Pages

14.11.06



ELODIE...

J'ai une fâcheuse tendance à aimer, depuis que je suis petite, les films bavards. Ces films français où il ne se passe pas grand chose mais où les protagonistes s'interrogent sur la vie, les sentiments, la plage (ben oui, pourquoi pas!).
Vive Eric Rohmer et ses films...Même si mes amis ma jettent des pierres: "Qu'est ce que c'est chiant de voir Melvil Poupaud déambuler à Dinar d'une crêperie à la plage..." Ah bon moi j'adore Conte d'été!
Bref de mes goûts en matière de cinéma m'ont fait aimer très tôt Elodie Bouchez. Dans Le plus bel âge avec ce même Melvil
(j'étais un peu amoureuse. A l'époque je trouvais l'artiste maudit séduisant...Bon ça va, j'avais 17 ans) mais aussi dans les roseaux sauvages, Clubbed to Death un film un peu glauque que je dois être la seule à avoir vu.
Elle était un peu godiche aux projections, plutôt mal fagotée. Et puis un jour, elle a pris les choses en main et est devenue branchée. Elle continue les films d'auteurs,roule des galoches à l'un des Daft Punk, va vivre à L.A, tourne dans des séries U.S (Alias, L word...Si ça c'est pas cool).
Et puis en matière de look ça va mieux aussi. Au travers d'interviews elle dit qu'elle adore les leggings depuis l'époque où elle faisait de la danse "je ne supporte pas la laine sur mes jambes...". "Ma mère m'a habituée aux friperies", "Mon goût s'est affiné" blabla... Pour tout dire je la vois surtout aux premiers rangs des défilés Chanel depuis quelques années plutôt que dans des films... Ceci dit je la trouve bien aux défilés aussi!








J'avais une robe indienne comme ça quand j'étais petite...Je crois que je vais m'en fabriquer une...Fastoche!