CONSEILS DE BELLE BEAUTÉ PAS SI CAPITALISTES QUE ÇA...

Prenons de la hauteur aujourd'hui!
Enfin de la hauteur heu... j'me comprends. J'vais pas réfléchir sur un truc de malade qui va nous permettre à tous d'être heureux au point de gambader tous les jours que dieu fait dans un champ de pâquerettes, sous un soleil de plomb. J'suis pas Mac Gyver non plus (pour celles nées dans les 90's c'est trop un truc de vieilles, moches et ridées, vous pouvez pas comprendre!!)

Y a 5 ans quand j'étais trop une meuf athlétique qui faisait pas d'athlétisme (ok facile je sais. Et pas drôle, je sais aussi), j'allais faire de la pistache avec un bonnet moche et un maillot de bain pas valorisant pour le buste. Bref, j'y allais pas pour pecho à la pistache.
Il y avait toujours des mamies (encore plus vielles que celles nées dans les 70's) genre de 80 ans qui avaient des corps de malade. Ni Gisèle, ni Heidi faut pas déconner, mais quand même impressionnants.
Pas un poil de peau traînante, pas un brin de cellulite et le tout sous les néons verdâtres de la piscine. Des corps qui, sous la lueur des bougies, auraient très bien pu faire vaguement trentenaires. Et rien d'exagerator dans le propos, crachouillé par terre sans croiser les doigts.
Les mamies nageaient beaucoup, à leur rythme certes, mais souvent. Et en blablatant avec elles sur l'exploit corporel qu'elles faisaient, elles m'ont toutes dit que le secret de la belle beauté de la peau c'est l'activité, et la force de l'eau dans l'effort...

Où je veux en venir??
Donc, et ça on les sait depuis longtemps, le sport est une garantie jeunesse. Genre ça réduit l'âge du corps d'une bonne dizaine d'années.
Ça, personne ne le remet en cause. Donc pas la peine de la ramener. Même moi je la ferme, ce qui veut bien dire ce que ça veut dire. Après tout, j'suis née contrariante!

L'eau, froide de préférence associée à un massage vigoureux sur le corps est une bonne garantie non peau d'orange. Ça c'est testé par moi. Je finis toutes mes douches à l'eau glacée.
" 'J'suis forte... Volontaire, mon dieu... ahhhh ahhhhh....tuez moi... J'suis forte. Non tuez moi plutôt...Toutes ces conneries pour le tonus, je suis ridicule!"
Et ça marche. très bien. Pour la tenue des énormes gougouttes et pour le reste. L'hydratation du corps est une bonne chose mais pas la peine d'en mettre (des crèmes) qui coûtent des yeux, une rate ou même un rein gauche. De l'huile d'amande douce et roule ma poule, puisque ce qui compte c'est plus le frottage énergique que les acides DFZ48 qui, je sais, n'existent pas.


je ne pense pas que le visage soit si différent du corps. Et comme pour les autres parties du corps, l'important c'est de le faire travailler. De le muscler en d'autres termes. Qu'on vienne pas me dire que la super crème au caviar de la mer bio est plus efficace que les grimaces (soit dit en passant valorisantes de sensualité) et le frotti-frotta un peu sportif.
je ne crois plus aux crèmes chères. je ne crois plus qu'à l'activité...
Et oui, il faut tout de suite que vous intégriez une vraie donnée: C'est ridicule de se pincer la peau, de gonfler les joues en faisant passer l'air d'une joue à l'autre, de sourire, de soulever le front, de frotter ses yeux comme quand on a 4 ans... mais ça fonctionne, ça rosit tout et ça éclaire.

Et, puisque tout le monde s'en fout, mais quand même c'est important d'en parler, je voulais revenir sur le démaquillage préconisé par le ELLE.

Je suis une deglingo du démaquillage. J'suis prête et enjouée tous les soirs depuis plus de 15 ans. Même un peu bourrach' même en charmante compagnie (mmhh c'est sexy!).Et avec tous types de produits se rinçant à l'eau. Et là, le Elle est en train de me dire que je le fais mal. Moi qui m'enorgueillissais de le faire bien. J'suis allée chialer et j'ai essayé...

Le lait Caudalie + herbalism de Lush qui est juste une tuerie (Mieux que l'ange à fleur de peau, c'est donc peu dire...)= Ouais ça cartonne. mon teint s'est largement éclairé, et le matin, c'est bien plus rapide pour le maquillage.
...
Peut-être ça marche... ok, même si je râle souvent après Elle (enfin, je râle, surtout comme une fillette en sandalettes), je dois bien avouer que là, ils avaient raison...


Voilà c'était ma contribution au bien-être de l'humanité... Yalla...

La photo est comme de par hasard du Sartorialist.




RÉGRESSION....


C'est comment qu'on fait pour arrêter d'avoir 8 ans?
Non parce que moi je suis pas sure de vouloir devenir une grande. Une vraie grande.
C'est un truc de vieux l'adultie. C'est le truc qui consiste à devenir un de ceux qui veulent plus toucher les étoiles. Ceux qui ont fait le deuil de leurs rêves. ils ont pris une grosse pioche pour leurs grands bras de grands et pis vas y pas qu'ils ont creusé, creusé, et qu'ils ont pas arrêté pour les planquer bien profonds leurs rêves. Juste à côté de ceux des autres. Les autres qui ont été grands avant.

J'ai un rapport au temps qui passe assez particulier.
Dans mon rapport à la mode aussi c'est particulier...





Il y fait tout noir. Enfin pas tout noir tout noir, mais ce qui est sûr, c'est qu'il y fait plus foncé que dehors.
Dehors c'est cru de lumière, ça me faisait mal aux yeux, alors je suis bien contente d'être à l'intérieur...
C'est maman, elle veut que je m'achète une robe. Et ma maman elle est prête à y mettre le prix, un prix qu'elle ne devrait surtout pas mettre. Sauf si elle veut être interdite de la banque. Radier des gens solvables, de ceux qui peuvent encore en dépenser du bon argent.
Comme il va bientôt faire froid, elle sera en laine cette robe.
Comme j'aurai 10 ans dans 3 ans, on va prendre la taille 10 ans. Maman dit que comme ça, je la garderai plus longtemps, elle sera comme "amortie".
Mon dieu, elle fait plusieurs centaines de francs cette robe Cacharel. J'ai jamais eu quelque chose d'aussi cher.
Elle est jolie en bleu marine. Avec son col blanc, son noeud presque papillon, on dirait une petite matelote. Sauf qu'à mon âge c'est illégal de travailler, alors personne n'est dupe.
Fagotée comme ça, je me trouve jolie. Presque sage. Sage de la robe, ce qui est un bon début. Maman aime.
Je dis que ça me gratte. Maman aime quand même.
Je me tourne, essaye de la faire virevolter, elle est trop lourde. Je regarde mon dos, du mieux possible. Je tends les bras, les manches du 10 ans sont trop grandes, les plis me tombent sous les genoux.
Je crois qu'elle ne me ressemble pas cette robe. Maman continue de l'aimer.
J'ai 7 ans et déjà, je ne me ressemble plus du vêtement.
J'ai 7 ans et je sais déjà qu'Elle n'est pas moi. Qu'elle est trop différente de ce que je suis à l'intérieur.
J'ai 7 ans et je rêve déjà que d'une chose, remettre mon jean's. Le 501.
J'ai 7 ans et je sais que je la mettrai rarement cette toute première robe...







