_DSC0147

POURVU QU'ELLES SOIENT DOUCES... LES FESSES BIEN SÛR...




Intérieur/ Jour/ une chambre avec des meubles rustiques (relativement moches, soyons honnêtes)/ Boulevard des clips, émission culte des 80's et 90's en fond sonore et visuel

Chez Mamie. Un dimanche matin. En pyjama. un pyjama moche. Peut-être même une chemise de nuit, mamie insiste toujours pour que j'en porte, elle trouve que ça fait plus fille...

Je préfère regarder la télé toute seule dans sa chambre, comme ça je peux danser, chanter en play-back et en yaourt, en me regardant dans le miroir. Savoir si je suis belle. Savoir si je suis moche. Savoir si je suis mi-figue mi-raison. Savoir qui je suis.

J'ai pas tout à fait 9 ans.

Maxime Leforestier, Ambalaba...
David et jonathan, Est ce que tu viens pour les vacances...


Ne pouvant guère danser là-dessus, je préfère regarder ma pupille qui se retracte quand je mets la lumière de la lampe-torche dans mon oeil... Je suis une enfant unique, et souvent, quand t'es tout seul comme enfant, tu t'ennuies. Tu fais des trucs qui sont très centrés sur ta toute petite personne... Vu que personne ne peut te regarder avec un vague mépris pour te faire comprendre que c'est un peu too much ce truc de pupille qui se dilate, alors t'y vas sans retenue.

_DSC0157

Après la pub, un drôle de clip se met à commencer à la télé.
Une queue de cheval rousse, un gros noeud en satin la terminant, une forêt très verte, une lumière froide d'aurore, du sang qui a séché sur une chemise à jabots, des seins, des chevaux qui courent, une armée qui parait vieille, des putes trop maquillées (comme dans une mauvaise illustration des rues londonniennes et des meurtres de Jack l'éventreur), du crêpage de chignon, une musique qui me reste en tête.

_DSC0151

C'est le premier contact que j'ai eu avec Mylène Farmer.
A la seconde, je suis devenue fan (mais genre pour de vrai).
Le clip de Pourvu qu'elles soient douces est d'une très grande importance pour moi. Je me souviens avec précision de ce qu'il a provoqué à moi.
Pas la moindre idée de pourquoi, alors que j'avais 9 ans, la musique de Mylène Farmer, son univers, sa glauqerie, ont trouvé écho en moi...

J'ai tout écouté, tout acheté, tout collectionné, tout analysé, tout découpé pour le coller dans un cahier et le lire, le relire, admirer mon art délicat du collage, j'ai tout appris par coeur, j'ai tout chanté, et chanté...

_DSC0199

Et après, seulement après, j'ai commencer à flipper.
Aimer Mylène Farmer, c'était aussi avoir peur d'elle.
Peur comme vous pouvez même pas vous imaginer.
Être fan et avoir peur, c'est coller des posters sur chaque millimètre des murs de ma chambre, regarder avec fierté ce que j'ai fait avec les feuilles du Star ♥ Club de Septembre 89. Mais c'est aussi passer la nuit à faire une insomnie en voyant le regard sur-flippant de la chanteuse...
Et c'est, donc, tout décrocher du mur, de chaque millimètre, le lendemain. Avec maman qui s'était faite narquoise pour l'occasion.

_DSC0172

J'ai été fan et apeurée pendant près de 10 ans. Un peu plus même...

J'ai eu 31 ans le 25 Juillet et je sais que j'ai vieilli parce que j'ai plus peur de Mylène Farmer...

Je porte:
- Perfecto Zara, toujours le même, 139 EUROS.
- Un jeans slim, de chez H&M, 39, 99 EUROS.
- Un débardeur long, d'Angel, gratos donc.
- Des boots achetées sur La Redoute, 64 EUROS.
- Une fleur H&M, 2000 EUROS... Pratiquement.
- Un panier de Marrakech, moins de 15 EUROS.

Je vous embrasse.
_DSC0130

TRENTE ET UNE FOIS LE TOUR DU SOLEIL...



Mon anniversaire est une chose tellement importante pour moi que je harcèle tout le monde pendant des jours et des jours.
Mais je harcèle, je harcèle quoi...

