MERCREDI 30 NOVEMBRE, LA MUSIQUE

30.11.11

tumblr_lugpymhLPe1qf0v58o1_500
Après la quantité de découvertes que m'a permis de faire le post du 16 novembre , il fallait renouveler absolument l'expérience. Je tenais à vous remercier, vraiment, je n'ai pas répondu à tout le monde en commentaire mais je jure avoir tout écouté (battements de coeur accélérés pour la version de Soko de la chanson d'Yves Simon, Joubert Singers, Mumford & Sons, Part Company, Pipilotti Rist, Camille, Bon Iver, Adriano Celentano et la merveilleuse chanson des Beach Boys Your summer dream). Alors encore une fois, mouchoir, reniflement, pudeur et merci. ♥

Une fois tous les 15 jours, c'est bien ça nous laisse du temps, non?



LA MUSIQUE DE LA SEMAINE

booba



Booba, Le bitume avec une plume

J'ai écouté cette chanson 1000 fois cette semaine.
J'ai écouté 1000 fois tout l'album, Temps mort, son premier album solo.

Vous savez à quel point j'aime Booba, j'en parle beaucoup, je place une chanson dés que je peux.

Ce morceau, je le trouve mortel!
Je suis venue hyper tard à Booba. Depuis NTM (rapport que je suis vieille), je pensais que le rap français c'était tout pourri.
Et puis le flow de Booba est quand même hyper particulier, un truc un peu machouillé auquel il est difficile d'être sensible comme ça, à brûle-pourpoint. Perso, je me moquais et n'aimais pas par principe.

Je n'écoutais que du rap américain, du vieux rap français (ou du rap français de babtou tmtc) et traitais allègrement le rap français.

Et puis un jour, Yassine probablement plus insistant qu'à son habitude, m'a redemandée d'écouter Booba.
C'était y a 3 ans. Et depuis j'écoute Booba pratiquement tous les jours et connais  de plus en plus de morceaux par coeur.

Et oui, je suis assez d'accord, Booba c'était mieux avant, mais comme il est devenu ma nouvelle "Mylène Farmer" (je suis fan depuis que je suis gamine, même si je n'aime plus ce qu'elle fait), je ne suis plus bien objective.



LA DÉCOUVERTE DE LA SEMAINE

Spank Rock


Spank Rock, Ta da

Mes amis parfaitement au courant de mon étrange tendance qui consiste à miauler à chaque fois que j'entends un morceau extrêmement moite, n'hésite pas à me le faire partager. Je ne connaissais pas du tout Spank Rock (producteur et hip-hopeur américain) jusqu'à ce que ma pote Marie-Cécile m'en parle. Sincèrement, je la remercie. C'est ma découverte de la semaine.
En farfouilant un peu, je me suis aperçue que ce mec est relativement connu, un duo avec Santogold, il a chanté avec Mark Ronson... Bref normalement des tas de choses qui auraient dû me le faire connaître alors que, ben, non, pas du tout.

LE SOUVENIR DE LA SEMAINE

bashung-jeune

Alain Bashung, L'apiculteur



Dés qu'il s'agit d'expliquer pourquoi je vénère Bashung, les mots me manquent.
J'aime Alain Bashung de tout mon coeur. Et j'aime beaucoup L'apiculteur.

LA LOOSE DE LA SEMAINE

sheryfa luna

( Oh mais mon chéri est trop grand et pis moi j'ai mis mon plus beau trench tout bien fermé pour que ça fasse seyant )

Sheryfa Luna, D'ici et d'ailleurs


Ou c'est moi qui ai vraiment des goûts plus qu'aléatoires ou alors c'est vous qui avez été un peu frileux avec vos loose de la semaine. Donc, histoire de décomplexer tout le monde, j'ai mis Sheryfa Luna (on pourra pas me reprocher de vous mettre bien hein?) et pour ne pas m'arrêter en si bon chemin, je voulais aussi vous dire que cette chanson, D'ici et d'ailleurs, je la connais par coeur. Ah, ça fait moins les malins d'un coup!

