Pages

30.4.13

LE FLUO PARFAIT

vernis makeup DCC F18




Dans un Leclerc (pas le mien, le moins cher de France, un autre, à côté de Troyes), je suis tombée sur un présentoir avec plein de vernis de la marque, qu'on sait même pas qu'elle existait, DCC Makeup...

Sur le présentoir il y avait plein de couleurs vraiment chouettes mais il y avait surtout celle que vous voyez en photo. Alors la couleur n'est pas vraiment celle qu'elle est en vrai, puisqu'en vrai il s'agit d'un orange fluo... Très fluo. So 2012 que tu te dis toi la cynique au fond de la salle, je le sais, je suis un peu de la même team que toi. Mais j'ai une suggestion à te faire, que dirais-tu si nous rangions nos sarcasmes dans la poche de notre slim et que nous nous ré-ouvrions à nos préférences? Faisons fi de notre réputation de trouble-fête, soyons joyeux et ouverts sur la question du vernis fluo.

Oui c'est vrai, j'aime toujours autant le fluo et ce n'est pas une couleur si fastoche à trouver. Essie en avait sorti des jolis il y 2 ou 3 ans, mais ils présentaient le désavantage d'être mats. J'ai pris le rose et le orange, jamais portés (c'était pénible il fallait mettre une base blanche en dessous... Oui dés qu'il y a genre 3 étapes, je trouve tout pénible).
J'aime pas les vernis mats, je veux que ça brille (laqué quoi!) et je ne sais pas pourquoi, mais je n'en avais jamais trouvé.

Celui du présentoir coûtait 2,49 Euros (la tête de me mère) et est... PARFAIT.
La couleur est géniale, il tient (bien, vraiment, ça fait déjà 5 jours qu'il est sur mes pieds et rien à signaler alors que bon... 2,49 Euros).

Voilà, c'était au cas où tu trouves du vernis DCC makeup. Sa couleur c'est F 18.

Je t'embrasse.


PS: J'ai planifié des posts, je ne suis pas chez moi, il est possible que je ne puisse pas répondre au mieux à vos commentaires!

CONTINUER LA LECTURE

29.4.13

10

En ce moment je suis la reine du classement. Je trie trop de trucs, range dans ma tête mes goûts, préférences, dégoûts, amours.

J'ai essayé de ranger mes 10 chansons préférées de toute la vie et c'est pas si simple.
Pour les 3 premières, je suis absolument certaine, pour les 7 autres, je pense qu'elles sont relatives à cette période là, elles pourraient être tout autres dans 1 an. Je les ai classées de la "moins importante" à la plus importante.

10. ZAZIE, J'ENVOIE VALSER


J'envoie valser est la toute première chanson d'amour que j'ai partagé avec un amoureux. Alors il y en a eu d'autres depuis, mais y a rien à faire, à chaque fois que j'entends l'accordéon qui part, je me souviens de mon amoureux cul nu me préparant du thé à la fraise dans mon appartement trop petit d'étudiante. Il était tellement beau et je l'aimais tellement, ça peut pas s'oublier, surtout quand c'est la première chanson.

9. BOOBA, TALLAC


Bon je vais la faire courte sur Booba (vu qu'il énerve, mais que moi je l'aime toujours (quoique son truc avec La Fouine est vraiment tout pourri...)). Tallac est ma préférence. J'adore ce morceau, la production est énorme ( et oui, c'est un peu vulgos, anticipons la critique) et sa voix de branleur me plaît ici tout particulièrement. 

8. SEBASTIEN TELLIER, LA RITOURNELLE


J'aime Sebastien Tellier (j'ai vachement hésité à mettre celle-ci ou Roche ou L'amour et la violence, finalement, je suis allée du côté de la sobriété) et peux écouter en boucle les originales, les remix, les épurées... 

7. PHARRELL WILLIAMS (FEAT JAY-Z), FRONTIN


J'ai découvret Frontin sur la compilation de l'été des Inrocks en 2003 (10 ans bordel) et cette petite chose sucrée, susurrante et wet, wet, wet a complètement chamboulé mes préférences.
Cet été 2003 je suis tombée amoureuse de Pharrell et je me suis mise à écouter du son de plus en plus glissant et transpirant. Frontin reste ma production Neptunes préférée encore aujourd'hui (suivie tout près par l'hyper utilisé Beautiful de Snoop que j'aime d'amour).