Pour tout dire j'ai vaguement du mal à me résigner de la sape. Comme du reste d'ailleurs, j'aime pas la résignation. J'aime que le désir. Que le désir de porter ce que je veux, comme je veux, de faire presque je veux, je veux avoir le même état d'esprit qu'à 8 ans... Allez max 12 ans.Je souffre d'une putain d'illusion de toute puissance... C'est très bizarre, mais même si je suis tiraillée par le fait que peut-être, à mon âge, ce pull trop moulant et cette jupe indécente c'est pas l'idée du siècle. Je me demande toujours s'il n'y a pas un aspect plus ridicule que régressif...
Le t-shirt très adulte avec Bambi est de chez Mango. Et une certaine Baronne a l'air de l'aimer tout autant que moi... Peut-être que Bambi du haut de ses pattes vacillantes tente de nous dire qu'on est faite l'une pour l'autre...




SECRETS DE VENDEUSE...

On ne connait jamais aussi bien le rapport qu'entretient la femme avec la mode, qu'en étant vendeuse. Et je l'ai été...
Alors passons sur le fait que j'avais vite eu envie de buter tout le monde tellement j'aimais pas ça vendre de la sape en étant toujours aimable.... Et passons aussi sur le fait que tous les soirs je me serais bien faite amputer des deux jambes tellement être debout toute la journée est juste le synonyme de l'enfer sur terre pour moi...

Il y a deux ou trois trucs capitaux que j'ai appris. 2 ou 3 trucs qu'il faut savoir... En tous cas qui permettent de mieux cerner ce qui est populaire dans la mode.
Et force est de constater que ces 2 ou 3 trucs n'ont rien, mais alors strictement rien à voir avec le rapport que moi, j'entretiens avec le vêtement.

Alors attention blogosphère,
(Comme chacun l'aura remarqué, j'adore ce qui est exagéré. J'adore écrire des posts comme s'il s'agissait de ma vie. J'adore faire genre le Pulitzer est peut-être au bout du chemin... D'où les mots inappropriés. Ben oui parce qu'en fait dans la vraie vie je ne suis pas si premier degré... Enfin pas que en tous cas!!)
il faut savoir, et je ne vais rien exagérer, que la mode la plus globale, la plus universelle, la plus GÉNÉRALE n'a strictement rien à voir avec celle des magazines et, grand dieu non, avec celle des blogs...
Pour une bonne raison, le goût qui se dit "bon", celui qui se veut "novateur", celui qui tend plus vers le petit élitisme, n'est partagé que par 2 ou 3 copines et certainement pas par le plus grand nombre...




Alors c'est quoi le rapport populaire à la mode, par Marie qui kiffe grave sa mère l'empirisme.

(Je réitère le tiret. drôlement efficace cette petite invention.)

- Les femmes que j'ai vues ne s'habillent pour plaire à leurs copines. Elles ne s'habillent pas pour que Lili la copine de fac de l'an 1975 lui jalouse le tombé de sa nouvelle robe épaulettée Margiela.
Non la femme, appelons la Mathilde, c'est bien ça Mathilde, s'habille plus pour être jolie qu'à la mode.
De toutes façons, Mathilde a parfaitement conscience que la mode, ça fait longtemps qu'elle ne sait plus bien où elle en est. À tel point qu'elle dit "fashion", si c'est pas un vrai putain d'indice ça???
Elle croit même que les escarpins à bouts pointus représentent toujours ("Représente" du verbe "représenter" dans sa version populaire vaguement banlieusarde, sinon ça veut juste rien dire...)... Même si Mathilde, je vais te faire plaisir là, y'en a qui disent que le pointu revient... Mais plus botté que escarpé alors.

- Les femmes ne connaissent pas leur taille. Leur vraie taille j'entends. Pas celle dont elles rêvent (souvent le 36), non la réelle, celle de la morphologie. Celle de leur corps, de leurs courbes, de leurs vagues, de leurs creux, de leurs voluptés.
L'essayage des jeans était toujours pour moi un vrai grand moment de solitude.
Très souvent, Mathilde prenait une taille 29 Miss sixty par exemple, et sortait de la cabine s'admirant mi-figue mi-gênée et, alors qu'il aurait fallu gagner à ce moment précis en lucidité, me demandait une taille 27 voire 26.
Alors que Mathilde, même si chacune n'est pas obligée de porter du bon gros baggy comme moi, il faut que tu puisses respirer dans ce jeans à 150 euros. Et le 29 t'as déjà cisaillé les côtes. Est-ce vraiment raisonnable?
Les femmes se veulent maigres, plus qu'elles ne le sont et sont prêtes à être mal habillées pour ça... Elles ne sont pas aveugles, non elles préfèrent juste être habillées plus petit que ce qu'il faudrait. Argumentant que de toutes façons "un jeans ça se détend..." Mouais j'ajoutais à mon tour mi-figue mi-gênée. Mais touchée en même temps. Touchée par tant de fragilité.




- Les femmes aiment les strass, le qui brille, le collant, le luisant, le doré, le argenté, le clinquant, l'ultra voyant, la grande marque même fausse, le clouté, le grand talon vertigineux, être rassurée... Ah oui j'allais oubliée ça.

- Les femmes ne se sentent, dans une majorité des cas, pas vraiment jolies. Même celles qui en font des caisses dans la féminité très assumée. surtout celles-ci d'ailleurs. Elles sont vachement touchantes du mauvais goût au bout du compte. Tant de peau, de résille, de mauvais lycra, ça cache forcément quelque chose. Une faille narcissique pratiquement à chaque fois. Comme elles kiffent quand elles se sentent jolies. Comme elles kiffent quand je leur disais... Comme je kiffais moyen d'être pas toujours super honnête!!!