Maintenant, je m'en vais comme une princesse drapée dans ma dignité un peu éborgnée.

Et vous les chansons de la semaine?

Je vous embrasse.

A demain.

LES BASKETS ISABEL MARANT

29.11.11

punky-B, Sneakers Isabel Marant

( Photo prise chez Punky-B )



Les pompes en photo aka les famous sneakers Isabel Marant, normalement, vous les connaissez bien. Vous en avez bouffé, me trompe-je?

Vues partout sur la blogosphère, dans la presse, des tas d'ersatz ont poussé un peu partout dans les boutiques de pompes, on peut dire que sur ce coup là, Isabel a vraiment, vraiment cartonné.

Face à ces baskets, 2 camps existent. 2 camps sans réelle demie-mesure d'ailleurs:

- "J'adore, elles sont mortellement confortables et tellement cool!"

- "T'es sérieuse? C'est moche comme c'est pas permis, non?"

J'ai vu la première fois ces pompes dans un article que Elle consacrait à l'ouverture d'une boutique Isabel Marant à New-York.
La créatrice les portait sur une photo en craie et jaune fluo.

Toute de suite devant la photo d'Isabel, ces baskets c'était mes pompes, elles avaient été créées pour moi. C'est vrai que des fois, sentir le monde tourner autour de ma petite personne est hyper plaisant ^__^
Elles avaient tout pour me faire super plaisir.
Je porte beaucoup, beaucoup de baskets, alors là, on allait pas me la faire, ces pompes étaient faites pour moi.

À la fin du dit article on apprend qu'elles sortent en juillet dans les magasins.
En Juillet je serai à Noirmoutier, tant pis je patienterai...

Ce que je n'avais pas prévu c'est que tout le monde, tout du moins dans la blogosphère mode, aurait eu la même idée que moi -__-
Je sais on s'en fout, je sais dans la vraie vie les sneakers Isabel Marant, peu de chance de les croiser sur tous les trottoirs, mais je dois avouer que je suis deg. Vraiment deg. Et bim, tout le monde s'est mis à acheter les baskets parce qu'à la différence de moi, y a plein de filles sur la blogosphère qui ont nettement, mais alors nettement plus de moyens que moi.

C'est pire qu'un succès, c'est un raz de marée.

D'un coup, je n'arrive plus à me projeter dans les dites baskets avec autant de facilité.

Et puis il y a autre chose, leur prix. Je sais, on a tendance à oublier de plus en plus que certaines choses sont chères, et qu'acheter des chaussures à 400 euros (leur prix) ça n'est pas rien.
Alors, je dois me rendre à l'évidence, JE NE PEUX PAS M'ACHETER CES BASKETS. Elles sont bien trop chères pour ma bourse.
Les voir partout me rappelle à chaque fois un peu plus fort que moi je ne peux pas me les payer.

J'y renonce en disant que je les ai trop vues et qu'elles m'ont lassée mais dans le fond et honnêtement si j'y renonce, c'est parce qu'elles sont trop chères pour moi.

Ca fait un an et demi que ces baskets sont sorties, il y a eu une version à scratch, des lacets, des variations, et moi, de loin, même si je me convaincs du contraire, je les aime toujours autant... Putain!


Je vous embrasse très fort.

A demain.



HONNÊTEMENT

28.11.11

Nan_Goldin

 ( Photo de Nan Goldin, ça faisait très longtemps) 


(Y a pas à dire, Gonzales au piano ça a de l'allure...)


Il y a quelques années j'ai été très très troublée par un garçon. À peu près comme pour la Terre entière, ça m'a fait perdre tous mes moyens. Incapable d'avoir un cerveau, une répartie, une sensibilité juste et d'autres choses très utiles au quotidien, j'ai ramé comme c'est pas permis. Je me sentais amputée de tout ce qui fait que normalement je suis une personne qui parle, qui fait des blagues ou qui sait suggérer.