6. GONZALES, OVERNIGHT


Overnight de Gonzales est une des musiques qui m'accompagnent le plus. Déjà elle me réveille tous les matins depuis des années. Et je la trouve absolument parfaite. Je ne m'en lasse jamais malgré les millions d'écoutes, elle parle à mon coeur. C'est comme ça, je n'ai pas beaucoup plus d'explications...


5. PAULINE CROZE, QUAND JE SUIS IVRE


Il devait bien y en avoir une de Pauline, j'ai choisi Quand je suis ivre parce qu'elle correspond parfaitement à mon tout petit égo.
J'ai découvert Pauline Croze à un moment où j'ai tout déglingué dans ma vie, un appart, une vie, un amour, une ville et des milliards de certitudes. Les chansons de Pauline Croze donnent du sens à mes fragilités.

4. COMMON, FOREVER BEGINS


C'est étrange les préférences, je ne saurais pas vraiment dire pourquoi Forever begins est une de mes préférences, mais pareil, elle me rend grande cette chanson quand je la chante à tue-tête dans ma bagnole.
Je l'ai découverte en même temps que je tombais amoureuse d'un garçon, elle fait référence à un truc hyper lié à mon coeur, à la foi... Un truc d'espoir je sais pas comment dire autrement.


3. MYLÈNE FARMER, INNAMORAMENTO


J'ai vachement hésité entre Innamoramento et California (mes 2 chansons préférées de my fucking funny girl) mais si je regarde objectivement ce qui se passe en moi, sur Innamoramento, j'ai les larmes qui me montent aux yeux de manière systématique, alors ça doit vouloir dire que c'est elle, the one.


2. SERGE GAINSBOURG, LA BALLADE DE MELODY NELSON


Ben oui, c'est ma chanson préférée de Gainsbourg et probablement l'une de celles que j'ai le plus écouté dans ma vie. 
La voix de Serge, celle de Jane, les violons, la montée, tout est parfait. Mais vraiment parfait.


1. ALAIN BASHUNG, LA NUIT JE MENS



S'il devait n'en rester qu'une, ça serait La nuit je mens. C'est ma chanson préférée. Sans aucune hésitation. Je la trouve absolument prodigieuse, l'écoute avec la même émotion à chaque fois. Elle me rend triste et grande en même temps. Elle me rend violemment amoureuse, elle me rend vivante.
J'aime Alain Bashung de tout mon coeur. Je l'ai vu sur sa dernière tournée, peu de temps avant sa mort, et quand il a chanté cette chanson, j'étais en larmes et chaque poil de mon corps s'était hérissé. C'était immense.
C'est vraiment ma chanson préférée de tout mon coeur.

Je t'embrasse...

PS: Tu peux essayer de classer tes chansons aussi... 

CONTINUER LA LECTURE

28.4.13

YOU MUST BE STANLEY


Je me suis dit que si ça se trouve t'avais jamais vu l'arrivée de Marlon (aka Stanley) dans Un tramway nommé désir... Et vu que je viens de le regarder ça m'y a fait repenser (je passe une bonne partie de mon temps à parler de Marlon Brando sur ce blog).

Alors si c'est le cas, que tu l'avais jamais vu, de rien tout le plaisir est pour moi (et oui le truc qui ressemble à un coup de poing dans le ventre que tu viens de sentir, c'est normal, c'est tout le monde!).

Love bon dimanche 

CONTINUER LA LECTURE

27.4.13

REDFORD, POLLACK, LE CABAN, LES PILOTE... BONJOUR

photo-Les-3-jours-du-Condor-Three-Days-of-the-Condor-1975-3



Si j'étais un mec, là ce soir, vu qu'il refait un peu froid, j'aimerais passionnément être Robert Redford dans Les 3 jours du Condor.
Je serais évidemment hyper classe mais ça n'aurait aucune espèce d'importance, vu que je bosse pour la CIA et que j'ai un monde à sauver.
Les filles seraient folles de moi, elles coucheraient avec leur mari le soir en pensant à moi.
Je serais sexy, distant car occupé mais profondément gentleman. Et puis je serrerais en toute décontraction Faye Dunaway.

Et je porterais le caban marine col remonté parce que c'est comme ça qu'il marche le mieux... Je rajouterais un paire d'Aviator et je serais beau comme un Dieu!

Robert, Robert, Robert tu es incroyablement cool dans Les 3 jours du condor (au moins autant que McQueen, c'est dire!)


les_3_jours_du_condor_les_trois_jours_du_condor_three_days_of_the_condor_1975_reference

redford

CONTINUER LA LECTURE

26.4.13

Millefeuille semaines 3 et 4 (ne me juge pas)



Salut les copains, ça va?

