Pages

17.1.07


SHOPPING DÉPRIMANT...

Les rares fois où je fais du shopping à Paris (en fait à chaque fois, mais comme je vais 2 fois par an à Paris, finalement c'est rare!) je me retrouve vite fait bien fait au rayon Créateurs du Printemps et des Galeries Lafayettes...Ben oui, je ne suis pas experte en petites boutiques, alors je vais au plus facile....Mais c'est pas de ça dont je veux parler.
Dans ma province, même s'il n'y a pas toujours ce que je veux, je suis à l'aise dans touts les boutiques...Ce qui n'est pas le cas à Paris. Appelons ça le syndrome de la provinciale (ou SLP). Quand je vais au 2ème étage du Printemps et que j'arrive face aux stands VANESSA BRUNO, ISABEL MARANT, ZADIG, CHLOÉ, APC, MARTIN MARGIELA et les autres encore plus chèrs et ben je me sens un peu nunuche. En fait non, je me sens complètement nunuche.Pas à ma place. Moi, la déglingo de la mode! C'est juste surréaliste. Et le fait d'être névrosée ne justifie en rien cette gêne (j'anticipe les remarques acerbes de mes amis...)
Je me suis intérrogée là-dessus et ce qui me frappe c'est que les vendeurs et vendeuses aux stands créateurs parisiens ne sont pas comme tous les autres vendeurs (c'est un peu pareil chez Colette!).
Et dire qu'ils ne nous mettent pas super à l'aise est encore en-dessous de la vérité. Alors attention je ne généralise pas et je tiens à dire que chez Bruno et Marant elles sont gentilles...Mais je suis souvent regardée comme une extra-terrestre! Et je ne veux pas entendre que je suis parano!!!
Mais ce qui est dingue c'est qu'être vendeuse (je l'ai été je sais de quoi je parle...) c'est normalement être sympathique! C'est même la qualité première. Alors j'ajouterais avenante, souriante, causante (si ça existe dans ma tête...Et je rappelle c'est mon blog, alors je mets les mots inventés que je veux), agréable, bonne conseillère et décomplexante. Raté pour le Printemps.Parce qu' aux stands créateurs "ça rigole pas tous les jours". Et mieux vaut être très riche, très belle, très intimidante et très peu sympathique, pour avoir des chances d'être "respectée".
Pour ma part, ni riche, ni intimidante et plutôt sympathique (si je suis belle...) je me suis sentie transparente, inexistente aux stands créateurs...Et super déprimée!!!
Alors admettons que vendre c'est juste du business (et ça n'est que ça), il est important de bien le faire. Avec respect, professionnalisme et sans mépris. Parce qu'en terme de business, si on est sympathique c'est mieux. Ca rapporte plus d'argent (oui je suis cynique, mais c'est un peu vrai quand même). Bon d'accord, je n'ai pas un pouvoir d'achat hallucinant mais quand même je suis cap' de dépenser beaucoup plus que prévu.
Cette attitude de mépris à l'égard des gens qui semblent avoir un moindre pouvoir d'achat est juste inadmissible (oui, je sais il y a d'autres combats à mener...Mais ça fait mal au coeur, parce que consommer est aussi moyen de passer un moment agréable!)
Alors les filles et garçons vendeuses et vendeurs, j'ai une idée: et si vous étiez sympa! Ce message s'adresse aussi aux vendeurs de chez Colette surpris quand je leur dis bonjour (c'est pas un truc de ouf ça!)...Moi perso, j'adore les vendeurs sympas, rigolos et chouettes.
À ce propos je voudrai remercier la vendeuse du stand sacs VANESSA BRUNO du Printemps qui m'a vendu il y a quelques temps le Lune...Et il n'y a aucune ironie là dedans...Elle a vraiment adorable...Je lui amènerai des bonbons la prochaine fois...Elle risque bien de se rendre compte que je ne viens pas de Paris...Des bonbons et des sourires, c'est louche, non?

27 commentaires

dolorès a dit…

Je comprends et compatis car moi aussi je suis victime du SLP... Et puis je me suis toujours demandée comment faisaient ces vendeuses pour paraitre aussi riche, toujours les derniers sacs à la main, les dernières bottes... enfin je suis peut être maladroite mais elles n'ont qu'un salaire de vendeuse (et j'ai été vendeuse)?!

