JE VOUS DOIS UN PEU PLUS...






Je suis très absente ces derniers temps et, quand je suis là, je ne suis ni très prolifique ni très soignée de la plume.
Contrairement à ce que l'on pourrait croire, mis sur la piste grâce à mon utilisation prolifique du "je", je me dévoile peu...
Dans la vraie vie déjà, je fais tout le temps ma mystérieuse, et même pour de faux, sur mon blog, je ne me livre pas tant. Attention dévoilement de l'arnaque, la plupart des choses sont inventées. Imaginez...
Pourquoi je ne dis pas grand chose alors que j'écris des lignes et des lignes? Pour une raison simple, je trouve cela vaguement indécent. Pas pour tout le monde, mais moi je suis sans arrêt envahie par une pudeur qui m'a amplement sauvée la mise à de nombreuses reprises...

Ce post, pour le coup, va être intime et, je comprendrais bien que vous ne cherchiez pas à aller plus loin, merde internet, les blogs, la fashion et le reste, ça doit rester léger ou sinon ça n'est pas tout court.

Depuis un certain nombre de semaines, tout tourne bizarre autour de moi, les choses ont cessé d'être familières alors moi je me demande bien où ça va arriver. Je m'interroge sur des tas de choses. Et c'est bien connu, lorsqu'on cherche des trucs, des explications on finit toujours par trouver ce qui ne va pas.
Des tas de choses sont à reconstruire, je suis un peu paumée et ça me rend peu prolifique.
Je retraverse une nouvelle crise blogguesque fatalement. Je ne sais plus trop quoi écrire, je me demande, m'interroge sur mon amour pour la sape et n'aperçoit qu'un amour de l'écriture. Je suis un peu le tarp' entre deux chaises. La mode et le blog mode ou le blog et l'écriture. La contrainte que je m'étais fixée au départ n'a pas forcément toujours lieu d'être, ceci dit, ça c'est moi tout craché...

Après mon Deug à la fac, je suis rentrée en licence de cinoche. J'étais cinéphage et n'aspirais qu'à faire ça de mes journées. Regarder des films, comprendre, analyser, disséquer. Sauf que dés que les choses deviennent "académiques", presque forcées, elles finissent par m'ennuyer. Et j'en perds mon goût. Et ça été le cas pour le cinéma tant qu'il faisait parti d'un enseignement universitaire.

J'aime la mode depuis toujours. Je n'aime pas m'habiller depuis toujours (D'ailleurs je ne suis pas sure d'avoir la même affection que certaines pour la question!), mais j'aime voir du beau et réfléchir à sa meilleure équation.

Où je veux en venir?
Il fallait que je vous dise tout et rien. Que j'ai le sentiment, même brièvement, que je pouvais écrire tout ce qui me passait par la tête sur MON blog. Ne plus réfléchir à la séduction, ne pas penser à mes stats, ne pas me dire que je me dois de jouer la fausse joie parce que la mi-dépression est moins vendeuse... Je revoulais juste de la fraîcheur, du goût pour faire... Du goût pour une certaine futilité choisie, décidée.
C'est sûrement peu compréhensible pour vous cette histoire, mais je me suis réservée, ce soir, le droit d'être un peu obscure et d'être moi.
Ayé...

C'est fait.
Je reviens le plus tôt possible.
Je vous embrasse.
Et merci pour tout... Du fond de mon cœur...

BONJOUR...




(On met le lecteur en route pour repartir à l'origine de la french touch... Pour ceux qui ne connaissent pas... Pour les autres aussi remarque, mais avec Pansoul, Motorbass a fait un grand album et nous on se souvient surtout de Daft Punk... )

Oui, c'était craignos de partir un peu longtemps...
Vous avez raison.
Non strictement aucune excuse.
Ni voyage, ni shopping à NY prévu en dernière minute pour me faire la surprise, ni fête où je me retrouve toute bourrée et qui m'aurait donc nécessiter 72 heures pour m'en remettre...
Non, juste la flemme.

Un peu de vrac pour rattraper le temps perdu:

❤) J'ai tricoté comme si ma vie en dépendait... Si si... Des bandeaux, des bijoux, des écharpes, notamment une vaguement grunge... Si si... Je suis à deux doigts d'ouvrir une boutique Etsy avec mes conneries.
Note pour plus tard: Une petite vidéo pour vous montrer mes "talents" de tricoteuse serait du meilleur effet.