Je voulais refaire un point avec vous sur mon expérience millefeuille,le démaquillage qui va bien depuis que j'ai commencé il y'a quelques temps.

Alors j'en suis où?

Et bien j'en suis pareil, ravie.

Il y a une semaine et demie j'ai eu un bouton (sexy mother fucker), c'était le premier (on peut donc considérer que je n'ai pas eu cette fameuse poussée de boutons qui arrive parfois) et il est parti rapidement.Evidemment, ma cicatrisation n'est pas devenue miraculeuse (je vous rappelle que je cicatrise toujours assez difficilement, pour les petites comme les grosses cicatrices (médicales j'entends)) mais sincèrement,elle est devenue meilleure.

Je passe quelques temps dans l'Est chez ma maman et après avoir lu un de mes posts,ma mère a acheté de l'huile démaquillante,la DHC (j'ai cru comprendre que c'était celle qui était la plus vendue au Japon,plus que la Shu). J'ai essayé cette huile (pourtant toujours satisfaite de l'huile à la noisette) et je dois dire que je suis encore (décidément) très surprise.

L'huile démaquillante DHC s'émulsionne à l'eau,c'est à dire qu'elle s'applique sur visage sec et se rince à l'eau.Plus aucune sensation de gras,même sans savon.En revanche à la différence de Shu Uemura,DHC conseille de laver le visage après le démaquillage.
Ma mère avait un échantillon du savon transparent de la marque que j'ai essayé en même temps...
Et ma peau est encore mieux qu'avec l'huile à la noisette.

Après toujours pareil, eau thermale Avène, le soir un peu de cold-cream Avène et Hydrance. Le matin pareil sauf qu'à la place de la cold-cream je mets du gel d'aloé-vera.

Bon ça va peut-être vous sembler un peu exagéré ou en tous cas très très enthousiaste mais,sincèrement,je ne comprends pas comment on peut se démaquiller autrement qu'à l'huile maintenant (Marie aka la reine du prosélytisme).
C'est beaucoup (vraiment beaucoup) plus rapide que tous les démaquillages que j'ai déjà faits.Ma peau est plus belle (nettement), moins grasse (nettement) et surtout comme l'huile enleve n'importe quel fard en un rien de temps, je me maquille plus...Ben ouais c'est moins chiant,ça prend 30 secondes à enlever aussi smoky que ça soit,alors c'est cool...alors que le coton et la Bioderma,ça prend une plombe pour que ça soit parfait,non?

Voilà, je continue à vous tenir au courant et je vais essayer de voler en toute discrétion la DHC à ma mère qui finalement doit s'en foutre un peu vu qu'elle se démaquille pas (love maman et c'est pas la peine de te venger en disant des trucs honteux en commentaire sur mon adolescence,personne ne te croira...)

Love

CONTINUER LA LECTURE

25.4.13

MES ROUGES À LÈVRES

Bon j'avais pas prévu de vous mettre cette vidéo ( je gigote vachement au début mais ça se calme après) mais finalement je me suis dit pourquoi pas?
Je vous y parle de mes rouges à lèvres préférés...



Je vous embrasse sur les genoux (varions nos plaisirs!)


 PS: J'ai toujours pas répondu aux commentaires, flagellez-moi... Oh oui flagellez moi...

CONTINUER LA LECTURE

23.4.13

MES MENSONGES

Natalie Portman by Mario Testino for V November 2009 4



 (J'aime beaucoup écouter After the smoke en ce moment, alors je me suis dit qu'un très très gros lecteur pourrait vous permettre de le découvrir aussi... Si t'aime le R&B déstructuré qui transpire ça va sans dire... mais si tu m'aimes t'es obligé d'écouter un peu)

L'autre jour en feuilletant un magazine, je tombe sur une interview de Marian Hands (à l'affiche de Jappeloup avec Canet).
La journaliste interroge l'actrice sur son passé de cavalière. Marina explique qu'elle a fait de la compèt' de cheval et qu'elle a dû arrêter parce qu'elle n'avait pas le mental pour ce genre de situation.
La journaliste lui demande "vous n'aviez pas un gros mental", elle lui répond en substance que non, elle a un mental de merde, un mental d'actrice.

En lisant les mots de Marina ça s'est tout d'un coup éclairé dans mon cerveau... Moi aussi, même si ne je suis pas actrice, j'ai un putain de mental de merde.

C'est étrange parce que jusqu'à la lecture de cette interview, comme j'ai fait du sport de haut niveau par exemple, j'étais absolument certaine du contraire. Genre Marie aka le gros mental stéroïdé!