Anne-So a dit…

Quand je suis arrivée à Paris pour y vivre, je crois que c'est ce qui m'a le plus marquée, l'antipathie des vendeuses. Je trouvais ça limite blessant, même.
J'avoue que maintenant, ça ne me saute plus aux yeux de la même façon (l"habitude). Et puis quoi qu'il arrive, je reste cool, avec des bonjours et des mercis et des sourires. En général ça désamorce les regards les plus grogonons:)

Esmeralde a dit…

TOUT A FAIT d'accord avec toi, je ne supporte plus les vendeurs "j'me la pète tellement que je ne dit même pas bonjour". Ayant été également vendeuse (en bijouterie)je peut t'assurer que ce ne sont pas "ceux qui ont l'air" qui dépensent le plus.. au contraire ils discutent les prix, réclament des avantages (au nom de quoi?) insupportables.. je me calme car rien que d'y penser, je m'énerve.

a dit…

Coucou!! je viens juste de découvrir ton blog et j'adooore!!! ce que tu dis à propos du SLP est tellement vrai... mais pour qui se prennent-ils??? et encore là tu parles du rayon créateurs, mais au niveau de l'étage "luxe", eh bien j'avoue que je me sens tellement épiée et pas du tout la bienvenue que je n'ose meme pas rentrer à l'intérieur de Gucci, ou Prada... pff ça me choque d'autant plus que j'ai vécu à Londres et que là-bas, ce n'est pas de tout pareil... les vendeuses à Harrod's ou Selfridge te disent bonjour elles st aimables et polies argghhh allez courage
http://gemeria.hautetfort.com

fanny a dit…

moi mon slp tendance timide maladive & complexée m'a causé un autre syndrome beaucoup plus grave - surtout pour mon banquier : la "ebayite aigue", j'achète, je vend, j'achète, euh oui j'achète quand même beaucoup plus que je vend finalement... mais bon au moins pas de commentaire désagréables de vendeuses filiformes & très snobs bien que surement pas pourvues de bac + 10 (moi non + & alors?).. Le seul qui aurait des commentaires à faire finalement c'est mon gentil facteur qui me réveille plusieurs fois par semaine avec le merveilleux privilège de me voir débarquer les cheveux hirsutes dans mes superbes pyjamas que j'avais déjà au collège (oui c'était il y a longtemps), & il ne m'a jamais fait une remarque! alors vive ebay!
(je suis sortie de l'anonymat comme tu l'avais recommandé précedemment)...

lalalisasa a dit…

Pffff laisse tomber. Moi je reste aimable dans toutes les situations avec un grand sourire affable et ce sont eux (les vendeurs, vous suivez hein?) qui du coup sont mal à l'aise. Je fais ça dans la rue aussi!

Miou a dit…

Je vais te confier un secret mais ne le dis à personne, j'ai été vendeuse à l'espace créateurs du Printemps et à d'autres étages (d'ailleurs, je le suis encore mais à la puériculture, ma vie est passionnante n'est ce pas?), et il est vrai que les vendeurs/euses du Printemps ne sont pas vraiment sympathiques: parfois entre collègues, parfois ils se foutent ouvertement de la gueule du client...et très souvent, ils sont très prétentieux et très méprisants.
Mais moi, je suis très gentille car j'aime le client (non ce n'est pas de la prétention) et que c'est mon boulot d'etre là pour lui. Alors la prochaine fois que tu viendras au Printemps, j'espère que j'y travaillerai, comme ça je pourrais te montrer que les vendeuses du Printemps peuvent être très sympa!
Toutes les vendeuses ne sont quand même pas exécrables mais la bonne majorité de l'espace créateurs est un peu snob sans raisons...

XXX

stroke a dit…

In France, they always look at you funny when you walk out of the store without buying anything. it's like "why did you come in if you can't afford us?".

In Japan, the sales clerk appologise if you don't buy anything. They're sorry that they don't have anything you want, and then they thank you for taking the time to look around a their stuff. and hope you'll come back soon.

stefan

PS. can I ask which city do you live in?

