Pages

20.9.06

IT GIRLS...



Comme visiblement 10 000 personnes par jours, je me connecte sur le site de cobrasnake. Et c'est vrai que ça me fascine...Ca me fascine bien plus que Fashion TV . Parce que je trouve ça super chiant Fashion TV...
La plupart du temps je trouve que le milieu de la mode se prend beaucoup trop au sérieux. Qu'il n'a aucune légereté. Alors que la mode ça n'est rien d'autre que la liberté de la légereté. Alors ça va, relativisons! S'habiller c'est chouette et prenons du plaisir à le faire, parce que c'est putain de ludique quoi!

Bref, tout ça pour en venir à cobrasnake, jeune photographe de 20 ans qui est devenu le témoin d'une jeunesse ultra lookée, amusée et pour tout dire plutôt amusante. Et j'adore regarder ces photos comme des reliques d'un monde relativement éloignée de ma réalité et en même temps tellement inspirante. La mode de la rue est inspirante. J'ai vu sur différents blogs des jeunes filles conseillant à leurs lectrices de jeter un oeil sur ce site (et à d'autres du même type) afin de retrouver l'inspiration. Et c'est vrai que ça marche. Parce que les vrais créateurs de mode c'est nous tous. Notre mode est populaire, faite de débrouilles et de customisations en tous genres.
Dans le très bon livre de Guillaume Erner, "VICTIMES DE LA MODE? Comment on la crée, pourquoi on la suit", on se rend vite compte que les victimes de la mode ne sont pas uniquement celles que l'on croit. Croire que seules les jeunes filles (ou garçons) sont les victimes c'est extrêment réducteur et faux. Les créateurs de mode sont au même titre que nous de véritables victimes de la mode.
L'exemple du legging est frappant. Les créateurs et autres rédactions de magazines de mode ont parlé de l'explosion de ce collant sans pied (parce que oui ça n'est que ça) il y'a au moins 3 hivers (ce qui nous ramène à 2003). Et souvenez vous qu'à part de rares cas (Amira Casar ou Elodie Bouchez) peu de leggings étaient visibles. Et le phénomène n'arrive que maintenant. Parce que ça n'est pas les créateurs de mode qui décident, c'est nous. Et depuis quelque temps ce sont surtout les "It girls" qui décident.
Lindsay, Nicole, Hillary, Misha, MK, Asley pour les plus californiennes d'entre elles. Irina, Cory pour les plus "pointues".




Ces jeunes filles nous font aimer les sacs Balenciaga ou Chloé, les escarpins Louboutin, les jeans Tsubi et autres lunettes Dior énormissimes.
Ce phénomène est récent et pour être tout à fait honnête je ne le comprends pas tout à fait. J'en suis complètemet victime et en même temps je m'apperçois que l'apparence devance le contenant. Qui sont ces filles? Que font-elles? Ont-elles du talent? ben pour être tout à fait honnête, non mais on s'en fout. C'est le néant absolu, mais un néant absolu inspirant...C'est déjà ça!


Les images de cet articles sont tirées du site de Thecobrasnake

2 commentaires

Miou a dit…

Je pense qu'il est beaucoup plus facile de suivre une tendance une fois qu'elle est portée par nos icones de mode favorites que lorsqu'elle est annoncée par un créateur car cela nous rassure.
La mode est un phénomène où il y a des précurseurs,des suiveurs et aussi des moutons.Et je pense qu'il est difficile de se placer en tant que précurseur car généralement,il y a toujours quelqu'un qui aura fait la meme chose avant nous.
Les défilés sont un point de départ mais comme tu le dis,c'est la mode dans la rue qui nous inspire et parfois,c'est même nous qui inspirons les autres.
Comme toi,je suis fan de Cobra Snake et de ses photos déjantées.Dans le même style: misshapes,laperolog,lastnightparty...

Camille a dit…

Bah tout est dit ! Je suis d'accord avec vous ! La mode est crée par les créateurs mais elle devient vraiment à la mode quand nos icônes portent les fringues, sacs, chaussures... En fait ce sont elles qui sélectionnent ce qui sera la tendance de la rue.
La Chance !