La seule chose dont j'étais capable, c'était regarder le dit garçon à distance en priant de tout mon coeur et en serrant mes mains très fort pour que tous mes souhaits se réalisent et qu'il se passe enfin quelque chose. Une chose moite de préférence. Pourtant, je ne me levais pas, je ne faisais que regarder, vivre la chose de loin.


Il faut croire que j'aime le bovarysme, mais en fait, non, ça n'a rien à voir avec ça, ça a plus à voir avec... Avec l'honnêteté de mes sentiments.
Ou plutôt à voir avec la peur du refus (ou du râteau).

Une après-midi, Karim, mon ami et moi buvons un thé (ou un café trop sucré mais ça ne change rien à cette histoire) et je lui raconte. Je lui fais part de mon trouble, du coeur qui bat, des jambes qui se galèrent et de mon cerveau particulièrement con. Il m'écoute et me demande quand je vais enfin être sincère avec ce garçon et lui dire ce que sa présence provoque en moi.

Sa question me parait brutale, je lui fais part de mon coeur, de mon sens du romanesque et lui me parle retour à la réalité. Oui retour à la réalité, alors que pour moi impossible de dévoiler la moindre chose, je n'en suis absolument pas capable. Je préfère attendre. Au cas où!

J'explique mon point de vue à Karim: j'ai tellement peur d'être face à un refus que jamais je ne ferai quelque chose. J'ai trop peur, je ne m'en remettrais pas, mon ego serais en miettes si cela arrivait... Bla, bla, bla.

"Mais c'est complètement con ce que tu dis, si ce garçon te plaît, ce n'est pas une preuve de faiblesse. Ce n'est pas quelque chose contre lequel tu dois lutter, comme une déviance. Ce n'est pas une honte le sentiment amoureux, c'est plutôt le contraire. Ne rien dire c'est comme considérer que tes sentiments ne méritent pas d'être dits à voix haute, dans la réalité, hors de ta tête, comme s'ils étaient mauvais. C'est dommage Marie, c'est une force, peu importe ce qui se passe, ce que pense ce garçon de tout ça, ça ne change rien, ce que tu ressens n'a rien de honteux, tu n'as pas à le cacher ou à faire genre. À force d'avoir peur de se faire un peu raboter l'orgueil, quel vilain mot, on se met à ne plus jamais rien vivre. C'est complètement con. Sois fière de tes genoux qui tremblent et de ta bouche sèche, des trucs de la vie quoi!".

Finalement je n'ai rien dit à ce garçon. Il ne s'est rien passé et ce n'est pas bien grave.

En revanche, je n'ai pas oublié ce que m'a dit Karim ce jour là, j'ai même mis un bracelet un peu moche autour de mon poignet pour prendre un engagement envers moi-même, celui d'avoir le sentiment amoureux honnête, j'assume mon trouble avec fierté. Et si ça ne marche pas, tant pis, c'est pas si grave.

Je ne sais pas pourquoi j'ai pensé à ça ce soir ni même pourquoi j'ai voulu en parler sur ce blog.

Je vous embrasse et à demain.




LE DIMANCHE ON PEUT FAIRE COOL?

27.11.11

6032742905_6c8eb86781_z

(Il tue ce vernis hein... Trouvé sur le site The liquor storeet plus précisément dans le "blog d'Eva)



(J'aime beaucoup, et encore maintenant d'ailleurs, le premier album de Gyneco. Et surtout ce morceau, Nirvana)

Un post en forme de macédoine pour ce dimanche.

Quelques photos avec de toutes petites légendes avant que les affaires reprennent, demain!

Sur le site The liquor store (encore) j'ai vu deux ou 3 trucs qui tuent.

Ce gilet. Non mais ce gilet mon pote, c'est ça que je veux tricoter.

http-::www.theliquorstore.fr:michael:

Michael a la sape plutôt cool.