JULIE FROM NANCY a dit…

Tout à fait d'accord avec ce petit article !
Je rajouterai même que le phénomène du vendeur antipathicopretentieux existe aussi en pronvince !! Dans des petits magasins de luxe en général!!
C'est quoi la politique du luxe? La communication inversée? Comment faire fuir le client en 10 leçons? Faudra m'expliquer. Il y a une différence entre avoir de la classe et représenter l'image d'une marque de luxe et être antipathique! Le sourire et le bonjour , ça va pas faire baisser leur salaire à la fin du mois!!!!
Voila!
Au fait merci à toi Chic Fille pour m'avoir vendu des beaux vêtements ( la boutique où tu bossais à Nancy) avec le sourrire et tout! Et aussi de m'avoir conseiller le site de la Fée! J'ai acheté le fameux sweat! D'ailleurs même à distance j'ai été surprise par les signes de sympathie que l'atelier de la fée m'avait envoyé ( des remerciements et des réductions!!!) VOila!!!
Julie

unechicfille a dit…

Dolorès: C'est effectivement une bonne question...Elles ont de prix sur ce qu'elles vendent, et comme elles sont aussi l'image d'une marque...

Anne-So: ça doit être l'habitude effectivement...Je devrais rester cool tu as raison! ça me fait juste un peu mal au coeur, mais si ma réaction est un peu exagérée...

Esmeralde: c'est vrai tu as raison.Pareil où je trvaillais, les gens qui avaiet le plus d'argent ne payaient pas toujours de mine!

Gé: Bienvenue à toi! On m'avait déjà dit qu'à Londres c'était très différent...je vais économiser et donner tout mon bon argent aux gentils anglais.

Fanny: Tu es bien mieux avec une identité;)
Pareil pour ebay...Je me sens plus à l'aise...Mais merde, elles pourraient au moins être aimables quand même!

Lalalisasa: Oui c'est la meilleure chose à faire! Je vais tenter le sourire à celui qui me bouscule en me traitant de connasse...C'est surement plus efficace que le yoga...

Miou: Avec grand plaisir...Mais j'ai déjà vu quelques miss mignonnes et gentilles...une petite brune au stand Vanessa Bruno et le filles de chez Marant aussi...

Stefan: I live in Nancy...I'm sure you don't know it. It's in North east.
i'm very surprised Japanese practices of sale.
Best being happy medium. To be able to trott, buy if one wants and to see pleasant salesmen.
And you, where do you live?

unechicfille a dit…

Julie: Merci beaucoup. Je savais que ça te plairait. Ca correspond complètement à ton look. Contente de te voir sur ce blog. A bientôt (je ne bosse plus au magasin mais Nancy est une petite ville...Et puis je risque d'avoir besoin de filles qui aiment la mode dans le coin alors je risquerai de te recroiser...)

Lambchop a dit…

ha, tiens, ça me fait penser à une drole d'anecdote au stand créateur des Galleris Lafayettes, il a peu. Je voulais essayer un trench tara Jarmon, la nana ne me calcule pas. Et puis d'un coup, mon telephone sonne, un copain anglais à l'autre bout du fil, je cause, cause, cause...Raccroche, et fait mine de retourner vers la vendeuse, code du commerce à la main (je sortais de la fac) Bizarrement, son regard a vite changé. Elle a du s'imaginer que j'avais un gros compte en banque dû à d'hypothétiques affaires commerciales. Je sentais presque les dollars dans ses yeux...Pathétique.

rockettrendy a dit…

Moi je suis une SLP parisienne et comme toi je suis parfois mal à l'aise... avec l'experience, je suis la plus gentille (pas polie... gentille si tu vois la différence) possible et au bout d'un moment il y a mimétisme. C'est vrai... il faut s'armer de courage au début, défier les regards qui analyse ton look de haut en bas !!!

Vendredi13 a dit…

tout pareil. Recemment je suis allee faire les boutiques un peu hype pour cause de soldes, et je me suis senties super mal a l'aise, genre ca se lisait sur mon visage que j'etais la pour faire une petite folie et pas parce que claquer 500 eur dans un sac c'est normal pour moi. Je me suis dit qu'en fait shopper a H&M c'est pas si mal, au moins je suis dans mon element !

a dit…

oui vive H&M lol !!! (j'y bosse quelques heures ds la semaine)... et j'avoue que je suis pas toujours hyper gentille avec les clientes mais je ne me la "pète" pas comme ds les corners des grands magasins...

dolorès a dit…

C'est vrai que c'est assez français tout de même.
Pour reprendre ce qu' a dit Gé, à Londres ils/elles sont très aimables et accueillants...
Il m'est arrivé de rentrer (mais j'avoue que pour le coup j'ai eu super honte) chez Gucci en tongs avec justement les tongs qui s'enfonçaient dans la moquette... je n'arrivais pas à marcher, mais les vendeuses ont quand même été sympas...

