Pages

5.11.06


LE MALAISE MARY-KATE...

Alors des fois je leur dis "fuck", mais je dois dire qu'elles m'intéressent toujours un peu...(comment ça je suis versatile!!!!)

Je voulais parler de Mary-Kate Olsen aujourd'hui qui est, je trouve, un cas un peu à part.
C'est vrai qu'elle est plutôt rock n'roll et qu'elle n'a plus grand chose à voir avec la moitié de la petite Michele de la série LA FÊTE A LA MAISON qu'elle était...Ceci dit, j'ai encore l'impression qu'elle a la même tête. Une tête d'enfant sur un corps plus adulte. Un peu ingrate, mais en mêmes temps assez jolie. Elle est vraiment particulière.
Ce qui me chiffonne avec cette fille c'est le manque de vie qu'elle dégage. Je la sens tellement triste. Je trouve son regard tellement vide que je suis mal à l'aise. Et ce bien avant ces histoires d'anorexie.
Je crois que cette fille (alors je ne la connais pas, autant dire que je fais des plans sur la comète) est malheureuse. Qu'elle n'est pas à sa place. Et pour tout dire je pense qu'aucun être humain ne serait à sa place s'il avait grandit au milieu du monde entier, à toujours devoir être populaire et aimé. Parce que les soeurs Olsen se doivent de plaire aux enfants, pire elles ont l'obligation d'être des modèles. Alors que Mary-Kate grille clope sur clope est un problème pour l'Amérique puritaine. Qu'elle se prive de nourriture est aussi un problème dans cette Amérique qui revendique l'ultra minceur comme critère de beauté dans une société pourtant cernée d'obèses. Qu'elle ait parfois les cheveux gras dans une Amérique hygiénique fait d'elle une sorte d'ovni. Alors les jumelles répètent à loisir qu'elles sont maintenant des femmes d'affaires afin de correspondre au modèle capitaliste de cette Amérique. Ouf, c'est déjà ça...!
Comment cette Amérique peut demander à cette jeune fille de 20 ans d'être un exemple pour la jeunesse. C'est tellement la galère de grandir déjà, alors en plus se faire un devoir d'être en permanence irréprochable c'est juste impossible.
Et je ressens beaucoup de compassion pour Mary-kate. Pas d'envie pour son argent, pour ses fringues improbables et ses chaussures géniales. Juste une infinie tristesse à la voir flâner sur les trottoirs de L.A et New York à essayer de construire sa vie.
Alors Fuck l'exemplarité...Peut-être que ça lui rendra une petite flamme dans son oeil de jeune fille à l'aube de sa vie.




7 commentaires

Dolorès a dit…

C'est vrai qu'il y a un côté triste et un peu indéfinissable dans son personnage. D'ailleurs puisqu'on parle d'elle en tant que personnalité publique et donc qui nous appartient un peu, j'ai été un déçue, pour elle évidemment, qu'elle ne continue pas ses études à New York. Je pense que ça l'aurait un peu libérée non?

moulek a dit…

elle est cool la derniere photo

Camille a dit…

OUi, pour moi MK est bien la starlette la plus dégoutée de son statut. Toujours triste ou cachée derrière ses sacs à mains à 1500€ lorsque les paparazzis la harcèlent. Je suis sûre que sa vie ne lui convient pas. Pauvre minette, je dois avouer que je l'aime bien...

Anonyme a dit…

c'est vrai que, comme quoi, on est bien comme on est...
Et merci pour les lunettes, c'est une super bonne idée!!!
:P

Mlle E a dit…

C'est vrai, elle a l'air éteinte. Au contraire de sa soeur qui elle a l'air d'aller bien...étrange...

Anonyme a dit…

moi je dirais que c'est une tête d'enfant sur un corps d'enfant...

Claire a dit…

Bizarrement, je n'avais jamais vu ça sous cette angle, étant donné que je suis plus jeune que vous toutes ( je crois) est n'ai donc pas vu son évolutuion depuis ses débuts. Et, comme je la plains, finalement.
Je ne sais pas si je l'admire tant que ça, tous compte fait...
Pauvre fille...