5778806838_2755996365_z


Vans Vault Taka Hayashi x Pendleton Limited Edition.

(Vans Vault Taka Hayashi x Pendleton Limited Edition)


http-::www.theliquorstore.fr:michael: bis


(J'y peux rien, la Vans usée ça me rend toute chose. La Keds me fait ça aussi. La tennis épurée, élimée c'est la perfection. C'est la raison pour laquelle il ne faut surtout pas en acheter des tas, il faut qu'elles aient le temps de s'user. De toutes façons, même si la mode s'obstine à nous dire le contraire, les vêtements sont plus jolis quand ils s'abîment...)


pattismith33


Ma mère était fan de Patti Smith. La mode a l'air assez fan de Patti Smith également. En photo, chez Jak & Jil qui fait des trucs un peu chelous avec son site...


Je ne connais pas vraiment le magazine Pop Africana mais les photos sont cool.

popafricana-cover
pop africana


Justement, en parcourant le blog de Pop Africana Magazine, je suis re-tombée sur ces photos de Francesco Guisti que j'aime beaucoup.

Francesco-Guisti-sapeur


Et découvert ces photos de Jackie Nickerson, photographe que je ne connaissais pas.

Jackie Nickerson  3Jackie Nickerson 1


Jackie Nickerson 5Jackie Nickerson 4


Allez une chanson old school, une claque sur le tarp' et au lit.



Love.

PS: Je réponds à mes commentaires en retard demain, je ne snobe personne, promis!

POCHOIR AU SCOTCH (GLAMOUR) POUR TOI GOGOLE DE l'EYE-LINER

25.11.11

Photo 681
(Tiens et si je sifflais nonchalamment devant mon photobooth. Qu'est ce que je sifflerais bien? Les copains d'abord, voilà du Brassens. C'est bien c'est terroir.Genre!)




(Attendez les mecs c'est week-end, c'est donc Georges Michael)

Bon ben ça marche... Pour les nunuches comme moi (vu que j'insultais l'eye-liner, ça en dit long sur mon désespoir ), le scotch est un ami non négligeable de la dextérité.




Vidéo d'abord vue dans un tweet d' Hélènepuis sur le blog de Valentine.




Bon week-end les copains!

C'EST DU MASOCHISME OU C'EST AUTRE CHOSE?

24.11.11


ELLE 5ELLE 3

ELLE 2ELLE 4


Le magazine Elle, en l'occurrence son côté "web", aka Elle.fr, a encore énervé son monde hier.
Et puis énervé, énervé.
Sur Twitter, apparaît le hashtag #UnfollowElle (qui comme son nom l'indique suggère de unfollow le compte Twitter de Elle) en mettant en avant tous les aspects les plus misogynes du magazine et la manière dont il conditionne les femmes à vivre dans des névroses liées à l'apparence, à la norme, à l'âge, bref à être toujours malheureuses de ce qu'elles ont et de ce qu'elles sont. Et c'est vrai Elle et certains autres féminins réussissent cette invraisemblable mission de parler aux noms des femmes de femmes qui n'existent pas tout en insistant sur ce point fondamental de la norme.

Alors qu'est-ce qu'il s'est passé sur Elle.fr?

Et bien il s'est passé Ca. Une journaliste parle des "rondeurs" de Kate Winslet, de la manière dont elle sait les mettre en valeur, "sans jamais rougir de ses jambes moins fines que celles des minettes hollywoodiennes", de la manière dont elle n'hésite pas à mouler son corps "alors que certains crieront au scandale" tout ça tout ça.
Bref rien de neuf sous le soleil, Elle magazine parfois malade de l'image, nous serine en nous expliquant qu'il faut accepter son corps, tiens regardez cette Kate Winslet, elle, elle le fait.