❤) Chez Park and Cube j'ai vu la photo d'en-tête. Les pompes sont de Nicole Richie pour sa marque House of Harlow.
J'adore les mocassins tissés et perlés moitié indien... Pour l'autre moitié je n'y vois aucune référence. Mais ce que je préfère ce sont surtout les bottillons eux-mêmes tissés et perlés... Non mais ils tuent, non?

Et je me suis souvenue.

En 2004 j'achète des UGG à Québec. Je me la ouèj plutôt en rentrant en France avec elles. Elles sont sold out partout et paf moi j'ai la possibilité de rouler des mécaniques. Un an plus tard, après la déferlante, on nous annonce l'arrivée de la Mukluk. Mais si, les bottillons (décidément) d'hiver en lapin... Moi je bave. Force est de constater que j'adore le confort, c'est même la seule chose qui me fait sortir ma carte bleue pour beaucoup d'argent...
Il y a une raison simple à ça. Même si les grosses bottes de Pocahontas et autres Esquimaux sont peu élégantes à brûle-pourpoint, elles ont l'avantage d'être ultra-confortables et ça, ça pallie à tout le reste.
Des pompes à talons vertigineux achetées un bras poignet compris, si elles sont difficiles à marcher, soyons tout à fait honnêtes, ne feront pas long feu à nos pieds...
Sauf dans le cas des modasses masochistes, mais là c'est pas pareil.



Pour le coup les Mukluks étaient vraiment chères, bien plus que les UGG. Maintenant elles coûtent 245 euros et, certes ça reste cher, mais j'ai presque envie d'économiser. Oui parce que maintenant, il faut que j'économise. Après une période insouciante, j'ai presque envie de dire inconséquente, face à l'achat, grandir m'a appris à ne plus faire n'importe quoi...Après sinon on se retrouve pauvre avec des centaines de fringues portées une fois et pis c'est tout. Et pour le coup, c'est presque glauque.
Pourquoi pas le retour de la Mukluks, qui, de manière populaire du moins, n'est jamais tout à fait descendue dans la rue.

❤) Pourquoi vous n'avez pas vu de sapes à moi sur Ebay? Ben simplement parce que vendre beaucoup nécessite des trucs à faire avec ma banque et ça m'a un peu scandalisé. Donc je vais les mettre en vente incessamment sous peu.

❤) J'ai commencé le Kung-Fu. Si mesdemoiselles. Me défendre? Vous pensez que j'ai peur? Non non pas du tout, c'est juste pour apprendre la bagarre. Des fois j'aimerais juste taper mes potos et surtout, gagner, alors apprendre la technique de la bagarre me semble vachement bien...
C'est trop sympa d'avoir les mains toutes rouges et de transpirer sans trop comprendre pourquoi. Les arts martiaux c'est tout un concept... Le souffle, le tao tout ça... Je vous raconterai...

❤) J'ai vu une interview de Balibulle sur les blogs. Et la miss parle du concept de photos et de la difficulté pour un blog de mode d'exister au jour d'aujourd'hui sans photo de looks... Je sais je change d'avis toutes les 8 secondes, mais ça m'a fait de nouveau réfléchir...


❤) Je vous embrasse fort...

FAUDRAIT PAS DÉCONNER...





Bon je vais certainement pas parler de mode aujourd'hui, rapport à Thierry Henry...
Ça, on en parle partout, il s'en prend plein la tête ce bougre... CE GROS TRICHEUR!!! Rhôôôôô....

J'ai lu des tas de "j'ai honte d'être français" sur le site de l'équipe, le journal en ligne, sur lequel je me suis jetée immédiatement après la fin de ce match, ô combien volé...
Alors j'ai appris des nouveaux mots qui résument des concepts vachement trop longs à écrire.
Exemples-types:

"EDF": Ça nous fait éventuellement penser à "filament d'ampoule", ou de manière plus normale"lumière, ampoule"... Alors que non, pas du tout. Sur le site, ça veut dire équipe de France... Hum, y en a là-dedans!

"SDF": On continue. "SDF", "SDF"... C'est à dire? Pour la néophyte que je suis, après le sursaut de sourcil, j'ai enfin compris qu'il s'agissait de "stade de France". Pas peu fière de ma découverte, je me fantasme déjà comme une sorte de Champollion face aux hiéroglyphes... Bref, je suis en plein "je me la ouèj-time".