_DSC0079

Je suis allée en Bretagne (vu que je suis en Vendée et c'est pas comme si c'était une région qui me plaisait autant que la Bretagne...), voir mes amis, mettre de l'eau salée dans mes cheveux et un peu moins de noir sur mes yeux...


Mon thème du jour était très clairement miss t-shirt mouillé et comme sous mes t-shirts pâles, presque transparents, je ne mets que des sous-vêtements noirs, on était au top de la décence...

_DSC0081


Il faisait beau, fait pas si courant dans le Finistère...

Je porte un short H&M kid, toujours le même, à 17 Euros et des brouettes.
Un t-shirt H&M Men, à 14,99 Euros acheté il y a deux bonnes années.
Une veste AA, la grise chinée, perfection de couleur... Et je suis extrêmement premier degré! Elle coûte 42 Euros il me semble.
Et les pilote.

_DSC0088

Un peu comme à 30 ans, finalement, je ne suis qu'imposture.

_DSC0105

_DSC0083

_DSC0117

Je vous embrasse. Très fort. J'vous kiss, j'vous love!

COMMENT C'EST VENU...




Il y a de cela 2 étés, je revenais de mon activité professionnelle estivale, épuisée.
Je conduis la voiture avec mon plâtre pour aller chercher mon amie Aline à la Baule.

Aline est avec une amie à elle, Justine, une jolie danseuse blonde aux goûts vestimentaires qui, d'un point de vue personnel, font très, mais alors très plaisir.
Arrivée à la Baule, je cherche la plage, je vois des minettes à headbands, spartiates, wayfarer (ben quoi on était en 2008... Et rien n'a changé...) dans tous les coins de la ville, je sens tout de suite que je ne suis pas dans un endroit où le mot d'ordre est "coolos, je vais juste porter le bob que le vendeur m'a donné quand j'ai acheté ma Twingo". Non, clairement à la Baule ça se sape et c'est pas les deux mois passés dans le fin fond breton (même si vestimentairement parlant, la Bretagne est une région intéressante) qui vont me rassurer.

Je me sens:

1) moche
2) fatiguée
3) moitié crawouède
4)plâtrée
5)moche
6) mal fagottée, trop sobre, trop casual... Non soyons honnêtes, je suis une no-look à la Baule, trop fatiguée pour faire un quelconque effort.

J'arrive enfin à me garer, je vois Aline un grand jupon blanc sur les hanches, un haut de maillot de bain coloré et un grand sourire me faire signe.
Je la serre dans mes bras, vois comme elle est bronzée, ça lui va bien.

On va vers la plage, Justine, son amie, est là. Elle me la présente.
On discute, je crois que je bois un Coca, vais mettre les pieds dans l'eau et reviens m'asseoir avec elles.

Justine est douce, souriante, sa blondeur est parfaite, elle a ce truc dans le visage qui fait qu'elle est à part, une beauté tranchée, quelque chose qui me parle, c'est joli les visages qui ne se confondent pas.

Elle lève son bras pour amener son verre à sa bouche et là, je vois ses doigts.
Ses ongles sont d'un corail flashy funky.
Je bloque. Je n'ai, à l'époque, encore jamais vu cette couleur.
Je porte déjà du vernis, rouge ou noir la plupart du temps, mais là, c'est ma couleur de la vie entière que j'ai en face des yeux, et vu que j'ai le sens de la mesure...

"Oh ça, c'est une connerie de vernis Mavala, la couleur Nice, acheté en pharmacie" qu'elle me dit.

Les filles qui portent le bon truc au bon moment n'ont jamais l'air de l'avoir fait exprès, c'est toujours des mots comme "connerie", "vintage", "fripe", "Deux euros ça" qu'elles nous disent... La grâce dans le fond, ça a l'air de n'être qu'un accident, jamais une fierté.

Je porte encore ce vernis ce soir... C'est celui que je porte le plus et de loin.

(Je trouve que parler des moments où les goûts, les vêtements sont devenus nôtres, c'est joli... Ca vient toujours de quelque part, non?)
magnes

TOUT OSER...





Bonnie (c'est un si joli prénom) pensait pourtant avoir tout osé.