Sardine a dit…

Je suis allée chez Chanel il y a quelque temps (juste pour regarder comme cette boutique mythique est jolie) et ben les vendeuses sont supers hautaines et maniérées, elles te prennent de haut; j'avais bien envie de lui "oh ma cocotte, te la pète pas hein! vendeuse chez chanel ou vendeuse chez h&m c'est toujours vendeuse !!!!
Heureusement, toutes ne sont pas comme ça!!!

balibulle a dit…

Je me demande si le but recherché, dans certaines enseignes, n'est pas de produire sciemment de l'exclusion. Car ce qui fait le cachet d'une marque, c'est son inaccessibilité, son côté "entre initiés". Donc il faut semer des obstacles sur le chemin des gens, pour qu'accéder à la marque soit une vraie récompense... Je ne m'explique pas les choses autrement, ça ne peut être qu'une politique volontaire vu le nombre croissant de vendeuses et vendeurs touchés par le syndrome. Sinon ça voudrait dire que les grandes marques engagent systématiquement des gens dépressifs et aigris ! Mais bref, j'ai tellement pris ce fait pour acquis que quand je suis allée au Danemark récemment, j'ai remercié une vendeuse d'être aussi gentille et souriante. Elle bossait au rayon chaussures de H&M, il y avait des boîtes ouvertes et des filles partout, c'était le bordel, et elle a été adorable. Un miracle ! Elle a dû croire que je la draguais...

Mlle E a dit…

NOn mais les vendeurs et vendeuses de chez COlette ce sont des mannequins râtés c'est pas possible autrement.
Pour ceux du Printemps c'est vrai, mais rassure toi, pour y aller au moins 4 fois par semaine je te rassure, ce n'est pas qu'au rayon "créateurs".
Et je ne parle même pas des caissières des Galeries...
Ca doit faire partie du folklore.

Princesse Audrey a dit…

A Toulouse, c'est pareil. Les vendeuses des Galeries Lafayette sont atyroces. On dirait qu'ils sont allés dans un stand de pit-bulls, qu'ils leur ont mis un badge "Nouvelles Galeries" et une perruque, et hop, ils les ont lachées dans les stands. Résultat : une armée d'idiotes, vulgaires, trop parfumées, habillées comme des d'jeunes, qui te toisent parce que tu n'as pas 3000 euros sur le dos. En plus, si elles sont fortes pour te toiser, elles sont nulles pour te vendre gracieusement un produit. La veille des soldes, tu te fais agresser avant d'avoir approché les portants, elles t'engueulent... Elles oublient qu'elles doivent revenir t'apporter une autre taille de soutif etc. Je préfère quand les vendeuses sont carrément absentes. Sauf à Orcanta, mais là, c'est royal, c'est autre chose. Même en province, les vendeuses peuvent être arrogantes...

rosalie a dit…

au mois de septembre, lorsque je rentrais d'une session shopping, un monsieur s'est assis en face de moi dans le métro.
il avait un bouquet de fleurs énorme et souhaitait lire tranquillement son bouquin. c'est fou comme il galérait, c'était mignon!!
je lui ai demandé s'il voulait que je lui tienne ses fleurs vu que j'avais plusieurs stations à faire.
il m'a d'abord regardé d'un oeil bizarre et surpris, puis m'a répondu avec un grand sourire que cela l'aiderait énormément!
à ma station, je lui ai rendu ses fleurs, et il m'a demandé à l'oreille si j'étais bien parisienne?! je lui ai dit que non...

rosalie a dit…

rien à voir avec le post sur les vendeuses, mais c'était juste pour démontrer l'atmosphère ambiante...
(au bon marché les vendeuses sont pires!! faut avant tout éviter l'espace créateurs...)

samantha75 a dit…

Mais vous ne réalisez pas que ces vendeuses qui bossent dans des corners de grands magasins où tout est hors de prix sont tout simplement pétries de complexes et de jalousie... Imaginez leur aigreur, elles qui, comme vous le faites remarquer à juste titre, sont payées des clopinettes, qui voient défiler toute la journée des filles surblindées et méprisantes (putes russes, princesse arabes...) qui achètent un sac à 2000€ sur un coup de tête et les traitent comme de la merde!!! C'est clair que ces filles doivent souffrir d'une certaine injustice, et quand elles vous voient débarquer à 10km avec vos airs de provinciales intimidées, vous devenez une cible révée pour faire leur petit numéro de "j'me la pète" CAR ELLES N'ONT QUE CA LES PAUVRES!!! Ayez plutôt pitié d'elles!
Je ne suis pas d'accord sur le service proposé dans les grandes boutiques où à moins de débarquer en jogging avec une vraie touche de plouc les vendeurs sont toujours extrêmement serviables même si vous n'achetez rien. Allez faire un tour chez Chanel rue Cambon ou chez Hermès fb St-Honoré(si vous n'êtes pas trop pétrifiées) et vous serez agréablement surprises!