- Les femmes n'aiment pas le passe-partout, le casual, le pas endimanché, le coton loose, les jeans larges parce que ça montre pas assez bien le tarp, les choses qu'elles estiment pas féminines, le pas de maquillage, le cheveu en bataille...
la femme n'aime pas ce qui fait à peu près. Il faut que, souvent, ça soit tous les jours Noël... Et elles, elles sont parfaites dans le rôle du sapin!!!


Alors évidemment mon expérience n'a de valeur qu'en fonction de la boutique dans laquelle j'étais, mais hé, je crois que j'ai donné un très correct descriptif de la mode en province... De la mode en province de l'est.
La plupart des rues de Nancy ressemblent à s'y méprendre au défilé que je voyais tous les jours dans les cabines...

Alors, qu'est ce que je disais pour les femmes, qu'est ce que je disais pour le rapport à la mode???
C'est un autre monde hein???


DEUX ANS DE WAVY...

2 ans que je ne m'étais pas coupée les cheveux...
Une vie de folie hein... Une vie de décadence assumée... Des cheveux déjà, ce qui est un vrai putain de bon début!!!

Par "pas coupé les cheveux", j'veux dire même pas une petite longueur, pas même une mèche, pas même l'embryon d'une frange...

Comme ça fait une éternité que j'ai pas parlé de cheveux, je me suis dit qu'il était plus que temps... D'abord parce que ça manquait à tout le monde, je vois bien, et aussi parce que la futilité est un moteur important en ce moment dans ma vie...

J'ai des cheveux... Comment dire... fort particuliers...
Et, il est grand temps de livrer les conseils de la mort pour gérer les cheveux fort particuliers...



Données de base:

1) Ils sont pas blonds comme ça en vrai... Ce qui est un secret de polichinel, si je m'imagine que jamais on ne voit un tout petit centimètre, voire 23 cms, de racine, je me mets le doigt dans l'oeil...

2) Ils sont frisés en vrai... Depuis de nombreuses années, ce qui veut dire, que j'en connais un paquet sur le traitement et les soins de ce type de cheveux... Et sans trop me la raconter, je pense en savoir plus que 90 % des coiffeurs...

Alors hop je dévoile, à défaut de la recette de la plénitude absolue et intemporelle, les recettes des cheveux wavy...
Ok, ce post ennuie les garçons et les filles à cheveux raides, mais hé, pas de ma faute si je suis pourrave de l'inspiration ce soir...




Procédons par tiret. C'est bien le tiret, ça fait clair et pis ça m'empêchera de digresser... Si parce que je vois bien que c'est relou...

- Le cheveu frisé n'est pas fana du lavage. Alors comme ça, ça fait un peu crawouède, mais l'idée c'est qu'ils sont beaux sales. C'est comme ça.
Ceci dit, si je devais me laver les cheveux avec la même fréquence que la plupart des minettes de la terre, je n'aurai pas de temps pour avoir une vie sociale, pour cuisiner des pâtes au beurre et pour dormir... Non, j'en fais pas des caisses. Un shampoing, démêlage compris, me prend 2 bonnes heures. Et je ne les sèche pas...

- Le cheveu frisé qui se veut wavy ne se sèche pas. Surtout pas avec un sèche-cheveux. C'est trop un indépendant qui n'a besoin de personne pour vivre libre. Il se suffit à lui-même. Et surtout parce que le cheveu sec est, comme son nom l'indique (la nature est bien faite, hein?), desséché.
Alors on laisse sécher à l'air libre. Tranquilou. Ok il va bientôt faire -12°c, et c'est donc bien pour ça qu'on ne se lave pas les cheveux tous les 4 matins, ne tentons pas la pneumonie, cette vicelarde.

- Le cheveu frisé préfère l'à peu près au bien mis. C'est comme ça. Si on ne supporte que le "bien en place", et ben on se les raidit... Ou pas, de toutes façons, le cheveu il reprend toujours la place que la nature lui a donné...

- Il faut le nourrir. Avec de l'huile. Beaucoup d'huile. La palme de Leonor Greyl est ma préférée, mais attention elle a tendance à jaunir les cheveux... Sur moi, ça va à peu près, mais faire gaffe. (Ouais je suis super premier degré là!!!)
Sinon celle de Christophe Robin est pas mal mais chère pour une petite contenance.
Et pour les périodes de diète: Olive, Argan... Ouais ça marche très bien. Le mieux étant de la laisser poser toute la nuit. Oui donc le tout est de renoncer à toute vie sexuelle pendant une nuit. Ça va en même temps, on a qu'à dire qu'on est pas des bêtes tous les jours... il faut faire des sacrifices... On voit que je me galère bien à sacrifier là, hein???

- On ne les coiffe pas. Le cheveu frisé se démêle à la rigueur mais c'est tout.

- On trouve son shampoing. Après des chers, j'ai trouvé le mieux pour moi. L'Ultra Doux à l'huile d'avocat et au beurre de karité. un léger shampoing après la nuit huilée (et frustrée) et un masque. Pour moi la même gamme.
Et le secret absolu du wavy, c'est maintenant que je le donne...





UN SOIN NE SE RINCE PAS BIEN POUR LES CHEVEUX FRISÉS

Il va emprisonner la boucle et la rendre vraiment "j'fais du surf en Californie et j'adore ça...".
C'est ça le vrai secret. C'est pas les shampoing à 47 euros. Pas les fers qui déchirent. Pas les mousses. Non le soin mal rincé à l'eau très froide.
Après tout est joli et en place.


-Je ne suis jamais sortie de chez le coiffeur avec les cheveux plaisants. Ils me font (les coiffeurs) systématiquement une coupe de cheveux à la Gwendoline (pardon aux Gwendoline). Trop bien mis même quand ils ne veulent pas le faire... Insupportable.
Les seuls bons coiffeurs de cheveux frisés sont ceux qui... ont les cheveux frisés... Ben ouais!!!

Voilà, après ce post rempli de poésie, d'informations de la plus haute importance, de glamour et d'érotisme, je vais me pieuter...

PAYE TON JOGGING...

Ne tergiversons pas pendant des heures et allons droit au but... Je sens que je suis en forme du jeu de mot ce soir... (Rapport à "but" et à "jogging"... ok Personne suit ça fait plaisir!!!)