Sauf qu'à part la conviction profonde que j'en avais (inspirée par cette théorie des prophéties auto-réalistrices peut-être, qui sait!) je n'avais jamais vraiment fait le point sur ma manière d'encaisser le monde.
Le monde quand je suis en pêche, je l'encaisse sereinement, aussi violent  qu'il puisse être par moments, il glisse, en revanche quand je suis moins en pêche, ce qui m'arrive relativement souvent, je suis nettement moins dans la sérénité.
Il m'abat le monde.
Ca se traduit notamment par une incapacité à me rassurer sur moi et ma propre valeur.
Je chouine. Je me plains. Je rechouine. Je réfléchis (mal, vu que le monde n'est qu'un énorme truc dégueulasse qui s'est ligué exprès contre moi parce qu'il me déteste). Après je rechouine. Et puis je pleure. Je dors. Ca va mieux.
Gros mental stéroïdé donc!

En lisant l'interview de Marina, je me suis sentie moins auto-mytho... Non mais 33 ans à penser que j'étais une putain de machine de guerre du mental... Une arme... Non mais lol, j'en reviens toujours pas de m'être autant trompée (non parce que fallait me voir en société "non mais moi, t'sais le sport fais ça, j'ai un putain de mental. J'encaisse grave (lolilol). Non mais c'est comme ça que tu peux continuer à dribbler du ballon alors même que ton coach t'insulte (j'avais dû oublier que je dribblais en pleurant au même moment))...

Toi aussi tu te mens hein? Toi aussi tu crois que t'es un truc mais si t'analyses ta réalité, c'est pas vrai du tout.

Deux autres mythos qui constituent ma propre légende: Je suis un coeur de pierre (en vrai je chiale toutes les 2 minutes) / Je passe vite à autre chose avec les gens, je me lasse, je me casse (en vrai je ne suis que nostalgie et ça me gonfle d'une force)...

Allez love les copains.

PS: Désolée pour le postage rare, je suis au max là. Mac Do + Double Latte + Mon voisin de table qui mange un Big Mac en lisant L'équipe tout en tapant sur mon clavier (je réponds à vos commentaires dans la journée)


CONTINUER LA LECTURE

17.4.13

DRÔLE

adidas-originals-jeremy-scott-2010-preview-7

(Jeremy Scott aka le sobre)




Judith dans les comementaires du billet sur les coupes de cheveux, parlait d'une amie de sa mère qui aimait porter les vêtements qu'elle trouvait les plus drôles.
Judith disait, en substance, que comme de son côté elle visait plutôt l'élégance il était étrange pour elle de voir cette dame porter des calculettes en guise de collier.

Comme avait dit Fonelle il y a quelques temps sur son blog, on peut se demander s'il faut partir du nu pour aller vers le drôle ou plutôt vers le beau? Ou les deux en même temps?

Alors évidemment sur mon blog, je ne peux parler que de mon point de vue, mais surtout de mon cheminement sur la question. Ca n'a, en aucun cas, une valeur universelle, ça n'est que subjectivité.

J'ai, dans mes errances excentriques vingtenaires, été particulièrement sensible à la mode drôle.
Non, en fait le terme le plus adapté, n'est pas forcément drôle, je voulais m'habiller "impactant", m'habiller pour me faire remarquer.
Et comme je manquais de subtilité sur la question, je me faisais surtout remarquer parce que mes tenues étaient drôles plus que belles.

Maintenant ce que j'en pense c'est que, en ce qui concerne ma propre silhouette, j'aime plutôt ce qui est beau. Ca n'est pas toujours réussi (même pas autant que je l'aimerais, je me trouve assez naze sur la question de l'élégance, mais ça m'intéresse vachement) mais je cherche.
J'aime ce qui flatte parce que j'aime me mettre en valeur, me faire la plus jolie possible. Mais je tâtonne encore sur la question.

Il faut du sérieux avec soi pour être dans ce type de démarche et je n'assume pas encore entièrement la chose. Je m'explique, pour " se faire beau", il faut montrer au monde que oui, on a envie de se mettre en valeur, on prend au sérieux notre apparence et surtout, si le beau est vers ce quoi on se dirige, il faut assumer de montrer au monde que "plaire, être désiré" est une de nos motivations devant l'armoire. Par exemple dans mon cas, l'objet le plus révélateur sur la question, serait que je change de chaussures. J'aime mes vêtements (sobres) mais si je mettais des chaussures plus vertigineuses, je serais plus jolie et plus élégante je le sais mais je ne réussis pas encore à être là-dedans. Trop premier degré le talon, pas pratique alors cette histoire de beau n'arrive pas encore à l'emporter dans mon armoire!