Les escarpins Louboutin, la jupe tellement courte que la qualifier d'indécente serait encore bien en dessous de la vérité, des fleurs par milliers (la plupart en tissu), pour colorier ses cheveux, pour marquer sa (légère) différence, des boucles d'oreilles en argent, en or, en toc, des vestes en cuir tellement douces qu'on dirait de la peau humaine, des semaines à ne pas avoir suffisamment d'argent pour manger autre chose que des patates, du gloss outrageusement posé sur ses deux lèvres, des yeux noir charbonneux comme de la suie... Et dans les grands jours le rouge star de chez Chanel. Oui, Bonnie a tout osé.

Bonnie a tout osé pour être une femme. Elle n'a pas hésité à cocher les cases des "choses qu'il faut avoir" une fois qu'elle s'était assez privée, pour enfin l'avoir devant ses yeux, dans l'armoire, autel d'une féminité qu'elle avait construit à la sueur de sa carte bleue et au détriment de sa dignité (la construction des autels nécessite toujours des sacrifices, non?)

Elle avait tout ce qu'elle savait pour être enfin Femme...

Être une femme dans sa salle de bain, dans son salon, en coupant les poivrons, en se regardant dans le miroir de sa chambre après avoir, bien sûr, pris soin d'allumer quelques bougies. Il ne fallait surtout pas oublier d'adoucir les traits et d'érotiser le corps pour commencer le rituel. Le rituel de la femme. Comme dans le dessin animé Gigi, même si Bonnie n'avait pas besoin de tourner sur elle-même pour se transformer en hôtesse de l'air aux belles jambes. De toutes façons, Bonnie, elle a peur de l'avion, alors faire une pirouette pour se retrouver dans un Boeing, elle n'en avait aucune, mais alors aucune envie.

Oui parce que, être une femme dans la rue, avec ses amis, ses amants, son piètre courage social et son incapacité à assumer ses goûts et ses envies, Bonnie, elle ne l'avait encore jamais fait.

Et pourquoi elle ne le fait pas Bonnie?

Parce qu'elle a peur pardi.

Peur d'être trop regardée. Mais aussi ne pas être regardée.

Peur de glisser et de se tordre le genou en public et que là, bien fait pour elle, tout le monde se rendrait enfin compte qu'elle n'est qu'une imposture.

Ah et puis elle a peur d'être encombrée aussi (elle a horreur de ça) ou étriquée ou sanglée, bref pas très à l'aise.

Être femme, ça lui fait peur, ça a l'air plus compliqué que de sourire et de mimer la sensualité dans une petite chambre.
ll y a trop d'enjeux, trop de choses à gérer, à négocier, trop de réponses à apporter, trop d'implications, plus le droit de faire pipi debout près d'un arbre, la féminité, on dirait qu'une fois qu'on l'a montré aux autres, après ils n'en attendent pas moins de nous.

Quand elle écoute Metal Heart de Cat Power et qu'elle joue à la sensualité, elle aime bien , même que des fois Bonnie elle se trouve belle, mais hors contexte, c'est sûr, elle serait ridicule.

Bonnie trouve qu'il est nettement plus facile d'acheter sa féminité que d'incarner, que d'être un vrai individu complet, complexe et nuancé.
Et ça fait 30 ans que ça dure...

Plus que 3 jours et cette fois, elle aura fait 31 fois le tour du soleil Bonnie.
C'est pas comme si c'était important dans le fond ce truc qu'elle ose pas, c'est pas comme s'il n'y avait pas des choses plus graves, des moments où être courageux d'être soi est plus... Plus vital...
Mais ça semble être une guerre intérieure, tiraillante et parfois violente que de montrer et d'être fière de qui elle est Bonnie...

Je vous embrasse très fort.

La photo est, je crois, de Jak & Jil.
_DSC0088

(Je vais poster 2 fois, vu que j'ai pas pu dimanche. Et lundi)...

POST DE LUNDI...





Remarquez comme rien n'est glamour dans mon environnement.
Des tentes. Moitié orange. Moitié bleues.
Mais il faisait tout de même beau.