Je passe un bon paquet de mes journées en jogging. Voilà j'ai pas eu peur de le dire... Et j'ai pas dit à "faire" du jogging non, je parle bien de "porter" du jogging. Oui ce truc qui ressemble souvent à... Rien... Et qui met en valeur personne, c'est bon tout le monde voit???


Et c'est en bon gros jogging que je me trimballe en plus. Je ne fais rien à moitié alors que j'aurais pu en choisir un vaguement girly de Stella ou d'une collec' Nike fille avec un peu de rose (Mon Dieu comme je vénère Nike...).
Alors pourquoi???
Alors puisqu'il faut se justifier ici et que c'est quand même pas normal de JUSTE PAS FAIRE CE QUE L'ON VEUT, je m'explique... (Je suis bien dans le rôle de l'énervée alors qu'il n'y a aucune raison et que je suis juste ridicule, hein??)
Parce que'il est un temps dans la vie d'une femme assumée où il faut être honnête avec soi. Savoir ce que l'on ne veut plus, ne pas hésiter à être radicale quitte à ce que cela déplaise... Le héros c'est toujours celui qui s'affirme, qui va à contre-courant, qui n'a pas peur d'être un vrai rebelle, une sorte de marginal à qui rien ne fait peur...

J'en fais des caisses, hein???

Alors pourquoi le jogging?
"-Pourquoi tu fais ça Marie....? t'es déjà pas super bonne à marier en ce qui concerne le ménage, la vaisselle, le rangement, les lasagnes, les...
"-Oui bon ça va là... Arrête d'intervenir dans mon blog, j'essaie d'être populaire moi, n'essaie pas de brsier tout ce que j'ai construit à la force de mes gros bras musclés..."

Alors monsieur qui fait que me casser mes coups potentiels c'est très simple et je vais te faire une liste:

1) l'habitude. j'ai fait du sport toute ma vie d'avant et je dois bien avouer que me voir en jogging a quelque chose de rassurant pour moi.

2) Public Enemy, les Beastie, Kanye, Pharrell, Busta, Missy Elliott, et pis les autres qui font de la musique qui me font allègrement bouger le tarp!

3) Je trouve ça joli.
Et à la manière d'un Margiela, je fais une sorte de laboratoire du jogging dans mon 45m2.
Je tente de faire vraie fille avec... Bon j'expérimente encore, mais si tu crois que Marie Curie elle a pas testé un peu avant de réussir, tu te mets le doigt dans l'œil...

4) Le confort. ok j'ai un blog de mode qui s'était un peu oublié ces derniers temps, certes, mais la constance de mon "look", c'est le confort. L'ultra confort même.
Quoi feignasse? Oui un peu, mais j'ai quand même du mal à être serrée, engoncée, lacérée, meurtrie... Ok tu vois l'idée? Et le mariage n'a rien à voir là-dedans, arrête avec cette histoire...

Et quoi de plus génial encore que le jogging??
Hein monsieur je sais tout?
Et ben la veste en gros coton avec une bonne capuche. La grise étant la plus basique.
J'en ai beaucoup des vestes de jogging... Bon ok 4, mais c'est bien déjà. C'est plus que les robes!!!
Et encore mieux que la grise en coton, y'a quoi????

La noire en cuir de skaï de chez H&M...
Elle tue hein???
Quoi avec la robe de mariée?
Tain.... tu lâches rien!!!!!

UNE CHIC FILLE AIME D'AMOUR BENEFIT...


Depuis qu'elle est toute petite la chic fille, elle aime bien se faire belle de la figure.

"Hop du blush par ci... c'est comme du rose mais en plus y a des paillettes dedans... Alors ça fait beau aux joues.
Un petit coup de rouge très rouge par là, plus rouge que si je m'étais mordue la bouche (c'est dire si c'est rouge!). Où qu'c'est qui sont les mouchoirs, ça bave? J'en enlève un peu alors... Et pis encore un peu... Et pis... J'ai qu'à pas en mettre, de toutes façons ça fait trop sur ma bouche.
Oh du crayon noir dans le dedans, ça fait les yeux gris alors que dans la nature, ça existe pas les yeux gris. "

C'est depuis qu'elle est plus vraiment petite qu'elle se met du coloriage sur la figure la chic fille, parce que sa maman, qui comprenait pas que pour plaire aux garçons le gloss c'était vachement bien, elle voulait pas.

Sa maman elle faisait que de lui mettre des bâtons dans les roues de sa féminité.

Et pis après, quand elle a eu le droit, elle s'en est mis de la couleur. De la moche, de la plus belle, de la qui brille, de la mat, de la Chanel, de la Gemey, de la Bourgeois, de la Saint-Laurent, de la Nivéa, de la Sephora, de la chère, de la pour pauvre, de la ça dépendait de son budget...
En tous cas, c'était important pour elle d'être plus belle que ce que la nature avait décidé pour elle...

Un des trucs qui lui tient le plus à cœur à la chic fille, hormis le fait d'être très heureuse et d'avoir un gros chien, c'est d'être belle maquillée sans avoir l'air d'y toucher. Être fraîche l'air de rien. Juste "ben quoi, c'est pas de ma faute si j'ai bonne mine comme ça!"

Alors elle a utilisé la Terracota de Guerlain parce que genre c'était la Rolls de la bonne mine qu'ils disaient tous...
Et c'est vrai que c'était beau. Des fois elle avait la main lourde la chic fille et on aurait dit une mongole de Mongolie au niveau des joues. Mais c'était pas de sa faute la pauvre, elle débutait tout juste son C.A.P féminité!
Mais y avait quand même un truc qui allait pas mais ça, elle le savait pas encore.

Alors il y a eu d'autres essais blush ensoleillés: Nuxe, Stéphane Maris, Sephora, Chanel... Tous pas mal mais pas de whaou c'est fou l'effet que ça peut lui faire au cœur!

Jusqu'à Dallas. La poudre Dallas de Benefit. Déjà rien que le nom ça lui faisait dire qu'elle allait pouvoir faire sa garce en chapeau de cow boy et bouteille de Jack Daniel à la main... Un vrai rôle de composition... Enfin surtout pour le whisky et le calamity jane's style, parce que pour le côté garce, des fois elle se prive pas la chic fille. Après elle s'en veut, mais traiter, ça, elle aime drôlement ça!!!