Mettre des vêtements drôles c'est ne pas se prendre au sérieux, ne pas prendre la mode au sérieux, ne pas se mettre dans la position de celui ou celle qui veut plaire avec du beau. Et le beau c'est sérieux, le beau c'est premier degré.
Et puis le beau c'est un peu toujours pareil, vous ne trouvez pas?

Certaines personnes réussissent probablement à être et drôles et beaux mais c'est quand même pas évident comme tour de force.

La mode qui va vers le beau c'est, aussi, parce que c'est sérieux, un truc d'adulte. J'ai mis beaucoup de temps à comprendre que y a des trucs, non, c'est moins possible qu'avant (je n'arrive toujours pas à me positionner sur le serre-tête oreilles de Minnie que je trouve gracieux) parce que ça y est, je suis du côté des plus grands.
Et il y a surtout, dans la volonté de "beau", une réflexion plus précise sur le féminin. Et ça, forcément, c'est révélateur de choses plus profondes et plus importantes.

A 20 ans je portais des jupes sur des pantalons parce que la question du genre n'était pas bien précise pour moi.
Aussi parce que je ne savais pas réellement exprimer ma virilité et ma féminité autrement que posées l'une sur l'autre. Comme en sandwich. Et c'était assez drôle...

Je sais pas si tout ça était clair... Mais je voulais savoir ce que vous en pensiez...

Je vous embrasse dans ton cou.





CONTINUER LA LECTURE

14.4.13

ALOE VERA ???

Salut les copains.

 En vitesse, je voulais vous demander si vous connaissiez l'utilisation du gel d'aloé vera pour les cheveux? Non mais regardez la vidéo de cette fille (et j'ai lu d'autres trucs sur la question cette demoiselle n'est pas une psychopathe des tests étranges...).

Il paraîtrait que ce gel tue sur les cheveux... Vous en savez quelque chose vous?

De mon côté j'ai des cheveux absolument déplorables en ce moment (belle tel un poney coquet qui aurait trop abusé du sèche-cheveux) et je cherche des nouvelles pistes parce que mes cheveux ne supportent plus mes soins... enfoirés...

Non mais le gel d'aloé vera s'teuplé -__-

Love (je sais je bloggue pourrave en ce moment, je reviens vite pour vous parler du millefeuille et de la mode et l'humour, inspirée que j'ai été par une sombre histoire de collier calculette).



CONTINUER LA LECTURE

10.4.13

ERRANCES

14279_vogueit_nov05_supp_ph-paolo-roversi_natalia_vodianova04_122_80lo1




Ca fait genre 5 ou 6 ans que j'ai la même coupe de cheveux. Exactement la même. Alors parfois, punk capillaire que je suis, je fais ma raie un tout petit peu plus à droite. Hardcore quoi!

J'aime bien mes cheveux et ma coupe. C'est drôle parce que je me disais justement que ma fidélité capillaire était apparue exactement au même moment que mon "uniforme" lin / coton / petit blouson.

Je vous ai déjà dit que me mère avait parfaitement résumé mes errances capillaires adolescentes par cette formule "On essayait de faire ce qu'on pouvait faire avec tes cheveux, c'était pas facile" -_-

Alors parce que je ne trouvais rien qui n'allait j'ai eu:

- Une frange de proportion normale.

- La coupe de Catherine Deneuve quand elle s'était coupé les cheveux en 95/96... Un des trucs les moins adaptés à ma tête et à mon âge de l'époque...

- Une frange plus courte coupée toute seule.

- Un carré assez court parce que mes copines aux cheveux raides avaient cette coupe parfaite, mais clairement sur moi c'était tout pourri.

- Les cheveux courts parce que ma copine Marie-cécile avait elle-même une copine qui s'appelait Cécile et qui avait les cheveux rasés et qui était divine... Grosse personnalité que je suis, j'ai voulu la copier, le coiffeur m'a regardé avec mépris quand je lui ai demandé de me raser la tête. Il a refusé arguant que mon crâne n'était pas assez joli pour ça... Il m'a fait une coupe de vieille et à 15 ans mon modjo inexistant en a été hyper humilié.

- Une frange encore pourrie (les cheveux bouclés mettent du temps, beaucoup, à comprendre que la frange c'est pas ce qu'il y a de plus terrible... Ca m'a pris 26 ans pour faire ce deuil).