Et oui, je n'ai rien à dire en ce lundi, parce que je dois poster dans un bureau qui n'est pas le mien et que ce n'est pas très agréable. Et surtout que je suis une grosse chochotte qui a la créativité susceptible!

Je porte une chemise nappe (oh si, restons sérieux, ma tata mettait le même type de tissu sur sa table les dimanches de gigot) de chez H&M que j'ai payé 19,99 Euros.

_DSC0087

Le jeans c'est toujours le même slim acheté aux Emmaüs. 2 Euros.

Un débardeur Petit Bateau qui était froncé en bas, avec des smocks, mais mon irrévérence m'a fait prendre les ciseaux et couper dans le tas! Acheté au Marché du Vert-Bois à saint-Dizier... Là on est dans un tel glamour que Karl Lagerfeld se met à saigner du nez... 2 Euros .

Après j'ai volé le K.Way en skaï (vu que c'est un H&M et pas un vrai K.Way) de Yassine, alors comme il est pas à moi, forcément, il ne m'a rien coûté!

_DSC0103

Et puis il y a les sabots. Plats (en même temps qui peut marcher avec ces sabots aux talons en bois gigantesques!). J'les ai achetés chez Noz ( ouais le magasin qui vend des tablettes de chocolat, du liquide d'essuie-glace, le dernier roman de Roger Hanin... Karl saigne des yeux là, c'est sûr!).
Ils coûtent 3 euros et sont clairement en cuir de skaï.

Je suis une nana skaï quoi!

_DSC0066

Les lunettes. Des Wayfarer en... En? ... En skaï voilà!
Achetées 5 Euros, imaginez la forte protection oculaire.

_DSC0105

Je vous embrasse fort...



(Interlude... Allez faire pipi, c'est l'entracte...)



_DSC0201

POST DE DIMANCHE...





On va terminer avec la toute dernière pièce tricotée par Angel et moi.
Le débardeur.

L'autre jour, avec Diane
(qui fête son anniversaire aujourd'hui, joyeux anniversaire Diane...), on se disait que les dos dénudés étaient très sexy. En fait, pour être tout à fait honnête, on se rassurait. Se dire qu'un décolleté de dos est plus joli qu'un décolleté de seins, c'est la manière qu'ont trouvée les petits seins pour exister.

Les dos nus, la faute à Mireille Darc
, je n'ai pas oublié même si j'étais toute petite, "racent" une silhouette comme peu de choses savent le faire...

Mon fantasme ultime en tricot c'est de faire la robe-pull, très courte dos-nu parfaite. Mais vraiment parfaite!
On en est pas là, très clairement, d'ailleurs à voir les photo, ce n'est pas le débardeur qui me convainc le plus, on va donc re-réfléchir à la question...

_DSC0191
_DSC0301
_DSC0308

Voilà, on en a fini avec les toutes premières pièces, en lisant vos commentaires, j'ai compris deux trois trucs importants, et on en reparle au plus tard fin septembre avec le vrai lancement...

PS: Le débardeur, comme chaque dos-nu doit se porter à même la peau, sinon, à quoi ça sert? J'ai aussi compris d'autres choses pour les prochaines photos qu'on refera...

_DSC0192

Je vous embrasse très fort.
Je n'ai pas pu beaucoup écrire ces derniers temps, me laissant aller à la facilité imagée de mon propos, je vais vite y remédier, j'ai envie de vous raconter des tas de choses, écrire me manque et puis, être Chic ici, c'est écrire, beaucoup, trop, digresser et discuter.
Je voulais alors rassurer certains inquiets, je suis surtout là, sur ce blog, pour une raison, écrire.


_DSC0235

SUR LA TÊTE...







Je suis très touchée par vos gentillesses, vos mots, vos encouragements ça fait très plaisir. Et surtout j'en ai bien besoin.
Je ne vois pas Angel ces temps-ci, mais je sais qu'elle est aussi touchée par tout ça. Elle me l'a dit! Elle vous a lu.

Avant de conclure je vous présente aujourd'hui les presque dernières pièces.

On ne pouvait pas ne pas faire des headbands, après le dramatique constat que j'ai fait.
Pour les nanas à gros cheveux, genre moi mais pas que, il est très difficile de trouver des jolies choses à mettre dans nos cheveux, qui soient à notre taille et qui soient seyants.