Là, je m'égare...
Revenons-en à nos ballons... Pfffuaaaa! Dieu que suis spirituelle... Et alors vraiment, mais vraiment j'adooooore l'humour!


J'adore le sport et particulièrement les sports collectifs. J'ai fait du basket pendant très longtemps, à haut-niveau (relatif tout de même, j'étais petite! en âge hein... En taille aussi remarquez, mais là, c'est pas le propos! Bref, j'étais pas Jordan quoi) et je suis certainement la pire joueuse que j'ai pu rencontrer dans toute ma vie. Des fois y en a qui tentent d'être pires que moi, mais bon, ne nous mentons pas, ils ne sont pas au niveau de ma mauvaise joueuserie. Si ça existe comme mot... Si si...

Le concept du mauvais joueur, c'est moi qui l'ai inventé et qui l'ai porté à son putain de paroxysme.
Plein de gens ne veulent strictement plus jouer avec moi, ils utilisent, ces traîtres, le mot "grosse malade"(ou "grande malade" mais c'est kif) ou "tarée" pour me qualifier... Bref, tout ça parce que quand je joue je suis ultra premier degré et qu'il est certain que je ne suis pas là pour faire tapisserie, je suis tout bonnement là pour gagner... Oui même à la bataille corse. Oui même au puissance 4. Oui même au kem's. Oui même au tir à l'arc alors que c'est une première fois pour moi...

Bref.

Bon, normalement là, j'ai bien la honte et vous êtes une bonne moitié à avoir changé de regard sur ma douceur et mon zen habituel... Mouais c'est relatif cette histoire et ça se relativise surtout dans les jeux et les sports...

Mais là... Admettons je suis née à Dublin. Je suis de sexe masculin, un peu blondinet sur les bords, je suis très fier de mes jolies tâches de rousseur. Je découvre avec passion le foot à 7 ans, je progresse, je tiens bon, je deviens pro, adore marquer des buts, m'enthousiasme à l'idée de faire un match contre l'équipe de France. Maman et papa sont trop contents, ils vont regarder ça à la télé à cause de mamie qui peut plus se déplacer et là, en direct, je sais qu'ils vont être fiers de moi.
Admettons je donne tout ce que j'ai et admettons je me bats comme un beau diable parce que ce que je n'ai pas en technique, ou en tous cas pas suffisamment, je vais le mettre dans ma foi. Je vais le mettre dans ma combativité.

Et là, Thierry Henry fait une passe décisive en s'étant, de manière inopportune j'en conviens, aidé de sa main gauche pour garder le ballon dans le périmètre autorisé...

Et ben admettons tout ça, moi c'est simple, irlandais de mon état, j'lui pète les dents à Thierry Henry. Autorisé ou pas autorisé...

Ça, c'est parce que je suis mauvaise joueuse mais pas que...
Corneille il le dit bien hein, "À vaincre sans péril..."

En même temps, avec un t-shirt trompe-l'œil composé d'une jolie cravate rouge dessinée, hein? Non je n'en dirais pas plus!


MERCANTILE ET CIE...







Chers vous...
Bon je m'étais dit "mouais un vide-dressing, c'est trop une bonne idée..."
Ce qui aurait été ridicule rapport au fait que ce que je fais là, maintenant, je ne le fais plus tous les 4 matins. Ça fait au moins 1 an et demi que je n'ai pas vendu de sapes...
Donc logistiquement le "vide-dressing" risquerait de m'embêter plutôt que de me faire plaisir.
Donc chez moi, à coup d'Ebay, c'est super old school..
J'ai mis plein de pompes en vente aujourd'hui. Ebay s'emballe et me demande une confirmation via Paypal et je comprends rien...
Bref il me manque encore deux paires à mettre en ligne et je passerai à la sape après.
Je fais un grand grand vide.
Je me suis promis de partir à NY vite, bientôt et, je veux en profiter...
Bref avant de virer pathos, je vous mets en lien ma page Ebay parce que, c'est vrai, je préfèrerais que ça parte chez vous...

Sinon, ouais demain j'ai qu'à mieux faire mon travail et écrire pour de vrai...
Je vous embrasse...

Marie aka la bloggueuse mercantile...


PS: il est bien le dernier Devendra Banhart hein?

HÉ HÉ...

Dés que je mets une quelconque onomatopée dans une quelconque phrase, j'peux pas m'empêcher de penser aux Comic Strip...