- Un re-carré (j'arrivais pas à me laisser pousser les cheveux).

- Une frange de 4 mms (et je déconne moitié) qui me donnait le modjo (encore) de Jacquouille la fripouille. Pareil, le temps que j'ai mis à comprendre que c'était mieux d'essayer de s'enjoliver plutôt que d'être rigolotte des cheveux... 26 ans pareil...

(Interlude du narrateur omniscient qui sait tout sur tout: je n'arrivais jamais à rester coiffée pareil plus de 4 mois. Comme pour les fringues je me lassais).

- Première tentative adaptée à mes cheveux. Un carré long, ma frange repousse. C'est cool, je commence à me trouver mieux.

- Le mieux étant toujours l'ennemi du bien, je vais dans un salon de coiffure à Nancy où je demande au coiffeur (qui s'est révélé être un gros bouffon de la compréhension capillaire) de me désépaissir les cheveux que je trouvais pourtant très bien. Il me fait ressembler en 10 minutes à Tina Turner (simply the best mais ça dépend de quel point de vue on se place... Du mien, pourri, dépitée mes cheveux ont mis 2 ans à s'en remettre (ahhhhh les dégradés au rasoir, ça pardonne pas... Enfoiré))

- Oh tiens et pourquoi pas une frange...

- Je résiste, coupe mes cheveux (Ludivine x Salon Ipso Facto à Nancy (rue du Dom Calmet) est une vraie chef des coupes sur cheveux bouclés... Elle me l'a refait 6 ans plus tard avec toujours autant de talent!) et attend que ça pousse.

- Je résiste à la tentation de la frange pourrie.

- Je m'habitue à ma tête.

-Je veux plus changer de coupe de cheveux.

- J'aimerai les avoir immenses... Au moins au creux des reins, mais ils s'arrêtent toujours de pousser à un moment.

- Toujours coiffée pareil, chiant à mourir.

- Dernier constat en date, les cheveux trop longs ne me vont pas super. Voire pas super du tout. Je suis repassée à un vrai carré long (punk que je suis), je rêve parfois de jolis cheveux courts (y a quand même des coupes qui déchirent), mais sincèrement, je ne me verrai plus galérer, entre deux coupes. Le truc c'est que ça limite le rapport que j'entretiens avec mon propre physique. Je suis comme mono-caractérielle. Je rêve parfois de voir d'autres facette de mon physique mais dans la balance, l'envie d'expérimentation est moins lourde que le confort de mes cheveux. De mes cheveux envahissants au propre comme au figuré.

Je pense que c'est la place qu'ils prennent qui détermine aussi mon rapport à la mode (je n'aime pas les pièces fortes, trop marquées par exemple. Je n'aime pas ça parce que ça fait tout de suite too much sur moi...) et c'est aussi ce que les gens voient en premier chez moi.

(Intérêt de ce post... Ben je sais pas trop... Faire le point peut-être... Ah si, comprendre que les cheveux trop longs c'est pas fameux fameux sur moi... Et ne pas l'oublier sinon, coupe de poney garantie...).

Love dans le cou encore, à demain!





CONTINUER LA LECTURE

7.4.13

MILLEFEUILLE SEMAINE 2

vanessa



(Dire que j'ai hâte d'entendre le prochain album de Vanessa est un doux euphémisme...)


Bon je ne vais pas faire une vidéo par semaine pour vous parler de l'expérience Millefeuille parce que ça va être trop répétitif. 
Le premier post est visible ici (vidéo tout ça). 

HUILE: 

Comme je vous le disais dans la vidéo, j'avais commencé à utiliser l'huile démaquillante Care Cara (trouvée sur le site mybbcreme) mais elle est sold-out. 
Après 3 jours d'utilisation de cette huile, je trouvais, sincèrement, que ma peau le matin était moins belle qu'avec l'huile de noisette (bio trouvée sur Aromazone), alors j'ai rebasculé sur le démaquillage à l'huile de noisette (que je  trouve certes moins pratique, rincer l'huile végétale est un poil plus épique) et je vois une très nette différence. 
De loin, je préfère me démaquiller avec l'huile de noisette, le résultat est, sur ma peau, bien mieux. 

SAVON: 

J'ai changé le savon d'alep liquide par le savon surgras de chez Avène (moins de 4 euros dans mon Leclerc le moins cher de France, de la galaxie et du monde...) parce que je trouvais que ma peau, s'asséchait un peu. Le problème a été résolu tout de suite. 