J'vous jure que c'est une galère sans nom.
Ca me faisait me souvenir comme je détestais mes cheveux au collège. Ils étaient tellement pas pratiques et ne me permettaient aucun audace capillaire...

Bref.

Alors on s'est mis à tricoter des petites pièces qui pourraient se poser sur les cheveux et ne feraient pas ridicules si les dits cheveux étaient imposants...

_DSC0210

(T-shirt blanc H&M, veste en jeans H&M et headband par nous)

_DSC0257

(Bout de tissu coupé qui était à la base un t-shirt AA qui sert maintenant de bustier, collier H&M et bandeau par nous)

DSC_0561

( T-shirt en lin Petit Bateau et bandeau par nous)

_DSC0357

( bandeau et body par nous (comment on s'la crâne) portés par la sublime Estelle)

DSC_0389

DSC_0385

(Robe AA (ma garde-robe est d'un ennui de marque, c'est dramatique!), veste en jeans H&M et bandeau tout fluo et tout bizarre par nous)

DSC_0467

DSC_0469
(Bandeau par nous, débardeur American Vintage (ça change!), collier en perles de skaï de culture H&M vieux d'au moins 6 ans d'âge. Et comme vous pouvez le constater, nos bandeaux supportent très bien les grimaces, on continue à être jolie malgré ça, si c'est pas beautiful ça?)

_DSC0266
Je voulais remercier les filles qui étaient venues et qui ont vraiment bien joué le jeu, c'était parfait... Et vous êtes tellement jolies... malgré ce que vous en pensez, de toutes façons, ça se saurait si on était objectif en parlant de soi...

(Les photos 4, 6, 7, 8 et 9 ont été faites par Delphine)


Je vous embrasse, à dimanche pour vous présenter la dernière pièce.


DSC_0407

(Body à nous et short AA)

LES SOUSTINGS... (Note pour plus tard: tenter un titre un chouïa plus poétique... L'équivalent masculin du "sousting" féminin étant bien évidemment le "calbard"... La claclaclasse)




Je voulais vous montrer le body dans sa version orange, mais notre Lionne a été bien plus rapide que moi...

DSC_0199

(Body à nous et combinaison Adidas qui déchire...)

(Les deux photos ci-dessus ont été faites par Delphine)

Je ne peux tout de même pas m'empêcher de vous montrer la version orange.
Etonnamment, la laine dans sa version orange a un rendu moins duveteux que la grise, bizarre. La laine est, de toutes façons, une matière bizarre, elle fait un peu comme elle veut. Elle respecte rien!

L'idée de nos sapes en laine, pour le moment, ce sont des choses plutôt doudous et en même temps sexy.
Ouais parce qu'Angel et moi vu qu'on est sexy 24heures sur 24, il fallait bien qu'on s'invente des vêtements. Genre Sharon Stone à côté de nous au quotidien, c'est une fermière mal fagottée.

Avant de tricoter les body, on avait commencé à tricoter des soutien-gorges.
Le parti pris de départ c'est qu'on les faisait pour des petites poitrines. Zéro armature, zéro maintien, genre un maillot de bain American Apparel, ni plus ni moins.

D'ailleurs, les filles qui sont venues pour la prise de vue et qui ont de la poitrine nous ont clairement fait comprendre que les soutien-gorges n'étaient pas une très bonne idée.
Ca se défend comme point de vue, mais moi, je maintiens que c'est une idée qui me parle.

Je porte des débardeurs loose depuis 2 ans et en ayant un peu marre d'user jusqu'à la corde mes bandeux soutifs AA, je voulais passer à autre chose (et puis soyons honnêtes, le fait de voir cette tenue de plus en plus souvent sur d'autres nanas a eu tendance à me lasser...).
Alors je vous vois venir, "oh ben l'autre, débardeur + Soutif en laine, ça serait pas une hérésie météorologique?"
Certes que je vous répondrais...
Mais tout de même j'aime bien et pour l'été il y aura des versions coton... On est pas des bêtes non plus!

