Pages

4.9.06


LE CAS NICOLE RICHIE...



Il était une fois une petite fille très riche, adoptée par un chanteur très riche.

Elle est l'ombre boulotte d'une autre riche héritière. Et puis un jour, finito. La petite boulotte s'émancipe et devient une bête de mode. Alors que son goût en matière de vêtements laissait à désirer (mêches roses en veux tu en voilà (voire jaune fluo selon l'humeur du jour), nombril à l'air, UGG rose fluo...) la voilà plus que pointue.

Je n'aimais pas Nicole Richie. trop vulgos, trop colorée, trop manucurée, trop, trop, trop.
Et puis soudainement là voilà qui me donne envie d'avoir des énormes lunettes, des jolis pulls Missoni, des bandeaux dans mes cheveux. Bon il est vrai qu'un rien me donne envie de tout m'acheter, mais là, me voilà à aller sur les blogs concernant la miss à la recherche de sa nouvelle trouvaille "modeuse".

D'un côté je me dis, "et bien c'est bon signe, personne n'est condamné à être une has-been toute sa vie". la mode ça s'apprend. Et ça c'est chouette, parce que cette demoiselle était plus que mal partie. En passant elle peut remercier cette gentille styliste, Rachel Zoé, qui rend également service à Cameron Diaz, Misha Barton et autre Jessica Simpson. D'ailleurs j'ai 2, 3 copines qui étaient avec moi en 4ème C il y'a 15 ans qui auraient bien besoin de ce même revirement spéctaculaire en matière d'apparence, parce que pour les tee-shirts Waïkiki il est vraiment temps de faire une petite pause.

Mais d'un autre côté, je me rends compte que mes sentiments sont plus que douteux. Comme chacun l'aura remarqué, la miss est maigrissime. De manière anormale. Et même si le mot anorexie n'est jamais prononcé, personne n'est dupe. Et moi non plus, je ne suis pas dupe. Et pourtant, même si elle n'a basé sa communication que sur sa nouvelle maigreur je regarde, parfois envieuse ce tombé de robe Chloé, ou ces jolies ballerines Lanvin sur son pied frêle. Et je m'en veux. Je m'en veux de me rendre complice de tout cela.
Cette schizophrénie collective est quand même effrayante. Quand les magazines féminins font des articles alarmants sur l'anorexie mentale et mettent une jeune fille de 32 kilos et demi en couverture, je m'insurge. Et pourtant j'ai tout bien gobé ce qu'on m'a dit. La maladie de l'apparence, c'est maaaaaaaallllll, mais il faut quand même que tu sois toute maigre, sinon...
Alors comment on fait nous les filles normales? Il parait que la solution c'est l'acceptation. Mouais, on en parlera dans 10 ans, en attendant qu'est ce que je fais?

Alors me voilà mitigée. Je veux être en bonne santé, mais si je prends 3 kilos on me demande si je suis enceinte. Alors fatalement le tombé de la robe Chloé c'est moins bien (bien que je n'ai pas vraiment les moyens d'avoir la robe Chloé)

Je ne méprise pas miss Richie,je ne la juge absolument pas, j'ai juste de la peine pour elle.

2 commentaires

aymeric a dit…

Je suis d'accord avec toi en ce qui concerne le problème de l'apparence. On est pris dans un cercle vicieux qui fait que des mecs comme moi ne pourraient pas toucher une nana un peu potelée. Je suis bien conscient que c'est "pas classe" mais j'assume.

aline a dit…

ces filles sont désincarnées complètement, elles sont des photos, des produits en deux dimensions... peut-etre cela n'aide t'il pas à prendre conscience de leur maladie, il faudrait déjà prendre conscience de leur existence et ça n'est pas cet aspect la qu'on nous montre...