Mes chères beautés, tout d'abord bonjour. Stop.
J'ai été quelque peu absente ces derniers jours... Stop
Certains évènements imprévisibles ont eu raison de mon entrain blogguesque. Stop.
Il fallu s'y atteler vite à ces évenements. Stop.
D'où l'absence. Stop.
Je reviens vite. Stop.
Je vous embrasse. Stop.

LE BEAU DERME...





Oui c'est sûr j'en ai déjà parlé, mais il est grand temps de parler de beauté efficace. De la base de l'éclat...
Attention ça va pas être parsemé de testostérone ce post, donc désolée pour les plus couillus de mes lecteurs!

Moi, Marie de mon état, j'ai au moins un point commun avec Inès de la Fressange: l'essentiel (d'un point de vue futile, on est bien d'accord) c'est une belle peau et de jolies dents, le reste n'est que superflu. Superflu agréable certes, mais superflu quand même.

On va s'attarder sur la peau... Maintenant.
J'ai plein de défauts qui sont super relou mais la belle peau, ça je sais. Je sais parce que j'ai.
2, 3 bricoles à savoir. Je ne cherche pas à vous faire consommer pour la simple et bonne raison que ce post n'est strictement pas sponsorisé, ça n'est que ce que j'aime.

On ne peut rien faire pour les ridules apparentes (30 ans merde, fais chier!), en revanche ce qui prime pour moi c'est une peau nette, aux pores peu visibles (je ne suis quand même pas une photo de David Hamilton ambulante non plus, soyons sérieux!) et de l'éclat... Pas des paillettes, non de l'éclat.


❤ On se démaquille. J'en ai parlé moult sur ce blog, sauf que je sais que vous continuez à faire n'importe quoi. Oh si, un soir, 3 grammes dans chaque bras et vous vous dites, "fais chier, j'm'en bats les reins du démaquillage ce soirmm". Oui vous dites ce "soirmm" parce que vous êtes bourrées. Peut-être que le petit "j'm'en bats les reins" ne fait pas partie de votre vocabulaire vous pouvez donc le remplacer à loisir par "j'm'en fiche", "putain" ou pourquoi pas " grummmpf" si vous avez égaré votre langage articulé dans les vapeurs d'alcool.
Mais le démaquillage, ça compte. D'ailleurs il n'y a que ça qui compte, le reste ça n'est que du plus.

Après la lecture d'un Elle, je me suis dit que j'allais faire comme Joelle Ciocco elle avait dit. Deux passages de démaquillant + Lotion tonique de la même gamme.
Mouais... Je n'ai pas été satisfaite du résultat, pas assez clean pour moi.
Je suis revenue à la bonne vieille méthode.
Un démaquillant crème lambda (dans mon cas un Avène pour peau sensible, alors que la mienne ne l'est strictement pas. Mais elle est onctueuse cette crème et elle enlève tout sans piquer...).
Je le mets sur mon visage avec mes petits doigts potelés et je le rince à l'eau.
Un deuxième passage du dit démaquillant c'est sûr, c'est pas mal, mais bon réveillons nous, 3 grammes dans chaque bras ont l'inconvénient de rendre feignantes.
Alors après, on passe au savon. Dans mon cas, le plus efficace, c'est celui-ci.
J'aime beaucoup Lush. Je sais les plus écolos d'entre vous me diront que cette marque c'est de la gnognotte naturelle, mais ma peau elle kiffe alors...
Et là ça pourrait être tout bon...
Je l'ai longtemps fait pour reposer ma peau.
Mais je parle de perfection cutanée là. J'ai découvert cette crème il y a peu et je dois dire qu'elle est... Elle est extrêmement sympathique pour améliorer TRÈS EFFICACEMENT l'aspect des pores et les petites cicatrices.
Elle coûte rien et est bien plus efficace que Cicalfate d'Avène.

Après on dort. Bon moi je dors tard mais la vraie solution pour être si belle que ça fait tourner la tête de tout le monde, c'est le sommeil.