Sauf que Kate Winslet, elle est un peu super bonne quand même. Elle fait quoi, un 38! Merde, si elle est ronde avec un 38 et avec ce corps là, c'est un peu chaud pour les autres, les vraies nanas de la vraie vie après 15 ans.

Pour conclure, je vous mets cet article en lien que j'ai bien aimé ici .

Pour tout vous dire, l'évocation de cet article n'est qu'un support dans ce post, ce n'est pas tout à fait de ça dont je voulais vous parler, je l'ai déjà fait de nombreuses fois, donc bon, faudrait pas virer relou.

Les fois où j'ai traité les magazines féminins et leurs absurdes critères ici, vous avez été nombreuses à me parler du magazine Causette dont le slogan est "le magazine plus féminin du cerveau que du capiton".

Plusieurs fois je l'avais trouvé en kiosque, mais je n'avais jamais été tentée de le prendre.
Pas convaincue par les couvertures, j'en étais restée à l'achat de magazines "misogynes" dit pourtant féminins, en pestant devant le regard qu'ils portaient sur la féminité. C'était déplorable, mais je revenais, inlassablement, tout en étant sûre d'être déçue.

Et puis, je me suis dit que non, maintenant c'est stop, je déteste ce que véhicule certains magazines féminins, et bien c'est simple j'ai qu'à arrêter de les acheter, "le moitié victime moitié complice comme tout le monde", commençait à me gonfler.
Mon ambiguïté sur la question m'inquiétait.

Alors j'ai acheté Causette. Le magazine est un poil cher (ce qui est lié à l'absence de pub si je me souviens bien) et je commence à le feuilleter.

Ce que je vais dire est terrible et me surprend moi-même, mais je n'ai pas aimé ce magazine. Enfin pas vraiment. J'aurais aimé dire le contraire mais je me suis ennuyée en lisant Causette, je l'ai trouvé trop... je sais pas comment dire mais la futilité me manquait. C'est pas que je n'aime pas les sujets futiles, j'adore ça, c'est souvent le traitement qui me plaît moins. Encore cette histoire de norme véhiculée, mais les sujets en soi, dans les magazines de mode / féminins que je lis, me plaisent, c'est ce dont je me suis aperçue en lisant Causette. Je ne dois pas être le coeur de cible, ce n'est pas que je n'aime qu'on parle féminisme, au contraire même, mais là, dans le magazine, ça m'ennuyait.

Je me sentais plus cohérente avec ce que je pense mais je m'ennuyais.

Non mais tu vois où on en est! Je veux tout et son contraire.

Ca doit bien exister un magazine féminin futile et qui laisse libre tout le monde de faire comme il veut, non? Et drôle aussi, parce que vraiment je ne vois pas comment on ne peut pas avoir d'humour dans le traitement de ces sujets là.

Il y en a un que j'aime bien, sauf que ce n'est pas un féminin, c'est GQ. Alors ok, c'est pas Le monde diplomatique mais je prends toujours beaucoup de plaisir à le lire et je ne le trouve jamais vraiment anxiogène pour son coeur de cible, la gent masculine.

D'ailleurs il y a un article qui a retenu mon attention dans l'avant-dernier numéro, celui avec Daho en couverture dont je voulais vous parler, mais je vais y revenir, là, ça commence à faire long.

C'est pour ça que je me demandais si finalement, je n'étais pas un peu maso à racheter toujours ces féminins contre lesquels j'adore pester...

Je vous embrasse.






SOUVENIRS LIPSTICK

23.11.11


photo (5)


( Rouge à lèvres MAC, Impassioned)




Post qui suinte l'égo je préviens.

Je voulais vous parler de rouge à lèvres, de mes quatre préférés, ce qui fait de ce post, un post à l'importance majeure.

Depuis que j'essaie de me rougir les lèvres, j'ai découvert qu'il y'a effectivement des couleurs qui nous vont mieux que d'autres dixit Marie, 32 ans.

