Pages

15.10.06


LA QUÊTE DE LA GRÂCE

Attention, attention, avec ce post, on risque pas de rigoler tous les jours. Bon rien de tragique, n'éxagérons rien...

D'aussi loin que je me rappelle, le souci de l'apparence a été extrêmement important pour moi. Pendant les grandes vacances, je me souviens avec précison des assemblages vestimentaires que je faisais dans ma tête. Comment être la mieux habillée pour la rentrée. Pas la plus jolie. La mieux parée, ce qui à cette époque se résumait à un sweat Poivre Blanc et des chaussures de garçons avec un bout de fer devant. Autant dire du très lourd.
Je réfléchis à mes motivations, qui semblent être en moi depuis toujours. Je me souviens avoir été tiraillée dés la primaire entre le fait de mettre ce gilet beaucoup trop rose et cette crainte d'être un peu grotesque. L'approbation de ce gilet trop rose par mes camarades était source d'angoisse même si j'avais super envie de le mettre (attention, attention, cet exemple est réel, et pour ajouter une dose de réalisme et de sérieux, il est de mon devoir de préciser qu'il s'agissait d'un gilet Benetton berlingot, vraiment trop rose). Et puis en mêmes temps si le choix du gilet avait été unanimement approuvé, il aurait perdu de son intérêt. Alors tout se complique. Être différente. Qu'on ne se moque pas de moi. Qu'on souligne une "certaine prise de risque" (en rien comparable à une traversée en solitaire.Quoique!). Et qu'on me laisse faire. Qu'on me laisse être (j'en fais des caisses, non?)

Alors je traverse encore ces phases. Je sais ce que je veux porter, comment le porter, assumer cette dose de mauvais goût qui réside en moi et que j'affectionne de plus en plus. Mais supporter parfois les railleries "Ouh la la t'as craqué ou quoi!" "Euh non, j'aime bien c'est tout". "Pour trouver un vrai travail, il va falloir s'habiller plus sérieux". "Mais c'est très sérieux pour moi". "C'est carnaval ou quoi!". Bon la dernière phrase, ça fait longtemps que je ne l'ai pas entendue et puis je commence à avoir de plus en plus de compliments de personnes plus âgées mais enfin quand même...
Il est juste dur pour moi de mettre tout ce que j'ai envie, au moment où j'en ai envie. Parfois j'estime qu'il est mieux d'attendre que la chose se soit "popularisée" alors que je sais qu'une fois qu'elle se sera "popularisée" elle n'aura plus guère d'importance.
Bref ça va jamais. Et finalement les choses n'évoluent guère pour moi. Bon j'espère que pour des trucs si, sinon, je suis qu'une patate.
Alors j'entends souvent des gens me dire ou dire de manière générale "tu t'en fous du regard des autres..." Mouais je suis pas convaincue par ça. Parce que si je me fais pépètte c'est aussi pour qu'on me regarde. Finalement ça n'est que ça "Hou hou, regarde moi. J'existe". Non je mens, ça n'est pas que ça, parce que depuis toujours, j'adore jouer à la femme dans l'intimité de mon appartement. Faire tous les assemblages que je veux, même que des fois je mets du bleu marine et du noir ensemble ou des carreaux et des rayures, je suis une déglingo.j'ose. Indifférente complètement au regard des autres. Comme si je jouais à la femme. C'est une grande quête de la vie d'une fille, devenir femme alors avec le costume c'est un petit début. Mais finalement c'est le statut que je revendique le plus, pour le moment je suis une FILLE et c'est vraiment chouette.

Depuis quelques temps j'affectionne particulièrement le look de secrétaire des années 50. Bon pas pour tous les jours, parce que difficile au quotidien, et puis pour tout dire je n'ai ressemblé à une héroïne de Vertigo que 4 jours dans ma vie. Mais quand je fais ma Kim Novak, les gens trouvent plutôt ça élégants. Les jeunes filles de 20 ans, mon amoureux (une fois n'est pas coutume), les vieux, ma famille, mes amis...Peut-être que je tiens le bon bout!
Mais je sais déjà que je vais avoir du mal à résister à une robe boule rose fushia avec de palmiers verts dessus parce que je le sais, mon mauvais goût refait toujours surface, mais je m'en fous, c'est mon plus fidèle partenaire!

2 commentaires

Camille a dit…

Je suis un peu comme toi, j'aime bien porter des trucs chelous des fois.... Histoire de sortir de l'ordinaire... Et les commentaires des gens sont parfois agaçants mais bon...

Bises et Merci pour ton soutien, ça me fait vraiment très plaisir !

aline a dit…

Raté! Achète toi des lunettes!
Ton mauvais goût n'est pas du tout ton plus fidèle allié!
Pourquoi? Parce qu'il n'existe pas... Tu n'as pas mauvais goût mais une Vision, oui oui, avec un grand V, qui est précieuse et à laquelle tu devrais faire confiance parce qu'elle esttoujours juste étant donné qu'elle fait partie de toi et que c'est pour ça qu'on t'aime! Ceux qui disent le contraire c'est que des conneries!