Dallas est de très loin le meilleur "blush" qu'elle ait essayé. Il est beau aux joues. Pas seulement bronzant, non il la rend plus belle de la figure avec ces tous petits nacres dedans alors que normalement, ressembler à Paris Hilton n'est pas son objectif de vie... Là, elle a regardé dans le dictionnaire pour savoir l'adjectif qui correspondrait le mieux à cette poudre magique, et bien c'est "subtil". Ça y a pas à dire quand elle en met la chic fille elle voit la différence. Mais, et c'est là que c'est vraiment chouette, ça fait maquillé sans en avoir l'air... Comme une voleuse de bonne mine...
LE CAS DOUDOUNE...

Je sais beau titre.
En même temps, j'y ai pensé en amont au moins pendant 3 nuits d'insomnie à celui-là. Enfin j'en dis pas plus, il manquerait plus qu'on me pique mes muses quotidiennes pour me copier du titre.
Ouais il est pourri le titre, mais il n'en reste pas moins explicite... jbbbiiiiimmmmmmmmmmmmmm!!!!
(le concept de "jbimage" est une invention, pas de moi, qui veut simplement dire "hanhan, dans les dents". Ou "chaiii". Ou "bien fait"!!
Comment ça je digresse???
Ah oui d'accord!

Avant de repartir avec du plus lourd du look moche, puisque là je ne comprends vraiment pas les filles, je voulais parler du manteau d'hiver. Gros sujet hein!!!

Il faut savoir que j'ai 3 pièces centrales sur lesquelles toute ma garde-robe vrille comme une deglingo!

1) Le jeans. ouais comme beaucoup j'imagine. Et ça dure depuis des décennies cette histoire là. Admettons j'ai un travail. Admettons il me force à m'habiller sans jeans (si ça arrive) et ben c'est très simple, j'me pends.

2) le t-shirt. Ouais dis comme ça c'est pas la pièce glamrock par excellence, mais le fait est que c'est celle pour laquelle je me décarcasse le plus. Trouver le bon coton, la bonne longueur, le bon col (j'ai des caisses de t-shirts ravagés par mes mauvais coups de ciseaux, je déteste les cols trop... cols quoi, trop près du cou, pas assez déglingués) c'est pas si simple.

3) Le petit blouson. En jeans, en cuir de Skaï ou en vrai cuir... Qu'importe.
En tous cas sa qualité première pour me plaire , c'est qu'il soit étriqué. Presque trop petit. Presque on me demande si je ne l'ai pas volé à ma sœur de 9 ans...
J'aime les vêtements soit bien trop grands, soit bien trop petits.
Et le blouson, c'est définitivement quand il est petit qu'il me fait battre le cœur.

Sauf que... ok je ne suis pas frileuse. Vraiment pas, mais comme je ne mets pas vraiment de pull (j'en reparlerai) et que je ne mets que des petits blousons, je ne suis pas à l'abri d'un rhume de poitrine. Que dis-je un rhume de très grosse poitrine... Que dis-je rhume d'énorme... ok ça va!!! je croyais que c'était rigolo.

Étant définitivement plus "sporty" que "girly" j'ai du mal à aimer les manteaux d'hiver. Les manteaux un peu dame...

Alors je mets de la doudoune (d'où le titre... Bien pensé ce post, hein?).
Ça c'est bien la doudoune pour moi. De la sans manche, de la capuche, de la blanche, de la noir, de la pas Mocler... Bref, l'ami suédois m'a été d'une très grande aide au moment des soldes où personne ne voulait vraiment de la doudoune dans ma glaciale province.





Oui je porte de la basket sur la photo. De la Huarache.... La meilleure des baskets au monde et même que c'est trop la mieux comparée à toutes les autres... Elle a un look spécial mais là c'est pas le propos. Et je la défendrai en temps et en heure ces Nike.
Bref, alors pourquoi je porte de la basket et pas de talons de la mort? Parce que je me disais que la doudoune était encore plus sporty que moi alors je ne tente pas d'aventure périlleuse avec un décalage, certes courageux, mais raté...

Jusqu'à... jusqu'à Haider. Haider Ackermann.





Et là, je vois du long, du un peu brillant... De la chapka mais là c'est pas le propos...
Et j'adore. c'est vaguement too much pour moi...
Mais l'idée fait son chemin.


Et re-JBIIIMMMMMMMMMMMM.... dans mon oeil! Et là je suis tombée amoureuse. Et oui je sais elle est girly à mort. Oui je suis pathétique tellement je suis versatile...




Elle est de Tsumori Chisato et n'est pas prête n'être mienne. Rapport au prix et pas rapport au fait que je change tout le temps d'avis. Faut quand même pas déconner...
HONNÊTETÉ MORPHOLOGIQUE...

Avant de continuer le concept avec des copines à moi et des copines moins à moi mais on est pas à l'abri d'une belle rencontre amicale, je me lance dans l'honnêteté de silhouette. De ma silhouette.

Avant de comprendre que, grand dieu non, tout n'était pas fait pour moi, j'ai largement tâtonné dans le paysage modesque.

En vrac et pas forcément exhaustive, une liste:

- Du lycra avec des paillettes dessus. Les paillettes formant un beau gratte-ciel rendant ainsi un bel hommage à New-York. Et donc au cosmopolite aussi...

- Des jean's pas du tout à ma taille. Quand ça rentre dans les fesses, trop, c'est pas la bonne taille...

- Des jupes sans vraie longueur. Peut-être sous le genou, peut-être à mi-cuisse... Qu'importe le refoulement à fait son œuvre.

- Des 501 à ma taille, donc pas très bien coupés eut égard à la forme de mon corps.

Avant de commencer correctement une "honnêteté morphologique", il est très important de faire un bilan.

UN BILAN OBJECTIF.

Non parce que je vois le truc, soit la petite occidentale egocentrée est injuste se trouvant tous les défauts de l'univers ("j'suis grosse de partout sauf de là où il faut (sous-entendant les seins...)) soit elle se trouve belle de partout ce qui n'est pas souvent vrai.
N'est pas Erin Wasson qui veut!

Miser sur ses points forts est la première des logiques à adopter. Trouver les bonnes coupes et aussi injuste que celui puisse paraître, il faut souvent de jolies matières pour les tombés. Donc le cheap pour rigoler va encore, pour la robe qui va déterminer ton avenir sentimental, même pas en rêve.

EN CE QUI ME CONCERNE:

- J'ai des grandes jambes, pas forcément d'attaches fines et de galbes intéressants, mais qu'importe, les collants font passer du "bof" en "whaou". Ça tombe bien Juillet et son soleil ont bien remballé leurs gaules, c'est même pas louche si je ne sors pas jambes nues.
Comme mes jambes sont grandes, elles préfèrent le court... Aussi parce que je ne suis pas une géante et il faut être honnête, le long me tasse... Il me manque 24 cms pour que ça fonctionne gracieusement.