Moi, ceux que je préfère ce sont les rouges, plutôt orangés mais les plutôt rosés me vont mieux.

Enfant, ma mère avait une copine, elle s'appelle Sophie. Elle était esthéticienne. Sophie c'est la belle nana qui prend soin d'elle. Elle était très bronzée à l'époque (un problème avec les UV, mais quel problème?), toujours pépètte et portait un vrai rouge à lèvres orange. On est en 1988, ceci expliquant cela. Ce tout petit événement dans ma vie d'enfant est resté gravé dans ma mémoire esthétique, pour moi le rouge à lèvres orange presque fluo c'est vraiment la classe.
Donc, j'ai acheté celui qui semblait s'en rapprocher le plus, le Morange de chez MAC . Bon c'est pas glorieux sur moi. Ou alors j'ai pas encore trouvé le bon teint qui va avec.

Mais c'est un très bel orange, flashy, à la Sophie qui fait des UV (et qui devait probablement porter des pâlmiers avec des chouchous à pois. J'adore)

photo (3)



( Velvet Matte Lip pencil Dragon Girl de chez Nars, acheté grâce à (ou à cause, ça dépend de quel point de vue on se place) Georges )

Le rouge à lèvres c'est un maquillage qui se voit, surtout quand il est très rouge (ou très orange) et c'est étrange mais malgré ma trentaine passée, j'ai encore beaucoup de mal avec les choses connotées très femme.
Dans le jour d'avant consacré à Donatella Versace, on voit avant le défilé, Garance Doré  expliquer en substance que la mode de Versace s'adresse aux femmes qui n'ont pas peur de s'habiller en vraies femmes fatales.

J'ai quand même du mal à me féminiser. Je mets ça sur le compte de mon goût absolu pour le confort, mais il y a sûrement autre chose. Difficile d'assumer? je ne me sens pas prête?
Je ne sais pas s'il s'agit d'un élément lié à ce que je pense être "normal" ou si c'est vraiment quelque chose que je veux faire mais que je me refuse.

photo (6)

( Rouge d'Armani couleur 400 )

Alors mettre du rouge à lèvres pour moi devient une manière de me challenger. Comme beaucoup d'entre vous (plus du côté des oestrogènes que de la testostérone il me semble), j'ai passé un collège à me mettre raccord avec mes copines pour me mettre en jupe. Pas question de se déguiser en fille toute seule. Donc, l'une d'entre nous, sûrement dans un souci de sortir avec un Kevin d'une 5ème F, se met en tête de mettre en jupe (séduire) mais pas question de passer pour n'importe qui (une facile), elle suggère à ses copines que demain, c'est journée jupe. Ah ouais, bonne idée. Même si t'es moitié chaude, tu t'alignes sur la décision prise, pour une fois que t'as l'occasion de mettre la jupe que ta mère t'a acheté chez Benetton (oui avant Benetton ne faisait pas que parler de lui, il vendait des vêtements aussi!), faut pas se priver.

Ca c'est le collège, au lycée, plus autonome, je ne compte plus le nombre de fois où j'ai été habillée beaucoup trop court... Je tâtonnais!

Et bien il faut croire que même si on fait genre avec nos artefacts d'adulte, on est toujours plus ou moins  les mêmes. Dans un de mes super bouquins de développement personnel, le psychiatre écrivain expliquait que le plus compliqué dans la gestion de nos relations et sentiments c'est que celui qui décidait en nous avait 6 ans...

Tout ça pour dire qu'apprendre la joliesse de soi c'est pas si facile. Il y a un article dans le Marie-Claire de cette semaine "on est pas mal, comment on devient belle", ben je crois qu'il y a un pas à faire avant, accepter de le devenir. Sans vanité ni narcissisme, juste de manière apaisée, globale. Mais pour ça, il faut se forcer, un peu au début. Avec du rouge à lèvres, par exemple!

photo (2)


(Mon préféré, Rouge à lèvres Terrybly couleur 200, Frenetic Vermillon. Cette couleur est parfaite pour moi, et la texture, mortelle. Ma préférence donc)


Je vous embrasse bien fort.