❤ Le matin, je me mets la tête sous l'eau glacée (ce que j'ai déjà fait le soir... Pendant longtemps, en frottant, en ouvrant les yeux et surtout en terminant d'un fameux "sa race" tellement ça pique cette histoire!). Je sèche et, je vaporise l'eau en bombe de la Roche Posay que je laisse poser... C'est la présence de selenium qui me fait la laisser jusqu'à évaporation.
Et ensuite je mets la crème de jour. Dans mon cas c'est un baume dont j'ai déjà parlé et dont les mérites m'avaient été vantés par l'amie maquilleuse qui vient de se marier, mais ça, c'est pas le propos...
Définitivement la crème de jour au jasmin de Forest People est un bijou. Je pèse mes mots...
Peau grasse, sèche, mixte, qu'importe... Elle nourrit, réduit les pores, illumine... je l'avais délaissée au profit d'une bête crème de chez Avène très bien, mais neutre. Cette crème n'était pas assez améliorante...

Et après, pour la peinture LESS IS MORE. Encore une fois. Comme toujours en même temps. Bon moi je tâtonne encore, il m'arrive d'être un peu trop, mais j'ai arrêté le fond de teint, pas convaincue par l'effet. En revanche, vive l'anti-cernes, le blush et le reste...

❤ Après masques et autres gommages c'est à vous de voir. Moi, je n'en fais plus, ou alors de l'argile en poudre que je mélange à des eaux florales mais pas plus. Je ne crois pas trop au plus...

❤ Après je ne suis pas fermée hein. Peut-être que vous avez des pistes de vachement bien vous aussi...

❤ Je vous embrasse...

LUNDI PLUVIEUX LUNDI TOUT POURRI...





♡ Bonjour! Bien! Le week-end tranquille? La famille ça va?
Ouais merci ça va...
Ah j'ai une blague. On lit, on se concentre...

C'est quoi la différence entre un papillon, un éléphant et la famille?

J'vous laisse le temps de la réflexion...

Et bien c'est simple: le papillon il peut se poser sur l'éléphant. En revanche, ben l'éléphant il peut pas se poser sur le papillon, sinon il l'écrabouille...

...

Et c'est là que vous dites "ben et la famille?"

Et moi je réponds "ça va merci...".


Pas sûre qu'elle passe bien à l'écrit cette blague... Sans commentaire!!

Wool and The Gang qui est toujours aussi cher, n'en reste pas moins extrêmement inspirant pour la tricoteuse que je suis.
Vraiment, je trouve que les kits coûtent un bras et malgré l'envie, j'ai toujours pas passé le cap de l'achat...
Mais la collection, ahlala... Et la plupart des sapes sont au point mousse, fastoche quoi!
Les petites épaulettes qui illustrent ce post... Hein? Non mais c'est vrai, c'est adorable!






♡ Bien sûr que j'ai d'autres choses à raconter...
Tiens je suis allée à Troyes, la ville des magasins d'usine et, rassurée par le porte-monnaie de ma mamie, je me suis soudainement sentie pousser des ailes modesques. Non parce qu'en vrai, je dis que la mode c'est cher, c'est nul et ça pue dans ses fesses jusqu'au moment où je peux consommer... Jusqu'au moment où je peux profiter!!!
Des bottes Aigle en violet. Longtemps je n'ai voulu que des Hunter. Parce que Kate, parce que c'est la classe... Et pis dernièrement j'ai vu Lou Doillon avec des Aigle qu'elle assumait et comme je suis douée d'une grande et forte personnalité, je me suis dit
1) Tiens j'ai qu'à mettre les bottes Aigle que j'ai déjà (2 paires, j'adore les bottes de pluie).
2) Et en acheter des violettes. Oh oui tiens!!!

J'ai pris une autre chemise en jeans, une Wrangler très près du corps, genre ma mamie de loin m' a dit "oh mince c'est trop petit" (mamie ne dit pas de gros mots!), moi, "non mamie, c'est comme ça qu'on la porte cette nunuche de chemise...".
Pour tout dire c'est surtout la couleur qui me plaisait, quant à la taille, je m'arrangerai... Je ferai genre que c'est comme ça et sûrement pas genre que j'ai pleuré 15 ans pour l'avoir cette chemise!

Un soutif CK, violet. Criard. Parce que les petits seins permettent toutes les audaces...

♡ Le troc, c'est dimanche. Ce dimanche. Il faudrait me renvoyer un mail vous les Amande, Anabelle et autres beautés... Que je compte qui sera là et que je prévois bien les choses!!!

Je vous embrasse...

Les photos sont honteusement piquées sur le site de Wool and The Gang.


LES MAINS SUR LES TEMPES...