_DSC0435

(Photo de Robert Capa... ah ben non il est mort! En fait c'est moi qui l'ai faite)

La demoiselle ci-dessus le porte avec les triangles très rapprochés mais tout ceci sera réglable...
En même temps, c'est pas comme si on était parfaitement au point encore avec la marque ( on risque même de changer de nom, rien, mais alors rien n'est figé, on passera à la vitesse amplement supérieure en septembre... En octobre quand on aura la maison au bord de la mer avec notre propre atelier... Sisi! )

DSC_0597

( Sweat à capuche (non je ne dirais pas "Hoddie") AA et short perso)

DSC_0370

( Débardeur H&M et jeans trop grand Levi's)

( Photos ci-dessus faites par Delphine)

Et puis même sous un débardeur, on a jamais assez de touches de fluo pour ré-hausser la peau...


Sur Aurélia on se rend plus compte de l'aspect duveteux des soutien-gorges...

_DSC0386

_DSC0382

(Photos faites par Herb Ritts... Ben quoi? Proposez une aprèm avec des Fraises Tagada que vous obtiendrez tous les "Oui" du monde! Celui d'Herb y compris)

J'voulais tout vous raconter de cette journée, mais je me rends compte qu'elle est passée trop vite pour que je puisse faire un vrai résumé cohérent et intéressant.

Ce dont je me souviens c'est que j'ai beaucoup ri, que même si nous étions traqueuses dans le fond c'était sympa de se voir, de parler de sapes, de blogs, de fraises Tagada et de salades de riz... Que des trucs centraux quoi!

Je vous embrasse, à demain!
AH JE COMPRENDS MIEUX...

Un jour je me suis dit que je n'étais pas une fille comme les autres.
Je m'étais bien accommodée de la beauté parfaite des mannequins, elles faisaient leur travail, mais le jour où sur les blogs il n'y a plus jamais eu de bouton, de cerne, de pore dilaté, de luisance, de bourrelet, là, je me suis dit que c'était moi qui étais imparfaite, moins jolie, moins nette que les autres...

Et puis j'ai tâtonné Photoshop (et c'est le bien terme, voire tatouillé), grâce au tutoriel de La blogueuse Mode, et là j'ai compris...

Jamais, et je vous jure que c'est vrai, je ne m'étais dit que la bloggueuse mode passerait par la case Photoshop pour se faire une perfection de mannequin...

Bon en fait si!

Là par exemple, cette photo n'est pas retouchée.
(Oui bon ça va j'suis bonne quand même... Enfin j'suis bonne, je suis surtout cernée... Téma les cercles bleus sous mes yeux!)

_DSC02011

Et ben avec Photoshop, ou assimilé, certes de manière grossière, je fais un truc qui fais que tout de suite je suis moins cernée...

Si si.

Bon c'est subtil hein. C'est pas comme si je m'étais transformée en Erin Wasson, mais tout de même...

_DSC0211

Bon c'est sûr, après avoir vu ça, je comprends mieux pourquoi plus personne n'a de bouton ou de cellulite...

(J'ai vraiment fait ça comme une merde, on dirait que j'ai des yeux de panda, c'est pas demain que je vais être graphiste...)
_DSC0334

(Moi, devant les vieux manèges, j'aime me renifler les doigts pour me donner une contenance...NDLR: mes doigts sont propres.)

JE SAIS, JE SAIS...





Ca devait être hier.
Ca devait être hier que je devais vous montrer la suite des événements, j'ai fait la maligne, la plage me suppliais de venir, moi, pas contrariante, j'l'ai écoutée.

Avant de vous montrer l'autre body, les débardeurs, les bandeaux et le reste, je voulais vous parler d'un truc de la plus haute importance.

En surfant sur le blog de le blog de Betty (un petit blog mode méconnu de l'underground suédois) et sur ce post précisemment, je lis, ô mon Dieu, que l'achat de t-shirt de base est l'achat le plus ennuyeux de la Terre...
Bon, dans l'absolu, je suis assez d'accord, mais je dois vous avouer un truc, là, maintenant.

La vraie seule sape centrale de mes dégaines et la seule chose qui me fasse bander dans la mode, c'est le t-shirt.
Je n'ai que faire des conneries en soie qui coûtent un bras.
Alors c'est sûr, j'en ai, mais en vrai de vrai, je m'en tape.