Merci pour vos mots d'hier.

<3

PS: Je sais on voit moitié bien les vraies couleurs, mais j'ai pas de reflex, j'ai un iphone, et... Bref tu vois quoi!








PETITE PANNE

22.11.11

streetstyle6257-web



(Je ne sais par quel miracle le cinéma de Christophe Honoré réussit à me séduire tout en m'énervant en même temps.)

Ceux qui me lisent depuis longtemps savent que des fois je suis un peu en galère pour écrire des trucs et des bidules sur ce blog.

Tears2_Web-443x540Tears3_Web


020044


028022

(Ma passion, Band of outsiders )

Je change de méthode, plutôt que de me laisser abattre, j'ai décidé de poster les milliers de photos que j'ai en stock et qui étaient sensées m'inspirer dans ces moments "off". Ce qui tombe à pic, vous en conviendrez.

MAdonna

madonna2

(Je ne me lasserai jamais de Madonna)

En plus aujourd'hui ça fait un an que j'ai arrêté de fumer. "Happy birthday to you mes nouveaux poumons qui se reconstruisent, happy birthday, vous kiffez hein!".







Je vous embrasse.

Et je ferai mieux bientôt.

Love.





MAISON MEXICAINE

21.11.11

10_5_08_Nico_Francesca_Mex2845


10_5_08_Nico_Francesca_Mex2830


Je n'ai jamais fantasmé sur une maison, je suis hyper nulle en déco (chez moi c'est ambiance est-allemande dans ses mauvais jours, c'est dire), pourtant quand je suis tombée il y a déjà longtemps, sur les photos de la maison de Nicolas Malleville & Francesca Bonato, je me suis tout de suite vue dresser deux ou trois flamands pour faire de la course de flamands roses avant de rentrer dans ma super maison.

10_5_08_Nico_Francesca_Mex2843


Rentrer, regarder ma merveilleuse maison, me moquer de mes goûts décoratifs ex est-allemands (ah ben attendez, je suis nettement montée en gamme pour le coup!), rire, choisir une veste en grimpant sur une échelle de pompier, prendre une bd, grimper dans le hamac, et... Et kiffer.

10_5_08_Nico_Francesca_Mex2893


10_5_08_Nico_Francesca_Mex2831


Cette maison mexicaine, c'est un peu la maison de mes rêves et le pire, c'est que je croyais ne pas en vouloir de maison!

10_5_08_Nico_Francesca_Mex2833


10_5_08_Nico_Francesca_Mex2836


Bonne journée.

(Post court, efficace et vendeur de rêves)

Photos prises par The Selby 

PS: Merci très fort pour tous vos conseils de musiques. Je ne suis qu'à la moitié des écoutes, à cause de cette conne de vie sociale, mais je vais aller au bout, promis.

MERCREDI 16 NOVEMBRE, LA MUSIQUE

16.11.11

Cassettes

Je ne sais pas si je vous l'ai déjà dit mais je crois que la chose la plus importante sur Terre pour moi, c'est la musique.

Alors j'ai eu envie de lancer une rubrique partage sur ce blog. Découvrir encore et encore de nouvelles musique m'émoustille vraiment.

Alors voilà ce que je veux faire,  chaque semaine,  vous faire partager 4 musiques:

- la musique de la semaine (la chanson qui résume ma semaine)

- la découverte de la semaine (une nouvelle chanson entendue que j'aime bien)

- le souvenir de la semaine (une chanson que j'ai beaucoup écoutée)

- la loose de la semaine (une chanson de la honte que, y a rien à faire, je ne peux m'empêcher d'écouter avec ravissement. Mais c'est la honte!)