- Mes cheveux. Ben ouais, quand t'as, comme moi, 200 kilos de cheveux, tu peux te permettre un "less is more" en sapes. Sinon ça fait clown. Et même si ça n'a pas toujours été simple, je peux aujourd'hui dire que j'aime mes cheveux.

- Mes seins. Bon comme ça on peut se demander "mais qu'est-ce qu'il lui prend, ils sont tout petits, alors comme point fort elle ferait mieux de trouver autre chose. Ses poignets par exemple, même si c'est pourrave comme partie à mettre en valeur, ça sera toujours moins grotesque."
Sauf que non... Si je vous jure.

Démonstration en images.
Je commence par ce qui ne me va pas... On peut se foutre de ma gueule, pas de problème!

Le jean's taille haute à la mauvaise coupe... Cadeau de ma mère... Merci... Quand même!
Ca me semblait vendeur, le pli sur le milieu de la jambe, le beau délavage, un peu bootcut, un peu suédois... Et pis en fait non. Et le bonnet loose n'ajoute aucune plus-value au bordel. C'est très simple, ça ne me va pas!
Je ferai la suite plus tard... Sinon ça va vous piquer les yeux...






L'IMPOSTURE...

Pour la nième fois je vais vous parler du fait qu'on ne peut pas me faire confiance...
Enfin les gens si, ils peuvent, en revanche moi, non.
Bon un mois c'est bien déjà, et pis j'avais envie...
Ouais prémédité en plus...

H&M est mon complice...

Une robe, à volants s'il vous plait.
Un blouson en cuir de skaï avec une capuche comme dans les clips de rap!!! En mode P.I.M.P sans avoir buté aucun animal...

Et j'ai un peu le tract, je vous présente mon couloir aussi... Casual, comme moi...

PS: Traiter moi que je culpabilise!!!









SANS CŒUR...


Ma mère c'est trop la chef pour trouver des trucs qui déchirent en brocante.
Moi je remballe mes gaules alors que j'ai presque un DESS en emmaüs.
Elle et moi on joue pas dans la même cour.
Ça fait 5 semaines qu'elle me ramène un Levi's, 501 ou assimilé, chaque week end. Autant dire que je coupe, use au papier de verre et reboulotte activement. Ouais c'est pas parce que j'ai arrêté de consommer que je ne suis plus une suiveuse pathétique...

Il y a 4 ans ma mère a trouvé un truc qui déchire en brocante. un truc qui déchire grave. Une capuche en fourrure... En vraie fourrure, du lapin.
Donc normalement à ce moment très précis, on vient me briser la nuque en me traitant de tueuse d'animaux sans cœur qui fait que penser à elle et qui est incapable d'une quelconque empathie... Ce à quoi je répondrai,

"attends laisse moi moduler mon propos jeune activiste de la cause animale".

J'adore cette capuche, je ne vais pas mentir elle rend tout joli. Un perfecto fadasse, un débardeur que t'as presque les seins à l'air avec , des stan smith, des talons, un sweat à capuche, une petite jupe mignonette avec un joli blouson en jean's délavé...
Ouais à tant argumenter les avantages de cette capuche, vous vous dites que c'est louche et que j'essaie de me justifier. Ben ouais un peu parce que même si elle a tous les avantages des assemblages fashion, je ne l'assume pas. C'est sans nul doute ce que j'ai de plus chaud dans ma garde robe, mais je ne la mets que dans mon salon... Ou chez mes amis, mais alors dans la rue, quasiment jamais...






Problème éthique je crois bien. Comme si la mode devait s'encombrer. Si mon surmoi m'empêche d'être belle quand il fait froid, c'est pas gagné... Saleté de morale!!!!
Alors je suis tirailée, ouais, non, à voir, tu t'en fous, oh non quand même... Autant dire que je ne suis plus seule dans ma tête quand je tente de me décider à la porter ou non cette capuche.
Pourtant, j'aime vachement être en mode PIMP...
Bon ok, je l'enlève...



Peut-être un jour j'arrêterai de prendre des photos dans mon salon avec tout le temps le même angle et que je présenterai enfin le soleil à mon appareil photo...

DE L'ART SUBTIL D'ÊTRE UNE PETITE POUFIASSE....

J'ai dit subtil!
Et j'ai dit poufiasse aussi oui...

J'ai une tendance à être psychorigide des mains et surtout de la manucure.
Je ne suis pas une fille soigneuse de la griffe... Enfin griffe, griffe de petit chaton de 2 semaines...
Comme mes mains ressemblent à s'y méprendre à celles d'une CE2 qui n'aurait pas redoublé, j'ai tendance à penser que les ongles longs sont vaguement grotesques sur moi... Et sur ce coup-là, je ne pense pas me tromper.

Coup de bol, j'ai aussi une tendance à ne pas aimer, mais genre pas du tout les ongles longs. Il faut vraiment que les mains soient sublimes et la manucure subtile pour que je trouve ça élégant.
Ohlala, le mot est lâché, comme je suis trop une deglingo.
Je trouve que les ongles longs lorsqu'ils sont travaillés, strassés, carrés, bi-colorés, voire tri, plastifiés sont le taquet du mauvais goût. Presque autant que les bottes blanches en cuir de skaï c'est donc peu dire...
Pire je trouve que c'est super, mais alors super vulgos.
Certaines de mes amies, comme plus de 50% de la gent féminine, estiment aussi que les ongles longs, carrés et strassés sont le comble de la féminité... Ou un truc dans le genre.
Alors je les traite. Et je m'en donne à cœur joie... Ça les fait marrer quand je suis drôle, moins quand je le suis moins et que je me mets à être insistante.
C'est pas de ma faute si je trouve ça moche, si?
Bon c'est vrai je pourrais le fermer aussi, mais ça, ça vaudrait si je n'étais pas une dictatrice du look et que j'estimais que tout ce que je n'aime pas peut-être aussi joli.

J'aime les ongles courts. Ou un petit peu longs mais sur les autres, sur moi ça fait trop trompage d'ambiance.
Mais même si je les aime courts je les aime colorés... Genre très colorés. Et même si le vernis ripe et qu'il se met à être écaillé, je n'use pas forcément de dissolvant. Je suis une gona des mains aussi.
Et là, j'en ai mis du fushia. Après le noir, le rouge vermillon, le prune, le noir, le rose pâle, le noir, l'orangé, le noir, je passe à une vraie couleur poupouf! Le fushia qui a même des petites paillettes dedans...