TONIQUE: 

Eau d'Avène ou d'Uriage. Une préférence pour l'Uriage (après ça pourrait être Serozinc de La Roche-Posay qui est aussi très bien).

SÉRUM: 

Après j'alterne (toujours pas acheté de sérum), soit je mets le gel d'aloé vera, soit je remets de l'huile de noisette en très petite quantité. J'adore depuis très longtemps les huiles sur le visage et remasser encore mon visage après, je trouve ça agréable et ne nous mentons pas, efficace sur la peau (je pense d'ailleurs que finalement les effets immédiats du "millefeuille" sont liés au massage... Enfin j'en sais rien mais il doit probablement y avoir de ça).

CONTOUR DES YEUX: 

J'en mets pas toujours (vu que je mets de l'huile partout et que pour le coup, je suis sûre de sa capacité nourrissante) mais si j'en mets c'est le soin apaisant Avène (meilleur rapport prix prix. Tmtc)

CRÈME DE JOUR: 

Hydrance légère, ma préférence à moi. La crème efficace par excellence. La crème qui se la raconte pas mais qui fait grave le taff. 

ET ALORS? 

Ben je suis toujours aussi ravie des résultats. 
Mes pores sont de plus en plus resserrés. Le matin je me réveille sans une trace de maquillage (ce qui était assez rare avec la bioderma par exemple, parce que mon khol a la particularité d'être hyper tenace, il m'en restait toujours un peu sous l'oeil, là, rien. Ca en est même impressionnant...).
J'ai le teint plus frais. Aucun bouton à signaler, mes cicatrices s'atténuent vraiment.
Me démquiller à l'huile me fait finalement gagner plus de temps que mon démquillage précédent. 
Je ne trouve pas ça contraignant, au contraire. Hier j'avais une soirée et avais fait un smoky de la mort et bien voir l'huile faire sa fête à mes fards en un rien de temps était vraiment agréable. 
Je n'utilise plus de coton (avec la Bioderma la consommation est quasi insolente) et c'est bien cool aussi!

Pour cette deuxième semaine, je continue à être hyper satisfaite et développe un APTSD (Amour pour toujours sans divorce) pour l'huile de noisette qui est, je trouve, une petite merveille pour ma peau. 

Salut les copains, bon dimanche. 

Love dans ton cou.

CONTINUER LA LECTURE

5.4.13

TENACE

carmen-kass-ss7 ezra petroni salopette


L'habitude c'est vraiment un truc tenace. 
Quand t'arrêtes de fumer, il t'est conseillé de ne plus jamais refumer une seule bouffée. Même 10 ans plus tard, parce que quoi qu'il se soit passé, le temps qui s'est écoulé, tu ne seras jamais un non-fumeur, toujours un ex-fumeur. Et un ex-fumeur peut vite basculer (il faut être vigilant et surtout peu orgueilleux sur la question).
Parce qu'il parait que le cerveau est redoutablement sensible à  l'habitude.

Je n'ai pas recommencé à fumer, mais je trouvais que c'était pertinent de parler du tabac pour parler de la compulsion et de sa redoutable incrustation dans le cerveau. 

L'autre jour, je me rendais compte que j'avais envie d'acheter quelque chose. Je n'avais pas besoin ou envie d'un truc spécifique, j'avais envie d'acheter conceptuellement quelque chose dont j'ignorais encore l'existence. 
Je cherchais, finalement, ce que je pourrais bien acheter...
Acheter pour acheter, précisément. Et il est là le point dans le difficulté de résoudre définitivement la question de la compulsion et de l'achat inutile.

Il faut organiser les choses dans son esprit et savoir que le cerveau a été habitué à gérer angoisse / ennui / vide / tristesse (l'un ou/et l'autre) par un déplacement de pensée vers un achat. 
Il se trouve que l'angoisse / ennui / vide / tristesse aussi profondément ancrés en nous, ont parfois trouvé soulagement dans de l'achat. 
Et puis l'achat c'est facile à faire, ça va vite et ça semble, sur le moment, une réponse adaptée, légère et satisfaisante. 

Je me demandais, vous aussi il vous arrive de vouloir acheter des trucs pour acheter des trucs? Qu'importe le flacon en quelque sorte...

Love. 

Bon week-end.




CONTINUER LA LECTURE

4.4.13

MACÉDOINE

Salut les copains, ça va?

Petite salade niçoise de ce qui s'est passé pour moi ces derniers temps...