Tout a commencé avec ce post de Rose qui est, lui-même, inspiré par un autre post.
Autant dire que ça met en abîme cette histoire...
Attention attention, post long, oui certes mais ça fait longtemps. Et pis si vous êtes là c'est sûrement pas parce que vous bossez et que vous êtes pressé, hein!
Tut-tut... Je vous ai trop pris en flag' et puis c'est tout, ne cherchez pas à vous justifier.

(Rien à voir mais je ne peux pas ne pas vous le dire: Maman est en train de regarder un concert de Booba avec moi... J'la force! Elle comprend rien au rap, s'en tape mais... Mais, dixit ma mère "il est vraiment très beau ce garçon... C'est nul mais vraiment il est beau...". Pourquoi je vous raconte ça? Parce que maman émoustillée par Booba, c'est simplement surréaliste! Peut-être ils vont se marier! Fin de parenthèse)

Allez, on en revient au sujet...

Dans son post, Rose réfléchit aux différences potentielles qui existeraient entre la beauté des hommes et celle des femmes.
Et étonnement, je ne me suis jamais posée cette question.

Est-ce qu'être un homme beau est différent d'être une femme belle?

A priori je dirai que s'il y a bien une chose qui est commune aux deux sexes, c'est la beauté. Pour les hommes comme pour les femmes, quoi qu'il arrive, elle facilite la vie, améliore le quotidien. Je ne vais pas compliquer le propos en me demandant (même si la question mérite qu'on se la pose) si la beauté est vraiment un élément arrangeant socialement ou pas.


Régulièrement, je trouve que les beaux mecs sont des vrais mecs. Pas des minets. Les garçons, plus ça vieillit plus c'est beau. La peau se burine, l'allure se radicalise, l'élégance est plus maîtrisée, le charisme se peaufine...
Pour les femmes, il parait que c'est moins vrai...


Au départ je me disais que ce type de discours n'était qu'un vieux relent machiste qui tentait de nous prouver qu'une femme n'est intéressante et sexy que dans son état de fille inachevée à l'épiderme lisse, à l'épiderme pour le moment épargné par la vie.

Et puis, pour être tout à fait honnête, j'en suis moins sure. Je peux donner des dizaines de noms de beaux mecs à l'âge avancé, pour les nanas, en revanche, j'en ai tout de suite vachement moins.
Alors, non les femmes ne sont biologiquement pas programmées pour vieillir mochement et les garçons joliment. Il doit certainement s'agir d'autre chose.


Les plis, les rides au coin des yeux et celles qui remontent la bouche à force d'avoir bien sourit et bien aimé la vie, sont universellement embellissantes, c'est simplement que la vision qu'ont les femmes en ce qui concerne leur propre maturité est à côté de la plaque.
Quand j'ai eu 30 ans et je vous jure que c'est vrai, j'ai pensé "mon Dieu je suis vieille, la vie est injuste, on va tous mourir, je serai et flétrie et pas présentable quand ça arrivera...". 30 ans. Rendez vous compte du pathétique de la situation. Je suis, nous sommes complètement à côté de la plaque. Dans quelle réalité cela peut-il arriver?
Dans une réalité pourrie où nous ne sommes ni gentille ni bienveillante avec nous même.

Je ne fais que me marrer tout le temps moi. Et pis pas qu'un peu, non je dis des gros mots, je me tape sur les cuisses et je plisse les yeux comme une malade parce que je déteste les faux sourires, ceux qui font genre que c'est drôle. Ajoutons à cela que je suis bon public, que j'ai le même tic que Julien Doré (glamour) qui consiste à redresser systématiquement un côté de ma bouche plus que l'autre et on arrive à un visage qui bouge et qui se plisse à certains endroits.
Et ça me rendait triste (cf "mon dieu je suis vieille, la vie...")! Ben si, je n'ai fait qu'entendre et comprendre qu'une fille c'est mieux quand c'est jeune... Entendre ça, l'assimiler, c'est partir de ce principe et l'appliquer à sa propre vie. C'est l'appliquer à sa propre vision de soi.

Et (je dis bien "et) si c'était de notre faute? Et si cette impression que la beauté ne se peaufine jamais aussi bien que sur le masculin n'était que purement subjective? Après tout, le goût c'est de l'habitude (Dixit Duchamp, décidément Rose tu m'inspires...) et le cerveau ne fonctionne qu'à l'habitude... Ça le rassure.