La seule chose que je veux, c'est trouver l'ultime t-shirt.

Et il n'est pas forcément blanc...

_DSC0296

Tiens par exemple, chez Kenza, tout le monde en ce moment fantasme sur cette robe, moi que dalle, c'est sur son t-shirt bleu mortel que je suis à donf' et que je la trouve bombasse.
M'en fous des trucs de princesse.
J'm'en fous parce que je trouve que le principe même de se "mettre bien habillé", à moi, ça ne me va pas. Y a des filles qui le maîtrisent vachement bien le princess'spirit, pas moi, pire je trouve ça beauf que de m'habiller en montrant au monde entier que j'ai fait un effort pour ça...

Attention ma passion ultime du t-shirt ne me dispense pas pour autant de faire des efforts, un minimum... De toutes façons, je n'ai pas d'inquiétude, les usures du dit t-shirt calmeront la moindre suspicion d'endimanchement.

Plus il est destroy, plus le t-shirt supporte les colliers de perles (en skaï de toc), les diam's à la mode Sue Ellen (Dallas n'a pas que remis au goût du jour le plus beau des brushings!), les maquillages tellement hallucinants qu'on dirait la queue d'un perroquet.

En vrai, j'ai compris un truc, j'aime le t-shirt sobre (et j'en achète des kilos) parce qu'il me permet toutes les audaces.
C'est difficile de réinventer des pièces très fortes (et d'ailleurs je les mets 3 fois après, j'ai une légère nausée), lui tranquille le chat que je le réinvente, il fait tout. C'est mon couteau suisse à moi.

_DSC0332

Alors, c'est qui qui fait du bon t-shirt efficace?

-Comme plein de monde, j'ai commencé à expérimenter le t-shirt sagement. La marque Petit Bateau faisait bien son travail. Mais, a posteriori, j'ai toujours trouvé que cette marque était trop propre. Les t-shirts y sont efficaces mais pas canons.
Oui parce que la Rolls du t-shirt se doit d'être négligé. Je n'aime pas le preppy, le trop sage ( certainement la raison pour laquelle j'aime Kitsuné, mais pas suffisamment pour en acheter).
Et Petit Bateau est dans ce registre. Les cols sont trop droits, rigides, les blancs sont trop blancs(j'aime pas le trop blanc) et la forme trop moulante.
J'ai tenté les "lin" de la marque l'année dernière, pas mal, mais y a tout de même quelque chose qui cloche!

- Les H&M. Tous les ans, le suédois nous pond des formes nouvelles de t-shirts. Dans le cheap, si je peux vous donner un conseil (et si vous aimez le même type de t-shirts que moi!), prenez toujours des tailles plus grandes que la vôtre. Ca tombe forcément mieux. Le t-shirt moulant est une hérésie... Et oui, je m'emballe! Je trouve les H&M honnêtes pour le prix et ils vieillissent bien (si on aime le léger jaunissement...).

-American Apparel. Alors là, ça commence à être sympa. Je ne trouve jamais de jolis t-shirts vintage. Certains AA sont très chouettes (au vu de la nature obsolète de mon vocabulaire, le prochain post, sûre, je mets un petit "c'est bath"). Les Big Tees ont toute mon affection...
Celui-que je porte est un AA.
En plissant asymétriquement les manches, en tirant le col, et en le salissant un peu (dormez avec vos t-shirts neufs, vous me direz merci... Et non, ce post n'est pas qu'un post pour devenir une grosse crawouède!!!), on est pratiquement bon!

-American Vintage, of course, mais j'en ai déjà parlé...

Bref, après, tentez tout pour les déglinguer (même s'ils sont neufs. Être snob, c'est être irrévérencieux au max avec ses vêtements):

-Couper les cols... Même si, contrairement à ce qu'on peut lire à droite ou à gauche, ça ne rend pas forcément le col cool... T'es bath, t'es in. Oui parce que c'est l'effet dégoulinant de la bordure du col qui est cool... le couper, dans le fond, c'est de la triche...

(Putain, je suis contente d'écrire moi ce soir!)

- Ecarter les cols lorsqu'ils sont humides... pas mal, ne paniquez pas au moindre craquement hein!!!