Si ça, c'est pas une manière de dire à mes amies qui aiment les bottes à bouts pointus, les leggings avec une jupette en jean's et toutes strassés des mains que je fais un effort, je ne sais pas ce que c'est!!!

À PEU DE CHOSE DE PRÈS...

Ca fait pratiquement un mois...
Alors il est temps de faire le bilan...
Un premier bilan.
Les noces de coton de mon nouvel engagement.
Il faut savoir que si je dis que je fais quelque chose, en général... Je ne m'y tiens pas. C'est pas qu'on ne peut pas me faire confiance, c'est plutôt que je (moi) ne peux pas me faire confiance... Je suis pathétique des promesses que je me fais à moi-même!
En vrac:

1) J'arrête de fumer. le 6 Octobre.
On est le 11, j'ai les poumons enfumés et mentholés.

2) je cours plusieurs fois par semaine. "Attends moi j'étais une sacrée sportive, j'ai l'habitude de l'effort, bla, et pis j'ai mon cœur qui est toujours celui d'une sportive, pas peur de suer... Blabla..."
Je suis qu'une merde...

3) Je vais arrêter de me coucher à, 4 heures du matin...

4) Je vais arrêter de me transformer en kid pré pubère dés que ma mère est dans les parages...

5) Arrêter la médisance...

Bla...
Bla...

Et arrêter de consommer pendant 6 mois.
6 mois, tout ça pour faire ma maligne...
Et bien ça va faire un mois, et bla...

Non, je déconne, je tiens. Je n'ai rien acheter. Pas l'ombre d'une culotte, d'un jean's ou d'un joli gilet en cachemire...
Et j'ai trouvé une bonne méthode. Une qui a fait ses preuves. Celle des AA.
La méthode avec une phrase qui aide au quotidien "Un jour à la fois!".
Et ça marche, des fois c'est pourri, des fois je rêve d'un craquage, mais je pense que le début est le plus hard!
Après je vais m'habituer... Et mettre de l'argent de côté pour un énorme craquage le 15 Mars 2009. Ouais je compte quand même. Comme ça j'analyse vraiment ce que je veux. J'ai plus de place pour le cheap.
Et en plus mes amis et ma mère compatissante me font de jolis cadeaux. Alors c'est vrai que je n'ai pas encore complètement vécu l'énorme frustration du "rien", mais ils vont se lasser des cadeaux...

Et pis moi, je vais essayer de vraiment m'y tenir parce que laisse tomber comme je fais trop ma maligne depuis que je consomme plus de sapes.
Comme je me la crâne...
Même pas la peine...
Comme si j'avais besoin de ça pour me la crâner en plus...

DU CASUAL AU PREPPY....

La mode, la mode, la mode qu'ils disaient...
La crise, la crise, la crise??? Ouais ça, c'est une belle rime avec la vraie vie... Avec la vraie vie des pauvres, ou presque, ou assimilés.

Parce qu'en ce moment c'est pas forcément la fête du luxe. C'est pas le "Rythm of the Night" de la dépense, du shopping et du superficiel.
Ca commence à puer la pauvreté sévère là. Ne la jouons pas insouciante, il va falloir se serrer la ceinture, et pas que parce que notre objectif ultime, rentrer dans du 36, a été atteint (Inconséquentes et maigrelettes décérébrées que nous sommes...).
Non il va falloir faire gaffe. Acheter utile et plus futile... En mode Seguela vous remarquerez que je suis... Et surtout en mode maître Yoda, mais ça, c'est nettement moins vendeur.

Dans le Elle de cette semaine il y a un article sur le "Soyez Preppy"... i.e soyez classe, distinguée, fringuée de Ralph lauren ou des autres trucs qui ressemblent.
Et comme souvent dans le Elle, il y a des psy, des économistes, des modasses qui cohabitent dans l'article...
Il faut toujours faire le lien entre un mouvement (la mode) et un contexte social. C'est en quelque sorte une sociologie de la mode. Je sais, ça part brillant ce post. Ou assimilé, ça va hein!!!

Donc le retour du Preppy, prévu depuis plusieurs mois rapport Luella, Jacobs et Cie, serait à mettre en lien avec la crise économique actuelle. Une crise prévisible aussi mais là, y a pas de bureau de tendances qui nous avait prévenu nous, pauvres inconséquentes et maigrelettes décérébrées que nous sommes. Alors incompétentes de la bourse, nous, on tombe des nues...

Il va falloir faire muter notre façon de shopper. Plus de bling-bling à la 80's. Non, la dépense excessive et éphémère devient petit à petit indécente. Comment payer des pantalons Balmain en léopard rouge des fortunes quand le prix du lait atteint des sommets... Ouais c'est compliqué, et puis c'est comme si on avait honte d'avoir mis tant dans de la vacuité alors que... Alors que les priorités ne se situent plus dans le consommable... Le rapidement consommable qui n'est pas nécessaire à notre survie, on est bien d'accord.

J'adore le Beau. Je ne vais pas mentir.
J'adorerais shopper comme bon me semble... Et comme bon me semble ça a toujours été, depuis que je suis toute petite, dans le cher. Le plus cher. De manière générale si les choses sont chères, c'est parce qu'elles sont belles, plus belles que les choses cheap. C'est grossier comme description mais plutôt vrai.
Je n'ai plus envie de consommer frénétiquement des choses que je ne porterai que 2 fois. Ca n'a plus d'intérêt pour moi. J'aime le Beau et force est de constater que "ce qui est à la mode" ne l'est pas toujours. Ce qui est beau sert à embellir. Ce qui est beau rend simplement plus beau. Je veux être plus belle, et ça, je le désire bien plus qu'être à la mode maintenant...

Je veux plus être dans une sorte de vérité de la silhouette. une justesse de l'élégance... Ce qui implique une moindre consommation finalement.
Les choses qui nous embellissent ne sont pas infinies, ni les couleurs ni les coupes... La silhouette n'est pas si versatile que ça. Elle mérite au moins notre honnêteté. Tout ne nous va pas...
Mais pour être dans le beau, et ça c'est universel, il faut sourire, sourire, et encore. Je sais j'ai déjà fait un post là-dessus. Je sais ça vire nunuche, mais je suis toujours aussi étonnée de voir à quel point ça change tout...
Une tête qui part en arrière, les yeux qui pétillent et un optimisme à toute épreuve... C'est mieux que la combinaison de pompiste, non?