Les gens deviennent beaux à force de se l'entendre dire... Et si on se dit que la trentaine, la quarantaine, la cinquantaine ne sont que de la vingtaine en moins bien, forcément ça arrive pour de vrai.
Si Sean Connery est chaque jour plus beau (je suis fan) c'est simplement parce qu'il ne se pose pas la question et surtout parce que ce n'est pas un problème. Vieillir, c'est comme ça, on y peut rien, pas la peine de tenter la toute puissance, ça ne marchera jamais... Même pour Madonna.
Ne pas se détendre, se crisper, vouloir lutter, ne pas s'aimer ou tout du moins s'aimer chaque jour moins que la veille, chercher à tout contrôler, se dire que vieillir c'est tout pourri, mettre ses mains sur ses tempes pour redresser l'épiderme qu'on croit flétri, c'est tout ça qui rend moche.

C'est pas que les hommes ont un organisme mieux préparé à la vieillesse, c'est simplement qu'ils sont plus détendus par rapport à ça...

Tout le monde est beau vieux. Tout le monde, je vous le jure!

Je vous embrasse.


"T'ÉTAIS EN TRAIN D'ÉCRIRE? NON, JE RÉFLÉCHISSAIS..."♡♡♡





J'ai 11 ans. Je suis cinéphage. La télévision est régulièrement ma baby-sitter.
Je tombe sur la vidéo (oui oui, la VHS. Old School!) de 37°2 le matin. Un film de Beineix tiré du bouquin de Djian avec une Béatrice Dalle et un Jean-Hugues Anglade beaux comme des Dieux et amoureux comme personne.
Je l'ai regardé 10, 20 sûrement 30 fois.
Le cinéma des 80's coloré, surexposé de Beineix me figeait.
Tout y était joli, trop même pour être honnête.
C'est moite, c'est alcoolisé, c'est borderline 37°2 le matin.
Je trouvais que Béatrice Dalle était la plus belle des déviantes, sa grande bouche, ses robes trop, sa nonchalance agressive (ce qui n'est pas simple quand on y réfléchit!), son carré épais et brun.






Et il y avait Jean-Hugues aussi. Lui, patient, se baladant moitié à poil la plupart du temps, dans n'importe quelle pièce du film.
J'étais un peu amoureuse de lui. Il avait la gentillesse dans l'œil et la virilité dans tout le reste.




J'adore toujours 37°2 le matin. Même si c'est daté. Même si l'esthétique peut sembler vaguement obsolète, j'aime tout. J'aime la manière dont Beinex a pensé à tout. Une réalité strictement irréelle, trop jolie, trop lumineuse alors forcément, elle aveugle tout ce qu'il y a autour...
Les robes de Betty, la salopette de Betty, les jeans passés et usés de Zorg, les marcels blancs, les manteaux qu'on met tout le temps parce que c'est vrai quoi, qui peut bien avoir l'envie et le temps d'avoir trop de sapes? Si elles ne servent à rien? Si elles ne sont pas capables de définir ce que nous sommes? Merde, après tout, ça ampute le temps qui nous reste pour aimer follement.

je vous embrasse et laisse le mot de la fin à Zorg...

"Elle m'a fait penser à une fleur étrange munie d'antennes translucides et d'un cœur en skaï mauve... Et je connaissais pas beaucoup de filles qui pouvaient se fringuer comme ça avec autant d'insouciance..."



Hier, c'était le rencard chez Coline...





C'était assez marrant de voir toutes ces filles. Je me disais que ça me donnait vachement envie de vous prendre en photo, de vous entendre parler, de vous filmer... Encore!





Y en avait des timides, des moins, des bloggueuses, des pas du tout...




Et pis fatalement ça a parlé, ça a mangé des fraises Tagada ou assimilés.




Pas peu fière du Nikon flambant neuf de mon amoureux que je lui ai lâchement bébar pour toute la vie, j'ai passé ces deux heures à mitrailler...
Et à avoir une barre à la tête... Le champagne. Plus jamais. Mi-nauséeuse et mi-migraineuse...



Oui il y a une vidéo. On la laisse en tout petit format sinon, ça risque de vomir à force de voir trop de pixels. Je débute en pratique d'imovie et je suis, comment dire, loin, mais alors très loin de maîtriser le montage! Même le tout petit montage, même le montaginouillet qui est le bébé innocent et inculte du montage...



Je vous embrasse les bombasses!!!

Une Chic Fille All rights reserved © Blog Milk - Powered by Blogger