Hier soir, en lisant le dernier GQ (le magazine. J'aime beaucoup GQ, je prends toujours beaucoup de plaisir à le lire. Sûrement plus que n'importe quel magazine féminin), je tombe sur un article où des "célébrités" parlent de la "musique qui a changée leur vie". Je lis tout ça avec un plaisir sans nom. J'adore entendre (ou lire) les gens parler de ce qui leur titille l'âme, la chair de poule et la vie. J'adore au point de trouver que c'est probablement les choses les plus importantes que peuvent dire les gens.

Donc, comme la musique est probablement la chose la plus importante pour moi, qu'entendre parler votre âme (la vraie je veux dire, pas celle qui fait genre!) est ce qui me trouble aussi le plus (on pourrait penser que j'en fais des caisses là, hein? Alors qu'en fait pas du tout!), vous pourriez partager vos musiques à vous avec les autres et avec moi. Vous en dites quoi?

Pour chaque chanson, je vous expliquerai pourquoi celle-ci et ce qu'elle veut dire pour moi. Si vous avez envie et si vous avez le temps, je serai ravie que vous fassiez la même chose.

LA MUSIQUE DE LA SEMAINE

Daho & Jacno

(Daho en photo avec Jacno)

Quand j'étais petite, ma mère aimait déjà Etienne Daho. Tout ce que je savais de lui, c'était que sa voix était parlée, presque chuchotante et que son allure était vraiment très chic.
Etienne Daho est quand même hyper chic hein. Même avec ses rouflaquettes, il est chic. Et grande, je l'aime encore plus Daho.

Je n'ai découvert son premier album, Mythomane, que très récemment.
Je l'aime beaucoup.
Et notamment la chanson éponyme, Mythomane.
La version originale est vraiment chouette, vraiment 80's avec son saxo, ses claquements de doigts (oui avant on claquait des doigts quand une musique nous plaisait) et sa mélodie touchante.


Il y a la version live, de 2008 dasn la salle Pleyel, vraiment mais alors vraiment très belle. Sûrement plus classe.
Finalement je ne sais pas laquelle je préfère.


«Ma vie n'est pas à se tordre de rire, j'y emploie tout mon temps pourtant...»



LA DÉCOUVERTE DE LA SEMAINE


Willie hutch


C'est bizarre parce que des fois, t'as l'impression d'avoir une connaissance hyper transversale de certains styles musicaux.

Quand je suis tombée chez Timai , sur cette chanson de Willie Hutch, je suis tombée des nues. Ce mec est super connu et je ne le connais pas, je n'en reviens pas... Vraiment je n'en reviens pas, vachement présent dans des films de Blaxploitation , ce mec est une vraie star.
Et ce morceau, mais ce n'est clairement pas le seul, est une tuerie!


LE SOUVENIR DE LA SEMAINE


massive-attack


Jeune adulte, j'ai eu ma grande période trip-hop. Portishead, Nitin Sawhney et surtout Massive Attack!

En 1993, ma copine Sophie vient de voir le film Sliver, un nanar érotique avec Sharon Stone et un des Baldwin . Une chanson dans le dit film a retenu son attention, c'est le tube du premier album de Massive Attck, Unfinished Sympathy. Elle et moi, on l'a saigné. C'est vrai que ce morceau est mortel, mais je lui ai toujours préféré Be thankful for what you got, surtout le remix par Paul Oakenfold Remix aka le perfecto mix. j'ai ré-entendu ce remix sur une de mes vieilles compilations, j'étais ravie.




LA LOOSE DE LA SEMAINE

patrick fiori


La loose de la semaine est, de toutes façons, injustifiable. Donc à vous de voir, mais moi, je n'y arrive pas. J'aime pas Patrick Fiori, mais la chanson Que tu reviennes, je l'aime bien.
Voilà voilà.




Bonne journée.

Kiss my blue sky.

Et vous alors, vos musiques de la semaine, c'est quoi?

Une Chic Fille All rights reserved © Blog Milk - Powered by Blogger