La photo est tirée de Only Photos

JE DETESTE EBAY...


Pas d'effet de style aujourd'hui, juste un truc qui me gonfle...

Comment chacun sait, je suis fan absolue de UGG. J'en ai eu beaucoup. Je les ai même fait repriser chez le cordonnier quand elles se sont trouées...
Donc, je suis toujours à la recherche des UGG hautes couleur sable, que je ne trouve pas en France. Ou chères...
Qui dit difficile à trouver en province dit "tiens, j'ai qu'à aller sur ebay..."
Et c'est là que le traquenard commence...

PHASE 1: Je trouve les bottes tant désirées. Moins de 100 Euros.
(Cette phase commence au mois de Juin bien avant ma diète de fringue, on ne me traite pas...)

Phase 2: J'achète les bottes. Envoie le chèque. Les reçoit et suis aux anges...

Phase 3: Les UGG sont fausses. Sans aucun doute. Et puis une mauvaise imitation avec ça. Je connais trop bien ces bottes pour me faire carna (c'est du verlan... Ou presque!!)

Phase 4: je fais la naïve auprès du vendeur, en lui expliquant que peut-être il ne le sait pas, mais que ces bottes sont fausses et que je veux les renvoyer...

Phase 5: Il est ok, semble surpris. je renvoie les bottes, mon dieu qu'il est compréhensif ce vendeur. Et il ne s'énerve pas avec ça...

Phase 6: Il reçoit les bottes me dit qu'il me renvoie mon chèque...

Phase 7: J'attends...

Phase 8:J'attends... Je me dis que peut être il se moque de moi...

Phase 9: Je reçois un coup de téléphone sur mon portable... (Tiens comment il connaît mon numéro??? Bizarre...). Il me dit que le chèque lui est revenu et qu'il va me le renvoyer.

Phase 10: Je dois partir pour 2 mois. Mon amie me dit qu'elle n'a pas de nouvelles...

Phase 11: je le maile. J'attends... Je crois que j'ai envie de lui péter les genoux.

Phase 12: Oh tiens, j'attends pour changer...

Phase 13: Je tente tout :
le pathos ("mais je suis pauvre comment tu peux me faire ça alors que je n'ai même pas dit que c'était des fausses tes bottes..."),
la menace,
la colère...
J'attends...

Phase 14: Rien. Aucune réponse. Et puis là je me suis dit que j'avais un blog. Et que j'avais qu'à l'utiliser.
Je mets donc en lien sa page et je préviens tout le monde...

Je me suis fait carna. Comme tout le monde au moins une fois sur Ebay.
Ses bottes étaient fausses et je n'ai jamais reçu mon chèque...

Comme ça m'énerve, je crois que je hais ebay.


MAL EN GÉNÉRAL......


Bon ça fait combien de temps que j'ai pas fait ma cyclothymique? Hein?
Ouais vachement trop longtemps.
C'est trop gai par là en ce moment. Hop on va rééquilibrer tout ça....
Surtout parce que si c'est trop joyeux, ça vire niais. Et, proverbe du jour qui déchire bien sa race, "toujours préférer la vague dépression à la niaiserie affirmée". Ouais j'l'ai inventé. Ouais il veut rien dire! En même temps la "pierre qui roule qui n'amasse pas mousse", c'est pas évident non plus!

Les Rita m'avaient pourtant prévenue quand j'étais petite... "Valérie s'ennuyait dans les bras de Nicolas". Ils nous avaient tous prévenus, y a que moi qui n'avait pas entendu ou quoi???

Et pis les amis, la maman, les autres qu'on connaît un peu et même ceux qui parlent à la table d'à côté et qu'on écoute alors que ça ne nous regarde pas vraiment, ils avaient prévenu aussi...
"Pff!!! qu'on s'était dit, n'importe quoi!"

Je ne m'appelle pas Valérie. Et lui c'était pas Nicolas qu'il s'appelait.

La rupture (ouais je sais, je suis trop subtile de l'entrée en matière. Personne ne m'avait vue venir... Maligne hein?) présente certains avantages... Des tas d'ailleurs. Tu peux mettre toutes tes fringues en exposition dans ton salon sans que personne ne te dise rien. Manger des tartines de Nutella en guise de dîner aux chandelles... Et ça c'est la méga classe. Ok, ça va je suis démasquée... je suis plus en mode "ramène ta corde j'ai un crochet" qu'autre chose. Hé ho, on est pas toujours au top ça va...

Et surtout, l'avantage le plus évident d'une rupture, c'est que tu te dis que quoi qu'il arrive, l'amoureux d'avant (c'est mieux qu'"ex" hein?) il sera toujours dans ton coeur et toi dans le sien. Ca sera toujours spécial. Quelque chose d'un peu grand... Quelque chose de lumineux... Surtout parce que c'était pas permis de s'aimer comme ça... C'était pas permis d'être heureux comme ça... Et c'est là que ça aurait dû me mettre la puce à l'oreille...
Tu te la joues "non, toi et moi ça sera pas pareil tellement on est différent des autres cons... Comme dans la chanson de Lara Fabian qui parle plus de l'homosexualité mais là ça n'a pas de rapport alors on va l'adapter à notre histoire d'amour très hétéro... "
Et on attend de voir comment ça va être. On tente, on ébauche une autre relation... On essaye parce qu'on sait que ça vaut le coup !!!

Et puis...

Et puis rien n'est spécial en fait. Non c'est médiocre, comme pour tous les autres. Y a pas que des chamallows dans la vie. Des fois c'est pourrave!

Au bout du compte, je suis comme toutes les Valérie et t'es comme tous les Nicolas du monde. Ni pire ni meilleur...

...
...
...
Oh mon dieu, le mépris me guette... Il tente de s'infiltrer comme ça, en douce. je lutte hein!!! Aïe!!!!
Le mépis, c'est peut-être pire que les gentilles choses qui se passent entre Nicolas et Valérie...
Putain, ça me donne envie de m'acheter des fringues... Un jean's neige pour commencer... Un noir... Ouais je sais... Non je vais être forte...

En même temps, c'est long 6 mois, non? Qu'est ce qui m'a pris de faire ma maligne...

PS: Je suis désolée de ce post très intime... Parfois c'est nécessaire, ça aide à boucler les mauvaises ceintrures...

PS bis: Je m'excuse auprès de ceux que ma boue boudeuse rend hystériques.... Je préviens hein!!! Après soit, mais je préviens... Je prends en traître voilà!

Une Chic Fille All rights reserved © Blog Milk - Powered by Blogger