Bauréale a dit…

J'avoue que ton billet est un peu flippant (je monte à Paris dans pil une semaine) mais tellement réaliste !

Je me souviens être arrivée dans la boutique Vanessa Bruno (celle rue Castiglione). J'ai demandé à voir le Lune en noir. La fille me le montre (hautaine évidement). Je l'essaie, je le touche ! Je reviens vers elle tout sourire et je lui dis "je le prends". Elle me chope le sac des bras et s'en va dans l'arrière boutique (pour me faire mon paquet ?) puis revient les mains vides et s'en va papoter avec une autre cliente. Devant ma tête d'ahurie (je fais très bien l'ahurie), elle a enfin compris que je prenais le sac ... Pfff ...

lolo a dit…

Je sais que ce post est vieux mais j'avais trop envie de rajouter mon grain de sel ! Tu sais, moi j'habite en région parisienne depuis toujours, et je ressens exactement la même chose. Je ne suis pas riche mais à en juger par mon look on pourrait le croire car je mets énormément d'argent dans les fringues (et surtout les chaussures), c'est ma deuxième raison de vivre (après l'homme de ma vie quand-même !), je suis sympatique, je m'exprime très bien (études de lettres + art), je suis jolie (ça va les chevilles !), rien n'y fait elles sont toutes imbouffables !! Et c'est valable pour les "petites" marques comme Et Vous etc. comme pour les grandes maisons type Chanel, Miu Miu (les pires, même quand on achète !) etc. C'est rageant parce que même quand on rentre avec un superbe achat dont on est trop contente, il y a toujours un petit sentiment désagréable de s'être fait regarder comme de la merde toute la journée. Je n'ai pas encore trop pû comparer avec les vendeuses des boutiques de luxe des autres pays mais je suis sûre que c'es mieux ailleurs car finalement ce comportement colle avec la France et surtout Paris (et je suis de Paris), ici même les gens dans la rue sont hautains. Un jour j'pense que je ferai payer une vendeuse hautaine pour les autres, ça lui apprendra !

Fally.B a dit…

Je suis d'accord avec un commentaire plus haut, sur la boutique Chanel rue Cambon ! Ils sont très aimables et souriant. Il en est autrement pour une certaine boutique Dior située dans le 8ème par exemple... Certains vendeurs ont tendance à se montrer arrogant, justement, de part leur statut de vendeur dans le prêt à porter de luxe. Pour ma part je me suis habituée à ceux de Colette et ils se montrent un peu plus "souriant" je trouve.

Anonyme a dit…

Bonjour,
Bon cet article date de 2007 et nous sommes en 2010 mais c'est pas grave je me permettrai d'ajouter un petit commentaire, la mode c'est superficielle donc les gens qui bossent dans la mode on tendance a être surperficielles mais je suis vendeuse dans le P-à-P de luxe et là je parlerai donc du CDVL le syndrome du complexe de la vendeuse du Luxe bah a force de voir des clients acheter pour des sommes faramineuses ça donne envie d'avoir le même pouvoir d'achat mais en tant que vendeuse ce n'est pas possible alors si vous les voyez les vendeuses avec marques sur le dos c'est juste qu'elles et ils y a des hommes aussi dans ce lot s'endettes mais ont aussi des réducs. Perso je fonctionne pas comme ça et il existe des vendeurs et vendeuses qui sont sympas souriants, l'argent d'une cliente riche ou pauvre les deux m'intéresse et oui c'est mon job de vous faire dépenser de l'argent mais pour ces vendeurs et vendeuses leurs com sur les ventes seront plus importantes si vous acheter bcp alors si elles vous ignorent si elles vous méprisent ou si elles vous dévisagent c'est parce que ce sont de superficielles et faignantes vendeuses mais elles sont pas toutes comme ça mais c'et vrai que c'est un peu un mal français.
Voilà