour mieux gérer le monde des adultes...je suis grave, je sais...Mais question look (parce qu'il s'agit bien d'un blog de mode ici, non?) la tueuse n'était pas ce qu'on peut appeler un modèle. Vive le cuir et les tops en acrylique.
Mais maintenant Sarah s'en sort mieux, alors je sais qu'il ne s'agit pas d'une fashionata hors pair mais il fallait bien que je trouve un prétexte pour parler de cette série. Et pour encore mieux me justifier, je mets quelques photos de la demoiselle qui finalement ne s'en sort pas si mal.




7 commentaires

Mlle E a dit…

Je suis bien d'accord avec toi, Buffy ça déchire!
Et puis moi ça me rappel mes 17ans...

Dolorès a dit…

Moi aussi ça me rappelle la trilogie du samedi, par contre j'ai complêtement décroché quand elle est arrivé à la fac et que Angel(c'est ça son nom?) et Cordelia sont parti faire leur série.
Mais tout ce que tu dis est fort juste!

Anonyme a dit…

J'ai toujours différencié Sarah Michelle Gellar et Buffy question vestimentaire... jusqu'à ce que je vois Sarah Michelle Gellar en chair et en os il y a deux ans, accompagnée de sa môman, vers Opéra, faisant du shopping... elle était habillée en rose bonbon des pieds à la tête (sac compris oui oui!), je suis encore sous le choc!

lunelô a dit…

j'adore!!! fan de la premiere heure et plus particulierement de la saison 6, j'ai même commandé l'intégrale en dvd... Niveau stylisme et make up, au secours le coup de vieux des premieres saisons!!! moi je voudrais écrire sur l'aspect symbolique mais je ne m'y suis toujours pas attelée... La pigeonne sur overblog est fan aussi. Elle a fait son memoire de ciné la dessus je crois.

vieux coup de nostalgie en revoyant les episodes, cette serie n'est pas aussi simple qu'elle parait l'être... Eros et thanatos, symbolique du vampire et de la transgression, effectivement, poids des responsabilités etc waouhhh:-)

unechicfille a dit…

MLLE E: Oui moi aussi, ça me les rappelle...on doit avoir le même âge
DOLORES: dommage que tu te sois arrêtée à la saison 4, les dernières sont bien meilleures.
STELLA & MOI: ;))))
LUNELÔ: je suis allée sur le site de la pigeonne. Effectivement elle est fan. Ses analyses sont intéressantes. Il y avait aussi un mec qui avait un site très bien fichu sur les analyses de Buffy et des thèmes traités. Je ne connais plus le nom mais je vais me renseigner.
Ma préférée est aussi la saison 6 (notamment l'épisode Enthropie où Buffy est dans l'hôpital psy...Joss Whedon est un génie!!!).
Si tu écris sur l'aspect symbolique, je serais ta plus grande lectrice.

Mademoiselle C a dit…

Huum que de souvenirs avec Buffy, je regardais en cachette avec mes demis frères :) La saison 6 est aussi ma préférée ! Et j'ai adoré quand Willow devenait super méchante ;)

josephine314 a dit…

merci a toi d'avoir parlé de cette série magnifique dont beaucoup se sont moqués et se moquent sans en voir la profondeur. Peu de série en ont autant surtout quand elles sont fantastiques. Cest de loin la série qui m'a le plus marquée et qui m'a rendu fiere d etre une fille! Quelle belle exemple de adolescente/jeune fille/ femme buffy fut.