Exotica



✔ J'ai acheté le magazine Paulette (après la guerre c'est le moins que l'on puisse dire), et j'ai découvert (encore après la bataille d'Austerlitz j'imagine) le groupe Exotica (Je découvre toujours plein de musiques dans les magazines... Tous... féminins y compris...)


Comment c'est trop bien, non?

La petite fan basqiue d'Elli et Jacno que je suis (après avoir vu Les nuits de pleine lune de notre adolescente Eric Rohmer), a écouté ce morceau en boucle (qui date de 2011, autant dire dans l'urgence musicale dans laquelle nous sommes maintenant, une éternité... ). La petite voix de Clara, les paroles (de la voix lâcheté... Non mais... ♥) et la musique derrière j'aime tout...
Le groupe donne d'ailleurs (toujours dans Paulette) ses 5 morceaux de musique "exotique" préférés, j'ai découvert une chanson (et l'album complet  Amour année zéro) d'Alain Chamfort (maman t'es contente?)  écrite par Gainsbourg, Malaise en Malaisie trop bien... Voilà, ça méritait d'être spécifié.

Un petit Anne cherchait l'amour (ou quand la pop française semble te susurrer à ton oreille "ramène une corde, j'ai un crochet" histoire de te mettre grave en pêche pour la journée!) pour se souvenir d'où tout ça vient!



(Personne n'aime à part moi peut-être...)


hmason-marron-h12-4

✔  J'ai pas les moyens, il coûte un bras (1077 Euros -__-) , un rein, un genou en bon état et une nuque sensuelle (cette blague ne s'arrêtera jamais...) mais ce blouson Mason d'Heimstone est délicieux. Vraiment délicieux. Ce rose et ce camel, sincèrement j'en rêve... Bon je remballe mes gaules, mais j'en rêve.
Si t'es riche et que t'as rien contre l'idée de me foutre la rage, il est vendu ici


HS_DavidBowie17_01_B chapeau Hedi Slimane

(Photo du chapeau de Bowie par Hedi Slimane)

✔ Vous trouvez pas que le chapeau est une des choses les plus difficiles à porter? Il ne suffit pas d'avoir une tête à chapeau (ce qui est relativement courant), non il faut avoir le cool en toi. Enfin je ne sais pas vraiment si c'est le cool mais je trouve que personne ne porte bien les chapeaux (le pire en hiver parce qu'en été, un petit panama ça fait toujours son petit effet). Il y a toujours un truc too much. Dans la mode, ma préférence va aux choses qui semblent n'avoir pas été pensées (ouais je sais c'est difficile et a plus souvent à voir avec l'attitude qu'avec un quelconque vêtement), alors que souvent le chapeau il encombre... Enfoiré!


✔ J'ai vu cette vieille série photo de De Niro par, encore, Hedi Slimane et j'ai succombé. Comme plein de gens de ma génération, j'ai une passion pour cet acteur. En plus il est quasi rital, ce qui, pour mon histoire familiale, est une grande fierté...


Robert_Di Niro _slimane

Robert_DiNiro_01_148_d slimande 2

Robert_Di Niro_01_243 slimane

Robert_Di Niro_01_075 slimane


✔ Je ne mets plus de vernis sur mes mains depuis 6 mois. Je ne sais pas bien pourquoi, mais après, peut-être 5 ou 6 ans de vernis quasi permanents sur mes mains, j'ai eu, comme qui dirait une overdose. 
À force de voir mes ongles faire peine, j'en ai eu marre. Aussi à force de voir des ongles aux vernis de plus en plus compliqués (et inabordables pour moi vu que j'ai la dextérité d'une petite fille de 2 ans et demie), j'ai renoncé... 
Et puis voir mes ongles courts, nus, c'est redevenu vachement bien. Comme à contre-courant...

vernis à ongles, blog missrenaissance.wordpress

(Au demeurant, cette manucure est très très chou... Trouvée sur le site Miss Renaissance... C'est moi ou il y a beaucoup trop de doigts en gros plans sur ce billet)

✔ J'ai découvert un site beauté américain vachement bien en cherchant des swatch. La nana est new-yorkaise (enfin je crois), tout ne me plaît pas tout le temps mais le blog est joli et je trouve qu'elle a beaucoup de goût... Son blog s'appelle Messy Wands.

messy wands


Messy Wands 3

Messy Wands 4

Messy wands 5

(Le Rouge noir de Chanel quand tu peux, c'est quand même canon sur la bouche...)

messy wands 2

Voilà c'est tout pour moi, c'était Marie. À demain.

CONTINUER LA LECTURE