- Salissez les, rapez-les, poncez-les, étirez-les sur les genoux quand vous êtes assises au coin d'un feu...

Je vous embrasse très fort...
Je vous dis à demain et vous épargne le fameux "si vous le voulez bien", merde, on est rock'n'roll ou pas?

_DSC0336

PS: Sinon je porte un short H&M kids, des bottes de pompier (si si) de la marque Bata qui sont trop poussiéreuses pour être de ce siècle...
Et les Pilote de chez Ray Ban, ma Rolls de lunettes à moi... Depuis 7 ans!

_DSC0407





_DSC0420

COCONUT LA LAINE QUI FAIT PLAISIR...

La laine qui fait au moins plaisir à Angel et moi, ce qui n'est pas rien quand on y pense!

Cette semaine (qui est déjà bien entamée, je vous l'accorde), je vais vous montrer ce qu'Angel et moi on tricote, on coud, on est contente.

Il y a de ça déjà un certain temps, je vous parlais des prémices de la chose.
On a appelé ça "Artisanat sexy" ou "Heartmade" parce que c'est pas comme si on s'était pas galèré et qu'on avait dû puiser dans notre coeur pour y arriver...

Je vous avez sollicité pour venir crâner à Nancy et faire vos Cindy Crawford dans un salon de F2. Parce que le glamour, je sais ce que ça veut dire!
Et vous avez répondu "prêtes" pour un certain nombre d'entre vous...

Alors pour ce premier post explicatif et "démonstratif", je vais vous raconter le tout début de cette journée.

La veille, à la manière de Proenza Schouler dans un documentaire de Prigent, on était pas prête du tout. On a tricoté toute la journée, dormi tard, refait des tas de bandeaux (ou "headband" si vous préférez la branchouillerie à l'honnêteté) et surtout, surtout, on avait le trac. Hormis nos mères, mecs et potos respectifs, personne n'avait vu ce qu'on faisait.
Et là, comme rien ne les obligeait ou menaçait (j'sais pas moi, genre une menace de "larguage". Ouais, moi j'fais ça... Pas de pitié, tout pour les forcer...), on se demandait si les filles allaient aimer ou pas.

Bref...

_DSC0390

Le rencard avait été pris à partir 10 heures dans le F2.

Elles sont arrivées, se sont regardées en chien de faïence, on bu du Fanta, voire du Coca dans le meilleur des cas, ont jeté un oeil à ce qu'on faisait et après, juste après, ont commencé à mettre du blush.

Et ô miracle, elles ont aimé nos bouts de laine.

Il était temps pour la coiffeuse et la maquilleuse de sortir leurs doigts, palettes, pinceaux et Vivelle Dop.

_DSC0426

Quel suspense de malade mental je mets en place pour vous tenir en haleine hein?

La pièce en laine que je présente aujourd'hui est le body gris que vous voyez sur les 2 beautés de ce post.
Il est un peu spécial pour Angel et moi ce body, on l'a tricoté toutes les deux (elle le devant et moi le derrière) dans la laine qu'on utilisera cet hiver.
C'est une laine angora.
De luxe.
Mais, il existera aussi en cachemire, comme on ne peut plus faire l'impasse sur les allergies...
La laine de toutes les pièces que l'on vous présentera à la rentrée ne pique pas. C'était un peu le critère proritaire sinon, laisse tomber!!

Donc voilà le body joli avec un tutu, mais aussi avec une déglingue de short en jeans'.

DSC_0478

DSC_0483

Si si j'te jure!

DSC_0335

DSC_0337

(Le reste des sapes, c'est les miennes. Le tutu est un H&M. Le short un H&M kid. Les lunettes rouges des Claires' et les boucles d'oreilles 80's qu'on dirait des Smarties', je les ai eues à Emmaüs)

Voilà mes beautés, je reviens au mieux samedi et au pire dimanche!

Je vous embrasse fort, j'espère que ça vous plaît ce commencement en forme de body.

PS: Bien sûr qu'elles sont belles les filles...

PS2: Les 4 dernières photos ont été faites par Delphine, son portfolio c'est ici.

 

Une Chic Fille © All rights reserved · Theme by Blog Milk · Blogger